Guest barbaros pacha

Somalie, nouvelle terre du Jihad?

Recommended Posts

Perso je suis pas d'accord avec ça.

Les trois causes citées sont présentes pour expliquer ce fiasco. Comme souvent, c’est l’addition de plusieurs facteurs qui fait foirer.

1 : hasard malheureux (rencontre fortuite et imprévisible) : certainement

2 : défaut de renseignement : Aussi, c’est le renseignement qui permet de savoir si il y a du monde hostile sur place.

Avec 5 hélicos, tous équipés d’optronique infrarouge, comment fait-on pour avoir une rencontre fortuite lors de son arrivée ?

3 : mauvaise tactique. Et je ne suis pas le seul à le dire. Un posé à 3 000 m de la cible, c’est soit trop court, soit trop loin.

1km, c’est 15 mn à parcourir avec le matériel. 3 km, c’est 45mn où la cible a le temps de se préparer.

5 hélicos à 3 km, cela fait trop de bruits pour parler de discrétion.

Soit on se pose à moins de 100m en encerclant le bâtiment, soit on marche 20-30km la veille.

Un dernier point : Est-ce que le commando était équipé de flasheurs IR pour permettre l’appuis des hélicos ? Je ne crois pas.

La doctrine française actuelle en matière d’otages est d’infliger le plus de dégâts possibles pour dissuader de recommencer, je ne crois pas que ce soit la bonne.

J’espère que celui qui a programmé ce posé à 3 000m assume lui aussi et qu’il s’occupe dorénavant de tâches subalternes.

De 1 otage, on est passé à 3 morts et 6 blessés. Ce n'est pas normal et il faut savoir se remettre en question de temps en temps.

Franchement on ne connait pas le dixième du déroulé de l'affaire. Si ça se trouve il y avait de très bonnes raisons de se poser à 3km et on en sait rien. Il faut arrêter de juger ce que l'on ne connait pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu cherches une fessée toi???????

essayes de relire avec une meilleur compréhension car là tu me cites l'exemple de 95 que je cite moi même comme une réussite mais dans le cadre d'une mission de police.

pour être claire les op extérieures des fs ou missions particulières comme en somalie marque des lacunes, ca sert à rien de se voilà la face

D'abord encore une fois les événements de la prise d'otage étaient en 1994 en décembre et non 1995. ;)

arf 17 morts mais combien en reste-t-il? c'est pas ce qui manque en plus et seul l'objectif de libération comptait.

désolé mais c'est un fiasco cette opération, indéniablement l'expertise française en matière de police est plutôt reconnu, mais là en opération commando, action spécial hors de france il y a comme qui dirait de véritables axes de progressions....depuis le rambow warrior c'est pas jojo les références.

c'est forcément du au manque de moyens parce qu'arriver à faire ce que le gign a fait en 1995 pour l'avion d'air france et voir qu'ici tant de facteur X ne furent pris en compte ( comme  tomber sur un groupe plus fortement armée qu'initialement prévu), c'est visiblement qu'au niveau action correctrice il y avait pas grand chose de prévu. 

 

Non, je ne suis pas d'accord quand tu parles de "fiasco", alors que c'est juste un échec de ne pas avoir libéré l'otage et tous les militaires en sont assez conscients et malheureux de ne pas avoir libéré leur camarade...

Quand tu parles de moyens , là encore je te redis que si la France l'a faite cette intervention c'est que celle-ci la France avait tous les moyens de le faire.

Moyens humains de déployer une soixantaine de commandos spéciaux du CPIS pour l'assaut et l'opération CTLO, moyens humains des soutiens basés sur le BPC ou à CO de la DO SA et à Djibouti et en France...

Moyens militaires de le faire avec 6 hélicoptères en vol et autant en réserve.Moyens navals de déployer le BPC servant de base commandement et porte-hélicoptère, moyens navals avec le déploiement de la frégate de défense antiaérienne et ses puissants senseurs, voire un SNA sur zone,..

Moyens aériens (Transall Gabriel/AWACS/Hawkeye/Transall ravitailleur/Hélicoptères...,

Moyens satellitaires tout capteur et stations d'écoutes au sol, deuxième réseau diplomatique au Monde, donc relais et coopération bilatérale avec certains pays, voire échanges de renseignements, données et imageries.

Moyens forces spéciales dans la région et groupe d'intervention en France. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand tu parles de moyens , là encore je te redis que si la France l'a faite cette intervention c'est que celle-ci la France avait tous les moyens de le faire.

Moyens humains de déployer une soixantaine de commandos spéciaux du CPIS pour l'assaut et l'opération CTLO, moyens humains des soutiens basés sur le BPC ou à CO de la DO SA et à Djibouti et en France...

Moyens militaires de le faire avec 6 hélicoptères en vol et autant en réserve.Moyens navals de déployer le BPC servant de base commandement et porte-hélicoptère, moyens navals avec le déploiement de la frégate de défense antiaérienne et ses puissants senseurs, voire un SNA sur zone,..

Moyens aériens (Transall Gabriel/AWACS/Hawkeye/Transall ravitailleur/Hélicoptères...,

Moyens satellitaires tout capteur et stations d'écoutes au sol, deuxième réseau diplomatique au Monde, donc relais et coopération bilatérale avec certains pays, voire échanges de renseignements, données et imageries.

Moyens forces spéciales dans la région et groupe d'intervention en France. 

Merci Philippe ! beaucoup oublie tout cela ! la critique est tellement aisé......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Philippe ! beaucoup oublie tout cela ! la critique est tellement aisé......

En effet, j'ai 47 ans et je ne joue à aucun jeu vidéo, nous ne sommes pas dans un wargame type Call of Duty ou un film hollywood durant le scénario se déroule comme dans un rêve.

Sur le TOE Sahel et ce qui c'est passé durant l'opération en Somalie, ici IRL les balles blessent et tuent, les soldats présents sont parfaitement entraînés et savent les risques qui encourent.

La critique est facile et positive quand celle-ci fait avancer. Critique pour critiquer ou critiquer pour ridiculiser sans savoir et connaître les faits, est absurde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Figaro : Somalie : les questions sur le raid manqué

Plus de trois jours après les faits, ce «ratage» interpelle les spécialistes de ce type d'opération clandestine. S'il est avéré que les cinq hélicoptères transportant la cinquantaine d'hommes du Service action de la DGSE et d'autres régiments spécialisés se sont bien posés à 3 kilomètres de la cible, comme l'ont indiqué des habitants de Bulo Marer, le choix d'un tel héliportage suscite des interrogations.

«Ou bien on se pose à 20 ou 30 km de l'objectif la veille, et on fait ensuite une infiltration longue et silencieuse jusqu'à l'objectif, explique un ancien membre des forces spéciales. Ou alors, on fait un assaut sur l'objectif. Quand les hélicoptères se posent, nos ennemis se retrouvent avec les gars du Service action sur leurs têtes.» Ce modus operandi permit l'élimination d'Oussama Ben Laden en mai 2011 au Pakistan par les forces spéciales américaines. «Mais se faire larguer à 3 kilomètres, c'est à la fois trop loin et pas assez loin de la cible», ajoute notre source. «À mode découvert, il faut déjà quinze minutes pour les parcourir, alors vous pensez avec 40 kg d'équipements sur le dos, il faut compter au moins le double», selon l'ancien militaire.

Pour ce type d'opération, chaque membre du commando dispose en plus de son armement de caméras thermiques et d'obus de nuit. Des habitants de Bulo Marer ont raconté avoir vu débarquer les commandos dans les champs, avant d'en informer les miliciens d'al-Chebab qui se sont préparés à affronter les militaires français. Au ministère de la Défense, on refuse de livrer le moindre détail opérationnel. «Ça a raté non pas en raison d'un manque de préparation, mais plutôt d'un manque de chance», souligne un porte-parole, qui insiste sur «l'extrême détermination» des chebab et «la violence inouïe» des combats qui les ont opposés aux Français.

Selon nos informations, six autres membres du commando auraient été blessés, et seraient actuellement soignés à Djibouti. Depuis plusieurs mois, l'option de l'assaut était à l'étude à la DGSE, qui avait acquis la certitude que l'otage était vivant. Mais, pour l'entreprendre, il fallait être absolument sûr de la localisation de Denis Allex, ce qui fut fait au cours des derniers mois. Mais, en interne, certains critiquaient la lenteur dans la gestion de cette crise.

Franchement on ne connait pas le dixième du déroulé de l'affaire. Si ça se trouve il y avait de très bonnes raisons de se poser à 3km et on en sait rien. Il faut arrêter de juger ce que l'on ne connait pas !

On peut commenter une opération qui réussit mais pas une qui foire ?

La libération d'otage n'est pas uniquement réservée au GIGN ou autres services spéciaux.

Une simple évacuation de ressortissants comme récemment en Côte d'Ivoire peut tourner à la libération d’otages.

C’est pourquoi j’ai participé à 5 simulations de libérations d’otages avec des CRAPs, 3 à pieds et 2 en hélico avec posé d’assaut direct sur la cible.

Et 5 fois, l’effet de surprise était primordial.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais plutôt lu quelque part (je ne sais plus où) que des diplomates syriens avaient entendu des balles siffler très près de leurs oreilles, histoire de leur faire comprendre qu'ils n'avaient pas intérêt à recommencer leurs conner*es, sans risquer une escalade...

Perso je n'ai jamais été convaincu des déclarations machos "on a liquidé du monde" sans cadavre ni répercussion... mais bon, on croit ce qu'on veut.

Moi, j'avais lu, avec les noms, au moins deux palestiniens liquidés à grand intervalle de temps, mais je ne me rappelle plus où.

En plus, c'était dans plusieurs sources.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, j'ai 47 ans et je ne joue à aucun jeu vidéo, nous ne sommes pas dans un wargame type Call of Duty ou un film hollywood durant le scénario se déroule comme dans un rêve.

Sur le TOE Sahel et ce qui c'est passé durant l'opération en Somalie, ici IRL les balles blessent et tuent, les soldats présents sont parfaitement entraînés et savent les risques qui encourent.

La critique est facile et positive quand celle-ci fait avancer. Critique pour critiquer ou critiquer pour ridiculiser sans savoir et connaître les faits, est absurde.

plus légèrement => ceux qui n'ont jamais joué au paint ball ne peuvent pas comprendre !......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au niveau politique, il y a un point positif qui n'est pas négligeable. Le président a pris sur lui-même la responsabilité de l'opération et n'a pas refilé l'addition de "l'échec" de l'opération soit sur un autre ministre soit sur la dgse.

Il est évident que c'est une pierre deux pour montrer sa fermeté à l'opinion publique et son soutien publique aux armées (ce qui de certaines opérations qui avaient foirées dans le passé).

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'important, l'essentiel, c'est que le message envers les barbus serait passé. Qui croie encore en ce que raconte ces types?

Tu as pu trouver la photo du militaire tué rapidement... Ce qui témoigne qu'il y a des gens pour les suivre. Et à vraie dire, faire "bouh" aux Islamistes, c'est très bien. Maintenant, si tu lis les commentaires des journaux Français (les commentaires des lecteurs), et que tu y ajoutes le prétendue meurtre d'enfants innocents, il se passera quoi tu penses?

J'ajoute que même la connerie selon quoi Khadaffi avait capturé une compagnie entière de nos soldats avait eu de l'écho en France. Alors des cadavres brulés... Et pour te paraphraser, l'important n'est pas ce que les barbus pensent, mais ce que nos dirigeants pensent que les électeurs pourraient penser. Et combien sommes nous à souhaiter des AASM ou autre joyeuseté sur leurs gueules? Quelques milliers? Un million peut être.

Tu as raison mais j'étais remonté comme un coucou  :lol: contre ce qu'il avait dit.Celle de Mayotte est accrochée au flanc du cratère Dziani Dzaha. Elle est gérée coinjointement avec les services Allemands, le BND.

Il y avait aussi la FDA classe Forbin présente de concert avec le BPC, la FDA et ses puissants senseurs pour la guerrélec, probablement un Transall Gabriel en l'air avec AWACS voire plus...

Le PR s'exprime

En parlant de ça, qu'est ce que les Allemands nous fournissent en échange du prêt de nos stations? Et à quoi cela leur sert il vu qu'ils ne sont pas foutus de nous supporter quand on va donner (et prendre) des baffes à l'étranger? Bref, ne seraient ce pas plutôt les Anglais, ou une force Européenne qu'il faudrait inviter plutôt que nominativement les Allemands qui sont les premiers à se terrer quand on parle de se salir les mains? Je comprends que la politique Française (et Européenne) y soit pour quelque chose. Mais c'est un peu facile. Pourquoi les Français ont ils voulus à une époque couper les ailes diplomatiques des Allemands? En réponse à quoi? Et ici, nulle question de poule ou d'oeuf. La politique d'agression Européenne Allemande nous avait emmené à trois guerres ayant menacé un moment l'existence même de notre pays en moins de 100 ans. Alors entre ne pas avoir une armée apte à faire du mal aux deux Armées Européennes, et ne pas avoir la volonté politique d'assister une opération multinationale contre des organisations pouvant nuire à terme à l'Europe, il y a une certaine marge.

Dans l'autre main, on constate (même si je remercie les Américains pour leur aide) qu'on ne peut pas mener une opération de grande ampleur, fut elle secrète, sans en avertir nos alliés... De là à parler de souveraineté... Je préfère dépendre de pays qui dépendent en retour de nous (les autres Européens)qu'un pays qui peut nous vendre sans craindre de mesures de rétorsion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'abord encore une fois les événements de la prise d'otage étaient en 1994 en décembre et non 1995. ;)

Non, je ne suis pas d'accord quand tu parles de "fiasco", alors que c'est juste un échec de ne pas avoir libéré l'otage et tous les militaires en sont assez conscients et malheureux de ne pas avoir libéré leur camarade...

Quand tu parles de moyens , là encore je te redis que si la France l'a faite cette intervention c'est que celle-ci la France avait tous les moyens de le faire.

Moyens humains de déployer une soixantaine de commandos spéciaux du CPIS pour l'assaut et l'opération CTLO, moyens humains des soutiens basés sur le BPC ou à CO de la DO SA et à Djibouti et en France...

Moyens militaires de le faire avec 6 hélicoptères en vol et autant en réserve.Moyens navals de déployer le BPC servant de base commandement et porte-hélicoptère, moyens navals avec le déploiement de la frégate de défense antiaérienne et ses puissants senseurs, voire un SNA sur zone,..

Moyens aériens (Transall Gabriel/AWACS/Hawkeye/Transall ravitailleur/Hélicoptères...,

Moyens satellitaires tout capteur et stations d'écoutes au sol, deuxième réseau diplomatique au Monde, donc relais et coopération bilatérale avec certains pays, voire échanges de renseignements, données et imageries.

Moyens forces spéciales dans la région et groupe d'intervention en France.  

wi wi wi 1994 et non pas 1995 mais tu as compris le fond de ce que je voulais dire quand même.

pour le resteje ne veux pas polémiquer encore, rip aux victimes et attendons d'en savoir un peu plus et un échec et quand même aussi riche d'enseignements ;)    

Share this post


Link to post
Share on other sites

wi wi wi 1994 et non pas 1995 mais tu as compris le fond de ce que je voulais dire quand même.

pour le resteje ne veux pas polémiquer encore, rip aux victimes et attendons d'en savoir un peu plus et un échec et quand même aussi riche d'enseignements ;)    

Ce que moi, je veux te dire c'est qu'une opération CTLO est en soit spéciale même si nos opérateurs drillent et drillent constamment pour mieux s'améliorer dans le combat loc, en milieu confiné, en zone urbaine, en combat rapproché ou en assaut vive force sur zone sensible, sur un bateau, dans un bus, dans un site , il y a le paramètre zéro qui n'existe pas, zéro risque n'existe pas, on peut toujours en tirer toutes les leçons et les enseignements RETEX de toutes les interventions depuis longtemps, y compris celles des autres Beslan, Moscou, Tchétchénie, libération en 1979 ambassade Téhéran, prise massive à la Mecque en 1979, Entebbe, ....

Pour la Somalie, c'est trop chaud et aucun commentaire ne sera fait ni Boulevard Mortier, ni à Fort Noisy Romainville.  

Au top départ, top action élyséen , tu n'as plus beaucoup de pays apte à délivrer un BPC et plus de 6 hélicoptères d'assauts spéciaux , une frégate DA, un SNA, une soixantaine de commandos tactiques CPIS, tous les pré-positionnements, relais réseaux écoutes, ...tout en faisant une intervention plus milliers de km plus loin, sur un territoire de 1.240.190 km² aux frontières poreuses limitrophes à d'autres pays aussi vastes et peu gardés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant de ça, qu'est ce que les Allemands nous fournissent en échange du prêt de nos stations? Et à quoi cela leur sert il vu qu'ils ne sont pas foutus de nous supporter quand on va donner (et prendre) des baffes à l'étranger? Bref, ne seraient ce pas plutôt les Anglais, ou une force Européenne qu'il faudrait inviter plutôt que nominativement les Allemands qui sont les premiers à se terrer quand on parle de se salir les mains?

Vu que l'opération en Somalie a été menée par la DGSE et que les détails de l'opération et de sa planification ainsi que le futur RETEX sont secrets et le resteront en toute vraisemblance

Sachant aussi que la coopération entre services de renseignements ne fait pas l'objet de publicité en général, il est donc tout bonnement impossible de savoir si cette intervention a eu un appui allemand ou de tout autre pays durant sa planification

Les USA nous ont aidé en fournissant un appui en terme de communication, c'est le seul appui que l'on connaisse à ce stade

Extrapoler à partir de si peu me semble peu pertinent

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de l ironie?

Non. Juste un rappel que dans d'autres temps on s'embarrassait pas pour trier. C'est pas une prise de position.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les milicens islamistes shebab, affiliés à al-Qaïda,  ont annoncé, via leur compte Twitter, avoir “exécuté” Denis Allex, un membre de la DGSE qu’ils retenaient en otage depuis 2009. La veille, ils avaient indiqué, toujours par le même canal, l’avoir condamné à mort après l’opération française manquée qui, menée dans la nuit du 11 au 12 janvier, visait à le libérer.

Cela étant, les autorités françaises ont afformé que Denis Allex avait été tué lors de l’assaut donné par les commandos à Bulomarer, la localité où il était détenu et au cours duquel deux d’entre eux ont perdu la vie.

Suite : http://www.opex360.com/2013/01/17/les-shebab-somaliens-annoncent-la-mort-de-denis-allex/

Un des deux commandos français décédés durant l'opération a été identifié :

http://www.opex360.com/2013/01/17/lun-des-deux-commandos-tues-en-somalie-etait-un-ancien-du-8eme-rpima/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je suis pas d'accord avec ça.

Les trois causes citées sont présentes pour expliquer ce fiasco. Comme souvent, c’est l’addition de plusieurs facteurs qui fait foirer.

1 : hasard malheureux (rencontre fortuite et imprévisible) : certainement

2 : défaut de renseignement : Aussi, c’est le renseignement qui permet de savoir si il y a du monde hostile sur place.

Avec 5 hélicos, tous équipés d’optronique infrarouge, comment fait-on pour avoir une rencontre fortuite lors de son arrivée ?

3 : mauvaise tactique. Et je ne suis pas le seul à le dire. Un posé à 3 000 m de la cible, c’est soit trop court, soit trop loin.

1km, c’est 15 mn à parcourir avec le matériel. 3 km, c’est 45mn où la cible a le temps de se préparer.

5 hélicos à 3 km, cela fait trop de bruits pour parler de discrétion.

Un assaut en auto rotation des hélicoptères est-il trop dangereux ou une technique utilisable ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les milicens islamistes shebab, affiliés à al-Qaïda,  ont annoncé, via leur compte Twitter, avoir “exécuté” Denis Allex, un membre de la DGSE qu’ils retenaient en otage depuis 2009. La veille, ils avaient indiqué, toujours par le même canal, l’avoir condamné à mort après l’opération française manquée qui, menée dans la nuit du 11 au 12 janvier, visait à le libérer.

Tient et pas de vidéo ? Je pensais qu'ils allaient essayer de monter une fausse exécution pour la filmer et essayer de faire quand même un coup politique. Si ils s'en tiennent à ça c'est qu'ils ont vraiment tout perdu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tient et pas de vidéo ? Je pensais qu'ils allaient essayer de monter une fausse exécution pour la filmer et essayer de faire quand même un coup politique. Si ils s'en tiennent à ça c'est qu'ils ont vraiment tout perdu.

Comme disais un officier réserviste français (expert) : "C'est un échec pour l'armée française mais pour ces criminels djihadistes, ils ont perdu leur compte (l'otage) en banque et 17 tués".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant quelques temps, il faut faire passer un Hélicos de nuit,  histoire de leur mettre les nerfs à vif et les empêcher de dormir tranquille.

Passage pour la date anniversaire du Raid:

3 Rafale (1 par KIA) Basse altitude 150 pieds, mach 3 au dessus de la Maison des criminels.

Chiasse garantie pour la commémoration.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant quelques temps, il faut faire passer un Hélicos de nui,  histoire de leur mettre les nerfs à vif et les empêcher de dormir tranquille.

Passage pour la date anniversaire du Raid:

3 Rafale (1 par KIA) Basse altitude 150 pieds, mach 3 au dessus de la Maison des criminels.

Chiasse garantie pour la commémoration.

Bonne idée, sauf qu'un Rafale dépassera difficilement Mach 1,3 à 150 pieds.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que l'opération en Somalie a été menée par la DGSE et que les détails de l'opération et de sa planification ainsi que le futur RETEX sont secrets et le resteront en toute vraisemblance

Sachant aussi que la coopération entre services de renseignements ne fait pas l'objet de publicité en général, il est donc tout bonnement impossible de savoir si cette intervention a eu un appui allemand ou de tout autre pays durant sa planification

Les USA nous ont aidé en fournissant un appui en terme de communication, c'est le seul appui que l'on connaisse à ce stade

Extrapoler à partir de si peu me semble peu pertinent

Je fais allusion au prêt de nos stations d'écoutes au BND, que ce soit à Mayotte ou en Amérique du Sud. A partir de la, dériver en un post concernant l'opération précise qui a échoué de sauver notre otage est assez peu pertinente. Mais j'admets avoir fait une disgression.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,528
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Adamante95
    Newest Member
    Adamante95
    Joined
  • Forum Statistics

    20,941
    Total Topics
    1,332,671
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries