Rochambeau

Histoire militaire du Japon

Recommended Posts

Il y a 11 heures, Janmary a dit :

Pour l'armée Nippone, rejoindre le Moyen-Orient via les Indes étaient quand même assez osé avec le contexte de la guerre en Chine ou ils "s'enlisaient"

Effectivement, rien que leur tentative de pénétration en Inde a était très compliquée en Birmanie. Très intéressante cette campagne de Birmanie menée par l'armée oubliée comme le disait Mountbatten à ces hommes quand il est arrivait en Inde. Armée fortement composée des unités de l'armée des Indes, donc indiens, Gurkhas & Cie. Le Général Slim mena bien ça mission, sans oublié Wingate et ces Chindits, et l'unité US de Stilwell surnommé  Joe le Vinaigre ( sa vision de gérer était pas très apprécié par les chindits). 

Vu que le terrain commande beaucoup dans cette zone , la route aurait été très longue pour rejoindre le Moyen-Orient. 

Pour les japonais hormis soulager la pression en Chine via l'Inde, même la c'était pas gagné. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J ajoute encore une chose: cette possibilité d offensive japonaise dans l océan indien fût prise très au sérieux par les anglais avec 2 conséquences:

- Le repli de l' eastern fleet jusqu'au Kenya.

- L opération Ironclad, soit l'invasion de Madagascar.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Niafron a dit :

J ajoute encore une chose: cette possibilité d offensive japonaise dans l océan indien fût prise très au sérieux par les anglais avec 2 conséquences:

- Le repli de l' eastern fleet jusqu'au Kenya.

- L opération Ironclad, soit l'invasion de Madagascar.

En effet Niafron. L'Amiral Sommerville à bien été inspiré de vouloir conservé son escadre  de combat et de se replier sagement.

Ce que l'on connait moins, c'est cette Eastern fleet exécutant l'opération "Cockpit" en avril 1944 (le porte-avions HMS "Illustrious" de concert avec le porte-avions USS Saratoga") sur les installations pétrolière et portuaire en avril 1944, puis les opérations navales avec les quatre porte-avions de l'escadre opérant - dans le cadre des opérations US sur Okinawa - dans le détroit de Formose en 1945. Leurs ponts blindés ne furent pas percés par un appareil suicide Japonais s'écrasant sur l'un de ces ponts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Vu que le terrain commande beaucoup dans cette zone , la route aurait été très longue pour rejoindre le Moyen-Orient. 

Oui et je pense que le théâtre Méditerranéen proposé par l'Amiral Reader - avant l'invasion de l'URSS et après l'échec de l’offensive sur la Grande Bretagne -  aurait des chances de réussite plus élevée que l’offensive Nippone.

Blocage de Gibraltar  et une armée plus importante (et non un Corps d'Armée) en Libye du général Rommel ainsi qu'une logistique Italienne plus efficace.

Mais le refus de Franco pour que les forces armées Nazies passent par l'Espagne d'une part, et, d'autre part, la destruction partielle de l'escadre Italienne à Tarente par la Fleet Air Arm d'un parte-avions (HMS Illustrious,avec des vieux biplans porteur  d'une torpille à basse immersion) rendit plus difficile les opérations  dans ce secteur Libye - Égypte. Cela était terminé pour le pétrole du Moyen-Orient tout comme celui du Caucase par la suite.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Fusilier

@Janmary

Je pensais que du point de vue des capacités navale amphibie le Japon avait des limites de qualitatif, mais certains navires étaient pas mal fichu. 

D'ailleurs soit dit au passage, il très sympa se lien Twitter. 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Gibbs le Cajun a dit :

Je pensais que du point de vue des capacités navale amphibie le Japon avait des limites de qualitatif,

Il me semble que les USA ont beaucoup "copié sur les japonais. Je crois me souvenir que les SEABEES sont calqués sur le génie naval nippon. Les Rikujo Butai: garde des installations,  PM, , génie naval, transmissions,  etc existaient depuis longtemps. A partir de 1928 la marine impériale forme les Tokubetsu Rikusentai (forces spéciales navales de débarquement) jusqu'à 21 "bataillons"  de 650 hommes durant la guerre (1200 au début)  Ces forces étaient également parachutistes.  Ils furent engagés sur la Guerre de Chine (début Shangai 1932)

A cette époque les US Marines ne sont pas très nombreux (~15 000)  et remplissent surtout un rôle de garde des arsenaux et de compagnies de débarquement sur les navires de ligne.  Avec un peu d'expérience des interventions en Amérique Latine (guerre des bananes) et le souvenir plus ou moins lointain des combats de juin 1918 (Bois Belleau) 

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Fusilier a dit :

A partir de 1928 la marine impériale forme les Tokubetsu Rikusentai (forces spéciales navales de débarquement) jusqu'à 21 "bataillons"  de 650 hommes durant la guerre (1200 au début)  Ces forces étaient également parachutistes.

Ces bataillons ont surtout été utilisés dans les Indes néerlandaises un ou deux seulement de mémoire avaient la qualif' parachutiste leur valeur militaire et leurs effectifs diminuent rapidement à partir de 1942

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, pascal a dit :

Ces bataillons ont surtout été utilisés dans les Indes néerlandaises un ou deux seulement de mémoire avaient la qualif' parachutiste leur valeur militaire et leurs effectifs diminuent rapidement à partir de 1942

Effectivement pas mal sur les Indes Néerlandaises. Mais aussi Chine, Philippines, Borneo, Indochine française, Nouvelle Guinée et même sur les Aleoutiennes, il me semble que les troupes qui devaient débarquer à Midway c'étaient des Tokubetsu Rikusentai  , voir aussi Tarawa gardée par des Tokubetsu Rikusentai 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Fusilier a dit :

Tarawa gardée par des Tokubetsu Rikusentai 

oui ce genre de garnison isolée devient une de leur mission pple

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, pascal a dit :

oui ce genre de garnison isolée devient une de leur mission pple

L'idée était d'illustrer le fait que les japonais étaient conceptuellement pointus sur les questions amphibies, comme le montre le Shinsu Maru ou les péniches.  

6x5dy7v9kxkrl576g.jpg

 

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 7 heures, Fusilier a dit :

L'idée était d'illustrer le fait que les japonais étaient conceptuellement pointus sur les questions amphibies, comme le montre le Shinsu Maru ou les péniches.  

6x5dy7v9kxkrl576g.jpg

 

Merci ! J'avais vu que de rares images  concernant les japonais et leurs moyens amphibie , ici on a une très bonne vision de leur capacité et variété de "Landing-craft". 

C'est comme le tank amphibie, je connaissais déjà gamin via les maquettes. 

Bon au stade de la guerre et avec les impératifs des priorités nipponne au niveau industriel, le potentiel de se char à pas était employé pour se a quoi il était prévu. Mais bon il y a quand même de la réflexion intéressante. 

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Type_3_Ka-Chi

 

Les photos viennent de se lien :

https://www.globalsecurity.org/military/world/japan/type-3-ka-chi.htm

type-3-ka-chi-image01.jpg

 

type-3-ka-chi-image04.jpg

 

type-3-ka-chi-image09.jpg

 

Les flotteurs étaient pas fixe mais apparemment ont préféré les garder pour un supplément de protection. 

Dans mon bouquin sur les Sherman dans le Pacifique, il y a eu des tests de L'US Army avec le concept de flotteur optique caisson vide, je suppose qu'ils ont du testé en s'inspirant des types 3 Ka-chi. 

Bon chose que je ne savais pas et qui surtout m'intrigue c'est que dans le lien il est écrit qu'il pouvait être lancé d'un sous-marin. Les japonais avaient des sous-marins pouvant emporté un char de se type ? 

Je sais qu'ils ont utilisé des sous-marins pour renforcer des îles, mais c'était dans le transport de fantassins. Question bête, mais les japonais avaient-ils des sous-marins plus spécifique pour le transport ? 

J'en était restait à l'idée que c'était plutôt des sous-marins classique mais employé à l'occasion au transport de fantassins pour renforcer des îles. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Les japonais avaient des sous-marins pouvant emporté un char de se type ? 

Aucune idée. Faudrait chercher du côté des soums de ravitaillement, voir ce qu'ils avaient. Nous on avait bien le Surcouf  qui emportait un avion  et disposait d'un bitube de 203 mm à l'avant

Sur ce lien tu as une liste des différentes classes des soums japonais; il existait bien des soums de transport :

"Les unités du type D1 et D2 sont des sous-marins de transports destiné à des opérations nocturnes, notamment dans les Philippines et lancés à raison de 12 et 1 unités en 1943-44." 

https://www.secondeguerre.net/articles/navires/jp/na_marinejapon.html

 

Edited by Fusilier
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 3 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Bon chose que je ne savais pas et qui surtout m'intrigue c'est que dans le lien il est écrit qu'il pouvait être lancé d'un sous-marin. Les japonais avaient des sous-marins pouvant emporté un char de se type ? 

Je sais qu'ils ont utilisé des sous-marins pour renforcer des îles, mais c'était dans le transport de fantassins. Question bête, mais les japonais avaient-ils des sous-marins plus spécifique pour le transport ? 

J'en était restait à l'idée que c'était plutôt des sous-marins classique mais employé à l'occasion au transport de fantassins pour renforcer des îles.

Ils avaient la classe I-400 qui pouvait transporter des hydravions. Techniquement, des chars amphibie devaient être envisageables.

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le seul sous-marin important et de gros tonnage (> de 5.000 tonnes) Japonais prévu pour lancer trois  hydravions porteur d'une torpille ou de 800 kg de bombes sur Panama, puis une attaque bactériologique  sur la cote ouest américaine par un commando porteur de bacilles qui devait contaminer la population US pourrait (sous toute réserve) emporter des charges lourdes. Pour un véhicule de ce type, je reste sceptique, mais peut-être cela eut été possible  !

https://fr.wikipedia.org/wiki/I-400_(sous-marin)

Edited by Janmary
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 07/03/2020 à 16:52, Niafron a dit :

Effectivement, juste un raid.

Je me bornais juste à préciser que l hypothèse d en faire une vraie offensive et de donner la priorité à l ocean indien a existé et a fait l objet de débats agités au sein de l etat-major impérial.

Et de mon humble avis, l idée était meilleure que de se lancer dans une improbable campagne pour Hawaii qui se solda par Midway.

Je reviens sur le post de Niafron

Oui, effectivement, ce fut un raid. Mais à l'époque, comment les Britanniques auraient pu savoir s'il s'agissait d'un raid ou d'une offensive. Les Britanniques et l'amiral Sommerville ne s'y est pas trompé du reste. Il à su conserver son escadre en se repliant vers la coté Est de l'Afrique.

Vu d'une carte, une offensive était plausible. En regardant une carte du Japon vers le Pacifique Sud, nous pouvons constater une offensive "plein sud" vers les Philippiennes (Avec un axe Malaisie, Singapour et Birmanie) puis vers la Nouvelle -Guinée et l'Australe pour couper les communications Australie - USA.

Le flan gauche était constitué par des iles et atolls. Le flan droit était l'Océan Indien. Donc la Marine et les Forces terrestre avait deux options =

1° - Soit exécuter un "nettoyage" ou "raid" des bases et bâtiments Britannique de l'Océan Indien et  poursuivre vers la Nouvelle -Guinée et l'Australe (volonté de l'Armée Nippone)..

2° - Soit poursuivre en parallèle de l'axe Malaisie - Birmanie une offensive vers un axe naval et pénétrer aux Indes.

 

L'Amiral Yamamoto ne fut pas satisfait des résultats de Pearl-Harbor dont le but était la destruction des porte-avions américains. Ces derniers se montraient combatif de surcroit et devenaient une menace. Il s'agissait donc de  provoquer une bataille navale décisive pour les éliminer ! Midway était une position stratégique navale américaine permettant une réaction de ces derniers.

Las.  Malgré des forces Nippone importantes, diverses circonstances (code Japonais partiellement décodé + bonne stratégie de l'Amiral Nimitz  +  porte-avion US endommagé à la bataille de la Mer de Corail réparé en quelques jours + hasard, etc) ont eu pour conséquence une défaite navale Nippone Majeure.

Un conflit, une guerre ont pour résultats des cheminements bien aléatoire et bien souvent pas prévue par les planificateurs. C'est la compréhension, l'étude  de ces événements qui sont sources d’intérêts et de satisfaction.

 

 

Edited by Janmary
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Janmary a dit :

Je reviens sur le post de Niafron

Oui, effectivement, ce fut un raid. Mais à l'époque, comment les Britanniques auraient pu savoir s'il s'agissait d'un raid ou d'une offensive. Les Britanniques et l'amiral Sommerville ne s'y est pas trompé du reste. Il à su conserver son escadre en se repliant vers la coté Est de l'Afrique.

Vu d'une carte, une offensive était plausible. En regardant une carte du Japon vers le Pacifique Sud, nous pouvons constater une offensive "plein sud" vers les Philippiennes (Avec un axe Malaisie, Singapour et Birmanie) puis vers la Nouvelle -Guinée et l'Australe pour couper les communications Australie - USA.

Le flan gauche était constitué par des iles et atolls. Le flan droit était l'Océan Indien. Donc la Marine et les Forces terrestre avait deux options =

1° - Soit exécuter un "nettoyage" ou "raid" des bases et bâtiments Britannique de l'Océan Indien et  poursuivre vers la Nouvelle -Guinée et l'Australe (volonté de l'Armée Nippone)..

2° - Soit poursuivre en parallèle de l'axe Malaisie - Birmanie une offensive vers un axe naval et pénétrer aux Indes.

 

L'amiral Yamamoto ne fut pas satisfait des résultats de Pearl-Harbor dont le but était la destruction des porte-avions américains. Ces derniers se montraient combatif de surcroit et devenaient une menace. Il s'agissait donc de  provoquer une bataille navale décisive pour les éliminer ! Midway était une position stratégique navale américaine permettant une réaction de ces derniers.

Las.  Malgré des forces Nippone importantes, diverses circonstances (code Japonais partiellement décodé + bonne stratégie de l'amiral Nimitz  + réparation d'un porte-avion US réparé en quelques jours + hasard, etc) ont eu pour conséquence une défaite navale Nippone Majeure.

 

 

Arf, vaste question...

Sur Midway, vous me faites penser au livre de Victor Davis Hanson, "Carnage et culture".

Pour lui la défaite japonaise à Midway s explique par des facteurs historico culturels allant bien au-delà des points ( bien réels) que vous soulignez.

Le problème avec Yamamoto, c est que lui-même avait conscience de ne pas pouvoir gagner sur le long terme et que sa stratégie avait pour base d'infliger rapidement des revers si lourds aux alliés qu'ils finiraient par négocier.

Idée assez illusoire à mon avis, mais admettons.

Partant de là, il faut se demander où les japonais pouvaient faire le plus mal et changer drastiquement la donne géostratégique.

Imaginons qu ils aient pris Midway, Hawaii dans la foulée ( déjà bon courage ), et détruit les PA US dans le process.

Et ensuite? 

Ils ne risquaient pas d envahir les USA, ni même l Australie et je doute que les américains qui étaient en train de bâtir une gigantesque flotte et l armée qui va avec aient abandonné là dessus.

Si maintenant, en attaquant résolument vers l océan indien, ils avaient réussi à isoler l empire des indes, à prendre le contrôle des voies de communication vitales, à couper les communications de l'armée britannique d Egypte, à donner la main aux deux autres nations de l axe et pour finir à faire tomber tout le moyen-Orient, les alliés n auraient peut-être pas abandonné, mais ils auraient vraiment saigné.

Ça fait beaucoup de si... mais on connaît la faiblesse de la flotte anglaise dans cette région du monde et les américains n'avaient pas tellement de quoi les aider à ce stade.

A la limite, si on continue de broder, on peut imaginer une intervention de l armée rouge au MO, mais ça n aurait pas enchanté Washington et encore moins Londres.

Bref...

Je continue de penser que les américains étant en gros auto suffisants, invulnérables sur leur sol et ultra déterminés à venger Pearl Harbor, cela ce serait mal fini quoiqu'il en soit pour le Japon, mais c'est vers l Ouest qu'à mon avis les Japonais pouvaient faire le plus de dégâts.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 20 heures, Niafron a dit :

Arf, vaste question...

Sur Midway, vous me faites penser au livre de Victor Davis Hanson, "Carnage et culture".

Pour lui la défaite japonaise à Midway s explique par des facteurs historico culturels allant bien au-delà des points ( bien réels) que vous soulignez.

Le problème avec Yamamoto, c est que lui-même avait conscience de ne pas pouvoir gagner sur le long terme et que sa stratégie avait pour base d'infliger rapidement des revers si lourds aux alliés qu'ils finiraient par négocier.

Idée assez illusoire à mon avis, mais admettons.

Partant de là, il faut se demander où les japonais pouvaient faire le plus mal et changer drastiquement la donne géostratégique.

Imaginons qu ils aient pris Midway, Hawaii dans la foulée ( déjà bon courage ), et détruit les PA US dans le process.

Et ensuite? 

Ils ne risquaient pas d envahir les USA, ni même l Australie et je doute que les américains qui étaient en train de bâtir une gigantesque flotte et l armée qui va avec aient abandonné là dessus.

Si maintenant, en attaquant résolument vers l océan indien, ils avaient réussi à isoler l empire des indes, à prendre le contrôle des voies de communication vitales, à couper les communications de l'armée britannique d Egypte, à donner la main aux deux autres nations de l axe et pour finir à faire tomber tout le moyen-Orient, les alliés n auraient peut-être pas abandonné, mais ils auraient vraiment saigné.

Ça fait beaucoup de si... mais on connaît la faiblesse de la flotte anglaise dans cette région du monde et les américains n'avaient pas tellement de quoi les aider à ce stade.

A la limite, si on continue de broder, on peut imaginer une intervention de l armée rouge au MO, mais ça n aurait pas enchanté Washington et encore moins Londres.

Bref...

Je continue de penser que les américains étant en gros auto suffisants, invulnérables sur leur sol et ultra déterminés à venger Pearl Harbor, cela ce serait mal fini quoiqu'il en soit pour le Japon, mais c'est vers l Ouest qu'à mon avis les Japonais pouvaient faire le plus de dégâts.

 

Je ne puis que souscrire à vos propos, Niafron.

Le Japon s'est bercé d'illusion sur la mentalité américaine.

1° - Croire que l'on puisse "terroriser" un ennemi est une chose qui est dans la mentalité Nippone depuis la nuit des temps par laa subordination à baigner et vivre pour et par  "La voie du guerrier"  qui va jusqu'au "Seppuku" (et non Hara Kiri qui est une expression méprisante américaine). Ex-Pratiquant.d'Aïki-do, je dirais comme un certain nombre d'Historiens ou de journalistes spécialisés ayant vécu au Japon (Tel Robert Guillain, journaliste Français en poste à Tokyo pendant tout le conflit mondial  qui a écrit de nombreux ouvrages sur le Japon) que c'est "l'Art de mourir". Ce qu'on démontrés du reste l'Armée Japonaise au combat..

2° - Quand on connait un tant soit peu la mentalité américaine en étant resté quelque semaines aux USA - et l'Amiral Yamamoto fut en poste à Washington comme attaché naval - on cannait la réaction de ces derniers qui défendent leurs personnes et leurs biens les armes à la main. C'est propre à leurs cultures.

3° - En fait, Pearl-Harbor à réveillé le "Tigre endormi" d'une part, et d'autre part, à permis de mettre sur pied  une puissance industrielle énorme. La guerre ne pouvait qu'être perdu par l'Empire Japonais. Ses communications longues et mal défendues avec peu de navires stratégiques de transports pétroliers et de transports  victime de la force sous-marine  US. L'économie Japonaise fut "détruites" plusieurs fois = Par le blocus naval, puis par les bombardements aériens et par le massacre des populations par des bombardement au napalm exécutes à basse altitude, de nuit, par les B-29.

Sources = De Robert Guillain

> La guerre au Japon   De Pearl-Harbor à Hiroshima (Chez Stock1979). (Note = La guerre vue du Japon par l'auteur)

> J'ai vu bruler Tokyo (Chez Arléa 1990) (Note = Même ouvrage mais amélioré)

> Orient Extrême   Une vie en Asie (Chez Arléa 1986)  (Note = La mission de couvrir pour l'agence Havas la guerre en Chine de 1937 à ....la fin de la guerre ! par le fait d'être retenu au Japon).

> Les Geishas ou le monde des fleurs et des saules (Arléa 1988)

 

Aïki-do (et Aîki-KaÎ réservé à la police japonaise) 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aïkido

 

Edited by Janmary
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Janmary a dit :

Aïki-do (et Aîki-KaÎ réservé à la police japonaise) 

je croyais que la police japonaise pratiquait le style "yoshinkan"  qui s'est séparé, il y a longtemps,  de l'Aikido Akikiai (au sens d'Akikai la maison mère) 

NB j'ai un  peu pratiqué une discipline appelée "Yoseikan Budo"  qui par certains aspects me rappelait les techniques d'Aikido mais avec le côté "yoshinkan"  (au sens de combat) tel que l'évoqué pour les policiers japonais.  Des fois on s'y perd :) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que pour le Japon, la seule possibilité d'établir un espace qu'elle aurait put protéger au niveau maritime  fut l'espace entre le Japon, la Corée et la Chine via la mer du Japon, assurer sa domination et la défense de la Mandchourie, de la Corée et s'arrêter à ça. Dans le contexte d'une Chine en guerre civile, de la présence étrangère, le Japon aurait put s'imposer sans que cela ne pousse à une confrontation avec les USA, enfin pas avant un bon bout de temps. 

Elle aurait put ainsi maîtriser les ressources naturelles, les industries qu'elle y avait  installée, alors qu'au final elle n'a pas put suivre le rythme des demandes des militaires avec la guerre en Chine et contre les alliés. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Compagnie_du_développement_industriel_de_Mandchourie

Du point de vue stratégique, elle avait les moyens de largement protéger cette espace sans être perçue comme trop expansionniste vu le contexte. 

Je pense que déjà le Japon avait commis des erreurs durant la 1ère guerre mondiale, pourtant elle aurait put éviter d'attirer l'attention. Vu sa proximité avec la GB durant la 1ère guerre mondiale elle aurait put trouvait une forme de garant d'une certaine manière avec les liens auprès des britanniques lors de son expansion future via la Mandchourie tout en évitant une guerre comme elle va la connaître dans le reste de la Chine par la suite  comme je l'explique plus haut. 

Elle avait en plus quelques points dans le Pacifique via les îles prise aux allemands. 

Citation

Cette occupation fut confirmée ensuite par la nouvelle Société des Nations qui confia au Japon l'administration de toutes les possessions allemandes du Pacifique au nord de l'Équateur.

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Japon_pendant_la_Première_Guerre_mondiale

 

Intéressant le profil de se premier ministre japonais qui va critiquer les choix du Japon à cette époque  :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hara_Takashi

Citation

Une armée permanente japonaise occupait désormais la région du Shandong et y contrôlait notamment les actions commerciales chinoises. Au début du mois de janvier 1915, Yuan Shikai, le chef d’État chinois, conscient de la menace d’annexion qui pesait sur le Shandong, réclama le retrait des troupes japonaises. Le Japon ne craignait plus alors l’intervention des puissances européennes occupées par la guerre. Le gouvernement répondit donc à Yuan Shikai le 18 janvier à travers les célèbres « 21 demandes », un ensemble de requêtes ayant pour objectif d’étendre le contrôle politique et économique du Japon sur la Chine. Des discussions entre la Chine et le Japon furent entamées à propos de ces « 21 demandes ». Le gouvernement chinois n’était cependant pas en position de négocier. De plus, il ne reçut aucune aide concrète de la Grande-Bretagne et des États-Unis, mis à part quelques notes relativement modérées de Washington adressées au gouvernement japonais, pour lui conseiller d’atténuer ses demandes. Pratiquement abandonnée et soumise à une pression de plus en plus forte de la part des troupes japonaises, la Chine fut contrainte d’accepter ces « 21 demandes » dans un traité signé le 25 mai 1915.

Le Japon avait alors rempli les objectifs qu’il s’était fixés en s’engageant dans la Première Guerre mondiale. En effet, il avait consolidé son empire continental et obtenu de nouveaux territoires en Chine, et s’était emparé d’archipels dans le Pacifique. Mais les agissements du gouvernement japonais suscitaient des désaccords au sein même du Parlement japonais. Le chef de l’opposition Hara Kei notamment, accusait le gouvernement d’avoir, par les « accords du 25 mai », fortement et durablement dégradé les relations entre la Chine et le Japon, provoqué les soupçons des puissances occidentales et particulièrement des États-Unis, ainsi que d'avoir entaché le prestige du Japon.

 


 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 20 heures, Fusilier a dit :

je croyais que la police japonaise pratiquait le style "yoshinkan"  qui s'est séparé, il y a longtemps,  de l'Aikido Akikiai (au sens d'Akikai la maison mère) 

NB j'ai un  peu pratiqué une discipline appelée "Yoseikan Budo"  qui par certains aspects me rappelait les techniques d'Aikido mais avec le côté "yoshinkan"  (au sens de combat) tel que l'évoqué pour les policiers japonais.  Des fois on s'y perd :) 

Il y a eu plusieurs "écoles" d'Aïki-do en France au rythme du temps en fonction des Maitres qui ont enseignés cet art marial dans notre pays. Moi même, dans mon cursus de pratiquant pour la ceinture noire, j'en ais  pratiqué trois dont le dernier enseigné par Maitre Tamura délégué officiel Japonais.

Pour la Police Japonaise, ce fut l'Aïki-Kaï à mon époque. Un Aïki-do dure et sans fioriture. Mais c'était dans les années 60 à 80.  Il est possible qu' au vue des écoles, des changements apportés en fonction de la formation des Maîtres dans la durée de vie de Maitre Ueshiba (le concepteur de cet art qui à repris l'ensemble du Jiu-Jitsu existant au Japon) la conception enseignée à la Police Nippone ait été modifiée par  évolution du temps et de l'expérience sur le terrain.

Ainsi , l'Aïki-do de Maitre Ueshiba à évolué durant sa vie; tel les coups préalable sur l'agresseur ou pas sur chaque attaque.En fonction de la formation de ce qui allait devenir des Maîtres, l'enseignement par la suite, par eux même, fut différents.

Edited by Janmary
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Janmary a dit :

Il y a eu plusieurs "écoles" d'Aïki-do en France

Oui, c'est comme le Karaté (j'ai pratiqué deux styles Shotokan et Shotokai)  ou le Judo celui que j'ai pratiqué  était dit traditionnel, on ne pratiquait pas la compétition.

il y a une heure, Janmary a dit :

la conception enseignée à la Police Nippone ait été modifiée par  évolution du temps et de l'expérience sur le terrain.

J'ai trouvé cet article,  l'expérience de deux pratiquants français d'Aikido avec des policiers japonais. 

https://www.seidoshop.fr/blogs/the-seido-blog/08-cours-daikido-a-la-police-de-tokyo 

  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,528
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Adamante95
    Newest Member
    Adamante95
    Joined
  • Forum Statistics

    20,943
    Total Topics
    1,332,944
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries