Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Union Européenne] nos projets, son futur


Recommended Posts

Ce texte recoupe typiquement le genre de discours qui a eu prise sur moi depuis le début de la construction européenne. Mais aujourd'hui ça ne marche plus. L'Europe grand marché économique ouverte à tous vents et soumise à Washington je n'en veux plus.

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

C'est la même poignée de guignols qui squattent les médias depuis 20 ans et nous expliquant "l'euro c'est pas possible, ça peut pas marcher, ça va se casser la gueule demain c'est sûr, z'allez voir !" et enchaînent les prévisions apocalyptiques. 

 

Alors, qui joue au terroriste intellectuel et ne tire jamais aucune expérience de ses analyses erronées ?

 

La critique de l'Euro est devenu une source de revenus, comme les bouquins sur les aliens, le triangle des bermudes ou les complots de la CIA. Ou ça devient un spectacle comme le Basta Euro Tour :

 

eurotour_new_s.jpg

 

Tout le monde est libre de gagner sa vie comme il veut mais faut pas déconner trop longtemps non plus !

PROUVE MOI par A plus B que la france va mieux depuis l'Euro ?

 

prouve nous que l'allemagne ne s'est pas servit de cette monnaie pour grossir a nos depend ?

de combien la baguette a augmenté depuis 2001 ? et de combien ton salaire a augmenté ?

 

haaaa oui l'inflation n'existe pas, comme on produit tout en chine tout est moins cher... 

seulement comme ton boulot c'est barrez en chine tout est moins cher mais tu peut de moins en moins t'achetez de truc....

 

mon poste et peut etre café du commerce, mais malheureusement pour toi les gens qui sont dans les café vote aussi... et eux ( le peuple de base, celui qui viens pas sur air defense, celui qui regarde nabilla, celui qui vois bien qu'il c'est fait plumez ) bas eux il vote... et je sens que bientot on va moins rire a bruxelle.

 

mais pour evité de passez pour un troll quelques blagues derivé de l'epoque sovietique mais remis au gout du jours sauce UE :

 

 

"Nous tombions dans l’abîme, quand nous nous sommes aperçu que Barroso en avait privatisé le fond"

 

C'est donc la France et l'Allemagne qui font une course à vélo, et c'est l'allemagne qui gagne. La presse française titre en gros le lendemain : "la france brillante deuxième, l'allemagne avant-derniere."

 

" sur un plateau de télé trois economiste parlent de l'euro, l'economiste Durand pause une question :

"Mr Barroso pourquoi quitté l'europe et revenir au monnaie nationale est un sujet tabou ? "

barroso reponds " ce n'est pas du tout un sujet tabou, je réunie mais j'expert et je vous répond la semaine prochaine dans cette emissions "

...

la semaine passe

...

au debut de l'emissions un journaliste pause une questions :

" mr Barroso j'ai 2 questions pour vous, pourquoi quitté l'europe et revenir au monnaie nationale est un sujet tabou ?

et surtout pourquoi l'economiste Durand n'a pas été invité cette semaine ?"

Edited by mallrats
Link to comment
Share on other sites

Le problème ce n'est pas l'euro ou l'UE en tant que tel, c'est la manière dont ils sont utilisés.

Un retour à une monnaie nationale n'a aucun sens pour un pays comme le notre (on est pas une puissance financière). Au contraire l'Euro pourrait être un atout si utilisé comme le dollar aux USA.

 

M'enfin bon, on ne peut pas voter pour des pro européens, libéraux, chantre de l’Europe économique, de la monnaie unique et anti Europe sociale pendant 40 ans et ensuite venir se plaindre que l'UE n'est qu'un marché commun libéral :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Tu peux peut-être arrêter de troller ?

 

Après plus de 20 ans d'études sur la monnaie unique et suite à la mise en place du serpent monétaire puis du système monétaire européen, 13 des 15 pays de l'UE décident en 1992 de passer à la monnaie unique.

 

Depuis 22 ans, tous les nouveaux pays ont fait ce choix en intégrant l'Union Européenne et 7 autres pays doivent encore accomplir les démarches nécessaires : le prochain a passer à l'Euro étant la Lituanie le 1er janvier 2015.

 

Au final, ça fait plus de 40 ans qu'on l'on étudie la monnaie unique et tous les gouvernements quelques soit leurs opinions politiques et toutes les banques centrales ont fait ce choix en pleine connaissance de cause.

