Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Russie et dépendances.


Recommended Posts

Le problème depuis quelques temps avec la Russie, c'est qu'elle se construit "son" internet avec ses acteurs qu'elle peut surveiller et contrôler à l'instar de la Chine. Ce qui pousse à des mesures qui visent à écarter les acteurs de la sphère américaine, de les contraindre à des mesures pour qu'ils jouent le jeu ou à les emmerder pour les pousser à abandonner le marché russe.

Les russes (du moins le Kremlin) font cela (après les médias télé) pour contrôler ce que dit et fait sa population, pour tuer dans l'oeuf toute opposition, pour pouvoir répéter son discours qui favorisera le pouvoir de Poutine. Cette pratique est aussi celle qui vit naitre en Russie des messageries cryptées comme Telegram (par le créateur de Vkontakte) afin de ne pas être fliqué. Lors de la réélection de Poutine, la "liberté" sur internet en Russie permettait à son opposition d'organiser une résistance, des manifestations et bien entendu cette opposition était relayé et soutenu par l'ensemble du monde anti-Poutine du monde.

C'est véritablement à cette réélection de Poutine qu'on a vu un virage se faire sur l'ensemble du monde "communiquant" (radio, télé, internet) en Russie. La chasse à ce qui permet à une opposition d'exister était ouverte (c'est dans ce même temps que Telegram est né et ou le Kremlin a essayé en vain de l'interdire récemment), mais aussi au moment ou la Russie a commencer à faire à l'internationale ce qu'elle accuse les autres de faire chez elle, manipuler des oppositions dans les pays occidentaux (pas ailleurs) tout en récitant une propagande la valorisant (plus classique). C'est ainsi qu'on voit naitre le conglomérat actuel de propagande Sputnik et RT qui résulte d'une prise en main d'anciens médias pour coordonner une réponse organisé de ce qui n'est plus de simples chaines d'infos tant elles sont orientées vers un objectif politique et idéologique, ceci couplé bien évidemment avec son lot de trolls (qui ne sont pas un fantasme) qui ont pour mission de répandre le discours et de créer un sentiment d'acceptation populaire et un effet de masse, car c'est bien connu, que le nombre de personnes en accord avec une idée induit à suivre cette idée et à rentrer dans le rang.

Le problème russe qui va devenir de plus en plus important, c'est cette pratique, ou elle "interdit", "censure" et "contraint" les plateformes qu'elle utilise à l'étranger pour sa propagande. On voit les russes se plaindre de la liberté d'expression chez nous, en exploitant notre système de liberté qu'elle se refuse d'accorder chez elle. Petit à petit à force d'être trop confiant sur leur internet qu'ils veulent "sous contrôle" chez eux, ils commencent par croire qu'ils peuvent faire cette pression à l'étranger et se placent toujours dans une position de force.

Sauf que pour la Russie actuelle qui est largement débarrassée des médias étrangers (je parle en langue russe, pas de capter france24 en français ou CNN en anglais sur satellite ou internet), qui a un internet plus ou moins contrôlé, l'influence étrangère est faible. Par contre elle a beaucoup à perdre sur son outil d'influence que sont RT et Sputnik, mais aussi ses relais sociaux et vidéos comme youtube.

Alors les russes menacent de bloquer youtube en Russie pour préserver son petit protégé RT en Allemagne (seulement) c'est dire la radicalité de la mesure, car supprimer youtube en Russie punira avant tout le peuple russe, car il n'y a pas un équivalent russe de youtube, ça reste une plateforme très utilisée et sa suppression risquerait bien d'alimenter encore un peu plus cette opposition qu'on ne veut pas voir exister et convaincre. C'est comme Tiktok, dès qu'il y a eût des vidéos contre Poutine, le pouvoir lui est tombé dessus.

De toute façon, ce pouvoir russe autocratique et tourné envers Poutine qui va avoir l'apparence d'une stabilité, qui donnera le sentiment que tout va bien, que tout avance et que le peuple russes est uni et fait bloc derrière lui, commence par dévier dans des restrictions de libertés dans une Russie ou le peuple aspire à une profonde liberté, la recherche. Cette liberté que veut le peuple est parfois accepté ou supporté dès lors que ça ne remet pas en question le pouvoir, libre de faire la fête, libre de vagabonder, une grande tolérance à certains fléaux comme l'est l'alcool et de plus en plus la drogue, on laisse faire sans trop emmerder les gens dans le quotidien, mais la ligne rouge c'est le politique, c'est la remise en cause du pouvoir, là-dessus rien ne passe et le combat est permanent. Ce qui complique les choses, ce sont les situations comme ici, ou le combat contre l'opposition politique nécessite de contraindre le peuple à des choses qu'ils utilisent quotidiennement pour leur plaisir, leur passion, leurs relations personnelles. Donc comme pour bien d'autres fois, le Kremlin va menacer youtube d'être interdit en Russie, mais le peuple fera revenir youtube pour éviter l'opposition au pouvoir, car l'ennemi numéro un du Kremlin c'est l'opposition russe bien avant les pays étrangers sur lesquels la propagande va s'acharner.

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Jésus a dit :

C'est véritablement à cette réélection de Poutine qu'on a vu un virage se faire sur l'ensemble du monde "communiquant" (radio, télé, internet) en Russie. La chasse à ce qui permet à une opposition d'exister était ouverte (c'est dans ce même temps que Telegram est né et ou le Kremlin a essayé en vain de l'interdire récemment), mais aussi au moment ou la Russie a commencer à faire à l'internationale ce qu'elle accuse les autres de faire chez elle, manipuler des oppositions dans les pays occidentaux (pas ailleurs) tout en récitant une propagande la valorisant (plus classique). C'est ainsi qu'on voit naitre le conglomérat actuel de propagande Sputnik et RT qui résulte d'une prise en main d'anciens médias pour coordonner une réponse organisé de ce qui n'est plus de simples chaines d'infos tant elles sont orientées vers un objectif politique et idéologique, ceci couplé bien évidemment avec son lot de trolls (qui ne sont pas un fantasme) qui ont pour mission de répandre le discours et de créer un sentiment d'acceptation populaire et un effet de masse, car c'est bien connu, que le nombre de personnes en accord avec une idée induit à suivre cette idée et à rentrer dans le rang.

Un des moments clés qui motive la réorganisation de Sputnik en 2014 en remplacement de RIA Novosti aura été la guerre d'Ossétie du Sud de 2008. Alors que la Russie s'estime victime de l'agression géorgienne (un article tardif du New York Times [1] et une enquête de l'Union Européenne [2] apporteront des preuves en ce sens), elle a totalement perdu la bataille médiatique à l'international, les médias occidentaux réussissant à "vendre" la version mensongère du gouvernement géorgien qui présente cette guerre comme une agression russe [3].

[1] https://www.nytimes.com/2008/11/07/world/europe/07georgia.html

Les comptes rendus disponibles d'observateurs militaires indépendants sur le début de la guerre entre la Géorgie et la Russie cet été remettent en question l'affirmation de longue date de la Géorgie selon laquelle elle agissait de manière défensive contre une agression séparatiste et russe.

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxième_guerre_d'Ossétie_du_Sud#Réactions_européennes

Une mission d'enquête internationale indépendante sur le conflit en Géorgie est mise en place par l'Union européenne, dirigée par la diplomate suisse Heidi Tagliavini, qui fut représentante du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie et l'Abkhazie de 2002 à 2006, secondée par Uwe Schramm (de), ancien ambassadeur allemand auprès de la Géorgie. L'ancien ministre des Affaires étrangères allemand Joschka Fischer est conseiller de cette commission. Cette mission devait initialement rendre son rapport en juillet 2009, mais la date est repoussée à septembre 2009. Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, le rapport en cours d'écriture en mars 2009 montrerait que M. Saakachvili aurait planifié l'attaque avant le 7 août, infirmant sa ligne de défense avancée à partir du 9 août, selon laquelle la Géorgie n'aurait que réagi à une agression russe. Ceci est confirmé à la sortie du rapport qui accuse la Géorgie d'avoir déclenché un violent conflit pour s'emparer de l'Ossétie du Sud, sans pour autant exempter la Russie, accusée d'avoir soufflé sur les braises dans les semaines précédentes et d'être intervenue au-delà de l'Ossétie du Sud.

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxième_guerre_d'Ossétie_du_Sud#Réactions_européennes

Les présidents des conseils de coordination des amicales russes de la diaspora dans les pays membres de l'UE adressent une lettre ouverte aux responsables de l'Union européenne et du Parlement européen, dénonçant la couverture partiale des médias européens, accusés de présenter à tort la situation comme une agression de la Russie contre la Géorgie.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Poutine et Erdogan ont eu une rencontre "utile" et "productive"

Les présidents russe Vladimir Poutine et turc Recep Tayyip Erdogan se sont estimés mercredi satisfaits de leur rencontre en Russie, où ils ont évoqué de récentes tensions en Syrie entre les deux puissances.

"Merci pour votre visite. C'était très utile et instructif, nous restons en contact", a déclaré M. Poutine à l'issue de trois heures négociations à Sotchi, sur les bords de la mer Noire, selon des images diffusées par le Kremlin. Sur Twitter, le dirigeant turc a lui qualifié de "productive" cette entrevue, sans fournir plus de détails. Il s'agissait de la première rencontre en tête à tête entre MM. Poutine et Erdogan en 18 mois, pandémie oblige.

la suite de l'article https://www.lorientlejour.com/article/1276440/poutine-et-erdogan-ont-eu-une-rencontre-utile-et-productive.html

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

A confirmer (pour l'ampleur) mais abyssal.

En Russie, un lanceur d’alerte dénonce un système de viols organisés en prison

Vladimir Ossetchkine, réfugié en France, a obtenu d’un ancien détenu 40 gigaoctets de vidéos montrant des violences commises à la demande de l’administration pénitentiaire. « Le Monde » en a visionné plusieurs.

 

  • Confused 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.themoscowtimes.com/2021/10/05/despite-repression-and-covid-russia-can-look-to-the-future-a75215

Russie 2050 : Utopie, pronostics, une compilation d'essais fascinants, d'œuvres d'art et de courtes fictions explorant des visions de l'avenir de la Russie.

Le fait même que ce livre ait été possible - et que ses créateurs aient choisi l'idée de se tourner vers l'avenir après avoir initialement prévu un livre sur le passé de la Russie - suggère que, même dans le climat politique actuel, la société est tournée vers l'avenir, et non plus vers le passé. Ce n'est pas nécessairement un avenir rose, mais c'est un avenir qui fonctionne avec ce que la Russie a actuellement, une approche pratique pragmatique, axée sur les intérêts, qui fait également de la place à une prise en compte spirituelle des traumatismes historiques.

Cette idée n'est pas nouvelle. Il y a plusieurs années, en interrogeant des militants de l'opposition appartenant à des groupes libéraux et nationalistes, je suis tombé sur une attitude inattendue : "Nous ne réfléchissons pas à la manière de mettre fin au poutinisme", m'a dit un politicien. "Nous pensons à la manière dont nous travaillerons après son départ".

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.20minutes.fr/planete/3147415-20211013-russie-vladimir-poutine-vise-neutralite-carbone-2060

Selon ce plan dévoilé par le journal russe, Moscou viserait à réduire ses émissions de près de 80 % d’ici 2050, notamment en abandonnant progressivement le charbon comme source d’électricité au profit de davantage d’énergie nucléaire, entre autres.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.tagesschau.de/ausland/europa/russland-nato-105.html (18 octobre 2021)

À partir de novembre, la Russie suspendra sa mission auprès de l'OTAN à Bruxelles. Le Kremlin réagit à la décision de l'Alliance de retirer l'accréditation de diplomates russes soupçonnés d'espionnage.

En réponse à la révocation des accréditations des diplomates russes, la Russie suspend les travaux de sa mission permanente auprès de l'OTAN à Bruxelles à partir de début novembre. Le ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a expliqué qu'il s'agissait de la réaction du pays à l'expulsion de huit représentants russes auprès de l'alliance militaire. Les bureaux de liaison et d'information de l'OTAN à Moscou seront également fermés.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 17/10/2021 à 12:17, Rochambeau a dit :

Ainsi coiffent-ils au poteau les rêves de Tom Cruise, qui prévoyait d'être le premier acteur à jouer dans l'espace.

Rien que pour ça :chirolp_iei:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai lu... Un ambassadeur russe à Paris d'Alexandre Orlov

De son expérience du temps de l'URSS, aux échecs des rapprochements franco-russes sous François Hollande, en passant par son opposition à Eltsine et son admiration pour Vladimir Poutine, mais aussi pour De Gaulle et Nicolas Sarkozy, Alexandre Orlov, ancien ambassadeur russe en France de 2008 à 2017, témoigne dans cet ouvrage de son expérience en tant que diplomate russe spécialiste des relations franco-russes. Un ouvrage plein d'anecdotes qui vient nourrir le débat sur l'évolution des relations entre Paris et Moscou.

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Wallaby a dit :

https://information.tv5monde.com/info/covid-19-la-ville-de-moscou-se-prepare-fermer-les-services-non-essentiels-429402 (22 octobre 2021)

Jeudi, la Russie a battu à nouveau son record de contaminations et de morts ces dernières 24 heures, avec respectivement 1.036 nouveaux décès et plus de 36.000 nouveaux cas.

Quoi le pays sauveur de l'UE et du monde grâce à ses avions AN-124 surmédicalisés (pardon surmédiatisés) en étant le premier pays à avoir un vaccin super efficace et dont la gestion de l'épidémie permettait de sauver l'économie serait aujourd'hui le pays européen le plus touché?

Ce n'est pas sur sputnik qu'on fera le parallèle, le plus important n'étant pas la Russie, mais le danger de la 3e dose d'un vaccin "non russe" en Europe...

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, mudrets a dit :

Belle analyse qui donne à réfléchir ...

Oui, mais outrancière, car il s'est développé en France en tout cas une forte résistance au wokisme sectaire. Il me semble même observer que l'écriture (soit-disant) inclusive est en recul.
Du coup ce discours concours à une diabolisation indue de l'Occident en général.

J'imagine que la Russie soutient plus ou moins discrètement les woke, ou relaie leurs messages à tout le moins, comme les anti-vax et autres : pour semer la zizanie et accentuer "la discorde chez l'ennemi".

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 22/10/2021 à 12:16, Jésus a dit :

Ce n'est pas sur sputnik qu'on fera le parallèle, le plus important n'étant pas la Russie, mais le danger de la 3e dose d'un vaccin "non russe" en Europe...

Pourquoi ils continuent à taper sur les vaccins alors que dans les pays occidentaux la vaccination a pas mal pris, et alors que c'est naze chez eux ? :huh:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,642
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mobius1
    Newest Member
    Mobius1
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...