Recommended Posts

Il y a 5 heures, Shorr kan a dit :

Et Stargate ! N'oublis pas Stargate !

Shorr Kan! Kree!

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Chel'hol 

Mekta satak  zx ! :P ;P, je suis déjà parti

Edited by zx
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Shorr kan a dit :

Et Stargate ! N'oublis pas Stargate !

Stargate cela a été un peu plus tard pour moi. . .Lors des rediff sur la TNT quand j'étais au lycée/prépa^^

en l'an 2000 c'était sabrina l'apprentie sorcière pour moi avec ma sœur. .. :biggrin:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/02/2020 à 19:41, zx a dit :

[Altered Carbon saison 2]

J'ai fini la saison et j'ai trouvé qu'elle est meilleure que la saison 1, les twists semblent mieux amenés et moins gros, et l'intrigue plus facile à suivre.

Après ça amène aussi plein de questions qui sont peut-être abordées dans les romans, par exemple comment fonctionne le Protectorat. Vu qu'il est possible de couper les transferts FTL depuis une planète, comment est-ce qu'ils arrivent à être aussi influents? Ils ont des flottes pour aller faire la police des planètes qui voudraient jouer cavalier seule?

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, hadriel said:

J'ai fini la saison et j'ai trouvé qu'elle est meilleure que la saison 1, les twists semblent mieux amenés et moins gros, et l'intrigue plus facile à suivre.

Après ça amène aussi plein de questions qui sont peut-être abordées dans les romans, par exemple comment fonctionne le Protectorat. Vu qu'il est possible de couper les transferts FTL depuis une planète, comment est-ce qu'ils arrivent à être aussi influents? Ils ont des flottes pour aller faire la police des planètes qui voudraient jouer cavalier seule?

J'ai trouvé cette deuxième saison plate, mais plaaaate.... Pas un seul pic d'émotion d'aucune sorte. Je n'ai même plus noté le massacre qui a été fait des romans et du personnage de Kovacs: les romans n'ont été utilisés qu'anecdotiquement et instrumentalisés par des auteurs sans talent incapables de créer leurs propres trucs. Mais dans cette saison, je trouve qu'ils m'ont gâché le seul bon perso de la première saison: l'hôtel-IA Poe. Il a perdu beaucoup en humour, légèreté, au profit d'une fausse gravité un peu geignarde et exagérément mélo/sentimentaliste. C'est bien un truc d'Américains que de gâcher du bon cyberpunk cynique britannique. 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, hadriel a dit :

J'ai fini la saison et j'ai trouvé qu'elle est meilleure que la saison 1, les twists semblent mieux amenés et moins gros, et l'intrigue plus facile à suivre.

Après ça amène aussi plein de questions qui sont peut-être abordées dans les romans, par exemple comment fonctionne le Protectorat. Vu qu'il est possible de couper les transferts FTL depuis une planète, comment est-ce qu'ils arrivent à être aussi influents? Ils ont des flottes pour aller faire la police des planètes qui voudraient jouer cavalier seule?

Une flotte de combat arriverait bien après la révolte ou les soucis. C'est pourquoi le Protectorat a entrainné les diplos : il y a partout sur les planètes du protectorat des caches avec des corps corps de combat ou des corps passe partout. Quand ça merde, le Protectorat envoie les diplos en missions d'espionnage, infiltration, répression.

C'est marrant mais ce midi j'ai fait une longue explication de texte sur le fait que la saison 1 était une mauvaise adaptation, qui parvenait à gacher inutilement le matériaux de base qui était pourtant en or, en dénaturant l'idée de la sauvegarde digitale et en trahissant les caractérisations des personnages principaux. En gachant l'idée de personnalité digitale, elle parvenait même à enlever toute idée de menace diffuse où vilains et tueurs pouvaient être dans n'importe quel corps croisé (pourtant évoqué à travers la signature du contrat à Tokyo ou l'utilisation du corps de la mère par sa fille, et correctement exploité à travers le corps noir (et surtout de la petite fille) de la soeur à baffer...). Pour le visuel et la représentation du monde, c'était une série aussi vite oubliée que consommée car elle n'apportait rien à ce qui avait déjà été vu ou fait depuis Blade Runner.

Le seul point positif que j'avais relevé, c'était que Netflix n'avait pas étiré sur 12 épisodes, mais avait choisi un format assez long pour développer, assez court pour que se soit sans temps morts.

 

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

 C'est bien un truc d'Américains que de gâcher du bon cyberpunk cynique britannique. 

Rien que les diplos qui deviennent une sorte de résistance à l'esclavagisme éternel des Maths et du Protectorat... (D'ailleurs Quell est donc forcément devenue noire sur une planète normalement asiatique mais peuplée par tout le monde)

Takeshi qui devient une sorte de guerrier romantique zen... Le BroCon du perso créé qui a remplacé Kawara (mais elle porte le même nom donc ça le fait :unsure:), le coté dysfonctionnel du personnage d'Ortega (aussi peu "droite" que son physique est courbe)...

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

J'ai trouvé cette deuxième saison plate, mais plaaaate....

La bande annonce m'avait mis la puce à l'oreille, la lecture des résumés sur IMDB (https://www.imdb.com/title/tt2261227/episodes?season=2&ref_=tt_eps_sn_2) tend à me le confirmer Est ce que c'st une adaptation du second roman remaniée, du troisième roman modifié, ou une saison "originale" ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, rendbo said:

 

Rien que les diplos qui deviennent une sorte de résistance à l'esclavagisme éternel des Maths et du Protectorat... (D'ailleurs Quell est donc forcément devenue noire sur une planète normalement asiatique mais peuplée par tout le monde)

Takeshi qui devient une sorte de guerrier romantique zen... Le BroCon du perso créé qui a remplacé Kawara (mais elle porte le même nom donc ça le fait :unsure:), le coté dysfonctionnel du personnage d'Ortega (aussi peu "droite" que son physique est courbe)...

Les diplos en secte pseudo zen/hippie, c'est d'un ridicule, avec des "leçons" se résumant à des récitations de platitudes par des gens qui (mauvais acteurs mal dirigés) ont juste l'air de se prendre très au sérieux en cosplayant les enfants perdus dans un décor qui veut jouer à Avatar sans le fric adéquat (malgré le fait que, au moins pour la 1ère saison, ce soit une série chère.... Ils ont visiblement réduit la voilure dans la 2). Ils ont fusionné un principe abâtardi des diplos sans le rendre visuellement cool (parce que l'entraînement doit être hyper harsch, hyper techno, rendu possible par une infrastructure énorme, pour produire un truc aussi unique), avec la secte du 3ème tome. 

Et ils ont complètement bousillé ce qui est l'un des axes dominants des 3 tomes: le rapport de l'humanité (surtout la religion) à l'immortalité potentielle et à la puce corticale, qui, dans un récit pourtant axé sur le style "néo noir" en contexte cyberpunk, était abordé avec une certaine justesse. 

Et évidemment, ils ont massacré Kovacs. J'avais pas réalisé à quel point avant la saison 2. Rien contre Anthony Mackie, mais il est sévèrement fadasse (un peu trop simplet/carré pour le rôle, et sans charisme); je sais pas si ça vient plus de lui, de sa performance, de la direction d'acteurs ou du script, mais il a du mal à se détacher de l'arrière plan. Au moins, cette saison 2 m'a fait réévaluer Joel Kinnaman qui a, vu rétrospectivement, beaucoup plus de présence malgré un script problématique ou limité dans le premier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aller petit récap de la série "évènement" de Netflix: Sex education

La saison 1 est regardable malgré le tropisme wokiste évident il y a quelques fulgurances mais la saison 2 est une catastrophe absolue de ce point de vue

Saison 1: Ok la quasi totalité des persos positifs sont "issus des minorités (bon une femme est elle une minorité. .. Vous avez deux heures ^^) mais le personnage principal, jeune homme blanc hétéro est hyper sympathique. On évite trop la caricature et son arc narratif est plaisant à suivre. Le bon point est l'alchimie crée entre Maeve et Otis. On y croit, c'est pas gnangnan. Ensuite le meilleur ami d'Otis. Ok le personnage est à la limite de la caricature de la folle mais le sourire qu'il a! Ensuite concernant la partie "sexe"y a clairement du "soft porno" pour attirer le chaland mais il évoque (certes de manière parfois trop superficielle) des vrais problématiques. La question du porno et son impact sur la sexualité des jeunes est bien amenée.

Après on évite pas le tropisme dans ce genre de série pour jeune: les adolescents sont plus mâtures, plus courageux, plus tout en fait que les adultes. Alors oui l'adolescence est synonyme de rébellion mais là faire passer les adultes (mais j'y reviens pour la saison 2) à ce point pour des handicapés  c'est naze.

Au final ça reste sympathique avec quelques persos bien écrits et un peu d"humour

Saison 2: CATASTROPHE. Malgré le wokisme ambiant déjà très présent dans la saison 1 là on touche réellement le fond.

C'est simple absolument tout les hommes blancs de la série y compris notre héros sont connotés négativement.

Le proviseur, déjà pas épargné en saison 1 est présenté comme limite malfaisant mais remis à sa place par les femmes. Un être faible.

Notre héros est bien moins sympathique que dans la saison précédente et même assez chiant en fait. Son père introduit, n'est qu'un vulgaire queutard qui n'assume rien.

Mais alors la palme revient au professeur de science/musique qui est littéralement un paillasson humain.

Et c'est dommage car là aussi la série aborde des thèmes intéressants comme le trauma lié à une agression sexuelle. Et c'est là tout le paradoxe: Dans la saison une des lycéennes se fait agresser dans le bus (un homme se "soulage" sur son jean. . .) et on voit les conséquences que cela engendre mais c'est finalement passé au second plan derrière les "vrais" problèmes des jeunes comme l'importance de la pan sexualité. . . .

C'est limite criminelle à ce niveau. . .

Enfin c'est raccord avec l'affaire Mila lâché en rase campagne.

Bref une série avec des persos principaux plutôt bons (l'actrice qui joue Maeve est top), quelques bonnes parties mais cette volonté de casser de l'homme blanc ça devient juste lourd car cela se fait au détriment de l'histoire.

Et évidemment question multiculturalisme on coche toutes les cases mais alors réellement toutes les cases.

Un de mes moments WTF préférés

Révélation

Dans la saison 1 Maeve va se faire avorter et Otis l'attends et rencontre un couple très religieux qui sermonne (voir insulte dans le cas de la fille) les femmes qui viennent se faire avorter. Otis sent qu'il y a une tension entre eux avec la jeune femme qui parle terriblement mal à son compagnon et refuse limite tout contact. Otis lui parle et comprend que la fille lui en veux car avant de tomber dans la religion, le jeune homme a eu une aventure avec une femme et qu'ils ont fait l'amour. . .  Terrible révélation que voilà. .. Elle lui en veut car il y a eu coït.

Mais on apprend dans la foulée qu'elle aussi a eu de nombreuses relations sexuelles et bien hard (anal, 69, etc etc,) mais qu'elle a toujours préservée son hymen...Et donc qu'elle est pur et lui impur. . . :bloblaugh:

Alors c'est un classique de montrer le côté hypocrite des religieux mais dans la série il donne complètement raison à la fille et c'est le mec qui doit s'excuser. Et elle grande seigneur va accepter. . .  Il s'agit pas de jouer les pères la morale mais là cette inversion de moralité est juste énorme. ..

Petit plus, une fois qu'Otis lui règle son "problème", il lui demande si elle peut éviter d'insulter Maeve quand elle sortira. La décence humaines la plus élémentaire quoi. . . Elle refuse et lui promet l'enfer éternel ou un truc dans le genre. . .

Évidemment la jeune femme était issu d'une minorité alors que son mec (qui parle quasiment pas donc même dans la forme est rabaissé ) est bien évidemment un petit blanc. . .

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, rendbo a dit :

 Est ce que c'st une adaptation du second roman remaniée, du troisième roman modifié, ou une saison "originale" ?

Alors j'ai pas lu les romans mais en lisant leur résumés sur wikipedia après avoir vu la saison 2 j'ai vu aucun point commun. Faut pas s'attendre à autre chose qu'un gros épisode de stargate en la regardant (planète constituée à 90% de forêt canadienne, alien précurseurs mystérieux, toussa toussa). C'est beaucoup plus générique en terme de SF que la saison 1 (qui je trouvais avait bien commencé mais au bout de 10 épisodes d'intrigue et d'overdose de style noir j'avais un peu laché). Mais bon moi j'aime bien stargate et les forêts canadiennes...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, hadriel a dit :

Alors j'ai pas lu les romans mais en lisant leur résumés sur wikipedia après avoir vu la saison 2 j'ai vu aucun point commun. Faut pas s'attendre à autre chose qu'un gros épisode de stargate en la regardant (planète constituée à 90% de forêt canadienne, alien précurseurs mystérieux, toussa toussa). C'est beaucoup plus générique en terme de SF que la saison 1 (qui je trouvais avait bien commencé mais au bout de 10 épisodes d'intrigue et d'overdose de style noir j'avais un peu laché). Mais bon moi j'aime bien stargate et les forêts canadiennes...

Harlan's World est censé être recouverte à 90% par l'océan et si je me rappelle bien, on voit une fois la côte boisée avec la mer dans l'épisode 6.

Sa capitale, Millsport a des rues Blade Runnesques ; étroites, bondées, et remplies d'échoppes comme Bay City dans la saison 1, sauf qu'il n'y a pas de voitures volantes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/03/2020 à 01:23, Shorr kan a dit :

Et Stargate ! N'oublis pas Stargate !

Jai le malheur de pouvoir placer dans l'ordre tous les épisodes de toutes les saisons.... heureusement je n'en suis pas encore à me déguiser comme un grand maître goa'uld.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il te manquera l'essentiel, mais un ou deux ténia devrait suffire !

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un bon résumé, par le "Critical Drinker", de ce qui arrive à un très grand nombre de franchises télé et ciné aux mains de ce qui semble dominer les équipes de production ces temps-ci. Ici appliqué à ce qu'est devenue la série Doctor Who, mais je conseille les 3 premières minutes qui décrivent la recette en général au travers d'un amusant cas hypothétique, à savoir ce qui arrive quand la secte Woke s'empare de votre nounours en peluche. Un bon résumé du processus en moins de 3 minutes, avec un accent écossais:

https://www.youtube.com/watch?v=VlGQgfXtC40

 

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Je remarque que beaucoup de séries télévisées américaines sont en fait tournées au Canada (Smallville, Riverdale, Virgin River…) et je voulais savoir quelle en était la raison ?

Pourquoi aller tourner à l'extérieur du pays ?

Un grand merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
14 hours ago, Kiriyama said:

Bonjour, 

Je remarque que beaucoup de séries télévisées américaines sont en fait tournées au Canada (Smallville, Riverdale, Virgin River…) et je voulais savoir quelle en était la raison ?

Pourquoi aller tourner à l'extérieur du pays ?

Un grand merci.

Jusque dans les années 80, la majorité était tournée quasi exlusivement en Californie, avec quelques autres spots, notamment NY, qui avaient quelques studios. Des changements de réglementation (sur tout un tas de trucs, notamment le droit du travail, mais plus encore un ensemble de petites et moins petites règles sur un peu tout et rien, avec à l'arrivée une énorme augmentation des dépenses avant même qu'un tournage commence) et de taxation, ainsi qu'une importante augmentation des coûts de l'immobilier, plus sans doute un syndicalisme très revendicatif dans les métiers du secteur, ont changé cela, surtout quand d'autres Etats, et d'autres pays, se sont mis à s'intéresser à ce marché particulier et ont offert un tas de facilités diverses: aides à l'investissement, exemptions d'impôts, aide à l'installation pour des pros de l'industrie ciné/télé, accès à des  propriétés et moyens publics, ouverture de cursus spécialisés dans les institutions d'enseignement locales.... Bref, tout d'un coup, la concentration physique des activités en Californie ne faisait plus grand sens, surtout avec l'explosion démographique de l'Etat, et donc l'intense urbanisation qui allait avec, donc l'accroissement des coûts, mais aussi des distances à parcourir pour trouver les variétés de lieux dont une production a besoin en un court laps de temps.

Au début, le changement fut peu sensible, tant que le nombre de productions restait limité (essentiellement, par le nombre de chaînes qui pouvaient produire et diffuser des séries, et par le temps d'antenne global dispo), mais à partir des années 90, avec une large diffusion du câble et la croissance des chaînes atteignant un seuil suffisant, le changement s'est accéléré, si bien que divers spots sont devenus des lieux à nombreux tournages, aux USA et ailleurs: on trouve notamment pas tellement le Canada en soi, mais surtout la région Seattle (Washington)- Vancouver (Colombie Britannique), et de même la région frontalière Michigan-Minnessota-Ontario. Au sud, on a la Georgie où beaucoup de productions sont localisées, et maintenant aussi le Texas et l'Arizona (qui, ironiquement, est le lieu principal de tournage pour figurer le sud californien et le Mexique.... Moins de réglementations, coûts plus bas). 

Mais il faut aussi souligner que le Canada a développé depuis longtemps ses propres productions, et comme le marché ciné-télé nord américain est très intégré, et que maintenant, il faut produire à la chaîne pour remplir la demande streaming (en 2016, il y avait 5 fois plus de séries produites par an qu'en 2001 aux USA.... Et depuis 2016, avec l'arrivée du streaming, on doit avoir doublé le score), ça fait aussi un bail que les séries canucks sont sur les écrans ricains, et que les lieux de production existants sont saturés de demande indifféremment des frontières nationales. Aujourd'hui, dans la prod ciné-télé, cela devient un calcul stratégique que de réserver des créneaux de studios et autres lieux de prod avec infrastructure, ne serait-ce que pour empêcher des concurrents d'en disposer. 

Ceci dit, il y a encore du tournage en Californie: les immenses studios de jadis existent toujours, même s'ils ont perdu en empreinte au sol et si certains ont été reconvertis, notamment en parcs d'attraction (Universal Studio). 

Edited by Tancrède
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours d'excellentes interventions Tancrède. 

Un grand merci ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas remonté le fil, peut-être on en a parlé, mais j'ai regardé plusieurs épisodes de la série israélienne "Fauda" ("Le Chaos", je ne sais pas dans quelle langue) et je le trouve passionnant. Il est diffusé sur Paris Première, même en ce moment.

Action à Gaza, bisbille entre palestiniens et juifs, actions armées de part et d'autre. Très bons décors et personnages, beaucoup des détails inédits pour moi.

Et surtout loin des clichés des séries américaines des bad guys et good guys.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/03/2020 à 23:14, Zalmox a dit :

Je n'ai pas remonté le fil, peut-être on en a parlé, mais j'ai regardé plusieurs épisodes de la série israélienne "Fauda" ("Le Chaos", je ne sais pas dans quelle langue) et je le trouve passionnant. Il est diffusé sur Paris Première, même en ce moment.

Action à Gaza, bisbille entre palestiniens et juifs, actions armées de part et d'autre. Très bons décors et personnages, beaucoup des détails inédits pour moi.

Et surtout loin des clichés des séries américaines des bad guys et good guys.

Fauda, il est sur netflix c'est pas trop mal foutu je dois dire,  mais je n'ai pas poussé la curiosité sur la saison 2.

Dernièrement j'ai jeté mon dévolu sur l'excellent kingdom toujours sur netflix, corean-zombi-medieval, réussi.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Supercopter, Airwolf, documentaire sur les coulisses de la série.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout est dit dans le titre de la vidéo...

(ça me fera plaisir de revoir Elisabeth Burkley, pas ma préférée dans la série, mais parce que j'ai bien aimé Showgirl

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai découvert les trois premiers épisodes de la série The Resident, qui raconte les débuts d'un jeune interne dans un hôpital d'Atlanta.

200423114927125225.jpg

La série semble fort intéressante, car elle montre bien le fonctionnement aberrant du système de santé aux Etats-Unis. Un système qui brasse énormément d'argent tout en étant paradoxalement improductif et où les patients ne sont qu'une source de revenus et un objet de marchandage.

Dans ce système, même une erreur médicale peut être positive pour l'hôpital. Par exemple, un étudiant en médecine réanime une jeune femme en mort cérébrale et donc elle est dans le coma sans possibilité de réveil… ce qui est tout bénéfice pour l'hôpital qui touchera les paiements de l'assurance tant que la jeune femme sera gardée en vie. 

On voit aussi la direction de l'hôpital essayer de "refiler" une patiente sans assurance à d'autres hôpitaux de la région en échange de patients sous couverture Medicaid et de plusieurs centaines de milliers de dollars pour éviter de payer les frais d'hospitalisation de la patiente.

Les médecins et infirmières sont aussi "invités" à surcoder les actes médicaux pour les faire passer à une tarification supérieure. Ca me fait un peu penser au T2A français. 

On voit aussi l'antagonisme entre certains médecins qui cherchent à soigner et personnel administratif/de direction pour qui la santé est avant tout un commerce. Pas mal aussi le parking de l'hôpital réservé aux médecins : BMW Série 7, Mercedes Classe S, j'ai vu une Porsche 911 cabriolet...

On n'évite pas les clichés au niveau des personnages (le bel interne qui a fait l'armée en Afghanistan ou en Irak), mais c'est vraiment intéressant…. et effrayant. 

C'est le plus inimaginable, qu'un système qui a autant d'argent et de technologie soit aussi inefficace. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Kiriyama a dit :

C'est le plus inimaginable, qu'un système qui a autant d'argent et de technologie soit aussi inefficace. 

Au contraire, c'est particulièrement réaliste : plus tu as de ressources et moins tu as à travailler pour les acquérir, moins tu deviens efficace. Pour citer un texte que j'avais apprécié, il faut être malin pour devenir puissant, mais les puissants n'ont plus besoin d'être malins. Regarde un instant l'industrie aéronautique US, ou tellement d’États et d'Empires qui se sont reposés sur leurs lauriers après avoir fondé leur puissance sur le génie et la finesse, pour se faire botter le derrière par celles et ceux qui font à leur tour preuve de génie et de finesse (la France entre autres se faisant exploser de cette façon).

Hubris. Toujours ça depuis la Grèce Antique.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Petit avis personnel sur la série « Tales from the Loop ».

L’ensemble de la série baigne dans une ambiance mélancolique et flirte aussi des fois avec le glauque. C’est subtilement malsain, et tous les épisodes sont d’une manière ou d’une autre connectés même s’ils peuvent tous être regardés dans n'importe quel ordre.

 

La photo est magnifique et l’ambiance très bien rendue, mais on n’en ressort jamais avec un vrai grand sourire ou un soulagement quelconque. Sombre sans être sordide, mais toujours sur le fil en une espèce d’équilibre délibérément précaire.

Est-ce que je regrette de l’avoir regardé ? Non
Est-ce que la série est de qualité ? Oui
Est-ce que je recommande de la regarder ? Non*

 

* en tout cas pas si vous avez en ce moment besoin de « feel good movies »...

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de revoir cette série et c'est toujours aussi prenant.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,488
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,845
    Total Topics
    1,300,731
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries