Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Forces de l'ordre] fil d'actu


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

Moi je soutiens les deux, j'ai les CRS en face de chez moi, et les gendarmes à 100 mètres sur mon trottoir. Et je m'en plains pas.

Je me demande d'ailleurs pourquoi on les a mis juste à côté les uns des autres. Peut-être parceque qu'on est limitrophe à la banlieue.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 537
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

http://www.arte.tv/fr/histoire-societe/ARTE-info/103288.html

A 7:00 minute ... un petit reportage Arte ...

Depuis 2001 le nombre de GAV a doublé, alors que la délinquance - officielle - est sensé baisser ... dérive sécuritaire ?

La GAV est à l'appréciation de l'OPJ qui prend la mesure. Ca c'est pour le cas général.

maintenant le Procureur de la république peut donner des consignes permanentes de placement en GAV de personnes soupçonnées de tel ou tel délit.

Dans mon cas dès qu'une personne est en récidive de conduite stup ou alcool c'est la GAV, de même si le taux d'alcool dépasse un certain seuil.

Ensuite c'est vrai que certains chefs situés à différents étages donnent aussi les leurs... C'est déjà arrivé que l'on nous donne l'ordre de placer une personne en GAV. Alors que l'OPJ apprécie la situation quitte à se prendre un tir par la suite.

Bref, dans une certaine mesure c'est aussi la course au numéro pour certains mais il ne faut pas oublier que la GAV n'est pas qu'une mesure restrictive de liberté. Elle ouvre aussi des droits (avocat, médecin, avis à la famille). Et elle permet aux enquêteurs de mener des investigations en étant plus à l'aise.

On peut très bien entendre un mis en cause sous forme d'audition simple mais si celle-ci dépasse 4 heures, on n'est plus dans les clous et là c'est l'OPJ qui sort du cadre de la loi.

C'est aussi un confort pour les FdO car une telle mesure est assez lourde au niveau de la paperasse.

En résumé la GAV bien employée est un avantage pour tous. mais comme partout nos différents patrons veulent tirer leur stats vers le haut... Donc dérive oui, mais de nos patrons.

Link to comment
Share on other sites

La GAV est à l'appréciation de l'OPJ qui prend la mesure. Ca c'est pour le cas général.

maintenant le Procureur de la république peut donner des consignes permanentes de placement en GAV de personnes soupçonnées de tel ou tel délit.

Dans mon cas dès qu'une personne est en récidive de conduite stup ou alcool c'est la GAV, de même si le taux d'alcool dépasse un certain seuil.

Ensuite c'est vrai que certains chefs situés à différents étages donnent aussi les leurs... C'est déjà arrivé que l'on nous donne l'ordre de placer une personne en GAV. Alors que l'OPJ apprécie la situation quitte à se prendre un tir par la suite.

Bref, dans une certaine mesure c'est aussi la course au numéro pour certains mais il ne faut pas oublier que la GAV n'est pas qu'une mesure restrictive de liberté. Elle ouvre aussi des droits (avocat, médecin, avis à la famille). Et elle permet aux enquêteurs de mener des investigations en étant plus à l'aise.

On peut très bien entendre un mis en cause sous forme d'audition simple mais si celle-ci dépasse 4 heures, on n'est plus dans les clous et là c'est l'OPJ qui sort du cadre de la loi.

C'est aussi un confort pour les FdO mais une telle mesure est assez lourde au niveau de la paperasse.

En résumé la GAV bien employée est un avantage pour tous. mais comme partout nos différents patrons veulent tirer leur stats vers le haut... Donc dérive oui, mais de nos patrons.

Link to comment
Share on other sites

Je mets les stat du nouvel an ici ... histoire de pas trop polluer le reste.

Nuit de la Saint-Sylvestre : 1147 véhicules brûlés !

Le nombre de véhicules brûlés lors de la nuit du Nouvel An, soit 1.147, a augmenté cette année de 30% par rapport à l'an dernier, mais le ministère de l'Intérieur n'a déploré aucun incident majeur en terme de violences urbaines.

Avec 1.147 voitures incendiées dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le bilan définitif du ministère, la Saint-Sylvestre 2009 a été pire qu'en 2008 (878, soit +30,64%) et qu'en 2007 (973).

Déjà, le bilan provisoire établi jeudi en début de matinée (445 véhicules brûlés) était un record, à cette heure de la journée, depuis 2002.

Département par département, le plus grand nombre de véhicules a été incendié en Seine-Saint-Denis (130), dans le Bas-Rhin (91), le Val-de-Marne (80), le Val-d'Oise (68), le Nord (65), le Haut-Rhin (55), le Rhône (47), l'Essonne (43) ou la Haute-Garonne (40).

Mais, fait nouveau par rapport aux années précédentes, selon le ministère de l'Intérieur, des véhicules ont été incendiés dans un certain nombre de départements ruraux qui ne sont pas connus pour être des théâtres de violences urbaines.

Au cours des onze premiers mois de 2008, 36.700 véhicules ont été incendiés, soit 6.000 de moins qu'au cours de la même période de 2007.

Link to comment
Share on other sites

Je mets les stat du nouvel an ici ... histoire de pas trop polluer le reste.

Nuit de la Saint-Sylvestre : 1147 véhicules brûlés !

Le nombre de véhicules brûlés lors de la nuit du Nouvel An, soit 1.147, a augmenté cette année de 30% par rapport à l'an dernier, mais le ministère de l'Intérieur n'a déploré aucun incident majeur en terme de violences urbaines.

Avec 1.147 voitures incendiées dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le bilan définitif du ministère, la Saint-Sylvestre 2009 a été pire qu'en 2008 (878, soit +30,64%) et qu'en 2007 (973).

Déjà, le bilan provisoire établi jeudi en début de matinée (445 véhicules brûlés) était un record, à cette heure de la journée, depuis 2002.

Département par département, le plus grand nombre de véhicules a été incendié en Seine-Saint-Denis (130), dans le Bas-Rhin (91), le Val-de-Marne (80), le Val-d'Oise (68), le Nord (65), le Haut-Rhin (55), le Rhône (47), l'Essonne (43) ou la Haute-Garonne (40).

Mais, fait nouveau par rapport aux années précédentes, selon le ministère de l'Intérieur, des véhicules ont été incendiés dans un certain nombre de départements ruraux qui ne sont pas connus pour être des théâtres de violences urbaines.

Au cours des onze premiers mois de 2008, 36.700 véhicules ont été incendiés, soit 6.000 de moins qu'au cours de la même période de 2007.

A force d'être tellement médiatisé par la presse, on a l'impression que cela devient un jeu histoire de battre le record de l'année précédente...

Quand tu penses que les gens se mettent un crédit de 4, 5 ans sur le dos pour se payer une bagnole et qu'un petit connard vient y mettre le feu juste pour s'amuser... J'ai envie de les frapper...

Link to comment
Share on other sites

Il semblerait que les mesures d'assurances spéciales relatives à la saint Sylvestre qui remboursent intégralement le prix argus des véhicules brulés aient encouragés les incendies de voitures. Mais bon, ça reste à prouver, les assurances seraient trop contentes de ne plus avoir à rembourser autant.

Link to comment
Share on other sites

Il semblerait que les mesures d'assurances spéciales relatives à la saint Sylvestre qui remboursent intégralement le prix argus des véhicules brulés aient encouragés les incendies de voitures. Mais bon, ça reste à prouver, les assurances seraient trop contentes de ne plus avoir à rembourser autant.

Oui, sauf que des fois la voiture de vaut plus rien à l'argus et que le propriétaire du véhicule n'a pas d'argent pour s'en repayer un!

Link to comment
Share on other sites

Oui, sauf que des fois la voiture de vaut plus rien à l'argus et que le propriétaire du véhicule n'a pas d'argent pour s'en repayer un!

Y a toujours des petit malin qui profite de ce genre de coutume pour se faire des fraude a l'assurance ... et d'autre qui se retrouve sans rien pour aller bosser.

Normalement le fond de garantie des assurance devrait rembourser plus ou moins correctement les victime qui ont des faible revenus - de quoi acheter une voiture d'occas qui les emene au taf - . Normalement le remboursement intervient s'il est prouvé que la voiture servait, CT ok, assuré etc. , s'ensuit une enquete ... et s'il s'agit d'une escroquerie au fond de garantie ... forcement le tribunal risque de ne pas etre tendre.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://observers.france24.com/en/content/20090106-shocking-police-blunder-caught-phone-camera-oakland-bart-oscar-grant-shot

Un policier tir au pisolet dur un homme menotté allongé sur le ventre ... il a confondu son PA et son taser !!!

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=NVsncZ7K584

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=caG7hG5utGM

... The police were involved in several disturbances on New Year's Eve, including the questioning of armed individuals. The BART authorities explained that the officers we see in the video had just broken up a fight which had brought a metro train to a standstill. They say that the shot was accidental. One of the theories put forward by the American press is that the officer believed he was using a Taser gun and not a firearm with bullets. The victim's family has filed a wrongful death lawsuit against the BART police service, and on Monday a protest was organised in front of the BART head office ...

Link to comment
Share on other sites

dans le stress il a dégainé et comme l'ergonomie/préhension du pistolet et taser sont quasi-équivalente. voila.

Question est ce qu'il un développement de balle spéciale pour flash-bang?

Link to comment
Share on other sites

près de quatre minutes d'un regroupement de singes...

Possible qu'il ait confondu son tazer et son PA dans le stress vu qu'ils étaient en territoire vraiment hostile, on fait des actions parfois bizarres quand on sature mais possible aussi qu'il ait voulu le maîtriser en lui collant une arme sous le nez et que le coup soit parti parce que le gaillard se débattait.

Si l'arme impliquée est un Glock ou PA à mécanique équivalente il y a des chances que ce soit le cas.

Pour les balles flash bang je sais que les fusils à pompe ont des cartouches spéciales anti émeute.

Link to comment
Share on other sites

Pour les balles flash bang je sais que les fusils à pompe ont des cartouches spéciales anti émeute.

le kit complet avec les systèmes acoustiques Wattree

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-38277687@7-37,0.html

La voiture d'un gendarme explose en Corse, pas de blessé

PARIS (Reuters) - La voiture d'un gendarme a explosé mardi soir dans la cour de la gendarmerie de Corte, en Haute-Corse, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Deux autres véhicules personnels ont été endommagés par le souffle de l'explosion, qui s'est produite vers 19h20 et n'a pas fait de blessé. L'origine de l'explosion n'a pas été déterminée dans l'immédiat.

Dans un communiqué diffusé par ses services, Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, "condamne cet acte lâche et exprime son indignation la plus totale devant cet acte criminel et irresponsable dont les conséquences auraient pu être dramatiques".

"Tout sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs", ajoute-t-elle.

Service français, édité par Sophie Louet

Link to comment
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/01/28/criminels-ages-et-attaques-chimiques-les-scenarios-de-la-police-pour-2025_1147597_3224.html

Criminels âgés et attaques chimiques : les scénarios de la police pour 2025

Montluçon, 2025. La dernière pierre a été posée. Bientôt la nouvelle maison d'arrêt va accueillir ses premiers "locataires" : des détenus âgés de 60 ans et plus exclusivement. Le personnel pénitentiaire a reçu une formation spécifique. La délinquance des personnes âgées n'est plus un mythe.

Depuis 2020, 20 % des Français ont plus de 65 ans et 9 % plus de 75 ans, alors que leur proportion était respectivement de 16 % et 8 % en 2005. Les personnes âgées sont d'abord devenues la première cible des délinquants. Plus accoutumées aux nouvelles technologies que les générations précédentes, elles disposent de toute une panoplie d'équipements, systèmes de sécurité, terminaux mobiles, bornes interactives et autres bracelets de contrôle médical.

Mais ces technologies les ont aussi peu à peu isolées. Les appartements sécurisés se sont développés. En parallèle, beaucoup de ces personnes âgées ont connu la précarité et souffrent désormais de retraites insuffisantes. D'où une explosion de la délinquance "grise", dans les escroqueries financières, les vols, voire les homicides.

Paris, 2025. Le Louvre est la cible d'une attaque terroriste. C'est la troisième alerte en un mois qui vise un site culturel. Cette fois encore, les terroristes agitent la menace d'une bombe "sale", l'ypérite en l'occurrence, bien connue depuis la première guerre mondiale sous le nom de gaz moutarde. Alors que le risque nucléaire ou chimique neurotoxique moderne paraît contenu, celui lié à la fabrication d'agents ou de poisons simples, de plus en plus accessibles, s'est considérablement accru. Ainsi, la toxine botulique, utilisée depuis longtemps en chirurgie esthétique, préoccupe les autorités : cette protéine est 40 millions de fois plus puissante que le cyanure.

Le préfet de police est sur les dents car il doit, en plus, gérer les conséquences d'un trafic grandissant sur les métaux légers. Parmi ces conséquences : la disparition des panneaux de signalisation ! Et, comble de difficultés, il a de plus en plus de mal à coordonner les actions de la police en liaison avec le secteur privé. La capacité de l'Etat, notamment des préfets, lors de la gestion des crises, à réquisitionner des moyens issus du secteur privé devient un point d'achoppement.

Fort-de-France, 2025. Les Antilles connaissent une période de grand trouble. Déjà considérés comme une zone d'insécurité importante en raison d'un trafic de drogue grandissant venu d'Amérique du Sud, les départements d'outre-mer doivent faire face à un afflux sans précédent d'étrangers, la nouvelle génération des "migrants climatiques". Les changements survenus ces dernières années sur le climat ont déjà poussé, selon une évaluation d'un institut de recherche lié à l'ONU, 50 millions de réfugiés climatiques à se déplacer.

Débordée, la police des frontières ne cherche plus à contrôler les papiers de ces clandestins. Le passeport a disparu. La France, comme les autres pays européens, utilise les identifiants biométriques enregistrés dans des bases de données communes.

Science-fiction ? Pas vraiment. Ces scénarios sont tous tirés d'un document de la délégation à la prospective et à la stratégie pilotée par Guillaume Schlumberger, un nouveau département créé au ministère de l'intérieur par Michèle Alliot-Marie en 2008.

Sous le titre "Contexte stratégique de la sécurité intérieure à l'horizon 2025", le texte étudie les "tendances lourdes ou émergentes" en matière de sécurité. Elles sont réunies sous trois grands chapitres : mondialisation, nouvelles technologies, fragilités de la société française. Remis en septembre 2008 à la ministre, il fait l'objet, depuis, d'une déclinaison, thème par thème.

Ainsi, une étude sur "le vieillissement de la population et les besoins de la sécurité intérieure" devrait être présentée au mois de février. Sur ce sujet, la délégation s'appuie sur des tendances observées au Japon, où 11 % des crimes commis en 2005 l'ont été par des plus de 60 ans, mais aussi en Allemagne, où existe déjà une prison accessible à partir... de 62 ans.

Trente de ces "tendances" ont été passées en revue, depuis l'importation croissante de conflits, du fait du développement de diasporas, en passant par les conséquences liées à l'expansion des nouvelles technologies. Ainsi, les "briques technologiques", géolocalisation, vidéosurveillance, biométrie, utilisées par la police, ont leur revers. Les nouvelles puces RFID (Radio frequency identification) représentent, note la délégation, "un secteur prospectif pour la cybercriminalité". Elles contiennent des données individuelles, "piratables" sans autorisation explicite et à distance, contrairement aux cartes à puce actuelles, comme les cartes de crédit.

Link to comment
Share on other sites

Les gendarmes ne sont a l'abri de rien !

http://www.france-info.com/spip.php?article248361&theme=9&sous_theme=13

Un gendarme poursuit son supérieur pour harcèlement moral

C’est une situation rarissime dans l’armée. Un gendarme porte plainte contre son adjudant-chef pour harcèlement moral. Il affirme subir des pressions et des humiliations depuis quatre ans…

Le militaire est aujourd’hui en arrêt maladie. Pour dépression grave.

C’est son épouse qui a décidé de parler, quand il a commencé à évoquer le suicide, après 26 années d’une carrière exemplaire dans la gendarmerie.

Le calvaire commence en 2004, à l’arrivée d’un nouvel adjudant-chef à la brigade motorisée d’Aubenas (Ardèche). Le chef "veut du chiffre"  : 60 PV par mois pour excès de vitesse, 30 pour conduite en état d’ivresse etc. Le culte du résultat, comme pour des commerciaux de base.

Peu convaincu par la méthode, le gendarme Roudil tente de résister à la pression. Car, sans infraction constatée, il est bien difficile de verbaliser. L’adjudant-chef ne l’entend pas de cette oreille et commence à arroser son subalterne de notes humiliantes. Jusqu’au 6 juin dernier, où le chef insulte le gendarme Roudil en présence de tous, y-compris sa fille et sa femme : "vous êtes le boulet de la brigade, vous êtes nul" . Le gendarme Roudil se fait poursuivre par son supérieur jusque dans les toilettes : "revenez, je n’en ai pas fini avec vous".

Le harcèlement ne s’arrête pas là. Et gagne aussi la vie privée de la famille, qui occupe un logement de fonction dans l’enceinte de la caserne. La hiérarchie est alertée, elle ne réagit pas et l’affaire est étouffée.

Après quatre années de pressions et d’humiliations, et face au déni de sa hiérarchie, le gendarme Roudil s’est décidé à porter plainte contre son adjudant-chef auprès du procureur de la République. Lequel a confié l’enquête à… la gendarmerie. Si la plainte n’aboutit pas, le gendarme et son avocat ont déjà prévu de se constituer partie civile auprès du doyen des juges d’instruction, afin que l’affaire ne soit pas enterrée.

Link to comment
Share on other sites

Si cela est avéré, cet adjudant chef devrait en prendre pour son matricule. en tout cas je l'espère car un comportement de ce genre est indigne surtout que nos gars n'ont pas besoin de ce genre de pression en plus de celle qu'ils subissent sur le terrain.

Link to comment
Share on other sites

La DG vient de faire une tournée en france (paris, metz, marseille; bordeaux...).

De ces discours, il ressort que la gendarmerie devra réduire ses effectifs de 3500 personnes (ca on le savait déjà) mais également se passer d'hélicoptères supplémentaires (pas de levée d'options) mais également attendre 2011-2012 pour remplacer ses VBRG (ou bien trouver une solution plus économique mais faut il encore avoir le budget pour =(

Mais bon la gendarmerie est sauvée avec le plan de relance et l'arrivée de plusieurs milliers de véhicules :lol:

Link to comment
Share on other sites

salut,

et on ne parle même pas de la baisse du budget carburant, des indemnités de déplacement, des budgets alloués aux unités, des crédits attribués aux enquêtes judiciaires...

Déjà que nous étions plus que limites matériellement, je n'ose imaginer ce qui va nous arriver.

Link to comment
Share on other sites

Pas tapé ... je colle ca la parce que je sais pas trop ou le mettre ailleurs.

http://www.lemonde.fr/organisations-internationales/article/2009/02/16/les-derives-des-politiques-antiterroristes-pesent-sur-les-democraties-occidentales_1156171_3220.html

Les dérives des politiques antiterroristes pèsent sur les démocraties occidentales

La Commission internationale de juristes (CIJ), une ONG basée à Genève qui regroupe de nombreux professionnels reconnus du droit international, a publié, lundi 16 février, un rapport (PDF, en anglais) qui critique les atteintes aux droits de l'homme et aux grands textes internationaux commises par les Etats au nom de la lutte contre le terrorisme. Pendant trois ans, neuf juristes, dont Mary Robinson, ancienne présidente de l'Irlande et ex-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, ont ainsi rencontré des victimes de la lutte antiterroriste et des représentants associatifs et gouvernementaux dans plus de quarante pays.

Le constat est inquiétant. Selon le rapport, plusieurs mesures adoptées par les Etats "sont illégales, voire contre-productives" au regard du droit international, et les "atteintes aux droits de l'homme ont été bien plus graves qu'on ne pouvait l'imaginer" depuis les attentats du 11-Septembre. Le comité estime ainsi que l'arsenal juridique qui existait avant cette date suffisait déjà pour lutter contre le terrorisme. Selon lui, plusieurs Etats, y compris en Occident, n'ont pas hésité à renier "les engagements qu'ils ont pris dans le cadre de traités", notamment en remettant en cause "l'interdiction de la torture et des traitements cruels, inhumains ou dégradants, les disparitions forcées et la garantie d'un procès équitable".

Les Etats-Unis sont, à ce titre, largement critiqués pour la prison de Guantanamo et l'usage de la torture. Mais le comité pointe les contradictions de l'ensemble des Etats démocratiques qui "participent aujourd'hui à l'érosion du droit international (...) en se rendant complices de violations perpétrées par d'autres Etats ou en faisant montre de tolérance à leur égard". En s'appuyant sur plusieurs exemples historiques, comme celui de l'Irlande du Nord, le comité veut montrer que l'instauration de procédures juridiques et policières spécifiques, au mépris du droit international, est souvent une mauvaise solution parce qu'elle favorise "les tensions communautaires" et le "recrutement par les groupes armés".

LA FRANCE CRITIQUÉE POUR SES EXPULSIONS ADMINISTRATIVES

Le rapport critique la France pour ses expulsions administratives d'étrangers "menaçant la sécurité nationale". Sur simple rapport des services de renseignement, le ministère de l'intérieur peut en effet prendre un arrêté d'expulsion. S'il peut faire l'objet d'un appel, cet arrêté n'est pas automatiquement suspensif. Le comité assure ainsi que la France a expulsé "des individus qui risquent la torture dans leur pays d'origine (...) avant même que leur appel ait été examiné et alors que leur expulsion a été annulée par la suite". Ils critiquent également la législation sur l'immigration française qui, depuis 2003, autorise les expulsions administratives pour incitation à la haine raciale.

Selon des témoignages recueillis par le comité, le gouvernement a plusieurs fois utilisé cette législation pour expulser abusivement des individus au risque d'atteindre à la liberté d'expression. "L'expulsion de musulmans renforce le sentiment d'exclusion et de stigmatisation au sein de la communauté musulmane en France, au risque d'encourager une éventuelle radicalisation, affirme le rapport. Souvent, les mesures de lutte contre le terrorisme conduisent à la mise au ban des communautés locales alors que leur pleine implication est pourtant essentielle à la réussite de ces mesures." Le CIJ espère obtenir grâce à ce rapport "l'appui actif d'une opinion publique informée et d'une société civile forte" qui puissent faire pression sur les Etats pour "qu'ils développent une stratégie globale de lutte contre le terrorisme, en interdisant le recours à la torture et toute autre forme de violation des droits de l'homme".

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...