Philippe Top-Force

Aéronavale et l'avenir

Recommended Posts

Contre une cible au raz des flot l'horizon radar d'un E2C a 8000m est d'environ 350km ... je vois mal les avion ennemi se cacher, faudrait qu'ils volent sous les 100m pendant plus de 500 bornes ... ca doit sucer sec tout ca pour avoir encore plus de 350 bornes a faire a découvert. En supposant bien sur que le E2 se place entre la menace et GAN mode "barrier". Si en plus il doivent contourner les bulles des FREMM d'escorte qui peuvent se trouver elle aussi un peu au loin ...

Pour la CAP du CdG faut voir combien de jet on peut catapulter par minute sur alerte ... plutot que d'en tenir une floppée en vol. A priori avec deux en l'air et deux pret a etre catapulté ... et deux autre la minute suivante. Ca fait 36 mica - voire 48 - en l'air ... de quoi faire un petit firewall.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le sm-3 ne pourrait il pas l'abattre?

Normalement l'objectif typique du SM-3 est a la limite de ce genre de menace ... donc oui c'est probablement possible et les différent upgrade du SM-3 s'atteleront a cela.

M'enfin un SM-3 c'est couteux ... on parle de pres de 20 millions $ chaque pour les version les plus avancées.

Donc les US développe parallelement le SM-6 qui s'interesse a la phase terminal des missiles supersonique, phase dans laquelle le missile balistique chinois se placera forcément a un moment ou a un autre. Reste a voir la vitesse effective du missile en fin de course et ses manoeuvre ...

Une autre parade serait de mettre au tapis la constellation Yaogan sensée guidé les missiles ... mais les chinois on prévenu qu'ils pouvaient rendre coup pour coup coté démontage de satellite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'enfin un SM-3 c'est couteux ... on parle de pres de 20 millions $ chaque pour les version les plus avancées.

tu préfère mettre 20m ou 5M+ 3000 morts? (plus qu'a pearl harbour en 41)

Une autre parade serait de mettre au tapis la constellation Yaogan sensée guidé les missiles ... mais les chinois on prévenu qu'ils pouvaient rendre coup pour coup coté démontage de satellite.

que veux tu dire par la?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ouais enfin

tu préfère mettre 20m ou 5M+ 3000 morts? (plus qu'a pearl harbour en 41)

sauf que:

1) les chinois ne vont pas se contenter de tirer un seul missile donc il vaut mieux avoir des missiles moins cher en stock pour les dégommer.

2) avoir un deuxième niveau de défense n'est pas plus mal, au cas où une cible passerait entre les mailles des SM-3 (qui sont prévus pour dégommer les cibles en dehors de l'atmosphère).

En plus, encore faut-il que les chinois touchent le CVN. Bon après il y a la possibilité de monter une tête nucléaire, histoire d'augmenter les probabilités, mais bon, à mon avis il vaut mieux pour les chinois ne pas ouvrir la boite de pandore, car il le regretterait très rapidement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne résiste pas

les surnoms de nos trois E2 C

Merci à Eagle Eye  ;)

FR1: "vieux frère" car celui-ci est réputé infaillible et n'a jamais trahi la confiance de son équipage

FR2: "Arabesque", en référence à la jument du caporal Blutch dans la BD "Les tuniques bleues" (jument dressée à faire le mort quand elle entend "chargez"), car il brille à l'entrainement mais tombe toujours en panne en opération réelle

FR3: "Pas d'bol" en raison de ses pannes à répétition

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Gilles

ben c'est simple Hélios et les Syracuse ne sont pas infaillibles et leur position est certainement connue ...

Les staellites tueurs par impact direct on sait faire depuis longtemps

Share this post


Link to post
Share on other sites

le sm-3 ne pourrait il pas l'abattre?

Comme indiqué dans le lien fourni, le DF-21D est décrit comme un balistique doté d'un guidage terminal et d'une tête manoeuvrante.

- La capacité du SM-3 à intercepter une tête manoeuvrante arrivant à Mach 10 ou 12 est pour le moins sujette à question...  :rolleyes:

Les capacités précises du DF-21D comme du SM-3 sont évidemment secrètes. Je ne vois pas comment en dire plus.

- Ce qui n'est pas sujet à question en revanche, et c'est le principal pour nous, c'est que la France n'a pas de moyen d'intercepter un DF-21D. Nous n'avons même pas encore de programme antimissile sérieux qui puisse donner un espoir quelconque...  =(

L'Extrême-Orient est donc "zone interdite" pour le GAN français, sauf à intervenir d'accord avec la Chine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En plus, encore faut-il que les chinois touchent le CVN. Bon après il y a la possibilité de monter une tête nucléaire, histoire d'augmenter les probabilités, mais bon, à mon avis il vaut mieux pour les chinois ne pas ouvrir la boite de pandore, car il le regretterait très rapidement...

Pas d'inquiétude sur la capacité du DF-21D à toucher un PA. C'est une cible assez grosse, donc avec un guidage terminal quelconque il n'y a guère de problème, même à Mach 10. Aucune tête nucléaire n'est nécessaire.

Concernant les effets, l'énergie cinétique d'une masse de 600 kg lancée à Mach 10 correspond à l'énergie explosive d'une charge de 750 kg de TNT. Un seul coup au but suffirait probablement à neutraliser le PA, c'est-à-dire à l'empêcher de continuer à utiliser ses avions. Une volée de coups au but, et adieu le PA...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben c'est simple Hélios et les Syracuse ne sont pas infaillibles et leur position est certainement connue ...

Les staellites tueurs par impact direct on sait faire depuis longtemps

Oui, "on" sait faire... Mais "on", malheureusement, ce n'est pas la France !  >:(

Avoir quelques antisatellites prêts à l'action permettrait de dissuader une grande puissance quelconque (Etats-Unis, Russie, Chine) de nous détruire nos satellites, car nous pourrions menacer de rendre la pareille. Ca ne serait pas bien cher, un micro-lanceur sous Rafale ferait l'affaire (voir le projet Aldebaran).

Mais ça a été négligé, et nous restons vulnérable à être privés de satellite d'observation et pratiquement aveuglés !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne crois pas qu'on puisse parler de negligeance, il me semble plutot que c'est un choix de la france, de ne pas militariser l'espace: pas d'armes en orbite, et pas d'armes antisatellite. maintenant une arme antisatellite n'est pas quelquechose de tres complexe a construire pour un pays comme la france je pense, meme si je n'ai pas d'idée du temps qu'il faudrai pour en bricoler une. sans doutes quelques mois?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas d'inquiétude sur la capacité du DF-21D à toucher un PA. C'est une cible assez grosse, donc avec un guidage terminal quelconque il n'y a guère de problème, même à Mach 10. Aucune tête nucléaire n'est nécessaire.

Concernant les effets, l'énergie cinétique d'une masse de 600 kg lancée à Mach 10 correspond à l'énergie explosive d'une charge de 750 kg de TNT. Un seul coup au but suffirait probablement à neutraliser le PA, c'est-à-dire à l'empêcher de continuer à utiliser ses avions. Une volée de coups au but, et adieu le PA...

Le ticket d'entree en zone de denial access devient de plus en plus couteux

Et devrait paradoxalement devenir de plus en plus accessible a de petites puissances : il n'y a qu' à voir la flopée dz missile dont dispose le Hezbollah pour imaginer les possibles dans le domaine antinavire...

Surtout qu' il est est possible d' être astucieux comme l'a été la Serbie qui a surutilisee les cibles leurres

Il serait assez aisée de droniser ses vieux Mig21 pour en faire une première vague qui eSsorerait les silos d' Aster et ensuite aou les J-10 ou les su-35

Et on a l'antécédent de l'exercice millenium 2002 qui a vu couler toute la 6emz flotte avec des moyens bricole conduisant à truquer le jeu pour que les PA gagnent quand même :

Moralité vie les barracudas et les développement dans les UUV où la Nvy v investir nettement ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, "on" sait faire... Mais "on", malheureusement, ce n'est pas la France !  >:(

Avoir quelques antisatellites prêts à l'action permettrait de dissuader une grande puissance quelconque (Etats-Unis, Russie, Chine) de nous détruire nos satellites, car nous pourrions menacer de rendre la pareille. Ca ne serait pas bien cher, un micro-lanceur sous Rafale ferait l'affaire (voir le projet Aldebaran).

Mais ça a été négligé, et nous restons vulnérable à être privés de satellite d'observation et pratiquement aveuglés !

Pas besoin de sat tueurs pour ca, les chinois ont montre qu'il est tres facile d'aveugler un sat depuis le sol.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eh oui, va falloir que le CDG et son équipage assurent car le capitaine du USS Harry Truman qui nous a rendu visite cet été au large de Toulon a bien dit qu'il compte sur l'appui du GAN français pour les opé en Afghanistan...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les commentaires de notre CEMM lors de son audition sur les aéronefs.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cdef/10-11/c1011006.asp#P6_259

Concernant l’aéronautique navale, l’un de mes sujets majeurs de préoccupation est le retrait inéluctable du service opérationnel du Super Etendard en 2015 et la nécessité de disposer de 45 Rafale opérationnels à cette échéance. Certes il ne nous en reste plus que 15 à recevoir mais sur les 30 qui nous ont été livrés, 10 sont au standard 1, c’est-à-dire interdits de vol ; leur rétrofit dans la version F3 est programmé et nous veillons à ce qu’aucun retard ne soit pris.

Le format des avions de patrouille maritime Atlantic 2 est convenable, mais leur taux de disponibilité l’est moins, d’autant que s’y ajoute l’obsolescence de certains de leurs équipements. Leur rétrofit va donc devenir urgent. Les trois appareils que nous avons déployés en Afrique, à l’occasion des événements récents au Mali, représentaient 40 % du parc disponible ; nous remplissons les missions qui nous sont confiées, mais difficilement.

Nous avions des inquiétudes concernant le relais entre le Super Frelon et le NH90 et malheureusement, la jonction entre ces deux programmes n’a pas été possible. J’ai pris la décision, contre certains avis, d’arrêter le Super Frelon avant qu’il n’accomplisse le vol de trop. Pour assurer la jonction, nous avons acheté deux hélicoptères EC225, primitivement destinés à une compagnie pétrolière qui avait annulé sa commande en raison de la crise – ce qui nous a permis de les mettre très rapidement en service mais, s’agissant d’invendus, je trouve que nous les avons payés bien cher.

L’année 2011 verra en effet ,la livraison de quatre NH90 version marine – que nous attendions depuis longtemps.

Enfin, la livraison des Rafale marine se poursuit : nous sommes en train de réceptionner le numéro 30. Celle des NH90 a débuté : les deux premiers ont été livrés, nous attendons les deux suivants dans les mois qui viennent

En ce qui concerne le NH90, les contrats étant en cours de négociation, je ne sais pas encore précisément comment la maintenance va être organisée. En tout cas l’équilibre ancien – un industriel intervenant peu, des maintenanciers faisant tout – n’est plus possible. La situation est la même que pour les automobiles, désormais remplies d’électronique et dont l’entretien ne peut plus être assuré par le garagiste de quartier : comme le Rafale, le NH90 est un ordinateur, doté d’un système de sustentation lui permettant de voler… Néanmoins nous avons encore besoin d’un échelon local de maintenance. Nous allons utiliser les compétences des personnels, sans écarter personne ; mais nous ne remplacerons pas tous les départs à la retraite. Quant aux jeunes, nous les formerons à la maintenance moderne – avec une balance entre ateliers de la base et industrie qui ne sera plus la même. Nous aurons toujours besoin, sur les bases, de mécaniciens qui soient des professionnels de haut niveau bénéficiant de perspectives de carrière intéressantes et fiers de leur activité

.

M. Dominique Caillaud. Ma question concerne la disponibilité opérationnelle de nos hélicoptères. À Lanvéoc, on considère qu’il faut au moins six machines pour faire face aux missions ; or avec deux NH90 et deux EC225, on n’arrive qu’à quatre. Et qu’en est-il des hélicoptères embarqués, que les BPC et les frégates sont destinés à accueillir ? Les sacrifices à venir épargnent-ils un peu cette catégorie d’aéronefs ?

Amiral Pierre-François Forissier. Le parc d’hélicoptères est très varié, et les machines ne sont pas comparables. Il fallait à Lanvéoc six Super Frelon, mais avec les deux EC225, nous avons la disponibilité nécessaire. La difficulté concerne aujourd’hui le parc de Lynx, dont un très grand nombre sont indisponibles faute de pièces de rechange – parce que Westland ne les fabrique plus et qu’il faut les faire fabriquer ailleurs, ce qui coûte cher et prend du temps. Le problème va être résolu quand les Lynx auront été remplacés par des NH90.

Quant aux BPC, il n’est pas prévu de les armer avec des hélicoptères de la marine. Ce sont des bateaux interarmées, conçus pour embarquer des hélicoptères de l’armée de terre.

Ce qui compte, c’est que les missions qui nous sont assignées soient remplies. Aujourd’hui, les frégates anti-sous-marines naviguent la plupart du temps sans hélicoptère, les hélicoptères étant occupés à chasser les pirates et les narcotrafiquants ; demain, la priorité pourrait redevenir la lutte anti-sous-marine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dernier passage sur les frégates ASM qui partent sans hélico (ou avec un Dauphin/Panther inapte à l'ASM ou à l'anti-navire d'ailleurs) est assez inquiétant.

Déjà opérationnellement, je trouve pas ça super rassurant d'avoir un GAN qui part en mission sans hélicoptère ASM (et avec un SNA qui bruite bizarrement ;) ).

Mais à plus long terme, c'est pas non plus une super info concernant le maintient des compétences et de l'expertise dans ce domaine.

Et puis ça souligne un des gros points obscures de notre marine: sa flotte d'hélicoptère, surtout comparée à nos voisins Européens (UK et Italie en premier lieu). Déjà qu'on n'a pas énormément de moyens modernes et que les commandes sont vraiment minimalistes, si en plus on utilise nos rares Lynx en état de vol pour chasser du pirate et du narcotrafiquant...

Qu'on achète une douzaine de Dauphin d'occasion pour les douanes et la marines et qu'ils se chargent de ces missions!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,410
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,715
    Total Topics
    1,249,365
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries