Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

UNE CRISE DES SINO-MISSILES: INSTALLATION DE MISSILES DE CROISIERE A TAIWAN


Recommended Posts

Dans un article du figaro d'aujourd'hui un article annonce le déploiement futur de missiles de croisière capable de frapper la chine continentale: une riposte aux installations sol-sol de chinoises qui menacent l'ile: évidemment le gourvernement de pékin proteste vigoureusement....

Les chinois vont-ils tolérer de telles installations qui les menacent directement et qui de plus matérialisent la scission entre les deux pays:c'est à mon sens, si l'installation est confirmée un bras de fer qui s'annonce, les chinois risquant de considérer le déploiement comme un cas de casus belli

Les jours et les mois qui viennent vont être intéressant, d'autant que la chine, si elle veut que les jeux se déroulent comme elle l'entends (chine vitrine du monde) réflèchira avant de se lancer dans une frappe préemptive...tiens les taiwanais n'auraient-ils pas saisi l'occasion??

vos avis ?

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que ça change la donne de manière fondamentale?

Les chinois communistes ont de toute façon la quantité pour eux (et la qualité dans une certaine mesure). Ces protestations ne sont qu'une façon supplémentaire d'accroitre le fossé entre les deux rivaux par la pression politique.

Ces missiles sont lancés de quelle façon? Leurs vecteurs seront des cibles privilégiées quoiqu'il en soit.

Link to comment
Share on other sites

La réaction du DOD a été de déclarer que toutes installation offensive était susceptible d'attiser les tensions entre les deux états...

la chine a installé des missiles sol sol susceptibles de perturber très sérieusement (ou anéantir) le potentiel militaire de Taiwan, les taiwanais répliquent (à leur niveau de puisance) en menaçant des cibles continentales chinoises: ça me rapelle la crise des euros missiles ou les occidentaux ont du répliquer à une menace potentielle extrème (les SS20).

La chine continentale a toujours considéré que Taiwan leur appartenait, plus encore que la menace des missiles, vont-ils tolérer que des compatriotes persévèrent dans leur sécession et les menacent directement: jusqu'a maintenant le potentiel de taiwan était défensif: à mon humble avis les missiles changent beaucoup de choses!

Link to comment
Share on other sites

Les taïwanais ont sans doute la capacité de produire de tels missiles depuis quelques années. Ils ont bénéficié de l'aide israélienne pour les missiles air-air et anti-navires.

C'est peut-être une réaction vis-à-vis de la "passivité" américaine à les soutenir alors qu'ils demandent instamment des F-16 et des sous-marins depuis des années...

En mettant en service de telles armes, ils forcent les américains à réagir et annoncent aux chinois que le fruit n'est pas encore mûr et prêt de tomber.

Link to comment
Share on other sites

En ce qui concerne les missiles de croisieres,cela n'a vraiment rien de nouveau.Les taiwanais poursuive ce programme depuis plusieurs années.

Pour le materiel militaire en general c'est plutot le parlement taiwanais qu'emmerde le monde en refusant d'accorder le budget d'equipement necessaire.

D'un autre coté les USA profite de leur role de fournissuer exclusif pour faire monter la facture.

Link to comment
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-32754247@7-37,0.html

Taiwan organise son premier défilé militaire en seize ans

10.10.07 | 07h44 

Par Ralph Jennings

TAIPEH (Reuters) - Pour la première fois en seize ans, un défilé militaire a eu lieu à Taiwan pour la fête nationale, une initiative de nature à susciter l'irritation de la Chine.

Des colonnes de soldats ont marché au pas devant un parterre d'officiels. Parmi eux, le président Chen Shui-bian a saisi l'occasion pour protester contre l'organisation par la Chine des Jeux olympiques de 2008.

Des lanceurs de missiles locaux ou américains Patriot ont défilé devant le palais présidentiel survolé par des chasseurs F-16 et des hélicoptères d'attaque.

La Chine considère Taiwan, où les nationalistes chinois se réfugièrent à la fin de la guerre civile en 1949, comme partie intégrante de son territoire et n'a jamais exclu le recours à la force pour ramener l'île dans son giron.

Taiwan, dont le principal allié est les Etats-Unis, accuse la Chine de pointer un millier de missiles vers son territoire.

Pékin s'efforce de rabaisser l'île, de la marginaliser, de la régionaliser, de se débarrasser de son gouvernement et de se débarrasser de sa souveraineté, autant de "points de pression" à alléger, a déclaré le président Chen dans un discours télévisé.

"Pékin utilise l'expression 'Un monde un rêve' comme slogan pour les Jeux olympiques de 2008. La communauté internationale devrait avoir le courage moral de réclamer 'Un monde une règle'. Il ne peut y avoir deux normes pour les valeurs universelles de liberté, de démocratie et de droits de l'homme", a-t-il ajouté.

ALIMENTER LE PATRIOTISME

La fête nationale en Chine est célébrée le 1er octobre, date à laquelle les communistes emmenés par Mao Zedong ont proclamé la République populaire. Taiwan marque cette fête le 10 octobre, le "double dix", qui commémore un soulèvement de 1911 qui a conduit à l'effondrement de la dernière dynastie chinoise.

Aux yeux des analystes, Chen a autorisé le défilé militaire de mercredi pour nourrir le sentiment patriotique sur l'île dans la perspective d'élections présidentielle et législatives serrées l'an prochain. Son Parti démocrate progressiste, au pouvoir, fait campagne sur un programme d'identité nationale séparée de la Chine.

"Le parti au pouvoir s'appuie fortement sur les électeurs traditionalistes (à qui devrait plaire) ce genre d'étalage de force et de détermination nationaliste", a déclaré l'ancien ministre adjoint de la Défense Lin Chong-pin.

La Chine pourrait prendre note de ce déploiement militaire mais s'abstenir de réagir car "il y a déjà eu beaucoup de provocations", déclare Xu Bodong, un chercheur universitaire.

L'armée taiwanaise ne produit qu'environ 30% de ses capacités militaires actuelles, le reste de son équipement dépendant largement des Etats-Unis.

Washington a transféré sa reconnaissance diplomatique de Taiwan à la Chine en 1979, reconnaissant "une seule Chine" tout en étant lié à l'île par le Taiwan Relations Act.

Link to comment
Share on other sites

Bah,même si les taiwanais installaient ces missiles,les chinois pourraient se permettre de doubler voire tripler le nombre de nouveaux missiles face à taiwan en passant de 100 nouveaux missiles par an à 200 voire 300 par an.Cela pourrait être une bonne réponse approprié et parfaitement symétrique.

Avant de déclarer la guerre à taiwan,les chinois chercheront à faire monter la pression;

A mon avis,même si taiwan déclarait immédiatement son indépendance,c'est à dire en 2008,la chine ne riposterait pas mais augmenterait le rythme de production de missiles se trouvant face à taiwan,userait de l'arme économique,informatique, et même du blocus maritime puisque washington serait forcément opposé à la rupture du statut quo par les taiwanais.

Washington a toujours dit qu'il était opposé à la fin du statut quo que ce soit à l'initiative des chinois ou également des taiwanais.

La chine dispose de nombreux moyens de pressions assymétriques ou pas.

Pour les avions de luttes anti sous marine,les 8 sous marins diesel,et tout le reste qui avait été promis à taiwan,le yuan législatif taiwanais vient d'approuver la vente, mais finalement le tout étant trop couteux,il ne s'agira que d'une vente de 8 sous marins classiques,le reste étant trop couteux.

La firme européenne ayant accepté ce contrat a refusé de produire ces sm en dévoilant son identité pour éviter des représailles, mais dans tout les cas, ces 8 sm taiwanais viendront s'ajouter aux deux(malheureux) sm taiwanais hollandais des années 80 :lol:.Ce qui portera le total à 10 sm sachant que ces sous marins mettront du temps à être livré et que pendant ce temps là,les chinois continuent de produire ou d'acheter des sous marins russes à un rythme effreiné.

Link to comment
Share on other sites

Bah,même si les taiwanais installaient ces missiles,les chinois pourraient se permettre de doubler voire tripler le nombre de nouveaux missiles face à taiwan en passant de 100 nouveaux missiles par an à 200 voire 300 par an.Cela pourrait être une bonne réponse approprié et parfaitement symétrique.

Avant de déclarer la guerre à taiwan,les chinois chercheront à faire monter la pression;

A mon avis,même si taiwan déclarait immédiatement son indépendance,c'est à dire en 2008,la chine ne riposterait pas mais augmenterait le rythme de production de missiles se trouvant face à taiwan,userait de l'arme économique,informatique, et même du blocus maritime puisque washington serait forcément opposé à la rupture du statut quo par les taiwanais.

Washington a toujours dit qu'il était opposé à la fin du statut quo que ce soit à l'initiative des chinois ou également des taiwanais.

La chine dispose de nombreux moyens de pressions assymétriques ou pas.

Pour les avions de luttes anti sous marine,les 8 sous marins diesel,et tout le reste qui avait été promis à taiwan,le yuan législatif taiwanais vient d'approuver la vente, mais finalement le tout étant trop couteux,il ne s'agira que d'une vente de 8 sous marins classiques,le reste étant trop couteux.

La firme européenne ayant accepté ce contrat a refusé de produire ces sm en dévoilant son identité pour éviter des représailles, mais dans tout les cas, ces 8 sm taiwanais viendront s'ajouter aux deux(malheureux) sm taiwanais hollandais des années 80 :lol:.Ce qui portera le total à 10 sm sachant que ces sous marins mettront du temps à être livré et que pendant ce temps là,les chinois continuent de produire ou d'acheter des sous marins russes à un rythme effreiné.

Le probléme vas étre que vas multiplier par 100, 200 ou 300 la maintenace et la logistique, c'est un peu comme la guerre froide.

Link to comment
Share on other sites

Comme dit précédemment , les conséquences sont plus symbolique que militaires. Ces missiles feraient peser une menace sur des villes importes en cas d'action désespérés du coté de Taïwan. Donc en face il peuvent multiplié le nombre de nouveau missiles, a part lancé 2 missiles la ou 1 suffirait, la menace réel ou hypothétique que pose ces missiles ne change pas.

Link to comment
Share on other sites

Comme dit précédemment , les conséquences sont plus symbolique que militaires. Ces missiles feraient peser une menace sur des villes importes en cas d'action désespérés du coté de Taïwan. Donc en face il peuvent multiplié le nombre de nouveau missiles, a part lancé 2 missiles la ou 1 suffirait, la menace réel ou hypothétique que pose ces missiles ne change pas.

Non,car il y a toujours des bases à attaquer et il n'y aura jamais assez de missiles.

Link to comment
Share on other sites

Mais cela ne change pas fondamentalement l'issu d'une éventuel confrontation. En exagérant, au lieu de 2 cela ne prendrait que 1 jour.

Avec ces missiles cela fait peser une éventuel menace qui n'exister pas avant de Taïwan seul. Militairement l'affaire semble jouer, mais psychologiquement le fait qu'une ville comme Shanghai ne recevrai ne serait ce 1 seul missile, fait peser un doute susceptible d'avoir des conséquences au niveau économique(ex: Bourse).

Elle a plus a mon sens des conséquences plus politique que militaires.

Link to comment
Share on other sites

Avce uné économie en pleine expansion,ca m'étonnerait que quelques missiles freinent l'économie chinoise,surtout que le conflit durera au grand mot 1 mois,et plus vraisemblablement 2 semaines.

Les chinois sont d'ailleurs équipés de systèmes anti missiles et les missiles de croisières taiwanais ne sont pas des foudres de guerre,donc interceptés facilement.

Link to comment
Share on other sites

''Les missiles de croisières taiwanais ne sont pas des foudres de guerre,donc interceptés facilement.'' :P

Pourquoi donc tout le monde se moque des systémes antimissiles américain qui n'arrivent pas à démolir des Scuds et prendrait au sérieux des systémes chinois qui n'ont jamais eu l'épreuve du feu ?

Tout simplement parceque taiwan et la chine,ce n'est pas le même savoir faire,pas le même budget et que les systèmes anti aériens sont de manière importante des S300 russes qui auront pour mission de stopper des missiles de croisière édifiés par une nation ayant peu d'epérience et un petit budget.

Pour les systèmes chinois dont tu parles,évidemment,on ne peut pas se reporter qu'aux rapports chinois qui disent que les HQ9 ont la même efficacité que les S300 russes,c'est-à-dire 95% avec deux missiles par cibles.Cependant,cela fait près de 20 ans que les chinois ont les S300,alors si le système chinois n'est pas équivalent aux systèmes russes,c'est qu'il y a un soucis.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...