Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FINANCEMENT DES PROJETS D’ÉQUIPEMENT NAVAL MILITAIRE


jeanmi
 Share

Recommended Posts

  • Replies 82
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

La partie I/ C/ 3. est particulièrement indicative:

- mentionner les infrastructures portuaires nécessaires et leur coût relève d'une intention d'accroître la perception d'un prix trop élevé. Hors de toute circonstance, cela relèverait d'une question de bonne gestion; mais dans un rapport parlementaire sur un tel dossier dans l'environnement actuel, cela relève d'une intention précise.

- ce passage est assez savoureux: "Le coût paraît d’autant plus élevé que le Charles-de-Gaulle est opérationnel en moyenne environ 65 % à 75 % du temps, son entretien mobilisant les 25 % qui restent. Pour assurer la permanence à la mer du groupe aéronaval, il s’agit donc d’acheter, pour au moins 3 milliards d’euros, une unité alors que la marine nationale n’aurait mathématiquement besoin que de combler ces 25 % à 35 % qui manquent…" Besoin de commentaires?

- le fait, dans le contexte actuel, de faire surgir l'idée d'un budget "réel" de 3,5 milliards et de souligner le coût de possession sur toute la durée de vie du PA2, n'est pas innocent (au Parlement, même une virgule n'est jamais innocente; même ce qui n'est pas écrit est l'enjeu de négos).

- "c) Un processus irréversible ?" Celui-là est grandiose

- le I/ C/ 4. est pas mal dans le genre: la partie b) souligne sans le dire que le PA a encore une utilité mais que celle-ci est devenue très relative. C'est sans doute le passage le plus partial, reflet d'un courant d'opinion et non d'une analyse. "Il n’en reste pas moins vrai que dans un rayon d’action limité à une frange littorale d’une profondeur raisonnable, la Marine peut opérer en parfaite autonomie en combinant des appareils armés pour le combat et d’autres pour le ravitaillement. Dans ce cadre-là, le porte-avions reste très précieux.": remarquez le grand art de cette formulation. Cela revient à dire sans le dire qu'un PA est très utile..... dans des circonstances tellement spécifiques que la portée du propos et la pertinence du projet sont plus que limités. Je peux imaginer quelles discussions sans fin ont décidé de cette formulation sybilline et diplomatique.

- la partie II est assez forte dans le genre

Pour beaucoup, les propos peuvent sembler modérés, voire objectifs et factuels; je peux vous assurer qu'en langage parlementaire, il n'en est rien et chaque phrase a une portée et une résonnance. Elle correspond à des recommandations d'orientation préalables à la mission (sans doute de l'Elysée et/ou de certains groupes Parlement) et à des négociations pendant la mission entre les différentes parties prenantes (groupes d'opinions sur la question au sein des groupes parlementaires, pressions extérieures venant le plus souvent de l'exécutif, et entreprises -je rappelle aussi que Dassaut père et fils siègent au Parlement).

RIEN n'est neutre ou objectif au Parlement: ce qu'on choisit de mentionner, de développer, d'oublier, de minimiser.... Tout a un but précis. Dites-vous que chaque argument pour ou contre le PA2 (y compris ceux qui ne sont pas dans le rapport) peut aussi bien être résumé en un nombre équivalent de lignes, généralement une ou deux comme les aiment les parlementaires (expérience perso). Le fait d'en développer ou minimiser certains est hautement politique. Je prends l'exemple déjà cité du I/ C/ 4: la partie b) (Le ravitaillement en vol a relativisé l’intérêt des porte-avions) est complètement absurde. En effet, 1 page entière sur ça!!! On peut le résumer à un petit paragraphe, chose essentielle dans un rapport où la place compte. En faire une sous-partie indépendante est sans objet est exagéré; je constate d'ailleurs que le c) qui vient après a été établi par des rédacteurs différents (vraissemblablement plus favorables au PA2).

Aaaaaaaaah, ça me manque ces chinoiseries.

Link to comment
Share on other sites

En effet, mais ce ne sont ni les rapporteurs ni les opposants qui décideront d'avaliser le projet PA2.

S'il y a toujours eu des divergences entre les aviateurs, les terriens et les marins, c'est le chef des armées qui devra arbitrer entre les intérêts et les logiques.

Le chef d'état major particulier de Nicolas Sarkozy étant un marin, il sera préconiser et remettre en évidence :

Que le coût de fonctionnement du PAN est évalué à 150M€ par an (80M€ rémunération & charges sociales, 70M€ fonctionnement du bateau) contre 125/135M€ pour le PA2, soit 20% d'économie.

Disposer d'un PA2, c'est affirmer sa souveraineté et sa diplomatie "musclée" au delà de ses eaux territoriales, utilisant mers et océans, c'est s'affranchir des autorisations de survol et d'escale, c'est préserver son savoir-faire dans la conception d'un PA, c'est conserver des compétences de catapultages et appontages, c'est donner une bonne image de la société DCNS/THALES à l'heure où l'on veut construire un géant européen de l'industrie navale, c'est donner une charge de travail et donner un apport d'heures de travail pour DCNS/THALES/AKER YARDS...un PA2 c'est un IPER de 6 mois contre 15 mois pour le PAN, disposer de 2 portes-avions, c'est d'une importance stratétique.

Après tout, l'armée de l'air et l'armée de terre, l'ont en travers de la gorge, pensant que si on finance le PA2, ils n'auront peut-être pas les crédits pour leurs programmes.

Mais c'est bien logique, si la France veut encore jouer dans le club très fermé, elle se doit d'avoir 2 PAN/PA2, 6 SNA, 50 A400M, 133 TTH90, 14/17 A330-200MRTT, 294 Rafale et 700 VBCI.

Link to comment
Share on other sites

Le seul programme naval qui va augmenter la masse salariale est le PA2, en contradiction avec le principe de réduction des éfféctifs.

Si le cout de fonctionnement du PA2 est moindre que celui du PAN, il s'y ajoute, donc pas d'économie.

Link to comment
Share on other sites

@P4

Pas d'accord avec toi sur la masse salariale car dans le même temps les FREMM induisent une baisse importante des équipages embarqués.

Pour en revenir à la nature du rapport je ne serais pas loin de penser comme Tancrède et je suis "surpris" de voir le traîtement de faveur réservé au programme FREMM. Certes c'est un programme essentiel qui a toutes les qualités.

Mais page 20 (de mémoire) il est clairement dit que les 3,5 milliards du Strasbourg (nom que je donnerai au PA2 quand le président me l'aura acheté) représentent les tranches 2 et 3 des FREMM...

Cà c'est de l'orientation ou pour le moins de la pression.

Pour moi ça veut dire: il va falloir choisir...

La cible c'est effectivement l'entourage présidentiel qui comme le dit Philippe détient les clefs des orientations à venir.

Les luttes sont terribles en ce moment. Et chaque armée a ses partisans

Link to comment
Share on other sites

Il y a une chose qu'ils ne disent pas dans le rapport. Ont-ils pris en compte le fait que l'équipage qui l'armera sera en grande partie le même que celui du CDG ? Ont-ils également déduit du coût des IPER CDG le salaire des hommes d'équipages qui viendraient à occuper le PA2 pendant ces opérations ?

J'aimerais bien savoir comment ils on fait ces calculs. ça nous en apprendrait peut être plus sur leurs intentions.

Link to comment
Share on other sites

C'est du langage parlementaire; faut apprendre à le lire.

Je fais du droit, j'ai "vaguement" appris à lire ce genre de chose  :lol:

Et tu oublie de mentionner tous les contre arguments aux passages que tu cite, qui rééquilibrent toute l'argumentation au profit du PA2. Ce rapport n'est pas contre le PA2, au contraire, il ets régulièrement montré que malgré tous les arguments contre lui (et qui sont bien sur forcément énoncé, sinon le rapport parlementaire serait taxé de partialisme), il est indispensable, le seul programme qui est menacé par ce rapport (du moins dans sa forme actuelle), c'est le programme FREMM, qui est montré comme étant le programme le moins "indispensable" (dans le nombre d'unité). Ceci étant dis, ce rapport montre bien que les 3 programmes sont cohérents et nécessaires.

Il y a une chose qu'ils ne disent pas dans le rapport. Ont-ils pris en compte le fait que l'équipage qui l'armera sera en grande partie le même que celui du CDG ? Ont-ils également déduit du coût des IPER CDG le salaire des hommes d'équipages qui viendraient à occuper le PA2 pendant ces opérations ?

J'aimerais bien savoir comment ils on fait ces calculs. ça nous en apprendrait peut être plus sur leurs intentions.

Je sais par mon cousin (qui a servi sur le Foch) que les équipages des Fosh et Clémenceaux étaient en parti commun. Je ne sais pas si ça pourrait être pareil pour les CDG et PA2, au niveau du groupe aéro (800 personnes) probablement, pour le reste, ça risque d'être plus compliqué (certains postes ne verraient pas la différences, mais tout ce qui est particulier au navire, j'y croit moins)

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Le seul programme naval qui va augmenter la masse salariale est le PA2, en contradiction avec le principe de réduction des éfféctifs.

Si le cout de fonctionnement du PA2 est moindre que celui du PAN, il s'y ajoute, donc pas d'économie.

Thibaut au piquet,  :lol: tu vas te faire tirer les oreilles.

L'équipage du PA2 est moindre, il n'y aura pas non plus d'ingénieur atomiste, donc le coût de fonctionnement qui comprend le coût de l'équipage, dont sa formation, ainsi que les coûts associés au fonctionnement général du bâtiment (vivres, eau, divers...) sera moindre. En clair, moins de marins, moins de dépense alimentaire, moins de charges sociales...donc un gain d'économie.

En plus, s'il était à propulsion nucléaire, il faut compter en fin de vie le décommissionnement, le démantèlement des chaufferies nucléaires,...tu dois en tenir compte.

Grâce à ce rapport, on découvre que Paris a vendu le Foch à Brasilia pour 7;6 M€ soit presque le coût unitaire du char Leclerc, ou d'un HIFV Puma allemand.  ;)

Link to comment
Share on other sites

une partie de l'équipage PA2/CDG commun. ça veut dire qu'il y aura des marins qui passeront 360 jours en mers sur 365 ? J'ai du mal avec cette conception...  :rolleyes:

Personne a parlé de d'un PA a la mer tout le temps, deux PA ca veut dire 1 disponible "tout le temps"... pas plus.

Link to comment
Share on other sites

+ 100 G4lly

Putaing les gars combien de fois il va falloir vous le répèter que deux PA c'est une garantie de déploiement du GAE sous 4/5 jours EN PERMANENCE... mais c'est tout

Et c'est déjà énorme...

Pour ce qui est du rapport je pense que les parlementaires veulent placer les décideurs devant leurs responsabilités... C'est pour çà que les dépenses sont clirement affichées ainsi que les critiques sur les programmes.

Je ne suis pas d'accord avec toi ARKA sur les FREMM. Ce programme donne l'impression d'être cité en exemple pour l'absence d'inflation de ses coûts et le parallèle fait avec les Horizon est assez cinglant. Le "malheur" du programme FREMM c'est qu'il comporte trois tranches qu'il va durer longtemps et que donc il est très tentant de taile dedans... au détriment d'une certaine cohérence.

Link to comment
Share on other sites

J'ai une proposition budgétaire.

En 2009 les 2 horizons seront opérationnelles, suivra les FREMM ASM.

Pourquoi ne pas vendre en 2010 les 2 F70AA avec 2 F70 ASM (Georges Leygues retiré en 2009)

on fait un pack frégate F70 avec un contrat de modernisation.

Pour les horizons on crée deux équipages (bleu et rouge) pour augmenté la disponibilité.

Link to comment
Share on other sites

J'ai une proposition budgétaire.

En 2009 les 2 horizons seront opérationnelles, suivra les FREMM ASM.

Pourquoi ne pas vendre en 2010 les 2 F70AA avec 2 F70 ASM (Georges Leygues retiré en 2009)

on fait un pack frégate F70 avec un contrat de modernisation.

Pour les horizons on crée deux équipages (bleu et rouge) pour augmenté la disponibilité.

Franchement avec les perspective de croissance a 1.5% et l'inflation a 3% ... je sais meme pas pourquoi on parle encore de PA2 cette année.

Link to comment
Share on other sites

Sur un PAil y a toujours une partie de l'équipage qui est tournante en particulier sur les personnels aéro, qui sont en grande partie des personnels des escadrilles....

Sur l'équipage navire, "tournant" j'avoue ne pas trop y croire....

Autre chose serait que, comme cela a été mis en place pour les amphibies, ils mettaient en place un "pool renfort" pour certaines fonctions et caractèristiques des missions.  A la limite cela pourrait même être mutualisé PA+ amphibies....

Il me semble me souvenir, qu'en fait cela a toujours été un peu comme ça dans la Marine (même si ce n'était pas formalisé pareil) Les équipages des ports et bases étaient en quelque sorte un "équipage virtuel" pour les navires des bases....

Link to comment
Share on other sites

LBP

Nos F 70 sont trop vieilles persones n'en voudra même bradées.

Le Foch comme le dit Philippe fut vendu 7,6 M$ mais avec 300 M de travaux à l'arsenal de Brest financé par les Brésiliens.

Pour ce qui est de l'équipage une grande partie sera commune

Link to comment
Share on other sites

LBP

Nos F 70 sont trop vieilles persones n'en voudra même bradées.

Le Foch comme le dit Philippe fut vendu 7,6 M$ mais avec 300 M de travaux à l'arsenal de Brest financé par les Brésiliens.

Pour ce qui est de l'équipage une grande partie sera commune

La marine belge a vendu la frégate WANDELAAR à la Bulgarie pour un montant de 23 millions d'euro.

Donc une F70 pourrait ce vendre plus cher.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...