 

La Grande-Bretagne, le Danemark et la Suède seuls refusent la monnaie unique (le gouvernement Suédois est y favorable mais a perdu le dernier référendum sur le sujet). Le critère du refus étant plus nationaliste qu'économique.

 

Après vérification je précise que quatre micro-États (Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican) sont également autorisés à utiliser l'euro et certains pays européens, comme le Monténégro ou le Kosovo, l'utilisent de facto. 

 

L’euro est la deuxième monnaie au monde pour le montant des transactions derrière le dollar américain et la première monnaie au monde pour la quantité de billets en circulation.

 

Et tu demandes qui soutient l'euro ?

 

Je ne t'ai pas demandé si il y avait beaucoup d'économistes pro-euros mais quels étaient les principaux. J'ai fait l'effort de chercher 60 économistes anti-euros, et quand je te demande d'en chercher pro-euros tu me traites de troll.

 

C'est parce que tu ne sais pas répondre à une question dans un débat argumenté que tu traites les autres de troll ? 

 

Ce n'est pas une attitude acceptable dans un vrai débat. 

 

Si tu n'es pas capable de nommer les principaux économistes pro-euro, comment peut-on savoir quels sont leurs arguments pour les comparer avec les anti-euros ?

 

(D'ailleurs, tu ne crois tout de même pas que les arguments que tu cites, comme le fait que l'euro ait été étudié pendant 40 ans et instauré dans plusieurs pays, comme des arguments qui "en soi" valident la thèse que la création de l'euro a été bonne ? Ce n'est pas parce qu'un jugement a été fait par X personnes que c'est un argument pour dire que ce jugement est forcément bon)

Edited by gerole
Link to comment
Share on other sites

ON VA CALMER LE JEU TOUT DE SUITE, ET POUR TOUT LE MONDE !  OK ?

 

Si on pouvait continuer de parler entre personnes civilisées, ce ne serait pas un mal.
Le débat pour ou contre l'Euro existe, il y a des arguments valables dans les deux camps (à ma connaissances le Danois moyen ne vit pas dans le caniveau tout comme l'Italien moyen n'est pas réduit à vendre ses cheveux pour survivre), et on peut évidemment en discuter.

Mais les guéguerres personnelles à coups de "j'ai plus d'économistes que toi" ou "c'est toi qui troll d'abord", on arrête tout de suite !
Plus de prises de becs et de noms d'oiseaux, voulez-vous ?

 

Vous avez sans aucun doute des choses bien plus constructives à partager. Tous autant que nous sommes, nous ne sommes pas sur ce forum pour prouver que nous avons raison et démontrer aux autres qu'ils ont tord mais pour exprimer son opinion, la défendre, et montrer en quoi elle est valable tout en admettant qu'en face on puisse défendre une autre opinion tout aussi valable.

 

A bon entendeur, je garde un oeil sur tout le monde

Link to comment
Share on other sites

BRUXELLES (Reuters) - Six Européens sur dix déclarent ne pas s'intéresser aux élections du Parlement européen étalées du 22 au 25 mai dans les 28 Etats membres de l'Union, selon un sondage diffusé jeudi.

L'enquête, menée auprès de 9.000 personnes vivant dans douze pays de l'Union européenne par l'institut Ipsos-MORI (1), révèle que 62% des personnes interrogées disent ne pas s'intéresser du tout ni même un peu au scrutin.

Link to comment
Share on other sites

Le 9 mai, c'est l'anniversaire de la « Déclaration Schumann » du 9 mai 1950 : http://europa.eu/about-eu/basic-information/symbols/europe-day/schuman-declaration/index_fr.htm

 

La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin de ces régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes.

La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l'Allemagne devient non seulement impensable, mais matériellement impossible. L'établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer, aboutissant à fournir à tous les pays qu'elle rassemblera les éléments fondamentaux de la production industrielle aux mêmes conditions, jettera les fondements réels de leur unification économique.

Link to comment
Share on other sites

 

BRUXELLES (Reuters) - Six Européens sur dix déclarent ne pas s'intéresser aux élections du Parlement européen étalées du 22 au 25 mai dans les 28 Etats membres de l'Union, selon un sondage diffusé jeudi.

L'enquête, menée auprès de 9.000 personnes vivant dans douze pays de l'Union européenne par l'institut Ipsos-MORI (1), révèle que 62% des personnes interrogées disent ne pas s'intéresser du tout ni même un peu au scrutin.

 

 

Il existe pourtant un clip pour inciter les prolos à aller voter.

Link to comment
Share on other sites

Sondage CSA - "Les Français et l'Union européenne"

(lien vers document Pdf)

 

Quelques points remarquables - mais je conseille de lire l'ensemble du papier, les résultats sont très intéressants :

 

- Une majorité considère que l'appartenance de la France à l'UE est une bonne chose : 51% contre 38%

Cependant il y a dix ans la majorité était de 67%.

Les opinions sont clivées en fonction de la catégorie socio-professionnelle : ceux qui sont protégés de la mondialisation cadres et retraités sont franchement pour, ceux qui sont en toute première ligne les ouvriers sont franchement contre

 

- La confiance envers la construction européenne s'amenuise, le sentiment dominant est l'inquiétude

Le mouvement est cependant relativement lent sur les dix dernières années

 

- Les principales craintes envers la construction européenne sont qu'elle empire le chômage, diminue la protection sociale, augmente le nombre d'immigrés et fasse perdre l'identité nationale

Chacune de ces craintes est exprimée par plus de la moitié de la population

 

- Pour faire face à la crise économique et financière, l'appartenance de la France à l'UE a été un inconvénient pour 41% des sondés, un avantage pour 25% des sondés

 

- Il y a consensus dans toutes les CSP sur chacune des critiques suivantes des institutions européennes : trop éloignées des préoccupations quotidiennes, produisant des règlements tatillons inutiles, pas assez démocratiques

 

- Il faut renforcer les pouvoirs de décision des Etats membres aux dépens de ceux de l'UE pour 47% des Français, il faut renforcer les pouvoirs de l'UE aux dépens de ceux des Etats membres pour 22% d'entre eux

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

Oui c'est dommage qu'ils n'aient pas posée de question sur la sortie de l'euro. Il y a je crois une forte montée du sentiment anti-euro dans beaucoup de pays d'Europe, bien supérieurs au derniers sondages que j'ai vu en France.

 

En tout cas je pense qu'il y a une forte montée car certains sondages ces dernières années montrent une volonté de sortie de l'euro majoritaire en Allemagne et Italie.

 

(source pour l'italie : http://www.investireoggi.it/economia/italiani-rivogliono-la-lira-partito-anti-euro-varrebbe-il-24/)

 

Ces sondages ne sont pas suffisant pour bien sentir l'opinion. En tout cas je pense que pour envisager plus probablement toute discussion réelle sur l'euro, il faudrait que les populations d'au minimum 2 des 3 principales puissances de la zone euro soient résolument pour leur retrait de cette zone.

Link to comment
Share on other sites

 

BRUXELLES (Reuters) - Six Européens sur dix déclarent ne pas s'intéresser aux élections du Parlement européen étalées du 22 au 25 mai dans les 28 Etats membres de l'Union, selon un sondage diffusé jeudi.

L'enquête, menée auprès de 9.000 personnes vivant dans douze pays de l'Union européenne par l'institut Ipsos-MORI (1), révèle que 62% des personnes interrogées disent ne pas s'intéresser du tout ni même un peu au scrutin.

 

 

Et après il y en a qui s'étonnent que leur vision des choses ne soit pas représentées au niveau européen...

Forcément si seulement les pro européens vont voter (car ils se sentent concernés), bah les anti ne sont pas représentés purement et simplement. C'est ça le deal de la démocratie, tu veux l'ouvrir, vas voter.

 

Du coup il faudrait que se soit obligatoire, mais bon ça n'arrange pas les pro européens (qui défendent l’Europe actuelle, il s'entend) et les anti qui vont bêler qu'on ne doit pas les obliger à participer a quelque chose dont ils ne veulent pas, ce qui arrange donc les pro UE qui ne veulent pas les anti européens votent :lol:

Voilà comment en arriver à des situations insensées ! :happy:

 

 

Oui c'est dommage qu'ils n'aient pas posée de question sur la sortie de l'euro. Il y a je crois une forte montée du sentiment anti-euro dans beaucoup de pays d'Europe, bien supérieurs au derniers sondages que j'ai vu en France

 

Parce que la question de l'euro n'est pas une question sérieuse, juste un troll anti Europe que certains ressortent comme on agite le drapeau blanc de la seconde GM pour troller les français, ou l'Irak/Vietnam pour les ricains, rien de sérieux ou constructif derrière. Juste de la démagogie facile pour flatter facilement l'oreille de certains.

Les gens sérieux n'ayant pas de temps à perdre avec çà, c'est éludé. Ce qui donne l'impression aux complotistes qu'on en parle pas car c'est une question qui dérange vraiment, alors qu'en fait non c'est juste une histoire de perte de temps.

Link to comment
Share on other sites

Et après il y en a qui s'étonnent que leur vision des choses ne soit pas représentées au niveau européen...

Forcément si seulement les pro européens vont voter (car ils se sentent concernés), bah les anti ne sont pas représentés purement et simplement. C'est ça le deal de la démocratie, tu veux l'ouvrir, vas voter.

 

Du coup il faudrait que se soit obligatoire, mais bon ça n'arrange pas les pro européens (qui défendent l’Europe actuelle, il s'entend) et les anti qui vont bêler qu'on ne doit pas les obliger à participer a quelque chose dont ils ne veulent pas, ce qui arrange donc les pro UE qui ne veulent pas les anti européens votent :lol:

Voilà comment en arriver à des situations insensées ! :happy:

 

Ce n'est pas faux !

 

 

 

 

... mais pour la suite, avec tout mon respect, il faut que je te dise...

 

Parce que la question de l'euro n'est pas une question sérieuse, juste un troll anti Europe que certains ressortent comme on agite le drapeau blanc de la seconde GM pour troller les français, ou l'Irak/Vietnam pour les ricains, rien de sérieux ou constructif derrière. Juste de la démagogie facile pour flatter facilement l'oreille de certains.

Les gens sérieux n'ayant pas de temps à perdre avec çà, c'est éludé. Ce qui donne l'impression aux complotistes qu'on en parle pas car c'est une question qui dérange vraiment, alors qu'en fait non c'est juste une histoire de perte de temps.

 

Tu as gagné le Grand Prix de l'Autruche ! :lol:  :P

 

head-stuck-in-sand.jpg

 

 

 

 

Bon, sauf si c'était de l'ironie et c'est moi qui suis tombé dans le panneau... auquel cas je ferai amende honorable :)

Link to comment
Share on other sites

Je crois que les partisans de l'Europe actuelle genre grand marché ectoplasmique conforme aux vœux de Washington vont avoir le réveil difficile le 25 mai prochain. Des gens qui ont toute leur vie voté européen vont ne plus le faire cette fois-ci.

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

Bon, sauf si c'était de l'ironie et c'est moi qui suis tombé dans le panneau... auquel cas je ferai amende honorable :)

 

Non non pas d'ironie, le débat sur l'euro n'existe pas hors de certains cercles restreints et/ou partis politique adepte de la bonne formule sans fond véritable.

Dans les faits il s'agit de minorités rapidement mises en défaut devant un véritable discours construit et appuyé par des gens compétents.

 

 

Je crois que les partisans de l'Europe actuelle genre grand marché ectoplasmique conforme aux vœux de Washington vont avoir le réveil difficile le 25 mai prochain. Des gens qui ont toute leur vie voté européen vont ne plus le faire cette fois-ci.

 

Oui faut espérer que le message passe, seulement la crédibilité des parties anti européen n'est pas très grande à cause de leurs orientations politiques et il y a peu de chance que la majorité actuelle la perde après ces élections.

M'enfin si ça bloque au moins le deal transatlantique c'est déjà bien.

Link to comment
Share on other sites

L'union européenne se paye des pages de pub sur les réseaux sociaux. Sur mon facebook, j'ai des pages de pubs sponsorisés qui apparaissent ou des gens et quelques "vagues célébrité" ensensent l'Europe ( un type qui doit jouer dans je sais pas quel série tv et...michel leb, josé bové (!) et d'autres qui ont l'air d'être des gens connus mais dont je n'ai jamais entendu parler :) )....ça fait un peu secte quand même.

Je sais pas comment le référencement facebook opère pour cibler les pubs, vu ma faible participation sur les réseaux sociaux....cookies? Je surfe pas spécialement sur les sites de l'union européennes pourtant lol

Link to comment
Share on other sites

Tiens Darkene, pendant que tu es là, pourrais-tu donner des principaux économistes qui sont pour garder la zone euro telle quelle et qui sont dans doute à l'origine de ta compréhension  du sujet, et afin d'alimenter le débat ? Lorsque je fais une recherche sur google avec "économistes pro-euros" ou d'autres variantes, je ne trouve rien. (j'ai trouvé peut-être piketty et peut-être arthus... à débattre après sur ce qu'ils disent)

Edited by gerole
Link to comment
Share on other sites

Tiens Darkene, pendant que tu es là, pourrais-tu donner des principaux économistes qui sont pour garder la zone euro telle quelle et qui sont dans doute à l'origine de ta compréhension  du sujet, et afin d'alimenter le débat ? Lorsque je fais une recherche sur google avec "économistes pro-euros" ou d'autres variantes, je ne trouve rien. (j'ai trouvé peut-être piketty et peut-être arthus... à débattre après sur ce qu'ils disent)

 

Tous les économistes sont d'accord pour expliquer que l'euro et l'état actuelle de la construction européenne sont incompatible a long terme.

 

A priori l'euro c'était la charrue avant les boeuf a une époque ou il fallait mettre quelques chose dans l'attelage pour garder les allemands dans l'Europe. Avec l'espoir que le reste de la construction rattrape l'union monétaire. Sauf que cette construction - notamment les péréquation, transfert de main d'oeuvre etc. - n'ont jamais rattrapé l'euro et qu'il s'est retrouvé de plus en plus bancal au sein d'une union très disparate finalement.

 

Au USA ils compensent sa avec tout un tas de péréquation, un budget fédéral tres large, une très forte mobilité professionnelle etc. mais en Europe on en est très très loin.

 

Donc a part changement majeur dans le fonctionnement de l'union ... l'euro restera encore longtemps boiteux.

Link to comment
Share on other sites

Je ne m'avancerai pas comme Gally pour dire qu'il n'existe aucun économiste pro-euro (sans réforme profonde), en tout cas je n'en trouve toujours pas. je ne me permettrai pas comme d'autres pour dire qu'il n 'y a que 20 économistes d'un bord sur les "milliers" que compte l'Europe.

 

 

Toujours est-il que j'avais pensé à Piketty, qui est "la star" de l'économie à la gauche française à l'heure actuelle il me semble (du moins en notoriété) par exemple (que je ne connais pas en fait) mais je vois qu'il est cosignataire de texte que voici :

 

...

"Une monnaie unique avec 18 dettes publiques différentes sur lesquelles les marchés peuvent librement spéculer, et 18 systèmes fiscaux et sociaux en concurrence débridée les uns avec les autres, cela ne marche pas, et cela ne marchera jamais. Les pays de la zone euro ont fait le choix de partager leur souveraineté monétaire, et donc de renoncer à l'arme de la dévaluation unilatérale, sans pour autant se doter de nouveaux instruments économiques, sociaux, fiscaux et budgétaires communs. Cet entre-deux est la pire des situations."

 

(source : http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/02/16/manifeste-pour-une-union-politique-de-l-euro_4366865_3232.html)

 

Piketty est donc pour des réformes très profondes sinon l'euro va se planter et l'Europe va morfler.

 

J'investiguerai sur Arthus pour voir ce qu'il en pense

Edited by gerole
Link to comment
Share on other sites

Bref comme je disais page précédente, c'est une question de format. Il faudrait lire Sapir plus en détail aussi. Il n'a pas l'air totalement hostile à la chose mais dénonce également le manque de cohérence de la politique monétaire et gouvernementale européenne.

Link to comment
Share on other sites

Je ne m'avancerai pas comme Gally pour dire qu'il n'existe aucun économiste pro-euro (sans réforme profonde)

 

En fait il y a plein d'économiste pro euro ... mais tous sont conscient que pour qu'une zone monétaire commune fonctionne a long terme il faut des outils et mécanisme internes adéquates, mécanismes et outils qui manquent encore.

 

D'un coté ce n'est pas parce que c'est pas parfait qu'il faut forcément jeter bébé avec l'eau du bain, mais il serait bon de régler ce souci d'une maniere ou d'une autre sans trop tarder, parce qu'a attendre des miracle de zone monétaire qui fonctionne juste par l'opération du saint esprit, l'euro va finir par devenir un vrai problème pour la plupart.

 

Rien que la mobilité du travail est un problème presque insoluble du seul fait de la barrière de la langue - mais aussi des couts élevés - ... Sans forte mobilité du travail dans une zone monétaire commune, il n'y a pas d'autorégulation possible a l’intérieur de cette zone.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_mon%C3%A9taire_optimale

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La mobilité du travail?je connais pas trops le concept...si quelqu'un peux m'expliquer le bénéfice?

sans vouloir provoquer/troller...

je me pose des questions?ou pas?pourquoi?

je dois perdre ma vie,ma famille,mes amis...pour un taff?c'est l'aspect sacrifice pour la patrie?ma famille a déjà bien donné.France ou Europe rien .

Concept irréaliste ,mais bon faut croire que l'idéologie dépasse certaines réalités.

Edited by voline
Link to comment
Share on other sites

Tiens Darkene, pendant que tu es là, pourrais-tu donner des principaux économistes qui sont pour garder la zone euro telle quelle et qui sont dans doute à l'origine de ta compréhension  du sujet, et afin d'alimenter le débat ? Lorsque je fais une recherche sur google avec "économistes pro-euros" ou d'autres variantes, je ne trouve rien. (j'ai trouvé peut-être piketty et peut-être arthus... à débattre après sur ce qu'ils disent)

 

Voilà G4lly à répondu.

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de débat sérieux sur la sorti de l'euro autre que des minorités politiques, que la critique n'existe pas, surtout lorsque le système est imparfait comme aujourd'hui.

 

C'est la même chose pour la sorti de l’UE, ce n'est pas quelque chose de sérieux, mais ça ne veut pas dire non plus qu'il n'y a rien à critiquer ou que tout va bien, bien au contraire.

 

L'Euro c'est génial, si on l'utilisait comme au US on pourrait injecter des milliards dans l'économie puis les détruites derrière pour éviter plein de problèmes et encore même avec un plus grand inflation (si plus de protectionnisme aux frontières) on pourrait très bien vivre etc.

Mais bon on en est à la rigueur budgétaire et la phobie allemande de l'inflation nous condamne tous pour le moment.

Link to comment
Share on other sites

Pour bien voir le problème, il faut donc voir ce que propose les pro-euros comme condition obligatoire pour rendre l'euro viable 

 

Et il s'agit pas simplement de refoutre un coup de peinture sur la BCE, et je pense qu'il faut en avoir bien conscience.

 

Ce que propose Piketty comme condition sine que non pour que l'euro marche, c'est une fédéralisation de l'Europe. 

 

Le terme de fédéralisation est par exemple repris pour le manifeste que j'ai cité ici (http://www.liberation.fr/economie/2014/02/17/l-euro-est-sauve-l-europe-continue-oui-mais_980980) et Thomas Piketty le disait dans je ne sais plus quelle ce soir ou jamais récemment. Sa position est assez claire.

 

Dans leur manifeste, ils parlent notamment de décider de l'impôt sur les sociétés au niveau européen etc... mais je trouve qu'ils la jouent light dans ce manifeste.

 

Ceci me permet de rebondir sur Sapir. J'ai vu une dizaine de ses interventions et sa position anti-euro est claire. Pour résumé, il n'a cessé de répéter que l'euro pourrait être viable si il se met en place un système de redistribution des richesses entre les pays bien plus important qu'aujourd'hui (un peu comme à l'intérieur d'un état aujourd'hui, je ne sais plus le montant en PIB, peut-être > 10%). Il dit aussi que les Allemands et le Nord ne veulent pas payer et que par conséquent il faut changer de monnaie.

 

Piketty a dû en parler dans une émission je crois mais cette redistribution des richesses à ces niveaux là est aussi lié au fédéralisme d'après lui (il me semble)

 

------------------------------------------

Je viens de voir Patrick Arthus,

 

Il dit : " dans une zone qui n'est pas fédérale, les pays ne peuvent pas accumuler des dettes extérieures.... la seule manière c'est la compression de la demande, un effondrement du niveau de vie pour empêcher la dette d'augmenter"

 

Mais au final, il dit que la seule solution pour sauver l'euro, de manière structurale (sinon, il éclate), est dit-il de faire "faire du fédéralisme discret, à petite dose, insidieux et technocratique (mais évidemment elle peut poser problèmes démocratiques dit-il) (voir à 14 min)"

 

(source : 

)

 

-> sa solution est intéressante car il est celui qui semble proposer les solutions les plus à minima pour sauver l'euro (un ESM (?), des fonds structurels "un peu plus gros ", une gestion des universités au niveau européen (lol ?),  etc...)

 

Il dit qu'une vrai mutualisation des risques, est impossible politiquement.

 

Je pense que Patrick Arthus peut être quasiment qualifié de pro-euro, sans modifications majeures (en tout cas trop visible du système). On remarque qu'il est en contradiction avec Piketty (qui demande par ex un IS commun, beaucoup plus de redistribution).

 

 

----------------------------------------------------

 

Un autre sujet à résoudre est de savoir par quoi remplacer l'euro. J'ai vu un économiste, Frédérick Lordon, proposer une monnaie unique en dehors de l'Europe et des monnaies nationales en dedans par exemple.

 

(source : http://www.dailymotion.com/video/x1ozyjq_l-economiste-frederic-lordon-il-faut-sortir-de-l-euro_news)

Edited by gerole
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...