Marechal_UE

[Union Européenne] nos projets, son futur

Recommended Posts

Il y a 5 heures, true_cricket a dit :

838_001_1gz8mv_jpeg.webp

Le nombre de personnel dans la FPH n'a fait qu’augmenter sur 20 ans, de +30% entre 1996 et 2016.

Je ne sais pas si ce sont les chiffres en ETP ou en effectifs.

La gabegie de la Territoriale, et malgré ca on a eu les gilets jaunes. Quel pays.

Au moins la FPH est cohérente au vu du vieillissement de la population

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Julien a dit :

La gabegie de la Territoriale, et malgré ca on a eu les gilets jaunes. Quel pays.

On peut effectivement se poser des questions quant à la croissance/gestion des effectifs dans la fonction publique territoriale. Il y a néanmoins certains points qui peuvent expliquer la croissance des effectifs. On a d'une part eu un important transfert de compétences vers les échelons régionaux ou plus locaux, et d'autre part une demande de technicisation toujours plus importante au regard notamment de l'introduction de nouvelles normes. Une part importante de cette montée en compétences se fait d'ailleurs au travers d'un recours accru aux prestataires ou à des structures parapubliques, ce qui tend donc à dissimuler l'inflation en terme de volumes. Par ailleurs, on a une création de nouveaux échelons opérationnels/décisionnels (exemple des métropoles et  intercommunalités, syndicats mixtes, etc.) qui se justifient assez bien sur le fond, mais sans que l'on ait la suppression des anciennes structures ou anciens services. Pour moi, entre autres choses, le statut de fonctionnaire dans l'administration territoriale pose sérieusement question... car elle prive les institutions d'une capacité à s'adapter aux nouveaux besoins de l'administration territoriale. Sans compter que les élus sont incapables de voir leurs sièges disparaître... 

Edited by Skw
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Boule75 said:

On trouve des chiffres bien contradictoires...

21152.jpeg

Alors ensuite, il y a peut être en Chine plein de lits de "réanimation" et très peu de "soins intensifs", ou alors ça dépend des  régions, ou des chiffres sont faux... : mais lesquels sont bons ?

Il faudrait voir aussi si la durée d'occupation reste identique, etc...

Mais ce qui m'insupporte particulièrement là, ces jours-ci, c'est le discours misérabiliste sur la santé, comme si on ne soignait plus, et comme si bien souvent les soins n'étaient pas extrêmement sophistiqués, onéreux et/ou mal administrés, du fait du corps médical pris dans son ensemble et des demandes du public, comme si notre société ne consacrait pas d'énormes ressources aux soins. La phrase citée par Wallaby, c'était ça quand même : "trois décennies d’austérité budgétaire (sans fondement scientifique) ont réduit à presque rien la capacité de charge de notre système hospitalier public"

Et uis ça merdoie... Trois exemples de première main :

  • accouchements : presque jamais à domicile en France (1/1000), mobilisation systématique de moyens importants (3-4 personnels directement sans compter les fonctions support à l'hôpital). Oui, on sauve de plus en plus de prématurés et de plus en plus tôt, et la mortalité à la naissance a baissé. Dans quelles proportions par rapport aux années soixante, et pour quel prix ?
    J'ai le souvenir très net d'un grand-père qui avait mis au monde, à domicile, 1/3 de la population (pauvre) de son canton, avec très peu de pertes... On a augmenté les coûts de combien, là ?
  • commande de matériel médical à l'hôpital public : l'ingénieur bio-médical chargé du dossier ne parvenait quasiment jamais à mettre les mandarins d'accord entre eux sur les modèles à choisir (pour des électrocardiogrammes par exemple), on le contraignait systématiquement à en commander de plusieurs types, parfaitement comparables ; or chacun sait qu'un parc hétérogène coûte cher, très cher (multiplication des fournisseurs, des micro-stocks, des micro-procédures de dépannage ou d'installation, multiplication des dépendances sur le parc informatique, risques accrus de mauvaise manipulation, etc, etc...).
  • j'ai eu la tuberculose et ai gardé les radios de l'époque et les suivantes faites de loin en loin pour contrôle. Voici 6 mois, une toux un peu persistante intrigue mon médecin : radio, la première depuis 6 ou 8 ans je pense, à l'hôpital public. Je me pointe avec les clichés d'avant : n'intéressent personne. En allant chercher le résultat , je gagne une ordonnance pour un scanner ; je demande à montrer les radios pour comparaison : refus, on me dit même que le radiologue ayant signé l'ordonnance qu'on vient de me remettre est inconnue (!). Service totalement désorganisé (plusieurs accueil de l'hosto, donnant des mauvaises informations, plusieurs accueils "radio" dont un avec une queue énorme et les autres pas, site web racontant des conneries, tout comme les réponses aux courriels... un bordel !) ; et moi c'était un cas simple...
    Je suis retourné voir mon généraliste, qui a regardé les radios : image inchangée... J'ai annulé le scanner ; peut être l'ont-ils pris en compte.

Je ne suis pas surpris et c'est désastreux. A rapprocher des blagues sur le ratio rameur/consultant dans les canoés, et sur la fongibilité asymétrique de la LOLF probablement.

J'ai pris les chiffres nde l'OCDE de 2019 tu peux les consulter toi même

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, g4lly a dit :

J'ai pris les chiffres nde l'OCDE de 2019 tu peux les consulter toi même

Je ne les trouve pas. Sur cette page : https://data.oecd.org/fr/sante.htm je trouve les lits d'hôpitaux en 2018, mais rien sur les lits de soin intensif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 3/28/2020 at 12:28 AM, g4lly said:

 

L'autre point intéressant c'est le nombre de soignants parmi les employés des hôpitaux ... en France on a de moins en moins de soignant en % du personnel des hôpitaux. En Allemagne c'est l’inverse.

On a une idée de l'évolution du nombre de soignants dans l'absolu? Parce qu'une baisse en proportion peut surtout indiquer une explosion d'effectifs administratifs/de "soutien", pour diverses raisons: hypercéphalie bureaucratique (parasitaire), multiplications des réglements et procédures complexifiant les tâches et accroissant les besoins en interactions administratives entre services et organisations, problèmes d'organisation (mauvais management) et de réformes successives accumulées et pas bien "absorbées" par le système qui, trop procédurier et centralisé, peine à s'adapter....De même, un autre indicateur utile serait le "temps de médecin/infirmière" disponible par tête de pipe/service/hosto, soit la répartition des heures de travail des personnels soignants entre les soins (l'activité elle-même, sa préparation....) et l'administratif: y'a t-il eu changement notable? 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
56 minutes ago, Tancrède said:

On a une idée de l'évolution du nombre de soignants dans l'absolu? Parce qu'une baisse en proportion peut surtout indiquer une explosion d'effectifs administratifs/de "soutien", pour diverses raisons: hypercéphalie bureaucratique (parasitaire), multiplications des réglements et procédures complexifiant les tâches et accroissant les besoins en interactions administratives entre services et organisations, problèmes d'organisation (mauvais management) et de réformes successives accumulées et pas bien "absorbées" par le système qui, trop procédurier et centralisé, peine à s'adapter....De même, un autre indicateur utile serait le "temps de médecin/infirmière" disponible par tête de pipe/service/hosto, soit la répartition des heures de travail des personnels soignants entre les soins (l'activité elle-même, sa préparation....) et l'administratif: y'a t-il eu changement notable? 

Les autres sont des médicaux et aramédicaux

fwsMcsO.png

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/03/2020 à 00:28, g4lly a dit :

En France y a 20 ans on avec 35% de lits de soins intensif en plus ... et c'est en déflation continue depuis ... sur un trend de -3% par an. Dans une population qui vieilli ... et qui est donc plus susceptible de trouble de santé sévère ... c'est un peu étonnant. L'autre point intéressant c'est le nombre de soignants parmi les employés des hôpitaux ... en France on a de moins en moins de soignant en % du personnel des hôpitaux. En Allemagne c'est l’inverse.

il y a 50 minutes, Tancrède a dit :

On a une idée de l'évolution du nombre de soignants dans l'absolu? Parce qu'une baisse en proportion peut surtout indiquer une explosion d'effectifs administratifs/de "soutien", pour diverses raisons: hypercéphalie bureaucratique (parasitaire), multiplications des réglements et procédures complexifiant les tâches et accroissant les besoins en interactions administratives entre services et organisations, problèmes d'organisation (mauvais management) et de réformes successives accumulées et pas bien "absorbées" par le système qui, trop procédurier et centralisé, peine à s'adapter....De même, un autre indicateur utile serait le "temps de médecin/infirmière" disponible par tête de pipe/service/hosto, soit la répartition des heures de travail des personnels soignants entre les soins (l'activité elle-même, sa préparation....) et l'administratif: y'a t-il eu changement notable? 

Il faudrait également étudier dans quelle mesure cette évolution du ratio soignants/non-soignants ne cache pas une externalisation de certaines tâches administratives/logistiques côté allemand. J'émets cette hypothèse tout en reconnaissant que l'efficacité/incapacité d'une institution à remplir ses missions s'explique parfois bien plus par l'arrière-boutique (ce que les anglophones appellent le back-office) que par les services/personnels en charge de remplir les missions de manière plus directe.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Repost du fil Pays-bas

Les "dérapages" de Hoekstra, et de Rutte, respectivement ministre des finance et PM néerlandais, à propos des coronabonds (et des pays du Sud trop dépensiers), expliquée ...
Par une simple lutte de pouvoir de politique intérieure, entre 2 rivaux ...
Et qui ont réalisé (trop tard), l'immensité des dommages collatéraux sur l'UE.
https://www.politico.eu/article/the-problem-with-dutch-democracy/

Rappel des épisodes précédents

https://www.portugalresident.com/repugnant-pm-costa-launches-extraordinary-attack-on-dutch-finance-minister/

Tentative de rattraper les dégâts (désastreux par rapport aux pays du "Sud")

https://nltimes.nl/2020/03/31/dutch-finance-minister-regretful-italy-coronabonds-issue

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/coronavirus-rutte-plus-favorable-a-des-cadeaux-qu-aux-coronabonds-26464d2e9f70bb124c2f8c17fb26ba7b

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, collectionneur a dit :

Quelqu'un a t'il un article disponible en entier sur l'échec du service de détection épidémiologique de la Chine ?

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/06/il-ne-faut-pas-diffuser-cette-information-au-public-l-echec-du-systeme-de-detection-chinois_6035704_3210.html

 

ça ressemble à la version française de cet article du SCMP du 13 Mars (que j'ai peut être déjà posté sur les fils coronavirus ... je sais plus, avec 50+ articles archivés par jour)

https://www.scmp.com/news/china/society/article/3075027/coronavirus-why-did-chinas-multimillion-dollar-early-warning

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.france24.com/fr/20200407-le-coronavirus-un-crash-test-pour-l-europe-des-députés-français-et-allemand-font-front-commun (7 avril 2020)

Dans votre déclaration commune, vous appelez à une "union de la santé". En quoi cela consiste-t-il ?

Cela comporte plusieurs volets. Premièrement, nous essayons de mettre en commun les éléments de coordination. C’est ce qui se passe aujourd’hui. Un certain nombre de malades sont partis de l’est de la France vers l’Ouest ou vers d’autres pays européens. Nous pouvons ainsi coordonner les capacités sanitaires de chaque pays.

Deuxièmement, avec les moyens modernes de communication, nous pouvons aussi interconnecter de manière plus dense nos réseaux de recherche : médical, fondamental ou encore scientifique. Qu’est ce que sont aujourd’hui 67 millions de Français ou 80 millions d’Allemands face aux États-Unis et à la Chine ? Si nous raisonnons à l’échelle européenne, même après la sortie du Royaume-Uni, avec 450 millions d’individus, nous avons un poids. La plupart des grandes découvertes par le passé ont été faites par des chercheurs européens.

Et troisièmement, il va falloir essayer de stocker ensemble les capacités de réaction à une telle crise. Il est plus facile aujourd’hui d’importer des respirateurs d’Allemagne vers l’Italie, plutôt que d’aller les chercher en Chine. Cela pose la question de la relocalisation de nos capacités sanitaires en Europe. Nous essayons d’avoir une Défense commune. Nous devrions, au même titre, avoir une réponse commune à une crise sanitaire de ce type.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, Quatremer ayant rouvert son compte, on retrouve quelques nouvelles d'Europe.

La fermeture des frontières de l'Union serait a priori maintenue jusqu'au 15 mai si les états suivent les recommandations de la Commission.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu d'Italie :

 

Vu d'Allemagne :

 

"L'Italie ne veut pas encore accepter l'aide fournie par l'UE. Cela montre que l'Italie n'a aucun besoin aigu de financement, mais essaie de trouver des options de refinancement illimitées pour son budget national dans le sillage de Corona."

 

Combien de temps l'UE va-t-elle encore pouvoir exister ?

  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

ennemie? Carrément? Je me demande comment la question était posé en tout cas dans ces conditions la sortie de l'Italie et donc possiblement une explosion pure et simple de l'UE devient très probable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est presque certain a brève échéance, trop de rancœur accumulé.

 

Rien que ici, l'annonce d'une collaboration sur le ngf n'a pas était perçu comme quelques chose de positif mais comme un danger, comme une bataille a remporter contre l'Allemagne...

Dans tout les domaine c'est pareil...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

Vu d'Allemagne :

"L'Italie ne veut pas encore accepter l'aide fournie par l'UE. Cela montre que l'Italie n'a aucun besoin aigu de financement, mais essaie de trouver des options de refinancement illimitées pour son budget national dans le sillage de Corona."

Vu de Merz, aurais-je tendance à dire, qui espère gagner un peu plus de poids au sein de la CDU. On parle d'un vieux loup de la politique qui ambitionne de prendre la suite de AKK à la direction de la CDU. Taper sur les Grecs ou sur les Italiens offre un surplus de légitimité dans cette optique. Le problème, c'est que ce genre de sorties impriment peu à peu sur une partie de l'opinion. Pas sûr que ce soit non plus un bon plan politique, du moins si l'on tente de dépasser la question de son cas personnel, car il n'est pas impossible que ce soit l'AfD qui puisse in fine gagner en influence après de telles sorties.

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

Combien de temps l'UE va-t-elle encore pouvoir exister ?

Longtemps, vu les intérêts de nombreuses personnes dont le statut social dépend de l'UE (fonctionnaires de l'UE, associations en tous genres financées…) et les nouveaux entrants de l'Est pour qui l'Union européenne représente quand même une belle pompe à cash. 

Que l'UE soit complètement dysfonctionnelle en cas de crise ne l'empêche, hélas, pas de nourrir ses fidèles qui en échangent la soutiennent.

On parie, combien de temps avant le prochain discours de Macron (mais pas seulement lui) qui nous expliquera que l'UE est la solution à nos problèmes et qu'il ne peut y avoir de salut que par elle ? 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Kiriyama a dit :

Longtemps, vu les intérêts de nombreuses personnes dont le statut social dépend de l'UE (fonctionnaires de l'UE, associations en tous genres financées…) et les nouveaux entrants de l'Est pour qui l'Union européenne représente quand même une belle pompe à cash. 

Qu'est-ce qui empêche le départ des pays qui ne gagnent plus rien à l'Europe, sauf des humiliations à répétition et une perte de contrôle ? Les "PIGS" comme ils ont été appelés avec mépris et condescendance, sont là quand il s'agit de rembourser les banques allemandes, ils sont là quand il s'agit d'envoyer de la main d'oeuvre qualifiée en Allemagne sans que ce pays ait eu besoin de financer leur éducation, ils sont là quand il s'agit d'offrir à l'Allemagne un grand marché sans taxe douanière à ses industries ; mais par contre quand ils ont besoin d'aide pour leur économie le reste de l'Europe leur dit de sortir de la récession en sabrant dans l'investissement, quand ils ont besoin d'aide pour gérer les afflux de migrants, le reste de l'Europe leur dit de se débrouiller tout seul ; quand ils ont besoin d'aide à cause d'une pandémie le reste de l'Europe leur dit c'est bien fait pour votre pomme.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que même dans les PIGS tu as des gens qui y trouvent leur intérêt personnel.

Ces pays n'ont évidemment plus rien à y gagner, mais certains individus oui (salaires mirobolants, pantouflage, subventions en tous genres, carnet d'adresses…)… Et comme ce sont ces individus qui sont aux commandes...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Kiriyama a dit :

PIGS

PIGS (littéralement, « porcs » en anglais) est un acronyme1 utilisé pour la première fois en 2008 par quelques journalistes britanniques et américains, spécialisés en finances ou en économie, pour désigner quatre pays de l'Union européenne : Portugal, Italie, Grèce et Espagne (« Spain », en anglais)

source: Wiki

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 hours ago, nemo said:

ennemie? Carrément? Je me demande comment la question était posé en tout cas dans ces conditions la sortie de l'Italie et donc possiblement une explosion pure et simple de l'UE devient très probable.

Plus de détail ici https://www.huffingtonpost.it/entry/god-bless-china-se-lemergenza-cambia-lopinione-degli-italiani_it_5e9dbb66c5b63c5b58724fa3?utm_hp_ref=it-homepage

J'ai pas trouvé sur le site du sondeur l'étude plus complète ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, nemo a dit :

Je me demande comment la question était posé en tout cas dans ces conditions la sortie de l'Italie et donc possiblement une explosion pure et simple de l'UE devient très probable.

Je ne pense pas. On pourrait très bien avoir une UE recentrée autour de l'Allemagne et des pays "vertueux" (Pays-Bas, nordiques…) et leurs nouveaux affidés d'Europe de l'Est pour qui l'UE reste une bonne affaire financière. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,498
    Total Members
    1,550
    Most Online
    PolyPhen
    Newest Member
    PolyPhen
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,094
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries