Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les Frégates de la Royale


Berkut
 Share

Recommended Posts

Je dirais un tigre et un NH90 sur une FREMM, surtout une AVT.

Il me semble que le hangar ne peut accueillir qu'un seul helo, comme le tigre n'est pas navalisé, j'aurais tendance à le laisser au hangar pendant le trajet, entre autres pour éviter la corrosion.

Les FREMM italienne peuvent acceuillir 2NH90 ou 1EH101 ... je vois pas pourquoi les FREMM fr pourrait pas !

Link to comment
Share on other sites

Je dirais un tigre et un NH90 sur une FREMM, surtout une AVT.

Il me semble que le hangar ne peut accueillir qu'un seul helo, comme le tigre n'est pas navalisé, j'aurais tendance à le laisser au hangar pendant le trajet, entre autres pour éviter la corrosion.

Je ne sais sais trop en quoi consiste la "navalisation" d'un hélico mais si un BPC/TCD peut embarquer le tigre, je ne vois pas pourquoi une Fremm ne pourrait pas!?

Je me doute bien qu'il ne s'agit pas que de cela pour la "navalisation', mais serait il compliqué de mettre un rotor pliable sur un tigre?

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais sais trop en quoi consiste la "navalisation" d'un hélico mais si un BPC/TCD peut embarquer le tigre, je ne vois pas pourquoi une Fremm ne pourrait pas!?

Résistance maxi a la corrosion marine, aux embruns etc. souvent système de navigation adapté au vol au raz des flot par temps pourri... puis tout les système de pliage/arrimage/stockage pour faciliter les manœuvre.

Je me doute bien qu'il ne s'agit pas que de cela pour la "navalisation', mais serait il compliqué de mettre un rotor pliable sur un tigre?

Le rotor du tigre est pliable ... c'est prévu pour le stocker dans les BPC.

Image IPB

http://tcd.siroco.free.fr/actualites2007.htm

Link to comment
Share on other sites

L'autre avantage du SCALP est de frapper sans se faire frapper, ce serait con de se faire désanusser une AVT parce qu'on lui fait le même coup qu'à la SAAR V  :P je ne pense que nos frégates soient bâties dans l'idée de se retrouver à pilonner du vilain pendant que nos braves débarquent sous une pluie d'obus de 127/76/Autres on est plutôt dans une politique de nettoyage préliminaire et débarquement une fois la zone claire, c'est plus propre et moins risqué.

Philippe, se mettre hors de portée d'un SS-N-26/27 c'est tout sauf facile, c'est 350/400km de portée le bousin et lâché via chasseur/bâtiment de surface/sous marin, c'est pas un pétard mouillé du Hezbollah  ;) Mais si je les évoquais c'est surtout parce que ce sont le top des missiles antinavires et qu'il sont en train de se répandre.

Premièrement, il faut réduire la portée du SS-N-26 à 300 km.

Qu'il soit le top, c'est l'argument utilisé pour obtenir des crédits auprès du Congrès US.

Que Moscou en vende, oui il prolifère. Que les membres de la commission sur l'élaboration du LBSDN s'en inspire.

Maintenant, Berkut si tu avais été le Pacha de l'Hanit Saar V, je pense que quand tu commandes la corvette la mieux armée du monde, tu profites de l'avantage technologique de tous tes SDC et senseurs. Tu ne les laisses pas en mode "OFF", et tu ne fais pas preuve de suffisance.

Cette attaque lancée par des "formateurs iraniens" et non des miliciens du Hezbollah contre le bâtiment est devenue un cas d'école navale. C'est la honte pour la marine israélienne. Heureusement que ce n'était pas un Yakhont.  :-[

Kotai et les fanas des big guns, il existe ce fil de discussion sur l'artillerie navale future.

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=9198.0

Venez débattre sur ce lien.

Link to comment
Share on other sites

Je dirais un tigre et un NH90 sur une FREMM, surtout une AVT.

Il me semble que le hangar ne peut accueillir qu'un seul helo, comme le tigre n'est pas navalisé, j'aurais tendance à le laisser au hangar pendant le trajet, entre autres pour éviter la corrosion.

Sur une AVT, ce sera soit un EC-725 HUS pour infiltrer et exfiltrer les Cdo de Marine, ou un NH90.

Sur les ASM, 2 NHC 90.

Pour l'hypothètique commande française du 127/canon allongé à 64 calibres, il faudrait voir une commande groupée avec les italiens, si finalement la MMI opte pour cette artillerie.

Une synergie à envisager pour disposer d'un appui et de frappe contre terre moins onéreux.

Link to comment
Share on other sites

Pour l'hypothètique commande française du 127/canon allongé à 64 calibres, il faudrait voir une commande groupée avec les italiens, si finalement la MMI opte pour cette artillerie.

Une synergie à envisager pour disposer d'un appui et de frappe contre terre moins onéreux.

a bon la marine italienne n'a pas commander de 127 mm

je vois le problème

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Selon TTU Alain Oudot de Dainville Chef d'Etat Major de la Marine va prendre la tête de la Sofresa (organe parapublic qui chapeaute plus ou mons nos ventes d'arme notamment vers les pays arabes) à l'issue de sa riche carrière dans la Marine.

Un amiral cinq étoile pour vendre des FREMM à l'Arabie Saoudite. On peut au moins espèrer que ses avis et recommendations seront pertinents...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

C'est une Frégate théoriquement affectée à la protection de la FOST et donc basée à Brest qui va remplacer le Courbet de la Force d'Action Navale de Toulon en face du Liban.

Une première serions nous à flux tendus?

le "La Motte-Picquet" retourne a Brest ... une sorte d'échange en quelques sortes.

Link to comment
Share on other sites

@g4lly

exaquète

j'avais cru comprendre que les F70 ASM "gros numéros" càd celles qui n'avaient pas été rétrofitées OPA 3 (644, 645, 646) étaient de toute façon à Brest et que les trois autres 641, 42, 43  OPA 3 étaient prévues pour les détachement OM en raison de l'amélioration de leur système de défense Courte Portée...

Israel a du nous promettre de ne pas nous attaquer  ;)

Link to comment
Share on other sites

@g4lly

exaquète

j'avais cru comprendre que les F70 ASM "gros numéros" càd celles qui n'avaient pas été rétrofitées OPA 3 (644, 645, 646) étaient de toute façon à Brest et que les trois autres 641, 42, 43  OPA 3 étaient prévues pour les détachement OM en raison de l'amélioration de leur système de défense Courte Portée...

Israel a du nous promettre de ne pas nous attaquer  ;)

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=106196 C'est le "Primauguet" de Brest qui prend la relève du Courbet, Le Courbet rentre a Toulon et le "La Motte-Piquet" devient Breton... un jeu de chaise musicale rien de plus?

Le communiqué du ministere.

http://www.defense.gouv.fr/marine/base/breves/dernier_passage_a_toulon_pour_la_fregate_la_motte_picquet

Link to comment
Share on other sites

La nef zéro, berceau des frégates multimissions

Elle est toute neuve, bien isolée, sans poussières. Les ouvriers de DCNS aimeraient tous y travailler. C'est le gros investissement réalisé par le chantier militaire pour les Fremm.

Eddie Rak, responsable de production et Pierre-Luc Gueguen ne se lassent pas de faire visiter la nef zéro. Mise en service en début d'année, elle est à la pointe de la technologie. Il fallait bien cela pour relever le défi de la construction des huit frégates multimissions commandées à DCNS, par la Marine nationale. Pour la construction de ce nouveau hall de fabrication (trois ateliers sont dévolus aux Fremm), l'entreprise a investi 10 millions d'euros. « Dont quatre pour une nouvelle machine à découper à sec à plasma. » Les deux autres engins à eau dont dispose l'établissement étaient présentés, il y a encore quelques années, comme des outils à la pointe de la technologie. « Il fallait, au vu du contrat, aller vite et bien en production. Cette machine permet des découpes en continu de tôles en acier de 12 m sur 3 m. On la fait marcher en continu de 6 h à 20 h. » Dans l'atelier, tout est soigneusement organisé.

Un puzzle de milliers de pièces

Découpe, puis dépose au sol des différentes pièces soigneusement numérotées, qu'il faut ensuite assembler. Dans la nef zéro sont empilées celle de la première frégate l'Aquitaine, que DCNS doit livrer en 2011. « Avec la technique des anneaux, nous avons considérablement accéléré la construction de la coque. » Une Fremm est composée de vingt demi-anneaux. « Rien que le fond d'une frégate est composé de 600 voire 700 pièces. » La frégate nécessite 2 000 tonnes d'un acier haute résistance. Les outils récemment acquis limitent en outre les chutes non utilisables. « Avant nous envoyions aux ferrailleurs 37 % de l'acier. Nous sommes passés à 25 % et nous espérons descendre encore. »

Outre la découpe plasma, DCNS s'est doté d'un poste de soudage monofacial, hyper moderne, commandé numériquement. « Cette formule évite de retourner la tôle comme on le faisait auparavant pour souder des deux côtés. Ce nouveau poste le fait. » Là encore gain de temps et de qualité. Le fil de soudage entre plus profondément dans la tôle. Eddie Rak et Pierre-Luc Gueguen ne sont pas peu fiers non plus de leur poste de soudage, qui leur permet d'assembler les pièces d'angle. « Nous sommes le seul chantier en France à avoir un tel poste. Du moins au niveau de la taille des pièces que nous pouvons y mettre. » Tout est automatique. « Pour les anciens programmes, c'était fait manuellement. » Ensuite, les différents morceaux du puzzle sont acheminés vers la grande forme de construction. Les ouvriers assemblent les anneaux. Le premier est déjà en place sur cale. Mise à l'eau prévue dans deux ans.

http://www.lorient.maville.com/actu/actudet.php?abo=64586&serv=29&idDoc=473354&idCla=loc

Link to comment
Share on other sites

@jeanmi

Pour complèter ton post fort précis

c'est pompé dans "le portail des sous marins"

Le programme Fremm (frégates multimissions) débute tout juste. La première de la série des huit commandées par la Marine est en cours de construction à DCNS Lorient. Dès la nº 2, Lorient concentrera ses efforts sur les moitiés arrière et se chargera d'assembler toutes les parties de ces frégates. Un programme qui va saturer le site lorientais jusqu'en 2015, comme aime à le souligner Georges Thiéry, le directeur. En attendant, tous les efforts de DCNS Lorient se concentrent sur le programme Horizon. La première de la série, la Forbin, devrait mettre le cap sur Toulon début 2008. Restera à quai la nº 2, la frégate Chevalier-Paul qui vient de rentrer d'une première période d'essais à la mer.

Alors que l'anneau numéro 5 de la première Fremm est en cours de construction à Lorient, Georges Thiéry, directeur de DCNS Lorient, fait le point sur ce programme. Un programme qui intéresse d'autres marines, même si rien n'est finalisé. Il évoque également les corvettes Gowind pour la Bulgarie.

Où en est-on du programme Fremm ?

Le contrat a été notifié en novembre 2005. Sur la première frégate, l'Aquitaine, nous en sommes à la fabrication de la coque depuis mars. En 2008, la fabrication du flotteur va se poursuivre et elle sera lancée à l'automne 2009, pour être livrée à la Marine en 2011. Elle va donc être entièrement construite à Lorient.

Et pour la suite de la série ?

Nous avons un contrat ferme portant sur huit frégates. Quand nous avons évoqué les lieux de fabrication, il n'a jamais été question qu'elles soient assemblées ailleurs qu'à Lorient, même quand, en fin de série, il faudra sortir une Fremm tous les sept mois. Dans notre politique industrielle, il est prévu que Lorient réalise les parties arrière et assemble les autres parties. Au total, DCNS Lorient va réaliser les trois-quarts de la charge de travail d'une Fremm. Quant à la frégate nº2, la découpe de la première tôle est prévue pour la rentrée 2008.

L'État a décroché une commande pour le Maroc et a d'autres touches avec la Grèce et l'Arabie Saoudite. Est-ce compatible avec le programme français ?

Le bateau marocain sera construit à Lorient, mais les caractéristiques du bateau ne sont pas encore clairement définies. Quant à la Grèce et l'Arabie Saoudite, nous n'en sommes qu'aux contacts. Mais comme pour les corvettes Gowind, nous ne ferons pas tout chez nous, à Lorient.

Quid de la sous-traitance qui accuse un creux de charge en attendant les Fremm ?

Effectivement, elle connaît un creux de charge, comme nous. Il faudra même attendre plus d'un an avant que le programme monte en puissance. En attendant, les entreprises doivent diversifier leurs activités pour que leur plan de charge ne dépende pas uniquement de DCNS. Certaines entreprises, comme Timolor, l'ont déjà fait. En début d'année prochaine, nous pourrons leur donner une meilleure visibilité. Et la sortie du livre blanc en dira plus. De notre côté, nous avons embauché du personnel pour travailler sur la coque, pour anticiper la montée en puissance du programme Fremm.

Vous évoquez le programme Gowind. Où en êtes-vous ?

Il s'agit d'une commande de quatre bâtiments pour la Bulgarie. La première sera faite à Lorient et les trois autres en Bulgarie. De plus en plus de clients demandent à participer à la réalisation des programmes. C'est le cas des Bulgares.

Elle sera donc faite de A à Z à Lorient ?

Nous n'avons pas vocation à tout faire sur ce bateau. Nous nous appuierons donc sur un réseau de partenaires. Quant au calendrier, rien n'est décidé pour l'instant.

Link to comment
Share on other sites

Il n'est pas précisé quelle version de la "Gowind" les bulgares ont commandé : je suppose (surtout qu'ils en achètent 4) que c'est la plus petite de la famille, la "gowind 120" ?

Hum ... il "semble" que ce soit 4 gowind 200, en gros c'est pour jouer le même rôle qu'une frégate ASM l'autonomie en moins, des mini-FREMM en quelques sortes.

Cela devrait ressembler a ca:

- 1950tonnes.

- 70 marins + 15 passagers

- micaVL x 8. - il y a la place pour 16 mais il semble qu'il n'y en ai que 8 ds la commande ... -

- 76mm a l avant.

- 30mm sur le hangar hélicos 10tonnes.

- sonar remorqué Captas + Kingklip

- tube torpille Mu90

- exocet x 8 a l'avant.

- mise en œuvre de mini sous-marins téléguidés.

La raison du choix du mica semble être le cout du radar qui conditionne l'usage des Aster... la Croatie et la Hongrie ce sont vue proposé un équipement proche.

Voilà l'engin - cliquer pour aggrandir -

Image IPB

Et voilà les deux petits modele.

Image IPB La 170 - assez peu différente de la 200 a par la taille plateforme helo et hangar pour 5t au lieu de 10. -
Image IPB La 120 nettement plus courte a l'avant et sans hangar.

Link to comment
Share on other sites

Dans cette article de meretmarine.com

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=106234

On apprend

Pour protéger les SNLE, la Marine nationale disposait jusqu'ici des frégates Tourville, De Grasse, Primauguet et Latouche Tréville (sans oublier les avisos), mais ces moyens étaient jugés « un peu justes ». Avec le départ du Le Motte-Picquet, Toulon ne conserve que trois frégates anti-sous-marines. Les Dupleix, Montcalm et Jean de Vienne ont, notamment, pour mission d'assurer la protection ASM du porte-avions Charles de Gaulle, actuellement en arrêt technique.

2 F67, 3 F70, et quelques avisos ... c'est ce qu'il faut pour la FOST. 3 F70 pour le CdG...

Pour en revenir sur la commande de FREMM coque pour coque juste pour les moyen ASM FOST et CdG il en faudrait 10 ... donc la commande de 17 - FREDA incluses ? - semble difficilement compressible, sauf a garder nos vieille frégates en ligne encore longtemps.

Link to comment
Share on other sites

Je me demandais un truc.

A priori les protection des SNLE se fait autour de l'ile longue. Donc est-il vraiment nécessaire d'avoir des grosses frégates pour protéger nos SNLE sur une zone aussi restreinte ? Ca serait pas mieux de miser sur des Corvette Gowind légèrement armée ( Genre 1 canon  76mm quelques mitrailleuses) mais bien équipé en lutte ASM . Et d'utiliser les Frégates pour renforcer les navires de première ligne, pour protéger des convois Amphibie ou le GAN (genre 2/3 navires autour du GAN) ?

Link to comment
Share on other sites

tu veux sacrifier le nombre de FREMM?

A mon avis, pour chaque achat d'une Corvette une Frégate serait sacrifiée...

Pourquoi pas. si on concentre l'armement seulement sur de l'ASM, on pourrait fortement réduire les prix (virer les Radar, les missiles air-air).

Ensuite pas besoin de hangar hélico puisque les missions doivent etre courtes, tu peux laisser l'hélico ASM sur le pont et prendre la version F120.

Avec y doit avoir moyen d'acheter 6/7 Corvettes pour le prix de 2/3 Freemm.

Ce qui au final te donne plus de Freem ASM pour protéger le GAN.

Autre hypothèse investir sur des moyens fixes de surveillances au large de l'Ile Longue...

Enfin ce sont de pure spéculation de ma part. ^-^

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...