Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Union Européenne] nos projets, son futur


Recommended Posts

Il y a 10 heures, Boule75 a dit :

Sauf que, qu'on écoute Mme. Le Pen (ou M. Mélenchon d'ailleurs), le programme (la dernière fois où je l'ai croisé en tout cas) était totalement incompatible avec l'affichage d'un maintien dans l'UE ou dans l'Euro, une espèce de Frexit non-assumé 

C'est trés vrai, mais ça concerne à peu prés tous les programmes de tous les autres partis ( peut être dans des proportions moindres ).

Et une fois au pouvoir ( si jamais ) il suffit de dire "ha ben je voulais mais j'peux pas...c'est la faute à l'Europe", alors que normalement tu ( le candidat ) devait le savoir avant même de proposer.

Ce serait la même chose en France si un élu local faisait des promesses non compatibles avec le droit national, par exemple. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Clairon a dit :

Au parlement Fédéral Belge, les lois touchant au régime linguistique ne peuvent être modifiées que par une majorité des 2/3 du Parlement et avec une majorité simple dans chacun des deux groupes linguistiques

Clairon

C'est Lame que tu citais, pas moi.

Et merci pour cet autre exemple.

Link to comment
Share on other sites

On 11/25/2023 at 5:11 PM, Lame said:

Dans quelles fédérations d'Etats vote-t-on les lois à la majorité qualifié? Si la majorité simple est jugée trop basse, le problème vient du projet d'union.

D'une certaines manières, tous les pays disposant d'un bicaméralisme fort disposent d'une forme de majorité qualifiée. Dans les fédérations, ce système permet d'éviter les déséquilibres entre les états, et c'est aussi le cas en Europe.

Cependant, à cause de son histoire, les citoyens et les états de l'UE ne sont pas représentés strictement par les chambres basses et hautes. À la place, on a d'étranges pondérations, des fonctionnements intergouvernementaux, etc. Le Conseil représente les gouvernements et pour éviter un déséquilibre entre nombre et démographie, on a la majorité qualifiée. À l'inverse, le Parlement ne représente pas les citoyens de l'UE mais les citoyens des états et du coup, la combinaison de la proportionnalité dégressive et du nombre maximal de députés par état limite également les déséquilibre (sinon, l'Allemagne aurait 18% des voix à elle-seule).

Dans le cas, du Parlement, je ne pense pas que ce soit volontaire mais plutôt une conséquence du nombre minimum de 6 députés, du nombre maximal de 96 et de la proportionnalité dégressive, l'intention étant à ma connaissance bien que les citoyens de l'UE soient représentés.

Quoiqu'il arrive, le résultat est le même avec chaque chambre qui fait un mix du travail. C'est un système imparfait et je considère qu'il devrait être remplacé par une chambre basse purement proportionnelle (du moins autant que possible, il faudra probablement un nombre minimum de sièges quoiqu'il arrive) et une chambre haute directement élue mais ce n'est pas le point le plus important à corriger (l'initiative législative prenant probablement la palme de ce côté là).

 

Tout ceci ne règle pas la question de l'autre Conseil cependant. Si le Conseil de l'EU est un organe législatif, le Conseil européen est un organe exécutif ne disposant pas de second organe pour le contrebalancer. L'équilibre population-état doit s'y trouver de manière intrinsèque et si on y restreint l'unanimité, il faut une autre solution. Tant qu'il existe un Conseil Européen, il faut qu'il y ait une forme de majorité qualifiée dans ses votes.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Robin McAlpine, fondateur du groupe de réflexion écossais Common Weal :

https://braveneweurope.com/robin-mcalpine-europe-is-not-in-a-good-way (30 novembre 2023)

La vision panglossienne de l'Union européenne qu'a le gouvernement écossais est déjà beaucoup trop mythique et pas assez réelle. Vous pensez que l'UE est l'alternative climatique à Trump ? Le gouvernement néerlandais vient d'essayer de plafonner le nombre de vols à l'aéroport de Schiphol pour réduire ses énormes émissions de carbone.

Sauf que ces plans ont été abandonnés parce que la Commission européenne les a considérés comme une barrière illégale au libre-échange. Mais nous n'en parlons pas ; en Écosse, l'Europe est un sujet polarisant dans lequel nous refusons de croire qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec l'Europe parce que, vous savez, Boris et le Brexit et Cummings et tout ça.

Pour faire simple, la dynamique qui pousse l'Union européenne à aller toujours plus loin dans la direction anti-migrants et néolibérale (il s'agit d'un parlement où il y a plus de lobbyistes d'entreprise que de personnel) reste forte, et la dynamique qui sous-tendait l'union sociale a largement disparu. L'arrivée de la Turquie et de l'Ukraine ne fera qu'aggraver la situation.

L'UE a toujours été poussée en avant principalement par l'axe franco-allemand et les relations entre les deux pays se détériorent rapidement.

En outre, la géopolitique montre partout des signes du déclin de l'influence de l'Europe (et de l'Occident en général). Un récent rapport des pro-européens souligne l'ampleur du problème - nous ne pouvons plus nous contenter de claquer des doigts et d'attendre que le monde en développement se plie à nos exigences. En outre, le malaise économique structurel est omniprésent. Même l'Allemagne commence à paniquer au sujet de son modèle économique.

Le problème est que la vision utopique de l'Europe que nous avons en Écosse (en tant que "jilted Remainers" (amant éconduit éperdument amoureux de l'Europe)) est tellement éloignée de la réalité de ce qui se passe qu'il est difficile de voir comment nous pouvons réconcilier les deux.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

vision panglossienne

La philosophie de Pangloss, qui consiste à croire que « tout est au mieux dans le meilleur des mondes ». Le parcours de Candide et ses rencontres ont permis de prouver que cette philosophie de vie est fausse.

""jilted Remainers" (amant éconduit éperdument amoureux de l'Europe)"

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

L'UE a toujours été poussée en avant principalement par l'axe franco-allemand et les relations entre les deux pays se détériorent rapidement

Venez l' ECOSSE vous réchauffer sur le sein de la France et y remplacer la perfide Allemagne 

 

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

la vision utopique de l'Europe

Mais il fut un temps où il y avait au moins une VISION : celle des pères de l'Europe... On mesure avec l'espace temps combien ils ont su  être, visionnaires ensemble,  utopistes peut-être, mais sont allés de l'avant  ! 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Si quelqu'un a accès à cet article je suis preneur :

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/la-reforme-de-leurope-sous-laiguillon-de-trump-ii-2043213

Les errements de la politique aux US semblent enfin questionner l'Europe sur son alignement inconditionnel avec les US.

D'ailleur la sortie tres rapide de plusieurs pays européens de l'alliance en mer rouge continue de m'interpeller. Les USA auraient-ils convoqué leurs alliés ? Ca m'en a tout l'air, d'où le rappel a l'OTAN qui est normalement la structure ad-hoc mais pas en mer rouge.

Edited by herciv
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 28/12/2023 à 06:11, herciv a dit :

Si quelqu'un a accès à cet article je suis preneur :

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/la-reforme-de-leurope-sous-laiguillon-de-trump-ii-2043213

Les errements de la politique aux US semblent enfin questionner l'Europe sur son alignement inconditionnel avec les US.

D'ailleurs la sortie très rapide de plusieurs pays européens de l'alliance en mer rouge continue de m'interpeller. Les USA auraient ils convoqué leurs alliés ? Ca m'en a tout l'air, d'où le rappel a l'OTAN qui est normalement la structure ad-hoc mais pas en mer rouge.

 

Bonne interrogation Herciv, qui est également mienne.

Les USA ont incités les pays Européens de par l'OTAN à s'engager en Afghanistan. J'appellerais "fuite" notre "présence" en Mer Rouge. Le Président Américain à demandé, à nous Français, avec un porte avions, d'être présent dans le sud-est asiatique en cas de "perturbations" ou  déflagration entre Chine et Taïwan. Nous connaissons le réponse de notre Président. En substance "Ce n'est pas notre affaire".

Par contre les incertitudes de l'élection du futur Président US pose problème. D'une part, l'ex Président Trump est hostile à l'Europe tel qu'elle se présente, et, pour diverses raisons économiques et militaires  à déjà donné sa préférence à des Nations séparés en tant que relation diplomatique, économique entre autre. Et surtout que ladite communauté des Etats Nations définissant l'Europe actuelle prennent en charge une part plus importante au budget militaire de l'OTAN. Ceci, vraisemblablement ET pour des raisons financières et économiques ET pour mieux protéger le flan Est des USA par l'Atlantique et l'OTAN. Pour des raisons différentes, le Président Russe tient aussi à la dislocation de l'Unité Européenne.

D'autre part, l'Europe, dans sa sérénité, pense et croit toujours à la protection de l'Otan et du bouclier ou parapluie nucléaire américain. Donc, la plupart des pays Européens ne veulent pas entendre d'une défense Européenne. A mon sens, c'est une gravissime erreur. En l'état actuel, j'ignore s'il est possible par la France, qui possède l'arme ultime de dissuasion, de l'étendre à la communauté Européenne sous forme d'un Etat unique lequel  "serait" en gestation actuellement au sein de la  Commission Européenne. Mais, le Président de la République d'une autre époque, Charles de Gaulle avait engagé la création d'une force de dissuasion indépendante du "parapluie" nucléaire américain.  Certes, ce dernier avait des comptes à régler avec les USA du tant ou il représentait la France Libre.

Je pense que les USA veulent avoir l'OTAN comme bras séculier de leurs interventions outre mer. Des problèmes importants se posent aux USA tel la protection des frontières Sud, l'immigration, les budgets. Ils ne peuvent et ne veulent plus assurer la sécurité du monde seul. Reste que notre sécurité commune occidentale passe par l'OTAN et donc que nous devons payer cette sécurité au sens propre comme au figurée.

Je connais un peu les Etats Unis pour avoir travaillé douze années au sein d'un groupe de la défense US avec de fréquent déplacements en Europe et aux USA. Les deux bases de fondements sur lesquels reposent l'industrie pour ne pas dire l'économie des USA sont le contexte des armements et le contexte pétrolier. Et ce, depuis un certain Pearl Harbor. Cela n'a pas varié depuis cette date mis à part d'être présent dans tous ce qui est développement technologique avancé dans tous les domaines particulièrement de la défense.

Donc, en effet, il est temps que l'Europe se questionne sur son alignement inconditionnel avec les USA. Ces derniers ne nous tiennent plus par la main et veulent imposer leurs matériels de la défense aux Nations Européennes - entre autre - dans le cadre de l'OTAN et dans le cadre d'une économie exportatrice.

Qu'il me soit permis de rappeler les propos de notre Directions générale US au moment de la chute du Mur de Berlin. Nous n'étions plus des succursales d'entreprises américaine en France ou dans les autres pays d'Europe avec les respect dû aux gens de bonne compagnie, mais des "Black White" (je ne citerais pas le locution exacte). Je pense que nous sommes dans la suite logique de la politique américaine et de l'inconscience Européenne.

 

Edited by Janmary
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 01/01/2024 à 15:20, Janmary a dit :

reposent l'industrie pour ne pas dire l'économie des USA sont le contexte des armements et le contexte pétrolier.

Aujourd'hui c'est surtout le "contexte de l'Informatique/data" qui fait la force des USA avec les GAFAM et toute la puissance, la domination et la connaissance IT accumulée par ce pays

Clairon

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Certes Clairon, mais il faut citer la phrase entière car j'ai cité votre observation.

Le 01/01/2024 à 15:20, Janmary a dit :

Je connais un peu les Etats Unis pour avoir travaillé douze années au sein d'un groupe de la défense US avec de fréquent déplacements en Europe et aux USA. Les deux bases de fondements sur lesquels reposent l'industrie pour ne pas dire l'économie des USA sont le contexte des armements et le contexte pétrolier. Et ce, depuis un certain Pearl Harbor. Cela n'a pas varié depuis cette date mis à part d'être présent dans tous ce qui est développement technologique avancé dans tous les domaines particulièrement de la défense.

Merci d'avoir relevé ce fait important.

Au plaisir de se croiser.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

https://www.ft.com/content/20099233-e8e7-480f-b559-80bca89500d8 (Brussels power grab on defence irks industry and EU capitals, 21 février 2024)

Les dirigeants de l'industrie et de l'UE ont jeté un froid sur l'ambition de Bruxelles de jouer un rôle plus direct dans le soutien à l'industrie européenne de l'armement, s'interrogeant sur les avantages d'une plus grande intervention et sur les moyens de la financer. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui brigue un second mandat cette année, a récemment promu l'idée d'utiliser les fonds de l'Union pour subventionner la production de défense et garantir les achats d'armes, ainsi que de nommer un commissaire chargé de superviser la nouvelle stratégie. Toutefois, des cadres et des hauts fonctionnaires se sont demandé si la voie à suivre consistait à donner plus de pouvoir à la commission, car cette stratégie risque de faire double emploi avec les structures existantes et de détourner vers les entreprises de défense des fonds qui pourraient être financés directement par les capitales. Armin Papperger, directeur général du fabricant d'armes allemand Rheinmetall, a déclaré qu'il doutait que Bruxelles puisse apporter une grande valeur ajoutée à l'effort de réarmement, compte tenu de la lenteur de son processus décisionnel.

"Si différents gouvernements [nationaux] fournissent des budgets, comme l'Allemagne et les Pays-Bas, le Danemark ou d'autres pays, parce que l'Allemagne assure la coordination, il ne s'agit pas d'une coordination de Bruxelles, mais d'une coordination allemande", a déclaré M. Papperger.

Certains s'interrogent également sur la manière dont un rôle plus important de l'UE dans la coordination de la production de défense s'articulerait avec le rôle que joue depuis longtemps l'OTAN en essayant d'encourager les projets communs et la coopération entre les alliés européens afin d'accroître l'interopérabilité des armes et l'efficacité.

Le "commissaire à la défense" proposé par Mme Von der Leyen a également suscité des questions sur les doublons avec l'actuelle Agence européenne de défense (AED), qui coordonne les achats d'armes entre les États membres et les projets industriels conjoints. "L'Agence européenne de défense existe déjà, nous n'avons pas besoin d'attendre un an pour créer une nouvelle structure", a déclaré Josep Borrell, chef de la politique étrangère de l'UE, la semaine dernière en réponse à la proposition de Mme von der Leyen.

Un porte-parole du gouvernement allemand a déclaré qu'il y avait "beaucoup de questions" au sujet du nouveau commissaire proposé. "C'est quelque chose qui est considéré avec un certain scepticisme, au moins dans un premier temps", a déclaré le porte-parole. "Il faut se demander quel serait l'objectif d'un tel rôle de commissaire. Il ne s'agit pas seulement de créer un poste, mais aussi de rédiger une description de sa fonction.

Surtout, Von der Leyen a été particulièrement brillante dans son ancien poste de ministre de la défense d'Angela Merkel...

Link to comment
Share on other sites

Faut bien avouer qu'un peu de cohérence ne ferait pas de mal. Une affirmation de la commission ne serait pas de trop non plus. Pas sûr qu'une simple agence puisse porter une responsabilité de cette nature saus si elle agit comme la DGA.

Link to comment
Share on other sites

https://www.politico.eu/article/germany-industry-dominate-ursula-von-der-leyen-little-black-book/ (26 février 2024)

Mme Von der Leyen a été plus encline à rencontrer des organisations allemandes que le reste de son cabinet. Les entreprises allemandes sont particulièrement nombreuses, puisqu'elles représentent un quart de toutes les entreprises que la présidente de la Commission a rencontrées depuis le début de son mandat, une proportion qui correspond à peu près à la part de l'Allemagne dans le PIB de l'Union européenne. Les organisations basées aux États-Unis occupent également une place importante, à égalité avec les entreprises françaises, voire plus.

Link to comment
Share on other sites

https://www.msn.com/en-us/money/markets/analysis-europe-has-uphill-battle-to-catch-up-with-u-s-on-growth/ar-BB1iXQhm (26 février 2024)

En attendant, le coût de l'électricité est trois fois supérieur à celui des États-Unis et restera élevé jusqu'à ce que l'UE puisse produire sa propre électricité, au cours de la prochaine décennie.

Les entreprises font pression pour obtenir des subventions énergétiques et des règles environnementales plus souples.

"Dans le cadre de la transition vers les énergies renouvelables, nous sommes confrontés à un prix de l'électricité qui nous empêche d'être compétitifs au niveau mondial", a déclaré Gunnar Groebler, PDG du sidérurgiste Salzgitter.

La compagnie pétrolière Exxon a même brandi le spectre de la "désindustrialisation" si l'UE ne changeait pas de cap.

Peu de grandes entreprises quittent l'Europe pour l'instant, mais certaines, comme l'équipementier automobile français Forvia, suppriment des emplois dans la région. D'autres, comme l'entreprise de gaz industriels Air Liquide, développent leurs activités aux États-Unis.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,956
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Amoroso
    Newest Member
    Amoroso
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...