Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Grand débat : GIAT, DCN, Que faut il en faire ?


littleboy
 Share

Recommended Posts

Hé oui, force est de constater que ces trois entreprises d'Etat sont d'impressionants gouffres financiers, qui sappent notre budget de la défense (halala, si tout ce qu'elles nous coutent était investi en nouveaux armements...). Mais que faut il faire ? -Maintenir le statut actuel, c'est à dire des entreprises tout à fait capables de créer de très bons armements (CDG, leclercs, armements d'infanterie...) mais à un prix absolument prohibitif et avec des retards systématiques sur les programmes, sachant que ce système a pour avantage de soutenir l'économie et l'emploi nationals, mais qu'il nous sappe nos exportations. En effet, à force de se dire que l'Etat sera toujours là pour payer derrière, on fait des armes efficasses mais dont le prix fait fuir tous les éventuels acheteurs, ce qui ne fait qu'aggraver la situation, puisqu'alors l'Etat devient la seule source de revenu du GIAT, en l'absence d'exportations. -Privatiser, ou libéraliser, c'est à dire ouvrir les commandes des armées à des entreprises étrangères, en cassant le monopole de nos entreprises d'Etat. Ce scénario donne plusieurs options futures -Nos entreprises s'effondrent, incapables de soutenir la concurrence et ramollies pas les décennies de mécénat généreux : nous sommes obligés de nous fournir en armement ailleurs et nous perdons notre appareil de construction militaire et un de nos fleurons en matière de dernière technologie ( il n'y a qu'à regarder le leclerc pour en être convaincu). -Nos entreprises marquent de grandes difficultés pour redevenir concurrentielles et l'Etat est obligé de les soutenir financièrement et de les reprendre sous sa coupe. -Nos entreprises, profitant de leur grande expérience et des faveurs de nos armées, parviennent à se reconvertir, créent des armes avec un meilleur prix pour d'aussi bonnes capacités en réduisant les temps de productions et réussissent brillament à l'export (cf entreprise allemande qui produit les leo). On parvient alors à payer nos armements moins cher et à éviter de financer nos propres entreprises. Je pense personellement qu'une réforme s'impose mais qu'un compromis (cf EDF, air france... ?) serait une bonne solution et surtout pas garder le statut actuel, meme si ça demande du courage politique. J'attends vos avis sur cette épineuse mais inévitable question

Link to comment
Share on other sites

Sujet interressant mais il y a une erreur importante dans ce que tu as dit. DCN n'est pas du tout comparable a GIAT. En 2004 DCN affichera des resultats positifs et leur plan de charge est tout a fait confortable. On ne peut pas comparer la situation de GIAT a celle de la DCN. A+

Link to comment
Share on other sites

Sujet interressant mais il y a une erreur importante dans ce que tu as dit. DCN n'est pas du tout comparable a GIAT. En 2004 DCN affichera des resultats positifs et leur plan de charge est tout a fait confortable. On ne peut pas comparer la situation de GIAT a celle de la DCN.

A+

Exactement Julien, DCN n'est si mal sur le plan economique. Mais DCN reste vulnerable etant donner qu'ils s'appuit enormement sur le sectuer militaire. D'autre compagnies s'appuit sur le secteur civile qui est moins volatile. mais DCN se porte bien en generale et sera encore mieux avec toutes.

Link to comment
Share on other sites

La DCN est déja remise sur les rails ? Sous Jospin, au début de la vague d'infos 'Notre armée ne marche pas' on citais des amiraux qui allaient se faire réparer en Hollande ou Angleterre, histoire d'y passer 2 ou 3 semaines plutot qu'en France où la DCN mettrais 3 mois au bas mot.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, nouveau sur le forum... A propos de DCN, je ne suis pas tout à fait d'accord...certes, l'entreprise dispose d'un plan de charge confortable mais DCN est en sureffectif depuis bientôt vingt ans et alors que l'Etat a diminué les effectifs de Giat depuis 1991 (rappelons qu'en 91, Giat disposait d'environ 11 000 personnes et qu'ils ne sont plus "que" 6 500 personnes aujourd'hui...), ils n'ont pas beaucoup touché à DCN ce qui laisse augurer d'une "bombe sociale"... Ce qu'il faudrait faire, je ne peux pas trop le dire, mais ce que l'Etat tend à faire, c'est une transformation du paysage des industries d'armement françaises. Les grands industriels maîtres d'oeuvre que sont DCN et Giat Industries vont être rattachés à des électroniciens (Thalès et DCN, Sagem et Giat) mais les entreprises doivent être "assainies" avant de pouvoir opérer un tel rapprochement

Link to comment
Share on other sites

La DCN est en surreffectif mais c'est loin d'etre aussi terrible qu'au GIAT. Le plan de la DCN sur les 5 prochaines annees ne comporte aucun plan social, l'idee est de laisser filer un peu les effectifs a mesure que les employes partent a la retraite (on ne remplace pas tout le monde). L'objectif est d'ameliorer la productivite, mais il n'est pas necessaire de tailler dans le vif comme au GIAT donc non je ne suis pas d'accord avec l'idee de "bombe sociale a retardement" de Vextra105. En dehors de ca, les dernieres rumeurs font etat d'une reprise des Chantiers de l'Atlantique par la DCN. A+

Link to comment
Share on other sites

Dans la liste des départs de DCN, il ne faut pas oublier tous les fonctionnaires et ouvriers d'Etat qui seront reversés à différents ministères. En tous cas, espérons que l'Etat aura retenu la leçon Giat même si je le reconnais, Julien, la situation du marché ne ressemble en rien à celle de Giat... Extrait de la loi de finances 2004 : "A. LE POIDS DE LA RÉFORME DE DCN En 2004, la marine se situe à l'égard de la réforme de DCN dans une position difficile : les effets de la contractualisation et des gains de productivité escomptés ne se font pas encore sentir tandis que la marine supporte les charges liées à la remise à niveau des activités transférées, au volet social et industriel ainsi qu'à l'apurement du passif pour la constitution de la nouvelle société. Si la fiscalisation des activités de DCN a été anticipée et compensée de façon relativement satisfaisante, les conséquences du changement de statut devraient se faire sentir durablement sur le budget de la marine. 1. La mise en oeuvre du principe de neutralité fiscale Cette dotation inclut en AP (90 M€) et en CP (129 M€) des crédits destinés à compenser l'application de la TVA aux contrats passés avec DCN. Si la fiscalisation est intégralement compensée en crédits de paiement, ce qui est parfaitement conforme aux engagements pris en 2003, le niveau des autorisations de programme devra certainement être augmenté, compte tenu du niveau des commandes attendues en 2004 par DCN2(*). Par ailleurs, la mise en oeuvre de la neutralité fiscale ne signifie pas pour autant neutralité du changement de statut sur le coût des programmes. Les charges d'assurance des bâtiments en construction, dont l'Etat était, sous le régime précédent, l'assureur, représente notamment une charge nouvelle s'élevant à 27 M€ pour l'année 2004. 2. Le volet industriel Depuis 2003, la marine a repris certaines des activités de DCN et assume la responsabilité de l'entretien des infrastructures y afférents. Pour la remise à niveau des infrastructures (bassins, grues, quais...), le financement des déménagements liés au « partage » des implantations ainsi que la remise à niveau des documentations techniques, le volet dit « industriel » s'élève à 79 M€, et n'a pas fait l'objet de dotation supplémentaire en LFI. Ces investissements devraient concourir à l'amélioration de l'exercice des fonctions reprises, permettant notamment l'amélioration attendue de la disponibilité de la flotte. 3. Le solde des encours « non-contractualisés » La loi de programmation militaire pour les années 2003-2008 précise que le périmètre des annuités exclut les « bourrages » liés à la capitalisation des entreprises publiques. En application de ce principe, le capital de DCN, doté conformément aux attentes de 560 M€, sera constitué sur les crédits de recettes de privatisation. Une partie a été libérée en 2003 à hauteur de 140 M€, lors de la constitution de la société, le solde devant être versé de 2005 à 2007. Il n'est pas prévu d'annuité en 2004. Le changement de statut de DCN implique par ailleurs de solder les encours. Ces sommes, identifiées lors de l'établissement des comptes 2001, correspondent à des prestations non facturées par DCN sans qu'il soit pour autant possible de les identifier et qui sont réputées avoir bénéficié à la Défense et en particulier à la marine. Elles s'élèvent à un total de 340 M€, charge qui sera répartie sur 3 ans et dont l'annuité 2004 représente 126 M€. Ces montants sont loin d'être négligeables, ils sont notamment supérieurs au coût unitaire annoncé pour un bâtiment de projection et de commandement. Cette charge budgétaire est en outre emblématique de modes de gestion auxquels la réforme avait pour but de mettre fin, à savoir le paiement en coûts constatés sans connaissance précise des contenus physiques réalisés. Elle s'apparente de fait à un apurement de passif qui pèse sur les crédits de la Défense, avec un partage entre la Marine et la DGA. Par ailleurs, s'il est logique que la marine honore ses engagements à l'égard de l'industriel, la mobilisation de nouvelles autorisations de programme au titre de ces « encours non contractualisés » peut paraître, quant à elle, contestable s'agissant de prestations déjà engagées et réalisées. 4. L'accompagnement social Cette partie des charges comprend deux volets : le Fonds d'adaptation industriel créé par la précédente loi de programmation et poursuivi par la suivante et le volet social lié au changement de statut de DCN. Sur l'ensemble de la période de programmation 1997-2002, les mesures d'adaptation industrielle de DCN ont représenté 535,2 M€, 80 % de ces montants étant consacrés à des mesures d'âge (427,5 M€) de dégagement des cadres à 52 et 55 ans. L'ensemble des mesures a concerné 5 545 personnes. Jusqu'à l'extinction du dispositif en 20083(*), 292 M€ sont programmés au titre du FAI. Faute de pilotage réel du calendrier des départs, les prévisions sur ce poste restent un exercice difficile : en 2003, 39 millions ont dû être dégagés en gestion sur ce poste. Cette situation est d'autant plus dommageable que la marine peine à obtenir les personnels correspondant aux fonctions qu'elle reprend et notamment les acheteurs au titre de la fonction rechanges. Suite au changement de statut de DCN, un nouveau dispositif d'aide à la restructuration, « volet social », s'ajoute aux ressources du FAI pour financer de nouvelles mesures d'aide à la création ou à la reprise d'entreprises, des primes de départ au titre du dispositif amiante et une indemnité de conversion bénéficiant aux ouvriers d'Etat mis à disposition de DCN. Ces dispositions ont été dotées de 20 M€ en LFR 2002 et devraient permettre de résorber une situation de sureffectif au sein de DCN et d'améliorer le ratio du chiffre d'affaire par salarié. Le volet social représente 58 millions d'euros en 2004 et s'ajoute aux 80 M€ budgétés au titre du FAI. Votre rapporteur a déjà eu l'occasion de regretter l'inscription de ces crédits au titre V du budget de la marine. Consommatrices d'autorisations de programmes, ces dépenses ne constituent pas des dépenses en capital et ne sont génératrices d'aucun contenu physique. Suite au changement de statut de DCN, cette imputation budgétaire est d'autant moins justifiée que ces crédits transitent par le compte de commerce « constructions navales de la marine militaire » dont ils constituent désormais les seuls mouvements. Votre rapporteur considère que l'inscription de ces crédits directement au titre III serait de nature à favoriser une meilleure appréciation des conditions de l'exécution de la loi de programmation. En conclusion de ces développements, votre rapporteur souligne que le niveau de capitalisation retenu est conforme aux demandes de DCN et qu'il est considéré comme satisfaisant aux besoins de la nouvelle société. Il s'agit par conséquent d'un bon départ pour DCN et de responsabilités assumées par l'Etat dont on peut attendre qu'ils permettront d'éviter des dérapages futurs. Il reste que le respect du plan de charge de DCN est une des conditions essentielles de l'accompagnement de ce nouvel acteur et de sa bonne insertion sur le marché de l'industrie de l'armement. De nécessaires arbitrages au sein d'une même enveloppe entre la réalisation effective des programmes et le nécessaire accompagnement de l'industriel apparaissent à ce jour comme un facteur de fragilité pour la programmation en cours. source : http://www.senat.fr/rap/a03-076-8/a03-076-83.html

Link to comment
Share on other sites

Pris sur le site web de la DCN En millions d'euros 2003 ------------------------------ Chiffre d'affaires 1 659 Résultat d'exploitation 107 Résultats net après impôts 41 Carnet de commandes 4 751 Donc DCN etait beneficiaire des 2003. A+

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

GIAT va enfin etre restructuree et oui ca veut dire que beaucoup de gens vont perdre leur job mais ca fait des annees que GIAT perd des sommes considerables. Sinon j'ai trouve ceci sur un forum etranger: ----------------------------- ABU DHABI [MENL] -- Qatar has been reviewing an offer from France to sell its Leclerc-2 main battle tank to the Gulf emirate. Gulf defense sources said the French Defense Ministry has relayed a formal proposal to sell the Leclerc to Doha as part of a requirement by its military to bolster the ground forces. The Leclerc package would also contain maintenance and training. The French offer calls for the sale of 50 Leclerc-2 tanks to Qatar's military, the sources said. They said the Defense Ministry has offered the tanks at below the list price in an effort to sustain the ailing state-owned manufacturer, Giat. So far, France has had little success in selling the Leclerc. The United Arab Emirates purchased the Leclerc in a $2 billion sale that was plagued by complaints of breakdowns. Saudi Arabia has refused a French offer of the Leclerc-2. -------------------------------------- Ca ne changerait pas vraiment la raison d'etre de la restructuration mais je suppose qu'un tel contrat pourrait aider un peu le GIAT.

Link to comment
Share on other sites

Ils parlent de Leclerc-2 ?? C une nouvelle version du Leclerc ?

C'est juste le dernier standard du Leclerc avec quelques petites ameliorations ici ou la mais rien de radical par rapport au Leclerc Francais ou Emirati. Pas de canon de 140 ou de nouvelle armure si c'est ce que tu te demandais.

A+

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Dans une entreprise il y a 2 aspects économique mais ce n'est pas la faute des industries si la France a réduit voir même sacrifié ses budgets militaires si on privatise GIAT peut travailler pour n'importe qu'elle puissance (USA, Chine etc) c'est une entreprise privée si Giat invente un char a canon laser elle n'est plus obligée d'en faire profiter l'armée française c'est une entreprise privée elle va le vendre au plus offrant c'est pouquois je pense qu'il faut certes injecter des fonds privés a giat mais qu'elle reste une entreprise nationale à majorité de capital de l'état le 2ème aspect est le potentiel Giat a pondu des programes assez interressant au niveau tehnologique sur l'armement le Caesar etc donc si on privatise Giat ces programmes ne seront plus français mais privés donc elle pourra les vendre à tout les pays qui le désireront pour l'entreprise c'est très intérréssant car elle va démarcher les pays qui consacrent un haut budget à leur défense mais ses technologies n'auront plus la priorité de la France

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas parce que GIAT fonctionnerait sur fond privée que la France en perdrait tout controle. Ce genre d'entreprises ont certaines regles a respecter et ne peuvent vendre au plus offrant. Car déjà le plus souvent la totalité des programmes sont réalisé sous financement etatique et en plus ces entreprises sont françaises et donc les technologies deviennent donc française et ne peuvent être exporté sans autorisation de l'etat. EADS ou Thales en sont de bon exemples. Pour finir les personnes a la tête de ces entreprises ne sont pas la par hasard même les entreprises privées de defense, ce sont souvent des personnes plus ou moins proche de l'etat.

Link to comment
Share on other sites

c'est quoi "la vague d'infos notre armée ne marche pas"? :?: :shock:

Vous vous rappelez pas sous jospin ?? Pendant deux mois, on a eu que ca.

Disponiblité des hélicaos avions, etc .... par tout la cata.

Et tout le monde qui considérait la DCN comme une société totalement obosolète dans son fonctionnement.

Link to comment
Share on other sites

Il y a de grosses différences GIAT ne travaille que pour le militaire alors que EADS SNECMA etc travaillent aussi pour le civil donc si les budgets défenses baissent ils peuvent toujours se rattraper sur le civil alors que GIAT non il faudrait peut etre que giat s'ouvre un secteur d'activité plus large

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec gilletpuce, le GIAT pourrait par exemple se lancer dans les armements légers pour les unités de police ou les forces spéciales, qu'ils pourraient exporter. C'est comme ça que marche le groupe FN Herstal, qui n'est pas du tout dépendant au budget de la défense (et heureusement pour un groupe belge :lol: ) mais qui exporte de très nombreux pistolets et pistolets mitrailleurs dans le monde. Il y a cependant un autre point : de nombreuses entreprises arrivent à vivre sans secteur civil, en exportant leurs matériels, alors que le GIAT est vraiment trop cher pour pouvoir vendre ses armes à l'étranger, ce qui nous ramène au problème d'une éventuelle réforme de son statut.

Link to comment
Share on other sites

GIAT a essaye de se diversifier et n'a connu que des echecs. De toute facon pour se diversifier il faut avoir de l'argent pour investir. Or GIAT n'a meme pas assez d'argent pour payer les salaires de sa plethorique masse d'employes (l'Etat comble le trou tous les ans). A partir de la les histoires de diversification sont juste des voeux pieux... A+

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,799
    Total Members
    1,550
    Most Online
    VIVE LA PAIX
    Newest Member
    VIVE LA PAIX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...