Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée Suisse


AWACS
 Share

Recommended Posts

On avait fait une expérience entre un homme armé d'un couteau et un soldat avec son arme dans le dos et pas de balle chambrée.

Résultat, à 10 mètres (sans que le soldat recule) l'agresseur (à plat ventre) est arrivé à se relever et à planter son couteau dans le visage du soldat au moment où il tirait. Bilan probable 2 morts.

Cela ne m étonne pas. En effet, la police considère que le périmettre de sécurité à garder entre soi et un homme armé d'une arme blanche est de... 8 métres !

Je n'ai malheureusment pas retrouvé une video d'instruction de la police allemande demontrant la chose.

Link to comment
Share on other sites

On avait fait une expérience entre un homme armé d'un couteau et un soldat avec son arme dans le dos et pas de balle chambrée.

Résultat, à 10 mètres (sans que le soldat recule) l'agresseur (à plat ventre) est arrivé à se relever et à planter son couteau dans le visage du soldat au moment où il tirait. Bilan probable 2 morts.

perso, je m'étais fait avoir lors d'un exercice de garde (un des premiers), aucune balle engagée (manipat vu que c'est un exercice, bien sûr), mais chargeur "plein" et arme dans le dos (vu qu'il y a une règle qui dit que si j'ai l'arme en position de patrouille, mon binome doit être en position de contact, c'est à dire dans une position très agressive, arme épaulée et désassurée, mais pointée vers le bas).

un sergent avait caché un couteau (enfin, la bayonnette) dans un sac, planqué dans un Push. J'ai donc fait sortir le sac, demandé à la personne de l'ouvrir, mais j'ai oublié de controler correctement ce qu'il y avait dedans...

Bref, j'ai dit à la personne de sortir les objets (et en plus j'étais trop prêt).

Bien sûr, ce qui devait arrivait arriva...

Vu la distance avec la personne, mon réflexe a été de dégainé l'arme (sans faire de mouvement de charge...) et de tirer (question timming, ça aurait juste joué)...

Dans la réalité, bien sûr, je ne serais plus là pour vous parler, vu que sans munition engagée dans la chambre, le fusil ne n'est pas très utile (sauf pour donner un bon coup de massue avec le canon ou la crosse...).

Sinon, les sprays au poivre, c'est une très bonne initiative. Le Taser aurait été aussi pas mal.

Parce que certaines installations militaires (que je ne citerais bien sûr pas...) sont gardées par des soldats non armés. Donc, en gros, si quelqu'un veut entrer, il entrera, c'est pas les deux pauvres soldats postés à l'entrée qui arreteront une personne déterminée et un peu balèse...

Link to comment
Share on other sites

heu les gars vous et nous et d'autres pays européens ne sommes pas en guerre

donc normalement l'approche d'une base ne se fera pas par un pequin moyen (d'abord qu'est ce qu'il en sait de qui comment et quoi monte la garde .... ?? en general le panneau zone militaire/tir à vue suffit à dissuader 95 % des gens)

pour les 5 % restants soient ils sont suicidaires/psychotiques/desequilibrés donc un bon coup de pelle et on en parle plus  ;)

et si jamais le gars arrive a se faire 2 bidasses en tenue de combat il a interet a savoir courir plus vite que les helicos de gendarmerie

en gros si vous craignez une attaque terroriste, primo c'est pas 2 plantons avec arme chargée ou pas qui arreteront des hommes determinés

idem si ce qui vous turlupine ce sont des infiltrations de spetznaz (d'ailleurs si vous en voyez appelez moi, c'est rare de nos jours par chez nous  :lol:)

et normalement même pour 2 ou 3 terroristes (que ce soit l'ETA ou  le groupuscule de libération des nains de jardins), une zone militaire est deja dissuasive en soit

si vous me trouvez des volontaires pour aller essayer de piquer un VAB ou un AMX10P dans un camp de legionnaire par exemple, même si les patrouilles la bas sont plutot faite version manche de pioche que FAMAS chargé en bon de guerre, vous me les mettez de coté par ce que ceux là c'est pareil vous en verrez pas tout les jours

donc arme chargée je vois pas l'interet sauf zones très sensibles (armurerie, reserves de munitions, Base aérienne, zone d'activité de la FOST)

Link to comment
Share on other sites

justement, par définition, une caserne contient à la fois des fusils (facilement accessibles en semaine (surtout de nuit, si les soldats sont au lit), car pas forcément stockés dans une chambre d'arme, par contre les culasses sont "normallement" sous clé) et des munitions (sous clé dans une pièce dédiée, en théorie).

Il y a d'ailleurs déjà eu plusieurs fois des vols de fusils dans des locals militaires (surveillés ou non).

Après, pour les risques, les forces aériennes sont assez "à risque". Par exemple, environ une fois par an, il doit  y avoir un avion qui se prend des tirs de DCA improvisée (carabine, fusil, etc.) au décollage ou à l'atterrissage...

Sans parler des perturbateurs qui peuvent vouloir entrer dans une caserne (c'est déjà arrivé...).

Les armes, munitionnées ou non (bon, faut quand même mettre un magasin dans l'arme pour faire un peu crédible...), ça dissuade. Hors, la garde n'en a pas toujours (de fusil...).

Après, reste toujours la radio (qui ne fonctionne pas toujours...), la lampe de poche, le béret (éventuellement le casque avec un peu de bol) ou le brassard K-C, vu que c'est le seul équipement des patrouilles non armées...

ça peut faire de bon projectiles lol

Link to comment
Share on other sites

Je vois plus la garde armée comme une marque de crédibilité et de responsabilité personnelle que comme des "protectors" sans peur prêt à s'opposer à l'envahisseur  :lol:

De plus en cas d'attaque, ce n'est pas 2 hommes mais tout la réserve et ceux qui se réveillent à temps ;) qui pourront intervenir. Disons qu'on peut rapidement avoir 5 soldats armés de plus et le reste après.

La principale menace serait un vol dans une petite caserne isolée. Par exemple s'il s'agit d'une caserne de montagne qui ne peut contenir qu'une compagnie et n'a au mieux pour voisin qu'un restaurant fréquenté par des skieurs.

Sans garde armée et durant le weekend, il suffirait d'un simple groupe de chasseur pour mettre à sac la caserne. Une centaine de Fass, + Minimmi, des ILR, VBG, etc. Et tout cela sans témoin.

Si je devais dévaliser une caserne, c'est celle si que j'attaquerais. Il suffirait de 3 hommes armés et d'une camionnette pour réussir un joli coup.

Link to comment
Share on other sites

heu les gars vous et nous et d'autres pays européens ne sommes pas en guerre

donc normalement l'approche d'une base ne se fera pas par un pequin moyen (d'abord qu'est ce qu'il en sait de qui comment et quoi monte la garde .... ?? en general le panneau zone militaire/tir à vue suffit à dissuader 95 % des gens)

pour les 5 % restants soient ils sont suicidaires/psychotiques/desequilibrés donc un bon coup de pelle et on en parle plus  ;)

Supposons un actes terroristes organisé ... soit pour voler du matériel soit pour passer a la TV.

et si jamais le gars arrive a se faire 2 bidasses en tenue de combat il a interet a savoir courir plus vite que les helicos de gendarmerie

Il suffit d'attendre un créneaux méteo favorable :) pour éviter ce probleme ...

en gros si vous craignez une attaque terroriste, primo c'est pas 2 plantons avec arme chargée ou pas qui arreteront des hommes determinés

idem si ce qui vous turlupine ce sont des infiltrations de spetznaz (d'ailleurs si vous en voyez appelez moi, c'est rare de nos jours par chez nous  :lol:)

et normalement même pour 2 ou 3 terroristes (que ce soit l'ETA ou  le groupuscule de libération des nains de jardins), une zone militaire est deja dissuasive en soit

si vous me trouvez des volontaires pour aller essayer de piquer un VAB ou un AMX10P dans un camp de legionnaire par exemple, même si les patrouilles la bas sont plutot faite version manche de pioche que FAMAS chargé en bon de guerre, vous me les mettez de coté par ce que ceux là c'est pareil vous en verrez pas tout les jours

donc arme chargée je vois pas l'intérêt sauf zones très sensibles (armurerie, reserves de munitions, Base aérienne, zone d'activité de la FOST)

Etonnament les mesure de sécurité autour des casernements standard on été très renforcé depuis le 11 septembre et la série d'attentat en Europe... Les patrouilles militaire aux alentours etc. sérieusement renforcé les systèmes de contrôlé d'accès modernisé ...

L'intrusion dans une caserne est assez facile ... elle sont soit  soit insérer dans le milieu urbain, soit bien isolé dans les deux cas ca rend facile l'approche discrète et l'entrée sortie dans la caserne de manière non contrôlé.

Récemment c'est des explosif de la sécurité civile qui se sont envolé par exemple...

Et en corse on a déjà  vu des attaque de gendarmerie dans le but de voler l'armement... qui a servit plus tard a des attentats.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Enquête ouverte pour abus sexuels au sein de l'armée suisse

La justice militaire confirme l’ouverture d’une enquête sur des soupçons d’abus sexuels commis au sein de l'armée suisse sur une soldate à Cortaillod, dans le canton de Neuchâtel.

Les faits remontent à la semaine passée. Après un souper alcoolisé, la victime aurait été abusée sexuellement par un ou plusieurs autres soldats.

La porte-parole de l’Office de l’auditeur en chef de l’armée suisse, Silvia Schenker, a refusé de divulguer la nature des actes sexuels, le nombre exact de soldats impliqués, et la date précise des faits. On ignore également s’il s’agit de la première affaire ayant trait à des abus sexuels dans l’armée suisse.

L’enquête été confiée au juge d’instruction militaire Nicolas Aubert, également procureur du canton de Neuchâtel au civil.

http://www.rfj.ch/rtn/Actualite/Regionale/151008Enquete-ouverte-pour-abus-sexuels-au-sein-de-l-armee-suisse.html

Si le cas est avéré, j'éspère que les sanctions seront exemplaires, avec en plus communication de la sentence dans toutes les casernes et à tous les soldats actuellement sous les drapeaux...

Parce que ça c'est vraiment un truc que je supporte pas...

Link to comment
Share on other sites

Oui vu qu'il s'agit de la première affaire connue de viol dans l'armée, il faut des sanctions sévères pour dissuader les prochains violeurs.

Il y a environ 1'500 soldates dans notre armée et cette affaire c'est déroulée dans une compagnie de sanitaire.

Link to comment
Share on other sites

Y a vraiment des abrutis partout..

Fin tant qu'il y a de grosses sanction ça ira .

J'ai une question qui me taraude,la Suisse dans sa constitution à une loi qui l'empêche d'aller en OPEX?Je veux dire,son armée ,d'après la loi ,est uniquement à but Défensif ? (comme l'est / l'était l'armée Japonaise)

Link to comment
Share on other sites

Notre neutralité est inscrite dans la constitution.

Mais de mémoire, rien n'empêche les OPEX, à condition qu'elles ne violent pas notre neutralité (donc: aide à la population, pas bottage de cul; sous mendat de l'ONU; etc.).

Le problème, c'est la mentalité suisse (isolationnisme, au point que ça fait pas 10 ans que l'on est membre de l'ONU, pour ne citer qu'un exemple...) et la façon d'interpréter notre neutralité (suivant les partis)...

Et aussi, je pense, le fait que l'opinion suisse digérerait très mal la perte d'un soldat suisse en OPEX pour des raisons autres que accident (au moins un soldat est mort au Kosovo, dans un accident de la route, sans que ça fasse une monstre polémique...).

Notre premier engagement à l'étranger important (ça doit faire bientot 50 ans que des officiers suisses sont en permanence présent à la ligne de séparation entre les deux corés...) a été le Kosovo.

Mais au début, nos soldats n'avaient aucune arme... (maintenant ils en ont, mais avec ordre de ne s'en servir qu'en cas de nécessité absolue...) Merci aux soldats autrichiens pour la protection de nos soldats d'ailleurs... :P

Sinon, autre engagement suisse, très très méconnu (tant mieux d'un coté), c'est la présence de quelques officiers en Afghanistan...

Link to comment
Share on other sites

C'est bien ce que je pensais,ça ressemble beaucoup au systeme Japonais.

Ils avaient le droit d'aller en OPEX ,mais uniquement pour de la logistique (je parle à l'imparfait ,car il me semble que ça à changé).

Je respecte beaucoup la Suisse ,car c'est un pays qui a su garder son indépendance ,sans tomber dans l'intégrisme,et que ce n'est pas un pays qui a toujours voulu faire mieux que ce qu'il pouvait.

La mentalité Suisse justement,change t'elle ? (donnant une plus grande importance à l'extérieur ) Ou ne reste t-elle que nombriliste? Sans manque de respect aucun.

Je me permet de poser cette question ,car il y a une émigration somme toute nombreuse en Suisse ,et que c'est souvent facteur de rapprochement ,culturel ou matériel ,avec l'étranger.

Link to comment
Share on other sites

pour l'immigration, la suisse n'est plus vraiment un pays d'acceuil, les lois devenant de plus en plus strictes. Ces dernières années, le renvoi de réfugiés kosovars a posé pas mal de problèmes (forcément, certains vivaient et étaient intégrés depuis 10 ans...).

L'intolérance augmente aussi, l'UDC (extrême droite, le premier ou deuxième parti de suisse) veut maintenant interdire les minarets (ainsi que renvoyer les étrangers criminels, etc.).

Sinon, oui la mentalité change peut-être un peu, on a déjà adhéré à l'ONU, ce qui est pas déjà mal... (dernier pays développé et probablement dernière démocratie à l'avoir fait...).

On se rapproche de plus en plus de l'UE, mais en essayant de n'y avoir que les avantages. Après, l'adhésion, faudra voir dans quelques années (perso, je suis contre et ça sera difficile de me faire changer d'avis).

Le fait que nous ayons envoyé des soldats en OPEX montre aussi que cela évolue, tranquilement...

Mais il y a toujours plusieurs courants. L'UDC est plutot isolationniste, d'autres plus ouverts.

Link to comment
Share on other sites

La neutralité n'est pas inscrite dans notre constitution en tant que principe constitutionnel. La Suisse pourrait "du jour au lendemain" prendre parti pour quelque cause que se soit.

Être neutre n'est pas marqué dans les buts de notre confédération :

Art. 2 But

1 La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la sécurité du pays.

2 Elle favorise la prospérité commune, le développement durable, la cohésion interne et la diversité culturelle du pays.

3 Elle veille à garantir une égalité des chances aussi grande que possible.

4 Elle s’engage en faveur de la conservation durable des ressources naturelles et en faveur d’un ordre international juste et pacifique. 

Ou encore

Art. 54 Affaires étrangères

1 Les affaires étrangères relèvent de la compétence de la Confédération.

2 La Confédération s’attache à préserver l’indépendance et la prospérité de la Suisse; elle contribue notamment à soulager les populations dans le besoin et à lutter contre la pauvreté ainsi qu’à promouvoir le respect des droits de l’homme, la démocratie, la coexistence pacifique des peuples et la préservation des ressources naturelles.

3 Elle tient compte des compétences des cantons et sauvegarde leurs intérêts.

L'armée...

Art. 58 Armée

1 La Suisse a une armée. Celle-ci est organisée essentiellement selon le principe de l’armée de milice.

2 L’armée contribue à prévenir la guerre et à maintenir la paix; elle assure la défense du pays et de sa population. Elle apporte son soutien aux autorités civiles lorsqu’elles doivent faire face à une grave menace pesant sur la sécurité intérieure ou à d’autres situations d’exception. La loi peut prévoir d’autres tâches.

3 La mise sur pied de l’armée relève de la compétence de la Confédération.1

Il est y fait mention ici mais dans les devoirs du conseil fédéral et non dans les principes de base:

Art. 185 Sécurité extérieure et sécurité intérieure

1 Le Conseil fédéral prend des mesures pour préserver la sécurité extérieure, l’indépendance et la neutralité de la Suisse.

2 Il prend des mesures pour préserver la sécurité intérieure.

3 Il peut s’appuyer directement sur le présent article pour édicter des ordonnances et prendre des décisions, en vue de parer à des troubles existants ou imminents menaçant gravement l’ordre public, la sécurité extérieure ou la sécurité intérieure. Ces ordonnances doivent être limitées dans le temps.

4 Dans les cas d’urgence, il peut lever des troupes. S’il met sur pied plus de 4000 militaires pour le service actif ou que cet engagement doive durer plus de trois semaines, l’Assemblée fédérale doit être convoquée sans délai.

Donc en gros on est neutre tant qu'on le veut bien, rien nous n'y oblige d'un point de vue formel.

Link to comment
Share on other sites

Je pense que la grande majorité de la population le croit aussi ainsi que moi même jusqu'à il y a peu. Cessons de croire que la neutralité correspond et provient d'une passivité béate, c'est le résultat d'un jeu d'intérêts tant intérieurs qu'extérieures. S'il se trouve dans nos intérêts de nous en débarrasser, libre à nous.

L'étranger se plaît à railler notre neutralité, qu'il assimile à de l'indécision, mais c'est un principe (informel) qui sous-tend en fait toute notre politique et par ricochet l'utilisation de notre armée. L'utilisation de celle-ci ne doit donc pas compromettre la neutralité non pas que cela serait gênant du point vue du droit mais du point de vue de la crédibilité de notre politique.

Coriace, j'ai bien compris le sens de ta remarque dans le sens où tu ne la veux pas offensante, mais par contre je ne vois pas vraiment ce que tu veux dire par nombriliste. A quel point de vue ? Nous agissons tous dans le sens de nos intérêts et avec les moyens dont nous disposons. Les USA à intervenir perpétuellement à l'extérieur en sont-ils pour autant une nation altruiste ?

A propos de la population étrangère, c'est un fait depuis au moins 1914 la population étrangère de la suisse s'est toujours située autour des 20%. Je pense qu'aucun Suisse ne peut se prévaloir d'avoir une ascendance suisse pure (pour autant que cela ait un sens) remontant au début de notre confédération. De toute manière, il me semble que le sentiment national en suisse est moins développé que dans d'autre pays à l'exemple de la France. Non pas que les Suisses n'aiment pas leur pays mais je pense qu'il ne le conçoive pas comme une nation. D'ailleurs on entend jamais l'expression "nation suisse" au contraire de "nation française", une majorité de la population ne sait pas l'hymne national, on entend aussi souvent dans la rue des gens parler "des suisses" à la troisième personne au lieu de dire "nous", .... bon je vais pas me lancer dans une dissertation de 4 heures...disons qu'heureusement on aime tous à ce retrouver autour d'une bonne fondue, repas convivial par excellence, ça sauve le pays  :P 

Link to comment
Share on other sites

le probleme de la neutralité est qu'elle n'a absolument aucune utilité face à des menaces du type non étatiques (terrorisme etc).

A l'heure actuelle, j ai plus l impression que la neutralité est un cache sexe qui arrange bien des politiciens parce qu'elle permet d eviter tout debat difficile parmis le peuple sur la place de la Suisse en Europe et dans le monde ainsi que la clair définition de ses interets et des moyens a mettre en oeuvre pour les défendre.

Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs on entend jamais l'expression "nation suisse" au contraire de "nation française", une majorité de la population ne sait pas l'hymne national, on entend aussi souvent dans la rue des gens parler "des suisses" à la troisième personne au lieu de dire "nous", .... bon je vais pas me lancer dans une dissertation de 4 heures...disons qu'heureusement on aime tous à ce retrouver autour d'une bonne fondue, repas convivial par excellence, ça sauve le pays   :P  

La question est, les français connaissent-ils bien leur hymne ? Personellement j'en sais rien...

En plus, l'hymne suisse(*) est très religieux (et beaucoup trop idéaliste, on se croirait dans le meilleur des mondes où il n'y a aucun problème...), ce qui ne doit pas forcément aider...

D'ailleurs, c'est presque honteux à dire (**), mais je préfère l'hymne français... :O

Après, la suisse, à la différence de la France (qui est très centralisée), est très décentralisée, avec un sentiment d'appartenance assez fort au canton (voir à la commune, dans certains bleds du valais  :lol:). En plus, nous avons 4 langues nationales, des mentalités assez différentes entre les différents parties du pays, etc.

Néanmoins, si le sentiment d'appartenance est peut-être moins fort que dans d'autres pays, il y a très peu de mouvements indépendantistes (le seul qui me vient à l'esprit, c'est les jurassiens, mais eux voulaient plutot échapper à Berne (canton)...).

*Pour les français, vlà les paroles de notre hymne (en VF):

Sur nos monts, quand le soleil

Annonce un brillant réveil,

Et prédit d'un plus beau jour le retour,

Les beautés de la patrie

Parlent à l'âme attendrie;

Au ciel montent plus joyeux (bis)

Les accents d'un cœur pieux,

Les accents émus d'un cœur pieux.

le reste là: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cantique_suisse

Les autres couplets faisant encore plus référence à Dieu...

** Afin d'éviter tout dérapage. C'est pas le fait d'aimer l'hymne français qui est honteux (certains le trouve trop violent, moi je le trouve rassembleur dans les coups durs...), c'est le fait pour un citoyen suisse de préférer l'hymne d'un autre pays...

Tiens d'ailleurs, perso je sais pas si ça me ferait pas grand chose que l'on siffle notre hymne. Il y a aura toujours des abrutis finis, soyons plus intelligents qu'eux et ne leur donnons pas raison en prenant des mesures spectaculaires...

Link to comment
Share on other sites

Je pense que la grande majorité de la population le croit aussi ainsi que moi même jusqu'à il y a peu. Cessons de croire que la neutralité correspond et provient d'une passivité béate, c'est le résultat d'un jeu d'intérêts tant intérieurs qu'extérieures. S'il se trouve dans nos intérêts de nous en débarrasser, libre à nous.

L'étranger se plaît à railler notre neutralité, qu'il assimile à de l'indécision, mais c'est un principe (informel) qui sous-tend en fait toute notre politique et par ricochet l'utilisation de notre armée. L'utilisation de celle-ci ne doit donc pas compromettre la neutralité non pas que cela serait gênant du point vue du droit mais du point de vue de la crédibilité de notre politique.

Coriace, j'ai bien compris le sens de ta remarque dans le sens où tu ne la veux pas offensante, mais par contre je ne vois pas vraiment ce que tu veux dire par nombriliste. A quel point de vue ? Nous agissons tous dans le sens de nos intérêts et avec les moyens dont nous disposons. Les USA à intervenir perpétuellement à l'extérieur en sont-ils pour autant une nation altruiste ?

A propos de la population étrangère, c'est un fait depuis au moins 1914 la population étrangère de la suisse s'est toujours située autour des 20%. Je pense qu'aucun Suisse ne peut se prévaloir d'avoir une ascendance suisse pure (pour autant que cela ait un sens) remontant au début de notre confédération. De toute manière, il me semble que le sentiment national en suisse est moins développé que dans d'autre pays à l'exemple de la France. Non pas que les Suisses n'aiment pas leur pays mais je pense qu'il ne le conçoive pas comme une nation. D'ailleurs on entend jamais l'expression "nation suisse" au contraire de "nation française", une majorité de la population ne sait pas l'hymne national, on entend aussi souvent dans la rue des gens parler "des suisses" à la troisième personne au lieu de dire "nous", .... bon je vais pas me lancer dans une dissertation de 4 heures...disons qu'heureusement on aime tous à ce retrouver autour d'une bonne fondue, repas convivial par excellence, ça sauve le pays   :P   

Par nombrilliste j'entendais Isolationniste,dans le sens où (théoriquement) notre avenir à tous se joue en Afghanistan ,et vous n'y déployez pas de troupe ,après,dans les faits,on sait clairement tous qu'il y a des objectifs bien moins propre dans l'attaque de ce pays.

Pour autre exemple,la neutralité Suisse pendant le match Axe <=> Alliés durant la seconde guerre mondiale,la France et l'Angleterre se sont engagées dans la guerre "pour" la Pologne.

Enfin c'est assez dur à concevoir .

Par contre ,rassure toi ,si je puis dire,le sentiment d'appartenance à un grand pays en France n'existe pas ,ou presque.

Au mieux on est "Bouuuh ,sale France Colonialiste" blablabla ,"Oué la France elle me maltraite" ,"Moi je suis apatride,pas de frontière,citoyen du monde".

On est loin du sentiment Patriote Anglais,Allemand,Danois ou même Espagnol.

Personnellement je n'ai vécu que quelques mois en Suisse (et j'étais très jeune) et j'en garde d'excellent souvenir,mais ayant un peu perdu de vue ce pays ,je voulais en avoir des nouvelles de la part de gens y étant toujours :).

Ceci dit ,pour reprendre le début de mon post,j'ai toujours manqué de tact ,et j'ai peur que vous ,Suisse le preniez comme une accusation,ce n'en est pas une ,loin de là.

Link to comment
Share on other sites

perso, tu peux accuser la suisse de pas mal de choses sans que ça me choque...

Aucune nation n'est totallement blanche ou totallement noire, mais on n'a de loin pas été les plus blancs dans tout cela...

Pire même, on a souvent préféré fermer les yeux en échange d'espèces sonnantes et trébuchantes (je pense plutot là aux cas tel que l'apartheid, où la sécurité de la suisse n'était pas menacée). Alors qu'en même temps, la suisse avait aussi la réputation d'être une terre d'acceuil...

Peut-être était-ce nécessaire pour assurer le développement de la suisse et la faire devenir une des nations les plus développées du monde, j'en sais rien, et on ne le saura probablement jamais. Mais la suisse, à probablement autant de sang sur les mains que pas mal d'autres pays plus guerriers...

Quant aux talibans, malheureusement, la population suisse n'est pas prête à voir mourrir ces soldats à des milliers de km pour une cause qui n'apparait pas forcément comme utile (forcément, il n'y a jamais vraiment eu de menaces bien visible contre la suisse...). Surtout que ça fait plus de cent ans que nous n'avons pas fait la guerre et donc que nous n'avons pas perdu des soldats/civils en quantité (pendant les deux guerres, il y a quand même eu quelques dizaines/centaines de morts, mais c'est absolument rien par rapport aux dizaines de millions de morts de certains pays...).

Link to comment
Share on other sites

Le sentiment d'être "Suisse" est beaucoup plus fort actuellement qu'il y a 10-15 ans selon moi.

Concernant l'immigration:

Sans tomber dans un racisme primaire que je ne cautionne pas, les réfugiés d'ex-Yougoslavie ont contribué à l'augmentation de l'intolérance et au durcissement des conditions d'accueil. A juste titre peut être, certain chiffre officieux les rendent responsable de plus de 30% de la criminalité en Suisse.

Pour en revenir à l'armée, nos cuisiniers militaires viennent de gagner une médaille d'or en Allemagne  =)

Félicitation  ;)

Link to comment
Share on other sites

Par nombrilliste j'entendais Isolationniste,dans le sens où (théoriquement) notre avenir à tous se joue en Afghanistan ,et vous n'y déployez pas de troupe ,après,dans les faits,on sait clairement tous qu'il y a des objectifs bien moins propre dans l'attaque de ce pays.

Pour autre exemple,la neutralité Suisse pendant le match Axe <=> Alliés durant la seconde guerre mondiale,la France et l'Angleterre se sont engagées dans la guerre "pour" la Pologne.

Enfin c'est assez dur à concevoir .

A propos de l'Afghanistan, est-ce que la Suisse quitterait sa neutralité pour ça ? Non, je ne pense pas car avec le temps la neutralité (depuis 1815 au moins) est devenu notre fond de commerce, un pays qui ne fait pas la guerre et véhicule une image positive héberge tous les sièges d'organisations internationales, des entreprises qui cherchent un pays stable, des investisseurs qui ne veulent pas voir leur monnaie jouer au yoyo... D'autre part la Suisse peut elle raisonnablement jouer dans la cour des grands sans jouer au laquet qui n'a qu'à obéir et à qui on laisse les restes ? Le poids militaire de la Suisse est infime par rapport à son poids économique et diplomatique. De plus dispose-t-elle de soldats à y envoyer ? En l'état actuel clairement non. Il faudrait disposer d'une armée professionnelle pour cela. On ne peut pas y envoyer des miliciens non préparés et surtout non motivés, de plus cela mettrait clairement le pays en état de guerre. Et comment sélectionnerait-on les troupes à y envoyer, cela ressemblerait à une loterie plutôt funeste. On voit bien que cela créerait d'énormes problèmes pour un bénéfice...(y a-t-il un bénéfice ? ). Donc si la Suisse veut intervenir à l'étranger elle doit d'abord soit professionnaliser son armée soit y créer un corps professionnel expéditionnaire.

Pour ce qui est de la seconde guerre mondiale il faut se rappeler qu'elles sont les causes profondes de la neutralité: la Suisse a une structure fédéraliste, elle divisée confessionnellement, elle a plusieurs cultures et plus que tout elle est... (et je vais peut-être choquer) pauvre. Le pays n'est pas auto-suffisant en nourriture et encore plus loin de l'être en matière première. Il vit donc de sa production de biens à valeur ajoutée ou de ses services, il ne peut donc pas envoyer balader ses pays voisins qui sont ses clients (le premier étant l'Allemagne) sans se mettre immédiatement en faillite (ce qui l'obligerait bien vite à capituler et ceci sans même combattre). La conduite de la Suisse a été discutable moralement pendant la guerre, quasi irréprochable du point de vue du droit mais paradoxalement avec cette conduite les Allemands nous fournissait le charbon, le fer et les explosifs qui nous permettaient de nous défendre contre-eux!      

Link to comment
Share on other sites

Pour en revenir à l'armée, nos cuisiniers militaires viennent de gagner une médaille d'or en Allemagne  =)

Félicitation  ;)

soldat pro ou soldat de millice ?

Parce que dans le deuxième cas, c'est presque de la triche. Une armée professionnelle n'aura jamais un cuisto travaillant sous les ordres des plus grands chefs, une armée de millice oui (par exemple, sur les 7 membres de l'équipe de cuisine de ma compagnie, il y avait au moins 2 cuistos venant soit d'un palace, soit d'un restaurant gastronomique, bref je peux vous dire que pour de la bouffe militaire, c'était vraiment bon...).

PS: je descends pas en flèche les cuistos professionnels, mais une armée de millice à l'avantage de pouvoir compter sur la formation civile de ces soldats, qui est extrêmement variée., vu que théoriquement, toute la population y passe...

Un ingénireur en microtechnique, en chimie ou en biologie finira dans les troupes NBC, un maréchal ferrand dans les troupes du train, Un musicien finira à la musique militaire, etc.

Link to comment
Share on other sites

soldat pro ou soldat de millice ?

Bonne question  =|

On avait un cuisinier dans notre compagnie qui arrivait à faire du tiramisu avec des biscuits militaires et du chocolat en poudre.

C'est vrai qu'on mange très rarement mal à l'armée, je n'ai jamais compris ceux qui se plaignaient des repas.

Je me rappelle la 1er fois où on nous a servi du fromage d'Italie, je m'attendais à un fromage...  =D  :lol:

Sinon ils viennent de gagner une 2ème médaille d'or

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...