Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Tchad] Les rebelles en "état de belligérance" avec l'armée française


Recommended Posts

  • Replies 529
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je ne pensait pas que ça avait chauffé comme ça pour les français! Je ne savait pas que les rebelles avait des T-55!

Je me demande...le ERC-90 peut il résister a de la 14.5?

Normalement non ... apres ca depend de la munition de la distance etc.  mais de plein fouet a priori ca fait un trou.

D'ailleurs tu remarquera que les ERC 90 sont mis le cul vers l'ennemi comme ca en plus du blindage y a le moteur qui protege. Pour la tourelle les addon en beton armé ca aide pas mal aussi :)

Apres une fois embossé vu la petit taille de la tourelle pas facile de mettre un coup direct au but avec la 14.5 sauf a s'approcher dangereusement ... le canon du sagaie est precis en HE a 1000m voir un peu plus ...

Pour les RPG c'est le meme probleme s'il touche de plein fouet le truc est carbonisé ... mais s'il frappe avec un angle important la fusée ricoche et la coiffe se brise sans exploser. On voit bien celui qui a taper sous la caisse a l'avant est presque brisé en deux. Résultat y a que la face de la tourelle qui soit vraiment exposé le reste faisant des angles vraiment aigu avec les projectile venant de l'avant.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Nouvelle offensive des rebelles au Tchad

Le régime d'Idriss Déby, qui avait survécu de justesse à un raid des rebelles jusque dans le centre de Ndjaména, a immédiatement accusé Khartoum d'être derrière cette attaque.

C’est reparti pour un tour dans l’est du Tchad. Hier, selon les autorités locales, «plusieurs centaines de véhicules» rebelles auraient fait mouvement à partir du Soudan voisin, à proximité de la région de Goz Beïda.

Le régime d’Idriss Déby, qui a survécu de justesse, en février 2008, à un raid des rebelles jusque dans le centre de Ndjaména, a immédiatement accusé Khartoum d’être derrière cette nouvelle offensive.

Paris, qui dispose de 1500 hommes sur place dans le cadre de l’opération Epervier, a fait part de sa «grande préoccupation».

La veille, le Soudan et le Tchad, qui s’accusent depuis des années de soutenir des mouvement rebelles croisés, avait - ironiquement - signé un énième accord de réconciliation à Doha, au Qatar. Mais Idriss Déby n’est pas dupe. Depuis des mois, il a massé de nombreuses forces dans l’est de son pays, et acquis de nouveaux matériels militaires, notamment des hélicoptères de fabrication soviétique, en prévision d’une nouvelle attaque. De leur côté, les mouvements rebelles, dirigé par un ancien proche de Déby, Timan Erdimi, disposeraient désormais, selon la Lettre du Continent, de missiles sol-air.

Pendant plus d’un an, le front de l’Est tchadien était resté calme. Une accalmie qui a coïncidé avec le déploiement d’une force militaire européenne, l’Eufor, durant douze mois. A la mi-mars, celle-ci a été remplacée par une force de l’Onu, la Minurcat (Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad), au sein de laquelle figurent 800 soldats français.

Eric Chevallier, le porte-parole du Quai d’Orsay, a assuré que Paris, allié traditionnel du président Déby, se conformerait aux instructions du général sénégalais qui commande les Casques bleus, expliquant que l’opération Epervier se limitait à un soutien «logistique et sanitaire». En février 2008, sans intervenir directement dans les combats, Paris avait sauvé la mise au président Déby en contrôlant l’aéroport de Ndjaména qui a permis l’acheminement de munitions et le décollage des hélicoptères qui ont pilonné les rebelles.

Environ 450 000 déplacés tchadiens et réfugiés soudanais venus du Darfour vivent dans des camps dans l’est du Tchad, en particulier dans la région de Goz Beïda. L’Onu a déclaré avoir renforcé ses patrouilles dans le secteur.

http://www.liberation.fr/monde/0101565638-nouvelle-offensive-des-rebelles-au-tchad

Link to comment
Share on other sites

Les rebelles à l'intérieur du Tchad avec des "centaines des véhicules", dit N'Djamena

2009-05-05 13:22:37 - AFP

Image IPB

Les rebelles tchadiens sont entrés lundi dans l'est du Tchad en provenance du Soudan avec "plusieurs centaines de véhicules", mais aucun accrochage n'a eu lieu jusqu'ici avec l'armée de N'Djamena, a déclaré mardi à l'AFP le porte-parole du gouvernement tchadien.

"Les rebelles se trouvent depuis lundi à l'intérieur du pays, à environ 100 km à l'est de Goz Beïda. Ils sont à bord de plusieurs centaines de véhicules", a déclaré le porte-parole Mahamat Hissène, également ministre de la Communication.

Goz Beïda, localité de l'est du Tchad où sont implantés des camps de réfugiés soudanais du Darfour, se trouve à une centaine de km à l'ouest de la frontière soudanaise.

"Nous avons suivi leurs mouvements depuis le Soudan. Mais pour le moment, il n'y a pas eu de contact avec les forces gouvernementales", a-t-il ajouté, sans plus de détails.

Mardi matin, le porte-parole du gouvernement avait accusé le Soudan d'avoir lancé "plusieurs colonnes armées" contre le Tchad, ce que Khartoum a aussitôt démenti.

http://www.jeuneafrique.com/depeche_afp_20090505T132237Z20090505T130216Z_Les-rebelles-a-l-interieur-du-Tchad-avec-des--centaines-des-vehicules--dit-N-Djamena.html

Link to comment
Share on other sites

"En février 2008, sans intervenir directement dans les combats, Paris avait sauvé la mise au président Déby en contrôlant l’aéroport de Ndjaména "

Vaut mieux lire ça que d'être aveugle...

Comme quoi la com officielle...

Link to comment
Share on other sites

"En février 2008, sans intervenir directement dans les combats, Paris avait sauvé la mise au président Déby en contrôlant l’aéroport de Ndjaména "

Vaut mieux lire ça que d'être aveugle...

Comme quoi la com officielle...

Bien entendu, mais du simple point de vue militaire, d'après les nombreux témoignages qu'on retrouve sur le net et dans le hors série de Raid sur la Légion, nos soldats se sont contentés de répondre au cas par cas face à des tirs dans leurs direction (par exemple un tir de RPG dirigé contre un ERC 90, ou cette roquette  tirée contre un Transall, dont le tireur a ensuite été réduit au silence…). Même si la réalité n'est jamais aussi simple, dans cette aventure, nos soldats semblent s'être cantonnés à de la simple défense. D'où le terme "sans intervenir directement".

Pour ce qui est du politique, nous savons tous que c'était beaucoup plus ambigu, avec livraison de munitions pour T55 et autres à travers la Libye…

Link to comment
Share on other sites

Tchad : les forces rebelles progressent, les humanitaires se repositionnent

  • Les rebelles tchadiens "progressent" dans l'est du Tchad, où ils sont entrés le 4 mai en provenance du Soudan voisin, sans enregistrer de mort dans leurs rangs, affirme un responsable de la rébellion. Leur "objectif final" est N'Djamena.

    Dans un communiqué, l'UFR (alliance des rebelles tchadiens) a fait état d'un bref accrochage mardi avec l'armée entre la localité de Tissi et Haraz Mangueigne. Elle affirmait aussi avoir "mis en déroute" les militaires et récupéré une douzaine de leurs véhicules, pendant que des rebelles poursuivaient des soldats vers Am-Timan, au nord de Haraz Mangueigne. Le gouvernement tchadien avait assuré les avoir bombardés, soutenant qu'il n'y avait eu aucun combat au sol. Aucun bilan humain n'a été fourni par aucune des parties.

    Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a pour sa part annoncé jeudi avoir relocalisé son personnel et réduit ses activités sur un site de réfugiés et déplacés près de Goz Beïda, en raison de la situation "instable" dans l'est du Tchad. "Pour le HCR, il n'y a maintenant sur place que deux personnes" à Koukou Angarana, à environ 50 km à l'est de Goz Beïda, a déclaré Serge Malé, chef du HCR au Tchad, joint de Libreville. Selon lui, Koukou Angarana abrite un camp d'environ vingt mille réfugiés soudanais et polarise des sites de déplacés tchadiens estimés à quarante mille personnes.

    La relocalisation, qui se traduit "par une réduction des activités humanitaires", a été décidée mercredi soir "parce que le contexte général est trop volatil et trop instable", a expliqué M. Malé, en référence à la présence de colonnes de rebelles dans l'est du Tchad, où sont aussi déployées des forces gouvernementales, laissant présager des affrontements.

Link to comment
Share on other sites

Les Tchadien ne reporduisent-ils pas ce qui c'était passé les années précédentes à savoir laisser les rebelles avancer dans le territoire, les couper de leurs lignes de communications et les encercler ? Ce rajouterait des bombardements d'affaiblissement.

Link to comment
Share on other sites

faudra bien un moment leur faire trés mal  ,donc  voir à ne  pas seulement garder l'aéroport et les prendre à contre-pied dans le style:"nos forces s'étaient déployé pour un exercice majeur avec l'armée tchadienne lorsque soudainement ,surgissant de nulle part les forces rebelles nous ont clairement agressé ,résultant d'une riposte de notre part " pour faire passer la pillule dans les journaux ,et voilà plus s'est gros ,plus sa passe :lol: :lol: :lol:

Link to comment
Share on other sites

La date de ce raid est surprenante car la saison des pluies n'est plus tres loin...et la plus personne ne bouge.

Peut-etre s'agit-il pour ce nouveau mouvement de simplement aguerrir ces nouvelles troupes en maintenant un peu la pression sur Deby. Ce dernier a l'habitude du probleme ayant lui meme ete un "rebelle" et cela fait longtemps qu'il a concentre ses forces sur le Tchad "utile" (champs petroliers, capitale, Abeche...)

Link to comment
Share on other sites

Dernières infos :

les rezzous rebelles ont fortement progressé à l'interieur du dispositif gouvernemental, plusieurs troupes "fidèles" à Deby, se sont "débinées" sans combattre, un Mil 17 gouvernemental serait déjà au tapis, les rebelles ayant pris leurs SA7 avec eux. Cet après-midi, les combats faisaient rages à Am Dam, 150 km au Sud d'Abèché.

Clairon

Link to comment
Share on other sites

La date de ce raid est surprenante car la saison des pluies n'est plus tres loin...et la plus personne ne bouge.

Peut-etre s'agit-il pour ce nouveau mouvement de simplement aguerrir ces nouvelles troupes en maintenant un peu la pression sur Deby. Ce dernier a l'habitude du probleme ayant lui meme ete un "rebelle" et cela fait longtemps qu'il a concentre ses forces sur le Tchad "utile" (champs petroliers, capitale, Abeche...)

justement c'est l'effet de surprise qui était recherché !

Link to comment
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/05/08/intenses-batailles-dans-l-est-du-tchad_1190429_3212.html#xtor=RSS-3208

Intenses batailles dans l’est du Tchad

LE MONDE | 08.05.09 | 10h22  •  Mis à jour le 08.05.09 | 10h29

Loin des yeux, loin des villes, une bataille décisive est en cours au Tchad. Depuis quatre jours, des rebelles tchadiens de l'Union des forces de la résistance (UFR) déployaient leurs colonnes dans l'est du pays, après avoir quitté leurs bases arrière du Soudan voisin. Vendredi 8 mai, les forces gouvernementales, qui attendaient cette offensive depuis plusieurs mois, les affrontaient pour la deuxième journée consécutive.

La veille, la première confrontation a eu lieu non loin d'Am Dam, à une centaine de kilomètres au sud d'Abéché, la grande ville de l'Est tchadien. D'après une source rebelle jointe par téléphone satellite, lors d'une communication très brève pour "éviter les interceptions", elle a été "dure et violente". En trois vagues successives, 7000 à 8000 soldats loyalistes de l'armée nationale tchadienne (ANT) se sont lancés à l'attaque d'une colonne rebelle forte d'environ 4000 hommes. L'ANT avait reçu d'importants renforts matériels dans la perspective de cette opération.

Depuis la garnison de Mongo, verrou installé dans le centre du pays, l'ANT a fait route avec des orgues de Staline, des blindés et de l'artillerie de campagne. Avant l'attaque au sol, des hélicoptères d'attaque Mi-24 loyalistes, pilotés par des équipages étrangers, avaient bombardé les forces de l'UFR, très visibles dans cette région semi-aride malgré le mauvais temps.

Au bout de plusieurs heures, les combats ont cessé, mais leur violence est indéniable. "Les attaques ont été repoussées avec pas mal de casse. Mais ce n'est pas fini. Les combats ont repris depuis ce matin à 7heures", expliquait au téléphone, vendredi matin, Acheikh Ibn Oumar, représentant de l'UFR en Europe. Il ajoute que les attaques des soldats loyalistes, la veille, se sont brisées sur les positions rebelles et qu'ils se seraient en partie "repliés en désordre vers Abéché, Am Timan et Mongo", alors que "trois chars ont été pris, des centaines de véhicules Toyota détruits".

Les troupes gouvernementales ayant reçu des renforts, le second choc implique plus d'une dizaine de milliers d'hommes, fonçant à l'assaut à bord de pick-ups en cherchant la confrontation directe et ouvrant le feu au lance-roquettes sur des véhicules bourrés de munitions et d'essence. "Par rapport à nos traditions, ce n'est pas disproportionné", commente M.Ibn Oumar, ancien combattant des guerres tchadiennes.

L'issue de la bataille, encore incertaine, devrait déterminer si l'aventure rebelle est stoppée net ou se poursuit. "Ça passe ou ça casse", affirme une source proche de la rébellion. Selon un communiqué de l'ANT, l'UFR aurait perdu 125 hommes plus 152 prisonniers.

La France, soutien traditionnel du président tchadien Idriss Déby, a condamné l'attaque rebelle. Les Etats-Unis ont appelé le Soudan à "désarmer et démobiliser tous les rebelles tchadiens présents sur son territoire"

Jean-Philippe Rémy

Link to comment
Share on other sites

Et voila, comme prevu.....

=)

Les forces gouvernementales tchadiennes ont remporté une "victoire nette" sur les rebelles venus du Soudan lors des affrontements des derniers jours, affirme, dimanche 10 mai, une source militaire française à N'Djamena, estimant que les combats étaient "dans une phase finale".

"C'est une victoire nette de Déby. Les rebelles rebroussent chemin", affirme cette source militaire française jointe depuis Libreville. "Il y a une reconcentration de colonnes [de rebelles] dans le sud-est, le long de la frontière", qui semble indiquer que les rebelles quittent le pays, a expliqué cette source. "La situation devrait revenir au calme", a-t-elle ajouté.

La suite:

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/05/10/pour-l-armee-francaise-les-rebelles-rebroussent-chemin-au-tchad_1191233_3212.html#xtor=RSS-3208

Link to comment
Share on other sites

vue les dernière équipement acquit par l'armée tchadienne (mi-35 , su-25 , t-55 ,BMP-1 , bm-21...ect ) ça aurait étonnant qu'ils est perdue face a des colonnes de Toyota rouiller..  :rolleyes:

défilé militaire tchadien du 10/12/2008

site officiel de la présidence

http://www.presidencetchad.org/defile_10_12_08.htm

Link to comment
Share on other sites

Il y a erreur, les SA-6 sont ceux de l'armee tchadienne, pas ceux des rebelles...probablement recuperes sur les libyens en 1987 comme les T-55, BMP-1, tracteurs Faun etc, etc.....donc aucune chance qu'ils ne tirent sur les avions francais qui renseigne le gouvernement legal du Tchad sur les agissements des rebelles en provenance du Soudan.

Link to comment
Share on other sites

si ça se trouve c'est la France qui payé ces équipements a l'armée tchadienne ! on voit des ACMAT français dans le défilé .

même si le Tchad a capturé un certain nombre d'armement libyen dans les années 90 dans les SA-6 sans le soutien de la France il n'aurait jamais pue effectuer la maintenance que se soit techniquement ou économiquement .

sans parlais de l'apparition des mi-35 et des su-25 fin 2008 , le tchad n'a pas les moyen de se les payé et encore moins de financer leurs maintenance ..

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...