Tactac

Photos SNA et SNLE

Recommended Posts

Severodvinsk. La Zvezdochka remet officiellement le SSBN de type Delta IV "K-407 NOVOMOSKOVSK" à la marine Russe lors de sa sortie d'IPER (déc. 2010-Juil. 2012).

Cela portera à sept le nombre de SNLE Russes capables de tirer. Un des trois Delta III du Pacifique, le "K-223 Podolsk" est toujours en travaux depuis 2009. S'il est marqué "actif", il est toutefois toujours incapable de tirer. Le Karelia, quand à lui, restera indisponible jusqu'en 2014. La cible minimale de huit SNLE d'active pour la marine Russe ne sera pas atteinte jusqu'à la mise en service actif du Yuri Dolgorukiy.

HRHXw59z6r8

Je vous laisse deviner la traduction de "Begemot", le surnom donné aux Deltas :

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB

Je n'aimerais pas du tout avoir un hippo sur les talons !  :O Ces bestioles ne sont pas des poètes ! O0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kings Bay, le 1er août 2012. Le USS Maryland (SSBN 738 - classe Ohio) entre dans la rivière Saint Marys (Maryland).

Image IPB

USS Greeneville (SSN 772) à Pearl Harbor, le 10 septembre 2010.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, je me rends compte qu'on a avait pas mal parlé des sous-marins spéciaux soviétiques/russes, mais pas des sous-marins espions US, sujet pourtant pas mal couvert depuis la sortie du bouquin de Sherry Sontag et Chris Drew...

L'US Navy a depuis longtemps un programme de renseignement visuel et SIGINT/ROEM à proximité de côtes, de filature de navires et sous-marins avec enregistrement de leurs signatures acoustiques, et utilise pour cela ses SNA. A parcourir les récits de traques et de collisions, on trouve des mentions de toutes les classes de sous-marins et il ne semble pas qu'une classe ou sous-classe ait été plus particulièrement employée.

Outre ce programme de patrouille plutôt "classique", la Navy a mené des opérations de collecte de renseignement plus originales. Dans les années 60, profitant des fonds attribués pour le sauvetage en profondeurs (programmes du DSRV et SUBSAFE), la Navy expérimenta des recherches à très grande profondeur. Pour cela, il fallait un sous-marin nucléaire capable d'accueillir du matériel très spécialisé. Elle rencovertit le USS Halibut (ancien SSGN armé de missiles Regulus) en utilisant l'espace du hangar des Regulus pour y placer son matériel, notamment des "poissons" de recherche à grande profondeur trainés par le Halibut, dans l'espoir de localiser des têtes de missiles soviétiques retombés en mer lors de leurs tests. Par ailleurs, elle mit au point le petit sous-marin NR-1, sur lequel peu d'informations sont disponibles.

Les premières missions du Halibut en 1968 n'aboutirent pas, les "poissons" tout neufs ayant certains disfonctionnement et surtout, les têtes de missiles étaient des objects très difficiles à repérer de par leur taille. C'est alors que la Navy apprit le naufrage du K-129, et tenta de trouver l'épave, que les Soviétiques eux-mêmes n'avaient pas localisée.

Le USS Halibut au début des années 70 :

Image IPB

Le Halibut parvint à trouver l'épave du K-129, et ses photos furent utilisées pour une tentative de faire renflouer clandestinement le navire en 1974 par le Glomar Explorer (projet Azorian/Jennifer).

Image IPB

Images de l'épave du K-129, mais sans doutes prises lors de l'opération de 1974 et non par le Halibut.

Le USS Swordfish avait reçu un sonar spécial pour localiser des objets au fonds des mers identique à celui de l'Halibut. Mais pour ces deux navires, aucune info détaillée sur leurs recherches de têtes de missiles ne semble être devenue publique. A noter que le USS Swordfish a été soupçonné par certains officiers soviétiques d'être responsable par collision du naufrage du K-129. Le Swordfish avait en fait heurté un iceberg dérivant à la même époque, et était rentré à Yokosuka avec un périscope tordu, ce qui, apparemment, n'avait pas échappé aux Soviétiques :

Image IPB

En 1971-1972, le Halibut expérimenta un nouveau type d'opérations : la mise sur écoute d'un câble sous-marin en mer d'Okhotsk, qui reliait le Kamchatka à Vladivostock. Pour cette mission, le Halibut fut équipé d'une chambre de plongée sur sa poupe, qui était présentée publiquement comme un prototype de DSRV.

Image IPB

Hi-res

Les plongeurs attachaient sur le cable un "pod" autonome qui écoutait les communications par induction et les enregistrait.

L'unique photo d'un de ces "pods", remonté par la marine soviétique en 1982 :

Image IPB

Le Halibut fut "décommissionné" (je ne connaît pas le terme exact en français, s'il y en a un) en 1976, et ses missions furent reprises par un autre sous-marin, le USS Seawolf. A l'époque, les "projets spéciaux" de la Navy devaient faire avec les SNA qu'on voulait bien leur laisser, et ils avaient hérité du Halibut quand sa mission de SSGN avait été terminée du fait de l'arrivée des SSBN armés de Polaris, et le Seawolf était un sous-marin unique, le deuxième plus vieux SNA américain après le célèbre USS Nautilus.

(pas de photos du Seawolf)

Enfin, en 1979, les "projets spéciaux" eurent enfin un sous-marin moderne, le USS Parche de la classe Sturgeon, qui leur permit de faire le même genre d'opérations dans la mer de Barents.

Image IPB

Le USS Parche lors de son lancement.

Image IPB

Le Parche en 1983 avec un... "DSRV SIMULATOR" sur son dos.

Image IPB

Hi-res

Le Parche en 1985, avec apparemment un nouvel organe apparu entretemps derrière le massif.

De 1987 à 1993, le Parche subit une grande refonte qui vit l'ajout d'une section supplémentaire de 30 m de long à sa coque :

Image IPB

Image IPB

Hi-res

Le Parche en 1994, avec sa coque ralongée à l'avant du massif et une protubérance sur la poupe.

Pendant la période 1987-1993, c'est le USS Richard B. Russell qui reprit les missions d'écoute. Lui aussi eut droit à deux drôles protubérances derrière le massif :

Image IPB

Hi-res

Le Seawolf et le NR-1, quant à eux, furent utilisés pour écouter un cable libyen en Méditerranée en 1986.

Bizarrement aucun Los Angeles ne semble avoir eu droit à un tel traitement. Le suivant est le USS Jimmy Carter, lui aussi équipée d'une "ralonge" de coque de 30 m, appelée Multi-Mission Platform (MMP), qui comprend un poste de commandement et une zone cargo reconfigurables, ainsi qu'une interface permettant la sortie de robots télépilotés (et probablement de plongeurs et de commandos).

Image IPB

Image IPB

L'arrivée de la MMP au chantier naval de Groton

Image IPB

Chargement du "module supérieur avant" (100 t) au chantier naval de Groton

Sur les missions de ces sous-marins depuis 1991, il est difficile de se faire une idée, les informations sont rares et contradictoires. J'ai même trouvé un article du Wall Street Journal disant qu'une mise sur écoute d'un cable en fibre optique avait été faite dans les années 90, mais que le multiplexage et la quantité de données reçues posaient problème, pour ensuite trouver dans le dernier livre de James Bamford que l'interception d'un cable en fibre optique n'était pas faisable. Cela dit, avec les changements de cibles depuis 2001, la création de postes d'écoute chez les grands opérateurs télécoms US comme AT&T et peut-être à l'étranger, il n'y a pas peut-être plus tant d'intérêt à écouter des câbles sous-marins.

EDIT : correction de liens vers certaines photos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour suivre le post de Rob1, quelques photos du sous-marin spécial NR-1 de l'US Navy (mis en service en 1969). Ce sous-marin à propulsion nucléaire est muni de bras manipulateurs capable de récupérer des objets à grande profondeur.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interessant. Je serai curieux de savoir de quel type et de quel taille est ce réacteur Nucleaire. Le sous marin n'est pas bien grand. Si tu as des infos, je suis preneur Perry  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela pourrait être un réacteur "Tea-Kettle" à sodium liquide d'un type très similaire - quoique plus ancien - au Toshiba 4S. Les Tea-Kettle sont très compacts et sont généralement couplés à une turbine à vapeur. Un Tea-Kettle doit produire une vapeur à 500° lorsque le PWR produit une vapeur à 250°. L'US Navy a envoyé le NR-1 à la réforme en 2008 mais on sait qu'ils travaillent depuis au moins une dizaine d'années sur un nouveau type de sous-marin compact "Tea-Kettle".

Les Russes ont quelque chose de similaire avec les mini sous-marins spéciaux de type "X-Ray".

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Lancement en 1969 :

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

USS Georgia (SSGN 729) à Kings Bay (Georgie), le 15 juillet 2012 :

Image IPB

USS Georgia (SSGN 729) devant Cumberland Island en route vers Kings Bay (Georgie), le 15 juillet 2012 :

Image IPB

USS Georgia (SSGN 729) accoste à Kings Bay (Georgie), le 15 juillet 2012 :

Image IPB

USS Georgia (SSGN 729) devant Fernandina Beach en route vers Kings Bay (Georgie), le 15 juillet 2012 :

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais jamais vraiment remarqué auparavant, mais jme rend compte que le design des class Ohio, est très inspiré (volontaire ou involontaire ? Surement volontaire ...) des rorquals/baleine bleue ... Car c'est vraiment trop ça niveau formes générales de ces baleines ...

En fait c'est en le voyant en 2 couleurs qu'on s'en rend + facilement compte d'un coup (le nez par exemple, très inspiré de la courbe d'une tête de rorqual ou baleine bleue ils ont les mêmes formes l'un ou l'autre)

Mais le reste du corps aussi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Possible qu'il y est une certaine inspiration de la nature.

Après tout par définition un poisson est fait pour bien nager !

Share this post


Link to post
Share on other sites

USS Los Angeles (SSN 688) manoeuvre dans le port de Los Angeles, le 20 janvier 2010.

Image IPB

USS Los Angeles (SSN 688) manoeuvre dans le port de Los Angeles, le 20 janvier 2010.

Image IPB

USS Los Angeles (SSN 688) decomissioning avant transit a bremerton, le 23 janvier 2010.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les biocydes type Tributylétain (TBT) ont une efficacité limitée et doivent être réappliqués lors de carénages en drydocks. Le TBT est interdit depuis 2008 et fut parfois remplacé par du Dibutylétain (DBT) et du Monobutylétain (MBT). De nouveaux produits apparaissent régulièrement dont la finalité est de réduire le niveau de toxicité tout en gardant la fonction antifouling. Les enzymes contenues dans la peau de certains poissons constituent l'une des pistes des recherches actuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela pourrait être un réacteur "Tea-Kettle" à sodium liquide d'un type très similaire - quoique plus ancien - au Toshiba 4S. Les Tea-Kettle sont très compacts et sont généralement couplés à une turbine à vapeur. Un Tea-Kettle doit produire une vapeur à 500° lorsque le PWR produit une vapeur à 250°. L'US Navy a envoyé le NR-1 à la réforme en 2008 mais on sait qu'ils travaillent depuis au moins une dizaine d'années sur un nouveau type de sous-marin compact "Tea-Kettle".

Les Russes ont quelque chose de similaire avec les mini sous-marins spéciaux de type "X-Ray".

Interessant. Ok merci Perry pour les infos. Je vais faire quelques petites recherches supplémentaire. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Severomorsk - Fête de la Marine Russe 2012.

SSGN classe Oscar II "K-119 Voronezh".

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Avec "B-414 Daniil Moskovsky" au premier plan.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas du SNA ni du SNLE, mais la CIA vient de déclassifier des documents sur la récupération en 1972 d'une pellicule d'un satellite-espion KH-9 qui était tombée en mer. C'est le bathyscaphe de la marine Trieste II (DSV-1) qui l'a récupérée à près de 5000 m de fond.

Les documents : http://www.foia.cia.gov/collection/underwater-ice-station-zebra-recovering-secret-spy-satellite-capsule-16400-feet-below. L'avant-dernier document contient une série de photos prises pendant l'opération.

Le Trieste II appartenait à une unité appelée Submarine Development Group One (SUBDEVGRU 1) qui comprenait aussi le Turtle (DSV-3), Sea Cliff (DSV-4) et le USS Halibut (SSN-587).

Edited by Rob1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Back from westpac - 8 août 2012 :

USS Louiseville (Flight II Los Angeles) SSN-724.  

Image IPB

Détroit de Juan de Fuca (Wash.) - 12 août 2012 - Ohio-class USS Nebraska (SSBN-739) :

Image IPB

USS Virginia (SSN 774) - New London / Groton, le 14 août 2012.

Image IPB

USS Virginia (SSN 774) - sur la Thames river, le 14 août 2012.

Image IPB

USS Virginia (SSN 774) - au pier à Groton, le 14 août 2012.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,365
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Kirpi2019
    Newest Member
    Kirpi2019
    Joined
  • Forum Statistics

    20,601
    Total Topics
    1,224,287
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries