SPARTAN

FRANCE : 5° puissance économique?

Recommended Posts

3 hours ago, imposerlaforce said:

Une légende urbaine bien trop tenace...je ne pense pas que ce  sont les migrants qui ruinent la France, la vieille rengaine nationaliste ça ne marche plus, regardez plutôt du côté des français eux mêmes.

C'est pas une légende ... c'est juste des propos mensongers.

Après chercher a faire entendre raison ... a Kotai sur ses propos dénués de raison, c'est comme essayer de "comprendre" la folie ... c'est naturellement voué a l'échec, sinon ce ne serait pas folie mais raison.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon je crois que la loi El Khomri est bloquée. La pétition a fait plus de 800.000 signatures.

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, Kiriyama said:

Sinon je crois que la loi El Khomri est bloquée. La pétition a fait plus de 800.000 signatures.

On est a presque un million en fait ... mais tout un tas de gens te dirons que ceux qui pétitionnent sont des sales bourgeois favorisés naturellement par le marché du travail.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, g4lly a dit :

On est a presque un million en fait ... mais tout un tas de gens te dirons que ceux qui pétitionnent sont des sales bourgeois favorisés naturellement par le marché du travail.

Mise à part le terme "sales bourgeois" je suis pas loin de penser comme tel ...

Pour moi il était temps de simplifier le code du travail ; "effacer" le plus possible les inégalités entre les CDD et CDI (je rêve d'un contrat unique) ; accès sur des indemnités chômage plus importante etc ... 

Mais bon avec la levé de bouclier des CDI et les les gens qui travail autour des prud'hommes cela va être coton, voir même ce projet de loi va perdre de sa substance comme cela fut le cas pour le CPE (si je me souviens bien).

 

Edited by Rochambeau

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Kiriyama a dit :

Au fait est-ce que El Khomri va survivre politiquement à cet échec ?

Parler d'échec serait s'avancer beaucoup. Disons que c'est très mal parti, mais ce n'est pas en rien enterré. La loi Macron est bien passée. Simplement, je pense qu'ils vont cacher ça sous le tapis pendant quelques temps, faire quelques ajustements cosmétiques et accessoirement, faire passer la mesure sur la déchéance de nationalité.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, Rochambeau said:

Mise à part le terme "sales bourgeois" je suis pas loin de penser comme tel ...

Pour moi il était temps de simplifier le code du travail ; "effacer" le plus possible les inégalités entre les CDD et CDI (je rêve d'un contrat unique) ; accès sur des indemnités chômage plus importante etc ... 

Mais bon avec la levé de bouclier des CDI et les les gens qui travail autour des prud'hommes cela va être coton, voir même ce projet de loi va perdre de sa substance comme cela fut le cas pour le CPE (si je me souviens bien).

 

Petit rappel de la pétition et des reproches principaux.

Quote

Parmi les éléments proposés dans le projet actuel 

  •   En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.
  •   Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.
  •   Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail
  •   Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos
  •   Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu
  •  Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine
  •   Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi (confirmation d'une loi antérieure).
  •   Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.
  •   Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.
  •   Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.
  •   Après un accord d'entreprise, un-e salarié-e qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.
  •   Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, Rochambeau said:

Pour moi il était temps de simplifier le code du travail ; "effacer" le plus possible les inégalités entre les CDD et CDI (je rêve d'un contrat unique) ; accès sur des indemnités chômage plus importante etc ...

Tu peux développer le probleme avec les CDI ? expliquer en quoi c'est mal? Parce que vu de l'employeur le CDI c'est vachement plus souple qu'un CDD...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Kiriyama a dit :

Exactement l'inverse de ce que tu réclames, Rochambeau.

Après oui, il y a un énorme flou sur l'indemnité chômage ou justement El Khomri a parlé de dégressivité des indemnités chômages, mais bon le texte n'est pas complet à ce niveau d'après ce que j'ai compris. 

il y a 34 minutes, g4lly a dit :

Tu peux développer le probleme avec les CDI ? expliquer en quoi c'est mal? Parce que vu de l'employeur le CDI c'est vachement plus souple qu'un CDD...

Attention ce n'est pas tant le CDI et CDD que je mets en cause, mais bien de la multiplication des droits et autre spécification d'entraîne la diversité de contrat, qui sont pour moi créatrice d'inégalité. Je sais bien qu'un contrat unique ne réglera en rien les choses mais au moins cela simplifiera la situation à mais yeux  du moins ...

Prenons l'exemple du CDI ou les conventions pour modifier ces conditions (horaire, lieu travail, mission etc ...) sont bien plus compliqué que le CDD, même si ce dernier est très encadré il n'empêche qui il y a une certaine souplesse de par la durée de ce contrat qui permet des abus. Comme la multiplication des CDD d'usage qui enchaîne les contrats courts sans délai de carence, cette dernière a connu une progression de 120 % au cours de cette décennie!

Citation

Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

J'ai cru comprendre au contraire que cela se base sur un vote de la majorité des employés. Du moins j'ai compris la loi comme cela ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Au fait est-ce que El Khomri va survivre politiquement à cet échec ?

El Khomri me fait l'effet d'un fusible(/homme (femme) de paille. Elle n'a pas les épaules pour avoir pondu ce texte toute seule. Ca sent le téléguidage. Elle sautera (ou pas) mais ça va lui faire une casserole pour le reste de sa vie politique.

Et oui faut etre prudent quand on plonge dans une piscine remplie de vieux crabes bien plus habitués aux arcanes de la politique

En ce qui concerne le projet de loi, disons qu'il fleure bon un sacré retour en arrière tout d'un coup et ça c'est maladroit. En France on a du mal a réformer et encore plus quand on met trop de trucs clivant d'un coup dans le même texte. C'est à mon sens une erreur de stratégie majeure...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

El Khomri est là car elle ne peut rien refuser au président qui lui a donné cette ascension express. Elle prend la loi au vol, elle ne l'a pas écrite et de toute façon, le code du travail, ce n'est pas son domaine du tout.

Son prédécesseur, Rebsamen a très certainement refusé de porter cette loi d'où son départ récent, ce que lui a accordé le président car c'est son ami.

Sans regarder le détail du contenu de la loi, sortir une modification du code du travail sans en avoir discuté avec les syndicats alors qu'on leur chante depuis 4 ans le grand air des négociations sociales annuelles, et qu'insulte ultime cette loi contienne des référendums des salariés destinés à les contourner, c'est clairement un casus belli avec eux. D'où la bronca totale des syndicats.

Le contenu pour les salariés est un problème indépendant je pense.

Comme la réaction des syndicats était complètement prévisible, cela sent encore la manœuvre politique pourrie, probablement destiné à montrer à Bruxelles que le gouvernement veut vraiment faire des réformes, mais que malheureusement c'est impossible en l'état.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais techniquement la loi peut encore passer avec un 49-3. Maintenant il faut voir si le gouvernement ira jusque-là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pays ne doit pas aller si mal que ça pour continuer à se permettre des clivages d'un autre temps avec de faux semblants !
Si ce n'était aussi grave, j'en sourirai de voir les mêmes qui ont toujours été contre toutes réformes tenter de les faire passer aujourd'hui.
Au delà des espérances les plus folles des partis qui en ont rêvé ou du Medef, qui lui, continu d'engranger malgré l'alternance !

Bien entendu c'est encore dans le privé que l'on va trinquer, mais bizarrement, c'est les tous puissants syndicats du secteur public qui vont se mobiliser.
Pas contre cette réforme qui à leurs yeux ne sera qu'un prétexte, mais pour des augmentations de salaires.
.Je sera tenté de dire "comme d'habitude" !

Alors que ceux qui sont aux manettes enfoncent le clou et  appliquent l'égalité tant prônée dans le public et le privé, là les choses pourraient être mieux perçus !

Toutes cette classe politique passée et actuelle s'est décrédibilisée en ne réformant qu'à minima et bien évidemment sans résultats.
En réclamant toujours plus d'efforts sans montrer l'exemple.

Je parie que la réforme sera morte et enterrée ou vidée de sa "substance" dans quelques mois car trop de monde souhaitent que rien ne change.
Comme d'habitude, la patate chaude sera refilée au futur gouvernement jusqu'à être au pied du mur ou au fond du gouffre.
 

 




 



 


 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Bien entendu c'est encore dans le privé que l'on va trinquer, mais bizarrement, c'est les tous puissants syndicats du secteur public qui vont se mobiliser.

Bah je ne sais pas si les syndicats du public ont tant de pouvoir que ça.

Quand  au privé, si ils sont pas contents, qu'ils descendent dans la rue eux aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En trente ans les grosse usines par exemples,se sont transformées en de multiples petites usines où il est bien plus difficile de monter un syndicat c'est pour ça que le nombre de syndiqués a baissé dans le privé, et qu'il se mobilise moins, sauf quand ça intéresse le patron parfois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 3/3/2016à22:21, Deres a dit :

El Khomri est là car elle ne peut rien refuser au président qui lui a donné cette ascension express. Elle prend la loi au vol, elle ne l'a pas écrite et de toute façon, le code du travail, ce n'est pas son domaine du tout.

Son prédécesseur, Rebsamen a très certainement refusé de porter cette loi d'où son départ récent, ce que lui a accordé le président car c'est son ami.

Sans regarder le détail du contenu de la loi, sortir une modification du code du travail sans en avoir discuté avec les syndicats alors qu'on leur chante depuis 4 ans le grand air des négociations sociales annuelles, et qu'insulte ultime cette loi contienne des référendums des salariés destinés à les contourner, c'est clairement un casus belli avec eux. D'où la bronca totale des syndicats.

Le contenu pour les salariés est un problème indépendant je pense.

Comme la réaction des syndicats était complètement prévisible, cela sent encore la manœuvre politique pourrie, probablement destiné à montrer à Bruxelles que le gouvernement veut vraiment faire des réformes, mais que malheureusement c'est impossible en l'état.

 

     Cela parait évident que ce n'est certainement pas elle qui a accouché de ce dispositif de lois proposé ...

 

 Au vu du style libéral quand au contenu des propositions de lois :   Les auteurs de toute évidence se nomment Valls & Macron ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, alpacks said:

Cela parait évident que ce n'est certainement pas elle qui a accouché de ce dispositif de lois proposé ... Au vu du style libéral quand au contenu des propositions de lois :   Les auteurs de toute évidence se nomment Valls & Macron ...

C'est surtout un beau gloubi boulga des souhaits des syndicats de patron ... qui eux mêmes se crêpent le chignon pour savoir s'il vaut mieux favoriser ci quitte a lâcher sur ça ... ou l'inverse ... selon la taille et le domaine des entreprise concerné. A priori vu le contenu du texte, derrière c'est du pure Medef ...

On retrouve encore l'escroquerie du forfait jour étendu ... dont la légalité n'est toujours pas évidente - il est contraire aux engagement européen sur la charge de travail - . La cours de cassation a statuée plusieurs fois contre ... mais l'état s'en contrefout ... il continue a légiférer contre son propre droit ... exposant les employeurs a devoir a terme payer toute les heures effectué en forfait ... rubis sur l'ongle, avec les majorations d'heure supplémentaire et tout tralala. Jusqu'au jour ou une instance européenne va nous châtier bien comme il faut.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29 février 2016à22:29, Boule75 a dit :

Et pour la courbe de la population mondiale au XXe siècle qui a bcp choqué, elle était là pour illustrer à quel point il y avait eu croissance économique au XXe siècle, en dépit ou cause de l'inflation.

 

Sauf qu'il n'y a aucun lien entre les deux. Il suffit de voir la démographie explosive de nombreux pauvres et il n'y a aucune croissance.

pensee magique. 

Le 3 mars 2016à09:54, g4lly a dit :

On est a presque un million en fait ... mais tout un tas de gens te dirons que ceux qui pétitionnent sont des sales bourgeois favorisés naturellement par le marché du travail.

Ce ne sont pas des bourgeois mais ceux qui sont ciblés par l'algorithme de Change.org

Tout est expliqué ici à compter de 09min 20 :

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/valls-est-il-cerne-2902-765978.html

Le 3 mars 2016à11:51, Rochambeau a dit :

Mise à part le terme "sales bourgeois" je suis pas loin de penser comme tel ...

Pour moi il était temps de simplifier le code du travail ; "effacer" le plus possible les inégalités entre les CDD et CDI (je rêve d'un contrat unique) ; accès sur des indemnités chômage plus importante etc ... 

Mais bon avec la levé de bouclier des CDI et les les gens qui travail autour des prud'hommes cela va être coton, voir même ce projet de loi va perdre de sa substance comme cela fut le cas pour le CPE (si je me souviens bien).

 

La question n'est pas de savoir s'il y a contrat unique ou non. La question est, comme toujours, qu'y-a-t-il dans ledit contrat unique.

Quand ce point est abordé, il n'y a jamais de réponse. Or il n'est pas possible de valider ou non un concept sans l'exprimer. 

Le 3 mars 2016à12:01, g4lly a dit :

Petit rappel de la pétition et des reproches principaux.

 

Il y a plein de bonnes choses dans cette liste.

Le 3 mars 2016à12:06, g4lly a dit :

Tu peux développer le probleme avec les CDI ? expliquer en quoi c'est mal? Parce que vu de l'employeur le CDI c'est vachement plus souple qu'un CDD...

Si le CDI était "vachement plus souple" que le CDD, il n'y aurait pas une hausse continue de la part des CDD.

Il faut distinguer la rigidité formelle du contrat avec la rigidité effective du contrat sur l'entreprise. Ce sont les effets du contrat qui comptent. Et pour le CDI, il n'est actuellement pas bon pour une majorité de secteurs d'activités.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 3 mars 2016à13:24, Rochambeau a dit :

J'ai cru comprendre au contraire que cela se base sur un vote de la majorité des employés. Du moins j'ai compris la loi comme cela ?

J'ai également un gros doute sur ce point du texte de la pétition. Il faudrait comparer avec ce qui se fait actuellement car les syndicats n'ont pas besoin d'être majoritaire pour valider une négociation. 

Il y a 20 heures, Kiriyama a dit :

Quand  au privé, si ils sont pas contents, qu'ils descendent dans la rue eux aussi.

La pénétration des syndicats est de 8% parmi tous les employés.

Sur la fonction publique, c'est 25% avec des différences selon les corps. Tu peux donc imaginer que dans le privé, il n'y a que peu de syndicalistes. 

Si le privé ne va pas dans la rue, c'est peut être qu'il s'en fout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 9 minutes, Serge a dit :

Sauf qu'il n'y a aucun lien entre les deux. Il suffit de voir la démographie explosive de nombreux pauvres et il n'y a aucune croissance.

pensee magique.

Serge : sur ce sujet, tu es lourdissime. En un siècle, la population mondiale a été multipliée par sept. Le niveau de vie de cette population dans son ensemble a incroyablement augmenté. La faim a régressé. Les soins se sont développés, la durée de vie a augmenté, l'éducation s'est répandu, etc, etc, et le tout en dépit de deux guerres mondiales (si tu veux perdre ton temps à tenter de prouver le contraire, libre à toi et que ce soit hyper-solide ; bon courage : c'est hyper-faux). Si tu veux je t'envoies des photo de la cuisine du maire de Brion dans l'Indre en 1900 et tu la compares avec la cuisine du maire de Brion dans l'Indre en 2000, et tu verras ce que tu peux en faire de ta "non-croissance" qui impliquerait des rations alimentaires divisées par sept, des tailles de logement divisées par sept, etc, etc...

Et d'après ce que tu affirmes, dans le même temps, il y aurait eu 1500% d'inflation "destructrice" et "anti-naturelle" ; j'oublie certainement des zéros, ce qui ne change rien sur le fond : ton argument sur la déflation qui serait l'état "naturel" : tu le prend, tu le roules, tu le fumes, le mâches ou t'assieds dessus, tu en fais des papilottes, et surtout tu arrêtes de nous saouler avec. Pareil avec l'étalon-or. Pareil avec les forts taux d'intérêt nominaux qui génèrent de la croissance par un mécanisme magique et non-explicité. Etc, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 3 mars 2016à22:21, Deres a dit :

Comme la réaction des syndicats était complètement prévisible, cela sent encore la manœuvre politique pourrie, probablement destiné à montrer à Bruxelles que le gouvernement veut vraiment faire des réformes, mais que malheureusement c'est impossible en l'état.

Je ne pense pas que Bruxelles soit dans le viseur du gouvernement.

Il se rend simplement compte qu'il faut libérer l'économie. Si la compétence de El Khomri peut être questionnée (comme celle de beaucoup de ministres), il faut garder à l'esprit que F. Hollande est économiste de formation et enseigna l'économie. Il connaît donc parfaitement les déterminants du chômage. Donc, quand tu lui proposes une réforme, il comprend les mécanismes employés. A la différence d'un Sarkozy ou un Chirac.

Il sait parfaitement que tout n'a pas été fait contre le chômage (ce que l'on entend tous les jours en France.).

A mon niveau, je pense plutôt qu'il se rends compte que la situation ne va plus tenir. Il ne peut plus faire semblant en attendant la croissance. Donc, il lance une réforme majeur (la plus importante depuis 1980) pour essayer de sauver une partie du bateau. Le défaut est que ce texte est trop vaste comme le sont tous les projets de loi. C'est un four tout ce qui brouille le message et peut conduire à des effets non voulus. Second inconvénient, il n'y a pas eu de préparation. La diffusion est abrupte. 

C'est le gros défaut en France de cette gouvernance par ordonnance.

et puis, il n'y a rien sur la formation qui est un gros talon d'Achille français. 

Edited by Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, charli a dit :

En trente ans les grosse usines par exemples,se sont transformées en de multiples petites usines où il est bien plus difficile de monter un syndicat c'est pour ça que le nombre de syndiqués a baissé dans le privé, et qu'il se mobilise moins, sauf quand ça intéresse le patron parfois.

Non. 

En france, il n'est pas possible de se présenter en indépendant à des élections de représentant du personnel. C'est interdit.

Seul des syndicalistes peuvent le faire. Or, le personnel ne se reconnaît peut-être plus dans les idées de la CGT, FO et autres.

laissons la liberté totale de candidature et on verra.

Enfin, les syndicats en France sont ce que l'on nomme des syndicats de représentation et non de service. En Allemagne et ailleurs, un membre peut trouver une assurance négociée par son syndicat, des vacances pour les enfants, des aides divers et variées. 

Edited by Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Serge said:

Si le CDI était "vachement plus souple" que le CDD, il n'y aurait pas une hausse continue de la part des CDD.

Il faut distinguer la rigidité formelle du contrat avec la rigidité effective du contrat sur l'entreprise. Ce sont les effets du contrat qui comptent. Et pour le CDI, il n'est actuellement pas bon pour une majorité de secteurs d'activités.

Une hausse continue ... ca nous fait une belle jambe ...

Voila a quoi ressemble la "forte" hausse ... face au 87% de CDI ... bien stable depuis des années.

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2014-056-2.pdf

cXkOz25.png

 

On s'intéresse un peu a la qualité des contrats temporaire ... et on s'apercoit que la part qui augmente c'est exclusivement des CDD inférieur a 1 mois ... les CDD supérieurs a 1 mois baisse ... mieux l'Interim baisse en mirroir avec les CDD inférieurs a un mois.

Alors forcément quand on débauche/réembauche un CDD toutes les semaines ... arithmétiquement ça fait beaucoup plus d'embauche en CDD que d'embauche en CDI qu'on renouvelle tous les 2 ou 3 ans !!!

Etonnament se fantastique CDD si plaisant a nos cher employeur ne croit pas pour les durée supérieur a 1 mois ... comme quoi ça doit pas être si bien que ça :bloblaugh:

 

La petite explication c'est la multiplication des CDD d'usage de durée extrêmement courte - la plupart du temps inférieur a une semaine - ... qui englobe plus de 50% des "nouvelles embauches" représentant moins de 8% des employé, et surtout exclusivement quelques secteurs comme l’hôtellerie, le spectacle et le bâtiment...

lF66PkN.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

Non. 

En france, il n'est pas possible de se présenter en indépendant à des élections de représentant du personnel. C'est interdit.

Il est possible de monter son syndicat sans forcément être rattaché à une centrale syndicale. A la CGT ou à FO par les syndicats sont déclarés à la mairie du site de l'entreprise, ça se rapproche de la déclaration d'une association.C'est un système fédéral, chaque syndicat donne une petite partie de ses cotisations pour faire fonctionner les structures départementales, et nationales de ces organisations, chaque syndicat garde une  indépendance.A La CFDT les cotisations partent au niveau national et puis sont redistribuées dans les structures locales, c'est un autre système.

Je connais une entreprise qui est un petit supermarché où pour les élections les élus n'ont pas d'étiquette syndicale, mais je n'ai pas là, la taille exacte de l'entreprise et à quelles élections cela correspond, peut-être le CE.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,500
    Total Members
    1,550
    Most Online
    am60
    Newest Member
    am60
    Joined
  • Forum Statistics

    20,876
    Total Topics
    1,311,320
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries