AWACS

Armée Suisse

Recommended Posts

Est-ce que qqn pourrait me dire de quels materiels et véhicules terrestres l'armée suisse est equipée

Merci O0 O0

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'armée suisse est équipée entre autres de :

- Panzer 87 (léopard 2A4)

- CV9030

- M113 en plusieurs versions

- Piranha I,II et III (6x6, 8x8)

- Eagle I

- M109

- Duro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un peu plus d'autonomie et un peu moins de controle parlementaire l'armée suisse pourrait être excellante. Il n'y a qu'à voir les nouveaux équipements qu'elle possède : CV90, piranaha III : même l'infanterie française les envie !

Mais bon... chaque armée à ses problèmes : et la conception recentrée à la défense du territoire suisse, sans une OPEX n'est vraiement plus actuelle, et la guerre froide étant terminé, on peut se demander à quoi sert l'armée suisse. C'ets odnc presque normal qu'il y ait des coupes à défaut de trouver un intéret à cette armée.

L'achat d'avions de transport par exemple a été refusé. ça aurait pu être un premier pas vers une armée suisse qui sort de son pays. Pas forcément loin : la bosnie par exemple, sous direction de l'ONU

Share this post


Link to post
Share on other sites

-une sorte de 4X4 de marque Puch

-camion de marque Sauer je crois

-véhicule sanitaire Pinzgauer

-eagle 1 et 2

-leopard Buffel

-les m113 sont affectés actuellement au génie en tant que transport de troupe et une version de déminage, une version curieuse  appelée char lance-mine existe également http://fr.youtube.com/watch?v=Ewv-N6hZO1Y

-les piranhas ont une version infanterie: le 8X8 et une version chasseur de char avec missiles TOW : le 6X6

-des véhicules chenillés pour approvisionner l'artillerie appelés éléphant mais aucune idée du nom exacte  http://fr.youtube.com/watch?v=00zJy3XPcrk

-il existe un dérivé du char 68/88 qui pose des ponts

-les 8X8 existent aussi en version ailées : http://fr.youtube.com/watch?v=tSH6w0sSOiA   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà quelques infos supplémentaires sur les véhicules non blindés.

-des Puch G (les 4x4 cité par E11), on en a commandé 5300, livrés entre la fin des années 80 et le début des années 90. Ils servent à beaucoup de missions, dont des missions de transmissions.

-des Duro III (en version 4x4), on en a commandé 2000, livrés entre 93 et 99 je crois. Là aussi, ils remplissent des missions très variées.

-des utilitaires 4x4 (non blindés) Mercedes Sprinter, en plusieurs versions:313 (minibus), 413 (camionnette) et quelques modèles particuliers.

-des camions de transport bachés, de marque Saurer, Steyr et IVECO (modèle civil). Perso je préfère les Saurer, car plus "facile" d'accès avec tous l'équipement sur le dos. Les Steyr ont mauvais réputation auprès des chauffeurs. Sur les bases aéro, il y a aussi des IVECO semi-remorque pour le transport de carburant et des IVECO pour les pompiers.

Et bien sûr, des vans et des voitures civiles peints en bleu (clair (mais pale) ou foncé) ou en blanc, pour ne citer que les couleurs principales. Elles servent pour le transport de petits détachements, de gradés, de véhicule de liaison, etc.

Par exemple, des minibus fiat (bleu pale) et VW (bleu pale), des voitures compactes Seat (blanches) ou des break Opel (bleu foncé).

On a aussi environ ~350 transports de troupes blindés (plutot pour les Grenadiers d'ailleurs, les désignations suisses sont char de grenadiers à roues 92 et char de grenadiers 2000, respectivement), répartis équitablement entre Piranah et CV90 (+les anciens M113), le reste des Piranah (~300) servant en temps que chasseur de char (1/3 ou 1/2 vont être transformés en poste de commandemant protégés). Les Eagle servent à la reconaissance et pour l'artillerie.

Nous avons encore différents véhicules de génie (pont flottant à chenille, déminage) ou de logistique basés sur des chassis de blindés (y compris de Leopard 2) et des obusiers blindés M109.

Il y a des plans pour acheter plus de véhicules blindés (des Duro IIIP 6x6), car la majorité de l'armée suisse est transportée en Duro (~20 personnes sans équipement particulier, moins avec tous le basar) ou en camion (~40 personnes avec équipement complet), les deux étant seulement des véhicules bachés sans aucune protection.

PS: les grenadiers sont les troupes d'élite de l'armée suisse. D'ailleurs, leur dévise est la même que celle des Marines US.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sympa le véhicule

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de ces infos qui me conduisent à poser quelques questions à nos voisn que je j'admire beaucoup (pour leur politique militaire notamment).

quelle est cette devise des grenadiers ??

quel est le régime linguistique de l'armée : l'allemand (langue de 80% des suisses) a-t-il une position prédominante ?

existe-t-il des unités d'élite francophones ("romandes" doit on dire ?) ou italophones ?

pourquoi l'armée poursuit elle ses investissements alors que le risque de conflit majeur en europe occidentale est très faible ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) Semper Fidelis, comme les Marines US.

2) A mon avis ça dépend des unités. Dans les grandes unitées d'infantrie, je pense que des compagnies, voir des bataillons entiers sont francophones.

Dans les forces aériennes (petite caserne de seulement ~160 recrues), c'est mixte. Dans ma caserne (je suis actuellement en cours d'école de recrue), il y a deux compagnies mixtes, composée pour l'une de 2 sections romandes (sur 4) et l'autre d'une (sur 4). Les ordres sont souvent donnés dans les deux langues, sauf les plus basiques (Achtung/Garde à vous, entre autres), quand les sections allemandes et romandes sont présentes. La plupart des officiers et aspirants officiers (la millice instruit la millice, les recrues sont en formation, mais les cadres aussi) parlent les deux langues (pour tout dire, c'est en partie des candidats pilotes entrain de devenir lieutenant). Il n'y a aucune section italienne par contre.

3) je pense que chez les Grenadiers (normaux, de char ou de police militaire), il doit y avoir des sections, voir des compagnies romandes et italianophones. Par contre, chez les éclaireurs parachutistes, les spécialistes de montagne et les soldats spécialisés NBC, je ne suis pas sûr, car ils sont peu nombreux.

4) l'armée suisse a déjà énormement baissé en taille, mais nous gardons des très (trop?) bonnes capacités de défense et d'aide à la population (pour l'infantrie, les troupes de sauvetage, les troupes spécialisées et l'aviation, entre autres).

EDIT: la hiérarshie de l'armée suisse:

groupe: 4-8 hommes, commandé par un sergent (sof) de la millice (lors de l'école de recrue (ER) il a un grade d'apointé chef).

section: comprend X groupes (dans ma compagnie, 4), commandé par un lieutenant de la millice (lors de l'ER, il a un grade de servent chef).

compagnie: comprend X sections (dans ma compagnie, 4), commandé par un capitaine (pour ma compagnie premier lieutenant) professionnel.

bataillon: comprend un nombre variable de compagnies, dans les grandes unités uniquement (dans ma caserne, ça n'existe pas, les compagnies sont sous les ordres du commandement de l'école). commandé par un officier supérieur (major à colonel) professionnel.

brigade: regroupe plusieurs bataillons (surtout pour la force terrestre). Par exemple, la "brigade blindée 1" comprend 10 bataillons et 1 état-major.

Pour les grades:

Troupe

recrue

soldat

apointé

apointé-chef Grade des aspirants sergent de millice.

Sous-officiers

Caporal (plus utilisé)

Sergent. les chefs de groupe sont des Sergent, une fois leur formation finie.

Sergent-chef. Grade des aspirants lieutenants de millice.

Sergent-major

Fourrier (va peut-être avant le sergent-major, j'ai un doute). Grade spécifique pour les comptables (+responables de la bouffe) de compagnie.

Sergent-major-chef. C'est le grade normallement attribué aux logisticiens de chaque compagnie (ceux qui s'occupent d'approvisionner la troupe en matériel).

Sous-off supérieurs

Adjudant sous-officier

Adjudant d'état-major

Adjudant-major

Adjudant-chef

Officiers

Lieutenant (les chefs de section sont des lieutenants, une fois leur formation finie).

Premier lieutenant (dernier grade accessible par la millice je crois).

Capitaine (grade entre autres donnés normallement aux commandants de compagnie ainsi qu'aux aumoniers).

Officier spécialiste (grade "honorifique" attribué à des soldats ou des sous-off qui ont étés appelés pour des missions bien spécifiques (ex: un soldat travaillant dans le civil pour Armasuisse qui doit s'occuper d'un projet militaire; je ne suis pas sûr de la position exact par rapport aux autres officiers).

Major

Lieutenant-Colonel

Colonel

Brigadier (une étoile)

Divisionaire (deux étoiles)

Commandant de Corps (plus haut grade de l'armée suisse en temps de paix, trois étoiles)

Général (uniquement en cas de guerre, ou, à titre exeptionnel, lors d'opérations extérieurs pour des raisons techniques (la plupart des armées ont des généraux)).

Pour devenir sergent, fourrier et sergent-major-chef, la formation est de 35/37 semaines, école de recrue comprise (un soldat fait entre 18 et 25 semaines, 25 étant réservé pour les grenadiers),

pour devenir lieutenant ou quartier maitre (comptable de bataillon, grade de lieutenant), la formation est de 51/53 semaines (soit un peu plus d'an) et est couronnée par une marche de 100 km réalisée en un jour avec pack standard.

Pour les futurs sergents et lieutenants (chefs de groupe et de section), un practicum consistant à la conduite d'un groupe ou d'une section d'école de recrue est au programme. Concept de: la millice forme la millice.

Chaque soldat dispose d'un Sig-550 calibré en 5.6 Suisse, une munition spéciale de l'armée suisse, précise à 300 mètres sans lunette de visée (juste un système assez basique constitué d'une hausse et d'un guidon). L'arme a l'air assez précise, j'ai un camarrade qui a tiré trois pruneaux en plein coeur (cible 20 cm de large de pense) lors de son premier tir à 30 mètres (il n'avait jamais tiré avant...).

L'arme est assez facile à démonter et à remonter, n'a pas de rail Picatinny et utilise des magasins translucides de 20 cartouches (très pratique il faut l'avouer). Une baionnette peut être montée en bout de fusil, si besoin est (inutile de dire qu'elle a plutot tendance à rester sur le ceinturon  :lol:).

Elle est utilisable aussi bien par les gauchers que par les droitiers, sans qu'aucune modification ne doive être apportée (pratique). Sur certains points, elle est même plus facilement utilisable par les gauchers je trouve.

Les officiers et aspirants officiers ont aussi un Sig-220.

Les tireurs d'élites ont des Sig-550 à lunette.

Certaines unités utilisent aussi des lance-grenades montés sous le canon du Sig-550. (perso je ne vais jamais l'utiliser) et quelques unes doivent avoir des Sig-551.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mouais, je suis pas un Grenadier ni un Marines moi.  :lol:

La devise de la FOAP av 31 des forces aériennes, c'est "Pa Capona" ("Pas question de capituler"). Devise provenant de Savièse, un village valaisan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

juste quelques précisions après 5 semaines d'ER:

la langue principale de l'armée suisse reste l'allemand. Nous on a de la chance, parce que des fois, ça pourrait être, dans les unités mixtes: "Pour les romands, c'est pareil" ...

il existe trois types de grenadiers:

-les grenadiers, qui s'entrainent à Isone, un endroit reculé du Tessin, en pleine montagne.

-les grenadiers de char, qui s'entrainent à Thoune, et qui sont embarqués dans les CV90 de l'armée suisse (ainsi que dans les Piranah). A noter que les équipages de char de grenadiers ne sont pas des grenadiers à la base (formation différente), mais font un exercice qui leur donne le droit de porter l'insigne de grenadier.

-les grenadiers de police militaire, "des grenadiers avec un cerveau", qui s'occupent de la sécurité militaire. Ils s'entrainent à Aarau.

Etre Grenadier est un privilège qui se mérite (opinion perso: faut être cinglé pour devenir grenadier), mais ces troupes (surtout les grenadiers de base) sont assez prestigieuses en Suisse. C'est une des seules formations qui se fait sur la base du volontariat.

Il existe encore une fonction d'élite, attachée aux forces aériennes et pas forcément très connue: les éclaireurs parachutistes. C'est probablement la fonction qui demande le plus au niveau physique et mental.

D'ailleurs, c'est probablement une des seules écoles de recrue qui ne forme pas de soldat. Tous les éclaireurs parachutistes sont au minimum sous-officier (ce qui double le temps passé en service, à environ 43 semaines).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Triste nouvelle pour les forces aériennes et l'armée suisse en général:

5 cadres (de millice) d'une compagnie de sécurité d'aérodrome, en cours de répétition et chargée de la protection de la base aérienne d'Alpnach (base d'engagement des hélicos lors de l'Euro) et de divers détachements hélicos (idem) sont morts dans un accident de Rafting (exervice visant à renforcer l'esprit d'équipe) et plusieurs autres (dont le commandant de compagnie) sont blessés (dans un état plus ou moins graves).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, j'aime pas trop, mais c'est toujours mieux que des Duros ou des camions non protégés

A quoi ça vous sert d'avoir des vehicules protégés ?

Pas d'OPEX, pas de conflit pour le moment,

faudrais vraiement qu'on m'explique la conception suisse de la neutralité et de pocession d'une armée plutôt bien équipée en parallèle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

OPEX, si, au Kosovo. Bon ok, pas besoin d'envoyer les Leopard ou les CV90. Mais quelques Piranah ou Duro IIIP, ça ne fait pas de mal.

L'armée suisse se tient prête à être engagée contre un envahisseur, chose très peu probable, mais qui peut toujours arriver. D'où l'achat de beaucoup de matériel de guerre, un peu comme le Japon quoi (sauf que là le confict est plus probable).

Share this post


Link to post
Share on other sites

A quoi ça vous sert d'avoir des vehicules protégés ?

Pas d'OPEX, pas de conflit pour le moment,

faudrais vraiement qu'on m'explique la conception suisse de la neutralité et de pocession d'une armée plutôt bien équipée en parallèle.

La neutralité suisse est une neutralité armée. La neutralité est soutenue par trois piliers. Le premier est une diplomatie prudente et le non engagement dans des alliances militaires (ex:OTAN). La diplomatie montre aussi la solidarité de la Suisse envers l'étranger et offre ses bons offices. Le deuxième est le respect des lois concernant le comportement des neutres (ex: Vème convention de La Haye, Droits et devoirs des neutres en temps de guerre). Le troisième est la défense de la neutralité du pays par les armes. C'est une des "conditions" de l'auto-neutralisation de la Suisse en 1815 à la Conférence de Paris.

De plus, l'histoire nous a montré à quel point nous étions passés de la catastrophe dans le passé à cause de notre impréparation militaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça va mal dans l'armée suisse...

Après l'éjection du chef des forces aériennes (suite à l'accident de rafting), c'est au tour du chef des forces armées suisses de devoir démissionner, suite à des problèmes familiaux cachés lors de sa sélection...

Auquel il faut ajouter deux problèmes sanitaires "graves" dans les forces aériennes (tique en suisse allemande, gale en suisse romande), des tirs accidentels répétés (faisant un blessé) dans une compagnie d'infanterie (dont le commandant qui "frappe" une recrue et fait pression sur une autre...) et bien sûr les 5 morts en rafting.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La réaction de certain média en Suisse est également écœurante, profiter de la mort des soldats pour dénigrer l'armée, c'est scandaleux.  =(.

D'après une étude de la SUVA (organisme qui s'occupe des accidents professionnels) en comparaison de la vie civile il y aurait 2X moins de blessés durant l'armée que le simple fait de mener sa petite vie tranquille.

De plus les accidents de tir sont très rares malgré les exercices demandés. Durant mon école de recrue nous avons fait des Tubes, du feu et mouvement, des tirs de couvertures, etc et tout cela à balles réelles et cela dès le 1er mois. (chaque soldat a tiré environs 2'500 cartouches durant l'école de recrue).

Oui il y a des problèmes dans notre armée, mais ce dénigrement est une insulte à la (grande) majorité des gens qui y travaillent et qui aiment ce qu'ils font (y compris les recrues  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui je le sais très bien, d'ailleurs je le déplore aussi, et même si j'étais dans une arme de planqué (compagnie de transport aérien), nous avons fait quelques exercices plus ou moins dangereux (mais jamais avec des armes chargées) sans qu'il n'y ait eu de blessés graves (quelques petites coupures, ça arrive toujours).

A vrai dire, les plus grosses blessures qu'on a eu ont étées faites par le couteau de poche, parce que les recrues faisaient les cons avec...

Bon, par contre, chez nous, s'il y avait eu un accident, ça aurait fait la une des journaux, parce que ça aurait probablement été la perte d'un hélicoptère, avec, dans le pire des cas, 16 recrues et deux pilotes à bord.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pire vient tout de même des "journaux" gratuits, qui exagèrent sans cesse le moindre incident soutenant leur argumentation par des soi-disant sondages SMS. Un de leur lecteur se plaignait par exemple d'avoir dormis dehors sans sac de couchage et sans tente ... en été (Le blick de Bern).  :lol: .

Nous avons fait la même chose en décembre et personne n'a voulu abandonner ou n'a écrit pour se plaindre. De plus, la plupart des soldats (en tout cas chez les fusiliers) sont fiers d'accomplir des exercices qui sortent de l'ordinaire ou qui nous forcent à dépasser nos limites. On râle pendant, mais après cela tout le monde est heureux de partager ses expériences.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mdr pour le sac de couchage et la tente.

Quand on voit ce que le mot "tente" veut dire (toile de rebus et trois piquets), je préfère encore la laisser repliée (ou en caserne) s'il fait beau.  :lol:

Même chose pour le sac de couchage. Moins il y avait de trucs dans le sac, mieux je me portais.  :lol:

Pour les journaux, je me rapelle surtout du titre: "80 recrues attaquées par une armée de tiques" :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lorsque j'ai découvert que ce truc était une demi tente j'ai été pour le moin surpris  >:(

Cette toile à néamoin le mérite d'être étanche...

Attaquées par des tiques... , c'est de la guerre assymétrique  :lol:

Un autre titre à 2 CHF: Il y a trop de rambo en Suisse !!!.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour !

Est ce que vous sauriez par hasard s il existe un document sur la doctrine ou conduite des forces aériennes suisses dans armée XXI et où le télécharger ?

Merci !;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,544
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,996
    Total Topics
    1,349,669
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries