Marechal_UE

[Union Européenne] nos projets, son futur

Recommended Posts

Ce n'est pas aussi simple. Je m'attends à une manoeuvre pourrie.

Pas de date précise pour ce référendum (2017 c'est loin, il ne sera peut-être plus au pouvoir), pas de précision sur son contenu et aucune explication autre que "on ne veut pas partir mais il faut que l'europe change (à notre avantage)" : en clair, Cameron va tout faire pour diviser les européens et arracher un statut particulier (la GB accepte que ce qui l'avantage, pas les contraintes) qu'il pourra "revendre" à son opinion publique pour rester un pied dans l'UE comme lui demande son maître américain.

Ses manoeuvres avec l'allemagne et ses vétos incessants sur tout même ce qui ne  concerne pas la GB (exemple : EURO) ne sont que le début d'un plan de division pour créer une europe à plusieurs vitesses, à la carte, afin d'éviter une sortie de l'UE économiquement désastreuse pour son pays (et un isolement politique suicidaire). Il n'acceptera jamais une europe forte qui ferait de l'ombre à son pays.

On n'est qu'au début d'un plan de destruction programmé à coups de combines juridiques, passe-droits extorqués, alliances politiques bilatérales hors cadre UE et dérogations diverses ponctués de vétos destinés à saboter toute progression européenne. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas aussi simple. Je m'attends à une manoeuvre pourrie.

Pas de date précise pour ce référendum (2017 c'est loin, il ne sera peut-être plus au pouvoir), pas de précision sur son contenu et aucune explication autre que "on ne veut pas partir mais il faut que l'europe change (à notre avantage)" : en clair, Cameron va tout faire pour diviser les européens et arracher un statut particulier (la GB accepte que ce qui l'avantage, pas les contraintes) qu'il pourra "revendre" à son opinion publique pour rester un pied dans l'UE comme lui demande son maître américain.

Ses manoeuvres avec l'allemagne et ses vétos incessants sur tout même ce qui ne  concerne pas la GB (exemple : EURO) ne sont que le début d'un plan de division pour créer une europe à plusieurs vitesses, à la carte, afin d'éviter une sortie de l'UE économiquement désastreuse pour son pays (et un isolement politique suicidaire). Il n'acceptera jamais une europe forte qui ferait de l'ombre à son pays.

On n'est qu'au début d'un plan de destruction programmé à coups de combines juridiques, passe-droits extorqués, alliances politiques bilatérales hors cadre UE et dérogations diverses ponctués de vétos destinés à saboter toute progression européenne.  

Oui tu as raison ce que je disais plus haut c'était un peu une caricature de notre réponse au rapport de force que la GB veut imposer au continent. Je ne pense pas que cette stratégie destructrice soit téléguidée par Washington, ca a toujours été le jeu anglais depuis des siècles que de s'insérer dans les affaires du continent pour s'assurer qu'aucune puissance menacante pour ses intérets n'émerge durablement.

J'ajouterais qu'il faudra qu'ils sortent les grands moyens pour diviser les européens qui ont surmonté le premier grand test (crise de l'euro) en avancant sur la voie de l'intégration. Je ne vois pas trop comment les anglais réussiront à convaincre les allemands (ou d'autres) qu'il faut se désengager après que ces derniers aient mis déjà la main au portefeuille, autant continuer. La démarche anglaise est trop transparente pour qu'elle réussisse à tromper qui que ce soit, et ce sont réellement nos amis brits qui sont dans un "tough spot".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas aussi simple. Je m'attends à une manoeuvre pourrie.

Pas de date précise pour ce référendum (2017 c'est loin, il ne sera peut-être plus au pouvoir), pas de précision sur son contenu et aucune explication autre que "on ne veut pas partir mais il faut que l'europe change (à notre avantage)" : en clair, Cameron va tout faire pour diviser les européens et arracher un statut particulier (la GB accepte que ce qui l'avantage, pas les contraintes) qu'il pourra "revendre" à son opinion publique pour rester un pied dans l'UE comme lui demande son maître américain.

Ses manoeuvres avec l'allemagne et ses vétos incessants sur tout même ce qui ne  concerne pas la GB (exemple : EURO) ne sont que le début d'un plan de division pour créer une europe à plusieurs vitesses, à la carte, afin d'éviter une sortie de l'UE économiquement désastreuse pour son pays (et un isolement politique suicidaire). Il n'acceptera jamais une europe forte qui ferait de l'ombre à son pays.

On n'est qu'au début d'un plan de destruction programmé à coups de combines juridiques, passe-droits extorqués, alliances politiques bilatérales hors cadre UE et dérogations diverses ponctués de vétos destinés à saboter toute progression européenne.   

+1 : faut pas les prendre pour des bambins les britons, ils ne se lanceront pas dans une sortie de l'union à n'importe quel prix, ils s'arrangeront pour avoir le beurre, l'argent du beurre, le sourire crémière et son joli derrière.

Faut pas baisser la garde avec eux ils ont toujours un coup fourré d'avance!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui tu as raison ce que je disais plus haut c'était un peu une caricature de notre réponse au rapport de force que la GB veut imposer au continent. Je ne pense pas que cette stratégie destructrice soit téléguidée par Washington, ca a toujours été le jeu anglais depuis des siècles que de s'insérer dans les affaires du continent pour s'assurer qu'aucune puissance menacante pour ses intérets n'émerge durablement.

J'ajouterais qu'il faudra qu'ils sortent les grands moyens pour diviser les européens qui ont surmonté le premier grand test (crise de l'euro) en avancant sur la voie de l'intégration. Je ne vois pas trop comment les anglais réussiront à convaincre les allemands (ou d'autres) qu'il faut se désengager après que ces derniers aient mis déjà la main au portefeuille, autant continuer. La démarche anglaise est trop transparente pour qu'elle réussisse à tromper qui que ce soit, et ce sont réellement nos amis brits qui sont dans un "tough spot".

Pareil, je ne vois pas comment les continentaux pourraient réellement décider d’emboîter le pas anglais sur le désengagement européen quand on voit tout ce qui a été entrepris et dépensé pour sauver l'union dans la crise de l'euro. Il faut rester vigilent, mais je reste assez confiant sur ce point. Et cela se ressent dans le discours de beaucoup de dirigeants européens qui semblent cette fois-ci beaucoup moins enclin et accepter les caprices britanniques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis allé voir un peu sur les journaux allemands, c'est à peu près le même ton qu'en France, "ne partez pas, mais pas question de renégocier" : http://www.welt.de/politik/deutschland/article113078597/CDU-Politiker-will-sofortiges-EU-Referendum-der-Briten.html

Avec google traduction (c'est assez compréhensible) :

Grande-Bretagne était le point de vue de la CDU politique Gunther Krichbaum immédiatement voter sur le maintien dans l'UE. "Il n'y a aucune raison de retarder cette décision parce que tous les arguments sont sur la table», le président de la commission des affaires européennes a déclaré au parlement.

L' État de l'Europe du Premier ministre britannique David Cameron a donc été une «occasion manquée». Si Cameron'm grave, qu'il voulait maintenir son pays dans l'UE, il serait en mesure de présenter les arguments pour cela. Au lieu de cela, le premier ministre, l'Union européenne a largement réduit pour le marché unique et les valeurs fondamentales qui unissent les Européens, à peine mentionnés.

Krichbaum critiqué la direction de la politique européenne de la forte conservateur britannique. «Alors que d'autres régions du monde se tournent vers la quatrième vitesse, Cameron va en marche arrière." L'annonce d'un référendum sur l'UE pour 2015 n'est pas non plus utile à un moment où le besoin de décisions contraires sur la coopération renforcée.

"Il est dans notre intérêt de rester ensemble"

Le député européen CDU avait également retourné l'appel après Cameron UE traité sur le changement devra être ramené par les puissances européennes. "Il n'y a et ne peut pas de renégociation dans le sens Cameron." L'UE n'est pas un club où ils pourraient fonctionner "cherry picking". En outre, en vertu Cameron suggèrent complètement que tous les traités européens avait été négocié avec le gouvernement britannique. Par conséquent, la présentation était complètement faux, les Britanniques vont un peu forcé.

Personnellement, il souhaite vivement que le Royaume-Uni reste dans l'UE, a déclaré Krichbaum. La déclaration du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, nous allons déployer le Royaume-Uni à la sortie d'un «tapis rouge», il ne serait pas d'accord pourquoi. «Je vois cela très clairement. C'est dans notre intérêt que nous restons ensemble." Grande-Bretagne est sur le point de la politique étrangère et de sécurité est un partenaire très important.

Westerwelle - Europe "destin commun"

Ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle (FDP) cette différenciation est en effet nécessaire. "Mais écrémage n'est pas une option." L'Europe est plus qu'une simple mise en commun des intérêts nationaux, à savoir, une «communauté de destin», at-il averti.

Westerwelle a déclaré que l'Allemagne et le Royaume-Uni volonté, de créer une Europe meilleure. Le gouvernement fédéral aimerait voir ce partenaire London actif et constructif dans l'UE restent.

Le gouvernement fédéral voulait une réforme ambitieuse de l'Union économique et monétaire à la suite de la crise financière et de la dette. Du point de vue allemand L'Europe a besoin d'intégration plus, pas moins,. Simultanément Westerwelle a souligné que «pas tous régis et à Bruxelles must".

"Cameron arrive en Europe ne fonctionne pas"

Manuel Sarrazin, porte-parole de la politique européenne du groupe des Verts du Parlement, voit l'annonce de Cameron d'une incitation à réformer l'UE: «Maintenant, nous avons besoin de l'UE pour faire avancer encore plus, et d'initier les réformes nécessaires", a déclaré Sarrazin de «monde». «Les Britanniques devraient savoir exactement sur quoi ils votent dans un référendum."

"Nous avons besoin d'une perspective claire pour plus et non de moins d'Europe", a déclaré Sarrazin. Poussoir Cameron pour un référendum après la prochaine élection qu'il considérait comme de simples «tactiques partisanes», qui est due à la campagne: «C'est une tentative Cameron pour gagner les eurosceptiques pour vous-même."

Les prochaines élections en Grande-Bretagne serait déjà un vote sur l'attitude du pays à l'Europe, a déclaré Sarrazin. Cameron'll tout faire aujourd'hui à Bruxelles, afin d'éviter les dépressions d'autres dans la communauté - afin d'obtenir les voix des eurosceptiques pour assurer sa réélection et la conduite du référendum possible.

"Bien sûr Cameron est dangereuse, car elle précise avec les préjugés contre l'UE à jouer, ce qui permettrait de mobiliser les opposants de l'UE", a averti Sarrazin. «Le fait que Cameron sur l'UE évidemment plus capable d'agir est mauvais pour la Grande-Bretagne et pour l'UE." Avec son attitude de chantage pour le Premier ministre britannique, mais je l'ai déjà isolé: «Ce n'est pas la façon dont l'Europe».

"Cameron joue avec le feu"

Président du Parlement européen Martin Schulz (SPD), Cameron jouer "un jeu dangereux pour tactiques, des raisons politiques internes." Cameron était «un apprenti sorcier, les esprits qu'il appelle maîtres ne sont plus." La cueillette de cerises de la politique individuelle pourrait conduire à l'éclatement de l'Union européenne. Exigé par les négociations Cameron étaient longs et fastidieux - «délais artificiels» ne doit pas être réglé.

Le président du groupe libéral au Parlement européen, Guy Verhofstadt, a déclaré: "Cameron joue avec le feu." Il ne pouvait déterminer le calendrier des négociations contractuelles et ne se réveille pas de faux espoirs. Il n'y aura pas de négociations "avec les Etats individuels individuels du retrait de certaines politiques. "Le seul effet positif de la parole aujourd'hui, c'est qu'il y ait enfin un vrai débat sur l'Union européenne et le lieu de Grande-Bretagne en elle."

Le ministre de Hesse pour l'Europe, Jörg-Uwe Hahn (FDP) a été trouvé pour avoir une bonne compréhension de l'euroscepticisme en Grande-Bretagne. Hahn a mis en garde à Düsseldorf "Handelsblatt" contre une réaction excessive au référendum prévu. «Je ne crois pas en un Cameron-bashing», a déclaré Hahn. La réaction du reste de l'Union devrait plutôt être «sérénité constructive».

Hahn, qui est également vice-Premier ministre de Hesse a souligné que parmi les amis et partenaires, même les questions difficiles doivent être abordées. "Je suis sûr que, compte tenu en particulier de la jeune génération qui sera à la fin de la localisation de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne", a déclaré le politicien FDP. Car c'est une Union européenne n'existe pas sans la nation d'île.

J'au aussi bien aimé le retour de politesse de Fabius sur le tapis rouge  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avantage d'avoir les Anglais dans l'UE, c'est qu'ils peuvent faire contre-poids aux Allemands. Si on se retrouve touts seuls avec une Allemagne avec des excédents à la hauteur de nos déficits, ça va pas être super facile non plus (faudra compter sur Madrid et Rome pour nous soutenir).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Anglais non jamais été des contre-poids, juste des poids morts pour l'UE. Rome, Madrid et Varsovie peuvent eux jouer ce rôle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui sait, peut-être suivrons-nous un jour l'exemple du peuple britannique 

Je parle bien du peuple britannique qui veut s'éloigner de cette usine à gaz qu'est l'UE... pas de Cameron qui veut juste se servir de cette volonté pour transformer l'UE en une usine à gaz un peu différente.

Je ne suis pas sûr que le peuple britannique connaisse le prix économique à payer (qui sera salé) pour la Grande Bretagne dans le fait de sortir de l'UE. Le lui a-t-on dit? J'en doute... Ceci dit si la GB sort, tant pis, on fera sans elle.

ca y est ca bouge cameron a vu la lumiere , et ca va devenir intéréssant , nigel farage aurait-t il  été entendu

pourvu qu'il sortent et que par la meme occasion on sorte tous de cette usine a gaz technocratique

par référendum !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien. Je crois que l’on évitera finalement pas la décente sur Londres.

Concrètement, comment ont fait ? Débarquement amphibie puis  escalade des falaises de Douvres ou une tentative d’accès direct par la Tamise ? Vous pensez qu’un raid en s’infiltrant par l’Eurotunnel a une chance de réussir avant que les rosbifs ne se rendent compte de quoique ce soit et fasse sauter le tunnel ?

Comme gage, je propose de kidnapper la Reine, porter atteinte à son honneur et de piller le British Museum, mais j’avoue que je sèche pour de meilleures cibles. Quelqu’un à quelque chose de mieux à proposer ? À vos claviers…

Sinon pour faire un peu sérieux (comme vous tous, j’ai un quota à remplir....) je trouve au contraire ce projet de référendum lourd de danger pour la cohésion de l’UE et par extension l’Eurozone. Je suis d’accord avec l’opinion générale qui veut que les menaces britishs sont une tentative d’extorsion, mais je ne pense pas qu’il faille le prendre à la légère. Après tout il existe d’autres institutions européenne peu connu mais antérieurs et d’une certaine façon concurrente à l’UE, et même si ils sont potentiellement perdant d’une rupture,  les continentaux aussi  vu le rôle de la City dans le recyclage de l’épargne mondial  et donc l’irrigation de leurs  économies; et plutôt que de faire table rase, l’on peut s’attendre à ce que soi concédé un statut de partenaires privilégié pour une GB qui aurait pris le large qui conserverait  les acquis de son intégration au marché unique les subventions en moins.

Et après ça, il y aura les réclamations de pays déjà très rétifs à un approfondissement de l’intégration –entendre casquer  plus d’argent O0-, à commencer par la Finlande suivie des pays nordiques et tout pays excédentaires. L’UE continuerait à exister formellement, mais ne deviendrais plus qu’une coquille vide, une sorte de Saint empire germanique bis.

adviennent que pourra  =|

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'empêche que l'U.E. représente 50 % des exportations anglaises et l'embauche d'extra-Européens moins chers dans le monde du travail va poser problème chez eux s'il quitte l'U.E.

Quittez l'U.E. va leur poser des problèmes économiques !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous pensez qu’un raid en s’infiltrant par l’Eurotunnel a une chance de réussir avant que les rosbifs ne se rendent compte de quoique ce soit et fasse sauter le tunnel ?

Et comment, et surtout à quel prix, tu négocies avec les syndicats pour leur complicité? Ca rend direct l'opération pas rentable.

Comme gage, je propose de kidnapper la Reine, porter atteinte à son honneur

Tu désignes les volontaires comment :-[? On est censés être en démocratie, et là c'est quand même exiger beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu désignes les volontaires comment :-[? On est censés être en démocratie, et là c'est quand même exiger beaucoup.

Bah ! Qui a parlé de volontaires ? Un bataillons disciplinaires et le tour est joué : tu à toutes la main d’œuvre nécessaires.

pour les syndicalistes je vais y songer...il y a peut être moyen de substituer l'argent avec de la piquette...quelqu’un connait leur boisson préféré ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En France, on ne pourrait pas faire un référendum sur le maintien ou non de rester dans l'U.E. ? Vu l'élargissement trop rapide et foireux vers l'Est (la Bulgarie et la Roumanie corrompues), les problèmes économiques de la Grèce sans parler de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie, ... ils veulent le beurre et l'argent du beurre et vu le manque de solidarité militaire envers la France.

Par ailleurs, on prévoit également un élargissement à la Croatie, au Montenegro, etc. On devrait d'abord résoudre les problèmes (crise économique) avant d'accepter de nouveaux adhérents et une nouvelle duperie à la grecque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien. Je crois que l’on évitera finalement pas la décente sur Londres.

Concrètement, comment ont fait ? Débarquement amphibie puis  escalade des falaises de Douvres ou une tentative d’accès direct par la Tamise ? Vous pensez qu’un raid en s’infiltrant par l’Eurotunnel a une chance de réussir avant que les rosbifs ne se rendent compte de quoique ce soit et fasse sauter le tunnel ?

Bon, voyons... Philippe II d'Espagne a envoyé une grande flotte, notre Napo rêvait à un tunnel, Adolf a envoyé son armée de l'air... chou blanc dans tous les cas.

De plus les Brits ont l'arme nucléaire, ce qui exclut le bon vieux chantage à la USA Août 1945 "Je t'en envoie une tous les trois jours jusqu'à ce que tu capitules"

Mais cela ne doit pas nous arrêter. Quelques idées en vrac :

- On met toutes les armées continentales en face de la mer près de Calais, et ensuite c'est "Ein Zwei Drei... Drinken!" (un deux trois buvez). Evidemment l'armée British va y aller avec "One Two Three... Wee-wee" (un deux trois pipi) mais ils sont moins nombreux on devrait gagner

- A la prochaine visite d'Obama en UE, on le fait boire après le dîner officiel jusqu'à ce qu'il révèle les codes permettant de bloquer les armes nucléaires britanniques (les US ont un veto). On désactive les Trident britanniques, puis c'est retour à la stratégie USA Août 1945 jusqu'à ce que Londres ait "compris"

- On réactive la "Auld Alliance" avec les Ecossais et on leur propose de prendre l'ascendant sur les Anglais dans le cadre de la future RELGB (République Euro-Lobotomisée de Grande-Bretagne). Ils nous ouvrent leur territoire, et on conquiert l'Angleterre par le Nord. Et on décide que la langue officielle de la RELGB sera le gaélique, ça leur fera les pieds

- Mais la solution la plus sûre est tout simplement la téléportation ! "Beam me chez les Rosbifs, Scotty!"

Share this post


Link to post
Share on other sites

- On réactive la "Auld Alliance" avec les Ecossais et on leur propose de prendre l'ascendant sur les Anglais dans le cadre de la future RELGB (République Euro-Lobotomisée de Grande-Bretagne). Ils nous ouvrent leur territoire, et on conquiert l'Angleterre par le Nord. Et on décide que la langue officielle de la RELGB sera le gaélique, ça leur fera les pieds

Attention que les Écossais ne se montre pas avec des peinture de guerre sur une photo, ça pourrait faire un scandale dans la presse française, déstabiliser l'alliance des nations du bon goût, et faire perdre la guerre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention que les Écossais ne se montre pas avec des peinture de guerre sur une photo, ça pourrait faire un scandale dans la presse française, déstabiliser l'alliance des nations du bon goût, et faire perdre la guerre.

Précaution à prendre en compte, en effet.

Comme le disait le centurion Caius Aérobus dans La zizanie :

''Vous massacrerez suivant le règlement! Je ne veux pas le genre fantaisie charmante!"

Share this post


Link to post
Share on other sites

On met toutes les armées continentales en face de la mer près de Calais, et ensuite c'est "Ein Zwei Drei... Drinken!" (un deux trois buvez). Evidemment l'armée British va y aller avec "One Two Three... Wee-wee" (un deux trois pipi) mais ils sont moins nombreux on devrait gagner

Ca ou un grand concours de "c'est à bâbord...."/"c'est à tribord...."  :lol:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qu'il y ait réferendum Cameron dit déjà être réélu !

Cameron coupe l'herbe sous le pied des euro-sceptiques, c'est tactique, pour préparer la bagarre des élections, au fond de lui je pense qu'il voudrait que la GB reste dans l'union pour continuer à nous emmerder.

Share this post


Link to post
Share on other sites

la catalogne déclare son indépendance

In the first plenary session of the new legislature, the Catalonia regional assembly approved a declaration proclaiming the Catalan people a “sovereign political and legal entity.” The text also calls for a referendum to be held to allow Catalans their say on independence for the northern Spanish region.

source elpais

http://elpais.com/elpais/2013/01/23/inenglish/1358972575_401789.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non pas encore si j'ai bien compris, c'est une première étape. Il faut un référendum.

Share this post


Link to post
Share on other sites

a propos de la sortie de l'united kingdom de l'union européene  nigel farage clash barrosso et draghi au parlement européen

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,469
    Total Members
    1,550
    Most Online
    less4more
    Newest Member
    less4more
    Joined
  • Forum Statistics

    20,809
    Total Topics
    1,286,742
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries