pasteur56

Questions en vrac

Recommended Posts

merci pour la réponse mais juste une petite remarque ces pot fumigène on une drôle de position.

Car sur l'image suivante on voi bien une configuration Diên différente.

132106pots.jpg

Ce ne sont pas des lance-pots fumigène sur la T14 mais des lanceurs anti-roquettes/missiles. C'est un Hard-kill.
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu récemment le film Abîmes, un film qui se passe dans un sous-marin américain pendant la SGM. Plusieurs trucs m'ont surpris et je me demande si c'est crédible ou s'il s'agit d'inventions pour les besoins de l'histoire.

 

A un moment, on présente un destroyer allemand équipé de "grappins anti-sous-marins" qu'il traîne derrière lui pour espérer localiser ou endommager les sous-marins qu'il chasse. Un truc de ce genre a-t-il vraiment existé ? :huh:

 

A un autre moment (je spoile un peu), des marins sortent du sous-marin en plongée pour aller faire une réparation à l'intérieur d'un ballast endommagé en y entrant de l'extérieur. Là encore, crédible ? Le sous-marin étant à grande profondeur et le sas ne faisant pas caisson de décompression, c'est un coup à se faire un accident de décompression massif au retour.

 

Et sinon, comme dans U-571, un sous-marin allié pourchassé par un destroyer allemand en Atlantique, c'est crédible ? L'histoire populaire ne raconte pas d'histoires de navires de surface allemands se baladant en Atlantique à part le Bismarck... est-ce que les opés des sous-marins alliés étaient souvent gênées par des navires de surfaces allemands ?

 

Bon, le film est avant tout un thriller en milieu sous-marin plutôt qu'un film de guerre ou historique, et dans son genre il est plutôt bon (je viens de voir que c'est le même réalisateur que Pitch Black).

Edited by Rob1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

A un moment, on présente un destroyer allemand équipé de "grappins anti-sous-marins" qu'il traîne derrière lui pour espérer localiser ou endommager les sous-marins qu'il chasse. Un truc de ce genre a-t-il vraiment existé ? :huh:

 

D'après ce que j'ai pu lire - je n'ai jamais vu de telles pièces - il me semble que c'est plutôt un équipement de la 1° GM. Notamment, car les submersibles étaient plus souvent en zones côtières et donc en eaux peu profondes, que les moyens de détection n'étaient pas les mêmes et que les charges en profondeur n'en étaient qu'à leurs débuts. Par contre, je crois que le grappin n'était pas forcément là pour endommager directement le submersible. Il me semble que lorsque le grappin accrochait, la traction sur la corde entraînait vers la cible une charge depuis le pont du navire. Et si cet équipement existait côté allemand, il me semble que c'était plutôt chez les britanniques que l'on trouvait un tel équipement. M'enfin, il me semble que les grappins ont également été utilisés sur les premiers combats aériens ^^

 

 

Et sinon, comme dans U-571, un sous-marin allié pourchassé par un destroyer allemand en Atlantique, c'est crédible ? L'histoire populaire ne raconte pas d'histoires de navires de surface allemands se baladant en Atlantique à part le Bismarck... est-ce que les opés des sous-marins alliés étaient souvent gênées par des navires de surfaces allemands ?

 

Par des navires de surfaces allemands, probablement pas souvent. Davantage par les mines et l'aviation allemandes. En revanche, les surfaciers italiens ont causé un certain nombre de dégâts sur les sous-marins alliés. Mais cela correspond aussi, outre à un contexte maritime plus compliqué pour les submersibles, aux priorités militaires du moment. Les alliés avaient davantage intérêt à faire rôder leurs submersibles en Méditerranée plus qu'en Atlantique nord. Ne pas oublier qu'à partir de l'introduction de l'Afrikakorps en Afrique du nord au premier semestre de l'année 1941, les principaux enjeux militaires sont en Méditerranée. D'autant plus que le Bismarck est coulé en mai 1941. Puis fin 1942, l'opération Torch. En Atlantique nord, demeure évidemment la question cruciale de l'approvisionnement, mais l'enjeu est plus économique que militaire.

 

Pour avoir une idée de ce par quoi ont pu être coulés les submersibles britanniques :

http://www.naval-history.net/WW2aBritishLosses05SS.htm

On s'aperçoit que la Méditerrannée constitue le théâtre ou les Britanniques auront perdu le plus de soums. C'est également le cas pour les surfaciers :

http://www.naval-history.net/WW2aBritishLosses10tables.htm

 

 

 

 

Edited by Skw
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Une question qui va sans doute paraître idiote : j'ai souvent entendu dire que le canon du BMP-3 était un canon "basse pression" et celui du Leclerc un canon "haute pression".

Quelles sont les différences entre ces deux types de canon ? La pression en chambre ( comme je le pensais naïvement ), la vélocité, la charge propulsive ??

Merci d'avance à tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Une question qui va sans doute paraître idiote : j'ai souvent entendu dire que le canon du BMP-3 était un canon "basse pression" et celui du Leclerc un canon "haute pression".

Quelles sont les différences entre ces deux types de canon ? La pression en chambre ( comme je le pensais naïvement ), la vélocité, la charge propulsive ??

Merci d'avance à tous !

 

La masse de poudre est réduite afin de diminuer la pression en chambre, les canons à basse pression ont donc une force de recul moins importante par rapport à leur contrepartie à haute pression du même calibre. Par contre, pour un calibre donné, leurs projectiles sont plus légers et donc moins puissants (moins d'explosif embarqué, flèche plus légère) que ceux tirés par les haute pression afin de conserver une vélocité acceptable, d'ailleurs, leur pas de rayure a généralement un taux de rotation faible pour limiter la friction.

 

On sait les monter sur des blindés légers en raison d'un recul moindre et d'une masse oscillante aussi plus légère car ne devant pas répondre aux exigences de tolérance des canons à haute pression.

Edited by Sovngard
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup !

Mais du coup, est-il possible d'avoir la meme masse d'explo ( dans le cas d'un obus HE ) mais moins de poudre pour une portée moindre ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup !

Mais du coup, est-il possible d'avoir la meme masse d'explo ( dans le cas d'un obus HE ) mais moins de poudre pour une portée moindre ??

 

Probablement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

La question précédente, intéressante, m'amène du coup à une autre : pourrait-on tirer les obus du Leclerc dans un canon de 120 mm basse pression ? Ou bien faudrait-il des obus vraiment dédiés du coup ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après ce que j'ai compris au dessus si tu mets un obus haute pression dans un canon basse pression il te pète à la gueule ... C'est un peu le principe du truc ^^ sinon la différenciation ne sert à rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une autre question toujours en lien avec l'artillerie : un VCi suffisament lourd ( PUMA, NAMER, T15 ) peut-il supporter une tourelle construite autour d'un 105 d'artillerie classique et ses munitions, si on l'aménage comme il faut ?

Peut il supporter le recul lors du tir ?

Merci d'avance !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on arrive a mettre du 155 sur un camion Caesar, le 105mm - avec une faible charge propulsive non modulaire - ne doit pas poser de probleme sur un engin de plus de 30T! Il y a d'ailleurs plusieurs engin qui existe déjà. Denel propose une solution full bore avec une portée impressionnante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces réponses.

 

L'otomelara reste un 39 calibres... 

 

Admettons que l'Armée Française (ou une autre) fasse l'acquisition de la solution Musuku de chez Denel, en cas de pénurie d'obus iguala, pourrait-elle encore user d'obus 105 mm artillerie OTAN comme Nexter produit classiquement ? j'imagine que c'est compatible mais je n'ai rien trouvé d'explicite sur internet (je ne suis pas très doué pour comprendre les nuances en anglais).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces réponses.

 

L'otomelara reste un 39 calibres... 

 

Admettons que l'Armée Française (ou une autre) fasse l'acquisition de la solution Musuku de chez Denel, en cas de pénurie d'obus iguala, pourrait-elle encore user d'obus 105 mm artillerie OTAN comme Nexter produit classiquement ? j'imagine que c'est compatible mais je n'ai rien trouvé d'explicite sur internet (je ne suis pas très doué pour comprendre les nuances en anglais).

 

Non il faut un obus full bore prérayé ... mais ca ne doit pas etre tres compliqué a produire, c'est la meme technique que pour l'obus de mortier prérayé 120mm.

 

Il faut aussi produire les charge modulaire propulsive ... la aussi c'est envisageable sans trop trop de complication, c'est le meme principe que les charge pour les canon de 155mm mais avec moins de puissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non il faut un obus full bore prérayé ... mais ca ne doit pas etre tres compliqué a produire, c'est la meme technique que pour l'obus de mortier prérayé 120mm.

 

Il faut aussi produire les charge modulaire propulsive ... la aussi c'est envisageable sans trop trop de complication, c'est le meme principe que les charge pour les canon de 155mm mais avec moins de puissance.

Ce n'est pas un peu risqué de la part de Denel de proposer ce genre de munitions  ? Parce que j'imagine qu'il ne s'agit pas de prendre un obus de 105 déjà existant et de lui faire resubir une modification industrielle qui se fait en deux temps trois mouvements.

On parle bien d'une nouvelle munition à part entière (?) Qui peut être intéressé par cela ? (ceci dit, j'adore l'idée, un chassis chenillé 30/35 t du génie qui recevrait ce genre de tourelle et ce type de munition serait un plus, à défaut d'un AuF3 en 155/52).

 

D'ailleurs, en parlant de cela. Sais-t-on si le chassis des AuF1 souffre à cause du recul en lui même du canon, ou bien que c'est lié surtout, à la masse de la tourelle - 19 t ?

 

Je veux dire, supposons que certains éléments soient mis en caisse, que l'on réduise la dotation d'obus (32 par exemple), et que l'on a une tourelle par conséquent plus légère, ces fissures de chassis réapparaitront-elles forcément sur un chenillé 30/45 t moderne ?

 

(promis, après j'arrête l'interrogatoire, mais ces questions me trottent en tête depuis longtemps =)).

Edited by Rémy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas un peu risqué de la part de Denel de proposer ce genre de munitions  ? Parce que j'imagine qu'il ne s'agit pas de prendre un obus de 105 déjà existant et de lui faire resubir une modification industrielle qui se fait en deux temps trois mouvements.

On parle bien d'une nouvelle munition à part entière (?) Qui peut être intéressé par cela ? (ceci dit, j'adore l'idée, un chassis chenillé 30/35 t du génie qui recevrait ce genre de tourelle et ce type de munition serait un plus, à défaut d'un AuF3 en 155/52).

 

D'ailleurs, en parlant de cela. Sais-t-on si le chassis des AuF1 souffre à cause du recul en lui même du canon, ou bien que c'est lié surtout, à la masse de la tourelle - 19 t ?

 

Je veux dire, supposons que certains éléments soient mis en caisse, que l'on réduise la dotation d'obus (32 par exemple), et que l'on a une tourelle par conséquent plus légère, ces fissures de chassis réapparaitront-elles forcément sur un chenillé 30/45 t moderne ?

 

(promis, après j'arrête l'interrogatoire, mais ces questions me trottent en tête depuis longtemps =)).

 

Pas plus que quand la France a choisi de faire des obus de mortier rayé!

 

L'avantage de l'obus "full bore" est impressionnant en portée, et ca suffit a justifier son relatif exotisme, d'autant qu'a la base c'est une commande de l'armée d'afrique du sud qui utilise déjà ca sur ses canon de 155mm.

 

Les chinois font pareil avec le 122mm Caesarisé.

 

Soltam propose son Atmos en full bore aussi, en service dans l'armée Roumaine.

Voici a quoi ressemble l'obus prérayé, on voit les banane qui s'engrene dans les rayure du canon sans forcer.

 

mo-xe-chi-tiet-phao-tu-hanh-caesar-viet-

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir ,je cherche à connaître l'auteur d'une citation qui en gros disait cela :

 

"La France ne mérite pas sa Marine de guerre " .

 

Il me semble que s'est un anglais .

 

Si une bonne âme peut m'aidé car chaque que je tape , citation d'un anglais sur la marine française on m'envoi sur une page parlant de marine Lepen ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, je cherche à connaître l'auteur d'une citation qui en gros disait cela : "La France ne mérite pas sa Marine de guerre " .

Il me semble que s'est un anglais.

 

Winston Churchill avant Mers el-Kébir ?  :happy:

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites

Winston Churchill avant Mers el-Kébir ?  :happy:

 

Non ce n'est pas sa :happy:  .

 

Mais sa aurait put l'être au vu des circonstances  :-X .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un ici sait-il comment l'on calcule le rapport "puissance électrique/puissance magnétique" et la taille nécessaire d'un électro-aimant ? Je me pose la question : qu'elle puissance faudrait-il pour soutenir un homme ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour les amis !

 

Je me renseigne sur les différentes unités d'intervention de la Gendarmerie et de la Police Nationale.

Tout d'abord;

  Un amis gendarme m'a dit qu'il y avait pas qu'une garnison du GIGN en France (celle de Versailles-Satory) mais qu'il y en a d'autres, est ce que c'est vrai ? Si oui où ?

  Pendant le 14 juillet j'ai aussi vu les unités de Police Nationale, la B.R.I. (Brigade de Recherche et Intervention) et la B.A.C. (Brigade Anti-Commando) en action, c'est deux unités sont dirigées par des commissaires de police de Marseille, ou même Nice etc... Cela veut dire que ces unités ont des "garnisons" dans ces villes ? Comment se passe l'intégration de ses unités ? Quelles sont leurs types de missions ?

 

Merci de vos réponses !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à toutes et à tous.

Je ne comprends pas bien le fonctionnement du mortier AMOS.

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment fonctionne le système de chargement ?

De plus, de tels mortiers peuvent-ils tirer vers le bas ( inclinaison de - quelques degrés ) ou bien la munition glisse t-elle du tube ?

D'avance merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chargement par la culasse comme un canon. Tu as des video sur youtube qui montrent le mécanisme.

 

Il me semble que l'obus est équipé d'une bande de guidage qui "frotte" pour assurer l'étanchéité, et qui empêche l'obus de se déplacement tout seul dans le canon, il faut le forcer dedans, comme avec les projectiles de canon classique - pas full bore -

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,365
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Kirpi2019
    Newest Member
    Kirpi2019
    Joined
  • Forum Statistics

    20,601
    Total Topics
    1,224,261
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries