Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Somalie, nouvelle terre du Jihad?


Guest barbaros pacha
 Share

Recommended Posts

Rien à voir avec le fait que la France n'a pas de relation Colonisateur-Colonisé avec la Somalie. Le fait est que nos hommes sont une référence mondiale en terme de collecte d'information par le biais du renseignement humain et c'est d'autant plus facile dans un pays où tout s'achète et se vend comme celui là.

Link to comment
Share on other sites

Et sinon ils peuvent commencer à subir des représailles de la part de la DGSE.

Sa, sa va quand même être vachement plus difficile, pourquoi pas une frappe de l'AdA, plus efficace et psychologique que d'envoyer des agents spéciaux aux risques très probables qu'ils se fassent attrapé également...

Link to comment
Share on other sites

On est pas dans un ex-pays coloniser par la France, c'est cela la différence, la France a su maintenir des contacts avec des pays de la France-Afrique..

Mais la Somalie est complètement différente, je dirai même qu'Al-qaida a plus de poids en Somalie que la France.. =|

lol barbaros admirateur d'AQ sur ce forum  :lol:

primo  ca fait quand même depuis longtemps qu'on est à Djibouti au milieu de populations qui sont très proches ethniquement et culturellement des somalis

donc je pense qu'on doit connaitre un chouille

ensuite AQ plus de poids de quoi ?

c'est pas le MO ici

les combattants ou conseillers arabes bittent aussi peu que l'américain de Manhattan ce qu'il faut faire et pas faire en Afrique ou en Asie centrale

pour preuve ils se sont pas fait aimé par tout le monde en Irak et en Astan avec leur manie de vouloir se marrier aux filles des chefs influents du cru (ca a même declenché des petites dettes de sang locales)

troisièmemnt AQ c'est une jolie marque de fabrique et un beau bordereau de publicité mais l'influence réelle dans certains coins du monde reste à prouver surtout dans les coins ou ça tiraille plus pour des raisons nationales/nationalistes que pour la resurgence d'un califat dont 99 %  des combattants locaux en ont rien à braire

quarto : cette jolie marque est aussi exhibée à tout va par les américains comme un joli epouvantail; Ca ne veut pas dire que l'influence ou la presence d'AQ est réelle sur le terrain

d'ailleurs faudrait revenir sur la definition d'AQ pour etre sur de quoi on parle

les cadres genre Al Zawahiri ? penser à voir du coté du Pakistan

les lampistes qui se reclament d'AQ mais qui n'en ont jamais vu la couleur : aller à tout casser quelques dizaines de  combattants

des jihadistes etrangers ? les pauvres je leur souhaite bien du courage si ils mettent un orteil dans cette fourmillière clanique ou les allégeances de clans ont plus d'importance que l'allégance à qui ou quoi que ce soit d'autre : disons 200 à 300 de plus

les gros groupes qui sont auto designés potes d'AQ pour faire style mais qui ont quasi 0 contact : la très grande majorité (et les shahabs en font partie)

AQ plus de poids en Somalie ?  :lol: :lol: :lol:

faudrait arreter les reves humides et essayer de mieux apprehender les realités complexes de ce monde

Link to comment
Share on other sites

Sa, sa va quand même être vachement plus difficile, pourquoi pas une frappe de l'AdA, plus efficace et psychologique que d'envoyer des agents spéciaux aux risques très probables qu'ils se fassent attrapé également...

Les représailles de la DGSE c'est pas forcément le 11ème Choc qui débarque et ratiboise toutes les cases des djihadistes dans un village tous les vendredis. Ca peut être par exemple choper les comptes numérotés et les pirater, remonter des contacts ailleurs et les foutre en taule/les liquider. Faire pression sur d'autres pour qu'ils agissent en leur faveur par le biais d'un coup en deux ou trois bandes. Les moyens ne manquent pas

Link to comment
Share on other sites

@ Sargon d'Akkad

Djibouti ,sur la carte ,ouep la petite chiure qu'on a du mal à voir ,et ben sur sa droite légérement vers le bas s'est la somalie .

il y a des milliers  de somalien à djibouti rien que dans le bidonville de balbala (ils visent bien quand ils te balancent des cailloux :lol:).

les djiboutiens ,s'est soit des affars (que l'on trouve aussi bien en éthiopie qu'en somalie pour les nomades ),des issas (somalis que l'on trouve en éthiopie et en somalie pour les nomades)  et arabe du yémen .

alors dire que la somalie sa n'entre pas dans la bulle de connaissance  de la france ,s'est trop fort de café  :lol: :lol: :lol: :lol:

le café d'éthiopie ,je le conseil surtout fait à maniére éthiopienne ,et pour le thé va voir du côté somalien  ;)    

Link to comment
Share on other sites

Les représailles de la DGSE c'est pas forcément le 11ème Choc qui débarque et ratiboise toutes les cases des djihadistes dans un village tous les vendredis. Ca peut être par exemple choper les comptes numérotés et les pirater, remonter des contacts ailleurs et les foutre en taule/les liquider. Faire pression sur d'autres pour qu'ils agissent en leur faveur par le biais d'un coup en deux ou trois bandes. Les moyens ne manquent pas

bien sûr, rien n'empêche la DGSE de le faire.

mais un petit raid, c'est bon pour l'opinion public... (et ça défoule  :lol:)

en plus, pour une fois que la DGSE peut se mettre en avant dans une opération non controversée (assaut de la grotte d'Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie) ou non foireuse* (je vous laisse deviner à laquelle je pense :lol:), aux yeux du grand public, moi je dis, ça vaut le coup de le faire.

*enfin, à condition qu'ils la réussissent sans perdre d'hommes.

Link to comment
Share on other sites

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/07/otages-en-somalie-le-point-sur-la-situation.html

Otages en Somalie : le point sur une situation dangereuse

Plus d'une semaine après, les responsables français ne cachent pas leur inquiétude sur le sort des deux fonctionnaires de la DGSE enlevés le 14 juillet à Mogadiscio (Somalie). Ils sont « en vie » et « bien traités » assure Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée. Pour le reste, le silence est de plomb. A peine Bernard Kouchner affirme-t-il savoir « qu’ils sont séparés » et qu’ils pourraient être détenus par « deux groupes différents ». Le chef de la diplomatie française le reconnaît : « il y a des informations très contradictoires » venant de Somalie. C'est le moins qu'on puisse dire. Tentons d’y voir plus clair.

Qui sont ces « agents français » et que faisaient-ils là-bas? Officiellement, Paris parle de «conseillers français en mission officielle d’assistance auprès du gouvernement somalien». En clair, deux fonctionnaires de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Ils seraient rattachés à la Direction des opérations, qui se voit confier des missions de liaison et de conseils là où personne d’autres ne peut aller. Comme les autres pays occidentaux, la France n’a plus de représentation diplomatique en Somalie.Pas plus que de réseaux ou d'agents de renseignement. Trop dangereux. Arrivés à Mogadiscio vers le 5 juillet, via le Kenya, ses deux hommes, civils ou militaires, ne sont pas des espions agissant sous couvert dans le cadre d’une opération clandestine. Ce sont des fonctionnaires envoyés officiellement mais discrètement par la France pour aider les autorités « légales » de Somalie, le « gouvernement fédéral de transition » de l’islamiste « modéré » Sharif Cheikh Ahmed. Leur rôle était double : évaluer les besoins en matière de sécurité du président somalien et servir d’éléments précurseurs pour la formation d’un bataillon militaire. En mai 2009, la France et les Etats-Unis se sont engagés à aider le gouvernement somalien à se doter d’une petite « garde prétorienne » comme le dit Kouchner : Paris et Washington formant chacun 500 hommes, à Djibouti et en Ouganda.

Comment ont-il été enlevés ? (Pour lire la suite, cliquez ci-dessous)

Les deux fonctionnaires logeaient à l’hotel Sahafi, situé à un carrefour très fréquenté de Mogadiscio ("kilomètre 4"), où séjournent également des ministres et des responsables du gouvernement. Cet établissement est situé non loin de Somalia House, le siège du gouvernement de transition, dans un quartier en principe protégé par la force africaine Amison. Le kidnapping a eu lieu mardi matin et s’est déroulé rapidement. L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’il ait été le fait de soldats ou de miliciens proches des autorités légales. Les deux otages ont ensuite été « revendus » à d’autres groupes comme cela se pratique couramment en Somalie.

Les deux Français se sont-ils fait passés pour des journalistes ? Ce n’est pas prouvé, même Reporters sans frontières le reconnaît. Le Quai d’Orsay conteste cette information, qui provient du directeur de l’hotel Sahafi. En langue somalie, Sahafi signifie « presse ».

L’enlèvement a-t-il un lien avec la piraterie? C’est peu probable, estiment les autorités françaises, sauf si des pirates tués ou capturés par les forces spéciales françaises ont des liens familiaux ou claniques avec les ravisseurs.

Négocier ou intervenir ? Même si les autorités françaises n'excluent a priori aucune solution, y compris une intervention de vive force, la priorité est aujourd'hui à la négociation avec les ravisseurs. Des contacts ont vraisemblablement été pris, via l'ambassade de France à Nairobi, mais semblent peu avancés.

Qui les détient? Deux groupes sont évoqués : les Shabab (« jeunes » en arabe), milice islamiste radicale et le parti Hizbul-al-Islam de Cheikh Dahir Aweys, ancien dirigeants des Trbinaux islamiques, qui ont régné en 2006 sur Mogadiscio. Ces groupes, liés à Al-Qaida, s’apparente aux Talibans afghans. Ils agissent d’abord pour des raisons idéologiques et non mafieuses. Ce qui complique les négociations de libération. Mieux vaut en effet discuter avec un bandit avide de dollars qu’avec un fou de Dieu. D’où l’inquiétude qui règne à Paris.

Link to comment
Share on other sites

vla une mission pour nos forces spéciales et la DGSE ,s'est vrai qu'il n'y aura pas de polémique sur se coup là ,de toute façon les gus en face semble ne pas être des adorateurs du dieu argent ...

donc il n'y a pas trente six solutions ,action avec les risque que cela comporte ou attendre de voir une vidéo d'éxécution ,donc vaut mieux la premiére solution .

Link to comment
Share on other sites

Pas évident, ils ont été séparés, ca complique tout, il faut d'abord savoir ou ils sont, avant d'envoyer les forces.

en tout cas, c'est bien silencieux, ca mijote.

gibbs

s'est sur que sa va pas être simple ,et comme tu dis sa mijote .

Link to comment
Share on other sites

"Les Shebab n’existent pas !", affirme un expert français. Une assertion pour le moins surprenante alors que, depuis quelques mois, l’organisation islamiste somalienne s’étale régulièrement à la une des journaux. L’homme, qui souhaite garder l’anonymat, connaît pourtant bien la question pour la suivre depuis des années dans le cadre de ses fonctions. Il s’explique : la milice des Shebab - "les jeunes" en arabe - qui constituait, à sa création en 2005, la branche armée de l’Union des tribunaux islamiques n’a, aujourd’hui, plus rien d’une organisation structurée.

Les Shebab, qui, avec un autre groupe islamiste insurgé, le Hezb al-Islam, contrôlent les trois quarts de Mogadiscio, la capitale somalienne, englobent un ensemble de personnes aux tendances politiques et religieuses variées. Ces hommes n’ont en commun que leur volonté d’appliquer la charia à la sphère politique, mais, sur ce point également, ils n’arrivent pas à s’entendre sur les modalités d’application de la loi islamique.

Résultat, le pays n’est pas contrôlé par un groupe hiérarchisé, mais par de petites unités indépendantes, plus ou moins radicales, qui ne collaborent pas toujours ensemble. De même, la population de Mogadiscio, première victime des combats qui durent depuis 1991, collabore ponctuellement avec les milices contre quelques dollars.

L’enlèvement, le 14 juillet, de deux agents des renseignements français, le confirme. Selon des informations divulguées le 22 juillet à FRANCE 24 par le chef des services de renseignements somaliens, les Français auraient été enlevés par des soldats puis revendus aux milices islamistes. "Le président somalien Cheikh Sharif Ahmed, qui n’a pas un sous vaillant en poche, oublie régulièrement de rémunérer ses hommes qui finissent par se rétribuer par leurs propres moyens", témoigne l’expert.

Des djihadistes étrangers parmi les Shebab

Les rangs des Shebab sont d’autant plus hétéroclites que des combattants pakistanais, indiens, et même iraniens viennent les gonfler depuis un an et demi.

Depuis plusieurs années déjà, en Somalie, ces djihadistes arrivent toujours plus nombreux, notamment depuis que, dans un message audio diffusé à la mi-mars 2009 sur Internet, Oussama ben Laden a enjoint les "champions de Somalie" à renverser le président Cheikh Sharif Ahmed, un islamiste modéré qui avait présidé l’Union des tribunaux islamiques dont sont issus les Shebab.

Les combattants étrangers ne sont pas les seuls à soutenir les Shebab, qui sont également soupçonnés d’utiliser l’Érythrée comme base arrière. Asmara les autoriserait à utiliser son territoire pour faire transiter armes et argent. "Des fonds versés par al-Qaïda en provenance des îles Caïmans, où l’organisation terroriste aurait caché son bas de laine, circuleraient notamment dans le pays ", décrypte l'expert.

http://www.france24.com/fr/20090723-shebab-somalie-guerre-milice-islamistes-djihadiste-erythree-al-quaida-organisation-sharia

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...

REUTERS : Un des deux Français enlevés en juillet dernier par des insurgés islamistes somaliens a réussi à échapper à ses ravisseurs, a déclaré la police somalienne.

L'homme qui a réussi à fuir était vraisemblablement détenu par des activistes de la milice Al Chabaab, qui ont menacé de juger les deux ressortissants français.

Il a tué trois de ses ravisseurs avant de prendre la fuite et de trouver refuge au palais présidentiel, a dit à Reuters un haut responsable de la police, Abdiqadir Odweyne.

"Un des deux Français s'est échappé d'Al Chabaab et il est maintenant au palais", a affirmé Odweyne.

Deux agents français, en mission d'assistance pour les questions de sécurité auprès du gouvernement somalien selon le ministère des Affaires étrangères, ont été enlevés le 14 juillet à l'hôtel Sahafi de Mogadiscio.

La prochaine fois, ils éviteront d'enlever un "expert en sécurité" français !  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Les informations sont confuses, les sources islamiques parlent d'une seule libération par rançon, d'autres sources, comme celle de Reuters parle d'une fuite (ou en plus il serait question de 3 tués), et enfin tout récemment un ministre somalien déclare que les deux agents sont libres. Je suppose qu'on en saura plus dans les heures à venir.

Link to comment
Share on other sites

L'un des officiers de la DGSE s'est évadé, incertitude pour son collègue

De source proche de la DGSE, Le Point a eu confirmation, mercredi matin, que l'un des deux officiers français de la DGSE enlevés le 14 juillet en Somalie a échappé à ses ravisseurs du groupe Hizd ul-Islam, et se trouve actuellement à la présidence somalienne à Mogadiscio. En revanche, la même source démentait formellement en fin de matinée que le second agent français ait été libéré : "Ce sont des rumeurs qui partent de Somalie sans le moindre fondement. Si le second est libre, nous ne sommes pas au courant." Une autre source a par ailleurs soutenu qu'aucune rançon n'a été versée.

L'évasion de l'officier qui s'est échappé s'est déroulée sans violence, indique-t-on, en démentant les informations selon lesquelles il aurait tué trois ravisseurs. "Le gouvernement fédéral de transition assure sa sécurité", confie-t-on de même source. "Je peux confirmer qu'un des deux Français a réussi à échapper à ses ravisseurs. Il est arrivé jusqu'à proximité de la présidence, où des forces gouvernementales l'ont récupéré et elles l'ont ramené au palais", a déclaré à l'Agence France Presse un collaborateur du président Sharif Cheikh Ahmed. "Je l'ai vu ce matin [mercredi, ndlr] à la présidence. Il avait l'air fatigué, mais il était en bonne santé", a expliqué en début de matinée une autre source au sein du palais.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-08-26/somalie-l-un-des-officiers-de-la-dgse-s-est-evade-incertitude-pour-son/1648/0/371480

Par ailleurs, le Quai d'Orsay confirme qu'il n'y a pas eu versement de rançon de la part de la France.

Pensez vous qu'on viendra l'extrader ?

Link to comment
Share on other sites

Par ailleurs, le Quai d'Orsay confirme qu'il n'y a pas eu versement de rançon de la part de la France.

Pensez vous qu'on viendra l'extrader ?

Les Shebab communique sur le fait qu'il a été libéré contre rançon ...

L'autre otages est détenu séparément.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40183229@7-37,0.html

Un des deux Français enlevés en juillet dernier par des insurgés islamistes somaliens est libre, ont annoncé la police somalienne et le ministère français des Affaires étrangères.

Mais les versions divergent selon les sources, la France parlant d'une évasion sans violence, tandis que les autorités somaliennes évoquent la mort de trois ravisseurs.

"Nous confirmons que l'un des deux ressortissants français qui avait été pris en otage à Mogadiscio se trouve dorénavant sous la protection du gouvernement fédéral de transition somalien (GFT) et en sécurité", déclare dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères.

Ultérieurement, le Quai d'Orsay a précisé dans un point de presse électronique que l'otage avait "pu échapper à ses ravisseurs".

"Contrairement à certaines allégations et rumeurs, cela s'est produit sans violence et la France n'a pas payé de rançon", a ajouté le ministère en soulignant que "le deuxième otage est toujours retenu".

Selon un haut responsable de la police somalienne, Abdiqadir Odweyne, l'otage aurait toutefois tué trois de ses ravisseurs avant de prendre la fuite et de trouver refuge au palais présidentiel.

"Un des deux Français a échappé à Al Chabaab et il est maintenant au palais", a-t-il dit à Reuters.

"Nous croyons qu'il a tué trois hommes d'Al Chabaab qui le gardaient. Je ne sais pas comment cette bonne nouvelle est arrivée mais il est maintenant entre les mains du gouvernement", a-t-il ajouté.

UNE RANÇON ?

Deux agents français, en mission d'assistance pour les questions de sécurité auprès du gouvernement somalien selon le Quai d'Orsay, ont été enlevés le 14 juillet à l'hôtel Sahafi de Mogadiscio.

Les deux hommes, emmenés par le mouvement Hizbul Islam, ont ensuite été remis au groupe Al Chabaab, qui mène une violente insurrection contre le fragile gouvernement du président Cheikh Ahmed Charif.

Une source proche de ce mouvement a confirmé la mort de trois de ses membres, mais a dit ne pas savoir qui les avait tués.

"Trois de mes amis sont morts mais la question est de savoir qui les a tués. Nous attendions une rançon ce matin", a dit cette source.

Une autre source proche des ravisseurs a pour sa part affirmé que l'otage français avait été relâché après des pourparlers avec des anciens.

Le mouvement Al Chabaab est considéré par les services de sécurité occidentaux comme l'allié de la nébuleuse Al Qaïda en Somalie, pays en proie depuis 18 ans à la guerre civile.

Depuis début 2007, les violences ont fait plus de 18.000 morts en Somalie et ont contraint 1,4 million de personnes à abandonner leur habitation.

Théâtre régulier d'affrontements entre les islamistes et les forces gouvernementales, la capitale Mogadiscio est un des endroits les plus dangereux au monde et les enlèvements de ressortissants étrangers y sont fréquents.

Les otages, le plus souvent des travailleurs humanitaires ou des journalistes, sont généralement relâchés après le versement d'une rançon.

Il y a deux semaines, six étrangers dont deux Françaises qui travaillaient pour l'ONG Action contre la faim, ont été libérés par leurs ravisseurs somaliens après plus de neuf mois de captivité

Link to comment
Share on other sites

Je m'excuse par avance si tu as des amis Shebab, mais je fais plus confiance au Quai d'Orsay qu'à une bande de gus islamistes en tongs

Ne t'excuse pas ;) j'essaie juste de nuancer les propos et annonces pour avoir une info complète sur les affirmation des divers protagonistes.

Link to comment
Share on other sites

Je vois mal le Shebab dire "l'espion français que nous détenions, bin il a pris l'arme de son gardien shooté au khat et en a descendu 3 autres avant de prendre la fuite et trouver directement le chemin du palais présidentiel sans même que le Shebab puisse s'y opposer"  :lol:

Si le mec s'est vraiment évadé, il mérite la légion d'honneur, s'évader et trouver son chemin dans un pays sous contrôle des Shebab où il ne passera pourtant pas inaperçu

Link to comment
Share on other sites

précisions sur I-télé (où on voit d'ailleurs l'agent en question prendre l'avion), il se serait évadé pendant que ses gardes "affaiblis par le ramadan" se seraient assoupis. sa "cellule" ayant été mal fermée apparamment, il se serait barré. 5h de marche dans la nuit avec comme seul repère le ciel étoilé vers la villa Somalia, siège du gouvernement.

un peu de khat doit aider à l'action somnifère du ramadan non?

d'ailleurs, ça fait la 4ème version qu'on a de l'histoire^^

Link to comment
Share on other sites

Nier ou ignorer "l'autre" n'est pas forcément une solution pertinente quant a la gestion de nos problèmes.

il s'agit pas d'ignorer l'autre, il s'agit d'ignorer et ne pas relayer sa propagande. Je ne me fait pas d'illusions, avec la DGSE dans le coup, coté français c'est de la propagande aussi, sauf qu'elle est censée etre bonne pour la france donc on peut la relayer sans probleme.

Pour ce qui est de la vérité, faut pas rèver, d'autant que je ne vois pas l'interet pour le pelot lambda comme moi, sauf la simple curiosité.

Donc notre colonel s'est évadé et a buté 3 saloparts au passage. Voilà une belle histoire avant de s'endormir  =)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...