Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

prisonniers de guerre


cvs
 Share

Recommended Posts

Un topic général sur les prisonniers. Après tout ça fait partie de la guerre.

Première question.

Comment ça se passe sur le terrain ? Dans quels cas, onn laisse les ennemis en vie plutôt que de les liquider ?

Link to comment
Share on other sites

Sinon c'est un crime de guerre ?

Tout dépend du nombre, si c'est moins de 50 je pense que c'est les tueurs qui sont jugées par leur propres gouvernement.

Sans quoi cela ce rajoute surement dans une liste qui à la fin si cela dépasse la mesure du tolérable passe en temps que crime de guerre non ?

Link to comment
Share on other sites

Comme je fais du droit, je précise que la convention relative aux prisonniers de guerre est la convention de Genève, à l'article 4.

Mais bon, qui la respecte..

http://www.unhchr.ch/french/html/menu3/b/91_fr.htm

Sinon à propos des crimes de guerre, on peut remarquer que si durant la seconde guerre mondiale les criminels nazis ont été jugés devant des tribunaux militaires, depuis les génocides ont été jugés par des Cours internationales.

Car même si il sont accomplis en contexte de guerre, ils ont pour objet des civils.

Link to comment
Share on other sites

D'après le dernier documentaire que j'ai vue, le procès de nuremberg était le début de la création de la cours internationale.

Rien d'étonnant à cette époque en pensais que ce genre de génocide était complètement impossible, depuis en crains le recommencement...

Link to comment
Share on other sites

Est-ce-que c'est vrai qu'on a pas le droit de tuer un enemie à terre sans armes si il gemie...

Tout dépend, si c'est soignable, il faut le soigner, après petit tour pour les services de renseignement et prison de guerre.

Si c'est sur qu'il meurs, en à le droit soit de l'achever, soit en lui donne de la morphine malgré qu'il était prêt à vous tuer soit en le laisse si le combat continue juste devant...

Mais généralement, si il sont presque mort, il meurs dans la minute qui suit, alors c'est rare que l'on achève un mourant...

Link to comment
Share on other sites

on a pas le droit de tuer un ennemi  dans l'incapacité de se defendre (blessé, incapacifié, désarmé) si c'est un combattant en uniforme et si tu veux appliquer les conventions de Geneves

Après pour les agents de renseignements, espions et saboteurs sans uniforme clairement identifié ils ne sont pas couvert par cela

d'ou la confusion de la classification américaine de "combattants armés sans uniformes" vs "terroristes" vs "soldats"

Link to comment
Share on other sites

Quand le contact est d'homme à homme on peut espérer trouver un respect des règles, on ne se fait pas assassin sans raison.

Par contre des que la cible se déshumanise à cause de la distance, du fait qu'elle est observée à travers des organes de visée et des filtres, que l'opérateur doit penser à cent choses à la fois...

On voit sur les vidéos des situations un peu litigieuses

Link to comment
Share on other sites

regarez le pont de la rivière kwai, en ce moment sur France 2. On y apprends beaucoup sur les prisonniers de guerre !

Je savais uqe les ofifciers n'ont pas le droit d'être obligés de travailler, mais j'ignorais que les soldats prisonniers pouvaient travailler pour l'ennemi "légalement"

Link to comment
Share on other sites

@ Asitane, dans le troisième article de la convention de Genève il est dis :"1) Les personnes qui ne participent pas directement aux hostilités, y compris les membres de forces armées qui ont déposé les armes et les personnes qui ont été mises hors de combat par maladie, blessure, détention, ou pour toute autre cause, seront, en toutes circonstances, traitées avec humanité, sans aucune distinction de caractère défavorable basée sur la race, la couleur, la religion ou la croyance, le sexe, la naissance ou la fortune, ou tout autre critère analogue."

 

Link to comment
Share on other sites

De toute façon, il est beaucoup plus intelligent de bien traiter ses prisonniers plutôt que de les martyriser, ça incitera plus l'adversaire à se rendre plutôt qu'à résister jusqu'au bout.

+1. De plus ils peuvent rejoindre nos rangs dans certains cas particuliers, comme les Harkis ex Fellaghas en Algérie. Ou donner des infos.
Link to comment
Share on other sites

Mais sur le terrain on fait comment concrètment ?

Imaginez une unité qui a une mission précise dans un certain lieu ou avec un temps limite, sur le chemin ils rencontrent des ennemis, l'ennui c'est qu'avoir des prisonniers va les géner pour la suite de leur mission initiale, surtout que ces mêmes ennemis peuvent donner l'alerte.

Ils font comment pour gérer ?

Link to comment
Share on other sites

hum hum..... y'a pas besoin de faire un dessin dans ce cas là

(en général le type d'opération en temps limite et en discrétion que tu décris c'est covertops et c'est pour les FS .... qui diront qu'en route ils ont engagés et detruits une patrouille ennemi par surprise )

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Déjà si les SF entre en contact avec une patrouille ennemie, la mission est déjà capoute. Et de toute façon aussi la balèze qu'il soit il ne sont jamais qu'une petite équipe de quelques hommes, de toute facon leurs missions n'est pas de rentrée dans le tas et de bouriné, si il rencontre une patrouille il vont se faire tous petit.

En ce qui conserne les prisonniers de guerre. Ils sont protégé par les conventions de génèves si ils sont considiré comme des combattants légitimes, par cela en entend tous personne prenant les armes appartanenant a une organisation hiérarchisé clairement identifiable par un uniforme ou un signe distinctif, donc tous ce qui est espion saboteur terroriste et mercenaire ne sont pas repris comme combattant légitime, tous prisonniers de guerre ennemi doit etre recherché protégé et soigné, tous matériel dangereux ou pouvant representé des information lui seront confisqué, il est strictement interdit de lui subtiisé c'est effet personnel et équipement de protection (casque, gilet par éclat, masque anti-gaz,ect....), ils ne peuvent etre brutalisé d'aucune façon, ils doivent etre détenu dans un zone a l'abris de tous danger, en cas d'interrogatoir ils ne sont tenue que de donner leurs nom grade matricule et groupe sainguin aucune torture ou contrainte ne peut etre pratiqué pour obtenir plus de renseignement, les prisonniers de guerres peuvent etre affecté a du travail pendant leurs détentions celui-ci ne peut en aucun manière ne representé un danger pour eux, les sous-officiers ne peuvent etre qu'affecté a la surveillance de ces travaux et les officiers en sont exempté, tous militaires a pour devoir d'essayé de s'evader; il strictiment interdit de tiré dans le dos d'un prisonnier qui tente de s'évadé si il ne représente pas un danger immédiat pour des personnes.

Voila je pense en avoir dis pas mal, bien théorique tous ca. Mais compréhensible comme comportement pour des hommes qui se doivent d'etre un modèle pour leurs pays et non de simple bête humaine

Link to comment
Share on other sites

De toute façon, il est beaucoup plus intelligent de bien traiter ses prisonniers plutôt que de les martyriser, ça incitera plus l'adversaire à se rendre plutôt qu'à résister jusqu'au bout.

+1

les traitres et autre collabos par contre doivent etre massacrés.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...