Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

LIVRE BLANC ET RGPP : COMPOSANTE NAVALE


leclercs
 Share

Recommended Posts

Maintenant si on veut faire de nos batsimar des batiments "socle" pour accomplir toute sorte de mission de souverainete avec une grande autonomie et une bonne tenue par gros temps, le tout accompagne de moyens etendus d'observations air/surface/sous-marins (drones) pour etre en mesure de complementer la flotte des FREMM par le bas, on peut effectivement considerer une mise en service legerement decalee si nos eminences grises decident de partir sur la base d'une grande serie de navires type gowind action, le temps d'affiner le concept optimal.

AMHA, une gowind action qui reprendrait le concept d'utilisation des Floreal (qui semble donner toute satisfaction), ca resumerait bien l'orientation, mais ca parait pas gagne, c'est le moins qu'on puisse dire, pour trouver un remplacant en temps et en heure, capable de couvrir les missions actuelles devolues aux FLF/FS/P69/P400/etc... en tout cas, vue le faible nombre de FREMM a venir, ce serait bien que ce segment de la flotte soit correctement pourvu.

Link to comment
Share on other sites

Pour repondre à cette augmentation de ZEE, la solution drone n'est elle pas envisageable ?

Relativement peu cher ca augmente considerablement la surface surveillée par un seul navire !

Un navire mere (capable de tenir à l'ocean, endurant, legerement armé) avec 3/4 bateau drone, 1/2 ecume, 2/3 camcopter, 1 Helo

Ca fait une sacrée zone surveillée !!

Link to comment
Share on other sites

Pour le plaisir Cocorico à votre santé, sabrons le Champagne et sortons les cocktails  :happy: , mélangeons un peu de chauvinisme, de soupçon de fierté et une bonne dose patriotisme  :lol: , http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,9028.msg658614.html#msg658614

Bernard Prézelin annonçant dans le prochain Flottes de combat 2012, le fait que la France dépasse la Royal Navy d'un rang. smiley cela a du les rendre plus motivés pour revenir à leurs places.En octobre 2012, pour la première fois de son histoire la RN n'est plus, en terme de bâtiments de combat, la puissance navale d'Europe.La RN n'alignant plus que 47 bâtiments de combat 173.000 tonnes contre 61 unités pour 258.000 tonnes en 2008.

La Marine Nationale aligne aujourd'hui la plus puissante flotte d'Europe avec 213.000 tonnes pour 82 bâtiments de combat.

Pour mémo,

1/coût total du programme FREMM = 8,3 milliards d'€

2/coût total du programme SNA Suffren = 8,6 milliards d'€

3/coût 200 SCALP Naval = 1,13 milliard d'€

4/manœuvre ressources humaines Marine traduisant de 2008 à 2015, une perte de 6000 emplois (PAX)

5/programmation budgétaire LFI 2012 budget de l'état français = 275 milliards d'€

6/BOP Marine en 2012, 4,21 milliards d'€

7/Budget défense 38,8 milliards d'€ hors gel budgétaire et reports programmés à hauteur de 5 milliards d'€ par Le Drian.

8/ LFI 2011 P146 équipement des forces = 10712M€ soit 26,2 % du budget de défense.

9/50 A400M Atlas = 8,4 milliards d'€

10/En 2008, le triptyque LBDSN-RGPP Défense-LPM étaient lancés pour remettre à niveau significatif des équipements MN/ADA/AT par une restructuration-carte militaire-déplétion de 54923 postes avec par exemple pour l'armée de terre (de mémoire) 18 régiments et 30 garnisons en moins.

suppressions de 54923 sur la période 2009 à 2014.

Link to comment
Share on other sites

La Marine Nationale aligne aujourd'hui la plus puissante flotte d'Europe avec 213.000 tonnes pour 82 bâtiments de combat.

Sur ces 82 bâtiments au moins 30 doivent être désarmés d'ici 2020 dont au moins 2 SNA un PRE et 7 bâtiments ASM de premier rang plus le solde des P 400 et les 9 A 69

du côté des entrants: 6/7 FREMM, 2 SNA NG, pour le reste on verra dans les 2/3 ans qui viennent

Pour l'instant dans les armées la RGPP a eu une conséquence vraiment palpable et visible: la mise en place du logiciel Louvois ... Pour ce qui est de la redistribution des économies dégagée, elle s'effectue au profil du budget général

Cocorico

Link to comment
Share on other sites

Sur ces 82 bâtiments au moins 30 doivent être désarmés d'ici 2020 dont au moins 2 SNA un PRE et 7 bâtiments ASM de premier rang plus le solde des P 400 et les 9 A 69

du côté des entrants: 6/7 FREMM, 2 SNA NG, pour le reste on verra dans les 2/3 ans qui viennent

Pour l'instant dans les armées la RGPP a eu une conséquence vraiment palpable et visible: la mise en place du logiciel Louvois ... Pour ce qui est de la redistribution des économies dégagée, elle s'effectue au profil du budget général

Cocorico

Le 19 juillet, j'ai apposé le Dossier Information Marine 2012 http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,2860.msg634234.html#msg634234 où tu peux y trouver au 30/06/2012 le tableau des bâtiments de combat et de soutien.

1 PAN

4 SNLE

6 SNA

3 BPC

1 TCD

2 FAA

2 FDA

8 F70 ASM et 1 F67 ASM

5 FLF

6 FS

10 PHM (dont 9 ex A69)

9 PZEE (4 P400 3 PSP et 2 PAT)

11 Chasseurs de mines

4 BATlog PP/BCR

3 BATRAL

75/76 bâtiments            et 92 autres moyens navals

Je ne sais pas comment ils trouvent 82 bâtiments les amis Bernard Prézelin et Vincent Groizeleau.!!!!

Pour l'instant dans les armées la RGPP a eu une conséquence vraiment palpable et visible: la mise en place du logiciel Louvois ... Pour ce qui est de la redistribution des économies dégagée, elle s'effectue au profil du budget général

Pour le reste,  =)

Cessons de louvoyer  :lol: (pas dans le sens marin des bateaux à voile) mais la RGPP globale a fonctionné partout où celle-ci a été mise en place sous des gouvernements de gauche au Canada, Suède, Nouvelle-Zélande.ET on voudrait nous faire croire qu'en France, elle ne pourra pas fonctionner  :lol: c'est comme le nuage de Tchernobyl, il s'est arrêté juste à nos frontières  :lol:

Quand au logiciel du nom de LOUVOIS, les militaires ont de l'humour avec un certain Marquis de Louvois*, ce logiciel merde sérieusement et rencontre des bugs énormes informatiques mais ailleurs aussi, dans le monde des logiciels informatiques ont aussi leurs lots de surprises, et cela n'empêche pas les pays de faire des réformes.

*L'ironie, tu ne vas pas me faire croire que la réforme de la défense s'arrête à un logiciel.

Un peu d'histoire et d'ironie, François Michel Le Tellier, marquis de LOUVOIS, secrétaire d’État à la guerre, réorganisa l'armée, qu'il voulu entièrement au service du Roi, stricte discipline, corps hiérarchisés d'officiers, amélioration des soldes, de l'équipement (introduction de la baïonnette) ,formation militaire, soins aux blessés (création de l'hôtel des Invalides) sous Louis XIV.

Le Drian a hérité de cette merde de logiciel mais il va trouver une solution. A force, les femmes de soldats en ont plein le dos et savent se faire entendre.

Pour en revenir à la composante navale.

La France fait des SNA une priorité de sa programmation militaire. La LPM souligne que « les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) apportent une contribution essentielle à la sûreté de la force océanique stratégique (FOST) et à la protection du groupe aéronaval. Ils participent également aux opérations spéciales, aux frappes dans la profondeur et à la maîtrise de l’espace aéro-maritime. Le programme des six SNA Barracuda fait l’objet d’une priorité dans la période de programmation pour une première livraison en 2017 ».

Le nombre retenu de SNA est un plancher. Il ne laisse que peu de marge de manœuvre. Sur les six bâtiments, deux sont immobilisés en réparation, plus ou moins longues ; deux sont dédiés à la protection des SNLE dans le cadre de la dissuasion. Il ne reste que deux sous-marins pour mener des missions conventionnelles, dont la protection du groupe aéronaval. La France étant la deuxième puissance maritime au monde en terme de superficie, en Asie et partout dans le monde, le parc sous-marinade a explosé.Puisqu'ils parlent de maritimisation, j'espère qu'ils ne vont en supprimer un au passage pour faire des économies.

Pour les FREMM, 2 ministres devant le PDG de DCNS se sont exprimés sur les 11 FREMM, elles sont sanctuarisées.

Il est probable que ce sont le PA2/le BPCn°4/la non revalorisation des 5 FLF, et quelques programmes poussières des mers qui vont être victimes du LB. 

Link to comment
Share on other sites

L'ironie, tu ne vas pas me faire croire que la réforme de la défense s'arrête à un logiciel.

Je ne sais pas pour la réforme des armées mais pour ce qui est de la RGPP une partie des gains réalisés est réaffectée dans les pensions et traitements pour compenser la stagnation du point d'indice et l'érosion du pouvoir d'achat ...

La RGPP çà fait 5 ans que l'on fonctionne selon ses préceptes. A notre niveau çà signifie avoir des indicateurs de performance et les dépasser. Ils augmentent chaque année (X par 5 du seuil en 5 ans) et chaque année on les dépasse. Les chefs sont heureux nous aussi çà bande.

Je ne sais pas comment ils trouvent 82 bâtiments les amis Bernard Prézelin et Vincent Groizeleau.!!!!

ta liste est arrêtée au 30/06/2012 si eux calculent à compter du 01/01/2012 tu dois pouvoir rajouter un ou deux CMT ou  P400 sinon tu intègre les bâtiments hydro et les CDIC et tu as le compte.

Les chiffres que je donne à la louche sont à échéance 2020, à ce moment là on sera repassés derrière les brits en terme de tonnage mais franchement ce n'est pas très important.

Link to comment
Share on other sites

Si on reprends d'anciens chiffres avant retrait on a;

-6 Floreal à remplacer d'ici 2022

-9 Avisos A69, retrait qui a déja commencé et qui devrait être total en 2020?

-17 Patrouilleurs notamment de classe P400, Albatros et Lapérouse, retrait?

-5 BATRAL dont 2 ont déjà été désarmés

Au fait le remplacement du BTS Bougainville est passé à la trappe?

le prix de l'Adroit est d'environ 30m€, le prix des 6 Gowind Combat vendues à la Malaisie était de 2.14Mds€.

Concernant les drones j'ai du mal à voir ce que l'on pourrait utiliser au niveau long range vu le budget?enfin, pourquoi ne pas créer une "marine spéciale ZEE"?

Link to comment
Share on other sites

Si on reprends d'anciens chiffres avant retrait on a;

-6 Floreal à remplacer d'ici 2022

-9 Avisos A69, retrait qui a déja commencé et qui devrait être total en 2020?

-17 Patrouilleurs notamment de classe P400, Albatros et Lapérouse, retrait?

-5 BATRAL dont 2 ont déjà été désarmés

Au fait le remplacement du BTS Bougainville est passé à la trappe?

le prix de l'Adroit est d'environ 30m€, le prix des 6 Gowind Combat vendues à la Malaisie était de 2.14Mds€.

Concernant les drones j'ai du mal à voir ce que l'on pourrait utiliser au niveau long range vu le budget?enfin, pourquoi ne pas créer une "marine spéciale ZEE"?

Concernant les P400, 6 des 10 unités ont déjà été retirées du service depuis 2007

(liste : http://www.netmarine.net/bat/patrouil/moqueuse/index.htm)

Link to comment
Share on other sites

Si on reprends d'anciens chiffres avant retrait on a;

-6 Floreal à remplacer d'ici 2022

-9 Avisos A69, retrait qui a déja commencé et qui devrait être total en 2020?

-17 Patrouilleurs notamment de classe P400, Albatros et Lapérouse, retrait?

-5 BATRAL dont 2 ont déjà été désarmés

Au fait le remplacement du BTS Bougainville est passé à la trappe?

le prix de l'Adroit est d'environ 30m€, le prix des 6 Gowind Combat vendues à la Malaisie était de 2.14Mds€.

Concernant les drones j'ai du mal à voir ce que l'on pourrait utiliser au niveau long range vu le budget?enfin, pourquoi ne pas créer une "marine spéciale ZEE"?

Au niveau des navires de patrouille, sans lancement du programme BATSIMAR, on aura de vraies ruptures capacitaires des 2018, ce ne sont pas les 4 B2M qui devraient etre commandes en 2013 qui changera cela. D'apres la plaquette, si le contrat est signe dans l'etat,  les Gowind Combat pour la Malaisie seront plutot balezes:

Length: 107 meters

Breadth: 16 meters

Full load displacement: 2,730 tonnes

Max speed: 28 knots

Crew: 106

Range: 5,000 nm

Endurance: 21 days

Sensors

   * Thales SMART-S Mk2 3D multibeam radar

   * Rheinmetall’s TMEO Mk2 – TMX/EO Electro-optical tracking and fire control system

   * Thales Captas family for hull sonar

   * ASW suite with towed array sonar

Weapons Array

Pictures from DSA 2012 Defense exhibition in Kuala Lumpur appear to show 12 vertical launch cells, mounted behind the main gun. These will be DCNS’ Sylver family. Sylver A35 cells are the most likely choice, given the ship’s size and expected weapon fit.

   * BAE Bofors 57 mm Mk2 main gun

   * MBDA VL-MICA air defense missiles and their ACL containers in the Sylver cells

   * 8 of MBDA’s MM40 Exocet Block III anti-ship missiles mounted topside

   * 2 of MSI’s remotely operated 30mm guns on top of the helicopter hanger

Bref, $2,8Mds pour 6 batiments equipes de la sorte, c'est normal, d'autant que le montant du contrat doit inclure la MCO sur plusieurs annees.

Moi j'evoque une Gowind Combat "Florealisee" pour le programme BATSIMAR, c-a-d avec un canon de 76mm, une paire de doucette, une paire de MM40 et basta pour les moyens offensifs. En plus des moyens de detection habituel, on ajoute un S-100 pour etendre l'horizon des moyens d'observation et optimiser les procedures d'identification, eventuellement un Panther/futur H4 pour les missions anti-narco/pirate et ce sera deja bien.

Pour faire converger les programmes BATSIMAR/BIS, d'apres ce que j'ai compris les versions "presence" et "combat" ont le meme chassis, donc on peut aussi obtenir une complementarite de moyens sur la meme base, tant qu'on garde la majeure partie des benefices de l'effet serie, et on dispatche les navires par paire (1presence/1combat) dans chaque port d'attache pour maximiser la resilience et la disponibilite operationnelle.

Si on prend comme reference le prix de vente des FS type Floreal au Maroc en 1998 ($50M), on devrait pouvoir sortir une serie de 20 batiments en panachant a 50-50 les versions presence (un Narwhal + 2 canons a eau + suite de detection simple + capacite de remorquage + moyens de depollution + S-100) et les versions combat (un 76mm + 2 MM40 + suite de detection etendue + S-100 + UUV), pour un prix comparable (ou bien?), sans compter qu'en terme d'equipage on aurait besoin de 2 x moins de personnels que sur une FS Floreal...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

http://www.assemblee-nationale.fr/14/budget/plf2013/a0256-tvii.asp

Évolution des crédits intéressant la marine

La marine va faire face à une diminution sensible des engagements au regard de la trajectoire inscrite en LPM. Par rapport à 2012, les CP sont en baisse d’environ 700 millions d’euros (19 %). Les engagements diminuent dans une proportion comparable sur la période 2012-2013. L’essentiel de l’effort en AE est lié au décalage dans le temps de la commande du quatrième sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) pour 1,4 milliard d’euros.

Dans le détail, le tarissement des AE en PLF 2012-2013 se traduit notamment par :

— le report de deux ans du développement du missile antinavire léger ;

— le décalage en 2013 de la notification du contrat bâtiment de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) ;

— le décalage à la fin 2013 de la commande bâtiment multi-missions (B2M) ;

— le décalage d’un an de commandes autodéfenses optroniques ;

— le décalage d’un an de la tranche conditionnelle de l’urgence opérationnelle FLIR de l’Atlantique 2 ;

— le décalage d’un an de la commande du quatrième Barracuda

Link to comment
Share on other sites

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/12-13/c1213031.asp#P2_69

Vous nous avez demandé ce que nous attendions du Livre blanc. Je placerai nos attentes sous le signe d’un excellent rapport réalisé par le Sénat sur la « maritimisation » du monde, qui constitue une évolution majeure. Les océans prennent en effet une place de plus en plus importante, du fait de l’augmentation du trafic maritime, de l’augmentation des communications à travers les océans et de la raréfaction des ressources terrestres. Ce sont les océans qui apporteront, dans le siècle qui vient, les réponses aux défis de l’humanité en termes de ressources, d’énergie, d’espace, de biodiversité, etc.

L’économie maritime représente déjà dans le monde 1 500 milliards d’euros par an. C’est le deuxième secteur économique mondial, derrière l’agroalimentaire. L’Europe joue un rôle particulier, dans la mesure où elle est la première zone mondiale de par sa puissance économique et maritime.

La France a elle-même un rôle prééminent puisque, avec 11 millions de kilomètres carrés, elle possède la deuxième zone économique exclusive mondiale. Elle dispose d’atouts remarquables, en étant présente sur tous les océans et en ayant des entreprises leaders dans de nombreux domaines d’activité liés à la mer. Le secteur maritime en France, qui représente d’ores et déjà un chiffre d’affaires annuel de 52 milliards d’euros et 310 000 emplois, est en forte croissance. C’est sans doute un des domaines dans lequel notre pays peut prétendre capter une part importante du développement mondial.

Pour autant, l’espace maritime a besoin d’être sécurisé. En effet, le développement des activités en mer s’accompagne d’une inflation des risques et des menaces – atteintes à l’environnement, trafics en tous genres, piraterie. Il convient donc d’assurer la sécurité de nos voies maritimes d’approvisionnement.

Il ne pourra y avoir de valorisation de nos richesses maritimes, de « croissance bleue » sans sécurité maritime. Or, il faut bien le reconnaître, la présence navale de la France sur sa zone économique exclusive est loin d’être suffisante.

La marine nationale, qui a le plus petit effectif des armées, remplit des missions de plus en plus étendues et peut difficilement les remplir toutes. Je citerai un seul exemple : au large de la Guyane, nous dépensons actuellement des centaines de millions d’euros pour rechercher du pétrole, dont nous espérons tirer des centaines de milliers de barils par jour, ce qui rapporterait à l’État des milliards d’euros de taxes et de redevance. À Kourou, La France investit des centaines de millions d’euros pour le spatial. Or la zone maritime française au large de la Guyane, qui représente 470 000 km carrés, est protégée par deux patrouilleurs, qui font chacun cent jours de mer par an. C’est comme si l’on voulait sécuriser le territoire français avec deux véhicules de police ! Nous savons dépenser beaucoup d’argent pour nos richesses terrestres. Il faudrait que nous sachions en dépenser pour nos ressources maritimes et ne pas les abandonner au pillage et au trafic.

Donc, si j’attends quelque chose du Livre blanc, c’est qu’il prenne en compte ce phénomène de « maritimisation » du monde, davantage que le Livre blanc précédent. Notre souveraineté n’est pas seulement une question de politique de défense, c’est aussi une question d’économie et d’industrie solide. Et cette économie solide viendra de la mer.

Link to comment
Share on other sites

En effet c'est une idée très intéressante. Il faudrait réorganiser toute la marine de premier rang pour constituer au moins 2 MEU à la française (c'est à dire 1 disponible en permanence 1 au repos) en ajoutant au moins une composante sous-marine et un futur navire de soutien. Le GAN avec le CdG pouvant rejoindre le groupe expéditionnaire si nécessaire.

Le reste de la flotte pourrait être disperser dans notre ZEE à l'exception de la FOST bien sûr. 

Link to comment
Share on other sites

En effet c'est une idée très intéressante. Il faudrait réorganiser toute la marine de premier rang pour constituer au moins 2 MEU à la française (c'est à dire 1 disponible en permanence 1 au repos) en ajoutant au moins une composante sous-marine et un futur navire de soutien. Le GAN avec le CdG pouvant rejoindre le groupe expéditionnaire si nécessaire.

Le reste de la flotte pourrait être disperser dans notre ZEE à l'exception de la FOST bien sûr. 

Ou deux MEU mais dont la moitiée de chacune serait permanente et l'autre au repos - Je verrai bien l'une d'elle en Nouvelle Calédonie sur une grande base aéronavale pouvant accueuillir l'ensemble de ses moyens amphibie, de son soutien aérien, et ses éléments de protection et ravitaillement (dont 1 SN). Ca permettrait de donner des vocations aux Français des Iles qui font de bons soldats.  Donc une MEU Pacifique /océan Indien et l'autre Méditerranée / Atlantique / Antille... sans compter qu'il nous faut des unités préposionnées en Afrique...

Link to comment
Share on other sites

Oui mais il y a quand même un obstacle de taille à la formation de ces MEU : le fait qu'il ne nous reste qu'un TCD, ce qui permet, dans le meilleur des cas, un groupe les 2/3 de l'année.

Et si on regroupe deux BPC ensemble, on se retrouve avec deux giga hopitaux, deux giga poste de commandement et deux giga hangar hélico qui au mieux ne serviront à rien et au pire feront perdre de la place (On n'aura jamais assez d'hélico pour remplir les deux BPC à bloc). En plus la capacité d'emport cumulée ne sera pas excellente puisque d'environ 900 hommes (moins qu'un San Antonio malgré un tonnage comparable)

Si on n'avait pas commandé le BPC numéro 3, on aurait pu commander plus tard (= économies à cours terme) et ensemble (= économie à moyen terme puisque effet de série) une série de deux TCD NG basés sur le design du BPC mais avec une plus grande capacité d'emport en personnels/matériels et pourquoi pas des capacités de ravitaillement comme sur le TCD néerlandais ou danois je ne sais plus. On aurai enfin économisé à long terme puisque en 2020, la conception du BPC aura presque 20 ans et on se retrouvera donc avec une conception/fabrication à remettre à jour (=ce qui, à mon humble avis ne sera pas gratuit).

Dès lors la solution serait de :

1) Faire une croix sur les MEU

2) Associer deux BPC dans un MEU malgré les contraintes

3) Revendre un des BPC et construire deux TCD modernes (Les frais d'études étant payés par la revente du BPC)

4) Commander deux TCD pour former deux MEU (Donc 1 en permanence) le dernier BPC étant utilisé pour des missions en solitaire (Jeanne d'Arc par ex)

5) Commander trois TCD avec capacités de ravitaillement qui remplaceront le BPC 4 et deux BRAVE (Les deux BRAVE restants restant pour le (ou les, soyons fou) GAN)

Note, Sans vouloir faire de pub, j'avais il y a un temps réalisé un croquis de BPC "tcdifié" à cette adresse http://lefauteuildecolbert.over-blog.fr/article-vers-un-renouveau-des-moyens-amphibies-2-2-114065006.html

Link to comment
Share on other sites

C'est faire compliqué et ça coutera plus cher que de modifier le 3ième BPC : suppression de l'hôpital et de la zone poste de commandemant pour acceuillir plus de monde, réduction du nombre d'helicos à 10 max et le gain de place dans le hangar hélico et le pont d'envol réservé à des containers ou des véhicules.

On aurait alors une MEU avec 1 BPC et 1 TCD et une MEU avec 1 BPC et un BPC "modifié".  Autre solution, intégré un navire RO-RO (même acheté d'occasion) et garder le 3ième BPC pour renforcer une MEU 

@ Lezard-vert : Le nombre de navires de soutien BRAVE va être réduit à 3, donc impossible de maintenir 2 MEU en activité en même temps en plus du GAN. De toute manière, les navires ne pourraient être en service toute l'année et on ne pourrait pas envoyer en mer une demi-MEU.

Link to comment
Share on other sites

Même si l'idée peut être séduisante, je ne suis pas certain que ce modèle, calqué sur l'us navy, nous convienne.

Une telle MEU resterait loin du seuil critique pour pouvoir peser contre autre chose que des mec en pick-up. Or, pour ces derniers, l'aérotransport a fait ses preuves (et il dispose, en plus, de l'atout d'un temps de réaction court).

Link to comment
Share on other sites

ce format deployable rapidement n'a pas forcement vocation  a rester seul.

Il faut le voir en combinaison avec les fs/para et de l'equippement leger à median aerotransportable dispo sous quelques heures; cette fameuse MEU qui arrive dans les jours qui suivent selon l'endroit concerné, et des renforts de metropole qui suivent par mer ou/et par air, et qui sont plus longs à deployer.

Cette organisation  serai plus reactive, et pas denuée de punch tout de même.

En ce qui concerne les BPC, ils sont sauf erreur modulable en terme de config, on peut reduire l'hopital en faveur du transport de troupes, je ne sais pas si les espaces dedies au commandements sont aussi modulables, mais je dirai que oui.

Par contre, en effet, on perd en capacité de transport de vehicules par rapport à un tcd.

Link to comment
Share on other sites

Quand on voit aussi le rôle que jouent les atlantiques 2, il serait intéressant de prévoir de suite la version 3 voir d'en racheter un peu.

Avec leurs capacités d'illuminer à venir, nous avons notre flotte de bombardiers stratégiques  ;)

On en parle peu de cette composante.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...