Berkut

Les Frégates de la Royale

Recommended Posts

Une autre info notre second Horizon  

https://www.meretmarine.com/fr/content/le-chevalier-paul-bientot-de-retour-en-flotte

 

A noter que dans le cadre d’un programme d’amélioration de l’autodéfense des grands bâtiments de la flotte française, le Chevalier Paul comme le Forbin ont été équiper de 3 canons télé-opéré de 20 mm de Nexter, soit deux à la place de ses affûts manuels de 20 mm, de chaque côté en arrière de la passerelle, et le troisième sur le toit du hangar. 

Avec les 8 FREMM  les 3  BPC et les 3 PAG Nous serons à 28 affûts Narwhal en service. Restera à équiper les 3 FLF Moderniser avec la aussi 3 affûts comme sur les Horizon et les 5 FDI avec 2 affûts . 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/10/2019 à 08:21, Scarabé a dit :

https://www.meretmarine.com/fr/content/le-chevalier-paul-bientot-de-retour-en-flotte

"Il faudra aussi, pour cela, changer le radar de conduite de tir, actuellement un EMPAR de l’Italien Leonardo. Ce dernier pousse ses derniers systèmes de la famille Kronos, alors qu’en France Thales milite pour l’installation sur les Forbin et Chevalier Paul de son nouveau SeaFire, au moins dans sa version tournante moins coûteuse à intégrer qu’un radar plaques (comme les futures frégates de défense et d'intervention) qui entrainerait des modifications architecturales importantes sur les frégates du type Horizon.  "

Ce serait quand même ironique que les FTI qui sont des frégates ASM disposent d'un radar à panneaux plats  (vendu par le CEMM comme nécessaire pour tracker les missiles hypersoniques) et pas les FDA...

Après la config des Horizons est un peu foireuse pour un radar panneaux plats, le radar de veille longue portée à l'arrière bouche la vue à moins de mettre les panneaux très très haut (en gros au niveau de l'EMPAR), et ça doit être compliqué. Faudrait un nouveau mat intégré plus haut que l'actuel (le mat de guerre élec bouche aussi la vue):

lgRQ4by.png

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, hadriel a dit :

Ce serait quand même ironique que les FTI qui sont des frégates ASM disposent d'un radar à panneaux plats  (vendu par le CEMM comme nécessaire pour tracker les missiles hypersoniques) et pas les FDA...

L'une est juste 10 ans plus récente que l'autre

il y a 3 minutes, hadriel a dit :

Après la config des Horizons est un peu foireuse pour un radar panneaux plats, le radar de veille longue portée à l'arrière bouche la vue à moins de mettre les panneaux très très haut (en gros au niveau de l'EMPAR), et ça doit être compliqué. Faudrait un nouveau mat intégré plus haut que l'actuel (le mat de guerre élec bouche aussi la vue): 

Justement, ce n'est pas l'EMPAR tout en haut qui serait remplacé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, clem200 a dit :

Justement, ce n'est pas l'EMPAR tout en haut qui serait remplacé ?

Si mais je suis pas sur que caler la masse et la surface de 4 panneaux plats à cette hauteur ce soit un problème facile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, hadriel a dit :

Si mais je suis pas sur que caler la masse et la surface de 4 panneaux plats à cette hauteur ce soit un problème facile.

On partirait sur un 1 seul panneau tournant à priori

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, hadriel a dit :

Après la config des Horizons est un peu foireuse pour un radar panneaux plats, le radar de veille longue portée à l'arrière bouche la vue à moins de mettre les panneaux très très haut (en gros au niveau de l'EMPAR), et ça doit être compliqué. Faudrait un nouveau mat intégré plus haut que l'actuel (le mat de guerre élec bouche aussi la vue)

Tu mets trois panneaux ( avant, tribord, bâbord) sur la colonne qui porte l'Empar et un quatrième à l'arrière 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, clem200 a dit :

L'une est juste 10 ans plus récente que l'autre

Plutôt 15-20 ans d'écart que 10. Le Forbin était fini de construire en 2005. Le temps passe.

Il y a 16 heures, hadriel a dit :

Après la config des Horizons est un peu foireuse pour un radar panneaux plats, le radar de veille longue portée à l'arrière bouche la vue à moins de mettre les panneaux très très haut

Les radars plaque n'ont pas une obligation de placement a proximité les uns des autres sur une même mâture. Ils peuvent être placés aux extrémités des superstructures, comme sur les Ticonderoga. 

Par ailleurs, la mâture GE pourrait avantageusement trouver sa place au sommet de la mâture radar, maintenant que cette dernière n'est plus tournante.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Conf topside FDA d’origine avait fait l’objet de constitution de dossier DREP et DRAM et étude CEM fondamentale et fonctionnelle , c’est un livrable vers la DGA .

Une reboulange de celui-ci devrait passer par une reconsidération RADHAZ complète , je pense .

http://www.afcem.org/content/documents/drep-dga-salon-rf-hyper-oct-2009.ppt.pdf

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, ARMEN56 a dit :

Conf topside FDA d’origine avait fait l’objet de constitution de dossier DREP et DRAM et étude CEM fondamentale et fonctionnelle , c’est un livrable vers la DGA .

Une reboulange de celui-ci devrait passer par une reconsidération RADHAZ complète , je pense .

http://www.afcem.org/content/documents/drep-dga-salon-rf-hyper-oct-2009.ppt.pdf

:wacko: /sors son bescherelle/ne trouve pas la réponse (comme prévu)/pleure... :rolleyes:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ogo a dit :

sors son bescherelle/ne trouve pas la réponse (comme prévu)/pleure.

Topside ; matûres et aériens porteur d’équipement , censeurs…..etc , silhouette

FDA ; Frégate de Défense Antiaérienne ( je pense )  , ou Frégate Horizon

DREP ; c’est dans le lien joint pour la compréhension de l’acronyme , Dangers des Rayonnements EM sur les Personne

DRAM ; c’est dans le lien joint pour la compréhension de l’acronyme, Dommages des REM sur les Armes et Munitions

CEM ; compatibilité Elecro-Magnétique ; aptitude d’un équipement à fonctionner dans son environnement électromagnétique sans être perturbé et sans perturber les équipements voisins par des IEM ( interférences électromagnétiques . Elle est fonctionnelle quand elle concerne l’implantation des aériens , fonctionnement simultané des équipements , impacte sur les personnels  Elle est fondamentale quand çà concerne les équipements à l’intérieur du navire , route des câbles et distance à maintenir  entre les sensibles et perturbateurs  par exemple .

Pour  DGA ; quid ? :biggrin:

https://fr.wikipedia.org/wiki/DGA

RADHAZ ; c’est dans le lien joint pour la compréhension de l’acronyme ; Radiation Hazards (Dangers des ondes EM)

Edited by ARMEN56
  • Thanks 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a partout un "patois de Canaan" qui compréhensible par les initiés

Quand j'étais gamin c'étais le langage religieux absolument hermétique pour les mécréants : le sang du Christ nous lave des péché mais ne dispense pas d'une justification par les actes

Quand j''étais en psychiatrie c'étais encore pire genre : la perlaboration est le processus qui permet  l'analysé d'accepter les refoulement et d'éviter les mécanisme répétitifs

Il faudrait une fonction "traduction" sur les portables

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, kalligator a dit :

il y a partout un "patois de Canaan" qui compréhensible par les initiés

le langage marin est particulièrement gratiné de ce point de vue :biggrin:  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Fusilier a dit :

le langage marin est particulièrement gratiné de ce point de vue :biggrin:  

d'un autre côté ça nous change du célèbre "peinture sur merde égal propreté" ...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi ne pas avoir installé des d'affuts-missiles sandral/Simbad/Tetral sur nos FREMM et futures FDI? Ce sont des systèmes plutôt essentiels qui ont d'ailleurs prouvé plusieurs fois leur versatilité. 

 

Edited by Umbria

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/10/2019 à 15:04, kalligator a dit :

Quand j''étais en psychiatrie c'étais encore pire genre : la perlaboration est le processus qui permet  l'analysé d'accepter les refoulement et d'éviter les mécanisme répétitifs

Tu as choisi un exemple simple !)

Et sinon, apparemment ils t’ont laissé sortir : cas inédit de guérison ou erreur, lassitude..?

:laugh:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a tout juste 40 ans, le 10 décembre 1979, le GEORGES LEYGUES, première des corvettes C70 ASM, entrait au service actif. Le « Plan bleu » prévoyait 18 navires de ce type pour la Marine Nationale, 8 seulement seront commandées et 7 finalement construites.

ELZ5BeNWkAAPD9x?format=jpg&name=medium

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos d’un éventuel refit des Forbins avec un Seafire en remplacement de l’Empar, version tournante pour que ce soit moins cher:

La version tournante qu’on connaît pour l'instant c’est la GF300 prévu pour remplacer l’Arabel des Mamba.

IMG_20190415_102339-640x369.jpg

20 modules sur panneau tournant (pour rappel 12x4 fixes sur les FDI).

J’avais fait ailleurs une extrapolation pour approcher le poids d’un tel panneau tournant, ça donnait approx 4T. L’Empar serait à 5.5t, donc un « GF 300 » ne devrait pas être trop dur à installer sur les FDA.

Aprés, veille lointaine, UHF toussa :

Citation

Le GF300 s’inscrit dans la continuité du radar Sea Fire, appelé à être déployé sur les cinq futures Frégates de défense et d’intervention de la Marine nationale. Si son plateau tournant intègre les briques de base identiques à celles du Sea Fire, le GF300 se distingue de son homologue naval par le nombre de modules intégrés dans son antenne, de l’ordre de 20 contre 12 par panneau pour la version navale (48 au total).

 

Il sera par ailleurs déployable en moins de 15 minutes, la réalisation d’un démonstrateur ayant été lancée en 2017 par la DGA pour, entre autres, dérisquer et valider cet aspect. Ses grandes caractéristiques comprennent une portée en veille de 400 km, contre une centaine de km pour l’Arabel, une couverture hémisphérique de 360° par 90°, « ce qui le rend apte à traiter efficacement les missiles balistiques », une capacité de suivi simultané de 1000 cibles, et la liaison de télécommande missile intégrée (kill assessment). Enfin, le GF300 se veut être « fortement évolutif ». Il pourra à terme, par reconfiguration logicielle, adresser des menaces futures « comme par exemple le traitement de missions supplémentaires comme celle de la contre-batterie en remplacement du Cobra lorsque cela sera envisagé ».

 

Vers l’infini et au-delà 

 

Le GF300 s’inscrit dans la continuité du radar Sea Fire, appelé à être déployé sur les cinq futures Frégates de défense et d’intervention de la Marine nationale. Si son plateau tournant intègre les briques de base identiques à celles du Sea Fire, le GF300 se distingue de son homologue naval par le nombre de modules intégrés dans son antenne, de l’ordre de 20 contre 12 par panneau pour la version navale (48 au total).

 

Il sera par ailleurs déployable en moins de 15 minutes, la réalisation d’un démonstrateur ayant été lancée en 2017 par la DGA pour, entre autres, dérisquer et valider cet aspect. Ses grandes caractéristiques comprennent une portée en veille de 400 km, contre une centaine de km pour l’Arabel, une couverture hémisphérique de 360° par 90°, « ce qui le rend apte à traiter efficacement les missiles balistiques », une capacité de suivi simultané de 1000 cibles, et la liaison de télécommande missile intégrée (kill assessment). Enfin, le GF300 se veut être « fortement évolutif ». Il pourra à terme, par reconfiguration logicielle, adresser des menaces futures « comme par exemple le traitement de missions supplémentaires comme celle de la contre-batterie en remplacement du Cobra lorsque cela sera envisagé ».

 

Vers l’infini et au-delà 

 

Mais le duo Aster 30 B1 NT/GF300 pourrait un jour accueillir un troisième larron. En liaison avec la DGA, les équipes de Thales planchent en effet sur la préparation d’une feuille de route pour une nouvelle famille de radars basés sur la bande UHF, beaucoup plus basse que celle utilisée pour les radars en bande S, dont la fréquence se situe autour de 3GHz. Cette réflexion vise à nouveau à anticiper l’apparition de missiles hyper-véloces et de nouvelles menaces exo-atmosphériques. « Le recours à cette bande UHF, qui fonctionne autour de 500 MHz, permettra d’accroître la portée de nos radars et, dès lors, de donner à nos systèmes un préavis supplémentaires face à ces menaces », déclare Wilfried Greverie, Directeur études amont pour les radars de surface.

Cette future gamme répondra à trois applications. La première relève de la surveillance et de la défense antiaérienne par l’entremise d’un alerteur radar tactique moyenne portée autorisant la détection des cibles furtives, des missiles hyper-véloces et des missiles balistiques à moyenne portée. Modulaire et robuste, « ce système pourra parfaitement s’intégrer au sein du système SAMP/T NG pour étendre encore plus ses capacités », précise Greverie. Il comportera en outre une innovation toute particulière, à savoir la possibilité d’être couplé localement avec un ou plusieurs autres radars identiques pour étendre davantage ses performances en fonction de la sévérité de la menace, ce qui, selon Thales, « n’a encore jamais été fait ». La seconde application contribuera à l’alerte avancée au travers d’un radar très longue portée « capable de détecter des missiles balistiques à plusieurs milliers de kilomètres ». Enfin, ce radar aura pour troisième fonction de surveiller les orbites basses « où réside déjà plus de 80% des objets spatiaux de plus de 10 cm ». Sans compter sur la prolifération à venir des constellations de micro et nanosatellites. Pour répondre efficacement à ces nouvelles contraintes, les équipes de Thales travaillent sur un avant-projet appelé à aboutir sur un nouveau radar, « successeur possible du système GRAVES ». L’enjeu industriel de ce projet est donc de taille, à l’image de son antenne de réception, constituées de dizaines de milliers d’antennes élémentaires et dont la surface sera supérieure à la moitié d’un terrain de rugby. Un démonstrateur est à présent déployé dans le sud-ouest de la France. « Les premiers résultats obtenus sont très prometteurs », s’est félicité le géant français.

n d’une feuille de route pour une nouvelle famille de radars basés sur la bande UHF, beaucoup plus basse que celle utilisée pour les radars en bande S, dont la fréquence se situe autour de 3GHz. Cette réflexion vise à nouveau à anticiper l’apparition de missiles hyper-véloces et de nouvelles menaces exo-atmosphériques. « Le recours à cette bande UHF, qui fonctionne autour de 500 MHz, permettra d’accroître la portée de nos radars et, dès lors, de donner à nos systèmes un préavis supplémentaires face à ces menaces », déclare Wilfried Greverie, Directeur études amont pour les radars de surface.

 

Un atout supplémentaire non négligeable: l’intégration d’une antenne radar UHF (Crédit photo: Thales)

 

Cette future gamme répondra à trois applications. La première relève de la surveillance et de la défense antiaérienne par l’entremise d’un alerteur radar tactique moyenne portée autorisant la détection des cibles furtives, des missiles hyper-véloces et des missiles balistiques à moyenne portée. Modulaire et robuste, « ce système pourra parfaitement s’intégrer au sein du système SAMP/T NG pour étendre encore plus ses capacités », précise Greverie. Il comportera en outre une innovation toute particulière, à savoir la possibilité d’être couplé localement avec un ou plusieurs autres radars identiques pour étendre davantage ses performances en fonction de la sévérité de la menace, ce qui, selon Thales, « n’a encore jamais été fait ». La seconde application contribuera à l’alerte avancée au travers d’un radar très longue portée « capable de détecter des missiles balistiques à plusieurs milliers de kilomètres ». Enfin, ce radar aura pour troisième fonction de surveiller les orbites basses « où réside déjà plus de 80% des objets spatiaux de plus de 10 cm ». Sans compter sur la prolifération à venir des constellations de micro et nanosatellites. Pour répondre efficacement à ces nouvelles contraintes, les équipes de Thales travaillent sur un avant-projet appelé à aboutir sur un nouveau radar, « successeur possible du système GRAVES ». L’enjeu industriel de ce projet est donc de taille, à l’image de son antenne de réception, constituées de dizaines de milliers d’antennes élémentaires et dont la surface sera supérieure à la moitié d’un terrain de rugby. Un démonstrateur est à présent déployé dans le sud-ouest de la France. « Les premiers résultats obtenus sont très prometteurs », s’est félicité le géant français.

https://forcesoperations.com/de-nouveaux-yeux-pour-le-futur-sampt-ng/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à la MN / à la FAN et au commandant du Forbin de m'avoir permis de couvrir ce sujet plutôt exclusif... interview dans le CO qui plus est

 

 

  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa les explication détaillée sur l'engagement coopératif ...

... c'est un peu le meme genre de tactique qu'on a sur les rafale avec le tireur qui ne sert qu'a promener l'arme ... la DO et la mise a jour mi-course étant le rôle de "l'éclaireur"

Sympa aussi la gueule de la peinture après le tir.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, xav a dit :

Merci à la MN / à la FAN et au commandant du Forbin de m'avoir permis de couvrir ce sujet plutôt exclusif... interview dans le CO qui plus est

Merci beaucoup, c'est très éclairant! En fait la Veille Coopérative Navale n'a de veille que le nom, ça permet surtout l'engagement coopératif sans allumer le radar de contrôle de tir du tireur, c'est ça qui est nouveau par rapport aux systèmes actuels.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous.

J'ai une question de béotien : pourquoi les formes de carènes des FREMM et Horizon, toutes deux étudiées en coopération franco italienne et dans un arc de temps restreint, sont elles si différentes pour des navires dont les tonnages restent quand même comparables?  

Je parle surtout de la partie avant (Tulipée.... c'est ca le juste mot?  pour les fremm)

Merci et bonne semaines (surtout aux parisiens)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Full Metal Jacket a dit :

Bonjour à tous.

J'ai une question de béotien : pourquoi les formes de carènes des FREMM et Horizon, toutes deux étudiées en coopération franco italienne et dans un arc de temps restreint, sont elles si différentes pour des navires dont les tonnages restent quand même comparables?  

Je parle surtout de la partie avant (Tulipée.... c'est ca le juste mot?  pour les fremm)

Merci et bonne semaines (surtout aux parisiens)

Quand même plus de 10 m  pour les HRZ et  + 1,3 m en bau 

Les deux sont en tulipe. Mais, c'est vrai que sur les FREMM ça semble plus prononcé. Aucune idée du pourquoi du comment, je dirais que cet avant "rond" des FREMM donne une perspective différente par rapport au "pointu" des HRZ . 

J'adore l'avant des HRZ que je trouve très élégant, mais les FREMM sont loin d'être laides.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,488
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,845
    Total Topics
    1,300,795
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries