Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

"Algérie, un "pays frère" (Kouchner)


Recommended Posts

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2007/11/24/01011-20071124FILWWW00570-algerie-un-pays-frere-kouchner.php

à travers cette déclaration, somme toute diplomatique et dirigée mais surtout de circonstance avant la venue de Niko en Algérie, une certaine démarche semble s'inscrire quant à une éventuelle relation privilégier entre la France et l'Algérie.

j'entends par relation privilégier, mise à disposition réciproque ( gagnant/gagnant) des potentiels de chacun pour un intérêt commun par exemple,  d'un côté ressource énergétique et de l'autre fourniture...de ce qu'il faut >:(

alors réchauffement avant désintégration, ou vrai premier départ.

PS: et le RAFALE dans tout cela....

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 192
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

PS: et le RAFALE dans tout cela....

En tout cas, les algériens viennent d'acheter des Merlin et des Lynx. N'y avait-il pas un projet d'acquisition de frégates T-23 anglaises d'occasion ? Est-ce déjà fait ?

Question subsidiaire qui pourrait peut être rejoindre ta remarque concernant le Rafale : est-ce que les algériens ont déjà acheté des matériels français à part de l'électronique dans certains de leurs zincs ?

Link to comment
Share on other sites

En tout cas, les algériens viennent d'acheter des Merlin et des Lynx. N'y avait-il pas un projet d'acquisition de frégates T-23 anglaises d'occasion ? Est-ce déjà fait ?

Question subsidiaire qui pourrait peut être rejoindre ta remarque concernant le Rafale : est-ce que les algériens ont déjà acheté des matériels français à part de l'électronique dans certains de leurs zincs ?

Au sujet des frégates Type-23, ce n'etait pas des frégates d'occase, mais de nouveaux navires basés sur la Type-23.

Toujours a ce sujet, dernièrement l'Algérie a fait l'acquisition de 2 frégates basés sur la KRIVAK III/IV a savoir, la Tawlar Indienne.

Pour le matériel français en service dans l'armée algérienne, nous avons eu :

Fouga-Magister CM-170:

Image IPB

Alouette II/III :(désolé, j'ai pas pu trouver une meilleure photo =D )

Image IPB

Et nous avons toujours en service :

AS-355 "Ecureuil" (utilisé aussi dans la lutte anti-terroriste.)

Image IPB

EC225 "Cougar/Super Puma" présidentiel(par contre je suis moins sur qu'il soit encore en service)

Image IPB

On tout cas on est tous d'accord pour dire que l'ami Kouchner a un peu forcer sur le champagne.

Un partenariat donnant-donnant, d'accord, mais pour l'argument : pétrole/gaz contre nucléaire, je ne suis pas d'accord, nous avons déjà des accords avec les USA, la Russie, la Chine & L'Afrique du Sud a ce sujet et je ne vois pas ce que pourrais apporter la France de plus a ce niveau, l'Algerie ce n'est pas que du gaz ou du pétrole...

Des investissements au niveau industriel(hors secteur energetique), ça par contre je ne suis pas contre, même si je reconnais qu'il y'a encore beaucoup de travail a faire du coté Algérien.

Et pour la vente d'armes... j'en doute fortement.

Link to comment
Share on other sites

pays freres ? LOLLLLL

quel est le lien de fraternite ?

peut pour cet apprenti ministre des AE la fraternite c'est les reserves de cash ou le barril a 100$ ?

un vrai comique ce type la !!

Peut-être 120 ans de colonisations ou certaines familles Françaises y ont vécu 5 générations...

Link to comment
Share on other sites

Peut-être 120 ans de colonisations ou certaines familles Françaises y ont vécu 5 générations...

Et alors, il a bien des canadiens avec de trés trés vieille origines françaises, ils sont pas pour autant mes frères et soeurs :lol:

Bah, ce que dit Kouchner sera peut-être vrai dans 10 ou 20 ans, ou 30 ans. Qui sait?

Que voulez vous dire? :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Je veux dire qu'en ce moment c'est loin d'être le cas. Et qu'il va falloir attendre que les esprits se calment de chaque côté de le grande bleue... ;)

Côté français des ex colons et des ex harkis qui ont du ressentiment et font pressions sur les politiques, d'une part et d'autre part une extrême-droite qui n'oublie rien.

Côté algérien une classe politique très prompte à pointer du doigt l'ex pays colonisateur, car c'est pratique d'avoir un bouc émissaire sous la main pour faire oublier à sa population les échecs sociaux et économiques des 30 dernières années.

Link to comment
Share on other sites

Je veux dire qu'en ce moment c'est loin d'être le cas. Et qu'il va falloir attendre que les esprits se calment de chaque côté de le grande bleue... ;)

Côté français des ex colons et des ex harkis qui ont du ressentiment et font pressions sur les politiques, d'une part et d'autre part une extrême-droite qui n'oublie rien.

Côté algérien une classe politique très prompte à pointer du doigt l'ex pays colonisateur, car c'est pratique d'avoir un bouc émissaire sous la main pour faire oublier à sa population les échecs sociaux et économiques des 30 dernières années.

+10000 Jojo totalement d'accord avec vous.

Pour le Super-Puma vue qu'il possède certains équipement israéliens, il ne sert plus au président boutifliki .

Link to comment
Share on other sites

non faut pas se faire d'illusion pour la prochaine visite de sarko en algerie , les relation vont reste toujours aussi tendu et méme empiré

il y a quelque temp je croyé a un possible réchauffement des relation algero-française notament avec la déclaration de sarko qu'il va surprendre les algeriens  :lol: :lol:

mais apres la visite de sarko au maroc et ou il a déclaré dans le parlement marocains que le plan d'autonomie pour le sahara occidental proné par le maroc est la meilleur solution pour le reglément du dossier du sahara occidental !

donc il a lui méme fait un trés sur les relation avec l'algerie  au profit du maroc et méme sans rafale  :lol: :lol:

pour ceux qui ne le savent pas l'algerie soutien le polisario et l'autodétermination du sahara occidental

sarko soutien le maroc et  le maroc accuse le polisario d'étre affilier a al quaida  :P

donc se cas  l'algerie soutien le térrorisme alors qu'elle est en premier ligne a l'échel international !!

la balle est dans le camp de sarko  ;)

c'est quoi encore cette histoire général  ??...apres celle du montage du FC-1 en algerie  la c'est une nouvelle histoire  :lol: :lol:

pour information les Super-Puma ainsi que tout les équipement qu'acheté l'algerie ne contienne pas d'équipement israeliens et ils sont remplacé par d'autre composent  =D

Link to comment
Share on other sites

C'est dommage pour les algériens que leur gouvernement traine des pieds pour établir des relations amicales avec la France. La France a besoin du pétrole algérien mais ce n'est pas sa seule source d'approvisionnement par contre les algériens auraient tout à gagner en jouant sur la nostalgie des pieds-noirs. Des milliers de retraités venant dépenser leur retraite en Algérie sans compter leur famille venant en vacances dépenser pleins d'euros... mais je ne pense pas que la population soit prête, quel gachis. La fierté n'excuse pas la bétise.

Le plus bizarre c'est que le sentiment anti-français ne semble pas venir des anciens chez qui il aurait été légitime (guerre, brimades subies de la part des ex-colonisateurs...) mais des jeunes qui n'ont pas connu cette époque.

Pour me faire bien comprendre des algériens du forum et sans vouloir les vexer, je suis trop jeune pour avoir connu cette époque et pour moi, l'Algérie est un pays comme un autre, ni plus ni moins. Pour moi, l'Algérie c'est pareil que le Maroc ou la Tunisie, un pays du magreb et c'est tout. Il faudrait que ça rentre dans le crâne de certains que beaucoup de jeunes français pensent comme moi.

Link to comment
Share on other sites

Non justement ! L’Algérie a toujours voulut établir de bonne relation avec la France comme en 2005 avec la signature d’un traité d’amitié (Impossible a cause d’une loi qui apparait mystérieusement sur les bienfaits de la colonisation en Algérie)

Hélas!  Comme vous pouvez le remarquez aujourd’hui, comme par hasard quelque jours avant la visite de Sarkozy en Algérie, il y a toujours des personne qui font tout pour nuire aux relations Franco-Algérienne (Mémorial OAS, Imposé la visite de Macias etc.)

Je suis d’accord avec toi, le pays à beaucoup a gagné en jouant avec la nostalgie des pieds-noirs point de vue tourisme, d’ailleurs il y a chaque année des voyages organisés pour les pieds-noirs et ils sont très bien accueillie par la population qui leurs donnent même le droit de visité leurs ancienne maison

Presque tous les pieds-noirs ont le droit de retourné en Algérie il y en a même qui y vivent maintenant sauf certaine personne référencé comme Anti-Algérien, ayant participé à des massacres ou faisant partie de l’OAS

Dire que les jeunes Algériens ont un sentiment anti-français c’est vraiment mal connaitre l’Algérie je pense que votre vision est celle des banlieues française ou des paroles de Rap ou nous pouvons entendre "nique la France"

Pour me faire bien comprendre des algériens du forum et sans vouloir les vexer, je suis trop jeune pour avoir connu cette époque et pour moi, l'Algérie est un pays comme un autre, ni plus ni moins. Pour moi, l'Algérie c'est pareil que le Maroc ou la Tunisie, un pays du magreb et c'est tout. Il faudrait que ça rentre dans le crâne de certains que beaucoup de jeunes français pensent comme moi.

+10

Link to comment
Share on other sites

Dire que les jeunes Algériens ont un sentiment anti-français c’est vraiment mal connaitre l’Algérie je pense que votre vision est celle des banlieues française ou des paroles de Rap ou nous pouvons entendre "nique la France"

Content que ce soit le cas  =D mais ce n'est pas l'impression qui ressort pour quelqu'un comme moi qui ne s'intéresse pas plus que ça à ce pays. Les médias ne doivent pas être étrangers à cela, peut-être à cause de la façon de présenter les choses.
Link to comment
Share on other sites

Ben croyez-moi alors

Les jeunes Algériens regardent vers la France et pas vers beaucoup d’autres pays

Il y a aucun ressentiment des jeunes algériens car comme vous ils n’ont pas connus la guerre par contre ils aimeraient bien que la France reconnaisse ses torts pas de repentance mais simplement de la reconnaissance et de ce coté là, la France tarde encore

Torture déclaré officieusement seulement en 2002

Guerre d’Algérie en 1999

Imaginez que l’Allemagne n’est pas fait d’excuse ou reconnu ses erreurs, pensez vous que les relations Franco-allemandes soit aussi bonne ? Certainement pas

Link to comment
Share on other sites

L'Algérie prépare sans enthousiasme la prochaine visite de Nicolas Sarkozy,

Par Florence Beaugé et Amir Akef (Le Monde, Paris) le 27/11/2007 à 17:04 

Une simple "visite de courtoisie" qui vise à garder les relations bilatérales actuelles, "en attendant de savoir ce que nous réserve l'avenir". En tenant ces propos, lundi 26 novembre, dans le quotidien El Khabar, le plus gros tirage d'Algérie, Mohammed Abbès, le ministre des moudjahidins (anciens combattants) a créé la stupéfaction.

La visite d'Etat de Nicolas Sarkozy en Algérie, les 3, 4 et 5 décembre, ne déclenche pas un enthousiasme excessif au sein de la population algérienne - ici, le nom du nouveau président français est synonyme de restriction des visas, de tests ADN, de soutien à Israël - mais on ne s'attendait pas à une déclaration aussi virulente de la part d'un haut responsable.Selon Mohammed Abbès, "il n'y aura pas de normalisation des relations avec la France sous l'ère Sarkozy", lequel doit son élection "au lobby juif" qui, dit-il, a "le monopole de l'industrie en France."

Si ces considérations ne reflètent pas l'état d'esprit de la majorité des responsables algériens, elles illustrent la difficulté persistante des relations entre les deux pays. A moins d'une semaine de la venue de Nicolas Sarkozy à Alger et Constantine, beaucoup de points restent en suspens. Du côté algérien, on précise cependant "vouloir tout faire pour accueillir dignement le président de la République française".

Le volet économique est en cours de règlement, même si tout n'est pas encore finalisé. Les deux pays devraient signer des contrats pour quelque 5 milliards d'euros, dont la moitié environ se traduira en investissements français (Total et Gaz de France).

Le volet politique, en revanche, reste épineux. La visite, fin octobre, du président français au Maroc, a surpris et déçu à Alger. Qu'il s'agisse du projet d'Union méditerranéenne ou de coopération en matière de nucléaire civil, c'est au royaume chérifien que le président Sarkozy a réservé ses premières déclarations "fondatrices". La France semble toujours considérer le Maroc comme un partenaire privilégié, et l'Algérie n'a pas senti le "rééquilibrage" espéré avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Pour preuve : la question du Sahara occidental. Les responsables algériens savaient que les positions de M. Sarkozy ne différeraient pas fondamentalement de celles de Jacques Chirac, mais ils ne s'attendaient pas à ce que le président français déclare aussi vigoureusement, à Rabat, devant les députés, son soutien au plan d'autonomie marocain. Un plan que, pour leur part, ils rejettent, puisqu'il exclut toute possibilité d'indépendance pour le peuple sahraoui.

L'autre pierre d'achoppement concerne la circulation entre les deux pays. La politique restrictive de visas menée par Nicolas Sarkozy, en tant que ministre de l'intérieur puis chef de l'Etat, inquiète et indispose. "Pour nous, la dimension humaine est l'élément fondamental des relations franco-algériennes. C'est même le point d'équilibre de nos rapports. Nous n'aboutirons pas, sans cela, à un partenariat d'exception", souligne un haut responsable algérien, avant de déplorer que les dirigeants français "soient prisonniers de leur politique d'immigration". Une politique dont Alger redoute que la communauté algérienne de France fasse les frais.

La question de la mémoire, enfin, continue d'empoisonner les relations entre les deux pays, même si Alger semble, à présent, adopter un certain détachement sur ce sujet. "Nous ne sommes pas demandeurs. C'est au président Sarkozy d'assumer son passé et de nous donner l'occasion de tourner la page. Nous en tirerons ensuite les conclusions", indique encore ce haut responsable. L'Algérie, dit-il, ne demande pas de "repentance" mais une "reconnaissance des faits" commis par la France pendant la guerre d'Algérie, à défaut d'"excuses".

En réalité, les autorités algériennes ne misent plus sur un geste spectaculaire de la France dans le contexte actuel. Elles n'excluent pas que le président Sarkozy évoque "les crimes de la colonisation", dans son discours de Constantine, le 5 décembre, de la même façon qu'il avait dénoncé, le 23 octobre à Tanger, "les crimes du protectorat". Le chef de l'Etat français ira-t-il au-delà ? A Alger, on ne se fait pas trop d'illusions, et surtout, on veut s'épargner l'humiliation d'une déception. D'où, sans doute, les propos d'Ahmed Ouyahia, le secrétaire général du Rassemblement national démocratique, membre de la majorité présidentielle, samedi, à la télévision nationale, estimant qu'il fallait cesser de demander à la France des excuses et que l'heure était aux relations "d'Etat à Etat".

Alger fait mine d'adopter le même langage pragmatique que l'Elysée, mais, de toute évidence, les blessures et les non-dits sont loin d'avoir disparu.

Link to comment
Share on other sites

En Algérie certains ont intérêt à ce que les choses n'évoluent pas, c'est clair!

Source Le Figaro :

Un responsable algérien accuse le président français d’être le relais du «lobby juif». Le chanteur Enrico Macias renonce à participer au déplacement du chef de l’État prévu la semaine prochaine.

Le ton monte à Alger à quelques jours de la visite d’État de Nicolas Sarkozy, prévue du 3 au 5 décembre. Dans un entretien accordé lundi à El Khabar, le principal quotidien du pays, le ministre des Anciens Combattants algériens, Mohammed Cherif Abbés, accuse à mots à peine couverts le président français d’être un agent à la solde d’Israël.

«Vous connaissez les origines du président français et ceux qui l’ont amené au pouvoir» , avance-t-il. Avant de s’interroger : «Saviez-vous que les autorités israéliennes avaient mis en circulation un timbre à l’effigie de Sarkozy, en pleine campagne électorale ?» Il ajoute : «Pourquoi Bernard Kouchner, une personnalité de gauche, a décidé de sauter le pas (en entrant au gouvernement) ? Cela ne s’est pas fait pour des croyances personnelles. C’était le résultat d’un mouvement qui reflète l’avis des véritables architectes de l’arrivée de Sarkozy au pouvoir, le lobby juif qui a le monopole de l’industrie en France.»

Le dérapage contrôlé de ce membre du gouvernement n’a guère ému les milieux politiques algériens. Du moins dans des déclarations publiques. Seul le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), un petit parti d’opposition, s’indigne. «Ces propos inamicaux n’ont pas été suivis d’un rappel à l’ordre alors que la visite du président est souhaitée par les autorités», s’étonne le député Rafic Hassani, qui déplore la «déliquescence des institutions algériennes». Le thème du «noyautage du lobby juif» est pourtant récurrent. L’an dernier, lors d’une visite à Alger un responsable socialiste français avait eu droit en privé à des remarques sur la «présence des juifs» dans les instances dirigeantes de son mouvement.

Issu des rangs du Rassemblement national des démocrates (RND), un parti de l’alliance soutenant Abdelaziz Bouteflika, Cherif Abbès considère dans le même entretien que «la venue d’Enrico Macias est une provocation». La diatribe fait écho aux déclarations du premier ministre, Abdelaziz Belkhadem, lui aussi hostile à la présence parmi les invités d’honneur de la délégation française du chanteur pied-noir. La rumeur de la venue du musicien qui puise son inspiration dans le répertoire arabo-andalou a provoqué un violent tir de barrage dans les milieux islamo-conservateurs qui l’accusent d’être un agent sioniste. L’offensive a été couronnée de succès. Dépité, Enrico Macias a révélé avant-hier qu’il ne se «rendrait pas dans un pays» où il «ne serait le bienvenu». Le président Sarkozy «m’a conseillé de patienter», a-t-il précisé en réaffirmant qu’il «se rendrait un jour en Algérie quel qu’en soit le prix».

Chef du gouvernement et patron du Front de libération nationale (FLN), Abdelaziz Belkhadem a toujours affiché son hostilité au chanteur, dont il avait déjà combattu le projet de visite en 2000 au début du règne du président Bouteflika. Arrivé au pouvoir avec l’idée de réconcilier l’Algérie avec son passé, le président algérien n’est jamais parvenu à permettre au fils du cheikh Raymond, le chantre du malouf, de venir en pèlerinage à Constantine, la ville de son enfance.

Très écouté par les «taxieurs», les chauffeurs de taxi souvent d’origine kabyle, Enrico Macias demeure une icône à Alger. «Il reste l’un des chanteurs “étrangers” qui ont le plus le succès dans la vente d’albums», constate le quotidien Liberté. «Ces admirateurs sont essentiellement les jeunes de la génération des années 1980. Ces textes servent à mieux comprendre les événements d’après-guerre», commente le journal.

Link to comment
Share on other sites

Il y a de la mauvaise volonté des 2 côtés mais le ministre algérien a fait très fort, ça fleure bon le racisme  >:( et donne carrément une très mauvaise image de son pays (il est ministre quand même). Si l'Algérie veut montrer quelle est un pays qu'on doit fréquenter il doit être sanctionné pour ses propos car en plus de jeter la honte de l'antisémitisme sur son pays, il insulte la France et les français qui ont élu Sarkosy en sous-entendant qu'ils se font manipuler.

PS : je suis vraiment choqué et outré, la preuve : je me sens obligé de défendre Sarkosy alors que je n'ai même pas voté pour lui et que je ne partage pas la plupart de ses idées. Il devrait annuler sa visite.  =(

Link to comment
Share on other sites

Comme dit dans l'article du monde, toute la calsse politique ne pense pas autant que ce ministre des anciens combattants...

Mais je suis d'accord avec toi Y.solo, si ces dires ne sont pas condamnés,Sarkozy devrait annuler cette visite...Cela aggrave encore plus la mauvaise image du peuple algerien.

Et apparament les relations sont bien parties pour ne pas bouger :(

Moi qui attendait quelque chose du coté economique, industrielle voir militaire c'est loupé... :'(

Link to comment
Share on other sites

Oui cette affaire est désolante! Pourtant les deux peuples mériteraient mieux que ce disque de la haine rayé que l'on nous sert de façon récurrente...

PS: le ministre en question ne doit pas savoir que ce sont les électeurs français qui ont élu le Président actuel, dans un scrutin honnête. Les scrutins honnêtes ça existe, mais oui...;)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...