max

L'artillerie de demain

Recommended Posts

il y a 31 minutes, mehari a dit :

Qu'est-ce qu'il y a dans les compagnies d'appui alors?

Si les sections d'appui reçoivent des mortiers de 81, que reçoit la compagnie d'appui? Le 120 serait l'étape logique et comme je l'ai dit plus haut, les unités Stryker ont des mortiers de 120 jusque dans les compagnies d'infanterie.

C'était le cas auparavant avec les SML il me semble. En plus, à 2000 euros l'entretien annuel d'une pièce, ce ne serait pas ruineux d'en ravoir. Il y aurait surtout la masse salariale pour l'équipe de pièce mais niveau boucle OODA, avec des munitions à faible dispersement développées qui autoriseraient l'usage en forces imbriquées à moins de 300m, on serait pas mal. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rôle de l'artillerie traditionnelle (la moins chère) reste crucial dans les conflits de haute intensité.

Pertes (2014-2016) infligées aux Ukrainiens par:

45% d'artillerie et MLRS

17% arme d'infanterie

14% chars et véhicules blindés

13% mines

11% ATGM

6758c5d347acaeb4med.jpg

Ce qui est nouveau, c'est l'utilisation massive de drones pour coordonner les tirs, avec l'utilisation traditionnelle de l'artillerie pour la doctrine soviétique.

En Syrie et dans le Donbass, l'artillerie a joué un rôle important dans la destruction non seulement de l'infanterie, mais également des véhicules, y compris des blindés. C'est grâce à la possibilité de suivre la cible en mouvement. En Ukraine, des groupements tactiques de véhicules blindés de la compagnie, attaqués par l'artillerie, ont perdu leur capacité de combat pendant la marche.

La part des munitions guidées dans le Donbass n'était pas fréquente. À mesure que le temps de conflit augmente, la part des munitions guidées diminue et le rôle des munitions conventionnelles augmente. Les munitions de précision jouent un rôle secondaire dans la doctrine russe, tandis que la recherche se concentre sur l'amélioration des munitions conventionnelles (y compris les sous-munitions).

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Deres a dit :

Le combat info centré veut dire que l'information circule plus vite vers les moyens non organiques.

Donc en théorie, avec SCORPION, tu vas avoir la même réactivité de ton artillerie divisionnaire, de l'Armée de l'Air ou de l'ALAT que tu avais avant avec des moyens d'appui feux dédiés à tes unités en ligne.

Et l'augmentation de la précision ou de la masse des projectiles est censé compenser leur nombre plus faible.

Des meilleurs moyens de reconnaissance avec transmission d'informations rapide (drones, jumelles GPS+radio, lanceur MMP,…) devrait aussi diminuer le besoin en tir direct au profit du tir indirect. Donc moins besoin d'exposer des canons sur la ligne de front.

Il faut aussi compter sur le fait que le MMP peut être utiliser en tir indirect même si en phase finale, le tireur voit la cible.

Dans les faits, c'est juste l'aboutissement d'une tendance née pendant la seconde guerre mondiale avec le remplacement des lignes téléphonique par la radio.

La grande question est de savoir si cette magnifique organisation sera aussi efficace et résistante  contre des insurgés que contre des troupes aguerris avec des moyens de guerre électronique, de l'artillerie et de la DCA.

 

Les russes ont des moyens de GE multiples qu'ils ont fait descendre jusq'aux bas-échelons. Il n'y a pas de raison pour que les chinois ne fassent pas pareil et les turcs ont essayé au moins partiellement cette approche russe pendant leurs opérations anti-kurdes en Syrie. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 4 heures, g4lly a dit :
  • section antichar ... ATGM
  • section appui direct ... mitrailleuse ou canon 20mm
  • section reconnaissance ... des commandos.
  • section tireur d'élite ... jusqu'au fusil 12.7

Il n'y a plus que 3 sections dans les compagnies d'appui 

Généralement ça se présente comme ça:

SAED ,section d'aide a l'engagement débarquer, unité qui va faire de la reco, du renseignement, de l'harcèlement... Dans les régiment para/alpin, on a les gcp/gcm 

STE, section tireur d'élite 

SAD, section d'appui directe, avec du milan et maintenant mmp, mitrailleuse et j'imagine les quelques canon de 20 qui prennent la poussière

Et c'est tout

Edited by La Balafre

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, La Balafre a dit :

Il n'y a plus que 3 sections dans les compagnies d'appui 

Généralement ça se présente comme ça:

SAED ,section d'aide a l'engagement débarquer, unité qui va faire de la reco, du renseignement, de l'harcèlement... Dans les régiment para/alpin, on a les gcp/gcm 

STE, section tireur d'élite 

SAD, section d'appui directe, avec du milan et maintenant mmp, mitrailleuse et j'imagine les quelques canon de 20 qui prennent la poussière

Et c'est tout

Expérimentation de section d'appui mitrailleuse également sur pvp il me semble 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question que je me suis toujours posé c'est pourquoi on a pas une section mortier supplémentaire dans la compagnie d'appui.

Car 2 mortier de 81 par section de combat ça parait un peu léger non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, FoxZz° said:

Une question que je me suis toujours posé c'est pourquoi on a pas une section mortier supplémentaire dans la compagnie d'appui.

Car 2 mortier de 81 par section de combat ça parait un peu léger non ?

Parce qu'ils sont à l'artillerie je suppose.

Ceci dit, au vu de la portée limitée des mortiers, ça aurait du sens. Si on transfère les mortiers à l'infanterie, il faut aussi se demander ce qui pourrait les remplacer dans les Régiments d'artillerie. CAESAR additionnels? 105mm? L'Allemagne a une batterie MLRS dans chacun de ses bataillons d'artillerie. Je ne sais pas si c'est idéal par rapport à un placement au niveau divisionnaire mais c'est une piste qui peut aussi être explorée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais dire une section de mortiers de 81 supplémentaires, pas des 120.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, FoxZz° a dit :

Je voulais dire une section de mortiers de 81 supplémentaires, pas des 120.

Non plus de mortier 81 dans la Compagnie d'appui 

Avec la creation d'une 5 compagnie d'infanterie dans chaque RI avec la réorganisaton Scorpion de 2016. Les mortiers de 80 mm ont tous été versée dans les sections d'appui des compagnie d'infenterie ( la 4 e section) qui en plus de ses 2 Mortier 81 mm dispose d'un groupe reversible Mitrailleuse ou MMP 

Juste pour rappel les sections d'appui des compagnies infanterie utilisent des moyens d'appui courte portée. Dans la doctrine infanterie courte portée veut dire mois de 5 km ( mortier 81 mm MMP 12.7 mm TLD MAG et canon de 25 mm VBCI  )   les appuis courte portée restant bien sur organique au chef de section qui peut les utiliser comme bon lui semble.    

La compagnie d'appui fournie elle au regiment la SEAD la SAD et les STE 

 Au dela de 5 Km les appuis passent en categorie longue portée et rentre dans la deconfliction 3 D avec comme la bien expiquer G4lly les relais par 3 satellites :tongue: 

Les premiers appuis longue portée qui souvent sont intégrés dans un S-GTIA c'est le groupe mortier de 120 des batteries d'artillerie. Qui reste un peu en arriere mais reste quand même disponible rapidement si une section venez à se faire accrocher serieusement. Ils ouvriraient le feu en soutien avant que les connections satelitaire fassent rapliquer dar dar les Tigres les Drones les Avions et la pluie d'obus de 155mm.   

Parce que pas un pas sans appui. Reste toujours d'actualitée.  

      

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et un drone comme le mini-harpy, si il peut autant taper jusqu'à 100 km que rester 2 heures au-dessus de la tête dans les environs des pioupious à protéger, il serait mis dans quelle catégorie aux yeux de l'ADT ? j'ai un peu de mal avec cette logique en silo. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Rémy a dit :

Et un drone comme le mini-harpy, si il peut autant taper jusqu'à 100 km que rester 2 heures au-dessus de la tête dans les environs des pioupious à protéger, il serait mis dans quelle catégorie aux yeux de l'ADT ? j'ai un peu de mal avec cette logique en silo. 

Il serait forcement dans l'artillerie.   

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Scarabé a dit :

Il serait forcement dans l'artillerie.   

Donc ça nous fait en moyenne 2 mortier par SGTIA sans la possibilité d'attacher des mortiers supplémentaires de la meme manière que l'on peut attacher des groupes MMP supplémentaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, FoxZz° a dit :

Donc ça nous fait en moyenne 2 mortier par SGTIA sans la possibilité d'attacher des mortiers supplémentaires de la meme manière que l'on peut attacher des groupes MMP supplémentaires.

Pas forcement parce que 3 SGTIA forme un GTIA 

Si le groupement est par exemple à dominante infanterie 

Pour sa construction on part sur une base de 3 compagnies d'infenterie auquel on ajoute 3 section genie et une batterie d'artillerie avec un pleton blindé sur AMX10 RC  

Et dans les 3 SGTIA tu aura une compagnie d'infenterie et la section genie qui pourra etre soutenue par les Mortiers et les blindés

     

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 13 minutes, Scarabé a dit :

Pas forcement parce que 3 SGTIA forme un GTIA 

Si le groupement est par exemple à dominante infanterie 

Pour sa construction on part sur une base de 3 compagnies d'infenterie auquel on ajoute 3 section genie et une batterie d'artillerie avec un pleton blindé sur AMX10 RC  

Et dans les 3 SGTIA tu aura une compagnie d'infenterie et la section genie qui pourra etre soutenue par les Mortiers et les blindés

     

Oui mais là on parlait des mortiers.

Les MMP par exemple sont à la fois dans la compagnie d'appui et les sections d'appui. Les SA sont organiques au SGTIA dominante inf et les CA servent de réservoir de spécialistes pour renforcer x ou y SGTIA. Sans Mo81 dans les CA, on ne peut pas renforcer la dotation mortier d'un SGTIA qui est limité à deux tubes. Sauf à déshabiller Paul pour habiller Jacques.

Je m'interroge simplement sur ce choix de la présence du Mo seulement au niveau SA en fait. Alors que les MMP et les Mag sont présentes aux deux échelons.

Deux tubes ça semble peu quand on voit que les batteries standard de l’artillerie c'est 4 tubes. Or le Mo81 c'est vraiment le premier appui à disposition du Capitaine et souvent le seul organique. Disposer d'un peu plus de tubes ça lui permettrait de disposer de plus de liberté de manœuvre.

Edited by FoxZz°

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, FoxZz° a dit :

Oui mais là on parlait des mortiers.

Les MMP par exemple sont à la fois dans la compagnie d'appui et les sections d'appui. Les SA sont organiques au SGTIA dominante inf et les CA servent de réservoir de spécialistes pour renforcer x ou y SGTIA. Sans Mo81 dans les CA, on ne peut pas renforcer la dotation mortier d'un SGTIA qui est limité à deux tubes. Sauf à déshabiller Paul pour habiller Jacques.

Pas de mortier de 81 supplémentaire en principe, mais comme a dit scarabé, dans le cadre d'un SGTIA, on aura des mortier de 120 de l'artillerie qui viendront renforcé la compagnie

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Thibault2845 a dit :

Et la ca a combien de poste mmp ? De fusil 12.7 ?

Officiellement (si on prend comme base les postes Milan qui représentent encore 85 % des Missiles AC) on a 14 Postes AC MIlan dans un régiment "quaternaire", pas sur que la 5e compagnie  nouvellement créée (qui est plus une compagnie "réservoir d'effectif") aie les mêmes dotations complètes en matériel. En militaires qualifiés surement, mais pas en équipement, du moins pour le "couteux".

Pour les 12,7 PGM, il en y a 7 par régiment selon la nouvelle organisation des STE : 3 Groupes à 2 équipes, + 1 équipe rattachée au groupe de commandement.

Enfin sur le "transfert" des 120 mm vers l'artillerie, il faut se remettre dans l'époque des coupes sombres des armées au début des années 2000.

Les compagnies d'infanterie peinent à aligner 3 sections de combat complètes pour les projections, sur un effectif de 39 on arrive difficilement à 30 gars, la section d'appui était très maigrichonne (1 groupe  à 2 équipes TELD et 1 groupe à 2 Milan). Il fallait pouvoir augmenter les effectifs de chaque compagnies d'environ 20/25 pax, mais interdiction de Bercy d'engager le moindre piou-piou de plus, et pas question d'encore déshabiller Paul l'Artilleur ou le Tringlot au profit de Pierre le Biffin (ou Marsouin).

La SML des RI comptait facilement 60 gonziers, de même il y avait encore 6 Compagnies antichars sur VAB Mephisto, qui collectionnaient les toiles d'araignée ..., on avait là un "gisement" de près de 1800 fantassins ... On a donc "quaternisé" toutes les compagnies d'infanterie en gonflant les effectifs des 4e sections d'appui à l'effectif d'une section complète. On a transféré les TELD à la Compagnie D'Eclairage et d'Appui en compensation de la perte de la SML et l'on a mis les mortiers de 81 (qui étaient en double dotation dans la SML) dans les sections d'appuis à côté des Milans, avec des pax pouvant faire du combat 00 en cas de besoin de 4 sections de voltige. La 4e section avait aussi un groupe quasi complet "en réserve" permettant de renforcer les 3 autres sections, quand le régiment partait en OPEX et qu'il fallait boucher les trous des malades, absents, déserteurs et autres tableaux d'effectifs incomplets.

Avec un gros avantage "psychologique" : les artiflots sur leurs "gros culs" de 155 qui ne sortaient que tous les dix ans, ou se coltinaient les joyeuses missions "ProTerre" dans les coins les plus pourris, allaient pouvoir ainsi participer au plus près à toutes les belles missions et autres OPEX qui font le charme de l'Armée Française.

Ca a fait hurler les puristes fantassins, mais il faut bien reconnaitre que cela a permis de renforcer les très demandées et trop peu nombreuses 80 Compagnies d'Infanterie, et de pleinement utiliser le plein potentiel des Artilleurs ... D'ailleurs notre ami Gibbs pourra surement vous faire partager combien le savoir de l'Artilleur peut être essentiel au fantassin.

Bref une solution "bout de ficelle et système D à la Française", mais à mon sens assez réussie

Clairon

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce type de missile pourrait avoir raison d'un PATRIA d'Artillerie...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Seal said:

Ce type de missile pourrait avoir raison d'un PATRIA d'Artillerie...

Une balle de 5.56 pourrait avoir raison de ce tireur missile ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, g4lly a dit :

Une balle de 5.56 pourrait avoir raison de ce tireur missile ...

Dans la théorie oui, mais dans la réalité peut être pas. 
Notre Fantassin serait embusqué dans la verte, et après avoir détruit, endommagé son objectif, disparaîtrait dans la nature...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, g4lly a dit :

Une balle de 5.56 pourrait avoir raison de ce tireur missile ...

Qui  partirait d'où ?  Par ce que là, l'objectif fixé est à 5 bornes... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Fusilier a dit :

Qui  partirait d'où ?  Par ce que là, l'objectif fixé est à 5 bornes... 

Si un binome MMP a réussi à s'approcher de moins de 5 km d'un Patria-mortier-canon, rien n'empêche un binome 7,62/5,56 de s'approcher à moins de 600 m des tireurs MMP surtout quand ces derniers se coltinent les 30 kg de leur poste de tir et munition

 

il y a 23 minutes, Thibault2845 a dit :

L'intégration du mmp au patroller est toujours d'actualité ? Ca serait 1 ou 2 missiles par drones?

Je crois que l'on a plutôt choisit la roquette guidée laser de 68 mm

Clairon

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Clairon a dit :

Si un binome MMP a réussi à s'approcher de moins de 5 km d'un Patria-mortier-canon, rien n'empêche un binome 7,62/5,56 de s'approcher à moins de 600 m des tireurs MMP surtout quand ces derniers se coltinent les 30 kg de leur poste de tir et munition

 

Je crois que l'on a plutôt choisit la roquette guidée laser de 68 mm

Clairon

Intégrer les 2. Et choisir en fonction de la mission roquette ou missiles 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Thibault2845 a dit :

Intégrer les 2. Et choisir en fonction de la mission roquette ou missiles 

Bien sûr, puis-je avoir votre carnet de chèques ?

On est dans un "routier", c'est fromage ou dessert, mais pas les deux

Clairon

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,500
    Total Members
    1,550
    Most Online
    am60
    Newest Member
    am60
    Joined
  • Forum Statistics

    20,876
    Total Topics
    1,311,321
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries