Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Ici on cause MBT ....


Akhilleus
 Share

Recommended Posts

Le 14/04/2024 à 08:44, vincenzo a dit :

C'est la première fois qu'une société propose de remplacer la suspension du Leopard 2.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Sovngard a dit :

C'est la première fois qu'une société propose de remplacer la suspension du Leopard 2.

…Tu pourrais nous faire un petit topo de cette - élégante - solution, s’il te plaît, versus les barres de torsion « conventionnelles » ?

:wink: 

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas juste un système hydropneumatique comme sur le Leclerc/Challenger 2/K2?

@SovngardPour l'intérêt sur le Léopard 2, outre le fait que ça va permettre d'économiser un peu de masse (mais pas tant que ça sans modifications du châssis) c'est si surprenant qu'il y ait une proposition de remplacer les suspensions?

Je crois avoir lu quelque part que le Leo 2 (dans ses versions les plus récentes) commençait à arriver au maximum de son devis de masse et qu'il n'y avait plus beaucoup de marges sur les suspensions. Est-ce que ce ne serait pas plus simple de remplacer les barres existantes afin d'augmenter leur diamètre (au prix d'une prise de masse supplémentaire) ou leur raideur? Ou est-ce que c'est impossible sans modifications du châssis?

Edited by Alzoc
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

je connaissais le Maus mais pas le Landkruser P1000 Ratte  @ 1000 tonnes, 35m de long, 14m de large,  11m de haut. moteur de 16000 cv, armement principal 2x280mm, armement secondaire un 128mm, 4xflak 20mm et un equipage de 41.   J'hallucine!  je n'imagine meme pas le casse tete pour changer les chenilles.

 

Link to comment
Share on other sites

A mon humble avis, ils n'avaient pas du tout pensé à ce genre de "détails" logistiques. Tout comme le simple fait de "alors, on le fait passer où ce char de mille tonnes ?".

Edited by Ciders
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Lordtemplar a dit :

je connaissais le Maus mais pas le Landkruser P1000 Ratte  @ 1000 tonnes, 35m de long, 14m de large,  11m de haut. moteur de 16000 cv, armement principal 2x280mm, armement secondaire un 128mm, 4xflak 20mm et un equipage de 41.   J'hallucine!  je n'imagine meme pas le casse tete pour changer les chenilles.

 

La découverte des recherches (délires ?) françaises sur un char capable de prendre à partie la ligne Siegfried a sans doute pas mal inspiré les ingénieurs allemands et stimulé l'ego d'Adolf.

L'armée française était déjà pas mal placée avec le cuirassé terrestre FCM 2C de 1921 (à peine utilisable de 68 t), premier char à tourelle de 75 mm à équipage de trois personnes (inspiré des tourelles de navire).

FCM F1 (140 t - 1940)
https://fr.wikipedia.org/wiki/FCM_F1

Char autonome multi-tourelles AMX Tracteur C modèle 1939
Char
2483H1/6
https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo3OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMjQtMDQtMTkiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NDtzOjQ6InJlZjIiO2k6NTA7czoyMDoicmVmX2Fya19mYWNldHRlX2NvbmYiO3M6NzoiQmxpbmRlcyI7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_rotate=F&uielem_islocked=0&uielem_zoomifyInfos=7976.5%2C2704.5%2C0.10430640005014731&uielem_zoom=0

Automoteur d'appui de 370 mm modèle 1938 ATS
Automoteur d'artillerie
2483H1/5
https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo3OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMjQtMDQtMTkiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NDtzOjQ6InJlZjIiO2k6MTU7czoyMDoicmVmX2Fya19mYWNldHRlX2NvbmYiO3M6NzoiQmxpbmRlcyI7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_rotate=F&uielem_islocked=0&uielem_zoomifyInfos=5676.5%2C2932.5%2C0.14656918876068&uielem_zoom=0


FM 2C
https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo3OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMjQtMDQtMTkiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NDtzOjQ6InJlZjIiO2k6NTY7czoyMDoicmVmX2Fya19mYWNldHRlX2NvbmYiO3M6NzoiQmxpbmRlcyI7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_rotate=F&uielem_i

 

Edited by Benoitleg
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Ciders said:

A mon humble avis, ils n'avaient pas du tout pensé à ce genre de "détails" logistiques. Tout comme le simple fait de "alors, on le fait passer où ce char de mille tonnes ?".

tout comme il fera le trajet Berlin a Kursk ...  en 6 mois :biggrin:  ce qui paradoxale avec la doctrine de Blitzkrieg qui a si bien marche avec la mobilite des Panzer MkIII, pourtant inferieur en puissance feu et armure que les chars francais.

Edited by Lordtemplar
Link to comment
Share on other sites

très intéressant en effet. Parmi les points que j'ai noté aussi : la possibilité d'un équipage de 4 dans le MGCS, j'aurai bien aimé qu'il développe les interrogations sur le calibre du futur char.

La protection active lui semble nécessaire sur les chars neufs. Je me dis qu'un système anti drone FPV cela doit être accessible.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 23/04/2024 à 14:19, Clairon a dit :

- On doit prévoir une protection active dans la modernisation du Leclerc, char qui pourrait vivre encore longtemps moyennant modernisations, le B52 volera 110 ans et le F15 75 ans ..

L'un est remotorisé et l'autre toujours produit 

On a raté la deuxième possibilité, à nous de ne plus rater la deuxième ^^

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Posted (edited)
Le 27/04/2024 à 15:24, Akilius G. a dit :

très intéressant en effet. Parmi les points que j'ai noté aussi : la possibilité d'un équipage de 4 dans le MGCS, j'aurai bien aimé qu'il développe les interrogations sur le calibre du futur char.

Même si un chef de char n'a pas quatre bras et deux cerveaux, doit-on mettre un opérateur système sur le moyen le plus exposé aux coups, à priori, mis à part les drones terrestres associés?

Faire du "char de bataille" le point nodal d'un système intermoyens, voire interarmes, est-il la meilleure solution pour la résilience? Quid de l'interaction de l'opérateur système, du chef de bord et du reste de l'équipage?

La "cellule de survie" risque d'être conséquente... avec les capteurs et l'arme principale moins protégés. L'architecture risque d'être étonnante.

J'ai beaucoup d'interrogations sans connaître l'articulation de l'ensemble "escadron/phalange" et la gestion des différents effecteurs. :blink:

Certes, nous en sommes qu'au début d'un concept.

Edited by Kamelot
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Kamelot a dit :

Même si un chef de char n'a pas quatre bras et deux cerveaux, doit-on mettre un opérateur système sur le moyen le plus exposé aux coups, à priori, mis à part les drones terrestres associés?

C'est un vrai dilemme.

  • D'un coté on a probablement besoin de plus de personnel pour géré des moyens plus complexe cognitivement parlant.
  • D'un autre on cherche à réduire la vulnérabilité des équipages expérimenté.

Une des issue est de déporter tout ou partie de l'équipage ... ce qui pourrait donner par exemple quatre cerveau mais dans un char de seulement deux places. Voir une téléopération totale.

En pratique on y vient rapidement sur des moyens bon marché ...

... à moyen terme on y viendra probablement sur les moyens couteux.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Une partie du problème viendra peut être des différents systèmes d'analyse de données (l'IA qu'on mets à toutes les sauces par abus de langage) qui prémâcherons le boulot à l'équipage pour réduire la charge mentale.

On est déjà capable de faire de la reconnaissance et identification automatique de véhicules sur de l'imagerie thermique et vidéo et le conflit en Ukraine ne va faire qu’accélérer les progrès. On a déjà des exemples de munitions suicide capables de se guider de manière autonome sur leurs cibles en phase terminale à partir de leur simple caméra embarquée en cas de perte de communications due au brouillage.

Conceptuellement absolument rien n'empêche d'imaginer un drone de reconnaissance aérien patrouillant de manière autonome une zone donnée et d'envoyer une alerte à l'équipage quand il pense avoir reconnu un véhicule militaire ou de silhouettes humaines. Même chose pour une surveillance de proximité à 360° en permanence autour du char.

Le vrai problème va être dans la bande passante que tout ça risque de demander et la sécurisation des communications.

Pour les missions de combat (type drone terrestre qui servirait de plateforme d'armement) ça demandera probablement un humain aux commandes pendant encore un moment. Mais ce qui est de la surveillance et de la reconnaissance quasiment tout peut être semi-automatisé pour régurgiter un condensé aux opérateurs humains. Les briques technologiques sont déjà là et le SICS du programme Scorpion est déjà censé aller dans cette direction :

Révélation

 

 

Edited by Alzoc
Link to comment
Share on other sites

un équipage de 4 est encore assez courant (Leo2, M1), même si la tendance est de 3 sur les chars plus récents. Si on conçoit le char plutôt en soutien d'infanterie, on peut trouver une utilité au 4ème homme, avec divers capteurs et drones, pas nécessairement très couteux. Voire gagner de la place pour y installer un solide équipement de brouillage en espérant couvrir les fantassins à proximité...  

je ne sais pas si on gardera un dessin classique ou si on placera l'équipage dans une cellule sous la tourelle.

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Akilius G. a dit :

je ne sais pas si on gardera un dessin classique ou si on placera l'équipage dans une cellule sous la tourelle.

La cellule ne peut pas être sous la tourelle, elle est forcément devant le puits, ou derrière.

On peut essayer de mettre 4 pax de front en quinconce devant mais ça semble assez encombrant et ça oblige à allonger démesurément la cellule équipage.

Link to comment
Share on other sites

Le 08/05/2024 à 20:49, Akilius G. a dit :

je ne sais pas si on gardera un dessin classique ou si on placera l'équipage dans une cellule sous la tourelle.

À priori, il sera dans le châssis. Le nombre aura des répercutions sur le dimentionnement (?).

Les mettre à l'arrière (!?) permettrait de développer une "cellule largable"...:biggrin:

Il faudra faire des essais avec les IHM pour s'assurer que l'équipage n'aura pas le mal des transports. À la limite, autant téléopérer la bête avec une IA pour les zones blanches. :blink:

Link to comment
Share on other sites

Le retour de la Tortue Ninja et son tout-en-un...:blink:

https://www.twz.com/news-features/new-russian-turtle-tank-with-cage-like-armor-emerges-on-ukrainian-battlefield

À noter le système anti-mines sur le chemin de roulement, pas bête... mais insuffisant face aux mines à déclenchement par influence.

Il ne manque qu'un APS, un tourelleau téléopéré et des antennes ECM. Le laser anti-drones est en prévision... :biggrin:

Bizarrement y a un air de char Saint Chamond. Ce n'est pas un progrès pour la discrétion.

À suivre, pour évaluer le concept.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Kamelot a dit :

Le retour de la Tortue Ninja et son tout-en-un...:blink:

https://www.twz.com/news-features/new-russian-turtle-tank-with-cage-like-armor-emerges-on-ukrainian-battlefield

À noter le système anti-mines sur le chemin de roulement, pas bête... mais insuffisant face aux mines à déclenchement par influence.

Il ne manque qu'un APS, un tourelleau téléopéré et des antennes ECM. Le laser anti-drones est en prévision... :biggrin:

Bizarrement y a un air de char Saint Chamond. Ce n'est pas un progrès pour la discrétion.

À suivre, pour évaluer le concept.

Pour le mine à influence il y a un systeme EM qui projette une signature magnétique en avant du véhicule.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 20 heures, g4lly a dit :

Pour le mine à influence il y a un systeme EM qui projette une signature magnétique en avant du véhicule.

Oui, c'est pour cela que les versions modernes ont des compteurs de passages programmables..., vicieux mais efficaces, qui s'inspirent des mines marines.

C'est une contre-contre-mesure.

Par contre, de par la nature de la charge et sa composition, elles sont détectables avec les moyens appropriés.

L'autre astuce, observée en Ukraine et au moyen-Orient, est de créer un "IED" en empilant des mines classiques ou en y joignant d'autres charges. Les outils Génie par pression et autres n'y résistent pas. Merkava ou M1 peuvent littéralement "s'envoler" en fonction de la charge!

Il y a même des mines téléopérées mobiles ou fixes avec des effets latéraux ou des trajectoires verticales pour les CGN.

L'inventivité et l'adaptation humaine sont sans limite.

Le bréchage par cordeau détonnant règle beaucoup de sujets, sans être une sécurité absolue.

Edited by Kamelot
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...