Sign in to follow this  
Kobalt

Cercle de réflexion

Recommended Posts

Bon, gros programme. Que les neurones valsent!

Vous êtes chef de groupe envoyer en Afghanistan:

Quel matos vous préféreriez avoir (armt, matos)

Vous êtes un haut responsable militaire designez:

- 1: Comment organiseriez vous une Compagnie avec ses sections et les groupes qui les composent avec tout le TED (Tableau des effectifs et des dotations) Y a du boulot !

- 2: Les tactiques qui pour vous seraient les plus adaptées au terrain et à l'adversaire à combattre. La aussi y a du boulot !

De grasse évitons les solutions irréalisables, les warriors suréquipés et armés sévissant des les jeux vidéo et les idées fumeuses avec des divisions de chars et des flopées d'hélico, bref les super prod aux budgets colossaux.

Partons d'un principe que les pays participant avec leurs moyens financiers se décident à se lancer dans une véritable synergie des moyens en homme et matériel avec une stratégie et des tactiques communes pour tenter de régler de façon stable et à long terme les problèmes de sécurité de l'Afghanistan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Primo, j'engage Bigeard, Aussaresses et Sassi comme consultants experts et formateurs (discrètement si possible  :lol:).

On écarte du sujet tout l'amont de ce groupe de combat (collecte et organisation du rens, organisation du commandement et de sa réactivité, élaboration d'une vraie stratégie unifiée....)?

Le plus gros de mon investissement va à la formation de GC autonomes en nombre suffisants pour avoir un impact sur une région donnée: les moyens s'adaptent au contexte avant tout. Mais vu les noms des consultants, je crois que la tactique est claire.

En ce qui concerne l'équipement proprement dit, pas trop d'idées très spécifiques, sinon que chaque GC doit disposer d'un mini-drone portable (le dernier de Sagem est à 100 000 euros, le mini-drone US encore moins cher vu un stade plus avancé d'industrialisation). Le 7,62 est une exigence, et plutôt en battle rifles pour une part du groupe. Faut que chaque GC ait de quoi taper loin (1 sniper 12,7 serait peut-être overkill, mais pourquoi pas dans la section d'appui de chaque compagnie; les Canadiens l'ont fait je crois), une bonne capacité de saturation qui ne les encombre pas trop (un LG à gros chargeur est obligatoire) et une capacité à durer (munitions, rations.... mais avant tout, endurcissement). Des mortiers 60, on y pense, mais c'est lourd; donc oui, si on peut les transbahuter.

A un moment ou à un autre, cette capacité supposera un transport: vu que les coolies sont exclus, ânes et chevaux sont meilleurs pour le off road en montagne. Mais il faut aussi l'élément local, et pour ça, Bigeard et Sassi sont sans pareil: créer des maquis locaux, même réduits, et que des sections de spécialistes vivent avec eux dans la durée.

Typiquement, je pense à l'orga d'un régiment para déployé dans son entier dans la durée, avec des GCP en équipes d'intervention, mais aussi des spécialistes du rens répartis dans chaque compagnies, surtout dans les groupes chargés des maquis. Sur un rgt, la CEA est répartie en petits groupes mobiles sur une base géographique homogène, et on donne un rôle accru aux sections d'appui qui doivent être les plus mobiles (hélicos exigés) et pouvoir renforcer rapidement.

J'ai beau retourner le truc, je vois pas d'autre solution que des paires de bottes et des hélicos pour traiter une telle surface de zone montagneuse.

Cependant, il faut aussi un élément fixant pour assurer le contrôle des axes; et là, on entre dans le blabla sur les véhicules. L'exigence porte sur un truc capable de faire les routes de montagne sans les faire s'écrouler, capable d'encaisser du RPG (au moins un peu) et de porter du LG40 ou de la 12,7. Une compagnie sur 4 doit pouvoir être assignée à ce rôle.

Mias là on est déjà dans l'extension du sujet, et ça renvoie aux questions de base: un GC, oui, mais pour quelle stratégie, quel emploi, quelle organisation, quels moyens globaux?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas militaire, mais je me permet de répondre tout de même à ce cercle de réflexion pour faire part d'une proposition que j'estime viable :

L'envoi de plus d'hélicoptères sur place pour la France notamment.

Je crois qu'on ne trouvera pas de gros problème pour envoyer un ou deux Puma/Gazelle Viviane de Cote d'Ivoire en Afghanistan (ou il y a 15 hélicos de l'ALAT tout azimut). Après tout ce n'est pas une augmentation du nombre d'appareils projetables que je propose ici, mais simplement une rotation.

Vient alors la question du transport, si on considère que l'on a le temps, rien n'empêche de les dépêcher sur place par bateau, puis en vol par Antonov (que nous louons régulièrement), ou si l'on considère que l'effort à faire est urgent : tout le trajet en Antonov, certes plus cher.

N'est-il d'ailleurs pas possible de louer des C-17 pour les même missions, vu que les relations avec la Russie, sont… froides en ce moment.

Par ailleurs, la grosse dizaine de Tigre que nous possédons en ce moment ne semble pas suffisante pour garantir l'envoi d'un ou deux appareils, mais une fois la vingtaine d'appareils produits atteinte, pourquoi pas ?

Je finirai par le PVP dont on a beaucoup parlé mais qu'on a finalement vu uniquement au défilé du 14 Juillet… STANAG niveau 2 il me semble ? ça ajouté à un kit AZUR (à adapter au cas du PVP), ça devrait être projetable en Afghanistan vous ne pensez pas ? On entends ici est là qu'ils iraient en Astan au plus tard au printemps et certaines sources avancent la date d'Automne 2008 (bientôt quoi). C'est donc bien qu'ils sont relativement prêt ? Car il me semble qu'il y a encore des P4 en Afghanistan, au choix, je préférerai être dans un PVP en cas d'IED ou simplement en cas d'attaque…

Toutes ses considérations sont celles d'un civil (moi) et donc je suis peut-être à coté de la plaque sur certains délais ou sur l'administration et l'entretiens de ces unités que je propose d'envoyer, ce qui pourrait peut-être annuler un tel envoi.

Mais tout de même, je ne pense pas que ce soit infaisable et inutile, loin de là…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le matos, je laisse ça à d'autres qui vont vous faire le plaisir d'équiper nos fantassins mieux que rambo, Terminator et James Bond réunis  =D Personnellement que crois que le matos qu'on a (celui d'une armée moderne, quand même  ;)) devrait amplement suffir. N'oublions pas qu'en face, ils sont très rudimentaires niveau équipement. Et puis si on se laisse aller à l'escalade de la technologie, des gadgets et tout le toutim, bah premièrement on a pas une tune pour le faire, alors jusqu'où pourions-nous aller, et deuxièmement ce n'est pas une guerre conventionnel. Répondre à la ruse par de la technologie, c'est bien pour sauver sa peau, pas pour gagner la guerre!

En fait, ce qui nous manque c'est des petites choses qui, mis bout à bout vont/pourront créer une synergie qui va inverser la tendance. Comme par exemple:

- 1: Occuper le terrain.

Les afghans sont terrorisés par les taliban. Or quel est la tactique actuellement? Des patrouilles quotidiennes, de plus en plus périlleuses, et ensuite vite rentrer se planquer à l'intérieur des FOB. Les taliban eux, sont en permanence sur place et décide selon leur humeur soit de faire profil bas pendant 5 minutes en se faisant passer pour des paysans, soit de faire un carton plein si y'a occasion. Or, j'ai l'impression en voyant les deux derniers reportages (TF1 et France 24) qu'il ne manque que peu de chose pour que les villageois (du moins, une partie) dénoncent ces taliban, et cette petite chose s'appelle la confiance. S'il ont confiance en nous, s'ils se sentent assez en sécurité, alors ils parleront. Et plus tard, quand ils auront confiance en eux, alors ils feront la police eux-même. Pour celà, il ne faut pas que les terrains conquis le jour soient laissés à l'ennemi la nuit.

- 2: Gagner les coeurs et les esprits.

Tout le monde l'évoque, mais dans les fait y'a que dalle!! Pendant la guerre du Vietnam, les paysans était malmenés par les américain le jour, mal traité par les vietcong la nuit, mais beaucoup d'entre eux choisirent quand même le camps des vietcongs! Vous trouvez pas qu'il y a du déjà vu là?!! Bah, si à chaque bombardement on tue 90 civils pour un ou deux taliban, les afghans ont pas top le choix. Si on veut gagner les coeurs on doit pouvoir leur offrir autre chose que la peste ou le choléra.

- 3: Former la police et les magistrats afghans.

Former uniquement des soldats n'est pas suffisant. Pour qu'il y ait une pays durable il faut que les zones de non droit deviennent des zones de droit. La confiance ne peut revenir que si le sentiment d'impunité disparait. Il ne s'agit pas seuleument d'éradiquer les taliban mais de mettre en place une vrai politique de droit  commun. On a envoyé des magistrats, gendarmes et policiers au Cambodge, en Bosnie et au kosovo; je pense qu'il serait pas mal de le faire en A-stan aussi.

- 4: Avant de former les afghans, se former soi-même.

Je me suis déjà exprimé à ce sujet mais je le répère, les rotations sont trop courtes. Tout ça pour une question de budjet. Si mes souvenir sont bons, au delà de 4 mois les unités ne sont plus considérés comme tournantes mais en détachement, donc pas la même solde à la fin du mois. Or, on vient de passer les rotations à 6 mois donc rien ne nous empèche maintenant de faire des temps de services de 12 mois avec des rotations partielles d'unités tous les 6 mois, par exemple. Il en résultera, j'en suis sûr une meilleure expérience pour les troupes au niveau personnel et collectif, et une meilleure coordination/continuité au niveau commandement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'on commet une erreur fondamentale en croyant nous même à notre propre propagande, celle des méchants talibans qui oppressent les gentils afghans épris de liberté, c'est hélas beaucoup moins tranché que ça, il faut se rendre à l'évidence, nos "adversaires" qui peuvent être nos alliés quand ça les arranges ne sont pas forcement des talibans, mais tout simplement des clans et des seigneurs de guerre.

Il faut garder à l'esprit que nos règles et lois ne s'appliquent pas la bas, c'est un système tribal où se faire la guerre est une coutume comme une autre, les afghans sont aussi des guerriers et des pillards, ils pratiquent la vendetta et les rancunes familiales sont tenaces, les alliances changent au grès des opportunités et souvent pour des raisons dont l'importance nous échappent.

La politique du consensus mou ne marche pas avec eux, il faut sans arrêt s'assurer que l'on conserve le soutien de ceux qui se sont ralliés à nous pars que c'était dans leur intérêt à un moment de le faire.

La meilleur solution serait de tenter de convaincre ces roitelets locaux, et chefs de clans qu'ils ont plus à gagner en favorisant une stabilité sous notre contrôle, plutôt que ces guerres incessantes, et pour cela il faut un minimum comprendre comment fonctionne le jeu des alliances en Afghanistan au lieu de vouloir imposer notre vision des choses qui se heurte à un mur et à un rejet de la part de gens assez peu ouvert du fait de leur isolement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les paysans afghans sont comme tous les paysans du monde. Ils n'aspirent qu'à une chose: vivre en paix. Croire que tous les afghans sont des guerriers et des pillard est tout aussi faux. Il y a des gropuscules qui pratiquent la terreur pour assouvir leur pouvoir, oui mais faut pas croire que tout les afghans adhère à ces principes. Ils n'ont tout simplement pas le choix  :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas dit qu'ils étaient tous des pillards, mais se fritter avec le clan de la vallée voisine a toujours fait partie des mœurs la bas, et souvent le paysan est lui même membre d'un clan, il est armé pour défendre ses terres et sa famille, se battre fait partie de son éducation, et le combat est pour eux le moyen suprême pour eux de montrer leur courage et leur virilité.

Si à ça on ajoute leur forte religiosité qui en fait des gens très conservateurs et traditionaliste avec en plus le sentiment général que tout les étrangers sont des envahisseurs, ça n'en fait pas un matériau de base idéal pour instaurer une démocratie sur un modèle occidental.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Recruter, former des français qui parlent PACHTOUNE en avoir un ou deux par section quand celle-ci part sur le terrain

Améliorer nos connaissances sur le fonctionnement clanique local, savoir qui règne sur quelle zone

Avoir des soldats sur place issus de corps de métiers susceptibles d'apporter une aide lors des contacts avec les populations

Ccl avoir un maximum de renseignements et de contacts avec les chefs locaux 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour gagner la guerre se n est pas tant l equipement individuel que le nombre d hommes, il  faut occuper le terrain, et pour cela il faudrait au moins 400 000 hommes, le tout appuye par de l artillerie de campagne legere au niveau Cie.

400 helicos de transport et quelques avions d appuis rapproche.

Pour finir, fermer la frontiere avec le pakistan avec des milliards de mines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un deal avec Idriss Deby (le président démocratiquement élu du Chad) pour qu'en échange de notre protection il nous prête loue 300 hommes.

Histoire de reconstituer (partiellement) l'épopée des troupes coloniales qui étaient formidables.

+ les moyens modernes: ça devrait pulser  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi ....

Il faudrait des groupes de combats aéromobiles sur des helicos de transports equipés pour l'appui et escortés par du gunship (si faut faire français disons du NH90 avec paniers à roquette ou pod canon/minigun et son escorte Tigre appui (roquettes Apers/30 mm  et hellfires HEAT/HE/Thermobariques)

Ca c'est pour aller chercher l'ennemi sur les pitons et dans les hauts

Pour le controle des axes, des bases de feu légères (mais aptes à se defendre en attendant des renforts) sur des pitons et cols peu accessibles à pied ou vehicule, accessible par helicos (ou y reviens toujours)  centrée autour d'une (2 max) bouches à feu (105 ou 122 voir 155 si possible ou  alors LRM sur affut mini remorque de 122/128) ce qui permettrait de couvrir les routes ou les axes de progression en contre bas et d'appuyer les groupes de combats à des distances de 25-30 km (donc une base de feu de ce type en quadrillage tout les 50 km  environ)

On peut effectivement y ajouter des moyens d'ecoute electronique (EW) pour localisation decodage des transmissions GSM ou radio

Pour les grands axes (genre "autoroute Kanfahar-Kaboul) des convois blindés comme on a actuellement iront amplement (ils ont une puissance de feu suffisante à dissuader des attaques soutenues et ne craignent que les IED)

Sinon 1 seul mot : renseignement, renseignement, renseignement

par drone, minidrone pour les sections de combats, ecoutes ou grenouillage humain, il faut du rens

Et donc je rejoins pascal : former des sous off et off des rens ou troupes de contact au Pachtoune/Urdu/dialecte du coin d'affectation ET aux coutumes (ca evitera des bourdes et pourra forcer le respect)

et je rejoins Tancrède, il faut des supplétifs locaux mais fiables et pas "formés" à l'occidentale

que l'on veuille actuellement les former pour un fonctionnement coordonnée avec l'OTAN est peut etre à mon sens une erreur

Ils perde leur reactivité/rusticité du terrain

Des groupes de combattants locaux equipés en armes/radios/munitions avec des coordinateurs de nos FS seraient des appuis precieux pour des groupes de chasse plus convetionnels (un peu comme les colonnes Hmong en Indochine)

Pour la Cie de combat je suis la aussi d'accord avec Tancrède

en arme individuelle (etant donné que la majotrité des engagements est de 200-300 m, un peu limite pour du 5.56) repasser à du 7.62 ou passer à du 6.8 serait bien

Si on part du principe qu'elle ira crapahuter deposée par hélico je vois les sections equipées comme suit

FA en 7.62 pour les gars, une ou deux armes d'appui type Minimi, peut etre 1 ou 2 AT4 (ou mieux du RPO Shmell puisqu'on va essentiellement faire de l'Apers), 2 ou 3 fusils de precision et pis c'est marre (avec un fusil 12.7 et un LG barillet type Milkor eventuellement), tout le reste (mortier/LG auto/missiles AC) ca peut etre utile mais c'est trop lourd à pattes

Si c'est pour un engagment prevu la c'est autre chose

Evidemment faudra que les gars aient des optiques et des moyens de com adequats et pouvoir agir de nuit (JVN)

et leur fournir un appui drone pour l'observation (les minidrones pour la section c'est très bien mais c'est encore trop lourd je prendrais quand ils seront portable par UN homme, idem pour les petits robots terrestres chenillés)

voilà comme dis plusieurs fois : du léger mais pêchu, des bottes associées à des pales agressives (on pourrait acheter des Mi35 ??)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les drones portables par un homme, y'en a désormais plein qui sont passés au-dessous des 2kg; le mini-drone de groupe américain, appelé à entrer en masse, n'est qu'un exemple. Sagem, EADS et Thalès ont des modèles plein les musettes.

Des bottes et des pales, on est d'accord; mais je crois aussi que les sabots seront incontournables; et l'avantage, c'est qu'une fois la mission terminée, on peut, à l'occasion, refiler les ânes/chevaux aux supplétifs. Généralement très apprécié. Et si la mission dure plus que prévue, ben c'est toujours de la bouffe (et avec du 7,62, on lmes tue plus proprement; on n'est pas des bêtes).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh pour la vision deportée y'a plein de trucs dans la musette qui pourront etre utiles

le rebots chenillé avec caméra incorporée

l'obus de mortier avec caméra incorporée et relié par fibre optique au terminal

les singapouriens ont même developpé une grenade dotée d'une caméra (autre version avec un micro)

donc y'a de quoi faire

Pour les anes (les animaux de bas pas les cretins) comment on les depose par hélicos ??

A la place je serais plutot pour engager du gurkhas ....

ca porte beaucoup, ca marche beaucoup et ca a l'avantage de faire des piles de cranes avec l'adversaire qui surmonterait sa peur pour les combattre

On est en montagne prenons des gars spé pour les montagnes, c'est pas ça qui manque (nos chasseurs lapins dont un bonne partie est originaire de Savoie, les troupes de montagnes italiennes/roumaines, du gurkhas)

tiens dans l'esprit win hearth and souls si on demandait un appui de troupes de pays musulmans avec des montagnes ça non plus ça manque pas (marocains du Rif, Turques de Capadoce)

et pis si non, on peut toujours demander à ce que les russes nous prêtent un ou deux bataillons de tchétchènes  >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut amener les ânes afghans à l'école TAP!

Pour les ânes, ils seront nécessaires, au moins pour une partie d'effectifs qui devra nomadiser. L'hélico est plus fait pour l'intervention et/ou le renfort d'effectifs déjà présents dans une zone donnée, pour une opération. Pour une bonne couverture, il faut toutes les vitesses: le fixe avec des bases de feu qui contrôlent une zone donnée, les axes avec les convois, le lent avec des groupes qui nomadisent (ce sont quand même eux qui feront le plus de rens), et le coup de poing héliporté qui permet la concentration rapide et la surveillance.

Vu qu'il ne s'agit pas de conquérir du terrain comme dans un conflit classique, mais de le contrôler, le timing opérationnel est fondé sur la permanence de la présence sur le maximum de zones, étant donné qu'on peut se faire attaquer trois fois au même endroit sur plusieurs années, absence de front oblige.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mi-35 avec double 23mm en tourelle, il dépose les hommes au alentour hors de vue, puis ils combinent un assaut quand toute menace de MANPADS est écarté et ils rembarquent, raid éclair.

Mais ça n'empêche pas qu'on doivent avant tout trouver un accord politique pour avoir des vrais alliés locaux qui nous fourniront de bien meilleurs renseignements.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mi-35 avec double 23mm en tourelle, il dépose les hommes au alentour hors de vue, puis ils combinent un assaut quand toute menace de MANPADS est écarté et ils rembarquent, raid éclair.

Mais ça n'empêche pas qu'on doivent avant tout trouver un accord politique pour avoir des vrais alliés locaux qui nous fourniront de bien meilleurs renseignements.

Le Mi-35 la soute n'est pas vraiment taillé pour transporter du personnel sauf en urgence ... par contre c'est super pratique pour des evac d'urgence ou du cargo.


Le plus gros probleme en Afghanistan c'est l'aspect fantomatique de l'ennemi.

L'ennemi apparait en tant que tel que lorsque qu'il décide d'attaquer, en dehors de rare cas ou on a pu mettre une identité sur un ennemi qu'on recherche particulièrement, l'ennemi et juste un résident afghan lambda.

La première chose a faire c'est de forcer l'ennemi a se découvrir et d'apparaitre en temps l'ennemi pour pouvoir le traiter militairement. Le méthode sont connu, commandos de chasse, chèvre de monsieur seguin, honeypot etc.

Le probleme est que c'est méthode c'est de la guerre crade ... et risqué et que pour le moment on rechigne a en passer par la, d'autant que si les resultats en terme de bodycount sont quantifiable, les résultat politique sont par contre loin d'être évident.

La seconde chose c'est de traiter la logistique et les appui de l'ennemi, a la fois les financement, les recrutements, et les route d'approvisionnement. C'est un boulot de "police" pour renseignement, un boulot de service secret pour les actions d'élimination, la destruction, et un boulot de militaire pour l'interception/destruction des stock sur place.

Meme si tout ca reussissait rien ne dit que que le combat des taliban ne change pas de nature ... restant aussi nuisible au regard de la construction d'un structure politique pas trop anti-occidental en Afghanistan.

Les campagnes de terrorisme suffiraient dans un pays troublé a retarder longtemps la construction d'un état viable, pour peu qu'il continu a s'appuyer sur une population pas trop défavorable bon gré mal gré.

L'OTAN a brulé pas mal de ses cartouche en Afghanistan, je ne sais pas trop comment elle pourrait encore susciter l'espoir au sein de la population, du moins un espoir qu'elle serait en mesure de satisfaire un minimum.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'oprterai perso pour des goupes legers ( une dizaine d'hommes ) tres autonomes accrochés a des pitons bien situes avec de quoi tirer loin (12.7 sniper, fr F2) mais également de quoi se défendre avec une minimi et du famas + grenades à fusil.

Il doivent voir loin ( très loin ) de jour comme de nuit et avoir des moyens de communication "tip top" afin de coordoner d'ou ils sont aussi bien de l'artillerie, des frappes aeriennes que de simplement rendre compte à autorité lointaine afin d'envoyer des éléments portés à la rencontre dudit ENI; :|

Ils seraient déposer de préférence de nuit par hélico, après une reco des alentours et devraient "durer" in situ une petite semaine  O0  en autonome et avec discrétion ( donc faut la flotte et la bouffe qui va bien aussi ...)

récupération des éléments par hélico à l'issue.

Ceci afin de rendre des coins vraiment reculés et actuellement peu dangereux pour les taliban, merdiques et imprévisibles pour eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beau retourner le truc, je vois pas d'autre solution que des paires de bottes et des hélicos pour traiter une telle surface de zone montagneuse.

C'est en substance bien mon avis, du léger, très autonome, aeromobile avec une bonne puissance de feu.  De la "biffe" mais qui "vole" et "trois étoiles"  =) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en revient forcément à l'Algérie... avec un support aéroporté en sus...

Sinon pour notre brouille avec les Russes, ce n'est pas aux Ukrainiens que l'on loue les Antonov ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Antonov est ukrainien, et depuis la "révolution orange", les russes ne commandent plus d'Antonov qui va depuis très mal économiquement.

Le Mi-35 peut emporter 12 soldats en arme en cabine, par paire ça fait déjà pas mal de biffins au contact, une fois que ceux ci se sont assurés que l'ennemi n'a pas de moyens antiaériens réellement dangereux, les hélicos font un massacre et les hommes éliminent ceux qui restent et se ré embarque et retour à la base.

Share this post


Link to post
Share on other sites

12 soldats "a la russe", pour des soldats occidentaux suréquipés je dirais la moitié pour qu'ils puissent sortir "souples et félins" de l'hélico...

Sinon je soutien l'idée de TDM, surtout pour la frontière pakistanaise. Des groupes perchés avec de quoi bien y voir et taper très fort (LG 40mm automatique avec conduite de tir électronique, fusil de sniping 12.7, browning M2/3 enfin la totale) j'en ai entendu parler dans le film "Lions et agneaux" mais je ne sais pas si cette idée a été appliquée.

Ça demanderais par contre pas mal de monde...et c'est surement irréalisable l'hiver.

J'imagine que des dizaines de predator/global hawk et une flotte d'hélico d'attaque prêts a intervenir ne sont pas suffisant pour cette surveillance?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ermm je parle de ce qu'ils devraient être (pour un assaut aéroporté)   :-X

Enfin par rapport a la bidasse russe ils sont quand même chargés j'ai l'impression.

Share this post


Link to post
Share on other sites

plein de bonnes choses dans ce fil de discussion :)

Par contre ce qui n'a pas été abordé c'est au niveau stratégique la destruction des usines de missiles de croisière enemis. Je veux parler des Madrassas.

Les kamikazes sont des missiles de croisière humain qui coutent beaucoup moins chères a fabriquer que les missiles de croisière classiques mais qui ont quand meme une certaine efficacité.

C'est sur que le cerveau de ces missiles c'est des pauvre petits humains conditionnés depuis la plus tendre enfance, aussi c'est délicat.

Faudrait taper sur l'infrastructure de nuit avec des missiles de croisière style SCALP, voir le camion piègé, ou aussi cibler ceux qui téléchargent le programme dans ces pauvre petit cerveaux, je veut dire les "professeurs" et autre clergé.

Donc: SCALP, relations sur place pour les camions piègés et homicides.

Les effets positif ne se ferons sentir qu'a long terme cepandant vu qu'il faut une dizaine d'année pour construire un bon petit kamikaze.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre ce qui n'a pas été abordé c'est au niveau stratégique la destruction des usines de missiles de croisière enemis. Je veux parler des Madrassas.

C'est en cours, le reseau Haqqani est la cible des force US et Pakistanaise pour leurs implications dans la formation des taliban.

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=4266.msg329860#msg329860

Sinon les MdC Scalp vu leur prix sont réservé a des cible stratégique ... pour taper l'infrastructure taliban des 2000lbs guidée devrait bien suffirent ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,894
    Total Topics
    1,317,095
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries