Recommended Posts

J'ai regardé la première saison de Marco Polo, et s'il est vrai que c'est exagéré par certains cotés comme le signale Tancrède (facilités historiques, combats, super-nanas-ultra-léthales), ça se laisse quand même regarder.

Disons que si la série était rangée dans le domaine de l'heroic fantaisy plutôt que dans le genre historique ça se rapprocherait presque d'un Game of Thrones avec des acteurs juste un ton en dessous.

Les décors et les costumes sont vraiment impressionnants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne la regardez pas! Ca ne commence qu'en avril, donc si vous regardez un teaser, le phénomène addictif débouchant sur le symptôme d'attente angoissée franchira des niveaux insupportables: Winter is coming.... But in the spring. Donc évitez le contact avec tout matériel GoT-related, pensez à autre chose, regardez d'autres shows: Agent Carter aide à passer le temps, par exemple: c'est Marvel, c'est con et amusant, et quand ça se finira, Agents of Shield (série parente) reprendra pour la suite. The Americans a repris cette semaine, Galavant est génial (Ricky Gervais en mage shooté, Weird Al Yankovitch en moine ayant fait voeu de chant....), Arrow et NCIS (et dérivés) sont là pour les vraiment désespérés.... Et s'il faut activer (un peu, n'exagérons rien) les neurones, y'a d'autres trucs: Halt & Catch Fire reste disponible, et la seconde saison va arriver, Manhattan revient (ah merde, pas avant GoT), et je viens d'apprendre qu'en fait, Hélène et les Garçons (les neurones s'activent..... Et se suicident juste après) ne s'est jamais arrêté et a continué quasi sans interruption depuis les années 90 (avec d'autres noms), polluant maintenant aussi les sites de streaming (pour une série qui date d'avant Internet, ça choquerait presque). 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

:happy:  :happy:  :happy:  :happy:  :happy:, surtout Avril, c'est long, voir interminable, encore plus long si on attend la version française.

 

je vais acheter la version francaise de la saison 4, ça permettra d'attendre :)

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

En quoi le "comportement et la mentalité" des personnages sont-ils spécifiquement contemporains? Entre le voisin-agent du FBI bien macho et s'enfermant par réflexe conditionné dans le mutisme face à ce que son job inflige à sa famille, son patron typique des "good old boys" WASP, la vieille agente traitante soviétique vétéran de la Grande Guerre Patriotique, aigrie et sans scrupule, on n'a rien d'anachronique: et les deux héros et leur famille sont dans les clous d'un comportement affiché "normal", tout comme ils n'ont pas montré, je trouve, d'attitude d'aujourd'hui (si tant est qu'on puisse définir une attitude typiquement liée à "aujourd'hui"). Le messianisme américain abîmé après le Vietnam revient avec sa reconstitution reaganienne, qu'on ne perçoit surtout qu'à travers le revanchisme agressif côté FBI, et la haine croissante des deux héros vis-à-vis du nouveau président perçu par eux comme un va-t'en guerre impérialiste, dangereux et hypocrite. La mentalité de guerre et d'un certain degré de fanatisme idéologique portée par ces deux agents (surtout la femme en fait, nettement plus idéologiquement impliquée) est bien rendue dans la mesure où on se dit qu'il faut ça pour tenir une mission de ce genre sur une telle durée. 

J'ai regardé les deux saisons diffusées (et la 3ème commence très bientôt), et c'est pas ça qui me pose de problème: rien vu de choquant à ce niveau. 

+1

Ce qui accentue encore plus le réalisme de cette excellente série c'est le fait d'avoir des russophones jouer le role des russes (enfin la plupart des agents postés à l'ambassade). Ca a l'air anodin mais je ne compte plus le nombre de films et séries complètement gachés pour moi car les personnages russes/sovietiques sont trop souvent des caricatures baclées de brutes/alcooliques/mafieux/kgbistes qui parlent un russe ridiculement incompréhensible. C'est bien simple dans ces films quand une scene se passe à Moscou ou aux alentours, je mets mon cerveau en mode off je sais que ca va etre n'importe quoi, du genre le héros américain qui enfile un uniforme soviet et s'infiltre dans la base russe et franchit tous les controles en disant "salut ca va" en petit nègre et placant quelques blagues débiles que vous n'entenderez jamais de la bouche d'un russe.

 

Ici c'est un veritable bonheur de decouvrir des personnages crédibles, nuancés et avec une certaine épaisseur psychologique, les scenaristes ont fait un travail remarquable. Vraiment rien à reprocher à cette série pour le moment, j'y retrouve même dans les décors et l'atmosphère le parfum des 80"s ; la saison 2 était un bijou d'écriture, la saison 3 a repris cette semaine, j'espère que les scenaristes ne vont pas tirer sur la corde et allonger l'histoire plus que nécessaire, les "illegaux", leurs enfants et leur tout aussi poignant voisin du contre-espionnage.devront bientot se retrouver sous leurs vrais visages.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1

Ce qui accentue encore plus le réalisme de cette excellente série c'est le fait d'avoir des russophones jouer le role des russes (enfin la plupart des agents postés à l'ambassade). Ca a l'air anodin mais je ne compte plus le nombre de films et séries complètement gachés pour moi car les personnages russes/sovietiques sont trop souvent des caricatures baclées de brutes/alcooliques/mafieux/kgbistes qui parlent un russe ridiculement incompréhensible. C'est bien simple dans ces films quand une scene se passe à Moscou ou aux alentours, je mets mon cerveau en mode off je sais que ca va etre n'importe quoi, du genre le héros américain qui enfile un uniforme soviet et s'infiltre dans la base russe et franchit tous les controles en disant "salut ca va" en petit nègre et placant quelques blagues débiles que vous n'entenderez jamais de la bouche d'un russe.

 

Ici c'est un veritable bonheur de decouvrir des personnages crédibles, nuancés et avec une certaine épaisseur psychologique, les scenaristes ont fait un travail remarquable. Vraiment rien à reprocher à cette série pour le moment, j'y retrouve même dans les décors et l'atmosphère le parfum des 80"s ; la saison 2 était un bijou d'écriture, la saison 3 a repris cette semaine, j'espère que les scenaristes ne vont pas tirer sur la corde et allonger l'histoire plus que nécessaire, les "illegaux", leurs enfants et leur tout aussi poignant voisin du contre-espionnage.devront bientot se retrouver sous leurs vrais visages.

Ouais, enfin "réalisme" si on excepte les éléments -souvent nécessaires à une fiction dont on veut qu'elle rameute plus de 3 spectateurs- de délire/glamour:

- les "infiltrés" sous couverture de famille normale qui sont placés sans arrêt sur la sellette (genre tous les jours) et 36 missions ultra dangereuses (trucs du niveau unités spéciales/opérations one shot/coup de poing) dans la même semaine, tout en assurant leur boulot de couverture (gérer une agence de voyages) et en élevant leurs enfants de façon attentive (repas en commun, réunions de parents d'élèves, sermons et leçons, attention aux coups en douce des gamins, lessive/ménage/cuisine....). Pas vraiment le schéma de missions de ce type d'agents qui sont là "pour la durée". Le mari doit même gérer ainsi un deuxième mariage de fait (avec une excuse assez pourrie pour sa présence intermittente)! 

- ils font tout: opérations spéciales violentes, infiltrations, agents d'influence, réseautage, manipulation, formation d'agents, collecte de multiples sources..... Un pitit peu plus qu'exagéré pour des gens qui ne sont pas des "plein temps", ont une famille et un boulot normal à gérer, ne peuvent pas vraiment consacrer beaucoup d'heures par semaine à conserver et accroître forme physique et panel de capacités.... Sachant que leur formation de base remonte à 20 piges avant et qu'il ont passé la majorité de leur temps à jouer le couple de banlieue résidentielle

- le côté super guerrier de la mort qui tue (souvent en plus face à des agents/soldats entraînés, voire uniquement dédiés à ça), particulièrement chez la "soccer mom" maigre comme un clou.... Avec accroissement constant de ce facteur au fil des épisodes et saisons: la loi de la surenchère frappe, et comme toujours, elle atteint vite des niveaux caricaturaux qui gênent aux entournures. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Dragons sont de retours!

Je patiente en lisant l'encyclopédie des 7 royaumes qui est pas mal du tout au demeurant.

Ce qui va être assez marrant, c'est que la série va doubler sur certains points les livres donc les lecteurs vont avoir de l'inédit à se mettre sous la dent.

 

Pour tenir le coup? Better call Saul arrive dans une semaine sur Netflix! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train de voir la première saison de "NCIS ENQUETE SPECIALE" sur DVD et sur

M6 "ELEMENTARY" et "NCIS LOS ANGELES"

Edited by CVN220

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, enfin "réalisme" si on excepte les éléments -souvent nécessaires à une fiction dont on veut qu'elle rameute plus de 3 spectateurs- de délire/glamour:

- les "infiltrés" sous couverture de famille normale qui sont placés sans arrêt sur la sellette (genre tous les jours) et 36 missions ultra dangereuses (trucs du niveau unités spéciales/opérations one shot/coup de poing) dans la même semaine, tout en assurant leur boulot de couverture (gérer une agence de voyages) et en élevant leurs enfants de façon attentive (repas en commun, réunions de parents d'élèves, sermons et leçons, attention aux coups en douce des gamins, lessive/ménage/cuisine....). Pas vraiment le schéma de missions de ce type d'agents qui sont là "pour la durée". Le mari doit même gérer ainsi un deuxième mariage de fait (avec une excuse assez pourrie pour sa présence intermittente)! 

- ils font tout: opérations spéciales violentes, infiltrations, agents d'influence, réseautage, manipulation, formation d'agents, collecte de multiples sources..... Un pitit peu plus qu'exagéré pour des gens qui ne sont pas des "plein temps", ont une famille et un boulot normal à gérer, ne peuvent pas vraiment consacrer beaucoup d'heures par semaine à conserver et accroître forme physique et panel de capacités.... Sachant que leur formation de base remonte à 20 piges avant et qu'il ont passé la majorité de leur temps à jouer le couple de banlieue résidentielle

- le côté super guerrier de la mort qui tue (souvent en plus face à des agents/soldats entraînés, voire uniquement dédiés à ça), particulièrement chez la "soccer mom" maigre comme un clou.... Avec accroissement constant de ce facteur au fil des épisodes et saisons: la loi de la surenchère frappe, et comme toujours, elle atteint vite des niveaux caricaturaux qui gênent aux entournures. 

oui bien sur d'accord avec tout ca, il faut ajouter a cette liste la double vie de l'illegal qui est marié aussi avec la secretaire du FBI hahaha !!

M'enfin quand je parlais de "realisme" je pensais plutot a tout l'aspect "drama" de la serie, si on mets de coté leurs super-pouvoirs, les personnages russes et américains se comportent comme des etres humains appartenant crediblement a leur pays et leur epoque.

Edited by amarito

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, ce couple d'illégal semble avoir des journées bien remplies ! Quelques assassinats le matin, exfiltrer un agent double, résister à une séance de torture pour s'échapper et aller commettre un faux attentat qui fera porter le chapeau à la NSA avant de revenir à la maison préparer le repas pour les enfants...

 

Techniquement la série est meilleure que ce que j'avais cru (mais les deux premiers épisodes étaient vraiment mauvais sur ce point), mais ce n'est pas spécialement crédible. En même temps une série qui décrirait exactement la vie d'espions soviétiques dans les années 80 aux États-Unis ce serait un peu ennuyeux et monotone.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils se sont infiltrés. Ils ont rien glandé. Ils se sont fait chopper. Fin de l'histoire.

Edited by Rob1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord, d'accord! Mais entre ça et le mois de travail qui inclue, en simultané 3000 trucs majeurs (dont le piratage de l'Arpanet, le recrutement d'un assistant de Reagan, le torpillage des Contras, la destructions de cellules afghanes aux USA, le pompage du projet Stealth.....) et des opérations spéciales d'assaut menées à deux et planifiées sur le couvercle du lave linge entre deux questions d'une fille méfiante et d'un garçon emmerdant, je me disais qu'il y avait peut être un meilleur juste milieu..... Bon, merde, c'est tout. 

 

Sinon, le côté reconstitution de la période, oui justement, je le trouve bon. Un truc con: c'est rafraîchissant de voir des persos censés évoluer dans un milieu où l'info doit circuler vite, où tout change du tout au tout rapidement (et ils doivent s'adapter au quart de tour).... Faire tout ça sans portable (ou avec la contrainte d'un monde sans portable, suivant l'angle sous lequel on regarde: handicap et avantage)! Ca rafraîchit et ça donne moins l'impression d'avoir un cerveau en boule de flipper que pas mal de séries récentes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je me disais qu'il y avait peut être un meilleur juste milieu.....

 

Sans doute. C'est d'ailleurs un peu bizarre vu la littérature sur le sujet (qu'on peut qualifier de pléthorique), il doit bien y avoir des trucs réalistes et bien à adapter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a pas mal de choses qui peuvent faire une série : l'affaire KAL 007, Lionel Buster Crabb, les expériences du programme MK Ultra...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca réclamerait un tout autre angle d'approche: mettre la famille sur une seule opération qui dure, mettons, une saison, et qu'on voit dans ses rouages les plus détaillés intriqués avec une vie de tous les jours plus soigneusement détaillées et timée (ou une séance de guet s'emmêle avec le match de base ball du gamin, ou la fille tombe sur un ensemble perruque/faux nez....), le tout dans un contexte plus travaillé dans son impact sur l'activité frénétique du couple: ambiance de l'époque, relations avec les voisins (le voisin du FBI reste une bonne idée).... Le tout encadré dans un environnement humain plus réaliste: relations personnelles, temps pour décompresser, infidélités et tentations.... Et des moments de joie qui pourraient aussi remonter l'ambiance, généralement assez uniformément glauque et déprimante, de la série (100% du temps dans les tronches de 3 kilomètres et les valoches sous les yeux, c'est vite un peu lourd). 

C'est même pas très dur à scénariser et à rendre vivant (ça a même le potentiel de couvrir une gamme plus vaste d'émotions, donc de rameuter plus de monde): c'est juste un autre angle d'approche, et là c'est un choix de prod. Là, c'est pas comme si on parlait d'une série majeure (entre 1 et 2 millions de prime audience aux USA -sans compter les autres modes de diffusion et autres pays après ce premier soir), donc le risque semblerait plus "prenable".

Après tout, Grey's Anatomy a fait des audiences record en parlant très peu de médecine et d'hôpital  :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, une intrgue = une saison. On n'aurait pas un truc à rallonge. C'est souvent une sale habitude d'étirer ad nauseam des séries de qualité et de les faire pourrir sur la durée : Smallville par exemple.

 

On aurait une saison qui parlerait du KAL 007 par exemple, la saison 2 de Crabb, etc. Une série dont les saisons n'auraient pas de liens direct entre elles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le KAL 007, le film Absence Radar avait déjà du mal à avoir de l'intérêt dans sa deuxième partie.

 

"Buster" Crabb c'est encore plus dur, on parle d'une d'une disparition, qu'est-ce qu'on met en scène après l'épisode 1 ? Des gars dans un bureau qui ressassent dix milles hypothèses pendant tout le reste de la saison O0

 

Après, les séries où le scénario est définitivement terminé en une saison façon True Detective, c'est une bonne idée, ca évite de partir dans du n'importe quoi à force de vouloir ralonger à tout prix.

Edited by Rob1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils se sont infiltrés. Ils ont rien glandé. Ils se sont fait chopper. Fin de l'histoire.

 

Aldrich Ames s'est fait chopper, mais bien trop tard. Il n'était pas Soviétique cela dit. Il était bien plus rentable pour le KGB de recruter localement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, je viens d'essayer Sons of Liberty: je suis très (trop) bon public dès lors que quelque chose fait dans l'historique, et encore plus si c'est pré XXème siècle, donc j'essaie tout et j'ai quelques barrières critiques en moins dans ce registre (exemple: j'arrive parfois à supporter un épisode de The Musketeers, l'actuelle série anglaise sur une énième version des 3 mousquetaires: perdez pas de temps avec....).

Ici, il s'agit d'un thème qui suggère peut-être une mode à venir dans la prod américaine: la History Channel (surfant sur le succès de Vikings) lance son drama sur l'Indépendance Américaine, au travers de cette série portant le nom d'un des premiers réseaux de "rebelles" à la couronne britannique, à Boston, là où tout a commencé, avec des figures comme Samuel Adams (cousin de l'autre, le 2ème président), le père fondateur le plus important (selon Jefferson) qui soit très peu passé à la postérité (sa popularité, immense, a vite disparu au XIXème siècle), John Hancock (cousin par alliance du même John Adams), commerçant/contrebandier richissime et associé dans le crime d'Adams (crime par lequel ont commencé bien des événements dont la Boston Tea Party), Paul Revere (le messager/éclaireur à la chevauchée historique, inconnu ici, proverbial aux USA).... 

 

Après la minisérie de luxe John Adams (bonne, même si l'acteur principal m'énerve) et l'actuelle série Turn (sur le réseau de renseignement des Continentals à New York), voilà donc Sons of Liberty: pour ceux qui connaissent bien la période, faut pas trop espérer d'exactitude et surtout de "ton juste". C'est mélo, c'est déformé/amplifié, avec des Anglais très méchants et très oppresseurs qui veulent absolument tuer le petit commerçant de Nouvelle Angleterre, et faire des veuves et des orphelins sans abri en masse sans faire de détail. Ce n'est cependant pas "super héroïque", et la timeline tout comme la nature fondamentale des événements sont respectées (pour ce que j'en ai vu), si on accepte une TRES grande licence artistique avec le déroulé strict, au nom, selon le mot de la production, d'une représentation des états d'esprits du temps. Le plus exagéré/revu et corrigé est avant tout Samuel Adams lui-même, en grande partie transformé en quasi Robin des Bois du port de Boston, dont la radicalisation débouche sur un franchissement du Rubicon, de la contestation contre les abus et la contrebande, vers la résistant politique sans compromis, dont il devient (et là c'est vrai) la première voix et le porte drapeau (Jefferson considérait qu'il était "la volonté" des Continentals).

 

 Malgré tout, j'ai apprécié (dans quelle mesure mon tropisme pour le domaine historique a tempéré mon jugement..... Ca, c'est autre chose): ça se laisse bien voir, c'est bien monté, dynamique, rythmé, et ça traite d'un bon angle de la période: ce qui se passe AVANT l'ouverture des hostilités, ce qui y mène (décennie 1765-1775) du lendemain des premiers impacts des très lourdes taxes britanniques de l'après guerre de 7 ans jusqu'à l'accrochage/bataille de Lexington and Concord et à l'évacuation du Port de Boston par les Anglais. 

 

 

 

 

EDIT IMPORTANT: j'ai maintenant vu les 2 autres épisodes de cette minisérie (pas d'indication encore sur sa continuation éventuelle).... EVITEZ! Ca devient vite tout caca et du pur grand guignol cheap avec un sentimentalisme pseudo patriotique made in "meuwica". Les réunions du Congrès Continental sont d'un niveau maternelle, la précision historique relève du délire, mais plus grave que tout ici, la reconstitution militaire est pourrie. 3 batailles reconstituées (Lexington et Concord, Bunker Hill), et avec des moyens sérieux et beaucoup de monde et de CGI, et on arrive à du minable où la ressource tactique principale est celle qu'on retrouve ailleurs, dans les mauvais films et les séries à chier: apparemment, se mettre à hurler ("fwiiiidom", "Meuwica" ou "beeuuaaaaarh") est un outil tactiquement pertinent qui retourne toujours toutes les situations et fait gagner, aussi stupide que soient vos dispositions, déploiements, préparations et mouvements, aussi chiatique que soit l'efficacité individuelle de vos hommes et unités. On beuaaarh un coup, et tout passe. Le face à face de Lexington est à pleurer par sa nullité: ce fut un incident lamentable (des deux côtés), ici présenté comme une résistance héroïque. 

 

C'est évidemment énervant dans la série ou le film "moyen", mais là c'est carrément horripilant quand on voit les moyens disponibles (et le fait que ce soit la History Channel), tellement gaspillés.

L'illusion du premier épisode est dilapidée très vite: personnages caricaturaux (le général Gage en méchant très méchant snob, sybarite et sociopathe, n'est qu'un exemple parmi d'autres), adversité caricaturale (racisme extrême des anglais métropolitains à l'égard des "colons" présentés comme une autre espèce....), symbolisme infantile pour résumer des actions, échanges et motivations riches et complexes, réarrangement excessif de la trame historique..... Douloureux! 

Edited by Tancrède

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord, d'accord! Mais entre ça et le mois de travail qui inclue, en simultané 3000 trucs majeurs (dont le piratage de l'Arpanet, le recrutement d'un assistant de Reagan, le torpillage des Contras, la destructions de cellules afghanes aux USA, le pompage du projet Stealth.....) et des opérations spéciales d'assaut menées à deux et planifiées sur le couvercle du lave linge entre deux questions d'une fille méfiante et d'un garçon emmerdant, je me disais qu'il y avait peut être un meilleur juste milieu..... Bon, merde, c'est tout. 

Ben ouaip que veux tu, c'est l'élite de l'élite des espions soviétiques, excellents en tout, increvables et modestes avec ça  :happy:

Mais ils n'arrivent pas au chevet du meilleur espion du monde, le pas très modeste mais très réaliste Sterling Archer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais ils n'arrivent pas au chevet du meilleur espion du monde, le pas très modeste mais très réaliste Sterling Archer

 

 

Je sais pas si c'est le générique officiel mais il faut avouer que c'est stylé. 1423052977-7.gif

 

 

1423052691-archer-krieger-coke.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est juste énorme Archer, les James Bond de sa majesté et les popov du KGB peuvent aller se rhabiller.

Les deux trucs que t'as posté sont tirés de l'avant-dernière saison "Vice", leur agence d'espionnage privée (ISIS) avait récupéré une cargaison de cocaine, s'ensuite une foultitude d'aventures pour l'écouler aux quatre coins du monde et aussi pas mal dans les narines de Pam.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, en début de semaine j'ai terminé Secret and Lies, série policière où une rue tranquille d'une ville australienne est chamboulée lorsqu'un enfant y est tué... Et faute d'indices, l'enquête n'a que le personnage principal (celui qui a découvert le corps du gamin) à se mettre sous la dent.

 

Le pitch est assez proche de la série britannique Broadchurch mais avec une forte identification au personnage principal et une solution du mystère encore moins devinable (et encore plus pessimiste).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,525
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Rapace57
    Newest Member
    Rapace57
    Joined
  • Forum Statistics

    20,932
    Total Topics
    1,329,370
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries