Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Russie et dépendances.


Recommended Posts

 

 

Un parlementaire pro-Kremlin en charge de l'Éducation, a appelé les Russes à "apprécier" leurs origines "aryennes", qui doivent, selon lui, figurer dans les manuels d'histoire, provoquant un scandale dans la presse russe

En clair, il est en train de dire que les russses sont des manouches?

Link to comment
Share on other sites

Le ministère russe de l'Éducation a mis en ligne un projet de loi sur la protection antiterroriste des écoles qui propose la surveillance sur Internet des élèves, suscitant des protestations dans la communauté enseignante.

 

Selon le texte, les responsables des lycées et universités russes doivent "analyser les sites personnels des élèves et du personnel" et constituer des dossiers sur ceux "qui ont tendance à enfreindre les règles". Le projet de loi indique qu'il leur revient aussi de "surveiller en permanence Internet" afin de collecter des données sur "les activités terroristes" dans leur région.

Toute information, même anonyme, sur le comportement inhabituel d'un élève devra être transmise au FSB (service fédéral de sécurité, ex-KGB) ou au ministère de l'Intérieur, précise le projet de loi. Au lendemain de sa mise en ligne sur le site du gouvernement, le projet a suscité vendredi des réactions de la communauté enseignante. "Il s'agit soit d'une absurdité bureaucratique, soit plus probablement d'une tentative de mettre sous surveillance les élèves et les enseignants qui n'approuvent pas le pouvoir actuel", s'est indigné Andreï Demidov, responsable d'un syndicat d'enseignants, cité par le quotidien en ligne gazeta.ru. "Pour l'instant, le projet est au stade du débat public", a souligné le ministère de l'Éducation, cité par le quotidien Kommersant.

 

https://fr.news.yahoo.com/russie-projet-loi-surveiller-ordinateurs-lyc%C3%A9ens-132900392.html

Link to comment
Share on other sites

Le ministère russe de l'Éducation a mis en ligne un projet de loi sur la protection antiterroriste des écoles qui propose la surveillance sur Internet des élèves, suscitant des protestations dans la communauté enseignante.

 

Et ce, le lendemain d'une question de Snowden à Poutine sur la surveillance en Russie... c'est moi, ou ca a étonnamment peu d'impact dans les médias ?

Link to comment
Share on other sites

 

Et ce, le lendemain d'une question de Snowden à Poutine sur la surveillance en Russie... c'est moi, ou ca a étonnamment peu d'impact dans les médias ?

 

J'espère qu'il est vachement heureux celui la dans son nouveau pays <_<

Link to comment
Share on other sites

Poutine interrogé par Snowden sur la surveillance en Russie: l'Américain justifie son intervention

 

 http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/18/poutine-snowden-surveillance-russie-tribune_n_5171788.html

 

Françoise Daucé, spécialiste des médias russes, décrypte le paysage médiatique en Russie et les différents jeux de pression qui s’exercent sur les lignes indépendantes.

 

http://www.russieinfo.com/quelle-liberte-pour-les-medias-en-russie-2014-04-17

Edited by alexandreVBCI
Link to comment
Share on other sites

Moscou promeut "l'homme russe" contre les valeurs occidentales.

 

Les autorités russes travaillent sur une nouvelle politique culturelle fondée sur les valeurs démarquant la Russie de l'Occident. 

 

Cette nouvelle politique, dont la rédaction revient au ministère de la Culture, se base sur la thèse que "la Russie n'est pas l'Europe" et s'appuie sur de nombreuses citations des discours de Vladimir Poutine. Selon une première version du texte du ministère, révélée dans la presse, la Russie est à la croisée des chemins et doit faire un choix entre l'extinction culturelle et la sauvegarde de ses "fondements moraux et spirituels". La solution, "une politique culturelle d'Etat".

 

Le document est entre les mains d'un groupe de travail du Kremlin présidé par l'un des plus proches appuis de Vladimir Poutine, son chef de cabinet Sergueï Ivanov, un ancien agent du KGB récemment mis sur liste noire par les Etats-Unis. 

Dans une interview au journal Kommersant, le ministre de la Culture, Vladimir Medinski a de son côté souligné que la Russie devait "protéger" sa culture des errements, selon, lui, de la culture contemporaine européenne. "La Russie sera peut-être l'un des derniers gardiens de la culture européenne, des valeurs chrétiennes et de la véritable civilisation européenne", a-t-il affirmé.

 

"L'idée principale, c'est que nous devons nous défendre de l'Occident, que l'Occident est le diable", résume l'analyste politique Alexeï Makarkine qui souligne que la tendance, déjà visible ces dernières années a été amplifiée par la cris en Ukraine. Il cite pour exemple la loi adoptée en 2012 pour obliger les ONG bénéficiant de financements étrangers à s'enregistrer comme "agent de l'étranger".

A l'époque stalinienne, le terme était appliqué aux opposants réels ou supposés du régime, qui étaient alors fusillés ou envoyés dans les camps. Il était aussi employé par les autorités soviétiques dans les années 1970 et 1980 à l'égard des dissidents, accusés d'être à la solde de l'Occident. "Nous vivions ainsi à l'époque soviétique. C'était apprécié par les conservateurs, ceux qui voulaient un monde confortable, hermétique sans choses irritantes comme l'art abstrait", poursuit l'analyste.

 

De leur côté, 25 professeurs de l'Académie des Sciences ont rejeté dans une lettre ouverte le concept d'une Russie étrangère à l'Europe. Accusant le texte et son "idéologie d'Etat" de violer la Constitution russe, ils regrettent que le gouvernement, plutôt que de financer la recherche et favoriser les débats, ne préfère imposer une vision étrangère à l'histoire.

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/ukraine-moscou-promeut-l-homme-russe-contre-les-valeurs-occidentales_580795.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D

Link to comment
Share on other sites

Et dans notre France "bien sous tous rapports" on cherche à imposer l'apprentissage de la théorie du genre aux enfants des écoles... On distribue des manuels avec des topos sur "papa qui porte une jupe"... Y a pas d'idéologie chez nous? Ah bon... ;)

Edited by Jojo67
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Et dans notre France "bien sous tous rapports" on cherche à imposer l'apprentissage de la théorie du genre aux enfants des écoles... On distribue des manuels avec des topos sur "papa qui porte une jupe"... Y a pas d'idéologie chez nous? Ah bon... ;)

non jojo nous on est les gentils...

vas falloir que tu commence a le comprendre...

 

Russe = mechant

Americains = Hommes de bien.

Français = singe capitulare mangeur de fromage.

 

rien que pour le frenshbashing de 2003 - 2006 on aurait du remettre les point sur les i et coupé quelques accords.

et sa venez du plus hauts sommet de l'etat profond americain...

 

on a toute a gagnez a parlez avec la russie et a faire du commerce avec eux, tout en leurs mettant une petite presion amicale concernant les droit fondamentaux de l'homme biensur...

mais les russes au moins nous parles comme a des hommes....

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Jojo ca tourne au ridicule la...

Ah bon? Pourquoi? Je n'ai pas dit que la Russie était un paragon de démocratie, certes, comment le pourrait-elle d'ailleurs vu son passé, mais chez nous aussi on cherche à bourrer l'esprit de nos enfants avec de la propagande idéologique. Et ça vient là aussi du pouvoir en place ou plus exactement de sa mouvance. Cela n'a pas la même ampleur que là-bas mais le fait est là. ;)

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

Et dans notre France "bien sous tous rapports" on cherche à imposer l'apprentissage de la théorie du genre aux enfants des écoles... On distribue des manuels avec des topos sur "papa qui porte une jupe"... Y a pas d'idéologie chez nous? Ah bon... ;)

La "théorie du genre" c'est un concept créer par l'extrême droite pour fédérer autour d'une problématique qui n'existe meme pas. Ne tombe pas dans ce panneau ridicule, je t'en pris.

Link to comment
Share on other sites

La "théorie du genre" c'est un concept créer par l'extrême droite pour fédérer autour d'une problématique qui n'existe meme pas. Ne tombe pas dans ce panneau ridicule, je t'en pris.

Il y a des cas concrets, des manuels en circulation avec des pages sur "papa porte une jupe" par exemple. Ils essaient de le faire et si on ne fait rien ils le feront.

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

Et dans notre France "bien sous tous rapports" on cherche à imposer l'apprentissage de la théorie du genre aux enfants des écoles... On distribue des manuels avec des topos sur "papa qui porte une jupe"... Y a pas d'idéologie chez nous? Ah bon... ;)

<Ca c'est du troll couplé à du HS......surtout quand on reprend des rumeurs répandues de l'extreme (droite ici en l'occurence)...bah ca fera 5 points, même tarif que pour tout le monde>

 

Il y a des cas concrets, des manuels en circulation sur "papa porte une jupe" par exemple. Ils essaient de le faire et si on ne fait rien ils le feront.

 

<non il n'ya rien si ce n'est des rumeurs ..... franchement là c'est très decevant de lire ca de ta pars, Jojo. On va clore ce HS ici et maintenant>

Link to comment
Share on other sites

Près de 100 chasseurs MiG-35 seront produits par les constructeurs aéronautiques russes conformément au contrat qui sera signé avec le ministère de la Défense après 2016, a annoncé mardi aux journalistes le service de presse du ministère dans un communiqué.

"Le contrat portant sur la livraison de MiG-35C, chasseurs légers de génération 4++, doit être conclu après 2016. Il est prévu de construire au total près de 100 avions de cette classe", lit-on dans le communiqué.

Selon le document, cela permettrait de créer dans les forces aériennes russes un "rapport optimal entre les parcs de chasseurs lourds et légers".

Le MiG-35 (code Otan: Fulcrum-F) est un chasseur multirôle de génération 4++, créé sur la base du chasseur MiG-29. Il est doté de missiles air-air et air-sol et d'un radar Jouk-A. Le chasseur peut attaquer plusieurs cibles à la fois et se protéger contre les systèmes électroniques adverses.

 

http://fr.ria.ru/defense/20140415/200978268.html

 

186538541.jpg

Link to comment
Share on other sites

L'étrange démission "poisson d'avril" du fondateur de VKontakte, le Facebook russe.

 

Le premier réseau social en Russie, VKontakte, a accepté lundi 21 avril la démission de son fondateur Pavel Dourov, qui l'avait pourtant qualifiée de "poisson d'avril".

 

http://www.francetvinfo.fr/internet/le-fondateur-du-facebook-russe-pousse-vers-la-sortie-apres-sa-demission-poisson-d-avril_582545.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D

Link to comment
Share on other sites

 

Un politicien russe demande à des assistants de violer une journaliste (vidéo)

http://www.lesoir.be/525583/article/actualite/monde/2014-04-21/un-politicien-russe-demande-des-assistants-violer-une-journaliste-video

L'incident a eu lieu au parlement russe. Des poursuites ont été lancées contre Vladimir Jirinovski.

Lors d’une conférence de presse au parlement russe, Vladimir Jirinovski, un politicien d’extrême droite s’en est violemment pris à une journaliste enceinte de 6 mois.

 

La jeune femme venait de lui poser une question sur les sanctions envers l’Ukraine. Le député nationaliste a alors demandé à deux de ses assistants de la violer violemment.

 

À une journaliste qui tentait de s’interposer, il lance : « Maudite lesbienne ».

Après l’altercation, la journaliste enceinte a été admise, sous le choc, à l’hôpital. Des poursuites ont été lancées contre Jirinovski.

Vladimir Jirinovski est un sacré provocateur béotien !

Link to comment
Share on other sites

Le fondateur du premier réseau social russe, Pavel Dourov, a annoncé mardi avoir quitté la Russie, évoquant des tensions avec les autorités, dans un contexte de plus en plus difficile pour les utilisateurs d’internet en Russie.

 

(...) La raison: le refus de M. Dourov de remettre au FSB (services secrets russes, ex-KGB) les données personnelles des organisateurs du groupe Euromaïdan, central dans la contestation pro-européenne en Ukraine.

 

Au même moment, la Douma (chambre basse du Parlement russe) a adopté une série de lois présentées en un arsenal visant à lutter contre le terrorisme, mais qui devrait surtout aboutir à un plus grand contrôle par les autorités de l’Internet, un des derniers espaces de liberté de ton dans un pays habitué aux médias d’Etat.

 

Les blogueurs en sont les premiers visés. La chambre basse du Parlement russe a adopté mardi de nouvelles lois qui confèrent à ces derniers les mêmes obligations qu’aux médias.

Tout blogueur dont le site reçoit plus de 3.000 visiteurs par jour devra ainsi se signaler auprès de l’autorité de contrôle des médias, Roskomnadzor, et conserver tous ses données pendant six mois.

Les blogueurs sont également tenus entre autres de vérifier la véracité de leurs informations et d’indiquer un âge limite approprié pour leurs visiteurs.

Ceux qui ne se conformeront pas aux nouvelles obligations, risquent une amende pouvant aller jusqu’à 500.000 roubles (10.000 euros).

Roskomnadzor avait déjà ordonné en mars le blocage de quatre sites internet critiques envers le Kremlin, pour «incitation à des activités illégales», parmi lesquels le blog de l’opposant numéro un à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny.

Ce dernier, assigné à résidence, a d’ailleurs été reconnu mardi coupable de «diffamation» à l’encontre d’un député, et condamné à une amende de 300.000 roubles (6.000 euros).

Une condamnation qui fait planer sur lui la menace de voir sa peine de cinq ans avec sursis, infligée dans une autre affaire d’escroquerie qu’il affirme montée de toutes pièces, se transformer en prison ferme. La question doit être réglée dans un jugement ultérieur.

Cet avocat aux accents nationalistes, qui s’est fait connaître en dénonçant sur internet des affaires de corruption, est sorti à cette occasion du silence imposé par son assignation à résidence pour clamer son innocence dans une autre affaire qui le menace lui et son frère.

«Je me fous de toutes ces interdictions et de ces obligations à me taire. (...) Je ne me tairai pas, et si je ne prouve rien au tribunal, je ferai tout pour vous prouver à vous (mon innocence, ndlr)», a-t-il écrit à ses partisans dans un message publié sur sa page Facebook.

La semaine dernière, un autre projet de loi sur la protection antiterroriste des écoles proposait la surveillance sur internet des élèves.

Selon le texte, les responsables des lycées et universités russes auront pour responsabilité d'«analyser les sites personnels des élèves et du personnel» et de constituer des dossiers sur ceux «qui ont tendance à enfreindre les règles».

 

L'article : http://www.liberation.fr/monde/2014/04/22/russie-le-fondateur-du-facebook-russe-quitte-le-pays-internet-sous-surveillance_1002423

 

L'opposant russe Alexeï Navalny a été déclaré aujourd'hui coupable de diffamation, ce qui fait craindre à son avocat un possible emprisonnement de cet adversaire du président Vladimir Poutine.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/22/97001-20140422FILWWW00234-l-opposant-russe-navalny-coupable-de-diffamation.php

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,799
    Total Members
    1,550
    Most Online
    VIVE LA PAIX
    Newest Member
    VIVE LA PAIX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...