Marechal_UE

[Union Européenne] nos projets, son futur

Recommended Posts

Posted (edited)
il y a 28 minutes, Julien a dit :

Je crois qu'il y a même un quartier de Bruxelles réputé pour être rempli d'exilé fiscaux Français (info à prendre avec des pincettes car venant d'un chauffeur de taxi Bruxellois :biggrin:)

On estime à plus de 300.000 français installés en Belgique (certains avancent même 400.000), et sur Bruxelles certaines communes (= arrondissement)  "huppées" ont de 15 à 20 % d'habitants français, le quartier du Lycée français à Uccle (of course), l'avenue Molière (en hommage au grand dramaturge français), la place du chatelain (ça rappelle la résidence de vacances dans le Lot) où les étangs d'Ixelles (avec l'avenue Général de Gaulle, ça doit être ça qui attire aussi ...) où l'accent bien "NAP" est souvent très présent ...

Bon maintenant les 300 à 400.000 français ne sont pas tous des "exilés fiscaux", il y a aussi une très "vieille communauté française en Belgique", mais c'est certain que la moindre imposition du capital (car pour les revenus, la Belgique c'est l'enfer) et surtout les facilités de succession (une donation, même pour 50 mio d'€ c'est 3% de droits) liés à la proximité physique et linguistique ont fortement amplifié ce phénomène ... Certaines mauvaises langues prétendent qu'à chaque fois que la politique française donne un coup de barre à gauche, tout un public bruxellois applaudit des deux mains (notaires, agents immobiliers, architectes, restaurateurs, revendeurs de voiture haut de gamme, ...) près à accueillir une nouvelle cargaison de réfugiés fiscaux ...

Dans la même veine, selon certains chiffres assez réçents plus de 300.000 français sont des frontaliers (vers la Suisse, Luxembourg, Allemagne, Belgique et Monaco princupalement), contre à peine 30 à 35.000 frontaliers venant en France ... A noter qu'il y a plus de français des Hauts de France allant travailler en Flandre Occidentale, que de Wallons du Hainaut y allant ....

On pourrait en conclure que les voisins pillent allègrement la France, ou bien encore que l'Hexagone fait tout pour faire partir richesses et travailleurs, sans doute plus une combinaison des deux ...

Clairon

Edited by Clairon
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 51 minutes, Julien a dit :

Ce sont les entreprises dont les dirigeants sont rémunérés par dividende qui se retrouvaient à devoir distribuer plus pour payer l'ISF des dirigeants, au détriment de l'investissement. Cela concerne beaucoup de PME voire de grosses PME. C'est sûr que ca n'a pas aidé pour qu'elles deviennent des ETI. Et bien sûr je ne parle même pas des milliards perdus par les fisc du simple fait de l'exil fiscal de beaucoup d'assujettis à l'ISF. Pour rappel un Thalys fait Paris-Bruxelle en même pas 1h30, c'est souvent simple comme bonjour de gérer sa boite en France et de vivre en Belgique. Je crois qu'il y a même un quartier de Bruxelles réputé pour être rempli d'exilé fiscaux Français (info à prendre avec des pincettes car venant d'un chauffeur de taxi Bruxellois :biggrin:)

Je ne peux guère répondre pour les années 1980 mais dans les années 2000, le taux de l'ISF n'était pas suffisamment élevé pour géner l'investissement. D'ailleurs les premiers retex sur la fin de l'ISF montrent que ça n'a aucun impact ou presque sur l'investissement. 

Pour les départs à l'étranger, j'ai été bien placé pour le voir à un moment puisque je m'occupais decontrôles fiscaux de non résidents : c'était quand même plus complexe que simplement la fuite vis à vis de l'ISF ( les plus-values sont au moins aussi importantes ) et surtout bien moindre que ce qui est souvent avancé dans la presse. 

À titre personnel, j'aurais plutôt réformer la CFE pour les établissements industriels en premier lieu plutot que l'ISF même si la disparition du second clôt un débat souvent stérile ( ou pas :biggrin: )

il y a 30 minutes, Clairon a dit :

 

Dans la même veine, selon certains chiffres assez réçents plus de 300.000 français sont des frontaliers (vers la Suisse, Luxembourg, Allemagne, Belgique et Monaco princupalement), contre à peine 30 à 35.000 frontaliers venant en France ... A noter qu'il y a plus de français des Hauts de France allant travailler en Flandre Occidentale, que de Wallons du Hainaut y allant ....

On pourrait en conclure que les voisins pillent allègrement la France, ou bien encore que l'Hexagone fait tout pour faire partir richesses et travailleurs, sans doute plus une combinaison des deux ...

Clairon

Beaucoup de frontaliers sont imposés en France

Edited by loki
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, loki a dit :

Beaucoup de frontaliers sont imposés en France

Of course (à pied), la France est le paradis pour l'impôt sur le revenu, il faudrait être c.n pour ne pas en profiter ... aller travailler en Belgique où le salaire brut est nettement plus élevé car les impôts sont lourds et où quantité d'avantages de contournements fiscaux existent (voiture, téléphone, assurances, ...) et se faire imposer en France ou justement les tranches sont basses et les exonérations multiples (enfants à charges, ...) c'est gagner au grattage et au tirage ....

C'est triste et douloureux, mais voila, les travailleurs sont encore moins mobiles que le capital et les entreprises, donc les états "sans états d'ame" imposent les travailleurs plus car ils savent que ces derniers auront moins tendance à s'exiler ... bien que cette stratégie tend à changer avec le télétravail et l'imposition de l'anglais comme langue unique des entreprises, permettant aussi une assez forte mobilité des travailleurs ... J'ai ainsi des collègues belges qui commencent a aller s'installer dans le nord de la France pour bénéficier d'une fiscalité de revenus nettement plus clémente (ils reviendront mourir en Belgique, car les EPHAD y sont moins pires et les héritages/successions/donations plus aisés et moins couteux) ... Bon, reste le problème du logement et de sa fiscalité, où là le belge a du mal à s'adapter aux micro-logements français ....

Clairon

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la campagne picarde, tu as de grands logements et une fiscalité locale réduite ( il faut éviter les villes ) mais c'est déjà un peu loin de la Belgique sauf le nord de l'Aisne :bloblaugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, loki a dit :

Dans la campagne picarde, tu as de grands logements et une fiscalité locale réduite ( il faut éviter les villes ) mais c'est déjà un peu loin de la Belgique sauf le nord de l'Aisne :bloblaugh:

Comme disait une de mes cousines, "j'ai un petit trou dans l'Aisne qui me rapporte beaucoup" ....:rolleyes:

Clairon

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 hours ago, loki said:

Dans la campagne picarde ...

Faut aimer ... :bloblaugh:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://nationalinterest.org/blog/skeptics/enough-burdensome-eu-food-wine-tariffs-167542 (22 août 2020)

Après que les États-Unis aient introduit leurs droits de douane d'octobre 2019, l'UE a riposté en imposant ses propres droits de douane de 25 % sur le whisky et le bourbon américains. Depuis son entrée en vigueur, les exportations vers la région, le plus grand marché d'exportation de l'industrie américaine des spiritueux, ont chuté de 33 %, frappant particulièrement les petits distillateurs. Dans sa déclaration, la coalition [anti-tarifs] affirme que leurs secteurs ont déjà tellement souffert de la fermeture des bars et des restaurants, et que le fardeau financier accru de ces barrières commerciales intensifie les souffrances et les pertes d'emplois.

L'enjeu est plus important que le vin et le fromage, bien que des milliers de moyens de subsistance dépendent directement de ces produits apparemment inutiles. Comme nous l'avons vu lors des précédentes guerres commerciales, les mesures de rétorsion de ce type ont tendance à s'enchaîner, couvrant un éventail de produits toujours plus large. L'UE a également déposé sa propre plainte auprès de l'OMC contre Boeing et a menacé d'imposer de nouveaux droits de douane. Il semble donc probable que si les États-Unis ne reculent pas, la situation ne fera qu'empirer, tant pour les consommateurs américains qui apprécient les produits européens que pour ceux qui les achètent et les vendent.

Bien que les droits de douane aient été imposés à l'origine pour punir l'Union européenne, lorsque ce sont les Américains ordinaires qui tentent de traverser des périodes difficiles qui souffrent, nous devons nous demander : qui est vraiment puni ? Et cela en vaut-il la peine ?

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Letton Vladis Dombrovskis, nouveau commissaire européen au commerce

L’actuel vice-président exécutif de la Commission européenne succédera à l’Irlandais Phil Hogan, poussé à la démission fin août pour avoir enfreint les règles sanitaires liées au Covid-19 dans son pays.

Leton , irlandais,  avant britannique,  le commerce  en en général les domaines liés à la finance - reste toujours entre les mains des pays partisans de ne pas le réglementer...

 

Edited by Lezard-vert
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://apjjf.org/2020/17/DeWit.html (1er septembre 2020)

Le solaire et l'éolien ne brûlent pas de carburant, contrairement à la production de combustibles fossiles, mais ils nécessitent des investissements initiaux massifs dans des matériaux souvent exotiques pour produire de l'énergie. De récents rapports de l'Agence internationale de l'énergie (AIE, 2020a) et d'autres rapports sur ces matériaux critiques avertissent que des politiques ambitieuses sur les énergies renouvelables et la mobilité électrique impliquent une demande de cobalt, de lithium, de nickel et d'autres matériaux critiques qui dépasse l'offre actuelle. L'AIE et d'autres analyses abordent les contraintes d'approvisionnement, les risques géostratégiques, les préoccupations en matière de droits de l'homme, les dommages environnementaux (liés à la récolte et au traitement des matériaux critiques) et les questions connexes. Les préoccupations de l'AIE sont parallèles à celles des Japonais3, de l'Union européenne4 et d'un nombre croissant d'autres acteurs. En effet, le Financial Times du 31 août rapporte que l'UE tire la sonnette d'alarme concernant les matières premières critiques, car "les pénuries d'éléments utilisés pour fabriquer des batteries et des équipements d'énergie renouvelable pourraient également menacer l'objectif du bloc de devenir neutre sur le plan climatique d'ici 2050" (Peel et Sanderson, 2020).

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200904-vers-une-alliance-européenne-matériaux-critiques (4 septembre 2020)

La Commission européenne vient de présenter son plan pour diminuer les risques d’approvisionnement en minerais et métaux indispensable à la transition verte et numérique de l’Europe. La liste de ces matériaux « critiques » s’allonge.

De 27 il y a trois ans, ils sont passés à 30 en 2020. Il s’agit des matériaux considérés comme « critiques » par la Commission européenne : soit parce que leur offre est insuffisante, soit parce qu’elle est concentrée entre les mains de très peu de fournisseurs.

La liste va de l’antimoine et du borate, que l’Europe importe majoritairement de Turquie, au magnésium, aux terres rares et au tungstène extraits ou transformés à plus de 90 % en Chine. En passant par le cobalt qui provient à 68 % de République démocratique du Congo (RDC), ou les platinoïdes importés à plus de 70 % d’Afrique du Sud.

L’hélium est sorti de la liste cette année, mais quatre autres matières premières font leur apparition : la bauxite, l’ingrédient de l’aluminium, provient désormais à 64 % de Guinée ; le titane, dont la Chine livre la moitié des besoins à l’Europe ; le strontium fourni par une seule entreprise, en Espagne.

Enfin et ce n’est pas des moindres, le lithium : l’Europe dépend à 78 % du Chili. Le lithium est indispensable aux batteries électriques. Il en faudra des quantités 60 fois plus importantes si l’Europe veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. De même qu’il faudra quinze fois plus de cobalt ou de graphite pour accomplir la transition verte et numérique chère à la Commission européenne.

L’épidémie de Covid-19 nous a rendu « encore plus dépendants à ces nouvelles technologies. Il ne faudrait pas remplacer la dépendance actuelle aux énergies fossiles par une dépendance aux matériaux critiques », juge le vice-président de la Commission, Maros Sefcovic.

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.dw.com/en/merkel-amazon-deforestation-threatens-eu-mercosur-deal/a-54651194 (21 août 2020)

La chancelière allemande Angela Merkel a des "doutes considérables" quant à l'opportunité de soutenir l'accord commercial de l'Union européenne avec le bloc sud-américain Mercosur en raison de l'aggravation de la déforestation en Amazonie, a déclaré son porte-parole vendredi.

Les remarques de Seibert arrivent un jour après que Merkel ait rencontré des jeunes militants du climat à Berlin, dont Greta Thunberg.

La militante allemande pour le climat Luisa Neubauer, qui a également participé à la réunion, est allée jusqu'à dire sur Twitter que Merkel avait promis de "ne pas signer" l'accord commercial.

https://en.mercopress.com/2020/08/24/despite-merkel-s-serious-doubts-german-industry-defends-the-mercosur-eu-agreement (24 août 2020)

Malgré les "doutes sérieux" de Merkel, l'industrie allemande défend l'accord Mercosur-UE.

Dans une déclaration, la chambre allemande a défendu l'accord en exprimant dans un communiqué officiel qu'il "pourrait donner le coup de fouet nécessaire et urgent à l'économie, pendant la crise actuelle", liée à la nouvelle pandémie de coronavirus.

https://www.agriland.co.uk/farming-news/mercosur-trade-deal-fails-sustainability-criteria-oxford-university/ (11 septembre 2020)

Dans un article publié dans la publication environnementale One Earth, des chercheurs de la Martin school d'Oxford ont signalé que "des mécanismes permettant d'inclure et de protéger les communautés locales, de suivre les marchandises et de faire respecter les normes de durabilité" font défaut dans l'accord tel qu'il est actuellement en vigueur.

L'accord a également négligé les questions relatives aux populations indigènes vivant dans les régions de forêt tropicale d'Amérique du Sud, selon le document.
En outre, les mécanismes permettant de retracer l'origine des produits qui favorisent la déforestation, comme le bœuf, sont absents de l'accord UE-Royaume-Uni sur le Mercosur, selon les chercheurs.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/09/19/la-france-s-oppose-a-l-accord-entre-l-union-europeenne-et-le-mercosur_6052835_3234.html (19 septembre 2020)

Le premier ministre, Jean Castex, a justifié son opposition à ce texte, en matinée du vendredi 18 septembre, par la déforestation qui « met en péril la biodiversité et dérègle le climat ». Une commission d’experts dirigée par l’économiste de l’environnement Stefan Ambec venait de lui remettre, quelques heures plus tôt, un rapport qualifiant le projet d’« occasion manquée » en matière environnementale et sanitaire.

https://www.cleanenergywire.org/news/majority-germany-and-other-eu-countries-reject-mercosur-agreement-climate-grounds (10 septembre 2020)

Environ trois personnes sur quatre en Europe ont déclaré que l'accord devrait être arrêté s'il a un effet sur la déforestation de la plus grande forêt tropicale du monde. Environ trois quarts des personnes interrogées en Allemagne, en France, en Espagne et aux Pays-Bas ont déclaré que l'UE ne devrait généralement accepter que les accords commerciaux qui sont conformes à son engagement de lutter contre le réchauffement climatique, selon l'enquête menée par le sondeur YouGov.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout le problème de l'économique VS écologique.

Pour moi on est entrain de tout détruire pour une économie qui ne reviendra jamais aux fameux 3 % de croissance. Le RC est une réalité qui s'emballe, les conséquence à 10 ans sont déjà catastrophiques.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'UE cherche à obtenir de nouveaux pouvoirs pour pénaliser les géants de la technologie

https://www.developpez.com/actu/309014/L-UE-cherche-a-obtenir-de-nouveaux-pouvoirs-pour-penaliser-les-geants-de-la-technologie-les-entreprises-pourraient-etre-demantelees-ou-forcees-de-vendre-leurs-activites-europeennes/

Citation

La pression s’accroît sur les activités européennes des géants de la technologie, qui sont composés essentiellement des entreprises américaines comme Facebook, Google et Twitter. L’Union européenne serait en train de renforcer ses pouvoirs afin de les réglementer. Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, a déclaré dans un entretien avec le Financial Times que les solutions proposées, qui ne seraient utilisées que dans des circonstances extrêmes, comprennent également la possibilité d'exclure totalement les grands groupes technologiques du marché unique.

Un nouveau système de notation, dans lequel la note des entreprises serait mesurée par leur comportement dans des domaines tels que le respect des obligations fiscales et la rapidité avec laquelle elles suppriment les contenus illégaux, est envisagé par Bruxelles. Ce système de notation permettra au public et aux parties prenantes d’évaluer ces entreprises.

« Les utilisateurs finaux de ces plateformes ont le sentiment qu'ils sont trop gros pour s'en soucier », a déclaré M. Breton, qui dirige la révision des règles numériques dans l'Union. "[Dans] certaines conditions, nous pouvons également avoir le pouvoir d'imposer une séparation structurelle », a-t-il ajouté.

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, rendbo a dit :

est ce que l'Europe propose TOUT le matériel proposé par les américains ? 

Oui, absolument !

On fait du Coca et des Big Mac, mais ce sont des copies.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, rendbo a dit :

est ce que l'Europe propose TOUT le matériel proposé par les américains ? 

Poule, oeuf.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, rendbo a dit :

est ce que l'Europe propose TOUT le matériel proposé par les américains ? 

Peu importe, si nécessaire on le créera. Et effectivement, je pense que l'Europe propose tout (avions, bateaux, chars, véhicules, armes légères…).

Share this post


Link to post
Share on other sites

La schizophrénie stratégique de l'Europe

Le sommet spécial de l'UE, qui devait avoir lieu jeudi, a été soudainement reporté. Prétendument parce qu'un participant a été infecté par le virus Corona. Mais les soupçons portent à croire que la réunion a été annulée parce que les États membres de l'UE sont en désaccord sur la politique étrangère. La Biélorussie, la Turquie, l'affaire Navalny, le problème des migrations non résolues - pendant des semaines, l'UE a cherché en vain une réponse à un nombre rarement élevé de conflits. (…)

Cet article sur le journal allemand Die Welt n'est pas accessible librement, mais les premières phrases sonnent assez juste.

Et puis l'image :smile: … eh bien l'image a le mérite de la clarté, elle décrit bien le problème !

DW-AP-Teaser-Europa-Zwist-ks-jpg.jpg

  • Haha 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, rendbo a dit :

est ce que l'Europe propose TOUT le matériel proposé par les américains ? 

La n'est pas le problème. La Russie qui est aujourd'hui un nain économique peut se permettre d'être entièrement autonome alors pourquoi pas l'Europe.

De même, la Chine avait connu beaucoup de problème d'approvisionnement à cause de l'embargo de l'armement, a réussi au fil des ans à développer des solutions locaux pour intégré dans les matériels d'aujoud'hui.

C'est juste une question de volonté politique et de vision à long terme.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Alexis a dit :

La schizophrénie stratégique de l'Europe

Le sommet spécial de l'UE, qui devait avoir lieu jeudi, a été soudainement reporté. Prétendument parce qu'un participant a été infecté par le virus Corona. Mais les soupçons portent à croire que la réunion a été annulée parce que les États membres de l'UE sont en désaccord sur la politique étrangère. La Biélorussie, la Turquie, l'affaire Navalny, le problème des migrations non résolues - pendant des semaines, l'UE a cherché en vain une réponse à un nombre rarement élevé de conflits. (…)

Cet article sur le journal allemand Die Welt n'est pas accessible librement, mais les premières phrases sonnent assez juste.

Et puis l'image :smile: … eh bien l'image a le mérite de la clarté, elle décrit bien le problème !

DW-AP-Teaser-Europa-Zwist-ks-jpg.jpg

Curieux !!!

Cette carte n'intègre pas la Roumanie et la Bulgarie, dans l'Europe.... mais seulement riveraines de la Mer Noire.

Par contre, elle intègre la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro, le Kosovo, l'Albanie et la Macédoine du Nord qui ne sont pas (encore ?) dans l'Europe.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, capmat a dit :

Curieux !!!

Cette carte n'intègre pas la Roumanie et la Bulgarie, dans l'Europe.... mais seulement riveraines de la Mer Noire.

Par contre, elle intègre la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro, le Kosovo, l'Albanie et la Macédoine du Nord qui ne sont pas (encore ?) dans l'Europe.

Oui, elle intègre aussi la Suisse et la Norvège qui ne font pas partie de l'UE. 

La carte est imparfaite, mais le message principal me semble judicieux - la séparation en deux moitiés dont l'une s'inquiète plus des agissements présents de la Turquie, et l'autre des risques que poserait la Russie.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/15/daniel-cohn-bendit-et-claus-leggewie-en-europe-personne-ne-doit-avoir-peur-de-150-millions-de-franco-allemands-ayant-une-double-nationalite_6052207_3232.html

Daniel Cohn-Bendit a trouvé la solution magique qui va résoudre tous les problèmes de l'Europe : une fédération franco-allemande.

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/une-federation-franco-allemande-l-idee-vintage-de-cohn-bendit-20200918

Alors, quand Cohn-Bendit et Leggewie écrivent «En Europe, personne ne doit avoir peur de 150 millions de Franco-Allemands ayant une double nationalité», le plaidoyer devient quelque peu bizarre: les auteurs ont-ils calculé ce que représenterait comme bouleversement, l’apparition d’une «puissance» deux fois et demi plus peuplée que l’Italie, trois fois plus nombreuse que l’Espagne et quatre fois plus que la Pologne? L’UE va déjà avoir à digérer le bouleversement des équilibres causé par le départ de la Grande-Bretagne, aussi peuplée que la France.

L’idée d’une double nationalité généralisée franco-allemande tient-elle la route? Tout d’abord, on relèvera cette perle, digne d’entrer dans un bêtisier: «Le fait que des nations parlent des langues différentes n’est pas un obstacle, mais un fait sémantique intéressant». Stendhal ou Heine ramenés à la notion de simples «faits sémantiques»! Les deux auteurs n’ont visiblement aucune notion de ce que sont, au quotidien, des négociations entre pays européens.

[ou entre zones linguistiques, en Belgique ou au Canada, par exemple...]

  • Haha 3
  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,308
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries