Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La crise financiere mondiale


Guest barbaros pacha
 Share

Recommended Posts

Permet moi de rire de cet article qui oublie très étrangement quelques petits points de détails:

- quel est le taux d'encadrement de hausse des loyers par quartier qui, une fois dépassé, permet de se porter devant le juge? C'est amusant, ce n'est pas précisé. Parceque ce taux n'est pas petit du tout.

- quelle est la grande différence réglementaire avec la France sur le financement des opérations immobilières? En Allemagne, tu peux commencer une opération sans avoir fini son financement. En France, le travaux commencent quand le financement est bouclé. Dès lors, cela crée une pression à la baisse des locations chez les teutons car les promoteurs ne sont pas assurés de trouver acquéreur.

- L'Allemagne a une surcapacité en terrain surtout à Berlin du fait de l'Allemagne de l'est. C'est une particularité qui explique les faibles coûts de location. Il y a plus d'offre que de demande.

Donc, c'est bien de sortir l'article d'un spécialiste mais c'est pas mal de tout mettre en avant comme argument. Ils est très difficile de comparer les marchés immobiliers entre deux pays car mettre en avant une ou deux dispositions ne veut rien dire car c'est l'ensemble du dispositif réglementaire qui compte.

Les histoires des riches sont une fadaise en France. Leur nombre n'explique pas la hausse des coûts. Surtout quand on met en avant une métropole internationale comme Paris où les prix sont tirés à la hausse par les fortunes étrangères qui installent des pieds à terre. C'est le cas pour toutes ces villes aussi la progression des coûts du logement y est artificiel et restera autonome de l'état du marché.

Les forts loyers sont juste le résultat:

- d'une pénurie liée à la réglementation. Monter un projet, c'est difficile.

- Depuis que les maires ont la main sur l'attribution des terrains, on ne construit plus et ce même chez les maires de gauche. Ils pleurent sur les pauvres mais ne veulent pas construire.

- Il faut rajouter les plans d'urbanisme qui limitent les hauteurs,

- la pression démographique avec une immigration de la taille de la ville de renne tous les ans pour les HLM,

- les offices HLM qui gardent les appartement et ne les vendent pas. Ils ont du mal à investir dans de nouveaux projets,

- l'occupation des HLM par des foyers qui dépassent les quotiens

- les aides qui neutralisent la bonne perception de la demande en faisant construire là où personne ne veut,

- les risques permanents fiscaux où il est impossible de prévoir la rentabilité au long terme d'un investissement.

- les risques de plafonnement des prix qui font s'effondrer l'investissement donc le rytme de construction. Et quand le nombre d'investissement diminue, le rattrapage se fait sur plusieurs années car l'industrie du BTP n'est pas extensible à l'infini. C'est le même problème qu'avec les places de prison. Ne pas investire pendant 5 ans, c'est irrattrapable.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 9.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Sur l'immobilier les points de vus exprimés sont très intéressants.

Et en plus, ça transpire la "tendance politique" de chaque personne.  :lol:

J'ai l'impression que cela doit venir de notre héritage féodal.

Le seigneur ne laisse pas si facilement les gueux et manants monter leurs bicoques sur ses terres !

Link to comment
Share on other sites

Sur l'immobilier les points de vus exprimés sont très intéressants.

Et en plus, ça transpire la "tendance politique" de chaque personne.  :lol:

Mouais, ce que je vois, c'est qu'aussi loin que je puisse me souvenir, on parle de problemes de logements, du code du travail complexe, du systeme de justice, de la politique fiscale, etc etc et que depuis  tout ce temps, gauche ou droite, on panse des jambes de bois.

Link to comment
Share on other sites

@Serge

Un principe simple ... le cout de la vie quelques part est directement lié au capital qui y est mobilisé. Plus y a de riche quelques part plus la vie y est cher, c'est le B-A-ba économique ... même les plus libéraux genre Madelin t'expliquerait ça.

Et oui étonnamment ce n'est pas les pauvre qui tire les prix vers le haut ... ils n'en ont tout simplement pas les moyen :lol:

Apres pour le bla bla c'est la faute a paris y a trop d'immigrant en France etc. L’Allemagne est deux fois plus dense que la France ... c'est bizarre qu'il arrivent encore a entasser tout ce monde la dans si peu de place avec des logement autant bon marché :lol: Pour l’Allemagne de l'est personne ne veut aller y habiter ... c'est pas ca qui risque de tirer les prix a la baisse  :happy:

Les HLM gardent les appartement et les vendent pas!!! quel horreur!!! LA mission des HLM c'est pas de vendre mais de louer ... ils vendent juste les vieilles pourritures trop chères a rénover, c'est pas des mécene. Des gens habite en HLM alors qu'il ne sont pas super pauvres!!! quel horreur!!! non seulement ca n'a pas d'influence sur les prix au contraire ... mais en plus c'est la base de la mixité social qui limite un tant soit peu la formation de ghetto de pauvres.

Risque fiscal dans l'immobilier?! lequel? l'immobilier est le secteur le plus rentable, le moins risqué, et le moins fiscalisé de France ... c'est un vrai paradis pour y investir.

Le risque de plafonnement des prix?! ou ca un plafonnement?! y en a jamais eu et il n'y en aura jamais ... il y a tout un tas de loi a propos des réquisition etc. qui pourrait etre appliqué depuis des lustre et qui n'ont jamais étaient appliqué ... va pas me faire croire que les investisseurs ont peur de se faire spolier par les bolchevique  :oops:

Sur l'immobilier les points de vus exprimés sont très intéressants.

Et en plus, ça transpire la "tendance politique" de chaque personne.  :lol:

Etonnament c'est un sujet ultra politique l'immobilier, tellement qu'en fin de compte tous les bords s'entende pour a peu pret faire la meme chose :lol: résultat absolument rien ne change. D'un coté vu les puissants lobby qu'il y a derriere ... ca serait bien con de vouloir s'y attaquer de front.

Link to comment
Share on other sites

1. Je me demande ce que ça a à voir avec la Défense tout ça

2.

@Serge

Apres pour le bla bla c'est la faute a paris y a trop de negre en France etc.

Avec ce genre de provoc' en réponse à une provoc', j'en suis toujours à me demander comment t'as pu finir modo G4lly.
Link to comment
Share on other sites

Le gouvernement agit pour votre avenir !

Jusqu'à -6 centimes d'Euro par litre de baisse immédiate sur les carburants à la pompe. Attention, ne rêvez pas, ce ne sera pas partout !

Et chez Leclerc, on vous offre royalement entre 2 et 3 centimes par litre !

Donc je calcule, sur un plein, mettons de SP95 d'une quarantaine de litres, je gagne entre 1,50 Euros et 2,34 Euros.

Mazette !

La crise est finie...  =D

Allez ! Je vais aller à l'autre bout du département en cramant 7 euros de carburant pour être le petit malin qui gagnera 2 Euros sur un plein. (Souriez pas, vous savez que c'est comme cela que ça se passe).

Link to comment
Share on other sites

@Perry

Certes mais la solution c'est quoi ? on peut laisse flamber les prix du carbu qui de toute façon ne vont faire que monter ?

On peut privilégier les transports urbains, les trains de banlieue, le vélo et la marche à pieds mais dans ce cas là on passe pour de dangereux écolos ...

On peut aussi favoriser le carbu vert avec les problèmes que çà pose en terme de cultures et de conso d'eau sans parler du lobby de nos chers pétroliers

On peut aussi diminuer la demande en prenant moins sa bagnole et en privilégiant quand c'est possible l'énergie humaine.

Mais à part çà je ne vois pas ce qui empêchera le litre de dépasser 2 euros à court terme.

Tout ceci est une question de mode de vie d'une population qui à 80% en moyenne vit en ville comprend qui veut

Link to comment
Share on other sites

le bilan de la FED

Image IPB

Le dollar s'est évidemment effondré  :happy: :happy: :happy: :happy: :happy: :happy: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Image IPB

Ca a pas mal discuté quand j'étais pas là .. ;), bon j'ai pas pu tout lire, dommage, manque de temps.

En tout cas, juste pour répondre à ça.

Se pencher sur un bilan de banque centrale pour expliquer la valeur d'une monnaie, c'est prendre un raccourci très rapide. Il y a beaucoup d’autres éléments structurels (en plus de celui-là) qui font la valeur d’une monnaie, et en cela Europe et US ne sont pas comparables. Dans le cas européen, nain politique, sans gouvernance économique, le transfert de la dette sur la banque centrale et donc finalement sur les épaules des économies « apparemment » saines  de la zone, conduira mécaniquement à l’affaiblissement de ces mêmes économies. Car il faudra rééquilibrer par des transferts fiscaux massifs, du nord vers le sud. Mécaniquement la valeur de la monnaie en subira les conséquences, et la viabilité de ce montage ne se jaugera qu’au regard de l’évaluation des transferts des nordistes vers les sudistes, et de leur capacité à les assumer, en plus de leurs propres défis intérieurs, autant dire un vrai jeu d’équilibriste avec en dessous de la corde un champ de mines pour ceux qui retomberaient sur leur pattes.

Tu m'opposes un argument purement technique pour expliquer que la création ex nihilo de monnaie peut ne pas faire chuter la valeur de cette monnaie. Qui est acceptable pris en lui-même sauf que dans la situation actuelle, la spécificité de la zone EURO , plus le jeu des US que ça arrange bien qu’on ne parle que des européens et pas de leur problème à eux, tout ça fait que le biais de l’inflation sera probablement l’épisode suivant.

D’ailleurs je pense même que c’est le but non avoué. Les politiques se gardent ça sous le coude, ils régleront le problème de la dette par l’inflation, parce qu’ils ne feront pas défaut.

Link to comment
Share on other sites

Le gouvernement agit pour votre avenir !

Jusqu'à -6 centimes d'Euro par litre de baisse immédiate sur les carburants à la pompe. Attention, ne rêvez pas, ce ne sera pas partout !

La crise est finie...  =D

Champagne!!

400 millions de coût pour le budget de l'état je crois? pour financer une promesses électorale foireuse on s'en serait passer.

La solution? y en a pas, il faut laisser le coût du litre suivre son chemin, les gens s’adapteront dans la douleur et on ajustera nos modes de vie, en attendant qu'un industriel ne sorte la pile à hydrogène..ou pas.

Link to comment
Share on other sites

La solution? y en a pas, il faut laisser le coût du litre suivre son chemin, les gens s’adapteront dans la douleur et on ajustera nos modes de vie, en attendant qu'un industriel ne sorte la pile à hydrogène

... ou pas.

Vélo, covoiturage, transport en commun, déménagement ... la pile à hydrogène ne regle en rien les problème de coût de l'énergie, elle évite juste de polluer les centre ville, et pollue a la place les zone de production d’hydrogène.

Intrinséquement le cout de de l'essence n'est pas tres tres cher, en gros avec avec 1€ on fait faire 10 km a 5 personnes, pire si on y enleve les taxe on se retrouve avec un cout ridicule de moins 30 cents. C'est juste qu'on a prix de tres mauvaises habitudes.

Des couts de transport qui grimpe c'est aussi un peu une chance pour les production locale, si l'importation depuis l'autre bout du monde devient cher ca rend mécaniquement de compétitivité a une production plus proche des lieu de consommation.

Link to comment
Share on other sites

Voilà pour vous les clodos :

Unilever se prépare en Europe à un "retour de la pauvreté"

Le responsable pour l'Europe du géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever affirme dans un entretien paru lundi voir "la pauvreté revenir" sur le continent, et veut adapter en conséquence sa stratégie.

27 Août 2012 07h08

"La pauvreté revient en Europe", a déclaré Jan Zijderveld au quotidien allemand Financial Times Deutschland, ajoutant: "Si un Espagnol ne dépense plus en moyenne que 17 euros quand il fait les courses, je ne vais pas lui proposer un paquet de lessive qui coûte la moitié de son budget".

M. Zijderveld dit vouloir s'inspirer désormais en Europe des méthodes utilisées par Unilever dans les pays asiatiques en développement, en vendant des produits meilleur marché car en plus petit conditionnement.

"En Indonésie nous vendons des échantillons individuels de shampoing pour 2 à 3 centimes pièce et pourtant nous gagnons de l'argent", dit le responsable en Europe d'un groupe chapeautant des marques telles que Dove (savon), Magnum (crème glacée), Knorr (épicerie) ou Cajoline (adoucissant).

Le Financial Times Deutschland rapporte qu'Unilever a par exemple commencé à vendre en Espagne de petits paquets de lessive ne permettant de faire que cinq machines.

"Les marchés en Europe sont un peu les jeux Olympiques de la distribution: le plus difficile ! Celui qui s'en sort ici, y arrivera partout", a déclaré M. Zijderveld.

www.RTBF.be

Petit détail : les produits sont meilleurs marché car en plus petit conditionnement donc ils s'épuisent plus vite et il faut racheter plus souvent. Où est l'économie ?

Link to comment
Share on other sites

Mettre ces 500 millions dans la recherche, un grand projet ou pour aider les PME serait plus utile que de payer des mongoliens à glander dans une association culturelle à la con.

No comment

Il fait pourtant moins chaud vous devriez ralentir sur le Pastis

Link to comment
Share on other sites

@Mat

Effectivement, on croirait entendre ce grand humaniste de Baldur von Schirach bramant à la tribune: "quand j'entends le mot "Kultur" je sort mon revolver"

Mais une chose est sûre l'écologie n'est pas qu'un sport de riches c'est avant tout une question de culture et intelligence ou de nécessité ...

Mais en la matière (culture et d'intelligence) il faut savoir être magnanime et parfois ne pas trop en demander non plus  ;).

Link to comment
Share on other sites

Ça me rappelle les empois jeunes, tous intégrés dans la fonction publique à la fin, l'avenir quoi.. :oops:

Ce sont des mesures politiciennes, destinées à engraisser les clientèles.

Les emplois jeunes, on retrouvait souvent les cousins, les nièces des conseillers municipaux, pistonage et compagnie, pas beau.

Link to comment
Share on other sites

Petit détail : les produits sont meilleurs marché car en plus petit conditionnement donc ils s'épuisent plus vite et il faut racheter plus souvent. Où est l'économie ?

L'objectif n'est pas de faire des économie l'objectif c'est que le client ne se détourne pas du produit parce qu'il n'a pas de quoi l'acheter. Une forme de crédit en quelques sortes, t'achete le gros bidon en plusieurs fois des petit bidon :) forcément comme avec le crédit c'est plus cher ... mais de toute facon autrement t'aurai pas pu l'acheter :lol:

Ça me rappelle les empois jeunes, tous intégrés dans la fonction publique à la fin, l'avenir quoi.. :oops:

Ce sont des mesures politiciennes, destinées à engraisser les clientèles.

Les emplois jeunes, on retrouvait souvent les cousins, les nièces des conseillers municipaux, pistonage et compagnie, pas beau.

La force de ce genre d'emploi aidé c'est surtout de maintenir les chercheur d'emploi dans l'emploi et d'éviter qu'il y ait des gros trou dans leur CV. En ca ca marche plutôt bien. Même chose pour le chômage partiel extrêmement utilisé en Allemagne, ca maintient tout le monde dans l'emploi, avec le statut qui va bien avec, pas de trou dans le CV, par de changement du mode de vie etc. Accessoirement les emplois jeune ca avait permis de maintenir des adulte dans les école ce qui n'était pas un luxe.

Link to comment
Share on other sites

Ouais en finbon, les emplois jeunes dans le secteur non marchand (qui ne produit rien donc), genre association ou fonction publique & territoriale, n'ont pas d'impact positif voire des impacts négatifs :

1) Alourdi la fiscalité à un moment.

2) Ne permettent pas à ceux qui en bénéficient de retrouver un emploi derrière

Alors pour éviter les trous dans le CV, ok, mais si c'est juste pour cela ce n'est pas leur rendre service.

Il n'y a qu'une seule solution pour s'en sortir : Produire plus, faire (enfin !) des profits, investir

La consommation n'est nullement un moteur viable et fiable de croissance

C'est pas parce que tu gagnes 2 fois plus que tu consommes 2 fois plus....

Link to comment
Share on other sites

L'emploi aidé peut être intéressant s'il est principalement temporaire, en attendant de rebondir. Le problème c'est que chez nous (Belgique, France) ça a tendance à devenir définitif. Du moins tant qu'ils sont subventionnés.

En pratique il faut éviter a tout prix le chômage "sec" ... plus ça dure moins y de chance de retravailler "facilement". En ca les emploi aider sont une bonne méthode pour ce qui n'ont plus d'emploi. Pour les autres qui risquent de le perdre, le chômage partiel est un bon outil. Garder les actif dans l'emploi c'est garantir leur employabilité ... ce qu'on est incapable de faire avec des chômeurs. Après certes il ne faut pas que ce soit la norme ou que ca dure ad vitam, sinon c'est qu'il y a un problème plus profond qu'un défaut temporaire d'employabilité/emploi.

Le problème est le meme avec les revenu de solidarité ... si ça s'éternise c'est qu'il y a un problème plus profond qu'un simple chômage conjoncturel. Un des souci c'est qu'on a beaucoup de mal a détecter et traité ces problèmes.

Il n'y a qu'une seule solution pour s'en sortir : Produire plus, faire (enfin !) des profits, investir

Produire? Vendre tu veux dire? Produire c'est bien meme les soviet y arrivaient, vendre c'est mieux ;)

La consommation n'est nullement un moteur viable et fiable de croissance

Pour vendre il faut un acheteur ... c'est donc la consommation qui tire les ventes qui tirent la production.

C'est pas parce que tu gagnes 2 fois plus que tu consommes 2 fois plus...

Ca c'est absolument vrai en général plus on est riche plus la part épargnée augmente.

Link to comment
Share on other sites

Voilà pour vous les clodos :

Petit détail : les produits sont meilleurs marché car en plus petit conditionnement donc ils s'épuisent plus vite et il faut racheter plus souvent. Où est l'économie ?

Pour faire des économies on preferera les magasins discount.

Ces idiots de journalistes se font le relais de la com' d'Unilever sans pointer la remarque que tu as faite.

Link to comment
Share on other sites

Ouais en finbon, les emplois jeunes dans le secteur non marchand (qui ne produit rien donc), genre association ou fonction publique & territoriale, n'ont pas d'impact positif voire des impacts négatifs :

1) Alourdi la fiscalité à un moment.

2) Ne permettent pas à ceux qui en bénéficient de retrouver un emploi derrière

Alors pour éviter les trous dans le CV, ok, mais si c'est juste pour cela ce n'est pas leur rendre service.

Il n'y a qu'une seule solution pour s'en sortir : Produire plus, faire (enfin !) des profits, investir

La consommation n'est nullement un moteur viable et fiable de croissance

C'est pas parce que tu gagnes 2 fois plus que tu consommes 2 fois plus....

Pour cela les voies à suivre sont bien connues. On a soit la dévaluation monétaire soit le protectionnisme ou un peu des deux. Bref tout ce qui est interdit par l'Europe.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,765
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...