Recommended Posts

Star Trek: Discovery.... Me pose problème. Je sais pas pour vous. J'arrive pas à comprendre mes propres impressions sur cette série: je continue à regarder parce que je suis accro à la SF et au space opera, et qu'il n'y a pas vraiment beaucoup de séries de ce genre, surtout avec un tel budget et les orgasmes visuels qui vont avec, juste pour baigner un peu dans un bon délire visuel fournissant la dose cathartique de batailles spatiales et de décors de vaisseaux qui ne ressemblent pas à des bricolages en carton-pâte. Outre ce phénomène qui fait regarder (avec des passages en accéléré), on peut pointer la déviation par rapport à  "l'esprit Star Trek", qui me touche moins parce que je n'ai jamais été un trekkie; elle est notable cependant, en ce qu'effectivement, cela casse la franchise et banalise cette série en en faisant, pour l'essentiel, un truc très générique de SF/action spatiale qui prend juste les oripeaux superficiels de Star Trek pour attirer plus de monde. Dommage pour ceux qui sont vraiment dans le trip si spécifique de l'optimisme fondamental, positiviste, humaniste et pacifiste de l'univers de Roddenberry. A mon sens de consommateur plus générique de SF, cela aurait pu être entièrement pardonnable si, en échange, il y avait eu un bel enfant issu de ce viol (pour paraphraser Dumas), mais là, il n'y a pas vraiment d'histoire, de trame palpable, l'univers est "aménagé" (et tant pis pour ses "règles", codes, conventions et le world building établi de longue date) pour convenir à ce que les auteurs du présent machin veulent mettre en avant. Et plus encore, je ne trouve pas que les personnages soient intéressants, forts, ou même sympathiques, avec un "character building" mal fait et un "charcater development" (au fil des épisodes) artificiel: c'est un casting "Benetton" plus fait pour être de la "peinture par numéro" remplissant une liste de caractéristiques obligatoires: les bonnes couleurs de peau, les bonnes moeurs sexuelles (2 des officiers -mâles- sont un couple marié sur un vaisseau militaire :blink:, et ailleurs, ça drague à tout va), les bons traumas "sexys" (flattant l'ego et les projections d'ados attardés, de façon assez outrancière et bas de gamme), et évidemment, le personnage principal est une Mary Sue combinant trop d'avantages (peu plausibles au regard des règles du réalisme ET de l'univers de Star Trek) et dont il faut, pour une raison ou une autre surcharger l'ego et le valider en permanence (plus que Kirk, pourtant aussi un tantinet Mary Sue, n'en a jamais eu). Tous ces petits personnages sont assez névrosés, plutôt immatures, et beaucoup de leurs paroles, décisions et actions sont d'une débilité confondante qu'aucune dose de techno-jargon (censé donner l'air malin) et de pseudo-arguments construits et répétés habillant les dites conneries ne peut changer. 

Mais il y a du visuel, assez souvent du rythme, de l'ambition et des moyens côté CGI.... Et ça me fait regarder, tout en me laissant rager sur certains trucs.... C'est pas sain, je sais. Détail amusant: comme souvent aux USA, une série, surtout issue d'une franchise, est résumée par ses initiales. Dans le cas de celle-ci, l'usage se répand, mais il y a un problème, vu que les initiales, STD, sont l'acronyme générique désignant les MST (Sexually Transmitted Disease).... Les nombreux détracteurs de la série (apparemment, ça a l'air de remuer la communauté trekkie) ne se privent pas de répandre le terme... Un des autres points de critique aux USA réside dans le fait que l'accès à la série a été mis derrière le paywall d'un service de streaming de CBS: le service est à quelque chose comme 5$/mois, alors que STD :laugh: semble être le seul item intéressant dessus, dans un pays où l'abonnement au câble coûte déjà 2 fois la moyenne européenne, soit plus de 100$/foyer/mois pour un "bouquet" type... CBS access a néanmoins enregistré une forte croissance après la diffusion "libre" des 2 premiers épisodes, mais depuis, motus sur les chiffres d'audience ou même l'évolution des abonnements depuis la croissance initiale. La critique professionnelle (très politisée de nos jours, et entièrement occupée par des adeptes de la "critique sociale" sur absolument TOUT dans la société US, y compris les divertissements et produits les plus triviaux) est unanime et dithyrambique, la critique amateur/les discussions sont extrêmement polarisées. Comme moi:unsure:

 

Un truc que j'ai aussi remarqué dans cette série et dans pas mal d'autres, qui semble être devenu un trait caractéristique dans les séries en général depuis quelques années: l'action, l'histoire/le synopsis d'un épisode donné semble représenter désormais une proportion nettement décroissante de la durée de l'épisode, laissant beaucoup d'espace, au début, et surtout à la fin, pour des passages plus longs dédiés à des intrigues annexes et/ou de plus longue haleine (fil rouge d'une saison ou plus... Ce qui est devenu une norme depuis les années 90  mais a eu tendance à prendre plus de place et de temps récemment) et plus encore aux histoires sentimentales, pour le coup vraiment mièvres et prépubères, sous déguisement "d'adultes" -parce qu'on met du sexe- entre personnages (signe que les séries ciblent désormais prioritairement les nanas, gays, émos et militants divers?). Dans le cas de STD :laugh:, j'ai ainsi noté que la "viande" des épisodes (son intrigue, avec un début, un déroulement et une fin -qu'il s'agisse d'une fin définitive ou dune simple étape dans un récit plus long couvrant plusieurs épisodes) tend ainsi à peser au maximum 30 minutes, 35 grand maximum, sur des épisodes de 45 à 50 minutes: c'est beaucoup plus court que par le passé, où l'action d'un épisode particulier bouffait 90 à 95% de l'épisode, sans que ça nuise au "character development" (qui se faisait plus et mieux "au fil de l'eau", dans l'action), et en évitant les océans de mièvrerie, de psychologie de comptoir et d'échanges de sentimentalisme adolescent. Rappelons pour cette série qu'elle s'adresse en théorie prioritairement à un public de 19-45 ans..... Signe des temps et d'une adulescence généralisée (en plus de la féminisation des moeurs)? 

Modifié par Tancrède
  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un réalisateur allemand va tourner une suite a DAS BOOT. comme pour le premier film, certaine scène seront filmé en france (elle l'ont deja été en fait)

récit d'un figurant (qui a eu la chance d'embarquer sur l'Hermione, pour préciser)

http://5500.forumactif.org/t3105-das-boot  (pour précision, c'est un forum de modélisme d’arsenal )

 

image110.jpg

Modifié par yoannc
  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 08/11/2017 à 20:33, Shorr kan a dit :

C'est peut être mieux comme ça et tu n'y perd pas au change. La VF ne rend vraiment pas justice à la voix originale des acteurs, surtout celle de James Holden/Steven Strait.

Au fait, en parlant de voix française, celle de celui qui réalisait la VF de Jack Bauer est morte.*

*Mort de Patrick Béthune,

26797490.jpg

Célèbre doubleur et voix française de Jack Bauer (Kieffer Sutherland),

51365470.jpg 

Brendan Gleeson, Robert Redford, John Travolta ou Ed Harris (dans la série Westworld). et Russell Crowe. Pour le besoin de jeux vidéos (Call of Duty, Skylanders...) ou de séries TV (Smallville, Desperate Houswives, Les Experts, Game of Thrones, 24, Designated Survivor...)

32723290.jpg

http://www.allocine.fr/diaporamas/cinema/diaporama-18668649/

http://people.bfmtv.com/cinema/mort-de-patrick-bethune-celebre-doubleur-et-voix-francaise-de-jack-bauer-et-russell-crowe-1300055.html

 

 

  • Merci (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, zx a dit :

stratrek discovery, il y aura une saison 2

n'empêche, je les trouve plutôt mou et apathique ces klingons.

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18668192.html

perso j'ai arrêté, et je reste sur The orville, série parfois un peu lourde mais plus intéressante, et développée dans un esprit très ST par... des pointures de l'univers de ST

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

si il veut une suite,  il y a cette fameuse histoire de sous marin allemand qui a essayé de rejoindre le Japon avec un ME262 pour le transfert de technologie, je me demande si cela aurait eu un effet sur l'issue de la guerre au japon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Caesar

 

Modifié par zx
  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Tancrède a dit :

 Et plus encore, je ne trouve pas que les personnages soient intéressants, forts, ou même sympathiques, avec un "character building" mal fait et un "charcater development" (au fil des épisodes) artificiel: c'est un casting "Benetton" plus fait pour être de la "peinture par numéro" remplissant une liste de caractéristiques obligatoires: les bonnes couleurs de peau, les bonnes moeurs sexuelles (2 des officiers -mâles- sont un couple marié sur un vaisseau militaire :blink:, et ailleurs, ça drague à tout va),

Je me permets juste une remarque  sur ce passage.

C'est une constante dans quasiment toutes les séries. On oublie souvent mais même au plus fort des guerres ont se retrouve régulièrement avec les familles à bord des vaisseaux généralement en opération pour des mois/années (ou du moins le débarquement des familles n'est jamais très clair) et du personnel changeant rarement d'affectation.

À l'exception de toute une génération de vaisseaux du XXIVième siècle (class Defiant, Sovereign et autres, conçus après la défaite de Wolf 359 contre les Borg), les astronefs de Starfleet sont des unités capable de mener bataille mais systématiquement conçus pour des opérations d'exploration au très long cours avec capacité d'accueil de familles et une tendance à "vaguement" autoriser les couples (en fait quasi totalement assumé). Ce sont de facto des petites villes avec des quartiers ressemblant plus à des appartements spacieux qu'autre chose. Discovery est même spartiate au possible.

On retrouve ça dans The Next Generation de manière plus ou moins subtile (on notera l'embrigadement de fait du fils du docteur du bord, l'enseigne Crusher, nommé par Picard lui-même), c'est presque flagrant dans Voyager, assumé dans Deep Space Nine ainsi que dans Enterprise.

Je note également que les trekkies pures ne sont jamais contents depuis...Voyager ? TNG ? Ils se plaignaient déjà de DS9.

 

Cela étant la série comporte aussi des épisodes typiquement ST. L'histoire de Mudd et de la boucle temporelle est juste typique d'un épisode d'une série traditionnelle. Un peu pareil pour le faux débat moral autour de Paavu.

Je suis d'accord pour les personnages. On manque d'un personnage à la fois sérieux et comique malgré lui comme pouvaient l'être Data, Odo, un vulcain outrageusement by the book.

La série semble incapable de générer un début de personnage pilier façon Miles O'Brien, Worff ou Julian Bashir.

Jason Isaacs semble être le seul à pouvoir donner un minimum de charisme à son personnage. Après il a tout simplement du talent.

Aucun personnage n'a encore du affronter la pression du commandement et sa responsabilité à la manière d'un Picard ou d'un Sisko. Du moins, pas à l'écran, l'attitude de Lorqua étant la conséquence du trauma subi.

 

Après ne jetons pas la pierre trop vite, pour moi on est encore loin du machin hautement improbable qu'était Enterprise.

Le souci est également que la veine humaniste jusqu'à l'absurde de la série de Roddenberry est usée jusqu'à la corde. ça va être assez difficile à reprendre et à faire tenir plus d'une demi saison... 

Modifié par Chronos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, zx a dit :

 

si il veut une suite,  il y a cette fameuse histoire de sous marin allemand qui a essayé de rejoindre le Japon avec un ME262 pour le transfert de technologie, je me demande si cela aurait eu un effet sur l'issue de la guerre au japon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Caesar

 

Vu l'état de l'industrie japonaise et son accès aux ressources, probablement rien du tout. Ne parlons même pas de la question du pétrole...

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
26 minutes ago, Chronos said:

 

Le souci est également que la veine humaniste jusqu'à l'absurde de la série de Roddenberry est usée jusqu'à la corde. ça va être assez difficile à reprendre et à faire tenir plus d'une demi saison... 

Malgré des trucs que je trouve personnellement très lourds, et beaucoup de maladresses, The Orville réussit assez bien à maintenir ce genre de ton: on aime ou on n'aime pas, mais avec des moyens très modestes je dirais pas que leur budget de saison équivaut au budget d'un épisode de STD, mais c'est pas forcément si loin), ils ont vite réussi à trouver une audience et à la stabiliser. 

  • J'aime (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi aussi j'aime bien "the Orville" ( le "glory hole" du dernier épisode dans la bouche de Brotus...)(je ne sais pas ce que ça donnait en VF je les regarde en VO)

C'est simple ,avec de l'humour bien lourd ,et rappelle pour le coup les scénarios farfelus de la première série de star trek avec "kirk"et les tenues en pyjamas des origines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎11‎/‎08‎/‎2017 à 11:21, rogue0 a dit :

Tiens, je vais pouvoir parler de GoT ici sans avoir jamais vu la série :tongue:

  • Et une news échappée du fil cyber :Le fuitage de l'épisode (et de plusieurs Go de scripts et d'information personnelles des acteurs) est le fait de pirates, exigeant une rançon de 6M$ (moitié du budget HBO... ) , sinon ils fuiteront d'autres épisodes et scripts. 

http://securityaffairs.co/wordpress/61832/cyber-crime/crooks-hbo-hack.html

 

 

Je n'ai toujours pas vu la série, mais le pirate de HBO et Game of Thrones aurait été identifé
La justice américaine va l'inculper (pour piratage, tentative d'extorsion de 6M$ en bitcoin, etc).
Ce serait un ressortissant iranien.
https://www.thedailybeast.com/iranian-game-of-thrones-hacker-demanded-dollar6-million-bitcoin-ransom-from-hbo-feds-say

plus de détails sur le fil cyber :tongue:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y'en a qui ont maté Punisher, ce WE (ou après, ne soyons pas sectaires)? Je suis dedans (4 épisodes), et pour l'instant, ça se tient. On évitera de faire un plat sur le registre caricatural de Marvel ou leurs concessions à la mentalité de la "diversité" (encore une nana de 50kg toute mouillée qui sait tout et fait tout mieux que tout le monde, y compris casser la tronche à des bandes de brutes); la vision assez fantasmée de "la guerre la vraie" et des vétérans (inévitablement tous traumatisés) est parfois assez irritante. Mais à part ça, l'ambiance est assez bonne, bien dans la veine de ce personnage spin-off introduit dans Daredevil, et la baston tend à être méchante et crade. 

Modifié par Tancrède
  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai découvert Mindhunter, sur des profilers.

Êtes-vous tentés de dire : « une série sur des profilers ? Ce n'est pas orignal. » Effectivement le thème est déjà bien connu, mais ici, ca raconte l'invention de cette spécialité, justement adapté du livre d'un de ses inventeurs au FBI.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5150
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    (.....)
    Membre le plus récent
    (.....)
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20192
    Total des sujets
    1109340
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets