S-37 Berkut

Armée de l'air Russe

Recommended Posts

Il y a 5 heures, kalligator a dit :

Pourquoi continuent-ils de fabriquer le SU30 ? Les SU 34/35 ne sont ils pas plus plus performant dans la plupart des domaines ?

Les Su-30SM ont de meilleures capacités air-air qu'un Su-34 pour faire la comparaison avec un autre bi-place. Le Su-34 est clairement orienté attaque et bombardement avec un minimum de capacités air-air pour sa propre défense, alors que le Su-30SM est bien plus polyvalent.

Le Su-35(S) est en dehors de la comparaison car monoplace.

Edited by MakSime

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, MakSime a dit :

Les Su-30SM ont de meilleures capacités air-air qu'un Su-34 pour faire la comparaison avec un autre bi-place. Le Su-34 est clairement orienté attaque et bombardement avec un minimum de capacités air-air pour sa propre défense, alors que le Su-30SM est bien plus polyvalent.

Le Su-35(S) est en dehors de la comparaison car monoplace.

Et le SU-30SM n'est-il pas moins moderne et donc plus abordable ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, seb24 a dit :

Et le SU-30SM n'est-il pas moins moderne et donc plus abordable ?

Le Su-30SM est déjà une version modernisée au standard VKS du Su-30MKI.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
il y a 56 minutes, seb24 a dit :

Et le SU-30SM n'est-il pas moins moderne et donc plus abordable ?

Et puis il faut un peu définir les choses: c'est quoi "moins moderne"? 

Le Su-35S joue dans une catégorie séparée puisqu'on parle d'un appareil lourdement modernisé (moteurs, électronique et structure) mais les Su-30SM et Su-34 sont globalement des appareils forts similaires (niveau technique, pas niveau missions). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Camion à bombe intercepteur et miniAWACS  ?Camion à bombes j' ai un peu de peine à comprendre le 34 est sûrement meilleur dans le rôle. Intercepteur : le 35 me parait plus performant avec son Irbis et sa fusion de donnée. Par contre je peu comprendre qu'un équipage double  peut mieux gérer un espace aérien comme mini awacs, qu'en est-il du radar (plus puissant que l'Irbis ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Su-34 est un bombardier, le Su-35S est un chasseur polyvalent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
Il y a 6 heures, kalligator a dit :

Camion à bombe intercepteur et miniAWACS  ?Camion à bombes j' ai un peu de peine à comprendre le 34 est sûrement meilleur dans le rôle. Intercepteur : le 35 me parait plus performant avec son Irbis et sa fusion de donnée. Par contre je peu comprendre qu'un équipage double  peut mieux gérer un espace aérien comme mini awacs, qu'en est-il du radar (plus puissant que l'Irbis ?)

Pardon, "camion à missiles" serait plus adapté comme expression. Même si bon la capacité d'emport en air-sol est loin d'être négligeable. 

Le Su-35S est certainement plus adapté pour la supériorité aérienne mais bon le Su-30SM est largement capable d'assurer de l'interception (on parle quand même d'un Flanker donc d'un appareil conçu en ce sens). Et puis le fait d'avoir un WSO en deuxième position permet de laisser ce dernier s'occuper des cibles, ce peut être un avantage sur le Su-35S. 

L'Irbis E au final n'est qu'une évolution du Bars R du Su-30 :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Que fabriquaient les bombardiers russes interceptés près des côtes françaises ?

Un Rafale et Mirage français ont intercepté deux bombardiers russes au-dessus de la Manche le 17 février près des côtes françaises.

Comme un parfum de guerre froide. Le 17 février dernier, au large des côtes françaises, deux bombardiers russes ont joué au chat et à la souris avec les avions de chasse de l’Otan. Sans incident, fort heureusement. L’information, qui n’a été dévoilée que lundi 7 mars par l’armée de l’air française, démontre que les Russes n’ont pas fini de jouer avec les nerfs de leurs voisins européens, le tout sur fond de tension diplomatique sur les dossiers syrien et ukrainien.

# Interceptés au large des côtes françaises 

Les deux bombardiers lourds russes TU-160 ont d’abord été repérés dans la matinée du 17 février au large de la Norvège, avant qu’ils ne s’engagent dans le canal de la Manche à proximité des côtes britanniques. Alertés par ses radars, la Royal Air Force décide alors de faire décoller deux de ses avions de chasse, des Eurofighter Typhoon, pour interception. Avertie à son tour de l’approche des deux intrus russes à proximité des ses côtes, la France envoie dans la foulée deux de ses avions de chasse : un Rafale en provenance de Saint-Dizier (Haute-Marne) et un Mirage 2000 stationné en Bretagne.

Escortés de très près par les quatre chasseurs européens, les deux colosses des airs russes finissent par rebrousser chemin en milieu d'après-midi, à seulement quelques dizaines de kilomètres de la ville du Touquet.

"Les bombardiers ont décollé de Russie, ont contourné la Norvège, les îles anglaises, ont été 'pris en compte' par [la chasse] anglaise. Nous les avons pris en compte en Manche", a résumé le général français André Lanata lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de défense (AJD).

Ce petit ballet aéronautique dans le ciel européen s'est déroulé sans incident. Pour l'éviter, les deux avions russes, capables chacun de transporter 12 à 25 missiles à charges nucléaires, sont d'ailleurs restés sagement au-dessus des eaux internationales. Histoire de ne pas provoquer leurs homologues de l'Otan, sur les dents depuis la répétition de plusieurs manoeuvres de ce type ces derniers mois.

"Les avions russes ont fait demi-tour avant l'espace aérien français. Nous les avons raccompagnés jusqu'à ce qu'ils remontent vers le nord", précise le chef d'état-major de l'armée de l'air française. 

# La France sur les dents

Ce n'est pas la première fois que les Russes s'amusent à envoyer plusieurs de leurs appareils chatouiller les côtes françaises. En janvier 2015, deux Tupolev avaient déclenché un instant la panique des services de défense de l'Otan, en s'approchant d'un peu trop près de leurs espaces aériens nationaux. Ne répondant pas aux appels radios, les deux avions avaient fini par faire demi-tour. Une provocation qui n'avait pas manqué de faire réagir publiquement le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : 

"J'ai constaté cette présence un peu intempestive de chasseurs, d'avions russes, qui sont venus se promener pour des raisons que j'ignore à proximité de nos côtes [...]. Nous leur avons fait savoir que nous les avions vus et qu'il était souhaitable qu'ils se retirent. C'est ce qu'ils ont fait", avait lâché le ministre sur iTélé.

Et Jean-Yves Le Drian n'avait pas hésité à montrer les muscles :   

"Nous leur avons fait savoir qu'ils devaient se retirer. Ils ne sont pas restés longtemps."

# Une manoeuvre destinée à démontrer "la puissance retrouvée" de la Russie

Plus d'un an plus tard, impossible de savoir combien de fois la Russie a effectué ce type de manoeuvres provocatrices. Moscou nie systématiquement et l'armée française communique au compte-gouttes. La Grande muette, qui mérite une fois de plus son surnom, se contente de dire que cette "gesticulation russe n'est pas fréquente".

Interrogée par "La Voix du Nord", Tatiana Kastouéva-Jean, spécialiste du monde russe, juge pour sa part que ces "violations de l’espace aérien, mais aussi maritime par les avions et les navires russes sont multiples", depuis le début de la crise en Ukraine en 2014. 

D'après cette chercheuse de l'Institut français des relations internationales (IFRI), le message de Moscou est double : "démonstration de la nouvelle puissance retrouvée des forces armées russes et un test des capacités de réponse de l’Otan."

Guillaume Stoll 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Le contrat suivant portant sur 45 à 50 appareils (pour les VMF) est en cours de négociation et devrait être signé cette année ainsi que le suivant pour les VKS (on parle de 60 à 75 appareils pour eux).

Donc au final une soixantaine de Su30 SM pour la marine (équivalent à 3 escadrons de 20 ou 4 escadrons de 15 j'imagine) qui seront basés à terre et 24 Mig 29K pour l'aviation embarquée? 

Pour les VKS j'en étais resté aux 65 commandes fermes à livrer jusqu'en 2016 (inclus). 

Citation

Le Su-35S est certainement plus adapté pour la supériorité aérienne mais bon le Su-30SM est largement capable d'assurer de l'interception

La différence c'est donc bien le fait que l'un est monoplace et l'autre biplace. Les deux sont des chasseurs de supériorité aérienne fait pour l'interception, mais qui possèdent des aptitudes air sol non négligeables. Le Su 35S est-il vraiment un cran au dessus du 30 SM en termes de modernité des senseurs et composants?

Vue la précarité du parc aérien des VKS, les deux appareils remplissent quand meme grosso modo les mêmes missions. 

Edited by EOA

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, DAR a dit :

Interrogée par "La Voix du Nord", Tatiana Kastouéva-Jean, spécialiste du monde russe, juge pour sa part que ces "violations de l’espace aérien, mais aussi maritime par les avions et les navires russes sont multiples", depuis le début de la crise en Ukraine en 2014. 

 

Non pas que c'est toi qui l'ai dit mais elle dit un peu n'importe quoi cette personne. Il n'y a une violation d'un espace aérien ou maritime que dans certains cas. Or ils sont très très rares en tant que tels. La plupart du temps, ces vols se contentent de voler non loin de ces espaces. Mais il y a une différence majeure entre rester à côté et violer l'espace aérien d'un pays : le fait que dans le premier cas c'est parfaitement autorisé (bien que cela puisse être dangereux si le transpondeur est éteint) alors que dans le second, c'est une violation de la souveraineté. Or, la majeure partie du temps, c'est le premier cas. Je ne mets pas en doute le fait que la personne connaisse la Russie extrêmement bien, mais là-dessus, il y a une distinction extrêmement importante à faire et elle n'est pas faite. 

Ensuite, à ma connaissance, cela fait déjà une demi-dizaine d'années que ces vols ont repris, même s'ils se sont intensifiés depuis la crise ukrainienne. En même temps, faut rattraper plus de 15 ans avec peu d'entraînements.  

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Dorfmeister : l'Irbis est vachement plus puissant que le Bar des SU30MKI qui est lui même plus puissant que le N001 (chuis plus très sûr de la dénomination) des premiers Flanker. Enfin c'est ce qui me semblait, ouvert à toute correction sur ce sujet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
Il y a 12 heures, EOA a dit :

Donc au final une soixantaine de Su30 SM pour la marine (équivalent à 3 escadrons de 20 ou 4 escadrons de 15 j'imagine) qui seront basés à terre et 24 Mig 29K pour l'aviation embarquée? 

Pour les VKS j'en étais resté aux 65 commandes fermes à livrer jusqu'en 2016 (inclus). 

La différence c'est donc bien le fait que l'un est monoplace et l'autre biplace. Les deux sont des chasseurs de supériorité aérienne fait pour l'interception, mais qui possèdent des aptitudes air sol non négligeables. Le Su 35S est-il vraiment un cran au dessus du 30 SM en termes de modernité des senseurs et composants?

Vue la précarité du parc aérien des VKS, les deux appareils remplissent quand meme grosso modo les mêmes missions. 

Ou 5 escadrons de 12...A voir comment ils vont gérer ça. 

Concernant les VMF: l'arrivée des MiG-29 K/KUB ne va pas nécessairement signifier le replacement des Su-33. Aux dernières nouvelles, ces derniers passeraient en modernisation et seraient basés à terre une fois le Kuznetsov rééquipé. 

Bref la structure à terme des VMF devrait être la suivante: une 60aine de Su-30SM en remplacement des Su-24, les MiG-29K/KUB en embarqué et les Su-33 à terre. 

Pour les VKS on a 65 Su-30SM en commande actuellement (fin de la commande cette année) avec un contrat en préparation depuis l'an dernier portant sur 60-75 appareils (cible non précisée). 

Le Su-35S dispose d'une électronique plus poussée niveau radar, niveau équipement de bord (surtout niveau contre mesures électroniques) et enfin une motorisation plus puissante (Izd.117S). Le Su-30SM dispose d'une électronique moins pointue, et est clairement là pour assurer le nombre par rapport au Su-35S. 

Précarité du parc? Quand même beaucoup moins en 2015-2016 qu'il y a 5 ans. Le flotte rajeunit et se modernise quand même rapidement même si le trou des 10 ans entre 1990 et 2000 a fait de gros dégâts qui ne sont pas encore tout à fait résorbés :happy:

Edited by Dorfmeister

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Précarité du parc? Quand même beaucoup moins en 2015-2016 qu'il y a 5 ans. Le flotte rajeunit et se modernise quand même rapidement même si le trou des 10 ans entre 1990 et 2000 a fait de gros dégâts qui ne sont pas encore tout à fait résorbés 

Par précarité je parlais plus de précarité en rapport avec les missions à remplir par les VKS et notamment du volume d'appareil disponible pour la défense du territoire. 

Avec "seulement"  140 chasseurs polyvalents modernes opérationnels (60 Su 30 + 50 Su 35S + 30 Mig 29 SMT) et une centaine d'intercepteurs modernisés (et encore) Mig 31 pour couvrir toutes les frontières : arctique, pacifique, frontière chinoise, caucase, europe et nord, plus l'intervention extérieure en Syrie, je ne pense pas que les VKS aient vraiment les moyens d'ergoter sur la question : quel est le vrai intercepteur entre Su 35S et Su 30 SM. Les deux remplissent la mission même si le Su 35S est peut être un peu plus moderne que le Su 30 SM

Mais je te rejoins sur le fait que la situation est en grande voie d'amélioration par rapport aux années à la fin des années 90 et aux années 2000. Il va quand même falloir plusieurs années de production encore pour remplacer tous les appareils dépassés qui forment une bonne partie des escadrons (Su 27, Su 24, Mig 25, Mig 29 etc. 

Edited by EOA

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
Il y a 1 heure, EOA a dit :

Par précarité je parlais plus de précarité en rapport avec les missions à remplir par les VKS et notamment du volume d'appareil disponible pour la défense du territoire. 

Avec "seulement"  140 chasseurs polyvalents modernes opérationnels (60 Su 30 + 50 Su 35S + 30 Mig 29 SMT) et une centaine d'intercepteurs modernisés (et encore) Mig 31 pour couvrir toutes les frontières : arctique, pacifique, frontière chinoise, caucase, europe et nord, plus l'intervention extérieure en Syrie, je ne pense pas que les VKS aient vraiment les moyens d'ergoter sur la question : quel est le vrai intercepteur entre Su 35S et Su 30 SM. Les deux remplissent la mission même si le Su 35S est peut être un peu plus moderne que le Su 30 SM

Mais je te rejoins sur le fait que la situation est en grande voie d'amélioration par rapport aux années à la fin des années 90 et aux années 2000. Il va quand même falloir plusieurs années de production encore pour remplacer tous les appareils dépassés qui forment une bonne partie des escadrons (Su 27, Su 24, Mig 25, Mig 29 etc. 

Je ne suis que partiellement d'accord avec toi. Certes, la flotte "moderne" est limitée mais ne se limite pas à ce que tu décris. Tu peux quand même rajouter les Su-27SM(1 et 3) qui représentent une petite 100aine d'avions (70+12+contrat en cours) ainsi que les Su-27 Vanilla qui comptent encore environ 200 (à voir pour leur disponibilité réelle) appareils disponibles, tu rajoutes à ça une petite 70aine de Su-34 (même si ce ne sont pas des chasseurs purs, ils peuvent aussi assurer une fonction de défense) et on a un chiffre global tout à fait différent. 

Alors certes un Su-27 Vanilla n'est pas le "state of the art" en matière de chasse mais c'est un opposant encore largement crédible face aux menaces potentielles situées aux frontières russes. N'oublions pas non plus que la Russie n'assure pas uniquement sa défense sur base d'une flotte aérienne mais également sur base d'une solide défense AA au sol qui est bien dotée et également en voie de rajeunissement.

Je pense également que même si les besoins des VKS en matériels modernes sont encore à pourvoir, il faut arrêter de rêver aux anciennes VVS de l'époque Soviétique: il n'y a plus aucune utilité pour la Russie d'aligner 3500 chasseurs et 2200 appareils d'attaques en 2016 comme c'était le cas en 1991. Le contexte a changé, les besoins ont changés et il est illusoire de croire qu'ils reviendront à de telles capacités (sauf les mecs de chez Sputnik qui y croient encore) :laugh: De manière un peu cynique, on pourrait se poser la question de savoir qui serait en mesure de se mesurer aux VKS sans risquer d'avoir un taux de pertes hallucinantes? Pas grand monde sur cette planète...

Les exemples que tu choisis ne sont pas les meilleurs: les MiG-25 ont tirés leur révérence, les Su-24 sont en voie de modernisation (et ceux qui ne le sont pas sont remplacés), les MiG-29 Vanilla subsistants se comptent sur les doigts de deux mains et les Su-25 passent en modernisation au stade Su-25SM3.

Par contre là où il y a un réel déficit capacitaire c'est au niveau tankers, transports et appareils de guerre électronique... Et, IMHO, c'est beaucoup plus important de combler ces déficits là avant de commander des tonnes d'appareils de chasse (même si ces derniers sont utiles, bien entendu). 

Edited by Dorfmeister

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Dorfmeister a dit :

Je ne suis que partiellement d'accord avec toi. Certes, la flotte "moderne" est limitée mais ne se limite pas à ce que tu décris. Tu peux quand même rajouter les Su-27SM(1 et 3) qui représentent une petite 100aine d'avions (70+12+contrat en cours) ainsi que les Su-27 Vanilla qui comptent encore environ 200 (à voir pour leur disponibilité réelle) appareils disponibles, tu rajoutes à ça une petite 70aine de Su-34 (même si ce ne sont pas des chasseurs purs, ils peuvent aussi assurer une fonction de défense) et on a un chiffre global tout à fait différent. 

Alors certes un Su-27 Vanilla n'est pas le "state of the art" en matière de chasse mais c'est un opposant encore largement crédible face aux menaces potentielles situées aux frontières russes. N'oublions pas non plus que la Russie n'assure pas uniquement sa défense sur base d'une flotte aérienne mais également sur base d'une solide défense AA au sol qui est bien dotée et également en voie de rajeunissement.

Je pense également que même si les besoins des VKS en matériels modernes sont encore à pourvoir, il faut arrêter de rêver aux anciennes VVS de l'époque Soviétique: il n'y a plus aucune utilité pour la Russie d'aligner 3500 chasseurs et 2200 appareils d'attaques en 2016 comme c'était le cas en 1991. Le contexte a changé, les besoins ont changés et il est illusoire de croire qu'ils reviendront à de telles capacités (sauf les mecs de chez Sputnik qui y croient encore) :laugh: De manière un peu cynique, on pourrait se poser la question de savoir qui serait en mesure de se mesurer aux VKS sans risquer d'avoir un taux de pertes hallucinantes? Pas grand monde sur cette planète...

Les exemples que tu choisis ne sont pas les meilleurs: les MiG-25 ont tirés leur révérence, les Su-24 sont en voie de modernisation (et ceux qui ne le sont pas sont remplacés), les MiG-29 Vanilla subsistants se comptent sur les doigts de deux mains et les Su-25 passent en modernisation au stade Su-25SM3.

Par contre là où il y a un réel déficit capacitaire c'est au niveau tankers, transports et appareils de guerre électronique... Et, IMHO, c'est beaucoup plus important de combler ces déficits là avant de commander des tonnes d'appareils de chasse (même si ces derniers sont utiles, bien entendu). 

Je suis de curieux de savoir quel sera le nombre et type d'appareils a terme (10 ans?) pour les VKS.

Pour les ravitailleurs on-t-ils besoins réellement de beaucoup de ravitailleurs ? Les Flankers ont en général la réputation d'avoir une bonne endurance et les intérêts russes reste quand même relativement proche de leurs frontières.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, seb24 a dit :

Je suis de curieux de savoir quel sera le nombre et type d'appareils a terme (10 ans?) pour les VKS.

Pour les ravitailleurs on-t-ils besoins réellement de beaucoup de ravitailleurs ? Les Flankers ont en général la réputation d'avoir une bonne endurance et les intérêts russes reste quand même relativement proche de leurs frontières.

Ils manquent cruellement de ravitailleurs pour procéder à des déplacements sur de longues distances. Bien sur, en Russie ils peuvent faire étape sur des terrains équipés mais pour aller en Syrie ou ailleurs, ça devient difficile. Sans compter que pour un avion opérationnel, il y en a bien deux ou trois en maintenance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, EOA a dit :

140 chasseurs polyvalents modernes opérationnels (60 Su 30 + 50 Su 35S + 30 Mig 29 SMT) et une centaine d'intercepteurs modernisés (et encore) Mig 31 pour couvrir toutes les frontières : arctique, pacifique, frontière chinoise, caucase, europe et nord, plus l'intervention extérieure en Syrie

Oui, la Russie a perdu son avantage numérique et ne le retrouvera pas dans un avenir prévisible. Et elle ne dispose pas non plus d'un avantage qualitatif. La Russie ne peut aligner autant d'avions de combat moderne sur son flanc ouest que l'Europe occidentale, toute molle soit cette dernière. Même situation face à la Chine ou face à l'Amérique du Nord.

La Russie poutinienne roule des mécaniques, cherchant à susciter la crainte de ses voisins dans sa quête de hard power, mais elle ne peut rien conquérir de significatif. Les fan-boys de Poutine se plaisent à dire que personne ne peut attaquer la puissante Russie, c'est vrai, mais l'inverse est aussi vrai... A moins évidemment de sortir l'arme atomique, ce qui mènerait à un anéantissement mutuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, DAR a dit :

Oui, la Russie a perdu son avantage numérique et ne le retrouvera pas dans un avenir prévisible.

Là on est d'accord mais la Russie n'est pas l'URSS puisqu'il y avait d'autres pays au passage. Et les armées n'ont plus rien à voir numériquement, même côté occidental. 

Il y a 2 heures, DAR a dit :

Et elle ne dispose pas non plus d'un avantage qualitatif.

Cela dépend par rapport à qui et à quoi. Les forces des pays d'Europe de l'Est sont souvent fondées sur des appareils datant de l'Union Soviétique. Les plus modernes, en dehors de l'Allemagne et des Gripen suédois sont les F-16 polonais. Après, il faut chercher en Allemagne (où ça vole peu), en Italie, en France, en Espagne et au RU. Et chez les appareils de l'USAFE. En Orient, même si les forces aériennes chinoises s'améliorent petit à petit, l'essentiel de leurs avions de chasses sont des dérivés de Mig-17/21. Mais ils ne sont pas nécessairement déployés face à la Russie je l'accorde. Ensuite, je vois mal la Corée du Nord, du Sud ou le Japon s'attaquer à la Russie. Les seconds ne le feront jamais. Les premiers n'en ont pas les capacités même s'ils pourraient faire mal. Les derniers n'ont pas d'armes offensives pour le faire et leur constitution les y interdit. 

Il y a 2 heures, DAR a dit :

La Russie ne peut aligner autant d'avions de combat moderne sur son flanc ouest que l'Europe occidentale, toute molle soit cette dernière. Même situation face à la Chine

On est d'accord, mais pourquoi aligner nécessairement des avions derniers cris ? Ils peuvent aligner aussi des avions plus anciens. En cas de conflit (puisque tu as l'air de te placer dans cette optique), ils seraient largement suffisants face aux Tornado, AMX, Mig-21, Su-25 et Su-22 européens. Pareil face à la Chine. Et de toute manière, un conflit n'a pas de raisons de se produire pour le moment, que ce soit face à l'OTAN ou face à la Chine. Il faut arrêter l'herbe à ce niveau. Poutine et ses conseillers ne sont pas cons non plus. 

Il y a 2 heures, DAR a dit :

 face à l'Amérique du Nord.

Heu, la situation est la même pour les USA là. Ils n'ont pas beaucoup d'appareils en Alaska et au Nord, bah y'a un océan complet à traverser. Et ce ne sera vachement pas discret si tu sort des dizaines de ravitailleurs. Et là comme au-dessus, un conflit est si peu probable que cela apparaît plus comme une uchronie/wat-if qu'un truc réellement possible. 

Il y a 2 heures, DAR a dit :

La Russie poutinienne roule des mécaniques, cherchant à susciter la crainte de ses voisins dans sa quête de hard power, mais elle ne peut rien conquérir de significatif. 

Bah en même temps, que cherche-t-elle à conquérir ? De l'influence ? Les américains le font de manière plus soft, c'est tout. 

 

EDIT : j'ai l'impression d'avoir répondu à un troll. 

Edited by judi
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et même un troll sincère, les pires.

Il y a 14 heures, Dorfmeister a dit :

 

Par contre là où il y a un réel déficit capacitaire c'est au niveau tankers, transports et appareils de guerre électronique... Et, IMHO, c'est beaucoup plus important de combler ces déficits là avant de commander des tonnes d'appareils de chasse (même si ces derniers sont utiles, bien entendu). 

J'ai cru lire quelque part qu'il y avait un projet d'Il-96 ravitailleur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
il y a 25 minutes, MakSime a dit :

J'ai cru lire quelque part qu'il y avait un projet d'Il-96 ravitailleur.

Tu as bien lu. Il y a deux Il-96-400 (RA-96101 et 96103) qui sont actuellement en cours de conversion au standard Il-96-400TZ. Ces derniers serviront de ravitailleurs pour les DA

"On" parle que la commande sera suivie par d'autres mais comme il n'y a encore rien de signé pour le moment inutile de s'emballer. 

Edited by Dorfmeister

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Dorfmeister a dit :


Les exemples que tu choisis ne sont pas les meilleurs: les MiG-25 ont tiré leur révérence,

 

Il me semble que des MiG-25RB/RBSh sont encore en service dans des unités de reconnaissance.

Edited by MakSime

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
il y a 7 minutes, MakSime a dit :

Il me semble que des MiG-25RB/RBSh sont encore en service dans des unités de reconnaissance.

Si mes infos sont bonnes, ils ont également été retirés du service. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Dorfmeister a dit :

Si mes infos sont bonnes, ils ont également été retirés du service. 

Il y a longtemps?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister

L'année dernière (dixit les relevés annuels des appareils disponibles). 

-------------

Pour rebondir sur la question des appareils de transports disponibles et de leur remplacement: voici un article bien foutu et des projets en cours pour les VKS. 

A lire attentivement pour les intéressés. 

http://russia-insider.com/en/science-tech/revival-russias-aviation-industry-new-russian-transport-aircraft/ri13262

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,340,973
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries