Jojo67

Les FREMM de la Marine Nationale

Recommended Posts

il y a 55 minutes, true_cricket a dit :

Je suis peut être à 50% en dessous. Mais clairement doubler ou tripler est mensonger. Alors oui, ça n'éveille pas des vocations.

Un second maître de 5 ans de grade a un indice majoré de 359. 1600€ de solde de base. Prime embarquée de 20% (ça lui fait 320€ par mois) . Prime de navigation de 20% (ISAPB) pour plus une grande partie de ses jours de mer (disons 90 jours par an sous ISAPB) = 1000 par an. Ca fait 24 000€ par an. 2000€ par mois. en étant absent.

Parfois il part en mission et touche au mieux 150% de sa solde de base, et ce seulement quelques mois par an, certaines années.

Il doit y avoir des variantes en fonction des certificats et brevets détenus (plongeur de bord, EOD etc...)  Par exemple, quel indice pour un SM détenteur d'un BS ?  

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, true_cricket said:

100 personnes par navire, 8 F70. 800 personnes. Qui émargent à 1500€/mois, soit 3000€ de coût pour l’employeur. Ca fait 2.4M€ par mois. 30M€ par an. Pas bézf' par rapport au coût d'achat d'une FREMM (en 600M€ et 1G€ selon la façon dont on compte) : un navire sur 40 ans.

Et sur 40 ans tes 30M€ donnent 1200M€ soit deux FREMM à l'achat, ce n'est plus negligeable.

Edited by P4
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, true_cricket a dit :

100 personnes par navire, 8 F70. 800 personnes. Qui émargent à 1500€/mois, soit 3000€ de coût pour l’employeur. Ca fait 2.4M€ par mois. 30M€ par an. Pas bézf' par rapport au coût d'achat d'une FREMM (en 600M€ et 1G€ selon la façon dont on compte) : un navire sur 40 ans.

Et le double équipage ne "sabote" rien du tout. C'est une nécessité RH pour éviter l'effondrement du système (ce qui aurait conduit à ne plus naviguer du tout), d'une part, mais aussi une opportunité pour faire naviguer davantage les navires qui étaient limités par les capacités de l'équipage.

Exemple sur deux générations de frégates françaises, par analyse comptable (très) schématique de la masse salariale des équipages, pour un cycle de 30 ans (soit 360 mois) sur base d'un coût mensuel moyen supposé de 3000 eu par membre d'équipage (euros constants 2020 comme base)

2 C60 720 
1 C65 232 
3 C67 897
7 C70 ASM 1708
2 C70 AA 490
= 4047 personnes

4047x 3000e x 360 mois = 4 370 760 000e (soit 4,370 milliards d'euros)


2 Horizon 348
8 Fremm 1160
5 FDI 625 (si équipage à 125 personnages)
= 2133 personnes

2133 X 3000e X 360 mois = 2 303 640 000e (soit 2,303 milliards d'euros)

Différentiel : 2 067 120 000 euros, soit 2,067 milliards d'euros

La chose est évidemment assez schématique, puisqu'on trouvera toujours des navires en refonte, sortie de service, etc.., mais la réduction d'équipage, malgré ses défauts divers observés au fur et à mesure des mises en service, est un puissant levier pour baisser le coût de possession d'une flotte de navires militaires.

Pour rester sur un point de vue comptable,  il ne faut pas oublier en prime le financement des retraites, que l'on peut réduire en diminuant la taille des équipages  (7,8 Md€ en 2003 par ex. pour l'ensemble des armées, soit 34 % du total des dépenses du titre III du ministère).

https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/PensionsRetraites.pdf

Il va de soi évidemment que le principe du double équipage s'est imposé pour des raisons parfaitement compréhensibles de gestion RH.

Pour le reste, si mes souvenirs sont exacts, Prazuck avait indiqué que le système de double équipage ne ferait pas enfler l'enveloppe budgétaire, mais sans doute en référence à l'effectif d'équipages de la génération précédente de frégates (et à la masse salariale nécessaire).

Calcul schématique en double équipage (en prenant en compte - à la louche- les refontes et autres nécessités dans le calcul de double équipage) :

2 Horizon 348 + 174 (1 double équipage)
8 Fremm 1160 + 870 (6 doubles équipages)
5 FDI 625 (si équipage à 125 personnages) + 500 (4 doubles équipages)
= 3657

3657 X 3000e X 360 mois = 3 949 560 000 (soit 3,949 milliards d'euros)

On arrive à un différentiel de 421 millions d'euros (cycle 30 ans) par rapport à la génération précédente, de quoi se payer 11 patrouilleurs Outre-Mer par exemple.

- Pour les salaires :

Salaire brut,  échelon 1 début de carrière des sous-officiers (retirer ~300 € pour le net)

Major - Echelle de solde n° 4  2319 € brut
Maître principal - Echelle de solde n° 4  2 183,69 €
Premier maître - Echelle de solde n° 4 1 977,50 €
Premier maître -Echelle de solde n° 3 1 696,34 €
Maître - Echelle de solde n° 4 1 818,18 €
Maître -Echelle de solde n° 3 1 640,11 €
Second maître - Echelle de solde n° 4 1 663,54 €
Second maître -Echelle de solde n° 3 1 607,31 €
Second maître-Echelle de solde n°2  1 607,31 €

https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-etat-officier-marine/0/6069.htm

Edited by Benoitleg
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Benoitleg Ce que tes calculs ignorent complètement c’est que les économies ne se font pas sur l’officier marinier moyen, mais sur le bas de l’échelle, les marins contrat court. Cela rapporte donc largement moins.

Edited by HK

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, HK a dit :

@Benoitleg Ce que tes calculs ignorent complètement c’est que les économies ne se font pas sur l’officier marinier moyen, mais sur le bas de l’échelle, les marins contrat court. Cela rapporte donc largement moins.

De toutes manières un "contrat court"  n'ayant fait que 8 années (2 x 4) cela compte pour les annuités retraite du secteur privé ou public (fonctionnaire d'Etat ou territorial) l'Etat doit abonder pour ces annuités... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Benoitleg a dit :

Exemple sur deux générations de frégates françaises, par analyse comptable (très) schématique de la masse salariale des équipages, pour un cycle de 30 ans (soit 360 mois) sur base d'un coût mensuel moyen supposé de 3000 eu par membre d'équipage (euros constants 2020 comme base)

La base de calcul n'est pas cohérente avec la réalité : le coût moyen a augmenté. En effet, ce sont les postes d'opérateurs non qualifiés qui ont été supprimés.

Citation

Pour le reste, si mes souvenirs sont exacts, Prazuck avait indiqué que le système de double équipage ne ferait pas enfler l'enveloppe budgétaire, mais sans doute en référence à l'effectif d'équipages de la génération précédente de frégates (et à la masse salariale nécessaire).

Oui. C'est par rapport aux désarmements que l'enveloppe est constante : les seconds équipages sont crées selon les personnes libérées par les désarmements.

Citation

Calcul schématique en double équipage (en prenant en compte - à la louche- les refontes et autres nécessités dans le calcul de double équipage) :

2 Horizon 348 + 174 (1 double équipage)
8 Fremm 1160 + 870 (6 doubles équipages)
5 FDI 625 (si équipage à 125 personnages) + 500 (4 doubles équipages)
= 3657

Mais d'où sortent ces hypothèses sur les navires qui auront un second équipage ou non? Il n'a jamais été question que les FDA aient un second équipage, par exemple. Toutes les FREMM devraient à terme en avoir 2. Pour les FDI, je ne pense pas que le sujet ait encore été mis sur la table.

Mais fondamentalement ça ne change pas l'ordre de grandeur des résultats calculs.

Citation

3657 X 3000e X 360 mois = 3 949 560 000 (soit 3,949 milliards d'euros)

On arrive à un différentiel de 421 millions d'euros (cycle 30 ans) par rapport à la génération précédente, de quoi se payer 11 patrouilleurs Outre-Mer par exemple.

C'est une vision comptable, que je qualifie de bureaucratique et à courte vue.

Quand un personnel mal formé (on a rogné sur les temps d'école) ou surchargé de travail (car on a mis le personnel au plus juste pou le plan de maintenance) fait une erreur qui immobilise un navire quelques semaines, ou qui coûte un million d'euros de réparations, cela suffit à mettre en l'air l'intégralité des calculs (que je qualifie volontiers d’apothicaires).

D'autre part, cela préjuge que l'on dépense en navires les économies réalisées sur la dépense de personnel de la Marine. Ce qui, en terme de finance public n'est pas le cas. En outre, on compare une dépense sur 30 ans avec une dépense immédiate. Ce qui pour les finances publiques est très différent. Et on oublie dans ce calculs les équipages su/des navires surnuméraires, ça va jouer aussi.

 

edit : et j'oubliais. avec moins de personnel on a moins de main d’œuvre pour réaliser l'entretien du navire. Donc aux économies il faut retrancher le coût des maintenances externalisées.

 

Edited by true_cricket
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme quoi des navires complexes, qui plus est de 6000t coutent bonbons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,526
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Billou
    Newest Member
    Billou
    Joined
  • Forum Statistics

    20,935
    Total Topics
    1,329,997
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries