Berkut

Les Frégates de la Royale

Recommended Posts

Le choix des Américains pour la propulsion excusez du peu des Spruance/Tico et Burke  ... soit près de 150 bâtiments est assez emblématique ... que des TAG ! Comme ces dernières n'ont un bon rendement qu'a des régimes proche de leur maximum et bien pour les allures lentes ils n'en gardent qu'une allumée et embrayée !

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, pascal said:

Le choix des Américains pour la propulsion excusez du peu des Spruance/Tico et Burke  ... soit près de 150 bâtiments est assez emblématique ... que des TAG ! Comme ces dernières n'ont un bon rendement qu'a des régimes proche de leur maximum et bien pour les allures lentes ils n'en gardent qu'une allumée et embrayée !

Les TAG c'est assez exigeant techniquement ... mais la densité de puissance et la simplicité de fonctionnement et sans concurrence.

Accessoirement comme le disais @Rescator sur le fil des char ... des TAG dédiée à l'usage - terrestre pour les char - naval ici ... on des rendement pas dégueux pas rapport aux diesel rapide.

Seul souci ... pour adapter la puissance aux vitesses souhaité ... il est souvent préférable de disposer de plusieurs TAG pour les charger au mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@ARMEN56 nous avait dit qu’il fallait compter sur ~10% de gasoil.


 FS: 390t de GO / 3,000t pc = 13%
 Delta (Singapour): 330t de GO / 3,400t pc = ~10%
 Sawari 2 (Arabie Saoudite): 425t de GO / 4,650t pc = 9%
 FREMM: “Plus proche de 500 que 600 tonnes” / 6,000t pc = ~9%

(A noter que la capacité “réduite” des FREMM s’expliquerait en partie par les contraintes des VLS... pas de gasoil dessous, juste un water ballast... mesure de protection ou pour equilibrer les contraintes structurelles lorsque les VLS sont pleins/vides? Je n’en sais rien)

A comparer aux navires US:

 DD-963 Spruance: 1,800t de GO /  8,300t pc = ~22%

 DDG-51 Burke: 1,400t de GO / 9,350t pc = ~15%
 

On voit qu’il n’y a pas de miracle pour les solutions TAG américaines qui sont très gourmandes... il faut charger le navire de gasoil.

Edited by HK

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, HK a dit :

On voit qu’il n’y a pas de miracle pour les solutions TAG américaines qui sont très gourmandes... il faut charger le navire de gasoil.

Sur les Spruance les soutes à gazole ont d'autre part une autre fonction. Les bâtiments avaient été conçus avec un très forte marge de flottabilité en début de carrière (de mémoire on était à près de 20%) et devaient naviguer ballastés. Ce qui est une explication (partielle) de leur forte réserve de combustible, combustible qui était d'ailleurs remplacé par de l'eau de mer au fur et à mesure de sa consommation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/05/2020 à 11:01, wielingen1991 a dit :

En souvenir pour tout ceux qui ont connu ces moments d'équilibriste à bord ;-)

19062610.jpg

J'en ai souri , puis je me suis rappelé de ma première nuit en mer,  on s'est ramassé un petit coup de vent Force 9 à la sortie de la rade de Toulon peu après 18h, et ça ne s'est tassé qu'au petit matin ...

Le con de chef cuisto avait fait des spaghetti bolognaise :excl:

j'ai été un des premiers malades, mais j'ai réussi à monter à la passerelle pour mon premier quart  de 20h-24h , ma tête y avait fait rire pas mal de monde :happy:

 pour le peu que j'ai pu me traîner en dehors de mon local de phoniste, j'ai pu voir une mer couverte de "pyramides lumineuses"  :ohmy: 

quand je suis redescendu à minuit passé, ça allait mieux pour moi, pas forcément pour les autres que j'ai croisé :laugh:

 le reste de la nuit, j'ai compris à quoi pouvait servir  les poignées sur les bannettes (moi j'ai eu de la chance ça penchait du bon coté pour moi, j'ai pu "dormir" contre "la paroi verticale" :laugh: )

je n'ai pas connu par la suite de condition aussi dure que pour cette première nuit en mer :tongue:

  • Haha 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, Deconfine82 said:

J'en ai souri , puis je me suis rappelé de ma première nuit en mer,  on s'est ramassé un petit coup de vent Force 9 à la sortie de la rade de Toulon peu après 18h, et ça ne s'est tassé qu'au petit matin ...

Le con de chef cuisto avait fait des spaghetti bolognaise :excl:

j'ai été un des premiers malades, mais j'ai réussi à monter à la passerelle pour mon premier quart  de 20h-24h , ma tête y avait fait rire pas mal de monde :happy:

 pour le peu que j'ai pu me traîner en dehors de mon local de phoniste, j'ai pu voir une mer couverte de "pyramides lumineuses"  :ohmy: 

quand je suis redescendu à minuit passé, ça allait mieux pour moi, pas forcément pour les autres que j'ai croisé :laugh:

 le reste de la nuit, j'ai compris à quoi pouvait servir  les poignées sur les bannettes (moi j'ai eu de la chance ça penchait du bon coté pour moi, j'ai pu "dormir" contre "la paroi verticale" :laugh: )

je n'ai pas connu par la suite de condition aussi dure que pour cette première nuit en mer :tongue:

Dis pas ca aux bretons, ils sont persuadés que la mer méditerranée est un petit lac tranquille...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, prof.566 a dit :

Dis pas ca aux bretons, ils sont persuadés que la mer méditerranée est un petit lac tranquille...

oui la méditerranée démontée c'est très impressionnant .

J'ai aussi fait de l'Atlantique, la longue haute houle m'a beaucoup moins dérangé,  à part phénomène étrange à retardement une fois revenu au sol, où je me suis surpris à "rater quelques marches" sur le plat :happy:

les bretons ? tu me refais penser à un jeune matelot (engagé comme bosco) fils de marin pêcheur qu'on avait embarqué au passage à Brest.

A son grand désarroi, il a été malade toute sa première semaine à bord  :wacko:.

apparemment, à sa grande frustration, son expérience sur le chalutier paternel ne lui avait pas trop servi pour s'amariner rapidement sur une grosse frégate militaire  :tongue:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Deconfine82 a dit :

apparemment, à sa grande frustration, son expérience sur le chalutier paternel ne lui avait pas trop servi pour s'amariner rapidement sur une grosse frégate militaire

Le premier jour, je suis toujours un peu patraque sur les grands barques, alors qu'en voilier jamais, même dans un gros baston

il y a 29 minutes, prof.566 a dit :

Dis pas ca aux bretons, ils sont persuadés que la mer méditerranée est un petit lac tranquille...

Ils changent souvent d'avis , une fois ils se sont pris une bonne mer croisée  et courte ^_^   r  

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ne marche plus de becqueter tout le temps pour faire passer la nausée ?

Des pruneaux si possible, vu que le sel, le soleil, bon... quoi...

A propos, à ceux qui ont navigué sur des gros bateaux gris : on y prend l’air à quelle fréquence, c’est réglementé  je suppose ? Les clopeurs ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Deconfine82 a dit :

J'en ai souri , puis je me suis rappelé de ma première nuit en mer,  on s'est ramassé un petit coup de vent Force 9 à la sortie de la rade de Toulon peu après 18h, et ça ne s'est tassé qu'au petit matin ...

Le con de chef cuisto avait fait des spaghetti bolognaise :excl:

j'ai été un des premiers malades, mais j'ai réussi à monter à la passerelle pour mon premier quart  de 20h-24h , ma tête y avait fait rire pas mal de monde :happy:

 pour le peu que j'ai pu me traîner en dehors de mon local de phoniste, j'ai pu voir une mer couverte de "pyramides lumineuses"  :ohmy: 

quand je suis redescendu à minuit passé, ça allait mieux pour moi, pas forcément pour les autres que j'ai croisé :laugh:

 le reste de la nuit, j'ai compris à quoi pouvait servir  les poignées sur les bannettes (moi j'ai eu de la chance ça penchait du bon coté pour moi, j'ai pu "dormir" contre "la paroi verticale" :laugh: )

je n'ai pas connu par la suite de condition aussi dure que pour cette première nuit en mer :tongue:

Je ne regrette pas d'avoir choisi l'armée de l'air! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Deconfine82 a dit :

 

 le reste de la nuit, j'ai compris à quoi pouvait servir  les poignées sur les bannettes (moi j'ai eu de la chance ça penchait du bon coté pour moi, j'ai pu "dormir" contre "la paroi verticale" :laugh: )

 

Ayant occupé le it le plus haut du bord d'un A69, ce n'était plus des poignées qu'il y avait (a encore?), mais une ceinture de sécurité ...

  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Deconfine82 a dit :

Le con de chef cuisto avait fait des spaghetti bolognaise :excl:

Ah, les spaghetti bolo en pleine tempête que de souvenirs, qu'est-ce qu'on se marrait quand  on voyait les spaghetti dans les assiettes des autres voler par terre, et puis à la fin les miens aussi volaient à terre ! C'est encore plus drôle que "caméra cachée", d'ailleurs j'en rigole encore parfois laugh.png

Edited by wielingen1991
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Hirondelle a dit :

Ça ne marche plus de becqueter tout le temps pour faire passer la nausée

sardines à l'huile et gros rouge ^_^  

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, mudrets a dit :

Ayant occupé le it le plus haut du bord d'un A69, ce n'était plus des poignées qu'il y avait (a encore?), mais une ceinture de sécurité ...

On finit par regretter les hamacs ^_^ 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Hirondelle a dit :

Ça ne marche plus de becqueter tout le temps pour faire passer la nausée ?

Des pruneaux si possible, vu que le sel, le soleil, bon... quoi...

A propos, à ceux qui ont navigué sur des gros bateaux gris : on y prend l’air à quelle fréquence, c’est réglementé  je suppose ? Les clopeurs ? 

Sur le Foch, à l'époque (1995/1996), tu pouvais y aller assez facilement. Les sponcons ou l'îlot, de préférence. Le pont d'envol, on oubli...

J'imagine que sur les frégates furtives, en l'absence d'espace dédiés (visibles en tout cas), ça dit être plus compliqué.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 25 minutes, ogo a dit :

J'imagine que sur les frégates furtives, en l'absence d'espace dédiés (visibles en tout cas), ça dit être plus compliqué.

C’est précisément le sens de ma question : pont avant, iaplu, passavants, iaplu, dans les hauts on risque de se faire arroser par les radars ou brouilleurs, ou de toute façon il n’y a plus guère d’espaces, reste le coin du hangar helico quand pas d’activité aero ? Ou les entreponts où sont renvoyées les manœuvres ?

Question subsidiaire : ds les soums, les clopeurs cessent de fumer lorsque commence la patrouille, ou on leur bricole un p’tit espace dédié ?

Révélation

Pas de clope, pas de femmes, pas de soleil, la cuisse a intérêt à être excellente :sad:

Edit : ma seule expérience des gros bateaux gris se limite à une visite assez exhaustive du Suffren, il y a donc... longtemps. Déjà, je n’ai pas le souvenir qu’il y avait tant d’espace aérés accessibles que ça.

Edited by Hirondelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Hirondelle a dit :

Question subsidiaire : ds les soums, les clopeurs cessent de fumer lorsque commence la patrouille, ou on leur bricole un p’tit espace dédié ?

Sur les soums diesels on pouvait monter à l'intérieur du massif , quand on naviguait en surface 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Fusilier a dit :

Sur les soums diesels on pouvait monter à l'intérieur du massif , quand on naviguait en surface 

Tu as connu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Hirondelle a dit :

Tu as connu ?

Yes 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, papsou a dit :

Je ne regrette pas d'avoir choisi l'armée de l'air! 

tu as de la chance d'avoir pu choisi  :happy: 

moi c'est juste au moment où j'ai enfin reçu  mon affectation à Lorient un premier lundi  de janvier vers 14h que j'ai pour la première fois "pressenti que j'allais connaitre  le "vent du large" :happy:

J'ai rendu mes habits verts de fusilier marin (pas choisis non plus) , on m'a alors donné un paquetage bleu d'équipage.

j'ai aussi reçu le nom de l'unité et sa localisation à Toulon, on m'a aussi annoncé que j'étais maintenant un timonier. :happy:

C'est là que je me suis dit que j'allais me retrouver plus probablement sur un bateau, que sur un sémaphore ou une base navale.

Confirmation dès lendemain au petit matin, après 15h de train,  sur la rade de Toulon, j'embarquais sur "feu Le Duquesne".  

petite ironie,   je suis repassé par la gare de Montauban d'où j'étais parti la veille  :wacko:

Vu la taille du machin, j'ai aussi compris de suite qu'on n'aillait pas faire que des ronds dans la rade de Toulon :happy:
 

Il y a 2 heures, wielingen1991 a dit :

Ah, les spaghetti bolo en pleine tempête que de souvenirs, qu'est-ce qu'on se marrait quand  on voyait les spaghetti dans les assiettes des autres voler par terre, et puis à la fin les miens aussi volaient à terre ! C'est encore plus drôle que "caméra cachée", d'ailleurs j'en rigole encore parfois laugh.png

les spaghetti on a pu les manger plutôt tranquillement quoique ça commencer à tanguer vicieusement, c'est plutôt la digestion qui a été très agitée  :excl:

effectivement tôt ou tard,  ils ont aussi fini par voler un peu partout  ( à la louche 2/3 de malades) :wacko: mais je comptais vous épargner les détails :laugh:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Hirondelle a dit :

C’est précisément le sens de ma question : pont avant, iaplu, passavants, iaplu, dans les hauts on risque de se faire arroser par les radars ou brouilleurs, ou de toute façon il n’y a plus guère d’espaces, reste le coin du hangar helico quand pas d’activité aero ? Ou les entreponts où sont renvoyées les manœuvres ?

Question subsidiaire : ds les soums, les clopeurs cessent de fumer lorsque commence la patrouille, ou on leur bricole un p’tit espace dédié ?

  Révéler le texte masqué

Pas de clope, pas de femmes, pas de soleil, la cuisse a intérêt à être excellente :sad:

Edit : ma seule expérience des gros bateaux gris se limite à une visite assez exhaustive du Suffren, il y a donc... longtemps. Déjà, je n’ai pas le souvenir qu’il y avait tant d’espace aérés accessibles que ça.

Ben si tu as visité le Suffren,  tu connais un peu mon unité vu que j'étais sur l'autre grosse boule.

Pas vraiment furtive avec pas mal d'accès au pont principal ou arrière pour prendre l'air (uniquement si le temps le permet, et tu as assez souvent des paquets d'eau sur le pont principal et encore plus sur le pont arrière).

Après ça dépend vraiment de ton poste; moi je n'avais aucun problème pour prendre l'air car les timoniers sont  en haut dans la passerelle ,

mais bon même à 15 mètres de hauts, tu peux prendre des seaux sur la tronche :laugh:

par contre, c'était moins sympa pour les mécanos ... je n'ai pas souvenir d'avoir vu beaucoup de monde y faire du sport à bord.

Si tu tournes les quarts  uniquement à 3 sur ton poste, après une semaine de mer, l'obsession devient rapidement de dormir dès que possible, car tu n'as qu'une nuit complète sur trois ( de minuit passé à 7 heures),

les autres nuits tu fais le (0-4 heures) ou le (4-8 heures), sachant qu'en journée, tout le monde faisait le 8h-12h et le 15h-18h, mais bon ça a peut être changé maintenant ?

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Deconfine82 a dit :

mais bon ça a peut être changé maintenant

Ils sont moins nombreux  sur les frégates modernes, dans les 190 sur un Forbin et 108 sur une FREMM (360 sur le Suffren )  Ils sont certes aidés par les automatismes et il semble qu'ils tournent pas mal en demi bordées (ce qui doit demander  de la souplesse pour une spécialité peu nombreuse à bord) Sachant qu'ils peuvent embarquer des renforts au besoin, par exemple 6 fusiliers pour l'équipe de visite.  A mon sens,  en mer, voir en escale, ils se consacrent à l’essentiel; les corvées peinture ça ne doit plus trop se faire. Puis les équipages ont changé sur une FREMM c'est  22 officiers, 70 OM,  16 QM et matelots. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

Ils sont moins nombreux  sur les frégates modernes, dans les 190 sur un Forbin et 108 sur une FREMM (360 sur le Suffren )  Ils sont certes aidés par les automatismes et il semble qu'ils tournent pas mal en demi bordées (ce qui doit demander  de la souplesse pour une spécialité peu nombreuse à bord) Sachant qu'ils peuvent embarquer des renforts au besoin, par exemple 6 fusiliers pour l'équipe de visite.  A mon sens,  en mer, voir en escale, ils se consacrent à l’essentiel; les corvées peinture ça ne doit plus trop se faire. Puis les équipages ont changé sur une FREMM c'est  22 officiers, 70 OM,  16 QM et matelots. 

C'est aussi que la tenue des peintures s'est bien améliorée au fil des années. Ca arrange pas mal de monde, car la corvée de peinture n'est pas un travail gratifiant.

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

C’est précisément le sens de ma question : pont avant, iaplu, passavants, iaplu, dans les hauts on risque de se faire arroser par les radars ou brouilleurs, ou de toute façon il n’y a plus guère d’espaces, reste le coin du hangar helico quand pas d’activité aero ? Ou les entreponts où sont renvoyées les manœuvres ?

Pont d'envol lorsqu'il n'y a pas hélicoptère d'alerte et que les conditions de mer sont correctes. Les ailerons de la passerelle sont toujours accessibles, sauf si l'on parle trop et que l'on dérange les équipes. Sous les bossoirs de mise à l'eau des embarcations, derrière les rideaux ou en les entre-ouvrants. Plage arrière, en ouvrant les sabords. Plage avant, en ouvrant les sabords, s'il n'y a pas trop de mer. Et plus généralement, tout espace extérieur qui n'a pas de contre indications électromagnétiques : car les antennes n'arrosent pas uniformément partout.

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

Question subsidiaire : ds les soums, les clopeurs cessent de fumer lorsque commence la patrouille, ou on leur bricole un p’tit espace dédié ?

Ils arrêtent de fumer. Certains trichent probablement, mais il ne faut pas que l'odeur se répande, sinon.. couic.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, true_cricket a dit :

C'est aussi que la tenue des peintures s'est bien améliorée au fil des années. Ca arrange pas mal de monde, car la corvée de peinture n'est pas un travail gratifiant.

C'est sur que la corvée de peinture, ce n'est pas vraiment une promotion ^_^ Ceci dit,  pas mal d'anciens trouvent qu'il y a trop de coulures sur nos bateaux actuels, par rapport à leurs souvenirs (c'est peut-être une distorsion de la mémoire) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    szymanski
    Newest Member
    szymanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,644
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries