Chris.

Les portes-avions géants

Recommended Posts

il y a 27 minutes, kotai a dit :

Tout temps mais quid d'une arme pouvant affecter la ionosphère comme une arme emp voir nucléaire ?

Je pense que par nature l'arme nucléaire met fin au débat, quel qu'il soit, après en ce qui concerne une arme emp, je ne m'y connais pas suffisamment pour m'avancer, est-ce que l'effet persiste dans la ionosphère? comment serait-ce possible de brouiller l'onde en dehors d'une cyberattaque contre l'antenne d'émission/réception par exemple? Pas mal de question en suspens donc.

Autant les domaines du radar "classique" et du satellite ont leur épée et leur bouclier plutôt bien développés, autant celui du radar transhorizon ne m'a pas l'air d'avoir de bouclier apparent, en tout cas qu'il n'y a pas de gros efforts pour le contrer car je pense qu'il n'est pas perçu comme une grande menace pour l'instant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le principe de ce radar est de rebondir sur la ionosphère, des projets telle que le harpp visent à perturber cette couche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Yamato a dit :

Ce que j'aimerais savoir c'est si la Chine s'appuierait sur un ou plusieurs radars transhorizon. Si on prends celui de l'Onera ayant une portée de détection comprise entre 700 et 2 500 kilomètres, il y aurait de quoi faire, mais à part une archive du journal Le Point sur wiki, je n'ai pas de confirmations sur la détection d'avions furtifs type B2 pendant leur opération au Kosovo, le suivi d'avions commerciaux avec une précision de 5km... donc à voir le niveau de performance des radars transhorizon chinois pour ce qui est au moins de la veille et peut-être du guidage.

Cela en fait partie, mais juste pour l'alerte avancée.

Désolé de citer seulement mon site, mais fatigué de retaper tout...

D'ailleurs au passage, j'adore cette image, les Chinois sont très lucides d'où viennent les menaces et comment les contrer :

2017-09-07-OTH-GBR...-Ces-radars-tr%C3%A

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, pascal a dit :

Sans aéronefs le porte-avions ne s'explique pas. Pour le voir disparaître des inventaires il faudrait arriver à admettre que la 3e dimension - aérienne - n'est plus la maîtresse du champ de bataille.

Quand on voit un LRASM capable d'aller frapper tout seul à près de 500 km, en assurant sa désignation autonome d'objectifs puis la discrimination au sein d'une flotte, là où notre Exocet reste dépendant d'un jet ou d'un HLO  présent à moins de 70 km pour faire le popper, on se dit que la 3e dimension restera maitresse du champs de bataille ... mais plus obligatoirement pilotée :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Henri K. a dit :

Et à partir du moment les autres n'en ont pas,

Ils ont autre chose à commencer par une flotte de SNA à l'état de l'art ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, pascal a dit :

Ils ont autre chose à commencer par une flotte de SNA à l'état de l'art ...

L’arme absolue n’a jamais existé, dans tous les sens du terme.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça c'est vrai, néanmoins des armes ont influer sur le champ de bataille, si l'adversaire en était dépourvu ou les utilisaient mal, le longbow des archers britanniques par exemple.

Avant toute chose c'est la doctrine d'emploi, l'entrainement, la  tactique, l'opératif et la stratégie (je suis loin d'être exhaustif)  qui permettent aux armes de l'emporter sur un adversaire. Un avantage technologique, une quantité sont certes des outils importants mais jamais décisifs.

 

en réfléchissant : est-ce que l'arme atomique, en 1945 était une arme absolue ... sans doute jusqu'à ce que les russes en possèdent ...

Edited by leclercs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aspect psychologique : souvent des militaires haut gradés ont eu beaucoup de mal à abandonner des engins devenus vulnérables avec l'apparition de nouvelles armes, en général cela passe par une grosse perte/des tas de petites pertes avant que l'on envisage de s'adapter. La cavalerie,  le char de combat en sont de bons exemple, le PA aurait pu ou du être remis en question avec l'apparition de missiles antinavire très performant mais mis à part les Malouines il n'y a pas eu de CVN transformé en épave.

D'autre part le PA amène des capacités difficiles à retrouver autrement donc très difficile de changer son arc d'épaule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, leclercs a dit :

est-ce que l'arme atomique, en 1945 était une arme absolue

Ça dépend contre qui, face à un adversaire fanatisé, mourir par radiation ou par une "simple" balle, il n'y a pas vraiment de différence, c'est la peur du communisme qui a poussé le Japon à la capitulation mais pour ça je vous renvoi à un documentaire d'Arte en bas de ce post notamment. Rappel aussi du bombardement de Tokyo dans la nuit du 9 au 10 mars 1945 qui a fait plus de 100 000 morts et qui est passé relativement inaperçue alors que les pertes sont du même ordre de grandeur que les deux bombardements nucléaires.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le USS George H.W. Bush en dry-docks  pendant 28 mois.  

The US Navy’s Nimitz-class aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77) has arrived at Norfolk Naval Shipyard (NNSY) where it will spend the next 28 months, undergoing planned maintenance.

The 103,000 ton, 1,092-foot aircraft carrier completed the dry docking procedure on February 21.

The dry-docking planned incremental availability (DPIA), as the maintenance is referred to, marks the first time George H.W. Bush has not been waterborne since 2006.

Requiring an estimated 1.3 million man-days, it will be the most extensive maintenance period for the ship yet and one of the most complex CVN chief of naval operations availabilities in recent NNSY history.

The shipyard workforce will be providing approximately 775,000 man-days, with ship’s force, alteration installation teams and contractor work comprising the rest.

George H.W. Bush Project Superintendent Jeff Burchett worked to incorporate corporate lessons learned after visiting Puget Sound Naval Shipyard to see USS Nimitz (CVN 68) undergo similar work during its availability.

“There are a lot of first-time jobs all around, given this is the first time Bush has sat on keel blocks since being built,” said Burchett. “With the size of this work package, it will take a total team effort by Norfolk Naval Shipyard.”

As the first carrier docking at NNSY in several years, George H.W. Bush will be on blocks for the majority of its availability. Naval Facilities Engineering Command (NAVFAC) helped get the dry dock ready for NNSY, with recent dock flooding and saltwater system upgrades to accommodate the ship.

Ils ont 4 CVN en IPER sur 10 

Et sur les 6 autres qui reste 3 seulement sont en opex  les autres sont au port base ou en transit comme le john S. Stennis qui était à Marseille et qui rentre à Norfolk

 heureusement qu'il prolonge le Lincoln qui doit lui aussi passer en IPER uss-george-h-w-bush-dry-docks-for-2-5-ye

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a pas tord, c'est bien de la vapeur qui fait tourner les turbines.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump's Navy secretary bet his job on getting a critical supercarrier weapon system to work. The Navy says it won't be ready in time

https://www.businessinsider.fr/us/ford-aircraft-carrier-weapons-elevators-wont-work-anytime-soon-2019-5

C'est ballot, il a dit à Trump qu'il pouvait le virer si les ascenseurs ne marchaient toujours pas à la fin de la période de maintenance et la Navy dit maintenant que seulement 2 sur 11 marcheront. :biggrin:

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va voir si Trump est optimiste et voit le verre à moitié plein (enfin au 2/11) plutôt que presque vide...

D'un autre côté, par rapport au habitudes de LM, 2 réussites sur 11, c'est plutôt bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/05/2019 à 23:26, Scarabé a dit :

Le USS George H.W. Bush en dry-docks  pendant 28 mois.  

The US Navy’s Nimitz-class aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77) has arrived at Norfolk Naval Shipyard (NNSY) where it will spend the next 28 months, undergoing planned maintenance.

The 103,000 ton, 1,092-foot aircraft carrier completed the dry docking procedure on February 21.

The dry-docking planned incremental availability (DPIA), as the maintenance is referred to, marks the first time George H.W. Bush has not been waterborne since 2006.

Requiring an estimated 1.3 million man-days, it will be the most extensive maintenance period for the ship yet and one of the most complex CVN chief of naval operations availabilities in recent NNSY history.

The shipyard workforce will be providing approximately 775,000 man-days, with ship’s force, alteration installation teams and contractor work comprising the rest.

George H.W. Bush Project Superintendent Jeff Burchett worked to incorporate corporate lessons learned after visiting Puget Sound Naval Shipyard to see USS Nimitz (CVN 68) undergo similar work during its availability.

“There are a lot of first-time jobs all around, given this is the first time Bush has sat on keel blocks since being built,” said Burchett. “With the size of this work package, it will take a total team effort by Norfolk Naval Shipyard.”

As the first carrier docking at NNSY in several years, George H.W. Bush will be on blocks for the majority of its availability. Naval Facilities Engineering Command (NAVFAC) helped get the dry dock ready for NNSY, with recent dock flooding and saltwater system upgrades to accommodate the ship.

Ils ont 4 CVN en IPER sur 10 

Et sur les 6 autres qui reste 3 seulement sont en opex  les autres sont au port base ou en transit comme le john S. Stennis qui était à Marseille et qui rentre à Norfolk

 heureusement qu'il prolonge le Lincoln qui doit lui aussi passer en IPER uss-george-h-w-bush-dry-docks-for-2-5-ye

 

 

Ça fait entre 1550 et 2110 FTE sur la période, intéressant.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 24 septembre 1960 : lancement de l’USS Enterprise, premier porte-avions à propulsion nucléaire.

En 1960, plusieurs sous-marins de l’US Navy ainsi qu’un croiseur disposent déjà d’une propulsion nucléaire, mais l’USS Enterprise est le premier porte-avions au monde à en être équipé. L’autonomie offerte par ses huit réacteurs est illustrée par l’opération américaine Sea Orbit en 1964, lorsque trois bâtiments nucléaires, les croiseurs USS Long Beach, USS Bainbridge et l’USS Enterprise, effectuent un tour du monde en 65 jours sans aucun soutien extérieur. En dehors de l’US Navy, seule la Marine française dispose aujourd’hui d’un porte-avions utilisant ce type d’énergie : le Charles de Gaulle, admis au service actif en 2001.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il aurait dû y en avoir 6 ... SEULEMENT ils ont explosé le budget prévisionnel de 50% ...Pire que le Ford, comme quoi il ne sert à rien de crier au loup

Chaque avancée technologique majeure est un formidable pari

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis découvert un intérêt pour le système de radar SCANFAR qui fut notamment monté sur le porte-avion USS Enterprise (CVN-65) de 1961 à 1969.

  • Existe-t'il des plans, schémas ou écorché de l'îlot de l'Enterprise ?
  • À quoi sert le dôme bardé d'antennes au sommet de l'îlot ? Il me fait un peu penser à l'AN/SPG-59. --> OK, c'est un dôme ESM/ECM.

 

Ew5zb5M.jpg

Edited by Sovngard

Share this post


Link to post
Share on other sites

ENCORE DES "EMMERDES"  !

http://www.opex360.com/2020/03/30/lentretien-des-toilettes-a-bord-des-portes-avions-uss-george-hw-bush-et-uss-gerald-ford-coute-une-fortune/

extrait  lien GOA

« For example, the Navy used a brand new toilet and sewage system on the CVN 77 and 78, similar to what is on a commercial aircraft, but increased in scale for a crew of over 4,000 people. To address unexpected and frequent clogging of the system, the Navy has determined that it needs to acid flush the CVN 77 and 78’s sewage system on a regular basis, which is an unplanned maintenance action for the entire service life of the ship. According to fleet maintenance officials, while each acid flush costs about $400,000, the Navy has yet to determine how often and for how many ships this action will need to be repeated, making the full cost impact difficult to quantify”

Ah ben faut surveiller et entretenir….car oui çà s’entartre , connu ces soucis  sur les FS (Système par dépression EVAC ), à la première IPER de FLOREAL  toutes les tuyauteries en PVC   bouchées  à 80 %  avaient été changées , il avait fallut injecter un produit de traitement en amont cuvette.

Alors les  FS étaient premiers navires MN  à être  propres au  sens MARPOL dans les règlement des années 90 ,les FLF s’étaient alignées après .  Sur les anciennes bailles d’avant MARPOL  on dalotait à la mer  , les collecteurs étaient souvent à refaire également .

Les paquebots qui sortent des chantiers sont à ce niveau et doivent bénéficier d’un plan d’entretien préventif

https://evac.com/marine/cruise-vessels/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Christian092
    Newest Member
    Christian092
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,300,338
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries