Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La marine française blesse des pêcheurs brésiliens


jeanmi
 Share

Recommended Posts

CAYENNE, Guyane française (reuters) - Quatre marins brésiliens ont été blessés par balles au large de la Guyane par des commandos de marine français alors qu'une partie de l'équipage brésilien résistait à l'arraisonnement de son embarcation, a déclaré à Reuters le commandement de la marine en Guyane.

(publicité)

Il a précisé que l'incident s'était produit lundi matin alors que les Brésiliens avaient été surpris en train de pêcher illégalement dans les eaux françaises,

"Les pêcheurs brésiliens se sont jetés sur les premiers marins français qui montaient à bord, pour leur prendre leurs armes, et les autres marins, en état de légitime défense, ont alors tiré sur les agresseurs", a expliqué à Reuters le capitaine de vaisseau Jean-Claude Barrère, commandant de la marine en Guyane.

Trois marins brésiliens, blessés aux jambes, et un quatrième, blessé au bras, ont été évacués vers l'hôpital de Cayenne. Un commando français été légèrement blessé.

L'opération, menée conjointement par la marine nationale et la gendarmerie maritime, a été filmée, selon les autorités françaises.

"On a la preuve que quatre ou cinq marins brésiliens ont jeté à terre le premier commando qui est monté à bord, puis qu'ils se sont jetés sur le deuxième commando, lui volant son arme de poing, le menaçant avec cette arme, pendant qu'un autre individu s'apprêtait à donner un coup avec une machette sur celui qui était à terre", a dit à Reuters Jean-Françis Créon, vice procureur du tribunal de grande instance de Cayenne.

"DE PLUS EN PLUS AGRESSIFS"

Il a loué le "comportement parfaitement professionnel des marins français".

"L'un des commandos a également été pointé à bout portant par un flash-ball qui lui avait été arraché - et a eu le réflexe de dévier le tir", a également précisé Reuters le capitaine de vaisseau Barrère.

Les huit marins interpellés, dont les quatre blessés et le capitaine, ont été mis en examen pour violences aggravées et séjour irrégulier, cinq sont actuellement emprisonnés au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly, en Guyane, et trois sont toujours hospitalisés, selon les autorités judiciaires.

Le capitaine de l'embarcation, le "Sao Francisco de Caninde 2", immatriculé à Belem, la capitale de l'Etat brésilien du Para, a aussi été mis en examen pour "pêche illégale dans les eaux territoriales françaises", et "refus de se faire contrôler".

"Les pêcheurs brésiliens surpris dans les eaux françaises sont de plus en plus agressifs, cela devenait inacceptable", a ajouté le commandant de la marine en Guyane.

Depuis un mois, les autorités maritimes ont arraisonné neuf embarcations brésiliennes en action de pêche illégale dans les eaux françaises, au large de la Guyane.

Selon la marine, une dizaine de "tapouilles", des embarcations en bois de dix à quinze mètres venues du Brésil, pêchent chaque jour illégalement deux tonnes de poissons dans les eaux guyanaises, où la ressource est relativement préservée.

Le mois dernier, trois marins brésiliens ont été condamnés à quatre mois de prison pour des violences commises à l'encontre de marins français suite à un arraisonnement de leur embarcation en action de pêche illicite dans les eaux guyanaises.

Link to comment
Share on other sites

C'est sur nos commandos sont trés bien entrainé pour ce genre d'intervention.

Mais je comprend pas l'agressivité des bresiliens qui savent bien qui sont en Zone Maritime Française.

La MN n'a rien a se repprocher, légitime défense et j'espere qu'ils vont recenoir une peine d'emprissonement exemplaire car quand je voi 4 mois... c'est vraiment pas grand chose et sa ne les empeche pas de recommencer

C'est comme les chercheurs d'or. jamais on arrivera à sans débarrasser à moin de cloturer toute la guyane Française... mais bon c'est pas sa qui vont les arreter

Link to comment
Share on other sites

il se passe au large de la Guyanne ce qui se passe dans la forêt amazonienne.

Les brésiliens tuent leur éco système et débordent chez les voisins.

Il faut cintrer les contrevenants point barre et rendre un tel braconnage trop dangereux pour qu'il soit tenté.

Là bas c'est le règne de la violence et les pêcheurs brésiliens n'ont rien à perdre...

Link to comment
Share on other sites

Au fait vous etes surs qu'il s'agissait de commandos? Il ne s'agissait-il pas d'une équipe de visite "normale", comportant éventuellement des fusiliers (dont certains peuvent etre par ailleurs certifiés commando...)

Je ne savais pas qu'il y avait des commandos détachés en Guyanne ; il me semble que d'habitude ils sont plutôt côté Antilles dans la lutte anti-narcos....Remarquez qu'il peut y avoir un groupe en stage jungle ; mais, embarqués pour chasser des pêcheurs illégaux...

Link to comment
Share on other sites

Les effectifs de la Marine s'élèvent à 140 personnes sur la Base de Dégrad des Cannes à Cayenne. Les missions des unités sont :

la surveillance et sauvegarde des approches maritimes

la défense maritime du territoire

la sûreté aéromaritime dans le cadre de la protection du Centre spatial guyanais.

C'est peut-être le détachement de Cdo de la FS Ventôse basée à Fort de France qui est venue faire la police des mers sur la Guyane.

Link to comment
Share on other sites

Commandos (trepel, jaubert, hubert qui sait, ça peut leur faire un bon entrainement de fouiller les navires brésiliens) ou du moins des fusillers commandos. Leur embarquement sur le Ventose est chose connue (il y a un reportage sur la chaine LCP qui avait été diffusée il y a 1 ou 2 semaines, et dans armée aujourd'hui, il y a un article). Et il sont régulièrement appelés à servir depuis les DOM TOM.

Link to comment
Share on other sites

Commandos (trepel, jaubert, hubert qui sait, ça peut leur faire un bon entrainement de fouiller les navires brésiliens) ou du moins des fusillers commandos. Leur embarquement sur le Ventose est chose connue (il y a un reportage sur la chaine LCP qui avait été diffusée il y a 1 ou 2 semaines, et dans armée aujourd'hui, il y a un article). Et il sont régulièrement appelés à servir depuis les DOM TOM.

T'oublies deux commandos : de Monfort et de Penfentenyo  =) Petite précision en général tous les Commandos sont Fusiliers (quoique il peut avoir d'autres spécialités affectées aux Commandos, radio par exemple et qui peuvent éventuellement passer le certificat commando, brevet para, etc...)

Il ne faut pas confondre l'affectation (embarquement) dans un Commando avec le certificat (ou brevet) Commando (il peut y avoir des personnels non certifés dans les commando ; mais ils n'ont pas droit au port du badge commando ; de nos jours ils portent, je crois, le badge fusilier sur le beret vert) et  le certificat commando, qui donne droit au port (en tenue de sortie) de la "banane" commando au-dessus des deux fusils croisés de la spécialité fusilier. Cependant, un fusilier bréveté commando mais affecté dans une unité de fusiliers (groupements, GIR....) ne porte par le beret vert mais le beret bleu marine (mais toujours le badge à gauche)

Je ne sais évidemment pas quels personnels faisaient partie de l'équipe de visite, dans l'affaire de Guyanne. Ma remarque c'était juste par ce que, on a tendance à voir des commandos (au sens d'unités constitués) partout  alors qu'il peut s'agir d'équipes de fusiliers voir de marins de l'équipage encadrés par des fus.....

En ce qui concerne l'entrainement, vu le niveau d'activité des commandos, je ne crois pas qu'ils aient réellement besoin de chasser des pecheurs en Guyanne pour ça.....

Link to comment
Share on other sites

En principe la Marine Nationale arme deux patrouilleurs P400 dans la zone Guyanne. En outre la Gendarmerie Maritime arme deux vedettes (patrouilleurs) de 24 m, la Gendarmerie Nationale pour sa part, au sein de la compagnie de Cayenne, dispose également d'une "brigade nautique" qui arme plusieurs petites vedettes....

Link to comment
Share on other sites

c'était bien des commandos marine qui sont intervenus,les brésiliens se croient chez eux dans nos eaux territoriales et font leur lois .

a remarquer aussi qu'un commandos marine avait été blessé par balle il y a moins d'un an ;

il était temps de montrer aux brésiliens que c'est la marine française qui controle les eaux française

Link to comment
Share on other sites

c'était bien des commandos marine qui sont intervenus,les brésiliens se croient chez eux dans nos eaux territoriales et font leur lois .

a remarquer aussi qu'un commandos marine avait été blessé par balle il y a moins d'un an ;

il était temps de montrer aux brésiliens que c'est la marine française qui controle les eaux française

Tu peux donner tes sources de confirmation?

Link to comment
Share on other sites

Tu peux donner tes sources de confirmation?

CAYENNE, Guyane française (reuters) - Quatre marins brésiliens ont été blessés par balles au large de la Guyane par des commandos de marine français alors qu'une partie de l'équipage brésilien résistait à l'arraisonnement de son embarcation, a déclaré à Reuters le commandement de la marine en Guyane.

Il a précisé que l'incident s'était produit lundi matin alors que les Brésiliens avaient été surpris en train de pêcher illégalement dans les eaux françaises,

"Les pêcheurs brésiliens se sont jetés sur les premiers marins français qui montaient à bord, pour leur prendre leurs armes, et les autres marins, en état de légitime défense, ont alors tiré sur les agresseurs", a expliqué à Reuters le capitaine de vaisseau Jean-Claude Barrère, commandant de la marine en Guyane.

Je suppose que les propos rapporté du Capitaine de vaisseau, soient suffisaient précis pour que ce soit effectivement des commando de marine et pas des fusiliers.

http://fr.today.reuters.com/news/newsArticle.aspx?type=topNews&storyID=2007-11-24T082112Z_01_TOY429976_RTRIDST_0_OFRTP-GUYANE-FRANCAISE-BRESIL-20071124.XML

Link to comment
Share on other sites

Si il y avait plus de pecheur Français, notament Guyannais, les Brésiliens se sentiraient moins chez eux.

La Guyane et les DOM/TOM c'est encore un systeme plus ou moins communiste a la Française qu'il faudrait dynamiser, secouer et reformer a la hache comme beaucoup d'autre domaine (partout ou on regarde dans ce pays sauf l'industrie en fait)

Si on le fait pas, ici comme ailleur, sur le long terme on est cuit tout simplement parce que le plus dynamique finit toujours par se faire la belle endormie.

Link to comment
Share on other sites

arf, le metropolitain qui veut donner des leçons ........

sans vouloir être méchant, la guyane c'est quand même un territoire à part

frontières floues, pas d'industrie (à par Kourour zone de traffic avec des pays pauvres, delimitation passoire, surface couverte de foret impénétrable et insurveillable, extreme pauvreté et violence

en gros l'image du far-west est pas très différente de la réalité

en Guyane, c'est celui qui a la plus grosse machette et le plus gros flingue qui commande

c'est comme ca et a moins d'y deployer en permanence les 2/3 de notre AdT je vois pas comment ca changerais ... alors les assertions "communiste à la française" .......

pour les autres DOM idem, que t'aime pas les rouges c'est ton souci, que t'en saupoudre a chaque fois tes posts, un c'est lourd, deux faut voir plus loin que le bout de son nez et reflechir a la situation réel

il est quoi Gaston Flosc a Tahiti de la LCR peut etre

les DOM-TOM c'est surtout des systèmes clientelistes en premier et peu importe l'orientation politique, si le client peut t'apporter qqchose alors que toi tu peux lui donner une faveur, le gauche-droite n'existe plus (sauf a l'utiliser comme drapeau pour appeler a l'aide le gouvernement correspondante en metropole quand le besoin s'en fait sentir)

mais pour revenir a la Guyane, je vois pas la solution.

Nos forces font deja un excellent boulot et a moins de gaver la frontière terrestre avec le Bresil et le Surinam de mines et de capteurs et de patrouiller 24/24 avec des Breguets le long des cotes tout ce qu'on pourra faire c'est limiter la casse cad les incursions de trafiquants/orpailleurs/clandestins

Link to comment
Share on other sites

arf, le metropolitain qui veut donner des leçons ........

sans vouloir être méchant, la guyane c'est quand même un territoire à part

frontières floues, pas d'industrie (à par Kourour zone de traffic avec des pays pauvres, delimitation passoire, surface couverte de foret impénétrable et insurveillable, extreme pauvreté et violence

en gros l'image du far-west est pas très différente de la réalité

en Guyane, c'est celui qui a la plus grosse machette et le plus gros flingue qui commande

c'est comme ca et a moins d'y deployer en permanence les 2/3 de notre AdT je vois pas comment ca changerais ... alors les assertions "communiste à la française" .......

pour les autres DOM idem, que t'aime pas les rouges c'est ton souci, que t'en saupoudre a chaque fois tes posts, un c'est lourd, deux faut voir plus loin que le bout de son nez et reflechir a la situation réel

il est quoi Gaston Flosc a Tahiti de la LCR peut etre

les DOM-TOM c'est surtout des systèmes clientelistes en premier et peu importe l'orientation politique, si le client peut t'apporter qqchose alors que toi tu peux lui donner une faveur, le gauche-droite n'existe plus (sauf a l'utiliser comme drapeau pour appeler a l'aide le gouvernement correspondante en metropole quand le besoin s'en fait sentir)

mais pour revenir a la Guyane, je vois pas la solution.

Nos forces font deja un excellent boulot et a moins de gaver la frontière terrestre avec le Bresil et le Surinam de mines et de capteurs et de patrouiller 24/24 avec des Breguets le long des cotes tout ce qu'on pourra faire c'est limiter la casse cad les incursions de trafiquants/orpailleurs/clandestins

faudrait voir la verite en face mon gars.

Que le cout de la vie soit au moins 30% plus élevé dans des DOM-TOMs entourés de pays pauvres qu'en metropole, c'est pas normal. Comme il est pas normal que les fonctionnaires soient payés 30% de plus (ou qq chose comme ça) , comme il est pas normal que ce soit les fonctionnaires et la mafia des dockers qui  font la pluis et le beau temp, comme il est pas normal que ce soit des pecheurs bretons .. ou Bresiliens, qui pechent les crevettes de Guyane mais qu'il y a presque pas de bateau Guyanais (ça coute moins chere d'acheter des crevettes pechées en Guyane par des navires Bretons, conditionnées en France et réexpédiés en Guyane .. et tout a l'avenant.

Je ne remet pas en cause votre bonne volonté, mais faut arreter de faire n'importe quoi, de trouver normal des trucs completement débile et acceper de regarder la réalité en face !

Jusqu'a maintenant ça ne coutait que chère. Mais maintenant ces mode de fonctionnement absurde partout ou on regarde nous met en danger.

Link to comment
Share on other sites

Que le cout de la vie soit au moins 30% plus élevé dans des DOM-TOMs entourés de pays pauvres qu'en metropole, c'est pas normal.

on est d'accord en même temps tout est importé de metropole (un petit tour dans les autres pays de Caraibe que la martinique ou la Guadeloupe et c'est pareil sauf quand l'ile a developpé une culture vivrière suffisante et a pas tout axé sur le rhum/sucre/banane)

Comme il est pas normal que les fonctionnaires soient payés 30% de plus (ou qq chose comme ça)

si le cout de la vie est > de 30% tu trouveras personne pour vouloir y aller si son niveau de vie est pas mis a niveau (et même pas toi)

et ca suffit pas dans certains cas (les hôpitaux, les casernes de gendarmerie, les écoles sont vides en guyane)

maintenant effectivement pour revenir au sujet et couper l'herbe sous le pied des pays voisins oui je serais pour un développement du système de pêche local plutôt que de baser sur le tout repressif (et je prefererais que nos commandos marine chassent les trafficants de poudre plutôt que de poisson séché) mais ca demande des investissements lourds (et pas les subsides reversées chaque années en soutien aux TOM en attendant que ce soit le gouvernement suivant qui reprenne la patate chaude)

et ca c'est pas gagné

Link to comment
Share on other sites

Interessant débat... Mais comme il vaut mieux parler à partir de chiffres que de généralités idélogiques, voici quelques données économiques sur la Guyanne

http://www.guyane.cci.fr/guyane_eco/economie_guyane_chiffre.shtml'>http://www.guyane.cci.fr/guyane_eco/economie_guyane_chiffre.shtml

http://www.guyane.cci.fr/

La flotte de peche en guyane et DOM-TOM

http://www.ifop.agriculture.gouv.fr/pap_fep/avancement_travaux/groupe_dom/etape4/septembre_2006/PO2007-2013FEP220506.pdf

http://eurodom.org/home.php?menuID=84

Quelques chiffres sur les Antilles

http://www.martinique.cci.fr/entreprises.asp

http://www.cci-pap.org/

http://www.insee.fr/FR/insee_regions/guadeloupe/rfc/chifcle_liste.asp?theme=11&soustheme=1&souspop=

http://www.ggm.drire.gouv.fr/di/guadeloupe/FICHESESSI2003.PDF

Link to comment
Share on other sites

Les réserves halieutiques de la Guyane et l'Action de l'Etat en Mer

http://www.blada.com/chroniques/2006/1194-Les_reserves_halieutiques_de_la_Guyane_et_l_Action_de_l_Etat_en_Mer.htm

Sous l’impulsion du coordonnateur Guyane du Contrôle des Pêches, les services de l'Etat qui participent à l’Action de l’Etat en Mer, c'est-à-dire les Affaires Maritimes, les Douanes, la Marine nationale et la Gendarmerie maritime, ont organisé un réseau de surveillance et d’interventions en mer pour lutter contre les intrusions des pêcheurs clandestins attirés par la richesse des ressources halieutiques de la Guyane. Cette situation est le résultat d’une gestion désastreuse de la pêche des eaux surinamaises et brésiliennes ces vingt dernières années.

En 2003, pas moins de 37 navires ont été arraisonnés pour activité de pêche illégale, généralement brésiliens ou surinamais. Ce chiffre est passé à 63 en 2004 pour redescendre à 40 navires en 2005.

Selon les Affaires Maritimes, ces chiffres 2005 expriment une évolution dans les actes de braconnage. L’Action de l’Etat en Mer est enfin prise au sérieux par les pêcheurs frontaliers et les probabilités de se faire repérer sont désormais trop élevées pour être négligées. La pêche clandestine étrangère se cantonne essentiellement aux zones maritimes “frontalières” de la Guyane, propices aux échappées rapides. Aujourd'hui, les braconniers hésitent à poser leurs filets au large du Sinnamary comme ils le faisaient couramment auparavant.

Après un constat de flagrant délit, les navires en fraude font l'objet de PV d'infractions et sont déroutés au port du Larivot, à la Base Navale de Degrad des Cannes ou à Sinnamary. Les cargaisons de produits de la mer sont systématiquement rejetées à la mer. Les marins sont ensuite reconduits dans leurs pays respectifs par la PAF, alertée entre temps.

L’armateur devra pour récupérer son navire acquitter une amende de 22 500 euros s’il s’agit d’une tapouille, de 45 000 euros s'il s'agit d'un ligneur, et de 75 000 euros pour un chalutier. Ces sommes sont dissuasives par rapport à la valeur des embarcations saisies sauf pour les grands chalutiers. D’ailleurs, seul le propriétaire du chalutier surinamais SUSHIN MARU appartenant à la South Américan Fischeries a réglé au Trésor public la caution qui lui était imposée.

Pour les nouveautés 2005, on notera la livraison à la gendarmerie maritime de deux nouvelles vedettes rapides, pouvant atteindre 25 nœuds pour un tirant d’eau de 1,50 m qui s’ajoute au Grage, une coque aluminium de 7,50m avec une vitesse de pointe de 30 nœuds pour un tirant d’eau de 0,75 m. Le tirant d’eau est un atout considérable pour le GRAGE qui peut s'approcher des mangroves guyanaises. L’époque où il suffisait aux braconniers de se rapprocher des côtes pour échapper aux représentants de l’Etat est ainsi révolue.

Les raisons qui poussent les marins-pêcheurs à pénétrer illégalement dans les eaux territoriales guyanaises sont d’ordre écologique et économique. La surpêche des crevettiers coréens et surinamais, autorisés à pêcher le long des côtes (dès 3 miles) ainsi que des très nombreuses embarcations côtières, ont fait disparaître la biodiversité marine des eaux surinamaises.

Des estimations sur la pêche illégale mettent en évidence le déséquilibre en ressources halieutiques entre la Guyane et le Surinam. D'après des discussions informelles avec certains pêcheurs, de 20 à 50 Acoupas rouge étaient pêchés chaque nuit dans l’Ouest guyanais en juillet/août 2004, alors que dans les eaux surinamaises seulement 2 à 10 Acoupas rouge par nuit semblaient être capturés pendant la même période, pour un effort de pêche similaire.

Il apparaît en conséquence qu’à l’heure actuelle, pour un effort de pêche comparable, 2 à 10 fois plus de poissons à forte valeur commerciale peuvent être capturés dans les eaux guyanaises que dans les eaux surinamaises.

Considérant le coût d’une embarcation surinamaise (coque, moteur, filets...) et le produit de la vente à Paramaribo, on constate qu’il suffit de moins de 10 campagnes de pêche menées illégalement dans les eaux françaises pour rembourser la construction d’un bateau neuf.

Ce constat prouve que le moindre relâchement des Services de l’Etat conduira immédiatement à un retour des actions de braconnage, tant le « jeu en vaut la chandelle ».

Depuis quelque temps, les navires en pêche illicite ont pris pour habitude de ne plus répondre aux injonctions de la Marine nationale, par diverses méthodes allant de la fuite à la simulation de collision en passant par la résistance avec armes à feu. C’est la raison pour laquelle, le 2 juin 2006, une vaste opération contre la pêche clandestine a été menée avec la collaboration des forces armées en Guyane, épaulées par un détachement de commandos de marine et un avion de surveillance Falcon 50 basé à Lorient. Malgré ces mesures exceptionnelles, un des navires interpellés a pu rejoindre les eaux territoriales brésiliennes, non sans avoir blessé par balle un militaire.

Link to comment
Share on other sites

Merci Fusilier pour ces liens. C'est vrai qu'il faut du solide pour discuter mais bon meme quand on est pas en train de faire une thèse sur un sujet, on peut donner ses impressions sans avoir tout lut sur la question.

Il semble que j'étais pas trop loin du compte, quand on vois sur un de tes lien  que la flotte artisanale n'a que 83 unités, c'est ridicule.

Bon je suis peut etre trop pessimiste, il semble que ça se bouge. Mais je me demande si on n'est pas toujours dans le meme shema périmé de subventions qui coutent chère, sont en général des usines a gaz et sont inéficaces.

On devrait au moins envisager d'autres solutions du type: on arrete l'assistanat et quand les gens n'aurons d'autre choix que de pecher ou creuver de faim, alors ils se mettrons a pecher. Non seulement ça ne coutera rien mais en plus ça economiserait de l'argent tout faisant baisser les prix. Bon je carricature, c'est pas si simple mais vous voyez ce que je veut dire.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...