Andromeda

L'avenir de la péninsule coréenne

Recommended Posts

de toute façon, avec l'arme nucléaire , des missiles pouvant toucher le Japon voire les USA et la capacité à rayer Seoul de la carte même sans l'arme nucléaire, aucune option autre que l'écroulement interne du régime n'est possible............

la CDN est un état proliférant dans le domaine ballistique mais pour le nucléaire, ça reste à prouver ( au contraire du Pakistan ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.ttu.fr/francais/Articles/strategie%20%26%20politique/enigmenord-coree.html

Les inquiétudes concernant les intentions de Pyongyang s'appuient sur de nouvelles révélations concernant son armement. Mais pas seulement. C'est d'abord, selon le Livre blanc sud-coréen, le déploiement d'un nouveau missile balistique SS-N-6 de moyenne portée (3 000 km, ce qui permet d'atteindre l'Inde et l'Australie). C'est ensuite l'allongement de la portée du missile balistique Taepong-2, menaçant les Etats-Unis, voire une nouvelle génération de ce même missile. Dans tous les cas, c'est la base de Musudanri, au nord-est du pays (où sont déployés ces missiles), qui se trouve au cœur des préoccupations occidentales. Les rumeurs qui circulent ces derniers jours, soit sur l'essai d'un nouveau missile, soit d'un satellite (Kwangmyongsong-2), posent bien des questions. Les «renseignements» sont contradictoires à propos de ces préparatifs, principalement parce que Pyongyang, fort des expériences passées, essaie de camoufler un tir éventuel. Par exemple, avec l'annonce de l’envoi d'un satellite de communication pour détourner l'attention des observateurs. Pour les uns, l'Armée nationale populaire a terminé la construction de souterrains qui permettent d'acheminer le carburant liquide sur le pas de tir sans être détecté par les satellites américains, comme les fois précédentes. Pour les autres, aucun signe n'indique qu'on a approché un missile près d'un lanceur. Mais un avion-espion américain RC-135 aurait détecté l'activité d'un radar de suivi des missiles sur cette même base de Musudanri (ce qui se fait généralement quinze jours avant le lancement d'un missile). Des choses qui expliquent que tant l'amiral Keating (chef de la flotte américaine du Pacifique) que les responsables japonais ont laissé entendre qu'ils étaient prêts à intercepter éventuellement un missile nord-coréen. Pour les spécialistes de la région, ce remue-ménage a au moins deux objectifs corollaires : lever la barre assez haut, avant de commencer à négocier avec l'administration Obama (ce qui arrange les Chinois : ils apparaissent ainsi comme des intermédiaires encore plus importants qu'ils ne le sont déjà).

Mais aussi, au moment des très cosmétiques élections à Pyongyang pour le Congrès suprême du peuple, rassurer la direction politique et militaire nord-coréenne après les effets d'annonce, également contradictoires, sur l'éventuel dauphin désigné de Kim Jong-il.

D'un Kim à l'autre...

«C'est la loi du plus faible dans ce genre de régime : si l'on a choisi le jeune Kim Jong-un comme successeur de la dynastie, c'est qu'il sera le plus maniable du point de vue de la junte qui doit assurer la régence.» Tel est l'avis donné à TTU par un expert de la Corée du Nord.

Effectivement, dans le sillage des dernières informations sur la nomination du troisième Kim, les services de renseignement sud-coréens et japonais ont laissé transpirer leurs analyses dans la presse. Tous confirment que le cercle militaire qui gérerait la Corée du Nord s'articulera autour des frères Jang, à commencer par le général Jang Song-Taek, beau-frère de Kim Jong-il, et Jang Song-U, commandant du troisième Corps d'Armée et ancien patron du grand service de la Reconnaissance militaire.

La direction du renseignement de défense japonaise (DIH) ainsi que des sources américaines citées par le grand quotidien Yomiuri Shimbun soulignent que cette junte va s'appuyer sur l'autre fils de Kim Jong-il, le spécialiste de la guerre de l'information, Kim Jong-Nam, sorte de régent du dauphin désigné qui risque de faire office d'homme de paille.

Le renouvellement, ce mois-ci, du Congrès suprême du peuple pourrait donner une indication sur le rôle futur éventuel de Kim Jong-un ou de l'un des deux autres fils de Kim Jong-il.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une nouvelle provocation ?

REUTERS : Deux journalistes américano-coréennes qui tournaient des images depuis le côté chinois de la frontière, par delà le fleuve Tumen, sont détenues depuis mardi en Corée du Nord, rapporte jeudi une télévision sud-coréenne. Selon un responsable du gouvernement de Séoul cité par la chaîne YTN, des officiers du régime communiste ont traversé la frontière pour interpeller les deux femmes qui avaient ignoré leurs mises en garde. Elles travaillent pour une entreprise d'informations sur internet basée en Californie, a précisé la chaîne sans donner plus de précisions.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères n'a pas souhaité confirmer l'information dans l'immédiat. Le quotidien du soir Munhwa Ilbun rapporte pour sa part de sources gouvernementale et diplomatique qu'un journaliste américain est détenu par les forces de sécurité nord-coréennes. "Il est difficile de commenter ce sujet parce que cela implique un citoyen américain, mais notre gouvernement sait qu'un journaliste américain est en détention en Corée du Nord", déclare un responsable du gouvernement de Séoul cité par le journal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans doute libérée dans une semaine, ce sont les Chinois qui passent pour des cons, incapable d'assurer la perméabilité de sa frontière et de la sécurité de ses hôtes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le même genre ...

Le tir d'un missile nord-coréen peut-être imminent

La Corée du Nord a installé sur un pas de tir ce qui pourrait être un missile balistique à longue portée "Taepodong II", peut-être en préparation d'un lancement, a déclaré un responsable américain de la lutte contre la prolifération nucléaire.

"Il est possible que cela annonce un lancement imminent, mais la fenêtre de tir exacte reste indéterminée", a-t-il dit à Reuters tout en soulignant qu'il est difficile de deviner les intentions de Pyongyang.

Selon l'agence de presse japonaise Kyodo, qui cite des "sources proches des relations américano-japonaises", le missile a été placé sur le pas de tir de Musudan-ri, utilisé pour de précédents essais de missiles.

Pyongyang a fait savoir qu'il lancerait un satellite entre le 4 et le 8 avril. Pour les puissances régionales, cela pourrait masquer un test de son missile ayant la plus longue portée, en violation des sanctions de l'Onu.

La Corée du Nord a informé les instances internationales de la trajectoire prévue de ce qu'elle assure être une fusée. L'engin survolerait le Japon et larguerait successivement ses étages de propulsion à l'est et à l'ouest de l'archipel.

Selon les analystes, Pyongyang a annoncé cette trajectoire dans le but d'étayer l'argument selon lequel il s'agirait d'un lancement de satellite et non d'un essai de missile, deux opérations qui reposent sur la même technologie.

A PORTÉE DE L'ALASKA

Pyongyang a prévenu mardi que toute sanction infligée en réponse à un lancement de satellite entraînerait l'abandon des pourparlers à six, qui visent à mettre fin au programme nucléaire nord-coréen.

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont indiqué vouloir de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord si le tir a lieu. Ces trois pays ont déclaré ne voir aucune différence entre un lancement de satellite et un essai de missile, les deux reposant sur le "Taepodong II".

Ce missile, théoriquement capable d'atteindre l'Alaska, n'a à ce jour été testé qu'une seule fois, en 2006. L'essai s'était soldé par l'explosion de l'engin une quarantaine de secondes après son lancement.

Selon des analystes, le régime nord-coréen semble avoir résolu les difficultés techniques auxquelles il était confronté et a bon espoir de réussir un nouveau lancement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Imaginons que les Japonais abattent le missile/fusee...

Quelles consequences pour le Japon?

Quelles consequences pour les Corees?

Quelles consequences pour le Chine?

Quelles consequences pour l'equilibre local?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ca ira de tollé diplomatique à acte de guerre selon le plus (ou moins) stable des régimes concernés ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Espérons que ça dégénèrera en guerre ouverte... Avec la crise, ça mettrait un peu d'ambiance.

Mais bon, si ce missile ne pète pas au départ et s'ils le lancent effectivement, vont-ils encore vraiment tenter de lui faire survoler le Japon? Le Japon n'est-il pas juridiquement en droit de l'intercepter, histoire lui aussi de faire des tests de son dispositif antimissile? Les Kongos pourraient ainsi tester leurs vecteurs antiballistiques  :lol:.

Quelles conséquences localement? Fondamentalement beacuoup de rhétorique rude et guerrière pour montrer qu'on est fermes, mais dans le vrai fond des choses bien entendues tacitement, on fait comme dans un village: quand l'idiot du village insulte tout le monde et craque des pots de fleurs, on l'ignore superbement en faisant semblant de l'écouter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

effectivement ca cause beaucoup et ca risque de faire petard mouillé au sens propre comme figuré

sauf si grosse catastrophe (genre le missile se plante à mi-parcours sur une concentration urbaine japonaise.....)

et vu l'efficacité de la tuyauterie nord coréenne c'est un scénario possible à defaut de probable

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en arrive à se demander ce qui peut vraiment passer par la tête du taré de Pyongyang: y'a t-il vraiment de la rationalité là-dedans?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est clairement un taré, un frapadingue, totalement ouf.

Il croit que plus il crie fort et plus il fait peur.

C'est une baudruche mais personne ne veut se salir les mains pour s'en débarasser d'autant qu'il sert d'épouvantail dans la région :

- le japon finance son réarmement en s'en servant comme alibi alors que son pouvoir de nuisance militaire réelle contre le japon est très faible

- la corée du sud aimerait la réunification mais a peur d'une guerre civile et de devoir sacrifier son économie pendant 30 ans en récupérant 25 millions de miséreux.

- les usa s'en servent aussi pour justifier leur présence militaire en corée du sud

- la chine s'en sert comme guignol (tant qu'on parle de lui on ne parle pas des droits de l'homme en chine ou au tibet) et la chine est le premier partenaire commercial de la CDN.

- la russie se satisfait d'avoir un pays voisin non hostile, militairement non menacant et qui emmerde tous les ennemis commerciaux de la russie (japon, usa, corée...)

Donc le guignol continue son spectacle, aujourd'hui c'est une fusée ou un missile et des menaces verbales grotesques, et demain ce sera un défilé d'un million de soldats chantant sa gloire pendant 14 heures ou, si l'envie lui prend en se levant le matin, la pendaison d'une centaine de paysans dont le seul tort aura été de ne pas avoir pu réciter en coeur les dernières résolutions du parti unique.   

Voici un extrait du site officiel en français de la corée du nord, comme quoi le socialisme guérit les grands brulés par la force de l'amour entre camarades du parti : http://www.korea-dpr.com/users/switzerland/korea_actuality/2009-03/actualite_2009-03-13_legend_amour_humain_fr.pdf'>http://www.korea-dpr.com/users/switzerland/korea_actuality/2009-03/actualite_2009-03-13_legend_amour_humain_fr.pdf

Le site (officiellement non humoristique) : http://www.korea-dpr.com/users/switzerland/

Share this post


Link to post
Share on other sites

le probléme avec se genre de mégalomane ,s'est qu'au bout d'un certain moment ,au vu de la situation dans le pays (j'ai vu des reportages et s'a ressemble trait pour trait au film 1984 avec richard burton tiré du bouquin de georges orwell ,p...ain s'est BIG BROTHER    :-X )les gens du pays ont passé un cap d'en le seuil de la misére , l'autre frappadingue qui vit dans s'on monde à peur qu'une révolte éclate(entre nous qui n'aura pas lieu ,les coréens du nord s'ont vidé !) ,alors ne comptant que sur les membres du parti et de l' armée ,il est prés à se lancer dans une fuite en avant ,en remotivant le peuple : "camarade ,nos miséres s'ont le fait de ses chiens d'impérialiste décadent ( entre nous quand on sait que le pére avait la plus grande vidéothéque de film porno et apprécié les blondes ,et séléctionné des jeunes filles comme dame de cie  :lol:) est cela n'a  que trop duré ,il est temps pour nous de réagir est de riposté à leurs agression sournoise !!!"

dos au mur et prés pour le grand saut le dingo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=96077

Beaucoup de bruit pour rien ?

Pyongyang vient de placer le missile balistique Taepodong-2 sur le pas de tir. La communauté internationale entend sanctionner le régime nord-coréen s'il procède à un tel lancement. Une menace inutile puisque Pyongyang reviendra de toute façon à la table des négociations, estime un journal sud-coréen.

La Corée du Nord a annoncé, le 24 mars, son intention de ne pas participer aux prochains pourparlers à six [les deux Corées, Chine, Etats-Unis, Japon et Russie] sur son programme nucléaire, si le Conseil de sécurité des Nations unies la sanctionne pour le lancement d'une fusée prévu entre les 4 et 8 avril. "En refusant de nous reconnaître le droit de jouissance pacifique de l'espace, le Japon et les Etats-Unis violent l'esprit de la déclaration commune [des six pays] du 19 septembre 2005 basé sur le respect mutuel et l'égalité", dénonce le communiqué du ministère nord-coréen des Affaires étrangères. "Si le Conseil de sécurité donne raison à cette attitude hostile et discriminatoire, cela signifie qu'il invalide la déclaration commune. Par conséquent, ces négociations n'auront plus de sens", ajoute-t-il.

Ces propos ont une double signification. D'une part, Pyongyang veut être maître du jeu, en anticipant la réaction de la communauté internationale à ce futur lancement qui, d'après elle, ne devrait pas faire l'objet d'une sanction ; la résolution 1718 de l'ONU, qui lui en impose une série, a été adoptée en 2006 par le Conseil de sécurité suite à un essai nucléaire auquel elle avait procédé et ne peut être appliquée dans le cas d'un lancement de satellite [que la communauté internationale soupçonne d'être en fait un tir de missile]. D'autre part, pour beaucoup d'analystes sud-coréens, en dépit des apparences, ce lancement sera suivi d'une reprise de pourparlers. Kim Yong-hyon, professeur de l'Université Tongguk, croit qu'"il y aura dans l'immédiat des échanges verbaux assez violents, qui ne tarderont pas à laisser place à des négociations". "Les Nord-Coréens n'ont pas dit qu'ils ne toléreraient aucune sanction de l'ONU. Il s'agit surtout d'un avertissement de principe avant le passage à l'acte", commente un autre spécialiste de la diplomatie et de la sécurité.

La Corée du Sud et le Japon rappellent la possibilité d'une sanction, affirmant que le lancement d'une fusée correspondrait à une violation de la résolution 1718 du Conseil de sécurité, mais la Russie et surtout la Chine restent discrètes. Le représentant sud-coréen aux pourparlers à six, Wi Sung-rak, a reconnu, le 24 mars, après une rencontre avec son homologue chinois Wu Dawei, que "même si les deux pays sont d'accord sur la nécessité de réagir de manière solidaire, il y a une divergence quant au niveau de la riposte." De son côté, Washington risque d'être plus à l'écoute de Pékin, partenaire indispensable à sa sortie de crise économique. Séoul étudierait la possibilité d'appliquer à nouveau la résolution 1718 dont l'application est en réalité suspendue, mais les cinq membres permanents du Conseil de sécurité risquent de ne pas l'approuver de manière unanime.

Beaucoup d'analystes donnent raison à l'ancien président sud-coréen Kim Dae-jung, selon lequel "Pyongyang va tirer un missile, le président du Conseil de sécurité de l'ONU va publier un communiqué, les six pays vont revenir à la table des négociations". En prévision d'une réaction modérée des Américains et des Chinois, Kim Tae-hyo, secrétaire de la présidence sud-coréenne aux Stratégies internationales, veut s'assurer d'une marge de manœuvre. "Même si la Corée du Nord tire un missile, nous allons soutenir l'effort de la communauté internationale en vue de résoudre le problème du nucléaire nord-coréen par le dialogue", a-t-il déclaré le 23 mars. Les Nord-Coréens veulent fixer la limite des sanctions à son encontre et signifier sans doute qu'ils sont par ailleurs prêts à revenir aux pourparlers à six. La détention des deux journalistes américaines [qu'ils ont arrêtées le 17 mars à la frontière sino-nord-coréenne] peut leur offrir une occasion de reprendre contact avec les Américains. "Cette affaire pourra servir d'amortisseur aux menaces contre le Nord. Les deux femmes seront probablement relâchées après le lancement de la fusée", avance le professeur Kim.

Hwang Pang-yol

OhmyNews

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce missile/fusée c'est juste pour emmerder le monde, rien de dangereux.

On va avoir droit après le lancement à des communiqués :

CDN : "les glorieuses forces armées communistes de CDN dirigées par notre grand leader soleil du monde ont conquis l'univers et montrés leur puissance à toute la planète !"

USA : "un truc en flamme et tombé ce matin en mer du Japon".

Japon : "La pêche à la baleine perturbée pendant 2 heures".

ONU : "on va faire une réunion afin de décider de réunir une commission pour discuter de la possibilité d'envoyer une lettre de mécontentement à la CDN"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui mais si le fiston a bientôt fini de visionner les derniers films x de la vidéothéque de feu papa !va bien falloir qu'il se trouve un autre violondingre  :O :lol: :P :O

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je suis plus dans l'optique ,honneur aux anciens du bataillon français de corée ,alors devenir membre du fan club de la corée du nord ,sa risque pas  :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je suis plus dans l'optique ,honneur aux anciens du bataillon français de corée ,alors devenir membre du fan club de la corée du nord ,sa risque pas  :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Le seul voyage touristique qui renvoit des personnes 50 ans en arrière, qui dit mieux?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai, c'est uniquement pour ceux qui aiment les voyages dans le temps !

Idéal aussi pour un voyage ethno-sociologique et pour se vanter : "j'ai passé 15 jours dans le plus grand asile psychiatrique du monde, et il est dirigé par les fous !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah ouais comme la vieille série américaine des années 60 ,les deux mecs qui se retrouvé à toute les époques  :lol: :lol:

par contre pour le voyage ,s'est pas préciser le retour dans quinze jours  :lol: :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

on rigole on rigole mais pour info l'armée Nord coréenne a mis tous ses reservistes en alerte (ca fais dans les 6-7 millions de personnes ....)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il nous fait le coup en permanence, il menace d'une guerre ses voisins en moyenne 3 fois par semaine, le régime ne tient plus que grâce à cette situation de pré-guerre perpétuelle qui permet au régime de justifier les sacrifices permanents de la population.

Il peut lancer des ordres de mobilisation générale, ça ne change rien au fait qu'il est incapable de nourrir et d'armer les réservistes (et ne parlons pas de l'absence de moyens de transports) : son armée décrépie est inapte au combat (à l'exception de quelques milliers dhommes entrainés de sa garde personnelle ou des forces spéciales, à tout casser 10 % des troupes professionnelles sont entrainés). Aucune arme n'est distribué aux réservistes pour raison de sécurité (ils pourraient les retourner contre le régime). D'ailleurs REUTERS indique que les réservistes sont mobilisés "à domicile", donc en fait la "mobilisation" est virtuelle !

Comme personne ne cherche la bagarre, il va lancer son missile qui ira s'écraser en mer quelque part sans que personne ne réagisse autrement que par des protestations. Il sera content, pourra se vanter de sa grandeur et il nous foutra la paix un bon mois !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout de même un guignol bien utile aussi bien pour les Chinois que les américains, un vilain petit furoncle qu'on peut gratter quand on a envie de faire chier l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,500
    Total Members
    1,550
    Most Online
    am60
    Newest Member
    am60
    Joined
  • Forum Statistics

    20,878
    Total Topics
    1,311,665
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries