Sign in to follow this  
alexandreVBCI

Guerre en Géorgie

Recommended Posts

Je serais de l'avis de l'amiral russe, quelques salves de missiles antinavires mettrons hors combat le gros d'une flotte hostile à la Russie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La flotte Turc est plus puissante que la flotte Russe de la mer noire...j'avais deja mit l'article sur ce sujet...

:lol:  :lol:  :lol:  :lol:  :lol:  :lol:  :lol:  :lol:

C'est  :lol:  :lol:  :lol:

C'est comme comparer un canot avec un destroyer (la turquie ayant un canot ...)  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

:lol:  :lol:   :lol:  :lol:  :lol:  :lol:  :lol:  :lol:

C'est  :lol:   :lol:  :lol:

C'est comme comparer un canot avec un destroyer (la turquie ayant un canot ...)  :lol:

C'est ce que dit un ancien amiral de la flotte Russe de la mer noire..

Par l’amiral Igor KASSATONOV, commandant de la flotte de la mer Noire (1991-92), commandant adjoint de la Marine de guerre russe (1992-99), pour RIA Novosti (propos recueillis par Youri Ploutenko).

(...)

La Flotte russe de la mer Noire surpasse aujourd’hui toutes les flottes des pays riverains de la mer Noire réunies, sauf celle la Turquie. Des unités des forces armées des Etats-Unis sont déjà stationnées en Bulgarie et en Roumanie. Ces Etats sont déjà membres de l’OTAN. La Géorgie rêve d’adhérer à l’Alliance. Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko recherche également l’adhésion de son pays à l’OTAN. En ce qui concerne la Turquie, ses forces navales dépassent déjà notre Flotte de la mer Noire à bien des égards. La Turquie qui est depuis longtemps membre de l’OTAN fait la loi dans les détroits. Des escadres de navires et de sous-marins peuvent entrer à tout instant dans la mer Noire : aussi bien celles de la Turquie, que celles de ses alliés au sein du bloc. A l’époque de l’URSS, les Etats-Unis formaient en Turquie des spécialistes pour la guerre contre l’URSS. A présent, la Turquie possède l’une des flottes les plus modernes, ses marins sont parfaitement entraînés

Donc il faut pas etre surprit, oui, la marine Turc est plus puissante que la flotte Russe de la mer noire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc il faut pas etre surprit, oui, la marine Turc est plus puissante que la flotte Russe de la mer noire

<Hum comment j'en ai marre de revoir tout le temps la turquie dans un sujet sur la ..... je vous le donne en mille : LA GEORGIE>

Accessoirement la flotte turc en Mer Noire à de quoi tenir face à la flotte russe en Mer Noire ??

Parceque contrairement à toi mon cher Barbaros, moi je n'oublie pas que ta chere flotte turque (tout comme ton armée turque et aviation dont tu nous rabaches constamment les oreilles à longueurs de HS) est dispersée sur plusieurs fronts

Pour la flotte : Face à Chypre et à la Grece, partiellement face à la Syrie

pour l'armée : face à l'Iran, la Syrie, la Grece, le PKK

c'est pas tout d'avoir 4500 chars (dont 3500 ruines) si c'est pour en avoir 500 par ci, 500 par là

règle basique de la guerre (relis donc Sun Tzu) et arrete de nous bassiner avec la toute puissance turque

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'empêche pas que la flotte turque se ferait quand même couler par des salves de missiles anti navires.

<Mais non de diou faut que je distribue des mandales pour rappeler que le sujet c'est la Georgie ......

Si vous voulez jouer à celui qui à la plus grosse, offrez vous Harpoon IV et faites vous une sim en reseau comme ça vous serez fixés

en attendant arretez de polluer ce topic  .....

PS : vais finir par me facher ....>

Share this post


Link to post
Share on other sites

Géorgie : Des soldats russes tirent sur un poste de police

TBILISSI - Des soldats russes postés en territoire géorgien près de la république séparatiste d'Ossétie du Sud ont tiré sur un poste de police géorgien mercredi, blessant grièvement un policier, a annoncé le ministère géorgien de l'Intérieur.

"Un poste de police géorgien s'est retrouvé sous le feu d'un checkpoint russe à Karateli aujourd'hui vers 09H15 (05H15 GMT). Les Russes ont tiré à deux reprises", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Chota Outiachvili, à l'AFP.

"Un policier géorgien a été sérieusement blessé à la tête et à la gorge. Il est en danger de mort. La police géorgienne n'a pas tiré en retour", a-t-il ajouté.

Cet incident intervient alors que les forces russes doivent se retirer d'ici à un mois de Géorgie, hors territoires séparatistes d'Ossétie et Abkhazie, selon un accord conclu lundi à Moscou entre le président russe Dmitri Medvedev et le président en exercice de l'UE, Nicolas Sarkozy.

(©AFP / 10 septembre 2008 10h04)

http://www.romandie.com/ats/news/080910080402.jok0v2rs.asp

selon bfmtv il serait mort a l'hopital des suites de ses blessures

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais de l'avis de l'amiral russe, quelques salves de missiles antinavires mettrons hors combat le gros d'une flotte hostile à la Russie.

Papa arrive avec ses cartes, parce Tactac, barbaros et cie se chamaillent  :lol:

Image IPB

Etat de lieu, positionnement de la flotte.

Au passage, si on pouvait rapidement à la suite de cela (conflit geogeo-russo-caucasien), vendre les 2 Corvettes Gowind à la Géorgie, et les 4 Gowind à la Bulgarie. Si Vladimir rousptète, on lui dit qu'on soutient toujours les JO 2014 d'hiver de Sotchi, la perle de la mer Noire où se prélassent les jolies "diouchkas" bronzées et aux jambes belles et fines. (pour ne pas dire joli cul)  :lol: les naïades présentes sur la riviera russe ne doivent pas recevoir de torpilles et MdCN sur la tête.

Je suis pile poil dans la mer Noire mon cher Arkhilleus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant le conflit une partie des soldats portait un brassard blanc, est ce que c'était des combattants ossètes portant ceci comme signe de reconnaissance?

Image IPB

Image IPB

Il y a bien d'autres photos où on voit ça

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant le conflit une partie des soldats portait un brassard blanc, est ce que c'était des combattants ossètes portant ceci comme signe de reconnaissance?

Oui c'etait le signe de reconnaissance des milicien  pro russe.

http://www.parismatch.com/parismatch/dans-l-oeil-de-match/reportages/georgie-les-miliciens-l-arme-sale-de-la-guerre/(gid)/48224

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les russes font le bilan de la guerre:

http://fr.rian.ru/analysis/20080909/116654344.html

L'heure du bilan pour les armées russe et géorgienne

20:00 | 09/ 09/ 2008

Version imprimée

Par Ilia Kramnik, RIA Novosti

La guerre de cinq jours qui a conduit à la reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud s'est terminée, d'un point de vue formel, par la victoire de la Russie et de ses forces armées. L'armée de l'agresseur a essuyé une défaite, son matériel de guerre et ses armements ont été détruits ou saisis, sa flotte incendiée et ses principaux entrepôts d'armes et bases militaires ruinés par des frappes aériennes.

Cependant, l'opération de guerre a mis en évidence certains défauts dans l'organisation et l'équipement des forces armées russes qui, dans le cas d'une confrontation avec un adversaire plus puissant, auraient pu compliquer sérieusement les actions militaires. La nécessité de remédier à ces défauts avait déjà été évoquée bien avant la fin de l'opération visant à contraindre la Géorgie à la paix. Que doit changer l'armée russe au vu des résultats de cette nouvelle campagne?

Il s'agit avant tout de changements d'ordre organisationnel, sans lesquels de nouvelles armes et du matériel de guerre neuf ne pourront assurer le succès d'éventuelles actions militaires futures. Dans cet ordre d'idée, il s'agit pour l'armée d'employer de nouveaux procédés tactiques et de nouveaux moyens de conduire une guerre. Cela concerne surtout les forces aériennes russes. Les troupes terrestres ont montré en Géorgie un niveau assez élevé d'interaction à l'intérieur des groupes de manoeuvre constitués d'unités de différentes armes, tandis que les forces aériennes qui ont essuyé des pertes relativement lourdes (4 avions, dont un bombardier à long rayon d'action Tu-22M3) et qui n'ont pas su neutraliser à temps la DCA géorgienne auraient certainement besoin d'une instruction complémentaire.

Tout d'abord, il faut accroître la capacité des forces armées à lutter contre un adversaire disposant d'une aviation et de systèmes de DCA plus perfectionnés que l'artillerie antiaérienne de petit calibre et les missiles antiaériens portatifs (PZRK). C'est la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que les forces armées russes ont eu affaire à un tel adversaire, mais cela ne justifie pas leurs pertes: le niveau d'armement actuel des forces aériennes russes leur permet de lutter contre les systèmes antiaériens dont dispose la Géorgie.

Cependant, il convient également de doter les forces aériennes de nouveau matériel. Les programmes de modernisation du matériel aéronautique qui sont actuellement en vigueur concernent, pour l'essentiel, les unités aériennes du commandement spécial (KSpN), des 11e et 37e armées des forces aériennes et de DCA (Russie centrale et Extrême-Orient), alors que la 4e armée des forces aériennes et de DCA qui a participé à la guerre est contrainte jusqu'à présent d'utiliser des appareils non modernisés fabriqués dans les années 80.

Pour l'instant, on ignore encore quelles mesures concrètes seront prises en vue de changer cette situation, mais il est déjà évident qu'il est prévu d'accroître considérablement les volumes d'achat de matériel neuf et modernisé pour les forces armées dans le cadre du Programme GPV 2011-2020 (commande d'Etat pour le développement des armements) qui devrait être adopté en 2010 (le programme actuellement en vigueur est le GPV 2006-2015).

Les troupes terrestres ont également besoin d'être renforcées, malgré les résultats brillants de l'opération. A l'instar des forces aériennes, les principales unités de troupes terrestres dotées de nouveau matériel de guerre se trouvent, on ignore pourquoi, loin de la Région militaire du Caucase du Nord où ont lieu les combats. C'est pourquoi, parmi les armements plus ou moins modernes des troupes terrestres, celles-ci ont employé au cours de l'opération des canons automoteurs Msta, des missiles Totchka et (selon certains renseignements) Iskander, des lance-roquettes Smertch et certains autres systèmes d'armes. Mais la majeure partie du matériel utilisé - des chars T-62 et T-72, des véhicules blindés de combat d'infanterie BMP-1 et BMP-2, des véhicules blindés de transport de troupes BTR-70 et BTR-80, des canons automoteurs Gvozdika et Akatsia et des lance-roquettes multiples Grad - date des années 70-80 et n'a été, au mieux, que légèrement modernisée.

Tout cela donne l'impression que le commandement des forces armées tient le matériel moderne - les chars modernisés et nouveaux, les BMP, les BTR et d'autres types de véhicules - à distance des hostilités, pour ne pas gâter l'image des armes russes en cas d'issue défavorable du combat. Cependant, ce comportement pourrait avoir l'effet inverse: on pourrait penser que l'armée n'a pas confiance en ses nouveaux systèmes, préférant employer d'anciens véhicules de combat possédant des caractéristiques techniques moins bonnes, mais qui, en revanche, ont déjà été éprouvés.

En plus du matériel de combat, le rééquipement des troupes terrestres devrait également concerner les moyens de reconnaissance, de liaison et de navigation: les défauts mis à jour dans ces domaines sont évidents, mais la situation a peu changé depuis le milieu des années 90. Il faut également doter l'armée de moyens auxiliaires à différents usages, allant des véhicules modernes de réparation et d'évacuation aux stations radar de reconnaissance pour l'artillerie. Les trois jours de combats contre l'artillerie géorgienne dans la région de Tskhinval ont montré que l'artillerie russe n'était pas toujours capable de détruire rapidement les canons automoteurs de l'adversaire à cause de l'absence d'indications précises sur les cibles et du nombre insuffisant de munitions guidées.

C'est la flotte, en accomplissant avec succès sa mission, à savoir bloquer le littoral dans la zone du conflit, qui a essuyé le moins de reproches. Mais inutile de se faire des illusions à ce sujet. La majorité des navires de la Flotte russe de la mer Noire sont âgés de plus de 20 ans et devront être retirés du service au cours des 10 à 20 prochaines années. La flotte doit également être renforcée en raison de la détérioration évidente des rapports entre la Russie et l'OTAN: au moins, en vue d'assurer la défense de son littoral en cas de conflit grave et, au mieux, afin d'obliger un adversaire potentiel à renoncer au règlement militaire d'un conflit, si cette idée lui vient à l'esprit.

Mais l'armée russe ne sera pas la seule à connaître des changements. La Géorgie est en train de rétablir de manière intensive son armée, grâce à l'argent reçu des Etats-Unis et de leurs alliés. Si le régime de Mikhaïl Saakachvili décide à nouveau de lancer une opération militaire, son armée sera dotée en nombre sensiblement plus important de systèmes d'armements et de matériel de guerre occidentaux, livrés afin de remplacer les véhicules de fabrication soviétique perdus. Des changements surviendront également en matière d'instruction au combat: à l'exception d'unités isolées, l'armée géorgienne n'a pas fait preuve d'une bonne maîtrise au cours du récent conflit.

Le niveau de préparation au combat de l'armée géorgienne sera une question de temps. Si une nouvelle attaque de la Géorgie contre l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud a lieu en octobre-novembre 2008, il est peu probable que ces changements soient effectifs. Mais ils le deviendront au bout d'un certain temps. Il reste à espérer que les forces armées russes se renforceront suffisamment pendant ce temps pour que ni la Géorgie, ni personne d'autre ne prenne le risque de vérifier leurs capacités au cours d'un combat réel.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage le bombardier n'est pas un bombardier mais un appareil de reconnaissance...

après si l'armée russe a envoyé la 58ème ce n'est pas pour des considérations comme "faut envoyer le matos pourri au cas où ça tourne mal" surtout qu'en face ils avaient la Géorgie, nabot militaire et politique, mais parce que c'étaient les unités les plus proches qui étaient stationnées dans le secteur après un exercice estival. Rapatrier sur place un corps expéditionnaire blindé  situé à plus de deux mille kilomètres n'aurait fait que laisser penser aux géorgiens que la Russie n'agirait pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sarah Palin ... d'Alaska ... a exprimé le souhait d'intégrer la Georgie d'an l'OTAN ...

puis

GIBSON: And under the NATO treaty, wouldn't we then have to go to war if Russia went into Georgia?

PALIN: Perhaps so. I mean, that is the agreement when you are a NATO ally, is if another country is attacked, you're going to be expected to be called upon and help...

... We have got to make sure that that is the group that can be counted upon to defend one another in a very dangerous world today.

Pendant ce temps la Russie accuse les navire américains en mer noire d'être la exclusivement pour faire du renseignement ... et les américain d'avoir l'intention de développer 5 base anti missile a la frontière est de l'europe ... bien plus qu'avoué pour le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

quand on comprendra enfin que les USA sont prêts à tout pour que l'UE reste la petite fiotte géopolitique qu'elle est et qu'ils feront leur possible pour nous coller un autre furoncle au cul nous aurons fait un GRAAAAAAAANNND pas en avant.

Avec l'OTAN, nous étions au bord du gouffre, avec l'adhésion des sbires de Washington, nous avons fait un grand pas en avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Messieurs, messieurs,

Ne crachez pas trop sur l'OTAN. Grâce à cette organisation je ne suis pas obligé d'apprendre le cyrillique ni de chanter l'internationale. :lol:

En étant sérieux, tout ceci n'est qu'une mise en bouche ou un spectacle de biceps, au choix...

Les Russes ont tendu un piège à ce pec de président géorgien (je vais pas écrire son nom...), il est tombé dedans tant pis pour lui. Je note cependant que l'appuie US tant cité a plutôt été absent (merci Candy, il te reste de l'influence!). Par contre je suis perplexe quant à la présence de Russes au Vénézuéla. Parceque pépère Hugo, il a le sang chaud, il ne faudrait pas que les Russes se trouvent empêtrés dans une aventure Sud Américaine comme les cubains en Angola.

A therme de tout façon Russes et US se rapprocheront, c'est inévitable, car leur adversaire de demain, la Chine, sera présente dans chacune de leurs zones respectives d'influence. En tout cas c'est mon voeux pieux....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le point de vue du président russe sur la signification et les conséquences de la guerre d'août :

http://fr.rian.ru/russia/20080912/116743281.html

Après les événements dans le Caucase, les Russes ont perdu les dernières illusions sur un ordre mondial juste, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev

(...)

"Pour moi et pour une partie considérable de mes concitoyens, ces événements ont marqué la fin des illusions datant de la période de l'apparition de la Russie en tant qu'Etat indépendant"

http://fr.rian.ru/world/20080912/116740112.html

"Cette guerre nous a privés de nos dernières illusions sur l'efficacité du système de sécurité mondial"

(...)

"Nous sommes contraints de créer un autre système, sinon nous ne pourrons pas garantir que M.Saakachvili ne répétera pas ce qu'il a déjà commis"

Le moins qu'on puisse dire c'est que Dmitri Medvedev ne sous-estime pas l'importance de cette guerre... Quant à la réponse à y apporter, il met la barre très haut.

Reste à voir ce que donnera tout cela en termes de propositions concrètes. Si Medvedev n'a pas uniquement prononcé des  paroles en l'air, on peut s'attendre à des initiatives russes en matière de sécurité dans les mois et années à venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mouais cette réthorique guerriere ne doit masquer l'arbre qui cache la forêt, et le retour de baton contre les russes est déjà en train de se mettre en place... personne n'a donc observé la dégringolade du prix du barril du pétrôle depuis quelques jours? Et d'ailleurs l'Euro en a "bénéficié" en perdant 10 cents en peu de temps...

La Russie sans des hydrocrabures chers, c'est l'ensemble de sa politique économique qu'elle va devoir revoir... et donc de ses prétentions stratégiques.

Je vous conseille de lire l'excellent article de la revue Diplomatie de ce mois ci, sur le "renouveau russe", tout est dit...

Le retour de baton est tres fort, et en voici déjà quelques prémices:

- l'UE en quelques jours s'est bien plus rapprochée de l'Ukraine qu' en 15 ans et l'UE envisage ce pays dans l'Union à présent

- l'opinion publique mondiale n'a pas sourcillé d'un poil quand la colistiere de Mc Cain, Sarah Palin, a affirmé être prête à faire la guerre contre la Russie, si ça devenait nécessaire

- L'UE commence à se méfier ouvertement d'un scénario à la "hitler" de la russie, pas pour la comparaison des régimes, mais pour la comparaison avec les volontés "impérialistes" . En 1937, les Sudètes, en 2008, la Georgie, en 1938, le réarement de la Rhénanie, puis en 1939, Pologne, va t'on voir en 2009 ,la Crimée et la Moldavie ? avant de voir des frappes sur la Tchéquie et la Pologne ( en raison des radars du bouclier anti missile US)

La Russie s'est peut-être accrochée toute seule une épée de damocles au dessus de sa tete sans y prendre garde...

Share this post


Link to post
Share on other sites

oulà on va arreter de fantasmer sur les hydrocarbures  pas chers

pas chers pour les etats du golfe c'est à 20-30 $

pour les russes dont l'extraction est plus difficile c'est 40-45 $

A ce prix on assure la rentabilité du gisement, l'amortissement du matériel, la paie des hommes et une bonne marge beneficiaire (rien d'exceptionnel mais du beurre dans les epinards quand même pour les sociétés exploitantes)

au dela c'est du benefice pure et dur pour les petro-etats

Alors honnetement 100 $ ou 130 $ c'est du pareil au même l'argent continu a rentrer avec en plus un effet balancier : le petrole est moins cher donc sur le marché il y en a plus qui est acheté. Ca compense largement le manque a gagner

(et puis ces petits sagouins de l'OPEC qui veulent reduire la prod parceque le petrole est plus assez cher mon fils à 100 $ alors qu'ils avaient promis qu'il feraient quelque chose quand il a atteint 90 $ y'a quelques mois et qui ont jurés leur grand dieux qu'ils n'etaient en rien dans la speculation et qu'ils ne profitaient pas de l'augmentation du prix  >:( )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parlais des hydrocarbures dans mon post mais aussi d'attitudes diplomatiques, pas que des hydrocarbures ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

mouais cette réthorique guerriere ne doit masquer l'arbre qui cache la forêt, et le retour de baton contre les russes est déjà en train de se mettre en place... personne n'a donc observé la dégringolade du prix du barril du pétrôle depuis quelques jours? Et d'ailleurs l'Euro en a "bénéficié" en perdant 10 cents en peu de temps...

Je ne pense pas qu'il s'agissait de rhétorique guerrière de la part de Medvedev. Appeler à changer le système de sécurité international est sans doute un "vaste programme", ce n'est pas un appel à l'agression.

Le pétrole avait commencé à baisser avant la guerre Russie-Géorgie. Nul n'a la capacité de contrôler son cours comme on appuie sur un bouton !

Surtout, il y a des raisons de fond qu'il demeure élevé sur le moyen / long terme : production mondiale tendant à un plateau au moment où les besoins continuent à augmenter, et continueront à le faire sauf scénario de dépression mondiale. Dans un marché, le seul résultat possible est que le prix augmente jusqu'au moment où suffisamment de besoins ont été découragés pour que l'offre égale la demande...

A court terme, bien sûr, il y a des fluctuations. Mais le pétrole à 50$ comme il y a encore deux ans, ça n'arrivera plus.

Le retour de baton est tres fort, et en voici déjà quelques prémices:

- l'UE en quelques jours s'est bien plus rapprochée de l'Ukraine qu' en 15 ans et l'UE envisage ce pays dans l'Union à présent

- l'opinion publique mondiale n'a pas sourcillé d'un poil quand la colistiere de Mc Cain, Sarah Palin, a affirmé être prête à faire la guerre contre la Russie, si ça devenait nécessaire

- L'Ukraine dans l'UE... ça n'est pas demain la veille ! Il y a de minuscules questions économiques à régler d'abord... Au demeurant, il n'est pas sûr que ça dérangerait tant que ça la Russie. Ce qui serait inacceptable pour eux, ce serait d'avoir des unités de la Grande Armée... euh je veux dire de la Wehrmacht... pardon de l'OTAN stationnées en Ukraine, comme à l'été 1812 ou 1941.

Mais il y a tellement d'obstacles que le risque en est très faible. Pour commencer, ni l'Allemagne ni la France ne sont dirigés par des fous : l'entrée de la Géorgie comme de l'Ukraine dans l'OTAN avait été bloquée par ces deux pays récemment, et ça ne changera pas. Ensuite, le plus crucial : les Ukrainiens sont fortement contre, et le président ukrainien qui le voudrait est très impopulaire et est de plus en plus attaqué par ses concurrents politiques. Ca n'arrivera pas.

- Ce qui était surprenant dans l'intervention de Palin, c'est qu'à la question faudrait-il faire la guerre si un membre de l'OTAN était attaqué par la Russie, elle a commencé par répondre "Peut-être" !

Voir par exemple : http://news.antiwar.com/2008/09/11/palin-wont-rule-out-war-with-russia/

"She said she was in favor of NATO membership for both Georgia and the Ukraine, and when asked if this would require the US to go to war if war broke out between Russia and Georgian again, the governor said “Perhaps so. I mean, that is the agreement when you are a NATO ally”."

- On a assisté ces derniers temps à quelques "rappels sans frais" de la part de la Russie. En vrac :

a. Décision de cesser de permettre le ravitaillement de la force OTAN en Afghanistan (cette force est ravitaillée par deux routes, l'autre il est vrai est beaucoup plus sûre... elle passe par le Pakistan !), puisque parait-il l'OTAN ne veut plus de coopération ? Finalement, on s'en dispense pour l'instant

b. Rappel par le premier ministre Poutine que s'il faut faire pression sur les Etats-Unis, il faut s'en prendre à leur point faible, lequel s'appelle Iran

c. Rappel par le même (qui semble aimer ce genre de rôle !) que la Russie prend des risques en investissant une partie de ses réserves en dollar. Une allusion pas trop subtile au fait que si par décision politique la Russie se retirait d'un coup des valeurs libellées en dollars, vu le climat actuel les conséquences seraient potentiellement catastrophiques. Il y aurait au moins un risque de déclencher une fuite internationale face au dollar

Tout le monde conserve son calme pour ce qui est des actes (il faut regarder les mains, pas écouter les paroles...) Mais si on en venait aux actes, la Russie aurait de nombreux leviers à sa disposition, qu'elle pourrait mettre en action à brève échéance. En revanche, les menaces en sens inverse sont soit dérisoires (on va bouder les jeux de Sotchi !) soit peu réalisables (Ukraine dans l'OTAN), peu crédibles sauf à très long terme (Ukraine dans l'UE) ou au "mieux" des irritants politiques qui sont des affronts plus que des menaces réelles (dix missiles qui ne fonctionnent guère, installés en Pologne d'ici quoi... dix ans ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parlais des hydrocarbures dans mon post mais aussi d'attitudes diplomatiques, pas que des hydrocarbures

ouaip je sais mais ça revient de plusieurs intervenants ces histoires de petrole pas cher, j'en ai juste profité pour remettre au clair certains fait (c'est vrai pour la Russie mais aussi pour le Venez, les etats du Golfe, l'Iran ......)  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une politique d'insoumission est toujours forcément couteuse à court terme ... mais à long terme ?

Une telle politique doit évidement être envisagée à long terme et c'est ce que fait la Russie.

Si on se soucis du court terme on reste un vassal jusqu'à sa fin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alexis, je ne pense pas que la route vers l'Afghanistan soit coupée, non? Il me semble juste qu'ils ont prévenus qu'ils pourraient la couper.

Pour les relations russo européennes, je parie qu'elles vont retrouver un calme d'antan d'ici un an le temps que les élections US soient digérés et le conflit géorgien également.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,241
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries