Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'electricité et les aéronefs


Spadassin
 Share

Recommended Posts

On pourrait parler un peu de l'alimentation en energie des avions / hélicopteres.

Radar, cockpit, contre-mesures électroniques.. doivent consommer une électricité considérable, et de plus avec les ravitaillements les missions peuvent etre longues ( record de 44 heures pour un B-2 ).

Quel est le type de batteries ?

Quelle est la taille, emplacement commun ?

Quelle est la durée d'alimentation moyenne ?

Un appareil s'est t'il deja retrouvé a court de jus en vol ?  :P

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi n'y avais-je pas pensé...  =)

Il n'y a donc aucun risque d'avoir des problemes a ce niveau donc ?

Il peut toujours y avoir des problèmes. Mais comme ça touche à l'énergie, c'est conçu comme un système critique, avec redondances et circuits de délestage. En dernier recours, une batterie (de la taille d'une batterie de camion, sur un chasseur) assure un minimum d'autonomie via des convertisseurs statiques.

Mais quand on a autant la poisse pour cumuler autant de pannes, le plus raisonnable est de prévoir une sortie anticipée du cockpit...

Link to comment
Share on other sites

Le courant est produit par des génératrices qui sont actionnées par les moteurs.

En fait il y a au moins trois source

- Les génératrices branché sur les moteurs

- Une APU, qui est une génératrice - thermique - indépendante des moteur - elle est a la base de la derive sur le rafale, la fumée salit un peu la peinture parfois -

- Une batterie - autonomie de l'ordre de 30min qui n'alimente que le minimum vital - .

En plus il arrive qu'on est recours a des génératrice aérodynamique - des petites éolienne, ram air turbine en anglais -, soit pour alimenter un équipement independant - Les pod de guerre electronique parfois comme sur les EA6B - ou carrement tout l'avion en urgence - l'A380 a une "eolienne" d' 1m80 déployable automatiquement en cas de panne des génératrice électrique, qui peut alimenter tout le système de vol en cas de panne de carburant -.

http://en.wikipedia.org/wiki/Ram_air_turbine

Link to comment
Share on other sites

Image IPB

Justement j'avais remarqué une fois ces petites helices sur pods.

Il ne manque plus que les panneaux solaires, qui auraient une bonne place sur les petits drones en pays peu nuageux.

De la à devenir la seule source, vous avez ci-dessous un projet assez fou

http://www.dailymotion.com/relevance/search/bertrand+piccard/video/x3e7ub_lenergie-solaire-une-opportunite-a_politics

Link to comment
Share on other sites

En fait il y a au moins trois source

- Les génératrices branché sur les moteurs

- Une APU, qui est une génératrice indépendante des moteur - elle est a la base de la derive sur le rafale, la fumée salit un peu la peinture parfois -

- Une batterie.

En plus il arrive qu'on est recours a des génératrice aérodynamique - des petites éolienne -, soit pour alimenter un équipement independant - Les pod de guerre electronique parfois comme sur les EA6B - ou carrement tout l'avion en urgence - l'A380 a une "eolienne" d' 1m80 déployable automatiquement en cas de panne des génératrice électrique -.

Les réacteurs étaient la première idée qui m'est venu en tête, mais c'est effectivement vrai que les petites hélices sur les pods de brouillages ne sont surement pas là pour le plasirs de plus, ça doit consommer en masse ce genre de pods.
Link to comment
Share on other sites

Le probleme de tout ca, c'est le champ electromagnetique et l'electronique devient tres sensible. Les radars developpent entre 20 et 30 kw de puissance, grossierement la puissance est egale au courant fois la tension ( pas toujours aussi simple mais c'est pour donner une idée des valeurs ), quand y a tres fort courant, y a enorme champ. Le Mig25 a été construit autour de l'electronique à tubes, un truc imbrouillable. L'OLS du Mig35 et autres parties utilisent de la fibre optique pour proteger les données sensibles et vitales pour certains systemes.

Link to comment
Share on other sites

Le probleme de tout ca, c'est le champ electromagnetique et l'electronique devient tres sensible. Les radars developpent entre 20 et 30 kw de puissance, grossierement la puissance est egale au courant fois la tension ( pas toujours aussi simple mais c'est pour donner une idée des valeurs ), quand y a tres fort courant, y a enorme champ. Le Mig25 a été construit autour de l'electronique à tubes, un truc imbrouillable. L'OLS du Mig35 et autres parties utilisent de la fibre optique pour proteger les données sensibles et vitales pour certains systemes.

L'électronique à tube est plus dure à brouiller à cause de sa résistance aux surtension, mais reste brouillable. l'un des exemples est le windows, comment tu fait la discrimination? Comment contres-tu les appareils à faux echos?

Ce sont tous des systemes indirect qui n'use pas de moyen agressif.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,765
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...