Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Citation

Ses anciens collègues de l’académie militaire – où il échoua deux fois avant d’intégrer la prestigieuse institution – se souviennent d’un petit homme sans envergure particulière, individu taciturne et peu bavard. « Ce n’était vraiment pas un étudiant exceptionnel, confiait, il y a quelques années, l’un de ses anciens camarades à l’agence Reuters. Il n’était pas particulièrement motivé, même s’il n’était pas non plus un type paresseux. »

C'est comme ça qu'on perce dans ce genre de systèmes : ne pas trop se montrer pour ne pas être la cible de rivaux, ne pas être trop médiocre au risque d'être délaissé par les gens au pouvoir. Bref, être quelqu'un d'efficace, sans en faire des caisses et ne pas paraître trop ambitieux. 

Link to post
Share on other sites

Pourquoi, en Birmanie, les manifestants sont dans des piscines gonflables? 11/02/2021

À Rangoun, de jeunes opposants ont trouvé un moyen astucieux de contourner l’interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes imposée par les militaires

https://www.huffingtonpost.fr/entry/pourquoi-en-birmanie-les-manifestants-sont-dans-des-piscines-gonflables_fr_6023c119c5b6d78d444b22c2

Edited by Benoitleg
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2021/02/07/world/asia/myanmar-coup-protests.html

Les responsables de la Ligue nationale pour la démocratie ont déclaré qu'en tant que parti, ils ne voulaient pas de gens dans les rues. Au lieu de cela, ils ont préconisé une campagne de désobéissance civile, qui s'est également développée chaque jour.

U Aung Kyaw Thu, un vétéran du parti qui a survécu à la répression sanglante de l'armée en 1988, a déclaré que les souvenirs de ce massacre étaient toujours présents.

"Je veux que les gens restent chez eux parce que si les gens ne peuvent pas contenir leurs émotions, alors les tensions vont augmenter et il y aura plus de victimes", a-t-il déclaré. "Ils tireront quand ils le voudront, et j'ai peur pour les gens."

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://nationalinterest.org/blog/buzz/will-israel-break-burma-177983 (10 février 2021)

La Birmanie et Israël sont en bons termes depuis l'établissement de leurs relations en 1953. À la recherche de clients étrangers, Jérusalem n'a eu aucun scrupule à faire des affaires avec la junte qui a dirigé la nation d'Asie du Sud-Est pendant la majeure partie du temps depuis lors.

Ces affaires n'ont pas seulement été de nature commerciale. Pendant des décennies, Israël aurait partagé des renseignements avec les forces armées birmanes et leur aurait fourni une formation. Les exportations de matériel de défense, notamment le patrouilleur Super-Dvora MK III, ont également proliféré ces dernières années. Le chef de l'armée Min Aung Hlaing, aujourd'hui leader de facto de la Birmanie, s'est notamment rendu en Israël en 2015.

Si Israël exporte toujours des armes vers la Birmanie, il rejoint la Chine, la Russie et la Corée du Nord parmi les rares fournisseurs d'armes du pays.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.connaissancedesenergies.org/la-situation-energetique-de-la-birmanie-en-quelques-chiffres-cles-210202 (2 février 2021)

En 2019, le pays a produit 17,1 milliards de m3 de gaz (0,4% de la production mondiale), exportant près des deux tiers de cette production vers ses pays voisins (la Thaïlande et dans une moindre mesure la Chine(4)). Cela fait de la Birmanie le 3e exportateur asiatique de gaz après la Malaisie et l’Indonésie (et le 1er par voie terrestre). Le Myanmar est par ailleurs importateur net de pétrole, avec une faible production domestique.

Actuellement, « quatre champs de gaz offshore sont exploités au Myanmar, en partie détenus par des intérêts thaïlandais et japonais (PTTEP, Mitsui) », précise Éric Mottet, directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est à l’UQAM (Université du Québec à Montréal). « Lorsque la demande d’énergie intérieure était plus faible dans le passé, la junte militaire a signé des contrats d’approvisionnement à long terme » avec la Chine et la Thaïlande, le gouvernement ayant utilisé ses ressources gazières « comme moyen d’obtenir des devises étrangères ».

En 2020, « le gouvernement a autorisé le conglomérat énergétique public thaïlandais PTTEP à investir 2 milliards de dollars dans le développement de champs de gaz naturel, la construction de centrales électriques (600 MW), un gazoduc de 370 km allant du champ de gaz à la centrale électrique, et une ligne de transmission de la centrale à Yangon », indique Éric Mottet. Il existe par ailleurs « des ententes avec Total et le groupe australien Woodside Energy pour exploiter des champs de gaz offshore et construire des gazoducs (début de la production en 2023-2024)». La Birmanie était censée organiser « bientôt des appels d’offres internationaux pour 15 champs de gaz offshore et 18 champs de gaz onshore ».

Mais depuis le coup d’État du 1er février, « plusieurs compagnies ont annoncé l’annulation de projets d’investissement au Myanmar. C’est notamment le cas d'Amata (Thaïlande) et de Suzuki et ANA (Japon), pays pourtant très présents dans le secteur énergétique au Myanmar », souligne Éric Mottet. « Il est donc fort probable que le secteur énergétique souffre de la mise au ban du Myanmar par la communauté internationale », avec la mise en place de sanctions internationales contre la junte militaire. « Cela devrait pousser le pays dans les bras de la Chine et ses nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative) dont le volet énergétique est important, notamment à travers le corridor économique Chine-Myanmar (gazoduc et oléoduc, barrages hydroélectriques, énergie solaire) », estime le directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est à l’UQAM.

La question énergétique a été « un sujet central durant la campagne électorale de 2020 » dans un pays où « la demande d’électricité augmente de 15 à 16% par an et a été multipliée par quatre entre 2003 et 2018 », rappelle Éric Motte. « L’administration d’Aung San Suu Kyi a développé peu de nouvelles capacités de production depuis son entrée en fonction, la plupart des projets ayant été initiés par la junte militaire.

Dans le Myanmar Energy Outlook 2040(9) publié par le ministère birman en charge de l’énergie et l’ERIA (Institut de recherche économique de l’ASEAN), il est par ailleurs souligné que la production gazière du pays est appelée à décliner dans les deux prochaines décennies. En anticipation, « le pays a décidé de commencer à importer du gaz naturel liquéfié en 2020 ».

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

https://www.theatlantic.com/international/archive/2021/02/myanmar-military-coup-joe-biden/617997/ (11 février 2021)

Suu Kyi commande une dévotion plus religieuse que politique. En langue birmane, elle est décrite comme ayant l'awe za, un mot qui dénote un certain pouvoir et une certaine autorité qui suscitent le respect et l'admiration, explique Kenneth Wong, professeur de langue birmane à l'université de Berkeley. Une partie de ce pouvoir est tirée, m'a dit Wong, de son lien avec son père.

Un terme qui revient souvent aussi dans la prose des journalistes est "adulée" comme ici : https://www.ouest-france.fr/monde/birmanie/birmanie-adulee-au-pays-la-lady-aung-san-suu-kyi-a-decu-le-monde-7139159

Et dans l'émission de France Culture évoquée plus haut dans ce fil, l'un des intervenants dit qu'elle a un peu la position du roi en Thaïlande. Je pense qu'il s'agit plus du précédent roi Rama IX, avec son charisme, que le roi actuel.

Je ne sais pas ce qu'il en est en Birmanie, mais en Thaïlande, traditionnellement le roi est un "devaraja" un dieu-roi, sur le modèle d'Angkor.

Link to post
Share on other sites

Elle profite de l'aura du père, le héros et martyr de l'indépendance qui a été éliminé assez vite par ses pairs.

Mais je ne pense pas qu'on en arrive à une dévotion comme pour Rama X qui était un quasi dieu vivant.

Link to post
Share on other sites

La Chine dément avoir été prévenue en avance du coup d'état militaire en Birmanie...
Et dément aussi assister la junte militaire  (que ce soit pour la répression ou les coupures internet)

Par contre, la Chine et la Russie ont utilisé leur veto à l'ONU pour bloquer toute condamnation du coup d'état.

https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3121941/china-denies-helping-myanmar-coup-after-pro-democracy-protests

(scmp journal HK tendance pro Pékin, qui a pour l'instant une certaine marge de manoeuvre éditoriale)

Link to post
Share on other sites

Difficile à dire tant le régime birman est opaque mais on peut considérer que si Pékin était au courant d'une façon ou d'une autre, les dirigeants chinois ont soigneusement gardé l'information pour eux.

Après... c'est compliqué. Voir le Myanmar comme une dépendance de la Chine me paraît un jugement très exagéré.

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

https://www.sankei.com/world/news/210219/wor2102190040-n1.html (19 février 2021)

Plus de 100 hôpitaux ont été fermés en raison de grèves du personnel médical. En raison de la pénurie de main-d'œuvre, le nombre de tests de coronavirus, qui était d'environ 15 000-20 000 par jour avant le coup d'État, est tombé à 889 le 18. Le nombre cumulé de nouvelles infections à la corona dépassant 140 000, il est devenu difficile de saisir la tendance des nouvelles infections. On s'inquiète de l'impact sur les vaccinations qui ont commencé le 27 janvier.

Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/02/23/les-moines-birmans-en-retrait-du-mouvement-de-desobeissance-civile_6070848_3210.html

« J’ai été très déçu de la prestation de [l’ancienne dirigeante] Aung San Suu Kyi au gouvernement », a récemment confié un moine d’un monastère de Rangoun à l’un de nos interlocuteurs. « Je l’avais pourtant soutenue lors des élections législatives de 2015, mais j’ai déchanté quand j’ai réalisé que la politique de la NLD [la Ligue nationale pour la démocratie, le parti d’Aung San Suu Kyi] consistait à s’efforcer d’affaiblir le sangha ». Ce moine en veut pour preuve que le parti du gouvernement, renversé par l’armée, avait essayé de réduire les financements d’Etat dévolus à des instances du bouddhisme birman, notamment les universités monastiques.

Sur un plan plus anecdotique, mais très mal vécu par certains bonzes, l’ancien ministre de l’éducation aurait quant à lui proposé de retirer de l’alphabet birman les lettres permettant la transcription de textes bouddhiques issus du pâli, la langue liturgique du theravada – la forme du bouddhisme pratiquée en Birmanie, au Sri Lanka, en Thaïlande, au Laos et au Cambodge.

« Oui, comparé à la “révolution safran”, le niveau d’engagement des moines dans l’actuel mouvement est bien moindre », confirme Chris (nom d’emprunt), un Birman qui enseigne à Mandalay, la deuxième ville du pays. « Quand la NLD était encore au pouvoir, il y a eu des périodes de tensions entre “Daw” [madame] Aung San Suu Kyi et le sangha : certains moines l’ont accusée de lancer le pays dans un processus de “débouddhisation”, dont les écoles monastiques ont été les premières victimes. »

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.telegraph.co.uk/news/2021/02/24/myanamar-protests-turn-chinese-embassy-fears-beijing-exporting/

"Le public du Myanmar, ou en particulier le public nationaliste du Myanmar, n'a jamais aimé la Chine", a déclaré Enze Han, professeur associé de politique à l'université de Hong Kong.

Il a ajouté que le coup d'Etat était un nouveau casse-tête pour Pékin, qui avait beaucoup investi pour réchauffer les liens avec le gouvernement de la Ligue nationale pour la démocratie, maintenant renversé - un partenaire plus prévisible que les rangs secrets de la junte.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/11/birmanie-la-pression-internationale-s-accroit-sur-la-junte-militaire-pekin-appelant-meme-a-la-desescalade_6072664_3210.html

« Critiquer les militaires, c’est une première pour la Chine », a relevé un diplomate européen sous couvert d’anonymat, surpris du virage chinois alors que Pékin a toujours qualifié la crise en Birmanie d’« affaire interne ». Selon plusieurs sources diplomatiques, ce revirement s’explique par une relation sino-américaine plus apaisée, sans éclat brutal de Washington comme sous Donald Trump, et par l’« embarras » de la Chine face à un coup d’Etat qui l’a prise de court et qui la laisse sans stratégie de sortie de crise. « Les Chinois ne veulent pas être vus comme les parrains de la junte », résume un diplomate, lui aussi sous couvert d’anonymat.

Link to post
Share on other sites

https://www.nikkei.com/article/DGXZQOGM150AG0V10C21A3000000/ (15 mars 2021)

Pendant ce temps, l'ambassade de Chine au Myanmar a révélé qu'une usine appartenant à des Chinois dans l'arrondissement de Hlaingthaya a été incendiée par on ne sait qui, blessant un certain nombre d'employés chinois. L'ambassade a exhorté le gouvernement du Myanmar à prendre des mesures pour protéger les entreprises chinoises.

https://en.wikipedia.org/wiki/Hlaingthaya_Township

Hlaingthaya est la plus développée des nouvelles villes satellites fondées dans les années 1980. La zone industrielle de Hlaingthaya, composée principalement de vêtements et d'autres industries légères, est l'un des plus grands parcs industriels du pays. Les communautés protégées des riches, telles que FMI City et Pun Hlaing Garden Residences, dans la partie sud-est de la ville, sont le domaine de l'élite du pays et comptent sans doute parmi les meilleures collectivités du pays.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/world/2021/mar/16/myanmar-protests-bystanders-among-20-killed-by-security-forces

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies a mis en garde contre une crise économique "très grave" au Myanmar à la suite du coup d'État du mois dernier, les prix des denrées alimentaires et des carburants ayant augmenté dans le contexte de l'agitation politique.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), le prix de détail de l'huile de palme a augmenté de 20 % depuis le début du mois de février dans les environs de la principale ville, Rangoon, tandis que les prix du riz dans cette ville et à Mandalay ont augmenté de 4 % au cours des trois dernières semaines seulement.

Dans quelques communes de l'État de Kachin, comme Bhamo et Putao, le prix du riz a augmenté jusqu'à 35 %.

Le coût du carburant a augmenté de 15 % dans tout le pays depuis le 1er février, tandis que dans le nord de l'État de Rakhine, le prix de l'essence a augmenté de 33 %.

"Si la situation se prolonge, je pense que, de plus en plus, l'aspect économique de cette crise va être très grave", a déclaré Stephen Anderson, le représentant du PAM au Myanmar.

Avant la pandémie, six ménages sur dix n'avaient pas les moyens d'avoir une alimentation nutritive. La pauvreté a encore augmenté à cause de Covid-19, et au second semestre de l'année dernière, quatre ménages sur cinq au Myanmar ont déclaré avoir perdu près de 50 % de leurs revenus pendant la pandémie.

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites

https://thediplomat.com/2021/03/chinas-myanmar-mess/ (16 mars 2021)

Le fait de céder littéralement la gouvernance du Myanmar au clientélisme corrompu de l'armée, connue sous le nom de Tatmadaw, pourrait mettre en péril les importants intérêts économiques de la Chine dans le pays et dans la région. Comme l'ont noté de nombreux observateurs, les relations entre les deux pays étaient chaleureuses (et lucratives) sous la Ligue nationale pour la démocratie. Aung San Suu Kyi voyait les avantages des investissements et de l'engagement chinois, tout en améliorant l'image internationale du Myanmar et en renforçant son potentiel d'intégration aux marchés mondiaux.

https://www.chinacenter.net/2020/china_currents/19-3/a-relationship-on-a-pipeline-china-and-myanmar/ (12 octobre 2020)

En mai 2017, Aung San Suu Kyi a signé à Pékin la "Coopération dans le cadre du corridor économique de la Route de la soie et de l'Initiative maritime du XXIe siècle". Suu Kyi et le président chinois Xi Jinping se sont rencontrés à Pékin en décembre 2017 et ont convenu d'étendre le corridor économique à la ville de Kyaukpyu au Myanmar. En novembre 2018, Suu Kyi et le vice-président de la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine, Ning Jizhe, ont eu de nouveaux entretiens sur le développement du corridor, d'une ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kyaukpyu et Kunming, de zones économiques spéciales et de davantage d'oléoducs et de gazoducs...

 

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
9 minutes ago, collectionneur said:

Vraiment en service ou c'est une parade de reconstitution historique ? 

 

 

L'armée Birmane à le même armement que la plupart des armées modèle sino-soviétique de la fin de la guerre froide ... et plein de matos chinois plus récent.

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, collectionneur a dit :

Vraiment en service ou c'est une parade de reconstitution historique ? 

 

 

Là je ne pourrais dire, mais c'est bien entretenu . 

Je suppose que ça n'est plus employé comme matos principal, mais j'ai trouvé original de voir un Bren Gun Carrier et un char Pristine Comet aussi bien entretenu. 

Il y a 8 heures, g4lly a dit :

L'armée Birmane à le même armement que la plupart des armées modèle sino-soviétique de la fin de la guerre froide ... et plein de matos chinois plus récent.

Oui voilà, du matos fin de guerre Froide type sino-soviétique et du plus récent via la Chine. 

Link to post
Share on other sites

Les chars comet ça ressemble vraiment à des chars tigre tellement que sur le coup mon cerveau à bugé et que j'ai du regarder mes vieux cours de Renseignements.

ça roule encore ce genre d'engin outre dans un musée ? je veux dire au premier tir d'une arme antichar moderne c'est fini

Link to post
Share on other sites

Bah normalement il n'est plus en service. Mais en regardant les matériels de l'armée birmane, on trouve de belles curiosités, notamment des productions locales. 

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Kiriyama a dit :

Bah normalement il n'est plus en service. Mais en regardant les matériels de l'armée birmane, on trouve de belles curiosités, notamment des productions locales. 

Les productions Locales ça doit être aussi Folklorique que les produtions irakiennes entre 91 et 2003.

Après tout on a bien vu des T34 faire le coup de feu encore récement Au Yemen et autres IS2 (pour le principe) en ukraine.

 

Pour du combat contre une autre armée ce serait du suicide de les utiliser pour du maintient de L'ordre (je veux dire pour matter la fronde) c'est largement suffisant les allemands on bien utilisés les FT17 à Paris en 44.

 

Par contre la Chine dois fournir une tonne de matosse au rabais qui ne justifie surement pas de maintenir de tels dinosaures le coup des pièces chinoises ne doit pas être aussi élevée que de trouver de quoi maintenir de tels antiquités autre que pour la parade. 

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Cela dit, il y a quand même quelques équipements plus modernes : des MBT-2000 chinois, des SY-400 (lance-roquettes multiples lourds de 300mm), des obusiers SH-1 et Nora B-52 et une défense antiaérienne assez performante sur la papier avec des Pantsir, Tunguska et Tor. En fait, on dirait que l'armée birmane conserve une grosse masse de manœuvre avec des vieilleries, mais dispose d'un "noyau" moderne et performant. 

il y a 17 minutes, Hirondelle a dit :

C’est quoi les jeeps que l’on aperçoit au fond sur les photos ? De loin ça ressemble un peu à P4 ou G Wagen, mais non...

Très probablement des Innlay, de fabrication locale.

Elles sont assemblées par Tatmadaw Heavy Industries à Magway et Htonbo.

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,386,529
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...