Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Tchad] Les rebelles en "état de belligérance" avec l'armée française


Recommended Posts

  • Replies 529
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Devant le peu de réaction de l'armée Française présente sur place, ne pensez pas vous que la France fait payer au régime d' Idriss Deby ,l'histoire de l'arche de Zoe ?

Peut-être pas que l'Arche de Zoe.....  Parfois les choses s'enchainent comme par "miracle"  =)

Link to comment
Share on other sites

Guest Tibere2

Tchad: N'Djamena tombée aux mains des rebelles, Deby à la présidence

Par Par Francesco FONTEMAGGI AFP - il y a 10 minutes

N'DJAMENA (AFP) - Les rebelles tchadiens se sont emparés samedi de la capitale N'Djamena après seulement trois heures d'affrontements avec les troupes gouvernementales, mais le président Idriss Deby Itno était toujours en fin de matinée dans le palais présidentiel, selon une source militaire  Evènement

"Toute la ville est entre les mains des rebelles. Il n'y a plus que des combats de nettoyage", a indiqué cette source, précisant que le président Deby était "toujours à la présidence".

Vous avez des infos qui sont ces rebelles ?

Qui les finance ?

Qui les arme ?

Link to comment
Share on other sites

ce sont des rebelles Tchadiens armés, je pense par le soudan.

Un airbus va rejoindre N'Djamena pour evacuer s'il le faut les ressortissants qui le veulent.

Maintenant que les rebelles posséde la ville, ils leurs restent plus que le palais présidencielle ou c'est retranché le président Idriss Deby...

On risque le coup d'état ? car l'armée national tchadienne a l'air complétement désanparé de la venu des rebelles...

est ce que vous croyez que l'armée française va s'impliquer dans les combats ? et si le président tchadiens demande l'aide a l'état français ?

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas sûre de mes sources, mais j'avais lu que ces rebelles(il y'a d'autre factions qui n'ont rien avoir aussi il parait) etaient entrés en rebellion suite a une histoire d'elections traffiquées par deby, d'apres le méme article l'un des chefs rebelle n'est autre que le neuveu(ou un membre de la famille) de deby, de plus en se moment(enfin il y'a encore 2 jours) ils disent vouloir eviter une "vrai" guerre et ont comme principale revendicationl'ouverture de negociations avec l'etat.

Link to comment
Share on other sites

Peut-être pas que l'Arche de Zoe.....  Parfois les choses s'enchainent comme par "miracle"  =)

Qu'il paie c'est tant mieux,son incitation a la haine est maintenant "vengée",malheureusement il n'est pas sur que ces rebelles là soient moins pourri que les autres..Enfin du sang aura encore coulé,en lieu et place de l'encre.

On peux leur souhaiter quoi à ces damnés de la terre?

(Et cette milice est soutenue par la Chine ou non?)

Link to comment
Share on other sites

Les rebelles sont surement soutenu par le Soudan.Deby était lié au Darfour et le les soudanais en ont eu sans doute assez.En plus destabiliser le Tchad au moment même ou l'eufor débarque, c'est une jolie coincidence, n'est ce pas.Cela arrange pas mal Khartoum qui n'aime pas du tout que l'ONU se melle de ses affaires.

Link to comment
Share on other sites

Mais ce qui m'étonne le plus, c'est que je trouve qu'une présence militaire française soit vraiment inutile, car il peuvent remplir leur objectif sans pour autant avoir besoin d'autant de troupe au Tchad, je vois pas trop à quoi rime toute cette histoire et la Licorne dedans...

rien à voir avec la force Licorne, là on parle de Epervier ...
Link to comment
Share on other sites

Oui mais des éléments de Licorne en cours de retrait de Cote d'ivoire pourraient partir au Tchad.

Ca ne marche pas comme ca. Les troupes qui sont retiré de cote d'ivoire ont fait leur période en OPEX. On ne peut pas leurs demander d'aller au tchad comme ca directement...
Link to comment
Share on other sites

Guest barbaros pacha

Libre a moi de penser comme je veut, libre a vous aussi de penser comme vous voulez, je suis derriere mes propos...

Guerre de religion?

dite sa a Bush qui avait declarer la "croisade" apres le 11septembre, les Tchadiens sont mes freres comme tous les peuples Musulmans...

bref fin du hs...

Voici un article interessant:

Paris piégé dans le «bourbier tchadien»

Image IPB

La France est piégée politiquement et militairement dans le «bourbier tchadien», qu'elle décide de soutenir jusqu'au bout le régime d'Idriss Deby Itno ou au contraire de le laisser se déliter, estiment des experts.

Avec plus d'un millier de soldats sur le territoire et quelque 1.500 ressortissants français vivant à N'Djamena, Paris peut difficilement ne pas s'impliquer dans la crise tchadienne, souligne le journaliste Antoine Glaser. L'armée française est présente depuis 20 ans au Tchad, aux termes d'accords militaires qui prévoient un soutien logistique et en matière de renseignement à l'armée tchadienne.

L'Ache de Zoé a scellé les liens

Sur le plan politique, si les relations entre Nicolas Sarkozy et son homologue tchadien ne sont pas aussi bonnes qu'elles l'étaient du temps de Jacques Chirac, la récente affaire de l'Arche de Zoé a «scellé» des liens, poursuit Antoine Glaser. Selon lui, «on peut imaginer que le président français est lié à Deby après la diplomatie secrète qui a permis le transfèrement extrêmement rapide en France des humanitaires» condamnés au Tchad à huit ans de travaux forcés pour tentative d'enlèvement d'enfants.

«La France est totalement piégée sur les plans politique et militaire au Tchad» et se trouve «dans une position qui la contraint» à intervenir, résume-t-il.

Roland Marchal, chercheur au CNRS, estime lui aussi que la France continuera à «soutenir jusqu'au bout» le régime en place, car elle n'a pas de solution alternative.

«Le problème du Tchad n'est pas Deby, c'est tout un système», assure-t-il. Or, selon lui, «la France n'a jamais rien proposé» face à un régime qui «incarne le contraire de tout ce que l'Union européenne s'est engagée à mettre en oeuvre» lors du sommet Europe-Afrique de Lisbonne en décembre. Problème supplémentaire pour l'ancienne puissance coloniale, elle doit aussi tenir compte de ses alliés européens.

Contre vents et marées

Philippe Hugon, chercheur à l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques), souligne que la politique française au Tchad est désormais liée au déploiement de la force européenne Eufor, un projet que Paris a porté contre vents et marées et dont la France constitue l'ossature. «Les Européens étaient déjà très réticents à participer à Eufor. Si la France soutient Deby de façon trop appuyée, elle n'aura plus aucune légitimité aux yeux de ses partenaires», pour qui la «neutralité» de la force est une condition sine qua non, déclare M. Hugon.

Chargée de se déployer dans l'est du Tchad et le nord de la Centrafrique pour sécuriser les camps de réfugiés du Darfour et les populations locales déplacées, l'Eufor est censée arriver sur place dans les jours qui viennent. Mais l'envoi de troupes autrichiennes et irlandaises a été repoussé vendredi en raison de la situation.

Les rebelles tchadiens ont à plusieurs reprises mis en doute les objectifs réels d'Eufor, en raison de la forte implication militaire de la France (2.100 soldats sur 3.700 hommes), qu'ils accusent de vouloir sauver Deby envers et contre tout.

«Il est temps que la France comprenne enfin que ce régime est fini», a déclaré vendredi Mansour Abbas, un représentant à Paris de l'UFDD (Union des Forces pour la démocratie et le développement).

La porte-parole du quai d'Orsay, Pascale Andreani, a assuré pour sa part que Paris ne se situait pas en l'état actuel des choses dans «l'hypothèse» d'un changement de régime à N'Djamena.

20Minutes

Link to comment
Share on other sites

Peut-être bien que la coopération en matière de renseignements a pris fin sans annonce officielle ? Visiblement les rebelles ont pris des engagements à n'entreprendre aucune action malveillante à l'encontre des populations civiles et étrangères résidant à N'djamena, vu la réaction certes prudente mais en somme "normale" de l'Elysée. L'envoi d'un seul airbus pour rappatrier les candidats au départ, montre que les ressortissants étrangers ne sont pas vivement encouragés à quitter le pays.

L'essentiel est que les bélligerants ne fassent pas couler le sang gratuitement, et transformer ce conflit en second Rwanda, ce dont nous sommes loins pour l'instant.

Link to comment
Share on other sites

"But before , blood will flow in abundance "

Ca y'est, la fin du régime de Debby s'approche surtout que l'armée Francaise reste neutre pour le moment.

Tout est naturel , l'histoire ne fait que se répéter avec des acteurs différents.

Link to comment
Share on other sites

faut attendre avant d'en tirer des conclusions. Il semble que Paris continue a soutenir Deby et que ceux qui se sont infiltrés dans la capitale ne sont qu'un petit détachement bruyant mais pas capable de prendre la présidence (1000 hommes environ)

Il y a eu des combats entre les rebels et l'armée qui protégeait un hotel.

source: http://www.nytimes.com/2008/02/03/world/africa/03chad.html?_r=1&hp&oref=slogin et les infos sur la 2

Link to comment
Share on other sites

De toutes façons, pour l'Eufor, c'est mort. La Soudan n'en voulait pas et ce sont eux qui soutiennent les Rebelles.

A la France de jouer maintenant...

si notre cher président veut bien lâcher son top-model faisandé et notre cher premier ministre laisser pour un temps les compétitions de desente à ski ou les rond sur le circuit du Mans avec une Ferrari 250SWB, on pourra peut-être éviter de passer pour des connards devant le monde entier...

Parceque mille gugusses qui foutent le bordel dans la capitale d'un pays avec lequel on a des accords de Défense : ça..., ça nous fait passer pour des connards devant le monde entier.

Maintenant il y a peut-être des accords secrets avec les Rebelles (il y en a c'est sûr) et Deby a fait carrément n'importe quoi au moment de la crise des débiles de "L'Arche de Zoé" mais néanmoins c'est une humiliation publique si la France n'engage pas ses forces pour combattre les Rebelles.

Deby est aussi lui-même un Rebelle qui a pris le pouvoir à la suite d'une insurrection en 1990.

D'après CNN, l'évacuation des ressortissants étrangers est impossible actuellement à cause des combats autour de l'aéroport de N'Djamena. (ca fait de beaux otages potentiels).

Link to comment
Share on other sites

Pas de risque d'otages, ils ne sont pas fous.... Et je ne vois pas en quoi on passe pour de guingnols. C'est une affaire entre Tchadiens et on a déjà laissé faire une fois avec l'actuel président, je ne vois pas ce qu'il y a de nouveau....

Finalemente, ça nous arrange peut-être. On s'était rétrouvé presque seuls avec cette affaire du Darfour, avec tout le poids sur les bras...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...