Sign in to follow this  
alexandreVBCI

Guerre en Géorgie

Recommended Posts

Des SAMP ou des Mistral ? Sinon, leur capitale a subi de gros dégâts suite à une inondation aujourd'hui.

 

Si c'est des Mistral, il faudrait prendre la précaution de les renommer avant ... j'te dis pas la réaction de la ménagère russe sinon :happy: :oops:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des SAMP ou des Mistral ? Sinon, leur capitale a subi de gros dégâts suite à une inondation aujourd'hui.

 

Ce sera du Crotale NG.

Edited by eikkN

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Géorgie à acheter des radars GM200 GroundMaster de ThalesRaytheonSystems

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

Encore des choses intéressantes, autour de cette base de Menagh :

Suite de mon précédent message dans le fil Syrie.

http://www.seattletimes.com/nation-world/the-us-trained-pied-piper-of-chechen-recruits-to-the-islamic-state-group/ (16 septembre 2015)

Selon les anciens camarades de Batirashvili [alias Abu Omar al-Shishani, à présent chef militaire de Daèche] dans l'armée géorgienne, il a été recruté immédiatement après avoir été enrôlé pour faire partie des forces spéciales entraînées par les États-Unis.

"Il était un parfait soldat dès les premiers jours, et tout le monde savait qu'il était une star" dit l'un des anciens camarades, qui a demandé de ne pas être identifié, parce qu'il reste en service et qu'il a reçu l'ordre de ne pas donner d'interview aux médias sur son ancien collègue. Nous avons été bien entraînés par les unités de forces spéciales américaines, et il était l'élève star.

Aucun de ceux qui connaissaient Batirashvili durant son service militaire n'a noté une ferveur pour l'islam ou des tendances djihadistes d'aucune sorte, mais ce n'est pas considéré comme inhabituel dans un pays où les musulmans ont tendance à adhérer à une branche modérée de l'islam soufi malgré la réputation de la Tchétchénie comme un incubateur de l'extrémisme.

"Les Tchétchènes ont une réputation de guerriers islamiques dingues, mais notre islam a toujours été modéré", selon l'un des chefs communautaires et claniques de la vallée de Pankisi [l'unique vallée tchétchène en territoire géorgien, 10.000 habitants] à qui le gouvernement a ordonné de ne pas parler de l'homme que de nombreux géorgiens surnomment en riant "le plus célèbre fils de Pankisi".

Cette réputation pour la modération, cependant, a commencé à changer au lendemain des guerres tchétchènes qui ont dévasté la Tchétchénie et par la construction en 2000 d'une seconde mosquée pour desservir six petits villages.

La nouvelle mosquée, explique le chef communautaire, a été construite avec un don de l'Arabie Saoudite et "prêchait une variété d'islam étrangère de style wahhabite", pas l'islam de style soufi qui avait caractérisé ces régions pendant des siècles.

"Elle disait à nos compatriotes qu'il était mauvais de prier aux tombes des saints et des ancêtres, comme l'ont fait nos compatriotes durant des siècles, et même de partager nos rites religieux avec nos frères chrétiens", dit-il.

Au mitan des années 2000, comme l'expliquent de nombreux résidents, la situation avait scindé en deux la communauté, surtout suivant l'âge, l'ancienne mosquée soufie étant fréquentée par les membres les plus âgés de la communauté, tandis que les jeunes étaient radicalisés par la nouvelle mosquée. Ceci conduisit à des tensions significatives avec la police jusqu'à ce que ce soit résolu par une révolution à presque 1500 km de là.

"Ils ont tous commencé à partir pour la Syrie", a dit l'un des doyens communautaires. "On est davantage en sécurité car tous les extrémistes - nos enfants - sont partis en Syrie".

Les services de renseignements américains et géorgiens estiment ce nombre à entre 150 et 200 jeunes gens partis de Pankisi pour combattre en Syrie.

[...]

Selon son ancien camarade et un responsable militaire géorgien, Batirashvili a conduit un détachement de forces spéciales d'observation avancée d'artillerie qui se sont infiltrés profondément en Ossétie du Sud [durant la guerre russo-géorgienne de 2008] pour monter un poste d'observation surplombant la route du col de Dzara, laquelle relie l'Ossétie du Sud à la Russie par le tunnel de Roki, un élément critique.

Tandis que les troupes géorgiennes attaquaient la capitale ossète de Tskhinvali, l'unité de Batirashvili fit pleuvoir de l'artillerie sur les renforts russes qui commençaient à fondre sur la république séparatiste.

Les Russes écrasèrent les Géorgiens en quelques jours, mais pas sans que l'unité de Batirashvili n'inflige un sérieux dommage, y compris une ambuscade le 9 août 2008 qui a blessé le commandant de la 58e armée russe, l'un des militaires russes les plus hauts gradés blessés au combat depuis la deuxième guerre mondiale.

"Il était un combattant magnifique et l'un des meilleurs hommes que je n'aie jamais connus", dit un vétéran de cette bataille qui se souvenait de Batirashvili comme calme et attentionné pour ses hommes. "Il contrôlait les positions avancées et appelait l'artillerie pour tirer sur les Russes. Peut-être a-t-il combattu les Russes mieux que quiconque autre soldat de l'armée géorgienne durant cette terrible semaine".

[...]

"Vous devez comprendre ceci sur les Tchétchènes : ils sont bons pour deux choses : se battre et soutirer de l'argent aux autres Tchétchènes", a dit l'un des habitants de Pankisi. "Donc si vous êtes patron d'une épicerie ou d'un salon de thé ou de n'importe quel commerce n'importe où dans le monde, si vous êtes tchétchène, vous finirez par devoir payer d'autres Tchétchènes pour qu'ils vous laissent tranquille".

"Et Istamboul regorgeait de types au chômage essayant d'être gangsters tous en même temps", a-t-il ajouté. "Mais quand la Syrie est survenue, ils ont eu de quoi s'occuper".

Ramzan [un tchétchène venu à Istamboul après avoir fait la guerre à Grozny en 2002, ancien membre de l'"armée des émigrés" commandée par Batirashvili (alias Abu Omar Al Shishani), et qui a participé à la prise de la base de Menagh] : "Une fois qu'a débuté le djihad en Syrie, les gens sont venus nous dire : "Venez en Syrie, il y a du combat, des soldes et des épouses. Donc nous avons commencé à partir par centaines".

[La suite de l'article qui explique pourquoi Ramzan et d'autres ont rompu avec Batirashvili, lorsqu'il a retourné les armes contre l'ASL fin 2013, serait plutôt à mettre dans le fil Syrie]

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.economist.com/news/europe/21734400-and-eu-happy-georgia-opts-less-confrontation-russia (11 janvier 2018)

Les dirigeants actuels de la Géorgie sont pragmatiques, moins hystériquement anti-russes que Saakachvili. Pour attirer les touristes, le cyrillique a refait son apparition aux côtés du géorgien et de l'alphabet latin dans la signalisation.

Pendant ce temps, la Géorgie se rapproche encore plus de l'UE. Les officiels la décrivent comme l'un des pays les plus susceptibles d'être admis au club, grâce à des réformes politiques, comme l'amélioration des droits des minorités. En 2016, un "accord d'association", qui facilitera les échanges entre l'UE et la Géorgie, est entré en vigueur. En mars 2017, l'UE a accordé aux citoyens géorgiens un accès sans visa. Il sera toutefois plus difficile de progresser davantage, car les normes environnementales de l'UE et la protection des travailleurs, par exemple, seront difficiles à respecter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La nouvelle Présidente de la Géorgie, Salomé Zourabichvili - ancienne diplomate française, pour la petite histoire - déclare après son élection :

La Géorgie « a choisi l’Europe ». Comme elle était la représentante de ce mouvement pro-occidental, ça a du sens, même si le rôle de Président est de plus en plus symbolique en Géorgie.

https://www.liberation.fr/planete/2018/11/29/en-georgie-salome-zourabichvili-une-ex-diplomate-francaise-elue-presidente_1694951

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils n'ont peut être pas envie de revoir le sinistre ancien président de mes deux qui les a entraîné dans une guerre qu'ils ne pouvaient que perdre

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.letemps.ch/monde/georgie-elections-linfluence-loligarque-bidzina-ivanichvili (25 novembre 2018)

Rêve Géorgien (...) tient les rênes du pays depuis 2012. Cette formation est le parti politique de l’oligarque Bidzina Ivanichvili. Ce personnage énigmatique a renversé le gouvernement de Mikhël Saakachvili en 2012, il a occupé le poste de premier ministre pendant près d’un an, puis s’est retiré de toute publicité.

Depuis lors, il gère le pays du Caucase dans l'ombre d’un gigantesque palais de verre qui surplombe la capitale, Tbilissi. Tous les postes clés du gouvernement lui reviennent, pas un maire du pays n’est pas affilié à son parti. Les chaînes de télévision, hormis une seule, les musées, les églises: tout ou presque lui appartient.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.francetvinfo.fr/elections/de-la-georgie-aux-europeennes-comment-raphael-glucksmann-tete-de-liste-surprise-du-ps-s-est-lance-pour-de-bon-en-politique_3241707.html (2 avril 2019)

En 2006, il part en Géorgie conseiller le président Mikhaïl Saakachvili (2004-2013), qu'il a rencontré à Kiev. Dans un choc frontal avec Vladimir Poutine, le chef d'Etat tente de faire entrer son pays dans l'Otan et l'Union européenne.

Quel est le rôle de Raphaël Glucksmann ? Donner en Europe une bonne image de la Géorgie, selon Le Monde. "J'étais chargé de coordonner les réformes et la politique qui permettait l'accord d'association de la Géorgie avec l'Union européenne", nuance l'ancien conseiller, qui dit avoir appris à ce moment-là à connaître en profondeur "la technocratie européenne" et les arcanes de l'Union. Est-il tout à fait à la hauteur de sa tâche ? "C'est un romantique", lâche, dans le même article du Monde, un autre Français ami de l'ex-président géorgien, Thomas Eymond-Laritaz, sous forme de critique feutrée. Raphaël Glucksmann noue d'ailleurs dans le pays des liens sentimentaux, en épousant en 2009 la vice-ministre géorgienne de l'Intérieur Eka Zguladze, avec qui il aura son premier enfant. Toujours sur le front anti-Poutine, il s'enflamme, fin 2013 et début 2014, pour les manifestations pro-européennes de la place Maïdan, en Ukraine, qui déboucheront sur la révolution de février et la destitution du président Viktor Ianoukovitch.

La fin de la présidence Saakachvili [fin 2013] signe le retour de Raphaël Glucksmann en France, où il navigue avec un certain flou entre communication (il est cogérant d'une agence de pub, Noé Conseil, qui a pour cliente la Géorgie et avec laquelle, assure-t-il, il "n'a jamais gagné d'argent"), écriture et journalisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.tagesschau.de/europawahl/hintergruende/eu-lobbying100.html (17 mars 2018)

Thomas Eymond-Laritaz d'APCO Worldwide à Londres décrit son travail comme suit : "Mon travail est de créer un équilibre entre les informations dans la sphère publique. Ce qui est discuté en public n'est pas la réalité, mais un mélange d'informations qui doit être dirigé au nom du client. "Pour cela, j'ai besoin d'une histoire qui ne soit pas seulement correcte par rapport à la réalité sur le terrain. Elle doit aussi être comprise et assimilée ", explique Eymond-Laritaz. Les personnes de contact sont des personnes qui expriment leurs opinions à des postes importants : journalistes, groupes de réflexion, experts et politiciens.

Le Français a conseillé, entre autres, le Premier ministre bulgare Simeon Sakskoburggotski, le président géorgien Mikhaïl Saakachvili et l'oligarque ukrainien Viktor Pinchuk. Auparavant, il a travaillé pour les cabinets des Premiers ministres français Lionel Jospin et Jean-Pierre Raffarin.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.tagesschau.de/europawahl/hintergruende/eu-lobbying100.html (17 mars 2018)

Dans les premières années de sa présidence, Saakachvili lui-même a réussi à convaincre les hommes politiques avec charme et intelligence. En outre, la Pologne, les États baltes et la Suède partageaient avec lui un patriotisme dirigé contre la Russie. Les hommes politiques de ces pays ont également continué de soutenir Saakachvili après qu'il eut contribué au déclenchement de la guerre avec la Russie en 2008.

L'agence Aspect Consulting à Bruxelles a joué un rôle dans l'interprétation des événements entourant la guerre, tout comme des politiciens comme l'eurodéputé polonais Chryzstof Lisek. L'eurodéputé du PPE a produit un rapport sur la Géorgie en 2011, sur la base duquel le Parlement a adopté une résolution. Pour la première fois, les régions d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie qui s'étaient séparées de la Géorgie n'étaient plus qualifiées de "séparées", mais d'"occupées" par la Russie, ce qui reflétait unilatéralement l'opinion de la Géorgie.

Exprimant sa gratitude, Saakachvili a décerné peu après à Lisek l'Ordre de Saint-Georges, la plus haute distinction de Géorgie. Au cours d'une interview, Lisek a présenté des photos de la cérémonie de remise du prix et a souligné que Saakashvili avait également souligné l'importance de son rapport dans un discours. Il a également été autorisé à rendre visite au Président géorgien dans sa cave à vin à Kakashvili.

Certains hommes politiques estoniens sont allés beaucoup plus loin dans leur solidarité avec la Géorgie. Parmi eux se trouve Indrek Tarand, qui avait également conseillé Saakashvili et a été élu député européen en 2009. Il voulait aider les Géorgiens dans la guerre de 2008 et a organisé un groupe de volontaires pour être envoyés dans la zone de guerre avec des armes.

Cependant, le gouvernement estonien de l'époque n'a pas autorisé la prise d'armes et d'uniformes de l'armée de réserve. De plus, la guerre était déjà finie lorsque les volontaires sont arrivés. Ils ont finalement construit des abris pour les réfugiés de guerre. Les critiques ont accusé Tarand d'avoir provoqué une attaque militaire russe contre l'Estonie, État membre de l'OTAN. [L'Estonien] Eerik Niiles Kross, l'un des co-organisateurs et conseiller de Saakashvili à l'époque, fait campagne actuellement pour un siège au Parlement européen. S'il est élu, on peut le supposer, il défendra également la cause géorgienne à Bruxelles.

Edited by Wallaby
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://club.bruxelles2.eu/2019/03/la-georgie-bonne-eleve-de-lotan-se-bat-pour-sa-place-dans-lalliance-de-la-mer-noire-a-lafghanistan/ (29 mars 2019)

La faisabilité d’une avancée concrète dans le processus d’intégration reste pourtant peu probable, ce que les autorités géorgiennes admettent bien volontiers. Plusieurs sources évoquent l’Allemagne, la France et les Pays-Bas parmi les plus récalcitrants. « Si on pouvait convaincre ces trois pays-là, les autres suivront », estime un haut responsable du ministère de la Défense géorgien. Pour eux, un dilemme reste difficile à résoudre : dans l’hypothèse d’une intégration de la Géorgie au sein de l’Otan, l’article V s’appliquerait-il rétroactivement aux territoires occupés d’Ossétie du Sud et de Géorgie ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.eurotopics.net/fr/222113/les-troubles-en-georgie-inquitent-ils-la-russie (23 juin 2019)

Ria Novosti : Mais Salomé Zourabichvili [la présidente géorgienne] a choisi de déclarer : 'la Russie est notre ennemie et notre occupant'. ... L'Etat géorgien s'est ainsi solidarisé avec les forces agressives et radicales russophobes. Par voie de conséquence, la Géorgie s'est exposée à une réponse de la part de Moscou.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas trouvé mieux comme fil pour la Géorgie, où ca chauffe aussi :

Géorgie: la police disperse les manifestants

Tbilissi (AFP) 18.11.2019

La police anti-émeutes géorgienne a dispersé lundi soir les manifestants anti-gouvernementaux qui campaient devant le Parlement à Tbilissi, la capitale, pour protester contre le rejet d'une réforme électorale pourtant promise par le pouvoir.

Utilisant des canons à eau, les policiers ont dispersé plusieurs centaines de protestataires qui bloquaient l'accès au bâtiment et les rues environnantes, dont la principale artère de la capitale géorgienne où le trafic était paralysé depuis la semaine dernière.

https://www.courrierinternational.com/depeche/georgie-la-police-disperse-les-manifestants.afp.com.20191118.doc.1md08v.xml

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/05/2019 à 16:40, Wallaby a dit :

https://club.bruxelles2.eu/2019/03/la-georgie-bonne-eleve-de-lotan-se-bat-pour-sa-place-dans-lalliance-de-la-mer-noire-a-lafghanistan/ (29 mars 2019)

La faisabilité d’une avancée concrète dans le processus d’intégration reste pourtant peu probable, ce que les autorités géorgiennes admettent bien volontiers. Plusieurs sources évoquent l’Allemagne, la France et les Pays-Bas parmi les plus récalcitrants. « Si on pouvait convaincre ces trois pays-là, les autres suivront », estime un haut responsable du ministère de la Défense géorgien. Pour eux, un dilemme reste difficile à résoudre : dans l’hypothèse d’une intégration de la Géorgie au sein de l’Otan, l’article V s’appliquerait-il rétroactivement aux territoires occupés d’Ossétie du Sud et de Géorgie ?

Avec des si, on mettrait aussi Paris en bouteille...

A mon sens, l'intégration de la Géorgie à l'OTAN aura lieu à peu près en même temps que celle de la Turquie à l'UE :happy:

Révélation

Capture-d%25E2%2580%2599%25C3%25A9cran-2

La dentition du gallinacé...

 

Le 11/12/2018 à 16:47, Wallaby a dit :

https://www.letemps.ch/monde/georgie-elections-linfluence-loligarque-bidzina-ivanichvili (25 novembre 2018)

Rêve Géorgien (...) tient les rênes du pays depuis 2012. Cette formation est le parti politique de l’oligarque Bidzina Ivanichvili. Ce personnage énigmatique a renversé le gouvernement de Mikhël Saakachvili en 2012, il a occupé le poste de premier ministre pendant près d’un an, puis s’est retiré de toute publicité.

Depuis lors, il gère le pays du Caucase dans l'ombre d’un gigantesque palais de verre qui surplombe la capitale, Tbilissi. Tous les postes clés du gouvernement lui reviennent, pas un maire du pays n’est pas affilié à son parti. Les chaînes de télévision, hormis une seule, les musées, les églises: tout ou presque lui appartient.

Il faut encore citer ses origines turques - qu'il garde secrètes, il est vrai.

Ainsi que son véritable nom Keyser Söze :ph34r:

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,848
    Total Topics
    1,301,470
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries