Borisdedante

BOLIVIE • L’épouvantail du séparatisme

Recommended Posts

À mon avis, la fraude de Morales c'est un peu comme la corruption de Lula, un bon prétexte pour permettre à l'extrême droite fascisante de prendre le pouvoir tout en laissant les USA prétendre que c'est démocratique.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne pas oublier que la constitution bolivienne ( mise en place par évo  morales) prévoyait une limitation à 2 mandats, en 2016 il a organisé un référendum pour modifier ce point de la constitution, référendum qu’il a perdu .( certes des accusations calomnieuses avaient été lancées contre lui)

il a été devant la cour constitutionnelle qui a passé outre le résultat et a fait sauter la limitation de mandats.

ces adversaires ont beau jeu de crier au coup d’etat institutionnel 

2eme erreur, devant les suspicions de fraude, il aurait dû accepter un 2ème tour pour clore le sujet

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Kelkin a dit :

À mon avis, la fraude de Morales c'est un peu comme la corruption de Lula, un bon prétexte pour permettre à l'extrême droite fascisante de prendre le pouvoir tout en laissant les USA prétendre que c'est démocratique.

Morales a légèrement saboté les élections. J'entends bien que la droite soit puissante en Amérique du Sud mais la dérive autoritaire était bien visible.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a déjà quelques temps un documentaire sur Arte suivait un politicien socialiste argentin faisant le tour de l'Amérique du Sud, il y a une petite interview de Evo Morales ... dans la petite interview les deux hommes se sont mis d'accord sur le fait qu'ils ont "trop gâté" leurs électeurs, d'ou l'augmentation des critiques à leur encontre.

Alors je ne sais pas si la traduction était mauvaise, mais cela montre une certaine proportion du président Morales a ne pas à ce remettre en question.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Ciders a dit :

Morales a légèrement saboté les élections. J'entends bien que la droite soit puissante en Amérique du Sud mais la dérive autoritaire était bien visible.

Auquel on peut ajouter un début de culte de la personnalité, entouré de  courtisans, de plus en plus coupé de sa base électorale, son nouvel appartement de fonction de 1 000 mètres carrés avec piscine et jacuzzi a fait grincer des dents meme chez ces plus ardents supporters.

on peut rajouter l’oligarchie traditionnelle qui le hait, les poussées séparatistes non prise en compte, constitution gentiment foulé aux pieds.

c’etait l’élection de trop pour Morales

apres dans un pays comme la Bolivie qui est au coup d’etat, ce que la France est à la gastronomie, une référence, la suite était prévisible 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Capitaineconan a dit :

il aurait dû accepter un 2ème tour pour clore le sujet

Il l'a accepté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, Wallaby a dit :

Il l'a accepté.

Non après 3 semaines de manifs, il a accepté le principe d’une nouvelle élection présidentielle à une date indéterminée ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ergoter sur les défalts de Morales est un leurre : la corruption en Amsud est énorme, elle touche tous les partis les armées la police etc

Cela ne justifie pas de virer par l'armée un président élu.

La droite fondamentaliste dans ces pays est un beau ramassis de fanatiques ultrareligieux (du moins dans la forme) qui n'ont jamais hésité à utiliser les méthodes les plus détestables pour acquérir le pouvoir & l'argent

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Morales n’avait pas le droit constitutionnel de se représenter, il a fait disparaître l’article sur décision d’une cour constitutionnelle à sa botte, après un référendum perdu .

il s’agit d’un problème de respect des institutions et de droit et non de corruption 

les suspicions de fraude électorale ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

la police qui s’est mutinée et l’armee qui a laisser faire , on d’une certaine façon remplit leur rôle de garants des institutions 

a titre personnel, le coup de plus de 40% des voix avec 10% d’avance sur le second et hop tu es élu dès le premier tour, je trouve ça un peu léger démocratiquement parlant

 

  • Like 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Capitaineconan a dit :

Non après 3 semaines de manifs, il a accepté le principe d’une nouvelle élection présidentielle à une date indéterminée ...

Au temps pour moi. Mais c'est très exactement ce que l'Organisation des États américains lui demandait de faire. C'est un sans faute, vis à vis des exigences de l'OEA.

il y a une heure, Capitaineconan a dit :

a titre personnel, le coup de plus de 40% des voix avec 10% d’avance sur le second et hop tu es élu dès le premier tour, je trouve ça un peu léger démocratiquement parlant

Cela se passe aussi comme ça en Argentine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Capitaineconan a dit :

C'est un édito pro-coup d'État.

Dans un régime démocratique, qui doit juger et sanctionner les erreurs ? Le chef d'État major de l'armée ou le peuple ? Morales aurait eu une "tentation autoritaire", mais alors, que dire du chef d'État major de l'armée ? Chasser un président démocratiquement élu (je parle du 3e mandat qui expire le 1er janvier 2020 [22 janvier 2020 *]), cela me parait assez "autoritaire" comme solution apportée au problème.

Le Monde : Le Mouvement vers le socialisme (MAS) d’Evo Morales avait fini par concentrer tous les pouvoirs, ignorant la classe moyenne urbaine et la jeunesse.

En étant élu de manière régulière ou irrégulière ? Si le peuple élit massivement un parti et le met au pouvoir, par le jeu des règles électorales, cela ne plait pas aux journalistes du Monde. Au fond ce qui ne plait pas aux journalistes du monde c'est qu'un pays soit une démocratie au lieu d'être une oligarchie d'élites urbaines.

et s’autoproclamant victorieux.

Lorsqu'au terme d'un processus électoral, les institutions électorales légales désignent un vainqueur, je ne pense pas que l'expression "s'autoproclamer" soit appropriée.

Le rapport de l’Organisation des Etats américains (OEA), qui a confirmé de « graves irrégularités », a donné le coup de grâce. C’est le moment qu’a choisi la hiérarchie militaire pour demander au président de démissionner,

Les journalistes du Monde font l'impasse - révélatrice - sur l'exigence de l'OEA qui est de refaire les élections, pas de faire démissionner le président (dont le 3e mandat qui expire le 1er janvier 2020 [22 janvier 2020 *]) n'était jusqu'alors remis en question par personne).

* His current term expires on 22 January, 2020. source : https://www.theguardian.com/world/2016/dec/18/bolivias-president-evo-morales-to-run-again-despite-referendum-ruling-it-out (18 décembre 2016)

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je retiendrai que sous sa présidence la pauvreté a énormément reculé, je suis prêt à parier que le mouvement va s'inverser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’OEA a d'abord demande d’organiser le second tour même avec les 10% d’avance , morales a refusé et s’est proclamé vainqueur.

un audit a été effectué par l’OEA qui a confirmé la fraude électorale.

Morales convaincu de fraude électorale ne pouvait plus rester au pouvoir et encore moins organiser les prochaines élections présidentielles  et y participer ça me paraît une évidence.

le chef d’etat major n’a fait que rappeler cette évidence à morales, la démission et une porte de sortie honorable vers le Mexique sans passer par la case justice, car je suppose qu’en Bolivie , la fraude électorale est délit comme dans tous les pays démocratiques. 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Wallaby a dit :

...

Au fond ce qui ne plait pas aux journalistes du monde c'est qu'un pays soit une démocratie au lieu d'être une oligarchie d'élites urbaines.

...

 

 

En même temps, ça colle bien à la sociologie et aux préférences plutôt élitistes des rédacteurs et du lectorat du Monde :laugh:

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Capitaineconan a dit :

L’OEA a d'abord demande d’organiser le second tour même avec les 10% d’avance , morales a refusé et s’est proclamé vainqueur.

un audit a été effectué par l’OEA qui a confirmé la fraude électorale.

Morales convaincu de fraude électorale ne pouvait plus rester au pouvoir et encore moins organiser les prochaines élections présidentielles  et y participer ça me paraît une évidence.

le chef d’etat major n’a fait que rappeler cette évidence à morales, la démission et une porte de sortie honorable vers le Mexique sans passer par la case justice, car je suppose qu’en Bolivie , la fraude électorale est délit comme dans tous les pays démocratiques. 

"porte de sortie honorable"? Ou bien il a fuit parce que sa vie et celle de sa famille était en danger? Et considérer un coup d'état comme préférable et plus démocratique qu'une poursuite par la justice...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le premier coup d’etat c’est Morales qui l’ a mené, quand la constitution précise 2 mandats de suite maximum ( constitution qu’il lui même mise en place) et tu te représentes pour la quatrième fois d’affilée , je vois un gros soucis de droit ...

même Poutine n’a pas osé faire ce coup, alors que constitutionnellement il est confronté à la même règle 

la dessus une bonne vieille fraude électorale , je ne suis pas certain que l’on puisse encore qualifier Morales de démocrate .

Morales a été un bon président mais il s’est laissé emporter par l’ivresse du pouvoir, c’eut ete dommage de terminer lynché par la foule ( voir ce qui est arrivé a la maire de Vinto du même parti que morales )ou en prison

On ne peut pas parler de coup d’etat , il a fraudé ça a provoqué une colère populaire, l’armee lui a montré la seule voie possible ,la démission, la présidente par intérim est celle prévu par la constitution ( après une cascade de démissions) de nouvelles élections doivent être organisées rapidement , si elle tient parole et que des élections libres ont lieu, désolé mais ce n’etait pas un coup d’etat , mais une remise en ordre institutionnel 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Capitaineconan a dit :

L’OEA a d'abord demande d’organiser le second tour même avec les 10% d’avance

Cela me parait absurde d'imaginer que l'OEA aurait pu demander une chose pareille : bafouer la loi électorale ou l'ordre constitutionnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.courrierinternational.com/article/elections-la-bolivie-se-dechire-sur-le-vainqueur-de-lelection-presidentielle

l’OEA a fait cette demande le 24 octobre, à cette date on ne parle encore que de suspicions de fraude, l’ecart est très légèrement supérieur à 10%,la rue et l’opposition s’enflamment ,vu le contexte et les doutes sur la validité du scrutin, c’etait un conseil de bon sens que morales aurait dû accepter ( sachant qu’il était très mal placé pour parler respect de la constitution)

Edited by Capitaineconan
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Capitaineconan a dit :

c’etait un conseil de bon sens que morales aurait dû accepter

Ce n'est pas Morales qui décide. Il y a une commission électorale. Il y a une justice.

Aux Etats-Unis lorsqu'il y a eu un problème lors de l'élection de 2000 en Floride, c'est la justice qui a dit ce qu'il fallait faire. Personne n'a demandé à Bush de dire ce qu'il faut faire.

D'autre part "victoire courte" c'est vague. Victoire courte cela peut vouloir dire 1 ou 2% d'avance. Quand on est à 10% d'avance, peut-on encore parler de "victoire courte". D'après la loi électorale, non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il faut remettre les choses dans leur contexte, en avril 2019 une délégation de parlementaires boliviens d’opposition vient à washington demander le soutien de Trump sur l’illégalité de la candidature de morales, Trump fait une vague déclaration sur la dérive autoritaire de morales et demande à l’oea d’intervenir, l’oea se contente de déclarer qu’elle surveillera avec la plus grande attention le processus électoral bolivien.

Ce que j’ai décrit c’est la situation en Bolivie au 24 octobre, morales avec 10,1 % d’avance sur le second se proclame vainqueur, malgré les suspicions de fraude, l’oea donne un conseil, sachant que la commission électorale est à  la solde de morales, ça équivaut à demander à morales d’accepter un second tour ( commission électorale dont tous les membres seront licenciés après l’audit sur le scrutin), audit qui je le rappelle , confirmera la fraude.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Frencho a dit :

Il n'y a pas d'État de Droit ni de séparation des pouvoirs.

Alors pourquoi est-ce que Morales a perdu le référendum de 2016 ? C'est quand même ballot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Wallaby said:

Alors pourquoi est-ce que Morales a perdu le référendum de 2016 ? C'est quand même ballot.

Et il n'en avait rien a foutre de le perdre, il s'est représenté pour un 4eme mandat malgré la volonté populaire. Il n'existe aucun garde fou constitutionnel en Bolivie.

Edit: Je précise pour que ca soit plus net pour les gens de mauvaise foi: En 2018, le Tribunal électoral suprême a autorisé l'enregistrement de Morales en tant que candidat à l'élection présidentielle de 2019, ignorant les résultats du référendum de 2016 qui avait rejeté l'amendement de la Constitution autorisant une réélection indéterminée.

Superbe la séparation des pouvoirs et l'Etat de Droit en Bolivie.

Edited by Frencho
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est clair , il s’est torché avec le résultat du référendum, la preuve il s’est quand même représenté.

il applique la constitution quand ça l’enchante...

il fraude les élections sans vergogne...

et déclare l’etat d’urgence quand ça commence à se rebeller ...

mais c’est lui le démocrate victime d’un coup d’etat ?

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,661
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries