Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Russie et dépendances.


Recommended Posts

il y a une heure, penaratahiti a dit :

Un petit docu sympa hier sur ARTE : "Quand la Sibérie sera chinoise", ou "comment l’expansionnisme chinois profite du déclin russe pour grignoter la Sibérie extrême-orientale, entre alliance provisoire et potentiel affrontement" :

http://www.tv-replay.fr/29-03-16/quand-la-siberie-sera-chinoise-arte-11494103.html

Tom Clancy avait déjà développé ça dans L'Ours et le Dragon: https://fr.wikipedia.org/wiki/L'Ours_et_le_Dragon

Bon, le truc surprenant, dans le roman, c'est que pour tabasser les Chinois, les Russes finissent par adhérer à l'OTAN, ce qui en l'état me paraît... peu probable. :wink:

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Bat a dit :

Tom Clancy avait déjà développé ça dans L'Ours et le Dragon: https://fr.wikipedia.org/wiki/L'Ours_et_le_Dragon

Bon, le truc surprenant, dans le roman, c'est que pour tabasser les Chinois, les Russes finissent par adhérer à l'OTAN, ce qui en l'état me paraît... peu probable. :wink:

pas encore lu celui-là, faudra que je le chope dans la bibliothèque de feu mon paternel.

Effectivement, la Russie a à mon avis autant de probabilité d'adhérer à l'OTAN que NDA d'être président en 2017.. :biggrin:

et dans le docu d'ARTE, la réalité est bien plus "terre à terre" qu'un gisement surprise de pétrole avec un filon d'or en bonus : il s'agit surtout de trouver des terres arables qui manquent à la Chine

Edited by penaratahiti
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, penaratahiti a dit :

Un petit docu sympa hier sur ARTE : "Quand la Sibérie sera chinoise", ou "comment l’expansionnisme chinois profite du déclin russe pour grignoter la Sibérie extrême-orientale, entre alliance provisoire et potentiel affrontement" :

http://www.tv-replay.fr/29-03-16/quand-la-siberie-sera-chinoise-arte-11494103.html

 

Dans la deuxième minute du documentaire on nous parle de la "pression démographique chinoise" alors que le vieillissement accéléré de la Chine est prévu par tous les démographes. Cela ne donne pas envie d'écouter la suite.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Wallaby a dit :

Dans la deuxième minute du documentaire on nous parle de la "pression démographique chinoise" alors que le vieillissement accéléré de la Chine est prévu par tous les démographes. Cela ne donne pas envie d'écouter la suite.

le terme de pression démographique est à comprendre dans le sens où la proportion d'actifs en Chine est énorme (environ 1 milliard/70%), et qu'il faut trouver un emploi pour toute une population rurale essentiellement concentrée en Chine orientale (bassins/deltas des grands fleuves), avec des densités de population en milieu rural quasi-urbaines.

Après ce ne sera peut-être qu'un pic, effectivement, vu le problème de renouvellement de la population, et les éventuels problèmes graves de santé publiques qui apparaitront dans les années à venir (je pense au charbon/particules fines).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Bat a dit :

Tom Clancy avait déjà développé ça dans L'Ours et le Dragon: https://fr.wikipedia.org/wiki/L'Ours_et_le_Dragon

Bon, le truc surprenant, dans le roman, c'est que pour tabasser les Chinois, les Russes finissent par adhérer à l'OTAN, ce qui en l'état me paraît... peu probable. :wink:

J'ai l'impression que Tom Clancy a raté le tournant de l'ère post-guerre froide en s'imaginant que ce serait le meilleur des mondes (du point de vue US)... Outre l'Ours et le Dragon, la collaboration CIA-SVR dans les romans précédents laisse rêveur.

A croire qu'il n'a pas entendu parler de la crise constitutionnelle de 1993 ou des réorganisations successives subies par les services secrets russes dans ces années.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Rob1 a dit :

J'ai l'impression que Tom Clancy a raté le tournant de l'ère post-guerre froide en s'imaginant que ce serait le meilleur des mondes (du point de vue US)... Outre l'Ours et le Dragon, la collaboration CIA-SVR dans les romans précédents laisse rêveur.

A croire qu'il n'a pas entendu parler de la crise constitutionnelle de 1993 ou des réorganisations successives subies par les services secrets russes dans ces années.

Je ne sais pas s'il a "raté" quelque chose, mais ses romans mi-90/mi-2000 se situent très clairement dans une ligne néoconservatrice complètement décomplexée et la vision du monde qui y est dépeinte est celle de ses théoriciens: fin de l'histoire par la conversion du Grand Méchant d'hier au capitalisme (ce qui se traduit par l'idée que la Russie intègre le bloc occidental en tant qu'allié affaibli, admiratif des USA et sympathique (*)), rôle quasi-messianique des USA qui en découle, célébration de la politique Reagan qui est vu comme à l'origine de ce succès idéologique et militaire, hyper-interventionnisme pour assurer une hégémonie idéologique la plus large possible, détestation des démocrate, des tièdes et des antiracistes qui ne partagent pas ces vues (au motif qu'ils seraient naïfs, coupés des vrais américains et corrompus) et gestion de l'état comme une entreprise privée. Il est amusant de constater qu'après s'être quelque peu égaré dans ces délires et avoir fait plusieurs roman sur la lutte implacable du Campus contre le terrorisme arab-musulman et l'espionnage chinois, Clancy semble comme revenu à la réalité avec, dans son dernier roman (Chef de guerre) la mise en scène d'une Russie dirigée par un ancien espion du KGB acoquiné avec des nationalistes et une partie de la mafia contre les oligarques et qui mène une politique de renaissance par la puissance militaire et menace ou envahit Crimée et Donbass en réponse à une politique par trop occidentale des dirigeants ukrainiens en profitant de la tergiversation et de la division de l'Occident (sauf de Jack Ryan, père et fils, bien sûr, des hommes qui en ont et vont se farcir les Popovs). Il est intéressante de noter que c'est paru en 2012-13.

(*) Du reste, c'est une vision qui s'est largement développée en Occident au milieu des années 1990 et dont —notamment— la fiction porte des nombreuses traces, de James Bond à Philip Kerr en passant par Buck Danny. Il y a sans doute une part d'ignorance dans cette vision, et Clancy participe de ce mouvement, mais notons qu'elle a aussi été en partie entretenue par certains intellectuels et responsables russes.

Edited by Bat
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Bat a dit :

Je ne sais pas s'il a "raté" quelque chose, mais ses romans mi-90/mi-2000 se situent très clairement dans une ligne néoconservatrice complètement décomplexée et la vision du monde qui y est dépeinte est celle de ses théoriciens

Ca, la ligne politique de Clancy est très visible à cette époque. Ce qui m'étonne, en fait, c'est que dans ses romans précédents le "grand contexte" ça semblait réaliste. Bon, ok, je ne connais rien au fonctionnement du politburo, mais ça faisait illusion. Les combats de Tempête Rouge semblaient biaisés en faveur de vous-savez-quel-camp mais la narration faisait passer la pilule. Dans ses romans des années 90, ça ne le fait plus.

Il y a 19 heures, Bat a dit :

Clancy semble comme revenu à la réalité avec, dans son dernier roman (Chef de guerre) la mise en scène d'une Russie dirigée par un ancien espion du KGB

Là c'est peut-être l'éditeur qui a repris la main en se disant que c'était dommage d'avoir un tel label sous-exploité.

Notez qu'il y a un deuxième nom sur la couverture en plus de Clancy. J'ai tendance à pensez que dans ce genre de cas, Clancy n'a peut-être pas fait grand-chose de plus pour ce roman qu'approuver l'utilisation de son nom. Car s'il y a une chose où Clancy a été encore meilleur que conteur, c'est bien gestionnaire de ses franchises.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, penaratahiti a dit :

d'ailleurs la franchise Jeu Video continue de fonctionner même après sa mort,

Et le pire est que dans le milieu du jeu vidéo ses écrits sont considérés comme une référence en matière de "géopolitique" et de relations est-ouest.

Je vous laisse imaginer les délires.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Poutine annonce la création d'une Garde nationale

Le président Vladimir Poutine a annoncé mardi la création d'une Garde nationale en Russie issue d'une réorganisation des forces du ministère de l'Intérieur, chargée de combattre le terrorisme et le crime organisé, et du maintien de l'ordre. Vladimir Poutine a par ailleurs annoncé mardi que le Service fédéral de migration (FMS) et l'Office fédéral russe de la lutte contre la drogue (FSKN) passeraient sous le contrôle

http://www.tdg.ch/monde/poutine-annonce-creation-garde-nationale/story/31754804

 

"Il n'y a pas de vraie raison de créer la (Garde nationale) en dehors des troupes du ministère de l'Intérieur et des autres forces à moins d'avoir une sérieuse inquiétude concernant des troubles publics», a estimé sur son blog Mark Galeotti, expert en sécurité régionale et professeur à l'Université de New York."

Cette réorganisation concerne les Troupes Intérieur du Ministère de l'Intérieur (MVD). Pourtant, il me semble que depuis l'arrivée au pouvoir de VP la sécurité intérieur à été le 1er sujet de préoccupation du Kremlin ,avant même de réformer l'armée, en multipliant les OMON et investissent massivement. DSI avait fait un article dessus dans un Hors-série il y as quelques années.

 

La fiche Wiki des Troupes concernées (déja mis à jour ?!)

https://en.wikipedia.org/wiki/National_Guard_of_Russia

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Kiriyama a dit :

On se moque de Boris Eltsine mais il a eu ses mérites, notamment une presse vraiment libre. Il n'a jamais empêché les journalistes de le critiquer. 

Oui et non,  c'est sous sa gouvernance que va naitre l'outil médiatique qu'utilise actuellement Poutine. 

Il y avait un bon docu sur Planète + ou Histoire sur l'utilisation des médias par Eltsine pour remporter les élection de 1996, ou il y a bien une privatisation des médias russe c'est aussi paradoxalement sous sa gouvernance que les médias tombent sous la coupe des oligarques qui finance sa campagnes. Le documentaire montrait comment celui-ci (grâce à cette alliance avec l'oligarchie) c'est assuré une large couverture médiatique ainsi que le matraquage de messages catastrophique pour dénigrer les autres candidats ... 

Là ou vraiment on retrouve la patte de Poutine, c'est que lui il est allé encore plus loin grâce notamment aux lois sur l'anti-terrorisme (tiens il y a comme un écho). Justifiant sa politique de main-mise sur les médias russe au nom de la guerre contre le terrorisme. (dis donc, là il y vraiment un écho ! )

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://next.ft.com/content/d6a2f8a4-f64c-11e5-96db-fc683b5e52db (30 mars 2016)

Jim Brunsden. Dutch referendum puts relations with Russia under spotlight

Jusqu'à la tragédie [du vol Malaysia Airlines en juillet 2014], le gouvernement néerlandais était considéré comme l'un des pays de l'UE les plus proches de Moscou, avec une part énorme du commerce russe passant par le port de Rotterdam et une pléthore d'entreprises néerlandaises investissant activement en Russie.

http://atlas.media.mit.edu/en/visualize/tree_map/hs92/export/nld/rus/show/2013/

Les Pays-Bas vendent à la Russie des machines-outils, des fleurs, des tracteurs, du fromage, des médicaments...

http://atlas.media.mit.edu/en/visualize/tree_map/hs92/import/nld/rus/show/2013/

La Russie vend aux Pays-Bas du pétrole, du pétrole, et encore du pétrole. Non, un peu d'aluminium et de cuivre aussi.

Re2b5LA.jpgANP-26257440-1.jpg

Le roi avec le tsar aux Jeux Olympiques de Sochi (que François Hollande ou Barack Obama avaient boycotté). Source : http://www.nrc.nl/nieuws/2014/07/21/its-time-for-the-netherlands-to-man-up-to-russia (21 juillet 2014)

La réalité est que trop longtemps le gouvernement néerlandais a cajolé le dictateur de Moscou, fermant les yeux sur les offenses flagrantes de Poutine contre la décence humaine.

La dernière fois que le gouvernement russe a promis une enquête implacable, c'était en octobre, lorsqu'un diplomate néerlandais âgé, Onno Elderenbosch, avait été pris par surprise et malmené par une bande de voyous dans son appartement privé à Moscou, un incident qui faisait suite de façon suspecte à l'arrestation d'un diplomate russe en état d'ébriété à La Haye après que des voisins se soient plaints qu'il avait tiré ses enfants en pleurs par les cheveux de part et d'autre de son jardin, ce qui avait causé une rancunière campagne anti-néerlandaise parmi les nationalistes russes. On n'a pas réentendu parler de l'enquête. Jusqu'à présent personne n'a été arrêté.

En créant un tollé en réaction à l'arrestation du diplomate éthylique et en arrêtant des militants de Greenpeace néerlandais pour s'être approchés trop près d'une plateforme pétrolière russe, les Russes ont efficacement fait taire virtuellement toutes les protestations néerlandaises contre la détérioration des droits civiques dans la Russie de Poutine. (...) Bref, les Néerlandais se sont laissés réduire à la soumission par intimidation.

Presque 4000 entreprises néerlandaises font des affaires en Russie, plaçant les Pays-Bas à la huitième place des pays exportateurs.

Donc, lorsque « année de l'amitié » [l'année 2013 fut proclamée année de l'amitié néerlando-russe avec un programme d'échanges culturels] menaça de se terminer en scandale politique, les entreprises néerlandaises comme Unilever et Philips exigèrent publiquement de mettre un terme à ce genre d'activisme. Le Concertgebouw Orchestra, qui avait envisagé de protester contre l'état lamentable des droits de l'homme en Russie avant de s'y rendre en tournée, s'exécuta. Peu de temps après, Bernard Wientjes, directeur de la Confédération des Industries Néerlandaises et des Employeurs, qui représente "l'intérêt commun du monde des affaires néerlandaises", demanda au gouvernement d’ôter les prêchi-prêchas moraux du menu de la politique étrangère.

En avril de cette année [2014], lorsque la crise de Crimée était à son point culminant, l'un des plus hauts directeurs de Royal Dutch Shell, Ben van Beurden, a tenu à rendre visite à Poutine et à dire que quelle que soit la situation politique, Shell et la Russie avaient de grands projets d'avenir.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, penaratahiti a dit :

LE marathon annuel des Question/Réponses de Vladimir Poutine est lancé ! :

https://www.rt.com/news/339528-putin-2016-live-conference/

les premières questions concernent essentiellement le climat économique en Russie : hausse des prix, réserves de changes et d'or, investissements étrangers...

il est vrais que chez nous ce n'est pas ça du tout le marathon annuel des Question/Réponses..posé par des journalistes triés sur le volet....

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, die kraft a dit :

il est vrais que chez nous ce n'est pas ça du tout le marathon annuel des Question/Réponses..posé par des journalistes triés sur le volet....

Oui m'enfin faut pas non plus se bercer d'illusions quand au non-filtrage des questions en Russie, même si apparemment il y a des questions assez incisives :

13:52 p.m. "Answer a question from a rural area!" shouts an elderly man from the audience. The audience member calls on the authorities to stop writing strategies on developing the countryside and to just implement presidential decrees. "There is in nothing about shutting down schools and hospitals in these programs," the man says emotionally.

14:02 p.m. A video call comes through with a question about the upcoming State Duma elections. "What's the point in voting if the ruling party - United Russia - always wins?" the caller asks.

  • Mais quelque chose m'interpelle en particulier :

2014 :

"6-Year-Old Asks Putin: Would Obama Save You From Drowning?"

2016 :

"Answering a question from a 12-year-old girl, who asked the president to decide who he would likely save from drowning if the presidents of Turkey and Ukraine"

==> pas très crédible les perches concernant les dirigeants des pays en froid avec la Russie, censées venir de candides enfants (enfin ce n'est que mon avis)

  • par contre, intéressant à propos de la Syrie :

Political settlement, not military action, is the key to the peace process in Syria, Putin believes.

“It is necessary to hold talks, adopt a Constitution, hold early election on its basis – this is a way out of the crisis.”

  • A propos des Panama Papers :

"Le musicien Sergey Roldugin, nommé dans les Panama Papers en tant que personne exploitant des comptes offshore, a réellement dépensé tout l'argent pour l'achat d'instruments de musique uniques à l'étranger, qu'il a ensuite rapportés en Russie, et il doit encore de l'argent pour certains d'entre eux. Il prépare actuellement les documents pour les remettre à des institutions de l'Etat." a déclaré M. Poutine.

==> euh... lol :ph34r:, ils ont des bons joueurs de flûte en tout cas !

Edited by penaratahiti
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...