Sign in to follow this  
Tancrède

L'avenir du fantassin: quel compromis technologie/rusticité?

Recommended Posts

Voilà encore un de mes sujets sur le sexe des anges et la taille du calibre.

Actuellement, le débat est presque éteint dans les circuits de décision, mais il peut resurgir pour diverses raisons:

- le coût des équipements des équipements de super-fantassins

- l'efficacité discutée ou non de ces équipements (notamment en termes de fiabilité, de commodité d'emploi, de résistance aux différents milieux....)

- le besoin en effectifs sur le sol pour les missions de contre-guérilla, de sécurisation et de contrôle de larges régions hostiles

- la tendance naturelle à l'inflation des coûts des équipements, de leur remplacement et de leurs mises à jour une fois ces équipements inscrits dans le cycle commercialo-technologique

Bref, sans être un débat quantité/qualité, quoique cet aspect fasse partie de la question, j'entends mettre sur la table l'avenir du fantassin dans la structure de dépense et de stratégie des armées des pays développés. En effet, si nos chers dédideurs entendent continuer à multiplier les opérations de peacekeeping/peacemaking/COIN/nation building (et éventuellement d'opérations ponctuelles de guerre classique), la question des effectifs disponibles se posera rapidement étant donné la gourmandise croissante de ce type d'opérations en pioupious et leur multiplication.

Dès lors va se poser la question, mais l'usage et le rapport coût-efficacité des harnachement de fantassin futur y répondra aussi, de savoir si de telles innovations sont pertinentes dans lers aspects systèmes complets. Je n'ai aucun doute sur l'utilité de quasiment toutes les options prises séparément, et de certaines pour tous les fantassins (les coms, les fringues et sacs et éventuellement la protection ont tout pour plaire); mais tant pour la rusticité nécessaire du fantassin que pour les effectifs disponibles, tant pour les inévitables et nombreux merdages techniques à venir que pour les contraintes induites (surtout pour des missions longue durée), l'équilibre technique/rustique est sûrement encore à définir.

Je n'ai nul doute cependant que les plus jeunes recrues auront infiniment moins de mal à intégrer certains gadgets dans leur pratique du métier, et les utiliseront sans y penser; mais la question de la rusticité, de la souplesse, du jugement et de l'endurance du "système d'arme" homme/matériel restera entière pour encore quelques années avant qu'un juste milieu soit trouvé.

A l'issue de cette évolution, et cette question se reposera alors, le problème des effectifs se posera à nouveau:

- les bataillons et Rgts actuels seront-ils aussi nombreux ou bien tant le compromis technologie/rusticité que les besoins en effectifs permettront-ils des unités plus réduites mais plus nombreuses, avec sans doute un accroissement global des effectifs, important ou marginal.

- le dit compromis technologie/rusticité sera t-il trouvé, avec une réduction notable des coûts, ou bien la puissance des lobbies industriels imposera t-elle une fuite en avant dans le suréquipement? En bref, quelle part la logique d'emploi arrivera t-elle à imposer à la logique de moyens?

- de quels ordres sera l'impact du besoin en fantassins face à l'inflation des opérations COIN et des effectifs croissants nécessités par chacune: contrainte vers un format plus européen d'armée? Evolution radicale des structures bataillonnaires traditionnelles?

Cette dernière hypothèse de changement de structure pourrait-elle nous annoncer la réforme "dioclétienne" pour les armées du XXIème siècle?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un sujet intéressant... =)

Sur le Félin j'ai des doutes, mais ok, admettons qu'il offre un bonus sur le plan des communications... Mais toute médaille a son revers, et là c'est le fait que l'on va alourdir le prix du fantassin de base! Donc on en aura moins que des "rustiques". Solution: compenser par une puissance de feu accrue, obtenue par un recours aux lance-grenades modernes à répétition de 40mm. Des engins très utiles lors d'accrochages en contre-guérilla, sans oublier la guerre de haute intensité. Peu utiles par contre pour le peace-keeping. Mais a-t-on besoin d'une Armée pour "ça"? Des Gendarmes suffisent, non?  ;) Et hop on fait monter leur ratio missions-défense annuelles de 5 à 10%...  =D

Un excellent lance-grenades, le MK 47, qui allie grande cadence de tir, létalité de la munition, et excellence de la précision ...  =)

Le Mk 47 de General Dynamics pèse 41kg seulement (40% de moins que le Mk19), il offre un taux de coup au but de 90% sur la première cible à 1500m, grâce à une conduite de tir intégrée avec laser et calculateur de tir.  La grenade de 40mm contient 40 grammes d'explosif expédiant en arc de cercle vers l'avant 1450 petites billes d'acier. La létalité serait 10x supérieure par rapport aux grenades classiques de 40mm. Cette grenade est équipée d'une fusée de proximité permettant l'explosion en l'air ce qui permet un effet fusant. La cadence de tir est de 250 coups/mn. Cet engin équipe les FS us. Le prix unitaire: 90 000 dollars. Pas donné. Mais on pourrait équiper chacune des 80 Cies de combat de nos 20 régiments d'infanterie avec 4 lance-grenades de ce type ce qui ferait 320 Mk 47 à 29 millions de dollars soit 19 millions d'euros. Cela permettrait d'équiper chaque section d'un MK47. Pas donné, mais efficace... L'artillerie du chef de section... C'est autre chose que le lance-grenade du FAMAS!  ;)

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi opposer technologie et rusticité ... y a des technologies rustique d'autre moins.

Mais a priori une bonne partie des techno utiliser pour le fantassin sont rustique ... du moins presque plus que les M16 qui surpportent pas la crasse et autre désagrement.

Les technologie dédié au fantassins ne sont que des outils supplémentaire qui ne sont pas la forcement pour faire baisser l'effectif ... mais pour améliorer les conditions de travail et permettre des prise d'information et de décision plus rapide et plus juste.

Une fantassin avec sont Viseur felin magique video déporté nuit bidule en panne pourra tjrs te coller une balle dans la tete a 400m s'il a été bien entrainé. Pareil pour celui dont le module GPS au exploser sur une grosse caillasse ... il saura tjrs lire une carte topo et retrouver son chemin.

On parlais su le topic fusil de l'opposition volume de feu puissance de feu ... l'infanterie ce sera un peu pareil ... la dualité volume de force puissance de force devrait s'équilibrer et voir un retour du volume meme si la professionnalisation technologisation induit des cout salariaux et d'équipement en forte hausse.

La seule chose qui pourrait faire un saut technologique notoire dans l'infanterie serait l'introduction d'un contrôle de tir automatisé ... ça existe en monture fixe pour le snipping, c'est l'ordinateur qui vise comme dans un tank ... mais c'est pas demain la veille qu'on aurait ca sur des arme d'infanterie.

Apres on peu bien introduire des liaisons de donnée a tout va et des mini drone reco affecté aux compagnie d'infanterie et des mules pour faire les sherpa ... au final ça induira plus de maintenance et la réaffectation d'effectif mais probablement pas la baisse.

On voit déjà les limite de la technologie/électronique dans l'arme blindée ...

Un sujet intéressant... =)

Sur le Félin j'ai des doutes, mais ok, admettons qu'il offre un bonus sur le plan des communications... Mais toute médaille a son revers, et là c'est le fait que l'on va alourdir le prix du fantassin de base!

Pourquoi Felin alourdirait le fantassin ?! le truc est modulaire ... la plupart n'auront comme "technologie" que le systeme de com' et le module de controle, voire le gps, soit quelques centaien de gramme ... vu que le reste de la tenu est allégé et plus pratique en mouvement ... a priori les fantassin felin devrait etre allégés.

La visée nuit, les visée déporté et les caméra IR ne seront emporté qu'un par groupe ou section selon, probablement.

Un excellent lance-grenades, le MK 47, qui allie grande cadence de tir, létalité de la munition, et excellence de la précision ...  =) ... il offre un taux de coup au but de 90% sur la première cible à 1500m, grâce à une conduite de tir intégrée avec laser et calculateur de tir ... C'est autre chose que le lance-grenade du FAMAS!  ;)

Jojo m'a grillé sur le controle de tir ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

G4ally, le terrain est une épreuve très cruelle pour le matos sophistiqué. Déjà conserver ses jumelles en état dans la verte est un défi, idem pour son fusil qui doit résister aux chocs, à la boue, à l'humidité, aux changements de températures, etc. Alors l'arnachement genre pc portable du Félin -même très durci- me laisse assez songeur... Je demande à voir ce que ça donne après 8 jours en terrain de manœuvres, et je ne parle pas d'opérations réelles. Mais je ne demande qu'à être convaincu. Cependant je me méfie beaucoup de nos ingénieurs qui savent faire du technologique mais beaucoup moins du solide. Y a qu'à comparer l'AMX10P au Marder, y a pas photo question ergonomie et robustesse!

Ps: pour "alourdir" le biffin, je parlais de son prix... :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest grinch

Une fantassin avec sont Viseur felin magique video déporté nuit bidule en panne pourra tjrs te coller une balle dans la tete a 400m s'il a été bien entrainé. Pareil pour celui dont le module GPS au exploser sur une grosse caillasse ... il saura tjrs lire une carte topo et retrouver son chemin.

Je mettrais un bémol, à condition que ledit fantassins aie été entrainé sans le Viseur felin magique video déporté nuit bidule ou le module GPS. Ces appareils sont des "plus" pour augmenter l'efficacité et non pas la norme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a fantassin et fantassin.....  La question de la "rusticité" ne se pose peut-être pas dans les mêmes termes pour un "fantassin porté" (méca ou autre..) et un fantassin censé droper à pied dans la brousse ou la montagne.

Plus que la question des "technologies", je vois un danger dans "l'uniformisation" des référentiels des diverses infantéries... 

Il me semble que l'on peut "observer" une tendance à la "mécanisation" des "infantéries légères-rustiques".....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que l'on peut "observer" une tendance à la "mécanisation" des "infantéries légères-rustiques"...

C'est le probleme en Astan ... mobilité/protection ... a vouloir du zero mort le plus immédiat est de mécaniser tout le monde.

Le second probleme c'est qu'a vouloir engager moins de troupe sur plus de terrain pour faire illusion il faut pouvoir les déplacer un peu plus vite qu'au pas ... et comme les helo c'est trop cher on les ballade en bétaillère blindées.

Un brit expliquait que les Taliban devait bien se marrer en voyant les convoi, et toute la poussiere, avancer au pas en entrée de vallée ... vu la cadence ils avaient le temps de dire au revoir a la famille de faire un petit baluchon et de passer la ligne de crete avant l'arrivé des véhicules.

C'est le probleme de ces conflit sans ligne de front ... ou avec des ligne de front n'importe ou, ca implique soit un foisonnement des moyens et donc une fragilité soit une concentration et donc une impuissance globale.

Pour Felin et l'infaterie legere ... les chasseurs alpins par exemple n'utiliseront qu'un Felin light, l'essentielle de l'electronique etant zappé sauf le systeme de com et le gps au besoin, pour le viseur c'est de l'optique classique, les chef de groupe/section pourront avoir des caméra IR au besoin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

- l'efficacité discutée ou non de ces équipements (notamment en termes de fiabilité, de commodité d'emploi, de résistance aux différents milieux....)

Avec le temps ça devrait s'améliorer mais là on parle du fantassin de demain et pas d'aujourd'hui comme disait Berkut à propos des fusils Sud Coréens.

Ne verra-t-on pas émerger une infanterie à deux vitesse ?

Donc une qui reste à des standards Felin (communication, GPS...) light (pourraient être conscrits ou réservistes) et une infanterie lourde cher et très puissante utilisant minimum un système FELIN complet ou des exosquelettes de combat blindés -si Tancrède se projette aussi loin dans le futur évidemment- (et d'ailleurs là le MK 47 de Jojo ça sera un par escouade avec des MG3 (en 7,62 hein)/minimi pour tous au moins).

Quand au déplacement, ne pourrait-on pas creuser au niveau des ULM ? (il en existe en format hélico pour une somme "modique") ou une sorte de fantacoptère avec hélice contra rotative ? (ce qui assurerait une supériorité aérienne au Fantassin

Mobile).

Désolé si ça fait Kotai à vos yeux j'ai pas fait exprès.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention précision: pas trop de projection technologique. C'est un aspect du sujet, mais ce n'est pas le sujet: il y a d'autres topic dédiés (oui, je m'excite aussi sur les exosquelettes à la Starship Troopers ou les exo-tanks pour ceux qui ont lu Aquablue), mais ce n'est pas l'idée principale. Evitons de nous perdre dans les détails techniques, sinon tous les sujets finissent par se ressembler.

Alors Jojo, arrête avec les LG lourds s'il te plaît; oui, on bave dessus  :'(, mais c'est fait pour les véhicules, pas pour les fantassins (le comparer avec le LG du FAMAS, c'est un poil limite, avoue-le petit coquin).

Quand je parle de la rusticité, je ne la mets pas uniquement en conflit avec les équipements de fantassins du futur; je dis simplement que ces équipements sont pour l'instant des nouveautés dont on n'a pas vraiment encore mis le concept global au rythme du terrain et de l'organisation effective du dispositif global de l'infanterie, et plus encore d'un corps d'armée en combat.

Certes, G4lly, chaque équipement pris séparément a une utilité que même un adjudant para de Dien Bien Phu approuverait. La question n'est pas là. C'est l'ensemble de ces équipements, et plus encore leur concept d'emploi non encore vraiment déterminé (seul l'usage le permettra) qui, sur chaque fantassin, peut poser un problème. La complexité d'emploi de l'ensemble du système par chaque fantassin peut-elle altérer ou améliorer l'efficacité globale du fantassin individuel, du groupe de combat, de la section et de la compagnie d'infanterie au sein d'une unité complète de combat ou d'un dispositif de fantassins purs? Sans doute les deux à la fois; les proportions seront déterminées à l'usage.

Du coup, mon point est de dire que l'emploi et le temps dégageront nécessairement un compromis entre équipement et rusticité, compromis qui n'est certainement pas l'idée qu'on s'en fait actuellement. Le déploiement d'une unité FELIN complète (une compagnie sans doute) au sein d'un GTIA en OPEX est pour très bientôt (le calendrier est dans RAID). Déjà cette seule expérience donnera une idée plus récise de ce qu'on peut attendre.

En conséquence, oui, je pense que l'avenir de l'infanterie, comme le dit Fusilier, restera à une répartition des rôles et non à une uniformisation sur le modèle FELIN; tant en raison des RETEX analysées par le commandement et les industriels que par les opérationnels de terrain qui feront leurs propres adaptations (voir les chasseurs alpins, déjà alors qu'on est au niveau du test). L'infanterie légère restera l'infanterie légère, et je doute qu'elle décide de se harnacher (à moins que les équipements actuels soient réduits à des dimensions et poids imperceptibles) et de s'embarrasser de tout ce que la technologie implique (notamment le risque de sur-communication dans les 2 sens, via les SIR-SIT, et les ralentissements, la soumission à une centralisation de la décision que cela peut impliquer).

Les opérations longues, la nmadisation.... par exemple en Afghanistan, peuvent entrer en contradiction avec les besoins de ces technologies, de même que le terrain: que donneront ces outils face au sable fin, aux températures extrêmes, à la poussière, à la boue, à l'humidité tropicale?

Les méchas en urbain auront aussi des adaptations à faire: si le FELIN procure de la protection et de l'information, il peut aussi leur enlever de la souplesse, physique (harnachement lourd) et décisionnelle (flux d'infos amont-aval trop abondants, soumission à un commandement voulant tout contrôler).

De nouvelles technologies peuvent éventuellement alléger et assouplir la protection tout en la rendant plus efficace; mais la possibilité d'alourdissement décisionnel, même si les transmissions sont accélérées, devient très grande et son affirmation comme son amoindrissement (suivant les process qu'on arrivera à mettre en place) auront des impacts importants sur l'organisation des unités de combat, les rapports d'autorité, les qualifications des fantassins (particulièrement les chefs de groupes) et les processus de décision et de circulation de l'information.

On peut éventuellement considérr le temps long et voir les exosquelettes créer un nouveau type de grenadiers ultra-lourds, quand l'infanterie légère profitera de l'allègement de pas mal de technologies pour rester souple, féline et manoeuvrière. Mias on ne eput les résumer à cela: en urbain, un exosquelette sera pataud et maladroit (sauf si le but est la prise de la ville sans considération pour les dégâts) et devra donc accepter aussi un fantassin intermédiaire.

Et là aussi resurgit la rusticité face au tout technologique, rusticité qui devra voir TOUS les fantassins continuer à partager leurs savoirs et formations fondamentaux.

Tu vois, G4lly, les liaisons de données et autres posent des problèmes forts d'organisation et ne sont pas que des facilitateurs: toute innovation pose aussi de nouveaux problèmes, et deviennent parfois même des impasses. En tant qu fantassin (ex fantassin dans mon cas), je veux de la vision déportée (ça prend pas de place et ce sera sur le fusil pour tout le monde), de la vision jour/nuit, un GPS, une meilleure protection, des coms silencieuses et rapides, savoir où sont les copains, où sont les autres unités.... Mais tout ça consomme aussi de l'énergie, donc il faut des batteries qui pèsent aussi un certain poids bouffant sur mon apquetage, tout ça ne s'emploie pas toujours spontanément et insensiblement, même avec une formation et l'habitude, tout ça peut ralentir mon unité, ou la rendre dépendante desystèmes vulnérables, tout ça peut être piraté, tout ça complique ma chaîne de commandement déjà chiante, tout ça n'est pas super endurant, tout ça m'encombre (surtout ces putains de câbles), tout ça réclame du soin et de l'attention alors que j'ai vraiment pas le temps de m'en préoccuper en opération (déjà que c'est chiant de récurer le FAMAS)....

De plus, il y a de nouvelles vulnérabilités (énergie, sensibilité des sytèmes....) et donc de nouvelles cibles pour l'adversaire. Certes, il y a des avantages, mais dans quelle mesure les avantages surpassent les inconvénients? Le font-ils? Seul l'usage le déterminera.

Et en termes d'organisation, la hiérarchie actuelle aura t-elle toute sa pertinence? le lieutenant sera t-il encore utile? Un capitaine ne pourra t-il coordonner ses sergents directement? Et un commandant sera t-il encore pertinent? Ou bien ne devra t-on pas au contraire resserrer la dimension des Rgts/bataillons sur une taille plus réduite mettons 200-300 hommes sans compagnies de combat, mais directement des lieutenants ou équivalents avec leurs groupes de combat sous les ordres d'un chef de bataillon ou équivalents, avec donc bien plus de ces bataillons réduits?

Le champ de vision accru du fantassin de base, donc sa "zone de contrôle", devrait permettre de tels bataillons petits: chaque rgt français actuel pourrait ainsi éclater en 3 bataillons plus resserrés, la technologie (dans l'éventualité où elle, avec les processus de décision qu'elle implique, est parvenue à maturité). La souplesse des coms autoriserait ce dispositif plus éclaté venant directement de l'infanterie légère et des FS, avec moins d'échelons de commandement sans pour autant qu'il y ait moins d'encadrement opérationnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

si j'abonde en ton sens niveau nouvelle structuration hiérarchique due à une meilleure communication tête/bras-jambes tu oublies quand même un détail qui va tomber sur le rabiot de chaque "capitaine". La formation. D'ailleurs même le clampin qui sera en charge de la radio devra suivre une jolie prise en main pour gérer la bête. La multiplication des glanglions nerveux peut être viable sans système infocentré mais quand on peut suivre l'évolution de chaque unité en temps réel, on a plus vraiment besoin de cinquante maillons entre le haut et le bas de la hiérarchie.

Là où je vois l'importance de la rusticité c'est dans la rapidité d'appropriation de la connaissance. D'accord pour la lunette à rayon X qui permet de voir le string de Fatima sous sa burkha et vérifier que ce n'est pas un taleb avec deux kilos de plastic mais si pour se faire il faut huit mois de formation et un BTS en microélectronique et optique non merci, Fatima se fera gueuler dessus et devra tomber la chemise. (Contexte A-stan, allez pas gueuler au loup sinon je taloche!)

Notre fameuse BOA devra donc être légère dans le flux d'info pour ne pas paralyser nos hommes sous des tonnes d'informations et directives, qui seront surtout parasites et noieront l'essentiel de l'XXINT mais aussi légère à prendre en main, rapide à maîtriser pour les troufions (oui, ce sont des professionnels maintenant et plus des conscrits mais il n'empêche que.)

Là où la technologie fera peu débat ce sera au niveau des treillis et protections balistiques. En général, peu invasives quand à la mission, on préférera avoir le meilleur et/ou le plus performant, histoire de protéger l'investissement que représente le soldat (en théorie... il suffit de voir la petite polémique entre Interceptor et Dragonskin, le second étant plus performant mais écarté pour des raisons assez obscures.), également sur les treillis intelligents. Mais dans tous les cas cela se fera par une sensible augmentation du coût unitaire.

Nos gars seront avec un barda, joyeux mix entre technicité/technologie et rusticité... Enfin, pour cette dernière c'est souvent un abus de langage poli pour cacher un système D qui pallie à un matériel inadapté, comme nos rangos bien "rustiques" avec la possibilité de mettre deux paires de chaussettes pour pas avoir froid... En fait pour avoir encore un peu de peau sur la voûte plantaire après le dixième kilomètre  >:(. Quelle saloperie de godasses! Etanches, l'eau dedans ne ressortait pas! Par contre pour rentrer... Et leur soit disant solidité, ok, certaines tenaient dix voire quinze ans (la plupart du temps dans les bureaux mais on ne dira rien) mais c'est pas ce dont je me rappelle!  :P

Ce que l'on peut attendre c'est de la technicité que n'importe quel gars puisse appréhender rapidement et qui tienne les rigueurs du terrain. On parle par exemple du PC FELIN, j'avais vu il y a facilement dix ans (du temps de Bonaldi sur Nulle Part Ailleurs, c'est dire) un PC prétendument "indestructible" On tapait dessus avec un marteau, on l'arrosait avec de l'eau pas très propre, on le faisait valdinguer... Bref, ça semblait être un tank. Puis j'ai eu l'occasion de le voir ce fameux PC. D'accord, il est d'une solidité à tout épreuve (c'est même assez bluffant) mais c'est une vraie brouette, à la limite on sortirait une manivelle pour accélérer les calculs... donc, ça reste à voir.

Cette technicité tant recherché est telle si nécessaire? un de tes exo-tanks sera t il au final si supérieur à un bon vieux VBL équipé d'une M2/MGL et son PC radio. Je suis vraiment dubitatif par rapport à tout ce que j'ai pu voir jusqu'à présent. si certains éléments apportent un plus niveau survivabilité des troupes seul domaine où je suis prêt à dire amen à tout ce qui est potable, pour le reste... Avant de passer à la haute technologie, il serait peut être bien d'adopter des équipements tout simplement performants, de vrais brodequins (ça arrive, je sais) de vrais treillis avec un vrai camo efficace (celui des us en est bluffant) une arme d'infanterie simple et efficace (et 100% compatible OTAN), etc. il y a des jours où vouloir ce qui se fera demain est nuisible parce qu'on oublie qu'on est aujourd'hui et avec le matos d'hier...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là où je vois l'importance de la rusticité c'est dans la rapidité d'appropriation de la connaissance. D'accord pour la lunette à rayon X qui permet de voir le string de Fatima sous sa burkha et vérifier que ce n'est pas un taleb avec deux kilos de plastic mais si pour se faire il faut huit mois de formation et un BTS en microélectronique et optique non merci, Fatima se fera gueuler dessus et devra tomber la chemise. (Contexte A-stan, allez pas gueuler au loup sinon je taloche!)

Evidemment tout le problème est là, plus le fantassin est technologique, plus il se doit d'être qualifié et donc chaque soldat devra avoir l'intelligence et la capacité d'apprentissage d'un cadre moyen, minimum (après il peut très bien savoir utiliser ses gadgets de la mort qui tue et ne pas savoir comment ça marche).

Mais à ce niveau un tel équipement devrait être donné à une personne par escouade non ? On arriverait a un équipement FELIN pour le sergent et les officiers, le soldat reste avec le système de com et se fait diriger. (alors oui le chef de groupe est bien visible dans le tas du coup).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le concept de technos guerilla est selon moi le plus adapté. Du matériel fiable et rustique combiné à des technologies possédant une véritable utilité sur le terrain et qui donnent un avantage certain au soldat.

Les NVG en sont le parfait exemple: simple à utiliser (deux piles à mettre  :lol: ) une utilité indiscutable, les avantages de l'appareil compensant largement son prix. Mais malheureusement fragile comparé au reste du matériel.

Je plains le pauvre soldat FELIN avec son fusil de journaliste old school, personne n'est à l'abris d'une chute et je ne crois pas que ce système soit particulièrement résistant ou reste étanche éternellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les NVG en sont le parfait exemple: simple à utiliser (deux piles à mettre  cheesy ) une utilité indiscutable, les avantages de l'appareil compensant largement son prix. Mais malheureusement fragile comparé au reste du matériel.

Mais après combien d'années de développement ?

Si on part de ce principe, une lunette FELIN ne correspondra à ces standards que vers 2050, il faut donc savoir sur combien d'année on se projette dans cette discussion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Berkut

Ne fais pas de moi un tenant du tout technologique; je précise justement que ces technologies n'ont pas encore été mises au rythme du terrain et de la réalité opérationnelle. Quand cela aura été fait, un nuveau compromis modernité/rusticité sera nécessairement trouvé, aux dépends de la technicité. Mais celle-ci se fera une nouvelle part quand les équipements les plus utiles seront devenus familiers aux troufions. Lis la première partie de mon post. Non mais! Me parler comme si j'étais un techno freak, moi! Un authentique ex-fantassin jadis souple félin et manoeuvrier (nettement moins maintenant, j'ai un genoux sensible  :lol:).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais après combien d'années de développement ?

Si on part de ce principe, une lunette FELIN ne correspondra à ces standards que vers 2050, il faut donc savoir sur combien d'année on se projette dans cette discussion.

D'accord, mais je n'ai jamais vu un soldat porter des NVG grossent comme un téléscope et pesant plus de 5 kilos, ou si ce matériel existait il s'agissait de prototype et non pas d'un système en dotation.

Le système FELIN est pour l'instant trop volumineux, je ne dis pas qu'il est mauvais mais qu'en l'état il n'est pas adapté au terrain. Lorsque tout cela sera miniaturisé et simplifié je changerai peut-être d'avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord, mais je n'ai jamais vu un soldat porter des NVG grossent comme un téléscope et pesant plus de 5 kilos, ou si ce matériel existait il s'agissait de prototype et non pas d'un système en dotation.

Le système FELIN est pour l'instant trop volumineux, je ne dis pas qu'il est mauvais mais qu'en l'état il n'est pas adapté au terrain. Lorsque tout cela sera miniaturisé et simplifié je changerai peut-être d'avis.

Si le système FELIN va rentrer en service, si il a été déclaré apte à équipé l'ADT, si il a été testé avec succès à la montagne et au CENZUB, alors OUI, il est adapté... mais enfin ce n'est que mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'était le cas, Menchi, tous les matériels acceptés dans le service de toutes les armées seraient au point. Hors,; ce n'est pas le cas. Le FELIN est en gestation et doit affronter le terrain, la réalité opérationnelle et la tenue dans la durée dans les actions et vie quotidienne du fantassin moyen. Plus encore, il doit révéler son potentiel réel à l'usage, dans la durée et au sein d'un dispositif opérationnel et organisationnel complet. De l'xpérience sortiront ses impasses, ses forces, ses faiblesses, d'éventuels manques à compléter, ses aspects overkill, ses lourdeurs et lenteurs....

Mais le FELIN, ce n'est pas que l'équipement en lui-même, c'est aussi tout l'environnement qu'il implique, la chaîne informationnelle et décisionnelle dans laquelle il s'inscrit, les nouvelles dépendances et les nouvelles autonomies qu'il implique, donc les nouveaux problèmes qu'il pose aux unités, aux unités avec qui les premières coopèrent et à celles qui les approvisionnent, les informent, reçoivent des infos....

Ensuite, il y a la façon dont le fantassin moyen vivra tout cela, comment il s'adaptera à la complexité que le système suppose et dans quelle mesure il se l'appropriera (si trop de systèmes ralentit le tempo....). Bref, il faudra savoir quel compromis rusticité/technologie émergera des premiers déploiements et entraînements réalisés à une certaine échelle. mais aussi savoir s'il n'y a pas un tel compromis très différent à adopter pour chaque type de mission et configuration de terrain. En Afghanistan, je doute que crapahuter dans la fine poussière avec le paquetage normal ET le FELIN à 2000-3000 mètres pour faire la chasse à Terry Taliban soit très réjouissant pour le troupier qui serait alors rigide, bovin et peu manoeuvrier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

citation : En Afghanistan, je doute que crapahuter dans la fine poussière avec le paquetage normal ET le FELIN à 2000-3000 mètres pour faire la chasse à Terry Taliban soit très réjouissant pour le troupier qui serait alors rigide, bovin et peu manoeuvrier.

Je vois ça d'ici, l'équipe TE  avec la 12,7, le FRF2, le Famas, la radio, le Felin, les sac pour la bouffe, le portable branché sur Internet pas satellite.... crapahutant à 3000 m pour se poster en chouf.... :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

citation : En Afghanistan, je doute que crapahuter dans la fine poussière avec le paquetage normal ET le FELIN à 2000-3000 mètres pour faire la chasse à Terry Taliban soit très réjouissant pour le troupier qui serait alors rigide, bovin et peu manoeuvrier.

Je vois ça d'ici, l'équipe TE  avec la 12,7, le FRF2, le Famas, la radio, le Felin, les sac pour la bouffe, le portable branché sur Internet pas satellite.... crapahutant à 3000 m pour se poster en chouf.... :lol:

En tout cas, il a été testé à la montagne, et les résultats ont été convainquant. D'ailleurs, quelques améliorations ergonomiques découlent de ce test finalement très utile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, les BCA l'ont testé, préférant n'emporter qu'une partie de l'équipement: pas de gilet pare-balles, pas le treillis (pas fait pour le froid), équipement électronique limité (résistance au froid faible). En fait, ils n'avaient que les coms et les flingues.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, les BCA l'ont testé, préférant n'emporter qu'une partie de l'équipement: pas de gilet pare-balles, pas le treillis (pas fait pour le froid), équipement électronique limité (résistance au froid faible). En fait, ils n'avaient que les coms et les flingues.

T'es mauvaise langue ... la résistance au froid c'est essentiellement certaine matière plastique qui devenait cassante a priori ça a été changé. Pour le reste pas la plupart des fantassin de soldat n'auront avec Felin a n'utiliser que les vêtement/protection, le contrôleur/alim et le module de com, certain auront le GPS en plus, quelqu'un les système de visé video ou les JVN mais ca sera surement au coup par coup en fonction de la mission. Le truc est pas modulaire pour rien t'emmène juste le necessaire.

Le cas des vetement pour les BCA est surtout lié au poids ... en effet il opére parfois/souvent sans pare balle et sans casque en montagne, avec le camo hiver et des vetement chaud ... enfin rien qui soit fourni dans Felin ... plutot typé tempéré voire climat chaud.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans qu'il y ait même un kit complet de vêtements, protections, sacs.... en camo désert. Pour le reste, ça pèse quand même son poids qu'il faut porter en plus des équipements normaux (y'en a des trucs à mettre dans un sac, dans un brelage, dans les poches). Sans compter le FAMAS avec son gros viseur qui pèse un âne mort.

Le problème en général c'est que ce genre d'équipement nuit à l'endurance: plus de poids (les équipements, quelle qu'en soit la combinaison, leur alimentation, leurs rechanges....) en plus de l'équipement normal, mais aussi autonomie limitée en énergie, contrainte de proximité d'un véhicule pour la plupart des cas, chaîne logistique/soutien qui sera peut-être plus contraignante....

Bref, si l'infanterie veut encore pouvoir faire des commandos de chasse en missions longues, nomadiser et faire du travail d'infanterie légère en général, il lui faudra trouver un compromis radical avec un emport très limité en technologies ou un effort de miniaturisation énorme des matériels (particulièrement pour les batteries dont il faudra avoir pas mal de rechange). Alors que les paras et chasseurs alpins sont censés être les premiers équipés complètement, il me semble que ce sont ceux qui en ont le moins besoin (hors quelques équipements particuliers).

Mais surtout, j'ai peur de l'impact à long terme sur l'entraînement, que l'on se mette à écarter certains fondamentaux.... Un exemple: la trouille absolue que le GPS systématique affaiblisse le point le plus fondamental qu'est l'orientation sur carte, jamais uniformément glorieux dans aucune armée, et pourtant vital. C'est le truc où on ne peut considérer que la technologie sera là quoiqu'il arrive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans qu'il y ait même un kit complet de vêtements, protections, sacs.... en camo désert. Pour le reste, ça pèse quand même son poids qu'il faut porter en plus des équipements normaux (y'en a des trucs à mettre dans un sac, dans un brelage, dans les poches). Sans compter le FAMAS avec son gros viseur qui pèse un âne mort.

Le problème en général c'est que ce genre d'équipement nuit à l'endurance: plus de poids (les équipements, quelle qu'en soit la combinaison, leur alimentation, leurs rechanges....) en plus de l'équipement normal, mais aussi autonomie limitée en énergie, contrainte de proximité d'un véhicule pour la plupart des cas, chaîne logistique/soutien qui sera peut-être plus contraignante....

Bref, si l'infanterie veut encore pouvoir faire des commandos de chasse en missions longues, nomadiser et faire du travail d'infanterie légère en général, il lui faudra trouver un compromis radical avec un emport très limité en technologies ou un effort de miniaturisation énorme des matériels (particulièrement pour les batteries dont il faudra avoir pas mal de rechange). Alors que les paras et chasseurs alpins sont censés être les premiers équipés complètement, il me semble que ce sont ceux qui en ont le moins besoin (hors quelques équipements particuliers).

Mais surtout, j'ai peur de l'impact à long terme sur l'entraînement, que l'on se mette à écarter certains fondamentaux.... Un exemple: la trouille absolue que le GPS systématique affaiblisse le point le plus fondamental qu'est l'orientation sur carte, jamais uniformément glorieux dans aucune armée, et pourtant vital. C'est le truc où on ne peut considérer que la technologie sera là quoiqu'il arrive.

Faut arrreter avec le viseur nuit/video du Famas y en aura un pas groupe au plus ... pour l'énergie y a deja des panneau solaire souple qui recharge tres bien les laptop ... apres on va dans un avenir proche avoir des pile a combustible financierement accessible avec les lesquel trois goutte de diesel feront la semaine pour un GSM ...

Parallèlement la technologie fait que des équipement s'allègent et et entrave moins le mouvement... ça doit equilibrer niveau endurance.

Apres c'est sur la section qui part a pieds pour la semaine faire un tri soigneux dans ce quelle embarque et va dégager une bonne parti de l'équipement Felin non indispensable. Néanmoins une paire de jumelle thermique par section et un viseur nuit par groupe c'est pas forcement du luxe. Un GPS pas groupe non plus, les com pour tout le monde et voila un équipement pas trop trop lourd pour des nouveau outils bien pratique.

Pour l'appropriation de l'électronique au détriment de la topo etc. c'est un probleme d'entrainement et d'encadrement, suffit de faire des entrainement avec et sans ... autant de chaque ou donné volontairement des muavais point GPS etc. la resistance au pannes coté personnel doit être intégré dans les méthode d'entrainement avec Felin quand même ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour l'énergie y a deja des panneau solaire souple qui recharge tres bien les laptop ... apres on va dans un avenir proche avoir des pile a combustible financierement accessible avec les lesquel trois goutte de diesel feront la semaine pour un GSM ...

Je dis pas le contraire; ce topic a démarré depuis hier et j'ai déjà été catalogué comme anti et pro FELIN suivant les personnes  :lol:. Je dis que le compromis technologie/rusticité qui donnera le fantassin moderne N'EST PAS ENCORE TROUVE et ne pourra l'être qu'à l'usage. De même, ces technologies, il faudra voir celles qui seront intégrées: j'ai pas entendu parler de l'intégration de panneaux solaires souples (pour certaines missions, ça restera aléatoire  ;)), toi si?

Pour les piles à combustibles, leur miniaturisation et leur intégration à des véhicules militaires n'est apparemment pas pour demain.

Pour leur miniaturisation à l'avenir, j'ai justement évoqué la possibilité, ne me la renvoies pas canaillou. J'espère surtout que les viseurs/lunettes IR deviendront un équipement individuel, parce que là c'est un vrai avantage et non pas une simple aide dont seuls quelques membres d'un GC profitent (le chef de groupe avec ses jumelles, le tireur avec son viseur, et l'opérateur FRF-2 si le GC en intègre systématiquement un). Pour ce faire, l'encombrement et le poids du viseur et des lunettes devront absolument être réduits.

De même, ces outils devront, et ça ne pourra arriver qu'avec pas mal de RETEX et d'efforts de recherche, rendre la plus instinctive possible leur manipulation: l'entraînement ne fera pas tout. Dans les domaines du CQB et de l'urbain, ce sera particulièrement sensible.

Mais bien plus, il faudra veiller à la surdépendance à la technolgie: de facto, les coms, c'est un officier général qui peut avoir tendance à se mêler de tout, moins d'initiative au groupe qui peut être controlé en permanence.... Bref, une chaîne de commandement et de gestion de l'information qui va devoir s'adapter TRES sérieusement pour ne pas devenir contre-productive (et pour ça, y'a rien de plus flippant que des officiers morts de trouille de l'effet de la moindre bavure sur sa carrière).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,546
    Total Members
    1,550
    Most Online
    NONOFIGHT
    Newest Member
    NONOFIGHT
    Joined
  • Forum Statistics

    21,001
    Total Topics
    1,351,407
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries