Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'action de l'Etat en mer, Douane, Police, Gendarmerie, Aff. Mar. et aussi... MN


pascal
 Share

Recommended Posts

https://www.douane.gouv.fr/sites/default/files/2021-07/07/dossier-de-presse-defile-douane-14-juillet-2021.pdf

J’adore ces 230 ans d’histoire ..

Dans le coin on a l’incontournable maison des douaniers de la pointe du percho , après les visiteurs du « street art ».

https://www.focus-voyage.com/9136427/la-maison-des-douaniers-a-quiberon/

et vue sur les Birvideaux et souvenirs 

http://vivreaportivy.fr/2018/04/10/au-large-des-birvideaux-il-y-a-101-ans-lincroyable-aventure-dun-marin/

 

 

Link to comment
Share on other sites

Surveillance maritime dans les Tuamotu pour le patrouilleur côtier de Gendarmerie maritime Jasmin

260648638_430119538670600_12404115312486

Le 9 novembre dernier, le patrouilleur côtier de Gendarmerie maritime Jasmin a appareillé du port militaire de Papeete et mis le cap au Nord-Est pour une mission de surveillance maritime de deux semaines dans la partie occidentale des #Tuamotu.

Au cours de cette mission, il a mené, à #Tikéhau et à #Rangiroa, ses prérogatives de police de la navigation pendant plusieurs jours et contrôler les activités maritimes présentes dans les secteurs les plus dynamiques des atolls. Du navire de charge assurant les liaisons inter-îles aux petites embarcations de sport tractés, en passant par les navires support de plongée et de transport à passagers, les usagers récréatifs et professionnels du milieu marin ont fait l’objet de contrôles visant à s’assurer de la conformité de leur pratique avec les obligations réglementaires.

Les agents chargés de la police de la navigation ont ainsi procédé aux rappels des règles élémentaires de sécurité et vérifié la détention des équipements et documents indispensables à toute sortie en mer. Plusieurs infractions ont été relevées au cours de ces opérations.

Les vérifications se sont également poursuivies à terre avec le contrôle des structures commerciales de plongée.

Poursuivant plus à l’Est sa surveillance, le Jasmin s’est ensuite rendu à Apataki, avant de gagner #Fakarava, ultime étape de sa mission dans les Tuamotu avant de rentrer à Papeete. Police du balisage des fermes perlières, report d’informations sur le trafic maritime en lien avec le centre de fusionnement de l’information maritime (CFIM), contrôle des navires au mouillage et recherche du renseignement complètent les activités de police administrative menées par le patrouilleur dans le deuxième atoll le plus fréquenté de Polynésie.

Le patrouilleur Jasmin participe activement à l’action de l’État en mer dans le cadre de ses diverses missions et prérogatives, indispensable à la sécurité tant des résidents du fenua que pour les touristes, et ainsi contribuer à la prévention d’accidents.

La bella Vita:blink:

261087598_430119502003937_85178186044549

Edited by Scarabé
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 24/11/2021 à 14:58, g4lly a dit :

En fait le souci c'est justement qu'il n'y a pas de processus clair ni d'exercice associé ... les syndicat sont furieux la CFDT c'est très largement épanché dans la presse notamment sur les conditions de sécurisation des installations.

https://www.lejsl.com/social/2021/11/21/la-cfdt-des-douanes-denonce-les-violences-en-guadeloupe

D'autre détails ici https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/des-armes-et-plus-de-2-000-munitions-volees-dans-les-locaux-de-la-douane-1161265.html

 

et, sinon, dans la presse locale aujourd'hui :

https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/opinions/debats/oui-les-guadeloupeens-vont-mal-606003.php

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...

Les Douaniers ils ont encore fait fort 

Ils ont intercepté en Manche un navire sur renseignement US  ils ont trouvé 1 Tonne de coke dans une planque. Il est ensuite repartie et les douaniers Hollandais l'ont réfouillé à Roterdam pour trouvé encore 500K plus une autre planque vide . 

Entre temps à Dunkerque le navire avait été attaqué par des trafiquants qui ont surement recuperé une cargaison non découverte.  

 

En octobre 2021, un cargo provenant du Brésil avait été arrêté au large de Dunkerque (Nord). Le bateau de plus de 180 mètres transportait plus d'une tonne de cocaïne. Mais l'affaire a continué après cette saisie.

Une demi-tonne de cocaïne avait été retrouvée le 26 octobre dans le cargo Trudy, en plus de la tonne déjà retrouvée lors de l'arrestation survenue le 1er octobre 2021 au large de Dunkerque (Nord). Le bateau, resté dans la ville de l'arrestation, s'est vu installé un nouvel équipage, et les marins impliqués ont été arrêtés. Dans la nuit du 11 octobre survient un véritable coup de théâtre. 

Les marins pris en otages

Plusieurs hommes ont déjoué la sécurité du bateau et pris les nouveaux marins en otage. "Les trafiquants internationaux de cocaïne ciblent des ports dans lesquels ils disposent d'hommes sûrs, et des lieux qu'ils connaissent parfaitement", explique Fréderic Ploquin, journaliste spécialisé en trafic de drogue. L'objet de cette fouille infructueuse menée par les preneurs d'otage, était une autre cargaison de 529 grammes de cocaïne, qui sera retrouvée le 26 octobre, par les autorités Néerlandaises. 

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/trafic/dunkerque-l-enquete-a-rebondissements-du-cargo-trudy_4922871.html

 

Sur ce coup il y a 3 fautes graves

1 °) les Douaniers   ( mal fouiller le cargo) 

 

2 °) La sûreté du port de Dunkerque ou la zone ISPS n'a pas empeché la penetration d'individues armées en pleine nuit avec prise d'otages. 

https://www.lavoixdunord.fr/1082767/article/2021-10-11/apres-l-intrusion-d-un-commando-mafieux-les-autorites-essaient-d-identifier-la

 

3°) Le PSMP de la Gendarmerie Martime et de la Police qui ne sont pas intervenues lors de l'attaque du navire.  

https://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/inauguration-du-peloton-de-surete-maritime-et-portuaire-de-dunkerque

https://www.nord.gouv.fr/Actualites/Actualites/Le-port-de-Dunkerque-sous-la-surveillance-d-une-brigade-de-surete-portuaire-terrestre-et-nautique

Dunkerque  étant le seule Port de France avec 1 PSMP police et un autre de la  Gendarmerie  Martime ; La coordination n'a pas l'air de bien se passer vue que chaque PSMP à un secteur du port à couvrir.  

 

 

Edited by Scarabé
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Bien "fouiller" un cargo c'est impossible ... sauf à y passer un temps infini.

Le trafic fonctionne essentiellement sur les complicités internes.

La "prise d'otage" - techniquement c'est plutôt un braquage - n'a été éventé qu'une fois les braqueurs partis ... forcément que les FdO ne sont pas intervenu elle n'en ont pas été informé.

Sinon un port de commerce ... c'est vraiment l'auberge espagnole ... c'est gigantesque est in-surveillable sérieusement tant il y a de va et vient.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, g4lly a dit :

Bien "fouiller" un cargo c'est impossible ... sauf à y passer un temps infini.

 

Si il l'ont pas fait d'autres l'ont fait 

il y a 16 minutes, g4lly a dit :

La "prise d'otage" - techniquement c'est plutôt un braquage - n'a été éventé qu'une fois les braqueurs partis ... forcément que les FdO ne sont pas intervenu elle n'en ont pas été informé.

 

Si ils sont venue en nombre et armées c'est pour recuperer la cam rien d'autres

il y a 16 minutes, g4lly a dit :

Sinon un port de commerce ... c'est vraiment l'auberge espagnole ... c'est gigantesque est in-surveillable sérieusement tant il y a de va et vient.

Essaye de renter sur un port sans badge on sans billet de Ferry ou de Croisiere tu verra si c'est un auberge espagnole  

Link to comment
Share on other sites

Bon avant d'être aussi affirmatif il serait bon de se renseigner un peu

...

Si le bateau est reparti avec 500 kg c'est qu'en fait on savait qu'ils étaient à bord (renseignement US sur 1.5 t.) mais il avait été décidé de laisser bosser les hollandais qui étaient aussi sur le coup ... Les Pays-Bas étant la destination finale du cargo - je n'ai pas à m'étendre là-dessus. Les équipes qui chez nous opèrent sur les cargos sont des spécialistes ils savent où chercher ... Les 500 kg restant étaient planqués non pas dans une cache aménagée mais sus le chargement ... de la craie en vrac, il fut donc décidé de le récupérer à l'arrivée là où de toute manière le barlut devait être déchargé de sa cargaison légale.

Le commando monté à bord alors que le Port est placé sous la protection effective de la Gendarmerie et de la Police (la Douane n'est pas chargée de sécuriser les enceintes portuaires, certains se sont chargés en leur temps de les en exclure) çà fait désordre.

Le commando n'a rien trouvé car ce qui était planqué et accessible hors déchargement de la cargaison avait déjà été trouvé ... pour le reste il aurait fallu attendre le déchargement du cargo ... 500 kg à sortir de ce genre de cache je peux vous assurer que ce n'est pas facile.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Vous avez raison tous les deux. 

Dunkerque c'est le plus grand port de France, un énorme trafic de voyageur comme de fret et une zone d'activité de plus de 15 km de longueur. 

Il n'empêche que pour les mêmes raisons il se doit d'être sécurisé, il y a aussi des sites SEVESO et la problématique des migrants. 

Il faut comprendre comment ils sont rentrés la dedans 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, pascal a dit :

Bon avant d'être aussi affirmatif il serait bon de se renseigner un peu

...

Si le bateau est reparti avec 500 kg c'est qu'en fait on savait qu'ils étaient à bord (renseignement US sur 1.5 t.) mais il avait été décidé de laisser bosser les hollandais qui étaient aussi sur le coup ... Les Pays-Bas étant la destination finale du cargo -

 

 

 

Il y a un truc qui m'echappe Parce que pour 500 kg de cam on vide toute la marchandise et on decoupe le navire au chalumeau si il faut. Les hollandais ont même trouver une planque sous la coque. Vos plongeurs ils sont pas allée voir?    

Moi je veux bien:blink:  que vous passiez un accord avec les Pays- Bas. Mais à ce moment, la direction des douanes doit faire un conférence de presse pour expliquer toute l'affaire une fois terminé.    

Sinon vous vous exposez à faire la une des Journeaux et des J TV 

https://www.lci.fr/justice-faits-divers/video-trafic-de-drogue-500-kilos-de-cocaine-echappent-aux-douaniers-2200585.html

https://www.lavoixdunord.fr/1091532/article/2021-10-29/apres-la-prise-d-otage-au-port-de-dunkerque-les-hollandais-s-emparent-d-une-demi

Selon toute vraisemblance, le commando déployé sur le port de Dunkerque avait bien pour ordre de récupérer  : soit les 529 kilos que les douanes françaises n’ont pas trouvé à Dunkerque, le 1er octobre, soit la totalité de la drogue (1,6 tonne), en admettant qu’il ignorait qu’une première saisie avait eu lieu. En tout état de cause, ni les douanes françaises, ni les malfaiteurs n’ont trouvé cette demi-tonne de cocaïne si bien dissimulée.

L’enquête est confiée à la direction nationale de la police judiciaire sous l’égide des magistrats parisiens de la JUNALCO (juridiction nationale de lutte conte le crime organisé).

Au final, le « Trudy » transportait pour 120 millions d’euros de cocaïne. A-t-il, cette fois, livré tous ses secrets ?

 

Autres questions

Depuis quand on partage les prises entre pays? Autant les laisser arriver à bon port et de tout vider sur place?  

Et si il reste 500KG à bord pourquoi la douanes n'a pas prévenu les PSMP pour mettre en place une surveillance discrete du cargo? voir laisser une equipe à bord ? 

 

 

   

 

Edited by Scarabé
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Scarabé a dit :

120 millions d’euros de cocaïne

les 1.127 t saisis à Dunkerque à eux seuls représentent 140 millions

Je m'avance un peu car je ne suis pas dans le secret mais faire une conf de presse alors qu'un commando est monté à bord ... c'est limite.

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, pascal said:

les 1.127 t saisis à Dunkerque à eux seuls représentent 140 millions

C'est une estimation du tarif à la revente pour l'utilisateur final?

Parce qu'au tarif départ amérique du sud on est plutot à 700$ le kilos avec le covid - les prix se sont effondrés avec la baisse de transport international -.

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, pascal said:

d'habitude c'est comme cela qu'on chiffre valeur marché conso ... Mais les prix sur la cocaïne ont beaucoup baissé

Je m'étonne parce que la disparité des prix à la revente et le "coupage" sont tel qu'il est difficile d'établir un prix "final".

Pour le mec qui à placé 1127kg dans le bateau ça ne devrait représenter que 800 000$ de perte en pratique ... mais effectivement pour tout le réseau de trafic c'est des millions de manque à gagner.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, clem200 a dit :

Vous avez raison tous les deux. 

Dunkerque c'est le plus grand port de France, un énorme trafic de voyageur comme de fret et une zone d'activité de plus de 15 km de longueur. 

Il n'empêche que pour les mêmes raisons il se doit d'être sécurisé, il y a aussi des sites SEVESO et la problématique des migrants. 

Il faut comprendre comment ils sont rentrés la dedans 

 

J’ai déjà patrouillé là bas, la zone est immense avec des routes ouvertes au public, bien sûr certains sites sont fermés mais le contrôle absolu est impossible. Et si éventuellement une piste de responsabilité peut être recherchée il faut voir du côté de la sécurité du port ou des installations. Les forces de l’ordre y rentrent assez peu car par principe la sécurité est assurée..reste le contrôle par la mer et là si on parle d’un psmp police avec 10 pélos et un pneumatique gonflable avec ses poumons il y a intérêt que la zone de contrôle sois toute petite..

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Suite à une demande du GPM Papeeete

Hier, soutien de la cellule anti-pollution et des Marins-Pompiers de la base navale de Papeete au Taporo VII menaçant de chavirer par la mise en place de son barrage flottant et de moyens de pompage afin d’évacuer l’eau qui a envahi le bateau

FND8biNVcAMX3uG?format=jpg&name=4096x409

FND8bg1VUAEXiS9?format=jpg&name=4096x409

FND8bfOVUAYXayZ?format=jpg&name=4096x409

FND8bcZVkAgo93H?format=jpg&name=4096x409

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Scarabé a dit :

Suite à une demande du GPM Papeeete

Hier, soutien de la cellule anti-pollution et des Marins-Pompiers de la base navale de Papeete au Taporo VII menaçant de chavirer par la mise en place de son barrage flottant et de moyens de pompage afin d’évacuer l’eau qui a envahi le bateau

Il s’est passé quoi sur le Taporo ?

 

 

A plus grande échelle POLMAR c’est ceci  gros moyens  ; transrec 250 , barrage flottant …..sur BSAD , BSAM et BSAOM

7l7pnx.jpg

 

f79p5r.jpg

 

5tnoqn.jpg

 

wy573k.jpg

 

jqsolb.jpg

 

v3558w.jpg

 

th7j51.jpg

 

http://www.netmarine.net/g/bat/alcyon/caracter.htm

 

Link to comment
Share on other sites

Il arrive que pour optimiser les mouvements de boites certains load masters empilent mal les boites - du lourd sur plusieurs rangées de vide - et dans ce cas l'action conjuguée de cette "optimisation" des coûts, du mauvais temps et d'un arrimage hâtif ou mal fait provoque un désarrimage de bays entières avec passage par dessus bord de dizaines de conteneurs, mais la principale cause des problèmes de chargement reste la fraude.

Pour économiser les coûts de transport (voir d'assurance qui reste optionnelle dans le transport maritime) ou éviter les pillages dans les ports, les chargeurs mentent sur le poids, la valeur et la nature des chargements.

Du coup même avec la meilleure volonté du monde et avec le logiciel le plus fiable les accidents arrivent.

Là ce n'est que matériel, mais parfois des dangereux pas ou mal déclarés donc mal rangés peuvent provoquer des drames bien plus spectaculaires.

D'une manière globale, afin d'optimiser coûts et sécurité du transport, un chargeur aura tout intérêt à banaliser autant que possible une boite qui ressemble déjà à toutes les autres, donc à mentir sur le connaissement.

Link to comment
Share on other sites

@Beachcomber

J’imagine que les grues de manutention pèsent ce qu’elles soulèvent et que cette information et comparée au déclaratif du client, non ?

Sinon, on imagine en effet facilement ce qui arrivera, en mer, en l’air, à terre…

spacer.png
 

spacer.png

 

spacer.png

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/faits-divers/le-taporo-coule-a-motu-uta/

Enfin, EDT pourrait également monter au créneau avec un groupe électrogène suffisamment puissant pour activer la grue située sur le navire pour retirer un certains nombre de conteneurs. Car selon un membre d’équipage, l’eau a certainement atteint la salle des machines. Selon lui, le navire a basculé car il était surtout “surchargé” avec “le triple de sa cargaison habituelle”.

 

https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/une-partie-de-la-cargaison-du-taporo-vii-dechargee/

« Le Taporo VII continue de mobiliser un important dispositif ce mardi. Jeudi dernier, plusieurs tonnes d’eau se sont engouffrées par la porte du navire en raison d’une surcharge de marchandises. Depuis hier, 25 personnes œuvrent pour sortir les containers et matériels situés dans les parties non immergées. Des opérations “assez sensibles car il suffit de peu de choses pour que le bateau bascule à bâbord”, explique le ministre des grands travaux, René Temeharo. “Donc il est très important d’avoir des moyens de calculs au niveau de nos grues, des lieux de positionnement sur le quai”.

Après plusieurs heures d’opérations terrestres infructueuses, c’est finalement par la voie maritime que sera évacuée une partie du chargement du Taporo VII. Difficile d’évaluer l’ampleur des pertes, mais les colis congelés et réfrigérés ont été placés lundi soir sur le Taporo VI, qui assurera l’acheminement des marchandises vers les îles Sous-le-Vent.

Une mission d’experts est attendue mercredi pour mener les opérations de pompage des cales. Si tout se passe comme prévu, le Taporo VI devrait quitter le quai de Motu Uta en direction des Raromatai ce jeudi »

8a3yta.png

 

 

Faut pas s’étonner , navire en surcharge , avec la grue du bord mouvement de poids suspendu (*) en transversal et vertical . A l’achat du navire l’armateur à dû hériter du dossier de stabilité  à l’état intact , cas de chargement , impact mvts de la grue sur le GM toussa quoi ………..pff

 

(*)  qui vu son point d'application au niveau du réa de grue est un poids dans les hauts .....

Edited by ARMEN56
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...