Marechal_UE

[Union Européenne] nos projets, son futur

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://web.de/magazine/politik/sebastian-kurz-lehnt-milliarden-plan-merkel-macron-ab-34715488 (19 mai 2020)

L'approbation des 27 États membres de l'UE est nécessaire pour mettre en œuvre le plan franco-allemand. Les premières réactions suggèrent qu'il devra surmonter beaucoup de résistance.

L'Autriche, les Pays-Bas, le Danemark et la Suède, par exemple, insistent sur le fait que l'UE n'émet que des prêts remboursables et non des subventions. "Nous continuerons à faire preuve de solidarité et à soutenir les pays les plus touchés par la crise de Corona, mais cela doit se faire par le biais de prêts et non de subventions", a déclaré la Chancellerie fédérale autrichienne à Vienne lundi soir.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré dans la soirée qu'il avait eu un échange de vues avec les chefs de gouvernement des Pays-Bas, du Danemark et de la Suède. "Notre position reste inchangée", a écrit M. Kurz sur Twitter.

Ah oui... La solidarité, avec un prêt et taux d'intérêt...

Interressant, comme concept, ma banque est exceptionnellement solidaire...

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Snapcoke a dit :

Ah oui... La solidarité, avec un prêt et taux d'intérêt...

Interressant, comme concept, ma banque est exceptionnellement solidaire...

 

Ils l'ont bien fait avec la Grèce alors pourquoi ne pas étendre ce concept à l'union....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Snapcoke a dit :

Ah oui... La solidarité, avec un prêt et taux d'intérêt...

Faut attendre avec de crier "j'ai mal"  D'une part, quand France et Allemagne sont d'accord, pas grand monde ouvre ça gueule ensuite  ^_^  D'autre part,  les modalités ne sont pas encore définies. 

Même si une partie est en prêts (ou plutôt subvention remboursables) pour des pays comme l'Italie, l'Espagne, Grèce etc,  c'est loin d'être anodin , les tx auxquels l'UE va pouvoir emprunter (sans doute négatifs) n'ont rien à voir avec les taux que paye déjà l'Italie par exemple (au moins 250 points d'écart avec le tx d'emprunt Allemand) sans parler d'éventuelles  dégradations de la note.  Si en plus c'est un prêt aux calendes grecques et qu'il ne figure pas sur le bilan dette...  

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

de l'argent hélicoptère, il faut de l'argent hélicoptère !

Révélation

 

et pour ceux qui ont peur qu'à cause de cet argent on fasse faillite 

Révélation

 

par contre c'est aux politiciens de définir les modalités. Et vu qu'on n'est pas foutu de se mettre d'accord, tout le monde aura eu le temps de crever avant qu'on ne reçoive une aide plus légère que le baiser d'une garce alors qu'on attendait/espérait un patin pleine bouche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

Faut attendre avec de crier "j'ai mal"  D'une part, quand France et Allemagne sont d'accord, pas grand monde ouvre ça gueule ensuite  ^_^  

Sauf que la France et l'Allemagne sont rarement d'accord sur grand chose. Excepté quand la France se plie au point de vue de l'Allemagne. 

Edited by Kiriyama
  • Confused 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Wallaby a dit :

https://web.de/magazine/politik/sebastian-kurz-lehnt-milliarden-plan-merkel-macron-ab-34715488 (19 mai 2020)

L'approbation des 27 États membres de l'UE est nécessaire pour mettre en œuvre le plan franco-allemand. Les premières réactions suggèrent qu'il devra surmonter beaucoup de résistance.

L'Autriche, les Pays-Bas, le Danemark et la Suède, par exemple, insistent sur le fait que l'UE n'émet que des prêts remboursables et non des subventions. "Nous continuerons à faire preuve de solidarité et à soutenir les pays les plus touchés par la crise de Corona, mais cela doit se faire par le biais de prêts et non de subventions", a déclaré la Chancellerie fédérale autrichienne à Vienne lundi soir.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré dans la soirée qu'il avait eu un échange de vues avec les chefs de gouvernement des Pays-Bas, du Danemark et de la Suède. "Notre position reste inchangée", a écrit M. Kurz sur Twitter.

ça c'était la réponse apoplectique des "fourmis" 

C'était en réponse à une proposition Franco-Allemande officialisée lundi 

Le 14/05/2020 à 00:34, rogue0 a dit :

(...)Gros rebondissement potentiel dans cette affaire.

Interrogée sur l'affaire au parlement allemand, la chancelière Angela Merkel tente un compromis (je dirais plutôt la fuite en avant) :
Pousser pour plus d'intégration de la politique économique dans la zone Euro.

Version courte: https://www.lefigaro.fr/flash-eco/merkel-se-prononce-pour-un-renforcement-de-l-integration-de-la-zone-euro-20200513

l'offre de Merkel est confirmée

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/18/la-france-et-l-allemagne-proposent-un-plan-de-relance-europeen-de-500-milliards-d-euros_6040040_3234.html

Le Monde: La France et l'Allemagne proposent un plan de relance européen de 500 milliards d'euros, financé par l'Europe (traduction surtout l'Allemagne), avec transfert fiscal vers les pays "pauvres".
Ce n'est pas un prêt du FMI que chaque pays doit rembourser en 100 ans par ses moyens : ça serait remboursé par l'Europe (enfin surtout l'Allemagne).

ça ne se fera peut-être pas (il y a des gros obstacles), mais des gros tabous allemands sont tombés (en à peine 3 mois d'épidémie / négociation ).
Il faudra peut être remercier la Cour suprême allemande d'avoir crevé l'abcès... :wink:

 

 

 

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, Fusilier said:

Ce que l'on sait moins, c'est que à la "norme européenne" (votée par nôtre gouvernement" au niveau européen) nôtre administration en rajoute souvent une couche, voir deux ou trois (en agriculture par exemple)

Ça c'est valable pour les directives mais pas forcément pour les règlements. Ceci dit, dans les deux cas, ils sont votés par des députés européens élus en France et par un gouvernement français supporté par le Parlement français.

À noter bien sûr qu'une directive ou un règlement européen peut être adopté malgré un vote français contre et malgré le désaccord de l'ensemble des députés européens français tout comme une loi française peut être adoptée malgré le désaccord de l'ensemble des députés et sénateur girondins ou une loi allemande malgré le désaccord de l'ensemble des députés et du gouvernement bavarois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, mehari a dit :

À noter bien sûr qu'une directive ou un règlement européen peut être adopté malgré un vote français contre et malgré le désaccord de l'ensemble des députés européens français tout comme une loi française peut être adoptée malgré le désaccord de l'ensemble des députés et sénateur girondins ou une loi allemande malgré le désaccord de l'ensemble des députés et du gouvernement bavarois.

On appelle ça la démocratie ^_^   

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

On appelle ça la démocratie ^_^   

Mais il reste à démontrer que le cadre européen peut fonctionner de façon démocratique. La nation est pas forcément dépassable de ce point de vue et si elle l'est c'est peut être à des conditions de solidarités qui me paraissent loin d'être réunit.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous confondez l'UE et l’euro-zone les gars.

 

Il y a 5 heures, rogue0 a dit :

ça c'était la réponse apoplectique des "fourmis" 

C'était en réponse à une proposition Franco-Allemande officialisée lundi 

l'offre de Merkel est confirmée

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/18/la-france-et-l-allemagne-proposent-un-plan-de-relance-europeen-de-500-milliards-d-euros_6040040_3234.html

Le Monde: La France et l'Allemagne proposent un plan de relance européen de 500 milliards d'euros, financé par l'Europe (traduction surtout l'Allemagne), avec transfert fiscal vers les pays "pauvres".
Ce n'est pas un prêt du FMI que chaque pays doit rembourser en 100 ans par ses moyens : ça serait remboursé par l'Europe (enfin surtout l'Allemagne).

ça ne se fera peut-être pas (il y a des gros obstacles), mais des gros tabous allemands sont tombés (en à peine 3 mois d'épidémie / négociation ).
Il faudra peut être remercier la Cour suprême allemande d'avoir crevé l'abcès... :wink:

 

 

 

C'est juste énorme ! 

C'est pratiquement l'avant dernière étape avant un budget fédéral..........incroyable ce qu'un truc microscopique qui n'est même pas considéré comme un être vivant peut avoir comme impact : l’impossible est devenu possible !

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 14 heures, Shorr kan a dit :

C'est juste énorme ! 

C'est pratiquement l'avant dernière étape avant un budget fédéral.

Pour un exposé oral :  ce matin  20/5/20 , Bernard GUETTA sur France Inter   7/9 de  8h20  à 8h40 ( en // avec la miss Aubry, autre député-e européen-ne  ) :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-20-mai-2020

Citation

Pour Bernard Guetta, "ça peut être le début d’un troisième acte, d’une troisième étape, aussi importante que le Marché Commun, institué par le traité de Rome au tout début, ou que la monnaie unique. Cette troisième étape, c’est l’union politique. Nous commençons aujourd’hui à envisager des politiques industrielles communes, des investissements communs, une défense commune,  une affirmation commune de l’UE sur la scène internationale. Bien avant cette proposition franco-allemande d’un plan de 500 milliards, il y a eu ces mots extraordinairement importants de la Présidente de la Commission Européenne, qui parlait d’une “commission géopolitique”, qui tienne compte du retrait américain du Monde, de la volonté des États-Unis de combattre férocement l’UE comme un concurrent économique, de la volonté de la Russie d’essayer de réavancer ses pions pour la reconstitution des frontières de l’ancien empire russe, de la volonté de la Chine de s’affirmer en première puissance économique, industrielle, militaire et politique. Face à tous ces défis, nous devons, nous les Européens, nous affirmer. Cela passe par la solidarité à l’intérieur et la souveraineté sur la scène internationale....

Bernard Guetta reprend lui à son compte le terme de "révolution" pour qualifier le ton et l'ambition de ce plan."

suite transcrite sous le lien  ci-dessus

Edited by Bechar06
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, nemo a dit :

La nation est pas forcément dépassable de ce point de vue

Tu ne crois pas qu'avec l'émergence des partis "anti-système"  (de quelque bord que ce soi) c'est justement la "démocratie sur la base nationale" qui est remise en cause?  C'est bien les conditions de l"hégémonie nationale" , ou plutôt du "bloc national hégémonique",  qui sont mises en question par ces mouvements. 

Dit autrement,  il ne faut pas faire comme si l'Etat-Nation était une réalité transcendante, alors que c'est une construction historique et même relativement récente, disons fin 18e, 19e, contemporaine de l'émergence du capitalisme / bourgeoisie classe dominante.   Il ne suffit pas d'arborer un drapeau,  anti machin ou anti truc, pour que ta réalité soit transformée.  

NB Je sais bien qu'il faudrait nuancer ici où là,  la France n'a pas commencé à exister, en tant qu'ensemble historique,  avec l'émergence du capitalisme et de l'Etat Nation. Mais avant c'était autre chose... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, nemo said:

Mais il reste à démontrer que le cadre européen peut fonctionner de façon démocratique. La nation est pas forcément dépassable de ce point de vue et si elle l'est c'est peut être à des conditions de solidarités qui me paraissent loin d'être réunit.

La nation n'est pas une condition nécessaire à l'établissement d'une démocratie et les exemples sont multiples: Canada, Royaume-Uni, Suisse et Espagne sont des états parfaitement démocratiques mais pourtant ne comporte pas une unique nation en leur sein.

Et même au sein des états-nations, les régionalismes ne sont pas absents: Allemagne et Italie sont ainsi de bons exemples.

 

Enfin, le cas de la France est intéressant. La France en tant qu'entité politique distincte et indépendante existe depuis la création de la Francie occidentale en 843. Cependant, à cette époque la nation française n'existe pas et au fil des ans, on trouvera sur le territoire français toute une série de langues et de cultures et autant de nations qui ont aujourd'hui (partiellement) disparue. La Nation Française émergera autour des langues d'oïl (ou même simplement du francien parlé en Île-de-France et dans l'Orléanais) et s'étendra au reste du territoire. Cette extension s'est cependant faite au dépend de plusieurs autres nations: Occitans, Corses, Basques, Alsaciens, Arpitans et Flamands Occidentaux. D'après le recensement de 1806, seul 60% de la population française (sur les frontières de 2013) parle une langue d'oïl (pas le français, une langue d'oïl soit le français, le picard, le wallon ou autre).

 

22 minutes ago, Shorr kan said:

C'est juste énorme ! 

C'est pratiquement l'avant dernière étape avant un budget fédéral..........incroyable ce qu'un truc microscopique qui n'est même pas considéré comme un être vivant peut avoir comme impact : l’impossible est devenu possible !

Effectivement. Il reste cependant une étape cruciale: la possibilité pour l'Union européenne de lever des taxes par elle-même (pour l'instant ces emprunts sur les marchés sont à rembourser par les États-membres parce que seuls eux ont des ressources)...

Cependant la merveille de la proposition est qu'elle coupe l'herbe sous le pieds de ceux qui ne veulent pas de bonds européens par peur de devoir payer pour le comportement de certains imprudents du Sud: ce n'est plus sous le contrôle du Sud. L'Union décidera d'investir comme elle le fait pour l'instant sans que les gouvernements aient leur mot à dire et on peut difficilement taxer l'UE d'imprudence budgétaire...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 18 minutes, Fusilier a dit :

Eit autrement,  il ne faut pas faire comme si l'Etat-Nation était une réalité transcendante, alors que c'est une construction historique et même relativement récente, disons fin 18e, 19e, contemporaine de l'émergence du capitalisme / bourgeoisie classe dominante.   Il ne suffit pas d'arborer un drapeau,  anti machin ou anti truc, pour que ta réalité soit transformée.  

NB Je sais bien qu'il faudrait nuancer ici où là,  la France n'a pas commencé à exister, en tant qu'ensemble historique,  avec l'émergence du capitalisme et de l'Etat Nation. Mais avant c'était autre chose... 

Loin de moi un idée comme la nation en tant que "réalité transcendante".  Je parle d'un point de vue très pragmatique sur la façon dont les démocratie se sont constitué et sur les entraves à son fonctionnement qui a été le fait des institutions européenne.

il y a 18 minutes, Fusilier a dit :

Tu ne crois pas qu'avec l'émergence des partis "anti-système"  (de quelque bord que ce soi) c'est justement la "démocratie sur la base nationale" qui est remise en cause?  C'est bien les conditions de l"hégémonie nationale" , ou plutôt du "bloc national hégémonique",  qui sont mises en question par ces mouvements. 

Je vois pas en quoi mais j'ai l'impression de pas comprendre ce que tu entends par "remise en question du bloc national hégémonique". Les partis anti-sytème se référent à la nation parce que le système propose des évolutions au de là de celle-ci ne leur paraissant pas garantir ce que la nation garantit (ou ce qu'il croit qu'elle garantit peu importe ici). Il y a je trouve une bonne critique de l'état actuel du projet européen dans une des vidéos récentes de Jancovici et à mon sens le "repli nationaliste" me parait une réponse des gens aux problèmes qu'il souléve.

 

il y a 15 minutes, mehari a dit :

La nation n'est pas une condition nécessaire à l'établissement d'une démocratie et les exemples sont multiples: Canada, Royaume-Uni, Suisse et Espagne sont des états parfaitement démocratiques mais pourtant ne comporte pas une unique nation en leur sein.

Et même au sein des états-nations, les régionalismes ne sont pas absents: Allemagne et Italie sont ainsi de bons exemples.

 

LE fédéralisme Suisse est un cas très particulier. Pour les autres exemples il y a une nation qui se satellise d'autres nations en général dans un état plus embryonnaire, voire n'aboutissant jamais à une communauté nationale mure (comme le pays de Galles ou le Québec). Je ne suis pas entrain de dire qu'une fédération de nation ne peut pas être démocratique et en fait je suis plus entrain de me questionner sur ce qui est entrain de se passer en Europe que je n'ai de réponse.

Ce dont je suis sur c'est que les nations constitués sont un cadre d'expression démocratique privilégié qu'il me parait impossible d'ignorer.

Edited by nemo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, nemo a dit :

Les partis anti-sytème se référent à la nation

Pas tous,  et pas tous de la même manière. Par exemple,  un "communiste catalan nationaliste" , n'a probablement pas  la même vision que "libertaire catalan nationaliste" avec qui pourtant il partage un parti (CUP)  Evidemment, les deux ensemble n'ont pas la même idée que le bourgeois qui vote Puigdemont  ou la "gauche" carliste d'ERC. Puis qu'est-ce qu'ils entendent par "nation" , un truc abstrait qui pourrait exister en dehors des conditions matérielles d'un Etat (conception romantique du 19e) Une histoire plus ou moins mythifiée ?  Un Etat qui pourrait exprimer leurs conceptions du monde, en les rendant dominantes / hégémoniques sur le territoire de cet Etat? On voit que c'est   plus compliqué qu'il n'y parait , puisqu'il y a au moins 4 conceptions différentes... sans compter que moitié des catalans ne sont pas nationalistes... 

NN Je prends le mouvement national catalan ,  afin de prendre de la distance par rapport à nôtre propre réalité.  Mais, les questions sont très similaires 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Fusilier a dit :

Pas tous,  et pas tous de la même manière. Par exemple,  un "communiste catalan nationaliste" , n'a probablement pas  la même vision que "libertaire catalan nationaliste" avec qui pourtant il partage un parti (CUP)  Evidemment, les deux ensemble n'ont pas la même idée que le bourgeois qui vote Puigdemont  ou la "gauche" carliste d'ERC. Puis qu'est-ce qu'ils entendent par "nation" , un truc abstrait qui pourrait exister en dehors des conditions matérielles d'un Etat (conception romantique du 19e) Une histoire plus ou moins mythifiée ?  Un Etat qui pourrait exprimer leurs conceptions du monde, en les rendant dominantes / hégémoniques sur le territoire de cet Etat? On voit que c'est   plus compliqué qu'il n'y parait , puisqu'il y a au moins 4 conceptions différentes... sans compter que moitié des catalans ne sont pas nationalistes... 

NN Je prends le mouvement national catalan ,  afin de prendre de la distance par rapport à nôtre propre réalité.  Mais, les questions sont très similaires 

Tout ce que cela dit c'est que la nation est une notion complexe et que selon son bord on ne va pas en retenir la même chose. Certes mais et alors? j'ai envie de dire. La nation est une réalité vivante et son caractére polysémique est un des aspects qui en font quelque chose d'opératif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
10 minutes ago, Fusilier said:

Pas tous,  et pas tous de la même manière. Par exemple,  un "communiste catalan nationaliste" , n'a probablement pas  la même vision que "libertaire catalan nationaliste" avec qui pourtant il partage un parti (CUP)  Evidemment, les deux ensemble n'ont pas la même idée que le bourgeois qui vote Puigdemont  ou la "gauche" carliste d'ERC. Puis qu'est-ce qu'ils entendent par "nation" , un truc abstrait qui pourrait exister en dehors des conditions matérielles d'un Etat (conception romantique du 19e) Une histoire plus ou moins mythifiée ?  Un Etat qui pourrait exprimer leurs conceptions du monde, en les rendant dominantes / hégémoniques sur le territoire de cet Etat? On voit que c'est   plus compliqué qu'il n'y parait , puisqu'il y a au moins 4 conceptions différentes... sans compter que moitié des catalans ne sont pas nationalistes...

Il y a aussi la nation au sens civique du terme, soit l'ensemble des citoyens.

Le terme de nation peut se dissocier de l'aspect ethnique ou linguistique pour désigner simplement ceux qui vivent ensemble selon des lois et principes communs, partageant passé, présent et futur.

Edited by mehari

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, mehari a dit :

Il y a aussi la nation au sens civique du terme, soit l'ensemble des citoyens.

Le terme de nation peut se dissocier de l'aspect ethnique ou linguistique pour désigner simplement ceux qui vivent ensemble selon des lois et principes communs, partageant passé, présent et futur.

LA notion de se percevoir comme ayant un destin commun me parait importante.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Kiriyama a dit :

Pas évident à 27.

C'est justement quand on arrivera a ne plus dire à 27, que l'on formera un tout...

 

Mais là c'est pour jamais .  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ARMEN56 a dit :

Armen56 s'exprime de manière très elliptique, mais j'entrevois sur cette page l'article :

https://www.frstrategie.org/publications/notes/souverainete-technologique-europeenne-une-reponse-crise-covid-19-2020 (19 mai 2020)

En 2002, la Commissaire européenne Loyola de Palacio commente le lancement du programme Galileo en insistant sur le fait que ce système permettra à l'Europe de « garder son autonomie, sa souveraineté, sa capacité technologique et la maîtrise de sa connaissance ». Cet élément confirme combien Galileo représente un moment-clef pour l’expression de politiques européennes associant souveraineté et technologie, un aspect qui sera confirmé plus tard par la croissance de l’importance politique du système au fur et à mesure de sa mise en place.

Mais cet article oublie une figure majeure de la souveraineté européenne, à savoir Elżbieta Bieńkowska :

elzbieta-bienkowska-commission-europeenn

Le 09/07/2019 à 11:40, zx a dit :

étrange paradoxe

Défense, espace : Elżbieta Bieńkowska, celle par qui l'Europe va devenir une puissance mondiale

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/elzbieta-bienkowska-celle-par-qui-l-europe-va-devenir-par-hasard-une-puissance-mondiale-821844.html

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos des batteries, de leur importance, des investissements conjoints de la France et de l'Allemagne dans le domaine, et du rôle que pourrait tenir la Finlande pour l'approvisionnement en matériaux de base dans ce domaine.
Perspective de long terme, donc, avec des enjeux de souveraineté...

Deepl est mon ami :

Citation

L'ambition de l'Europe de s'accaparer une part importante du marché mondial des batteries, qui représente plusieurs milliards d'euros, est parfaitement illustrée par la Finlande, qui dispose de toutes les matières premières nécessaires pour produire des blocs d'alimentation pour véhicules électriques et des conditions adéquates pour le faire de manière durable.

En raison de la demande croissante en matière de mobilité électronique et d'options de stockage des énergies renouvelables, le potentiel du marché européen des batteries pourrait atteindre 250 milliards d'euros par an d'ici 2025, selon certaines estimations. Les ventes de véhicules électriques (VE) devraient monter en flèche à l'échelle mondiale et faire augmenter la demande.

Cela a incité l'Union européenne à lancer une mini-politique industrielle spécifique - connue sous le nom de "Battery Alliance" - et à modifier la législation existante afin de faciliter l'entrée des entreprises sur le marché et l'accélération de la production.

L'assouplissement des règles relatives aux aides d'État accordées aux "projets importants d'intérêt européen commun" (IPCEI) a permis de débloquer des milliards pour des projets transfrontaliers visant à construire des usines, à recycler les piles usagées, etc.

Mais l'un des facteurs les plus difficiles pour la poussée industrielle européenne est de savoir où s'approvisionner en matières premières comme le cobalt, le lithium et le nickel.

Les pays tiers qui possèdent de grands gisements ne respectent souvent pas le même niveau de droits de l'homme et de normes de durabilité, ce qui compromet l'objectif de l'Europe de produire "les piles les plus vertes du marché".

[...]

Des travaux sont en cours à la Commission européenne pour définir des critères stricts en matière de piles afin que les fabricants sachent où se trouvent les bornes.

Mais à moins que ces exigences n'imposent immédiatement un changement dans des pays comme la Chine et la RDC, les besoins de l'UE en matière d'approvisionnement seront problématiques.

[...]

C'est là que la Finlande entre en jeu, avec ses gisements de matières premières de nickel, cuivre, cobalt, lithium et graphite, ses industries minières et métallurgiques actives et son secteur manufacturier en pleine expansion.

"Il y a dix mines et projets d'exploration actifs, à différents stades de développement, dont trois produisent des concentrés de nickel, de cuivre et de cobalt, qui sont pour la plupart raffinés localement pour approvisionner le marché de l'UE", indique un rapport de la Fédération européenne des géologues.

En tant que membre de l'UE, la Finlande est tenue de respecter les lois communautaires sur les normes environnementales, les règles du marché du travail et la politique de la concurrence, mais elle a également le poids politique et financier nécessaire pour mettre en place des processus industriels plus durables.

Selon l'étude du géologue, une mine déploie "une méthode unique et efficace sur le plan énergétique pour extraire les métaux avec environ 40 % d'émissions de gaz à effet de serre en moins et une consommation d'énergie de 20 % inférieure à la moyenne pour la production de nickel".

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réflexion de la Commission en ce qui concerne le Cobalt et les terres rares, cette fois-ci impliquant la Pologne ; l'article fournit des indications sur les plans en cours:

Citation

The European Commission is working on a raw materials strategy to lay out plans for sustainable mining and increase recycling to limit the need for new extraction.

It has also proposed a €40 billion Just Transition Fund that could support new mining projects and retrain some of Europe’s 230,000 coal workers.

[...]

Currently, the Democratic Republic of Congo produces more than 60% of the world’s cobalt, while more than 70% of rare earths are sourced from China.

Jorna said a Commission report found Europe will require five times more cobalt by 2030 for uses including electric car batteries, while Europe’s rare earths needs will increase ten-fold within the decade, driven by demand from wind turbines and robots.

Europe cannot rival Congo’s natural resources, although cobalt is mined in Finland and is found in the Polish coal region Silesia.

The European Union also has its own rare earths and lithium, with enough lithium projects underway to meet up to 80% of the bloc’s demand by 2025, the Commission said last month.

-> deepl ->

La Commission européenne travaille à une stratégie sur les matières premières afin d'établir des plans pour une exploitation minière durable et pour augmenter le recyclage afin de limiter le besoin de nouvelles extractions.

Elle a également proposé un fonds de transition équitable de 40 milliards d'euros qui pourrait soutenir de nouveaux projets miniers et recycler une partie des 230 000 travailleurs du charbon en Europe.

[...]

Actuellement, la République démocratique du Congo produit plus de 60 % du cobalt mondial, tandis que plus de 70 % des terres rares proviennent de Chine.

Jorna a déclaré qu'un rapport de la Commission a constaté que l'Europe aura besoin de cinq fois plus de cobalt d'ici 2030 pour des utilisations telles que les batteries de voitures électriques, tandis que les besoins de l'Europe en terres rares seront multipliés par dix au cours de la décennie, en raison de la demande des éoliennes et des robots.

L'Europe ne peut pas rivaliser avec les ressources naturelles du Congo, bien que le cobalt soit extrait en Finlande et se trouve dans la région charbonnière polonaise de Silésie.

L'Union européenne possède également ses propres terres rares et son propre lithium, avec suffisamment de projets en cours pour satisfaire jusqu'à 80 % de la demande du bloc d'ici 2025, a déclaré la Commission le mois dernier.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Boule75 a dit :

Réflexion de la Commission en ce qui concerne le Cobalt et les terres rares, cette fois-ci impliquant la Pologne ; l'article fournit des indications sur les plans en cours:

“La Pologne fait également partie du puzzle mondial associé aux métaux rares. Leur producteur est la société d'État KGHM - l'une des plus grandes sociétés européennes de matières premières.

Elle concerne, entre autres o le rhénium, qui est un sous-produit du processus de production de cuivre, et qui est utilisé pour fabriquer des composants de moteurs à réaction, des turbines à gaz et des essences à indice d'octane élevé. Les ressources mondiales de ce métal sont très faibles - nous parlons ici d'environ 17 000. Ton. Ils se produisent principalement au Chili, aux États-Unis, au Canada, mais aussi en Russie, au Kazakhstan et en Ouzbékistan (le deuxième groupe de pays est étroitement lié à la Chine). Pendant ce temps, KGHM Metraco est l'un des plus grands producteurs mondiaux de rhénium.

La société polonaise acquiert également du molybdène utilisé dans l'industrie de la défense, l'aviation, la pétrochimie, l'électronique et l'énergie. Cet élément est un ajout de la plupart des alliages, il est fait d'aciers à haute résistance et haute température. D'autres produits à base de molybdène sont par exemple des catalyseurs dans l'industrie pétrolière, et l'industrie nucléaire utilise son isotope.

Le producteur de cet élément précieux est, entre autres Mine chilienne de Sierra Gorda. Sumitomo, un leader mondial pour répondre à la demande mondiale de ce métal, est le partenaire de KGHM dans le domaine de l'approvisionnement en molybdène. En dehors du Chili, des ressources stratégiques en molybdène se trouvent aux États-Unis et en Chine.

Bien sûr, la quantité de métaux dans le portefeuille d'une entreprise polonaise n'est pas cruciale d'un point de vue mondial, mais elle ne peut pas être sous-estimée. Son importance peut être démontrée par le fait que KGHM a obtenu un soutien financier du programme clé de l'UE Horizon 2020. Il s'agit du projet BioMore, qui vise à acquérir des métaux à partir de minerais / concentrés extraits dans les mines de KGHM. Ce processus est basé sur des bactéries et des champignons producteurs d'acide qui dissolvent des éléments précieux. Ils peuvent ensuite être rincés et récupérés pour l'industrie.”

https://energia.rp.pl/surowce-i-paliwa/miedz/19095-ue-szuka-dostepu-do-rzadkich-metali-pomoga-polskie-kopalnie

On trouve probablement de grands gisements de titane et de vanadium dans la région de Suwalki. Si proche de la frontière avec la Russie. Il existe une théorie selon laquelle il s'agit d'une cause majeure des tensions militaires et de la présence américaine dans la région. Cependant, les ressources ne sont pas bien reconnues car il s'agit d'une réserve naturelle.

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,489
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries