Tancrède

Nanas au combat

Recommended Posts

8 minutes ago, Kiriyama said:

C'est une idée couramment admise, mais est-ce vrai ?

Oui, les femmes ont en moyenne 2 fois plus de "capteurs" dans les yeux (et les oreilles d'ailleurs), ce qui les rend plus aptes à percevoir détails et nuances de couleurs, tout comme elles ont beaucoup plus de terminaisons nerveuses sous la peau, ce qui les rend plus "tactiles", mais aussi, contrairement à une légende tenace, plus sensibles à la douleur ("seuil de douleur"/"pain threshold" plus bas, à ce qu'on a pu mesurer; à ne pas confondre avec la "pain tolerance", qui est une notion plus vaste, dépendant de l'histoire individuelle et de la psychologie). 

Côté mecs, les yeux ont une plus grande aptitude à percevoir le mouvement, potentiellement à voir dans les environnements moins éclairés (mais de toute façon, les humains sont, dans le règne animal, plutôt mauvais/mal équipés de ce côté, donc ça vole pas haut), et à avoir une vision d'ensemble d'une scène (soi-disant lié à la structure mentale masculine, qui percevrait un peu mieux les schémas, constantes et séquences). 

Ca donne aux filles une valeur ajoutée intéressante pour l'analyse d'images satellites et l'imagerie issue du rens en général. Dans les boulots de déploiement sur le terrain, c'est pas sûr que ce soit un avantage, en tout cas un qui pèse lourd par rapport aux autres manques constatés. 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que les snipers, et encore plus les éclaireurs, sont des mecs hyper physiques, pas juste des gens avec de bons yeux qui se posent le cul quelque part après avoir marché 20m et ne bougent plus. Les mêmes contraintes physiques que celles du reste de l'infanterie, voire plus, s'imposent à eux. 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Oui, les femmes ont en moyenne 2 fois plus de "capteurs" dans les yeux (et les oreilles d'ailleurs), ce qui les rend plus aptes à percevoir détails et nuances de couleurs, tout comme elles ont beaucoup plus de terminaisons nerveuses sous la peau, ce qui les rend plus "tactiles", mais aussi, contrairement à une légende tenace, plus sensibles à la douleur ("seuil de douleur"/"pain threshold" plus bas, à ce qu'on a pu mesurer; à ne pas confondre avec la "pain tolerance", qui est une notion plus vaste, dépendant de l'histoire individuelle et de la psychologie). 

Côté mecs, les yeux ont une plus grande aptitude à percevoir le mouvement, potentiellement à voir dans les environnements moins éclairés (mais de toute façon, les humains sont, dans le règne animal, plutôt mauvais/mal équipés de ce côté, donc ça vole pas haut), et à avoir une vision d'ensemble d'une scène (soi-disant lié à la structure mentale masculine, qui percevrait un peu mieux les schémas, constantes et séquences). 

Ca donne aux filles une valeur ajoutée intéressante pour l'analyse d'images satellites et l'imagerie issue du rens en général. Dans les boulots de déploiement sur le terrain, c'est pas sûr que ce soit un avantage, en tout cas un qui pèse lourd par rapport aux autres manques constatés. 

C'est d'ailleurs cette raison pour qu'elles étaient majoritaires pour analyser les photos astro au début du siècle dernier.

De même elles étaient les plus nombreuses dans les équipes des calculs mathématique avant l'arrivé des calculatrices et autres ordis.

Enfin ça peut être la raison officiel, sauf que les véritables raisons sont tout autres.

 

Ça ne veut pas dire que je te contredits sur les différences entre femmes et hommes. :happy:

 

Amusant, avez vous vu les pubs de ce fil ?

 

Ps : donc tu dits que les femmes ont sur la rétine une proportion différente des cônes et des bâtonnés que les hommes avec plus de cônes.

 

Edited by gargouille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

Sauf que les snipers, et encore plus les éclaireurs, sont des mecs hyper physiques, pas juste des gens avec de bons yeux qui se posent le cul quelque part après avoir marché 20m et ne bougent plus. Les mêmes contraintes physiques que celles du reste de l'infanterie, voire plus, s'imposent à eux. 

Une femme reste plus souple, plus petite, moins lourd. Ce sont des avantages à ne pas négliger. L'endurance physique, cela s’acquiert, Tu prends n'importe quelle étudiant, j'ai de grand doute sur la condition physique de la plupart.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, kotai said:

Une femme reste plus souple, plus petite, moins lourd. Ce sont des avantages à ne pas négliger. L'endurance physique, cela s’acquiert, Tu prends n'importe quelle étudiant, j'ai de grand doute sur la condition physique de la plupart.....

Et le principal critère pour un soldat, ce sont les capacités qu'il peut mettre en valeur face à la fatigue et l'usure dans des conditions de guerre, ce qui précisément tend à être un grave point faible chez les femmes, comme mentionné dans les articles cités plus haut (blessures/fractures de stress, plus de sensibilité aux infections....), sans même mentionner les capacités en moyenne très nettement inférieures. Quand à l'entraînement, rappelons un truc con: les hommes qu'on met dans l'armée s'entraînent aussi, et ils peuvent en prendre quelques doses de plus, et pour plus de résultat. L'entraînement ne réduit pas tant que ça les différences, voire les accroît: la testostérone donne plus de potentiel aux hommes, et qui plus est une progression plus rapide (ce qui est nettement plus rentable). 

"Plus souple, moins lourd", en quoi ce sont des avantages dans le domaine qui nous intéresse? Et surtout, si cela peut être utile, cela ne compense pas, de loin, les autres manques. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus souple: peu se mouvoir dans des endroits exigus, peu encaisser plus facilement (exemple du roseau et de la branche)

moins lourd: moins besoin quantité de ration, peu se mouvoir avec plus de discrétion, se déplacer sur des surfaces fragile....

La testostérone rend les hommes plus con et plus violent.....plus apte à des actes délictueux....

De toutes façon, les femmes ont toujours été utilisé pour des actes d’espionnage et d’assassinat pendant la deuxième guerre mondiale.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@kotai

Peuvent encaisser plus facilement quoi ? La 7.62x39...

Moins besoin de quantité de ration, super bonne idée maintenant on va avoir la ration pour femme (en plus des rations avec porc, sans porc, hallal...). Plus qu'a créer des rations pour hindouiste, végétariens,...

La testostérone rend plus violent. Ca tombe bien le topic c'est "au combat". Je vois pas de problème à être violent (tant que celle-ci est maîtrisée)

De manière générale, les femmes (créatures fragiles à protégées) éveillent moins les soupçons que les mecs... c'est tout et ça devait être plus facile pour une femme de postuler à un poste de secrétaire dans un HQ allemand (comparé à un type du SAS par exemple).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Tancrède a dit :

Côté mecs, les yeux ont une plus grande aptitude à percevoir le mouvement, potentiellement à voir dans les environnements moins éclairés (mais de toute façon, les humains sont, dans le règne animal, plutôt mauvais/mal équipés de ce côté, donc ça vole pas haut), et à avoir une vision d'ensemble d'une scène (soi-disant lié à la structure mentale masculine, qui percevrait un peu mieux les schémas, constantes et séquences).

Les hommes sont réputés avoir une meilleure représentation dans l'espace, cela ayant d'ailleurs été confirmé par pas mal d'études. On ne sait d'ailleurs pas vraiment si cette spécificité s'explique par de l'inné ou de l'acquis.* J'imagine que cela doit constituer une base non négligeable en matière d'intelligibilté de scènes ou de théâtres complexes.

* A noter d'ailleurs que cette distinction entre inné et acquis est de plus en plus remise en cause, d'autant plus pour traiter de spécificités hommes/femmes, sachant que certaines différences pouvant difficilement être considérées comme acquises, au sens culturel du terme, n'interviennent que bien longtemps après la naissance. On peut notamment penser à la mise en place des mécanismes hormonaux : on a bien évidemment des productions hormonales bien différentes, mais on a également des métabolismes qui répondent assez différemment à une même hormone et ce pourtant dans des quantités proportionnellement identiques. Autrement dit, les mécanismes qui font qu'un individu est doté à un moment donné de telles ou telles capacités, sont probablement bien plus complexes que généralement exposés.

 

Il y a 5 heures, kotai a dit :

Plus souple: peu se mouvoir dans des endroits exigus, peu encaisser plus facilement (exemple du roseau et de la branche)

C'est loin d'être évident. A pratiques physiques comparables, les femmes ont bien plus de ruptures du ligament croisé antérieur. C'est une faiblesse qui s'explique notamment, mais sans doute pas seulement, par la disposition anatomique du bassin chez la femme, adapté à la procréation, qui ensuite implique une disposition différente des ligaments.

 

Il y a 1 heure, Conan le Barbare a dit :

Et elles arrêtent les balles avec leurs bracelets c'est ça ? 

Révélation

 

 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, kotai a dit :

Plus souple: peu se mouvoir dans des endroits exigus, peu encaisser plus facilement (exemple du roseau et de la branche)

moins lourd: moins besoin quantité de ration, peu se mouvoir avec plus de discrétion, se déplacer sur des surfaces fragile....

La testostérone rend les hommes plus con et plus violent.....plus apte à des actes délictueux....

De toutes façon, les femmes ont toujours été utilisé pour des actes d’espionnage et d’assassinat pendant la deuxième guerre mondiale.

 

Oui elle mange moins ...

Plus légère ...

Mais le poids à porter sur le dos lui il ne changera pas ... Même si tu créer un modèle plus adapter de pare-balle pour les femmes ou de sac à dos  ...Le poid sera la ...

Et dans la durée, si elle continu à manger moins ...avec tout sur le dos ...

Sa devient compliqué ....

Donc faut pas prendre des cas isolés comme des cas en générale ...

Désolé mais bon ...le fantasme de xena la guerrière ...

Entre les mouvements féministes ou même lesbiens ...

Quand ont voit les hystériques optique pussy riot ou femen  qui jouent aux bonhommes ...

Désolé ...

Alors que ce ne sont pas celle-ci qui iront au carton ...

Sa me fait rire jaune ...

Justement quand une femme ce démarque car tenant le coup , personne ne remet en cause cela , néanmoins ce n'est pas pour autant que ce sera le cas pour les autres personnels féminin ...

Donc on devrait déjà regardé ce que la majorité des personnels feminin arrivent à faire ... car celles qui y arrivent elles sont  pas les plus nombreuses ... 

Le constat sera bien différent ...

Moi je l'ai constaté, sur 10 filles présentent sur une section de jeunes engagés , 1 ou 2 sortait du lot , les autres subissaient l'instruction .

Une fois les classes finie , elles étaient bien contente de rejoindre leur poste administratif ou de spécialistes dans divers domaines dans le soutien. 

Il suffit de voir dans les unités en régiment , les CCL voient beaucoup de féminine y être affecté, en compagnie de combat largement moins .

Tout simplement parce que dans les postes proposés , on ne précise pas que c'est un poste réservé aux hommes ou au femmes .

De facto à l'engagement rien n'interdit à une femme de demander un poste de GV .

Ben pourtant  la grande majorité opte pour les postes administratif ou logistique. 

Donc la réalité est bien là ...

Entre le fantasme des féministes et la réalité des aspirations des femmes qui s'engagent ...Il y a une sacrée différence ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, Gibbs le Cajun said:

 

Entre le fantasme des féministes et la réalité des aspirations des femmes qui s'engagent ...Il y a une sacrée différence ...

 

Je complèterais en renvoyant aux articles pré-cités sur les réalités observées dans l'armée israélienne: entre les aspirations des quelques-unes qui veulent aller en unité de combat, et la réalité à laquelle elles sont confrontées après un peu de temps, il y a une grande marge. Infiniment plus d'usure, de blessures et fractures de stress assez vite dans les cycles d'entraînement, une proportion nettement plus élevée de blessures débilitantes, un coût médical supérieur (plus le coût pour celles qui ont des séquelles qui durent: dans Tsahal, 6 fois plus de filles que d'hommes portent plainte pour obtenir un traitement/une compensation de longue durée), une performance générale très inférieure. Et là on parle d'une armée de conscription (= échantillon d'examen vaste) où les femmes peuvent choisir ou non d'aller en unité de combat (= ce sont  les plus volontaires); et même là, ce sont des unités d'infanterie spécifiques (mixtes), placées dans des zones peu dangereuses, aux exigences d'entraînement et de niveau moindres, où malgré tout, les hommes de l'unité (pas le haut du panier) performent nettement mieux tout en étant eux-mêmes loin derrière les standards des unités d'infanterie normales (entraînement moindre, faible motivation), et doivent continuer à payer pour ce que les nanas ne font pas/ne peuvent pas faire (porter plus de poids notamment). Anecdote révélatrice, qui résume beaucoup, selon le témoignage de l'officier qui publiait ces études: les mecs du bataillon Caracal planquent l'insigne de l'unité dès qu'ils sortent de la base: ça indique quoi, que ces gars aient honte de leur unité? 

Et dans tout ça, on ne parle vraiment que de la question du niveau individuel. Reste l'impact de la chose sur le collectif: esprit de corps et coopération en unités (ça donne quoi quand certains soldats ont des privilèges du fait de leur sexe? Ou simplement l'impact, conscient et inconscient, de la présence de l'autre sexe dans une unité? Qu'on le veuille ou non, c'est tout sauf neutre et ça change les dynamiques et rapports), perceptions en général au sein des troupes et perception de l'armée (phénomène mentionné plus haut: plus un métier se féminise, moins il attire les hommes). 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Autre fantasme s'est celui des "amazones" du Dahomey ...

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Amazones_du_Dahomey

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Première_Guerre_du_Dahomey

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Seconde_Guerre_du_Dahomey

Quand on explique que les français ont eu des pertes du fait qu'ils n'ont pas osé tirer sur des femmes ...Faut relativiser quand même ...quand on voit les pertes françaises dans la première et deuxième guerre au Dahomey ...

Sa relativise quand même les choses vu les pertes subies par l'armée du Dahomey et donc aussi celle des "amazones" ...

De plus le contexte de création et de gestion de ces unités féminine , axé sur une culture ou les hommes sont le point central ... 

Du point de vue tactique qui consistait à charger en mode furie ( après avoir consommé de l'alcool ... ) et au niveau de l'emploi ( pas toujours engagé dans toute les batailles) , tout en ayant des officiers féminin ...

De facto l'image d'unités composée que de femmes n'apporte aucune preuve de qualité guerrière supposée chez les femmes ...

Certes autre temps et une optique culturelle différente , m'enfin bon ... comme l'explique Tancrède les résultats dans des armées moderne ne conforte pas à croire que des unités mixte ou composée uniquement de femmes soient une réalité sur le terrain ...

Bien évidemment , je ne parle pas des exceptions qu'on connait , mais comme toujours l'exception confirme la règle .

 

Bon oui personne ne pouvait nier leur capacité à aller ce faire tuer ,ou si la tournure ce passé bien à couper les têtes des prisonniers... Du courage il y en avait ( le fond n'est pas la ) ...Mais bon les 4000 amazones ont pas tué tant de monde que sa en face , en sachant que nombres de combats ont vu surtout les baïonnettes être employé. 

Certes l'allonge du Lebel plus la Rosalie sa tenait à distant les personnels qui venaient au corps à corps avec du coupe coupe ...Néanmoins les troupes du Dahomey avaient aussi des fusils moderne , enfin une partie .

De facto , ces "amazones" au vu des pertes françaises qui n'ont pas était le fait que de ces amazones ... Au vu de tout sa ...le mythe de la femme supérieure en prend un bon coup ...

Surtout chez  les féministes optique black power qui fantasme sur ce mythe ... et d'autre féministes non black aussi ... 

Que des soldats aient hésiter peu s'entendre mais sa devait rester anecdotique ... De plus on était dans un contexte différent d'aujourd'hui qui voit quand même des soldats ne pas hésiter à tirer sur des enfants ou des femmes armés , l'instinct du c'est eux ou moi prenant le dessus ...

Bien évidemment je n'aborde pas le côté psychologique qui pourrait troubler les soldats après avoir été confronté à sa , mais on ne doit pas non plus croire que cela soit de facto de mise pour une majorité des soldats qui ont été confronté à sa , c'est plutôt le dommage collatéral qui apporterait des pb psychologique , pas un combat qui verrait des femmes ou des enfants faire face .

Pas que ce soit un plaisir de le faire mais au combat , on ne va pas risquer sa vie ou la vie des camarades .

Moi j'ai jamais douter même si ce n'est pas le genre de truc qu'on souhaite être confronter .

Donc le coup des amazones du Dahomey même si courageuse ( et motivée avec de l'alcool ) ne prouve rien ...

 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

C'est loin d'être évident. A pratiques physiques comparables, les femmes ont bien plus de ruptures du ligament croisé antérieur. C'est une faiblesse qui s'explique notamment, mais sans doute pas seulement, par la disposition anatomique du bassin chez la femme, adapté à la procréation, qui ensuite implique une disposition différente des ligaments.

La répartition du poids et de l'équilibre général du corps joue aussi un rôle dans les blessures du genou chez les femmes.

Il n'y a qu'à voir en ski alpin. Les blessures aux ligaments sont généralement plus fréquentes chez les femmes.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kiriyama a dit :

La répartition du poids et de l'équilibre général du corps joue aussi un rôle dans les blessures du genou chez les femmes.

Il n'y a qu'à voir en ski alpin. Les blessures aux ligaments sont généralement plus fréquentes chez les femmes.

En ski alpin, ce n'est pas généralement, c'est complétement acté et dans des proportions affolantes du genre 20 pour 1. D'après des synthèses d'études du sport du niveau, les tendons et ligaments du genou sont moins solides en plus d'une légère différence dans la disposition. Si bien que malgré une masse musculaire plus faible, elle "submerge" plus facilement les ligaments que chez les mecs. Exemple typique de blessure: la chute de Marion Rolland au JO 2010 qui lui valut les golibets de la France entière, on peut citer la blessure de Lara Gut à l'entraînement à St-Moritz également cette année.

Là où les skieuses sont phénoménales, c'est par leur persistance à se remettre des blessures aux genoux, là où les footballeurs jettent l'éponge à la deuxième. Que ce soit Danica Kostelic (plus de 20 opérations !), Marlies Schild, Lara Gut ou bien Anna Veith c'est hallucinant.

Et pour raccorder avec le sujet, les skieurs pro sont tous rémunérés par l'armée en France, en Allemagne, l'Italie ou l'Autriche.

Edited by SinopeMT
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, SinopeMT said:

 

Là où les skieuses sont phénoménales, c'est par leur persistance à se remettre des blessures aux genoux, là où les footballeurs jettent l'éponge à la deuxième. Que ce soit Danica Kostelic (plus de 20 opérations !), Marlies Schild, Lara Gut ou bien Anna Veith c'est hallucinant.

Si on se place dans une optique militaire, ça veut dire 20 fois plus d'opérations à payer pour une personne, avec un temps de disponibilité effective très réduit et un haut facteur de risque..... Pas très intéressant comme recrue. Sans compter évidemment (je renvoie encore aux articles sur l'armée israélienne) la proportion plus élevée de blessures débilitantes et de séquelles lourdes, qui impliquent procès et paiements ultérieurs sur de longues périodes. 

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Tancrède a dit :

Si on se place dans une optique militaire, ça veut dire 20 fois plus d'opérations à payer pour une personne, avec un temps de disponibilité effective très réduit et un haut facteur de risque..... Pas très intéressant comme recrue. Sans compter évidemment (je renvoie encore aux articles sur l'armée israélienne) la proportion plus élevée de blessures débilitantes et de séquelles lourdes, qui impliquent procès et paiements ultérieurs sur de longues périodes. 

 

 

Tancrède, mon propos n'était pas de faire une kotai parce qu'évidemment ces anecdotes vont dans ton sens. D'ailleurs, le ski alpin qui est l'un des sport avec le plus faible écart de niveau entre sexes est quand même dominé par les hommes sans contestation (même si contrairement au tennis, où le 300 ème mondial batterait tranquillement Serena Williams en feu, Alexis Pinturault devrait être sérieux pour arriver devant Shiffrin).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, SinopeMT said:

Tancrède, mon propos n'était pas de faire une kotai parce qu'évidemment ces anecdotes vont dans ton sens. D'ailleurs, le ski alpin qui est l'un des sport avec le plus faible écart de niveau entre sexes est quand même dominé par les hommes sans contestation (même si contrairement au tennis, où le 300 ème mondial batterait tranquillement Serena Williams en feu, Alexis Pinturault devrait être sérieux pour arriver devant Shiffrin).

 

Ma réponse t'a donné l'impression que j'étais pas d'accord? Désolé, c'était plutôt le contraire.

Mais, sur un plan anecdotique, d'où vient cette idée très répandue que Serena Williams (et assimilées) se ferait poutrer par le 300ème joueur mondial? Comment arrive t-on à cette conclusion? Y'a un chiffrage, une observation, des compétitions effectives, qui ont eu lieu dans ce domaine? Ou c'est quelqu'un qui a un jour sorti ça de son cul et commencé une rumeur? 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Tancrède a dit :

Ma réponse t'a donné l'impression que j'étais pas d'accord? Désolé, c'était plutôt le contraire.

Mais, sur un plan anecdotique, d'où vient cette idée très répandue que Serena Williams (et assimilées) se ferait poutrer par le 300ème joueur mondial? Comment arrive t-on à cette conclusion? Y'a un chiffrage, une observation, des compétitions effectives, qui ont eu lieu dans ce domaine? Ou c'est quelqu'un qui a un jour sorti ça de son cul et commencé une rumeur? 

Il y a l'anecdote de Kaarsten Braasch, atypique joueur autrichien qui joua contre les WiWi quand elles étaient arrivées conquérantes sur le circuit disant qu'elles pouvaient battre des joueurs du circuit challenger.

L'article est ici: https://www.theguardian.com/observer/osm/story/0,,543962,00.html

Toutes les différences sont bien expliquées. Si tu as suivi RG cette année, tu noteras que les journaux en ont pas mal fait sur Ostapenko (la gagnante chez les filles) qui frapperait en moyenne plus fort que Andy Murray, n°1 mondial en coup droit. C'est le signe d'un certain féminisme d'ailleurs. Or ça ne prends pas en compte que le jeu masculin lifte beaucoup plus, c'est la force de Nadal d'ailleurs. Les points se gagnent par attrition chez les gars où le lift permet de faire reculer l'adversaire afin de le mettre hors de position alors qu'Ostapenko ne joue que sur la vitesse de balle.

En réalité, la différence en tennis se fait principalement sur deux aspects: le service et la vitesse de déplacement. Sur ces deux variables, l'écart de niveau moyen est impressionnant.

Par ailleurs, 300ème est un excellent niveau en tennis, c'est comme un sprinter qui courrait le 100m en 10'10, c'est un niveau de performance où il n'y a que des mecs.

D'après McEnroe, le niveau "masculin" du top de la WTA, où la compétence générale supérieure en terme de prise de décision, tactique, solidité sous la pression des WTA compenseraient leurs déficits physique se situerait autour de la 800ème place mondiale. Concrétement c'est un niveau de club régional les joueurs ne sont pas suffisamment bon pour gagner des points ATP hors tournoi du club.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
51 minutes ago, Conan le Barbare said:
Sujet qui n'a pas encore été abordé ici il me semble ? Je serais curieux de connaître les chiffres de l'armée israélienne...

L'armée israélienne ne se "déploie" pas vraiment: c'est une armée de conscription, taillée pour la défense territoriale. La plupart des unités, même dans le pire scénario, combattront "à domicile", jamais loin de bases en dur. Pour ce qui concerne les femmes, cette question de la grossesse est en grande majorité résolue en amont: la proportion de femmes allant faire leur service est déjà relativement réduite (la dernière fois que j'avais regardé, c'était la moitié d'une classe d'âge ou moins, faudrait que je retrouve le truc), être enceinte ou planifier de l'être étant un motif d'exemption. Ca, plus les études, et il y a toute latitude pour éviter de servir, dans une armée qui a beaucoup plus de main d'oeuvre potentielle que ce qu'elle peut employer: par ailleurs, une proportion énorme des conscrits femmes (de celles qui y vont effectivement), et une très significative des conscrits hommes, ne fout rien ou presque, passant la majorité du temps sous les drapeaux en civil, à la maison, et ne "faisant" que quelques jours/semaines en uniforme après les classes (si même ils font des classes), tout comme beaucoup sont sous-employés à des tâches pas très militaires (entretien, domesticité, programmes civilo-militaires....) et souvent peu motivantes. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Mais le poids à porter sur le dos lui il ne changera pas ... Même si tu créer un modèle plus adapter de pare-balle pour les femmes ou de sac à dos  ...Le poid sera la ...

 

Sur l'égalité homme/femme, OSS 117 a déjà tranché messieurs.

Pour l'exemple du tennis, les nanas peuvent taper presque aussi fort que les hommes quand il y a de la cadence dans l'échange, en gros quand l'adversaire leur met du rythme sans trop les faire bouger. Là où les choses se passent beaucoup moins bien c'est que les hommes utilisent beaucoup d'effets, et elles peinent vraiment à renvoyer un slice bien tranché ou un gros lift. D'ailleurs elles se plaignent souvent que "c'est pas du jeu" (le souvenir d'une copine et d'autres témoignages du genre héhé). Il n y a qu' à voir du tennis féminin pour voir le manque de variété dans le jeu (Ah Justine Hénin me manque, elle au moins c'était vraiment une Federer au féminin, superbe). Je crois que c'était Gasquet qui disait  en interview quand on lui posait la question "vous pensez que vous gagnez face aux Williams? "Oh oui, un petit 6/1 6/2", et il poursuivait en disant qu'un bon négatif terrien pouvait aussi surement les battre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'armée fait partie des "bastions masculins" (technique, scientifique, numérique,...) ils sont à ce titre cible du féminisme et d'une certaine vision de l'égalité. Ils existent toutes une procédure de normes dite "égalité" (lois, réseau, quota, parité,...). L'objectif est d'augmenter le nombre de femmes c'est le nombre ou le pourcentage de femme qui fait l'égalité pour les méthodes l'important et de tous ramener à femme. Le féministe et les femmes font partie de ce que l'on classe dans les minorités le problème c'est que l'on passe à un certain équilibrage à du pour la minorité.

 

http://www.opex360.com/2017/06/08/le-canada-annonce-un-plan-pour-augmenter-ses-depenses-militaires-de-70-dici-10-ans/

Et, d’ici 2026, la part des femmes dans les effectifs sera portée à 25%. Comment on arrive au 25 % ?

Un extrait du 7 rapport  sur les femmes dans les forces armées :

Au Canada

"La règle est que le pourcentage de « personnes désignées » recrutées par l’armée soit comparable à leur proportion dans la population active qualifiée pour les postes en question. L’acceptation de la présence des femmes par les hommes est repose sur les sujets suivants : critères physique de sélection, cohésion, conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle, relations entre les hommes et les femmes dans les unités, place des femmes dans les armes de combat.

Les programmes de formation ont été réaménagés pour mieux prendre en compte la place de la femme. En matière de recrutement et d’entraînement, il n’existe aucune différence de critère. Les barèmes pour les épreuves physiques ont été réaménagés"

Comme en France ou d'autre pays, il ne faut pas oublier l'aspect politique :

Passage du programme présidentielle de Mr Fillion :

Favoriser l’accueil et l’intégration des personnels féminins.et assurer une juste promotion des femmes au sein de l’encadrement supérieur des armées.

L’armée française est parmi les plus féminisées du monde mais si 14,5% des officiers sont des femmes, seulement 5,8% deviennent des officiers généraux. Je veux encourager les femmes à rejoindre les carrières militaires et scientifiques où elles ont toute leur place.

Aux Etats-Unies comme dans d'autres pays les levés de barrières veulent également dire adaptations sans oublier les normes féministes et dispositif égalité. Une force armée à moins de 15 % de femme ou une armée de terre à 10 % femmes c'est le minimum qu'un soldat homme ne passe pas les mêmes épreuves ou barème ce n'est pas grave l'important c'est la représentation de sexe, il faut faire attention a la discrimination directe comme indirecte et un homme ne peut être discriminé. Les unités féminines auraient été une bonne solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, KnewEdge a dit :

Pour l'exemple du tennis, les nanas peuvent taper presque aussi fort que les hommes quand il y a de la cadence dans l'échange

C'est à la fois vrai et faux: vrai si on ne compte que la vitesse de balle dans l'air et faux quand on ajoute le lift. Le lift qui est la rotation de la balle sur elle-même est bien supérieur à l'ATP et cela se traduit par des balles qui sont beaucoup plus difficile à contrôler et à modifier la trajectoire. Les filles ne visent que la vitesse de balle, c'est frappant dans leur forme de coup (qui sont plus proche du tennis masculin des 80 et 90's en passant) tandis que Nadal, Djokovic, Murray et les autres ont des formes de coup beaucoup plus compliquées destinées à générer du lift avant la vitesse.

Quand on inclut l'énergie pour le lift, alors les mecs frappent beaucoup plus fort. Par ailleurs, quand ils ouvrent leurs raquette pour envoyer les souches, c'est très violent (il y avait sur Youtube un échange V.Wiliams/Tsonga en Hopman Cup qui illustrait très bien ça: cadence normale avec lift et ensuite Tsonga qui joue avec la balle dans la diagonale).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,508
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries